AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 4 sur 6
[Habitation] Manoir Ravental
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Jackson Emerenziana
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie

[Habitation] Manoir Ravental - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Manoir Ravental
Jackson Emerenziana, le  Dim 30 Aoû 2020 - 15:43

LA accordé à Élius et Lucianno durant tout le RP


Le Directeur du Département de la Justice Magique avait invité l'italien à une réception organisé dans le Manoir Ravental. Cela faisait combien de mois que les deux Hommes ne c'étaient pas vus ? L'époque de l'Ordre semble si lointaine... A ces temps-là, Jackson était le seul héritier vivant de la famille Emerenziana. Aujourd'hui, Lucianno avait été déclaré en vie par les autorités italiennes. Cette soirée était l'occasion de faire rencontrer Antonius et le frère jumeau.

Les deux frères c'étaient donner rendez-vous à l'Occamy Doré. Jackson y allait très souvent, surtout pour être avec le propriétaire des lieux, Élius Askin. Le second héritier des Emerenziana étant en retard, le Directeur des Serpentard eu l'idée de prendre son apparence. L'italien, étant charmé et dominé par son cadet, accepta avec grand plaisir.

La tenue du faux Lucianno était à mourir de rire pour quiconque connaissant intiment le Serpentard. Cela serait difficile pour l'italien de rester sérieux. Quand à lui, il était le total opposé ! Costume sombre avec une petite touche de bleu. S'approchant de la tente où été accueillit les invités, le Serdaigle se présenta lui et son faux frère. Étant un Magenmage, aucune vérification fut effectué. C'est ça de travailler avec l'hôte des lieux.

Les lieux étaient magnifiquement décorés, Ravental n'a pas chômé. Une personne amena les "deux frères" face à un promontoire. Soirée dit discours. Une autre propose un cocktail. L'italien demande celui sans alcool. Tachons d'éviter de faire des ravages à une soirée sérieuse.

Quelques sorciers étaient déjà présents, Felagünd, ancien Président de LEGIT accompagné par... Tiens tiens tiens... Le transplaneur (Arty). De Lanxorre, évidemment, Directrice de Poudlard. Henry Lloyd... Une grande famille anglaise. Membre de l'Ordre, à l'époque. Tiens... Daisy et Awanne sont présentes ? La famille est presque au complet ! Alhena Peverell... Grande figure du Ministère... Accompagné de son frère Azaël .

Détournant le regard, l'italien écoute son roi fou. Il parle à une inconnue alors l'homme reste silencieux jusqu'au premier dérapage. Adonis est présent et apparemment il intéresse Élius... Donnant un coup de coude à son "frère", Jackson l'attrape par l'oreille.

Tu à le droit de faire ce que tu veux avec l'apparence de mon frère mais ne redeviens pas toi. Il faut prévenir Awanne que tu n'est pas mon frère. Les deux flirtent ensemble. Je ne veux pas que tu profite d'elle.

Se redressant, l'italien sirote un peu de son cocktail avant de s'avancer vers sa jeune cousine.
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Référent Maître de JeuGryffondor
Référent Maître de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane
- Permis de transplanage


[Habitation] Manoir Ravental - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Manoir Ravental
Lïnwe Felagünd, le  Dim 30 Aoû 2020 - 18:18


Garden Party collet monté
ft. Antonius et les convives - Saison XXXII - Été

LA mutuel Arty-Lïnwe.

Souriez ! Souriez, vous êtes plus beaux quand vous souriez. Tous. Tous, autant que vous êtes. La beauté se révèle quand on étire un sourire. Le visage s'éveille quand un regard intense s'y pose. Vous touchez la pertinence et moi l'excellence ! On dit qu'aucune grâce extérieure n'est complète si la beauté intérieure ne la vivifie mais c'est faux. Il suffit d'être encore plus pointilleux, être certain d'être plus doué qu'les autres.

La beauté corporelle m'englobe comme une douce lumière et plus personne ne peut l'nier : je suis quelqu'un de magnifique. Envoûtés par ce mysticisme esthétique, peu de personnes y voient le reflet de mon âme. Celle qui est craquelée de tous les côtés par mes pulsions. J'aime la vie. J'admire la vie. J'peux plus m'en passer. Désolé, chérie.

J'finis par coller Arty dans les basques de mes parents. C'est instantané, hein. J'sens le cousin complètement subjugué par la mère, comme un marin submergé par la houle. Le père est un peu plus terne et distant, bien que charmant, j'le sens un peu perturbé ces temps-ci.

Quoiqu'il en soit, c'est fait. On rentre par la réception - j'donne les invitations (j'ai l'impression d'être si important que ça me fait frémir un instant) et on accède au domaine Ravental De Lanxorre. C'est assez chic, j'dois le reconnaître - sans trop avancer dans le baroque. Les serveurs nous épient comme des corneilles. J'prends un cocktail alcoolisé. Je lâche ici mes parents et on s'pavane entre cousins - histoire de tester la température. Mon bras s'accroche au sien comme pour une farandole.

J'aperçois quelques têtes connues. Beaucoup se tournent vers moi, ce qui allèche mon ego. Et beaucoup d'autres sont encore à charmer. On bifurque sur un type qui me ressemble (Adonis) - il est vrai - mais j'en reste persuadé ce soir : il ne fait pas le poids. Surtout face à ma mère, qui (j'le sens) me suis du regard depuis tout à l'heure. Elle me pouponne parce que je suis comme elle.

J'grimace. Arf. Nan pas du tout. C'est aussi un demi-vélane, y paraît. À vrai dire, j'sais pas trop si on peut se considérer de la même famille entre vélanes. Maman d'vra m'en dire davantage à ce propos. Elle t'a sûrement capté, d'ailleurs, petit vermiceau. Mais c'est la dernière chose à laquelle j'veux penser. Pas de visions pseudo-œdipiennes, sans façon - merci.

Je viens de lâcher le fauve. Mon cousin fait le pitre. C'aura duré environ cinq minutes. On peut vraiment pas le tenir. On fait avec ! On ne choisit pas sa famille de toute manière (parce que si c'était le cas, je n'poserais même pas un regard sur Tilendir).

C'est auprès de toi, Daisy, que je fais ma première apparition mondaine ce soir. Une main-réflexe passe dans mes cheveux toujours aussi blancs et parfumés de lilas. Bonsoir Daisy ! Madame. Comment tu vas ? Tu es charmante ce soir. Ma voix se fait suave et sensible. Les yeux intenses et la couleur de mes joues tiède. Son visage me fait déjà voyager dans mes plus proches souvenirs de Poudlard. Je m'incline devant la sorcière qui lui tient compagnie. Aucun doute ! Ce doit être sa mère.




Benedict Adams
Benedict Adams
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : - 1/4 Vélane


[Habitation] Manoir Ravental - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Manoir Ravental
Benedict Adams, le  Lun 31 Aoû 2020 - 12:51

Typiquement le genre d'endroit où les Adams ont leur place ! En plein milieu du gratin de la communauté sorcière. Nous devrions être au sommet, cela va de soi. Quelle chance nous avons, de pouvoir nous montrer en famille, parfaits tels que nous sommes, avec ma tante-mère qui rayonne plus que le soleil lui-même. Un astre sur terre, voilà ce qu'elle est. Et si nous ne sommes à côté d'elle que poussière d'étoile, nous aurons bientôt la même prestance et la même beauté, à n'en pas douter. Ne s'améliore-t-on pas avec l'âge, comme le bon vin ? Difficile d'améliorer la perfection me direz-vous, et il est vrai que c'est compliqué. Mais lorsque l'on est si parfait, on ne peut que toujours viser plus haut sommet.

Angela n'a pas l'air si à l'aise dans le rayonnement de sa mère. Je n'ai jamais vraiment compris ce qu'elle lui reprochait. Elle devrait au contraire lui être reconnaissante de tout ce qu'elle lui a donné. Mais peu importe, je la soutiens malgré tout. Entre Adams, c'est normal. Ma soeur ne sera jamais seule pour combattre ses démons. Nous saluons Alhena et son mari avec le plus grand des respects, ainsi que le sourire qui va avec. Moins d'enthousiasme qu'habituellement de mon côté, je sais que c'est parfois mal vu dans ce genre de réception. Puis c'est au tour d'Azaël, qui nous apprend que Velina ne se sent pas très bien et ne nous rejoindra pas.

Légère grimace de ma part. Je me faisais un véritable plaisir que de la voir ici. Je voulais qu'on danse ensemble, comme au bon vieux temps. J'espère qu'elle va bien. Mon regard se porte alors sur les autres êtres présents. Bizarrement, ma tante ne semble pas être la seule à rayonner. Il y a la même aura du côté de la mère de Lïnwe. Mon regard se fixe dessus un instant. C'est la première fois que j'en vois une autre. Je crois que je suis aussi beau qu'elle. C'est forcé, regardez comme je brille sous mes paillettes. Le regard continue d'analyser tous ceux qui sont présents, passe de tête en tête.

Jusqu'à s'arrêter sur un étrange phénomène. Un style particulier, qui rappelle étrangement quelqu'un. Mais le visage n'est pas le même. Je le fixe, je ne peux détourner la tête. C'est forcément... Là ! Le changement ! Rapide, presque trop, mais l visage a changé. C'est lui, j'en suis sûr. Je m'excuse platement auprès de mes parents adoptifs, et auprès d'Angela. Je file directement, me faufilant entre tout le monde, pour rejoindre celui qui a visiblement décidé d'être un autre ce soir (Élius).

- Et mon bisou alors ?
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Manoir Ravental - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Manoir Ravental
Daisy Wellington, le  Lun 31 Aoû 2020 - 17:46

Je me suis mise un peu de côté pour regarder avec incrédulité les invités faire leur entrée dans les jardins du domaine. A côté de moi, pendant que je sirote mon étrange boisson (évidemment celle sans alcool ... était il utile de le préciser ?), ma mère me glisse parfois des commentaires, m'expliquant qui sont telles ou telles personnes. Beaucoup de ses explications me passent au dessus. Des noms que je ne connais pas, qui occupent des postes que je ne connais pas. Mon attention finit par dériver.

Je ne peux m'empêcher de trouver tout ça étrangement irréel. Des gens qui pavanent les uns devant les autres, nez levés. Certains brillent d'une aura quasi surnaturelle au point que je soupçonne certaines magies d'être à l'oeuvre. (j'ai après tout bien eu l'occasion de voir l'effet que pouvait avoir une "simple" potion de beauté ...).

... et voilà pourquoi nous avons choisi aujourd'hui de nous habiller de façon la plus traditionnelle possible possible. Nous vivons quasiment au milieu des moldus et des gens s'interrogent sur nos liens avec le monde sorcier. C'est une manière de les rassurer. Finit-elle par expliquer à voix basse alors que Irène Greengrass avait fait son entrée. Je crois qu'elle m'a dit  juste avant qui elle était et ce qu'elle représentait dans le monde des sorciers mais j'avoue que j'étais ailleurs.

Alors je me contente de sourire et hocher la tête. Que puis-je faire d'autre ? Même si je trouve vraiment toutes ces histoires de paraître vraiment étranges. Et surtout ironiques quand le message parental depuis ma naissance avait toujours été "c'est plus important d'être que de paraître".  Mais ... je garderai cette réflexion pour plus tard. Quand on sera à table en famille et que je voudrais allumer un contre-feu dans une conversation qui s'engagera mal pour moi ... (Genre le jour où mon bulletin arrive à la maison par exemple ... Ou la prochaine fois que je demanderai le droit de me maquiller tiens, ce sera parfait).

Entre temps, beaucoup de gens sont arrivés. Beaucoup de tenues sont bien loin de la sobre élégance prônée par ma mère. Je reconnais quelques têtes connues, dont mon ... genre de grand oncle/cousin d'italie par alliance lointaine, Jackson. Accompagné par un mec carrément chelou (Elius). J'imagine que maman tiendra à le saluer à un moment ou un autre. Mais la connaissant elle choisira peut être de le faire quand le gars étrange sera parti.  Moi j'ose faire un petit signe de la main de loin dans la direction de mon "oncle" d'Italie.


Awanne finit par arriver accompagnée de Gabin, comme prévu. L'attention de ma mère semble mine de rien se focaliser sur eux, les surveillant de loin. Oui, je sais que ma tante lui avait demander de "veiller au grain" et je sais d'avance qu'elle allait s'acquitter de la tâche avec une discrète mais imparable efficacité.

Je remarque également la présence des Adams , accompagnés par celle que j'imagine être leur maman. J'attarde particulièrement mon regard sur elle et sur Angela. Connaissant maintenant leur relation je ne peux que m'interroger sur les raisons qui la poussent à se sentir si .... opprimée par le rapport qu'elle entretient avec sa mère. Ils ne me calculent pas une seconde, évidemment, ni l'un ni l'autre. Je ne suis qu'une discrète petite tâche sombre qui fait tapisserie au milieu d'un décor fait de paillettes et de lumières.

Pourtant quelqu'un semble me remarquer et je suis surprise de voir une silhouette approcher vers nous. C'est Lïnwe, superbe et princier comme toujours. A l'aise, comme si il était né pour briller au milieu de ce genre de fête. Le voir me fait immédiatement chaud au coeur et c'est un sourire sans artifice qui l'accueille.

-Hey, Salut Linwe ! Je m'attendais si peu à le voir que j'en reste quelques instants bouche bée, surtout quand immédiatement ses salutations sont suivies d'un compliment auquel je ne m'attendais pas. Je balbutie de vagues remerciement, un rien prise au dépourvu et fort heureusement ma mère prend le relais, adressant un sourire tout aussi chaleureux au jeune Lion.

-Bonsoir à vous. Elle aurait pu choisir de rajouter "jeune homme" à sa salutation comme elle le fait parfois en d'autres circonstances mais elle s'en abstient, semblant considérer notre interlocuteur sur un pied d'égalité. On peut faire beaucoup de reproches à ma mère (je n'y manque jamais) mais on ne pourra jamais la qualifier d'arrogante. Elle fait toujours des efforts pour essayer de mettre ses interlocuteurs à l'aise, comme dans le cas présent. Ainsi donc voilà LE fameux Lïnwe dont Daisy nous aura tant parlé. Elle exagère ... peut-être un peu ... ? ... hum peut-être pas ... C'est vrai que j'ai du beaucoup parler de lui. Président de l'asso avec qui j'ai fait beaucoup de choses au cours de mes deux premières années. Un adversaire en Quid avec qui j'ai jamais vraiment pu rivaliser.  Catherine Wellington ... De Saint-Anthost Elle avait rajouté le deuxième nom avec un temps de retard. Je sais qu'elle n'utilise pas au quotidien son nom à particule qui pourrait passer pour pompeux. Elle se fait d'ailleurs appeler "Kate" ordinairement. Très heureuse de vous rencontrer Lïnwe. Et d'enfin mettre un visage sur un nom.

Un court silence s'ensuit. Je sens une bien discrète pression sur mon bras. Ma mère m'encourageant discrètement à reprendre la parole.

-Je heuh ... suis contente de te revoir. Dis-je après avoir hésité le temps d'une demi-seconde. Je suis troublée que ma mère soit là pour nous écouter et le lion doit bien sentir que je suis un rien crispée. Tu .. travailles alors ... ?
Adonis Evans
Adonis Evans
ModérationSerdaigle
Modération
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane


[Habitation] Manoir Ravental - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Manoir Ravental
Adonis Evans, le  Lun 31 Aoû 2020 - 20:00

   Des vagues d’or lui éclatent au visage. Il n’est pas seul ce soir, il y en à d’autres comme lui, beaucoup d’autres. Combien sont-ils ? Il le sent, il les ressent, les auras vélanes rayonnent tout autour. Les regards fusent et le mitraillent. Ils le toisent et l’analysent. Eh bien, eh bien, les étoiles auront bien de la concurrence ce soir. Mais qu’ils continuent s’ils le veulent, Adonis est une œuvre d’art. L’observer sous toute les coutures ne fait que le rendre encore plus désirable. La rose à sa poitrine ne veut pas non plus décevoir. Un coup de boost angélique, elle s’épanouit encore davantage et prend la pose pour les photographes. Narcisse refoulée, sur le cœur de l’ange éthéré, ce soir, elle sera la plus belle des fleurs, libérant ses effluves enivrantes à qui souhaite s’approcher.

   Il y en a un autre de beau tableau et celui-ci n’est pas vélane (Élius). Jackson regagne quelques points finalement. Adonis esquisse un sourire divin lorsque le masque tombe. Une fraction de seconde, qui d’autre a remarqué ses yeux pailletés ? Oser ramener l’ex-prisonnier sous ces traits italiens, c’est bien risqué. À quoi joues-tu Jackson ? Que souhaites-tu prouver ? Qu’importe, il est bien là finalement et c’est ce qui compte. Prêt pour le show ? Jouons Askin, qui de nous deux craqueras en premier ?  

   Un des nombreux au sang divin (Benedict) s’avance vers le cygne camouflé. Son accoutrement à paillettes est à vomir. Manques-tu autant de confiance en toi pour te sentir obligé de briller plus par ton costume que par ton aura ? Où n’est-elle pas assez puissante ? Prend exemple, Adonis va te montrer. Mais ne t’inquiète pas, tu n’es pas seul. Un peu plus loin, Lïnwe a besoin de papa et maman pour le rassurer. Vous faites la paire tous les deux, le menton hautain, le regard mépris et dédain. Vous êtes les seconds violons, Adonis dirige l’accord des cordes. Il est maître de concert, quant à vous, restez en arrière.

   Un sorbet traverse l’assemblée, un grand malade en salopette (Arty) agite sa baguette. Un pas en arrière, le bras élancé, souplesse et volupté, votre ange préféré esquive le dessert glacé. Les océans fusent, c’est un ami de Lïnwe le frustré. Les molaires se serrent, Adonis a échappé au pire. La belle rose ne s'en serait jamais remise. Ses pétales entachés, qui la trouverait encore exquise ? L'ange se redresse. Mécaniquement, sa main s’est portée à sa baguette mais il n’y a pas de danger pour l’instant. Relâche tes muscles et détend ton dos. Pour le moment, reste calme et rayonnant.

   Le buffet est à proximité. Quelques pas légers et il y est. Ses pupilles virevoltent entre les plats et les invités. Une gorgée de cocktail, un regard rapide à Élius, elles s’arrêtent finalement sur un autre (Henry), dangereusement près.

   - Eh bien, Henry, c’est un plaisir de te voir en dehors de la bibliothèque. Un endroit stratégique le buffet, n’est-il pas ? D’ici, il est facile d’avoir un regard partout sans être dérangé. Personne n’y reste bien longtemps, de toute façon. Mais puisque tu sembles t’intéresser aux petits fours, en aurais-tu en particulier à me conseiller ?

Antonius R. De Lanxorre
Antonius R. De Lanxorre
Maitre de JeuSerdaigle
Maitre de Jeu
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


[Habitation] Manoir Ravental - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Manoir Ravental
Antonius R. De Lanxorre, le  Mar 1 Sep 2020 - 0:41


Dans le petit salon du Manoir, ma femme et moi-même ajustions les derniers détails de nos tenues respectives. J’avais opté pour un costume bordeaux agrémenté d’une rose blanche. Il n’était pas question de déroger aux traditions. Une fois nos apparences au diapason de nos devoirs d’hôtes, nous nous dirigeons dans un regard entendu vers les portes vitrées. Derniers remparts avant le promontoire. Avant nos responsabilités. Ce soir, tout se devait d’être absolument parfait. La moindre bavure devra être traitée avec le plus de tact et de naturel possibles.  

Présentant mon bras à mon épouse, je donne le signal à mes domestiques d’ouvrir les portes. D’un pas décidé, le regard fier, nous atteignons la rambarde en fer forgé du promontoire. Sur le chemin, je m’accorde une coupe de de cocktail alcoolisé. Libérant le bras d’Elisabeth une fois à nos places légitimes, j’extraie ma baguette et la pose sur ma gorge. Dans un  #Sonorus mesuré, je prononce les premiers mots de mon discours.

[size=32]- Bonsoir à toutes, bonsoir à tous. [/size]

L’attention des personnes sensibles acquises, je débute la suite de mon propos, un sourire avenant aux lèvres.  

[size=32]- Mon épouse et moi-même sommes honorés par votre présence ici ce soir. Nous avons préparé à votre attention des festivités dignes des nobles familles que vous représentez. D’ordinaire, l’Ecosse n’est pas connue pour la qualité de ses mets et de ses vins. Mais ce soir, chers invités, j’ai veillé à ce que tous deux ne manquent pas ; tant en qualité qu’en quantité. Jadis, le Sabbat réunissait sorcières et sorciers de tous horizons. En cette nuit délicieuse, c’est ici que se tiendront ces festivités oubliées. Que chacun profite de cette soirée placée sous le signe de la tradition, de la grandeur et de la majesté de notre société magique. [/size]

A la fin de mon propos, je pointais ma baguette vers le ciel pour incanter un #Periculum. La nuée d’étincelles rougeoyantes dépassa rapidement le faitage du toit. Dans la seconde qui suivit, plusieurs fusées s’élancèrent dans les cieux dégagés dans Highlands. Des explosions tantôt dorées, tantôt argentées et tantôt colorées emplirent le ciel pendant de longues secondes tandis qu’un imposant gramophone magique commençait à jouer des airs de jazz issus du répertoire sorcier. D’un claquement de doigt, les elfes de maison présents ainsi que les domestiques commencèrent à garnir les tables de viandes, de poissons, de légumes, de fruits et de divers petits-fours et de vérines caractéristiques des soirées mondaines.

Récupérant le bras de mon aimée, je descendais à présent les marches du promontoire, me livrant à la foule assemblée pour l’occasion, sourire de circonstances aux lèvres, entre deux gorgées de cocktail.

Spoiler:
 


Dernière édition par Antonius R. De Lanxorre le Mar 1 Sep 2020 - 9:07, édité 1 fois
Henry Lloyd
Henry Lloyd
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Legilimens (Niveau 3)
Occlumens (Niveau 4)
Vampire


[Habitation] Manoir Ravental - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Manoir Ravental
Henry Lloyd, le  Mar 1 Sep 2020 - 1:29

Le serpent observait avec attention les gens qui venaient. Ils étaient nombreux et pour la plupart n’évoquait aucun souvenir pour Henry. Sauf son département, la directrice Peverell, une charmante demoiselle qui était également sa collègue et dont il avait oublié le nom, Dorian Greengrass, à croire que l’entièreté du niveau 9 avait été conviée. D’un côté, ce n’était pas étonnant vu la fonction qu’occupait l’hôte. A mesure que son regard croisait les personnes que le vert et argent connaissait il adressait un léger signe de la tête en guise d’hommage, il n’était pas sociable d’ordinaire et il avait l’impression d’être le seul arrivé sans compagnie. D’ailleurs, lorsqu’il observa la femme qui accompagnait Dorian -ou était-ce lui qui l'accompagnait- un sentiment étrange se fit sentir, lui qui d’habitude pouvait déterminer à peu de choses près le « mood » des personnes pour elle s’était impossible. Comme si son esprit était complètement hermétique. Cela n’était pas arrivé depuis des années. Voilà qui piquait sa curiosité.

Puis il fut extirpé de ses pensée par un jeune homme, Adonis Evans, qu’il avait croisé à la bibliothèque il y a de ça quelques temps.

« Bonsoir Evans, plaisir partagé. En effet, le bar est un point stratégique, c’est pour ça qu’il s’agit de mon préféré et puis parce que cela m’évite d’avoir à saluer tout le monde et me présenter en permanence. Pour les petits fours, je n’en ai strictement aucune idée, je n’y ai pas touché. Connaissant M. Ravental, cela ne m’étonnerait pas qu’ils soient tous divins. »

Alors qu’il venait de finir sa tirade, il porta son verre à sa bouche et, bien que n’en tirant aucun plaisir, fit mine d’apprécier. La soirée était une sorte de test pour le vampire, savoir s’il était capable de se tenir en présence d’autant de sang juste après avoir mangé. Et bien que pour l’instant il semblait parvenir à contrôler sa folle envie, ses yeux commençaient doucement à virer sur un rouge pourpre. Heureusement il avait toujours sa flasque sur lui et au moment opportun il n’aurait qu’à s’éclipser quelques instants.

Finalement l’hôte fit son entrée avec à son bras son épouse. Il prononça une sorte de discours à l’attention de ses convives et illumina le ciel d’un feu d’artifice. On pouvait le critiquer mais il avait le sens de la réception. Une fois tout ceci terminé il descendit les quelques marches qui le séparait de la foule et disparût de la vision du vampire. Il allait probablement être alpagué toute la soirée, inutile de chercher à discuter avec lui.

Tout en se tournant pour regarder Adonis toujours là il ajouta :

« Je ne savais pas que tu appartenais à une famille de la Haute-Société Sorcière, tu es venu seul ? »
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Référent Maître de JeuGryffondor
Référent Maître de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane
- Permis de transplanage


[Habitation] Manoir Ravental - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Manoir Ravental
Lïnwe Felagünd, le  Mar 1 Sep 2020 - 12:03


Garden Party collet monté
ft. Antonius et les convives - Saison XXXII - Été

LA mutuel Arty-Lïnwe.

Tadaaa ! La Poufsouffle me reconnaît de suite. La petite a bien grandi. Tu ressembles davantage à une très jeune femme qu'une enfant. J'suis remarquablement à la mode ce soir, quand j'vois certains vieux accoutrements, l'impression que j'en ai c'est qu'ils ont sorti leur costume

1) d'enterrement
2) ou de grand-mère.

Sourire charmant sur mon visage, j'déloge pas à la règle du « t'as vu comment je brille ce soir ?  » — Mon dos se courbe le premier, main délicate posée sur mon torse - comme sensible aux paroles de cette chère Catherine. J'savais absolument (ou j'ai honteusement oublié ?) pas que Daisy et Awanne étaient de la même famille ! Comme quoi, on en apprend tous les jours ici.

J'suis forcément touché par la remarque maternelle. J'laisse pas indifférent. J'garde toujours une trace de mon passage. Mon visage s'éclaire un instant et mes yeux - mielleux jusque là - se ferment délicatement. On m'lance des fleurs, là ! C'est vrai qu'en y pensant, j'devais être sacrément connu dans Poudlard, j'ai apporté tellement de choses à cette pu*ain d'école. Mon ambition en est saluée qu'après, c'est presque injuste. Le plaisir est pour moi, Catherine. Mes yeux clairs s'emballent profondément dans ceux de la mère. T'as une jolie maman, Daisy. Canon.

Du coin de l’œil, j'vois le pitre d'Evans gambader et rouler ses muscles. T'es un cirque à toi tout seul et tu pourrais me faire pleurer de rire (ou de pitié, j'sais pas trop). Continue à faire le coq, que je me pisse dessus. Surtout que dans le jardin, t'es loin d'être le seul (et surtout loin d'être le plus beau) des vélanes. Entre ma mère, les Adams qui sont venus en meute et sûrement d'autres encore, tu as le charisme d'une huître à côté ! J'ressens comme des ondes de choc miniature. Mon cœur se retourne, impalpable un instant. Mes sens deviennent parfois aussi brouillés qu'un œuf au petit matin. Et mes poils dansent le collé-serré contre mes habits resplendissants.

Mon intention se concentre de nouveau sur vous, les Wellington. Hop ! Ma tête fait la girouette. Ma petite, t'as l'air si tendue face à tant de beauté. J'réponds du tac au tac :

J'ai intégré les Briseurs de Sorts, oui ! Mon job est génial, d'ailleurs mon patron - théoriquement - c'est l'hôte.

Ce n'est pas sans compter que ma cousine est aussi devenue ma collègue. La pire des tragédies, j'vous le dis.

Pas le temps de poursuivre la discussion que le couple de la soirée fait son apparition. Un discours classique, qui ressemble ni plus ni moins qu'à De Lanxorre. J'me demande si il taille sa barbe tous les jours lorsqu'un serveur un peu trop timide fait son apparition juste devant moi. Je lui prends une coupe de vin blanc. Deux, même. Merci mon chou. J'lui fais un clin d’œil démesuré et il repart aussi vite qu'il est venu. Et toi, alors ? Comment ça se passe à Poudlard ? J'regarde la Directrice ici présente, au cas où elle serait juste derrière mon dos. C'est pas trop dur avec... De Lanxorre ? J'avais envie de dire le démon mais bon... la mère est toujours là - j'veux pas te mettre plus mal à l'aise que tu ne l'es déjà. / Mon bras se tend d'ailleurs vers Catherine : Un verre ? Mes paupières clignotent comme un papillon sous le soleil. Allez, Catherine, tu n'peux guère me refuser cela. Ça serait pécher.




Personnage
Personnage
PNJ
Personnage
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


[Habitation] Manoir Ravental - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Manoir Ravental
Personnage, le  Mar 1 Sep 2020 - 12:30

Gedeon Stalk
Garden Party
Gedeon s'était vêtu d'une longue robe orangée pour l'occasion. Le parfum d'ambre et de raisin qui se dégageait de son cou allait faire tourner plusieurs têtes ce soir. Il était avec sa femme, Amy Fawley, remarquable de par son intelligence et son tact peu commun. Ce soir, il allait être l'unique représentant de la maison Stalk. Il fallait donc faire en sorte d'être le plus présentable possible. Il représentait plus qu'une famille de châtelains reconnus. Il représentait sa lignée de sang-pur mais il imposait aussi sa présence iconique ministérielle.

Le couple transplana juste devant le domaine. Le Directeur du Département de la Coopération Magique Internationale (rien que ça !) fit son entrée dans le jardin peu avant le discours du maître des lieux, vérifiant que ses grands crus étaient correctement servis et présentables sur les grandes tables. Vignemages depuis des générations, les Stalk étaient particulièrement réputés pour leur commerce de raisin. Leur recette de fabrication reste encore à ce jour, secrète et strictement réservée aux membres de la famille. Mais une chose est sûre, c'est que leur vin plaît à tout le monde ! Il y en a pour tous les goûts ce soir. C'est que ses cousins, son oncle et son père ont ravitaillé le De Lanxorre pour trois mois d'ivresse.

Il trempa ses lèvres dans le verre que lui tendait l'un des serveurs. Un vin ample, élégant aux arômes fruités et secs à la fois. Celui-ci était vieilli en fûts de chêne. Il avait déjà quelques années dans le goulot. Une pointe de miel qui fait toute la différence. Et puis, le secret magique de la recette. Très bon, merci, vous pouvez servir. Il arbora un sourire au serveur avant de rejoindre son collègue les bras ouverts.

Jovial comme à ses habitudes, il adressa le premier la parole : Madame. Mon cher Antonius. Merci pour l'invitation. Je vous présente ma femme : Amy Fawley, je ne crois pas que vous l'ayez déjà vue. Je suis au gré de vous dire que nous serons les seuls Stalk présents ce soir. Ma cousine Emrys est à l'étranger et mes chers cousins récoltent jour et nuit le raisin. Ils travaillent d'arrache-pied et les Stalk ont toujours voulu participer de A à Z à la fabrication de leur vin. Vous ne verrez nul elfe de maison qui travaille dans les vignes ou à la macération. Il fait bon ce soir. C'est un temps idéal pour ce genre d'événement. Une chose est sûre, c'est qu'il y avait tout le gratin de la société ici-présente.


[Habitation] Manoir Ravental - Page 4 Blason18

Kathleen Gold
Kathleen Gold
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Manoir Ravental - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Manoir Ravental
Kathleen Gold, le  Mar 1 Sep 2020 - 12:51

Les pistonné.es étaient de sortie.
Croise du regard les innombrables sang-mêlés de beauté et d'arrogance.
Quoique
Personne ici n'avait besoin de cela pour respirer plus haut qu'il ne le devrait.

De Rose en Terre, les mots de bonbon se glissent presque contre les joues
Surprise -
Il n'est plus
Pendant un instant, il est
Et le sourire vient chatouiller les lèvres
Celles à quelques secondes d'écart d'un baiser ou
Les tiennes ?
Probablement les deux.

Suivre son regard qui s'égare ailleurs, et croiser celui d'acier d'un de ces mélanges de harpie et de sirène.
Voyage des yeux vers le presque entrelacé.
Comme tu le comprends, si ce n'est pour l'arrogant
Air qui s'est jeté sur toi.

- Je vous les laisse donc -

Et se dérober, de fierté mal placée un peu vexée
Les ailes battent et tu es dispensée de trouver un nouveau lac par l'apparition des
Grands-parents.

Pendant le discours, une pensée vers le bel homme au regard horrible.
Tu ne peux t'empêcher de boire une gorgée, avec un sourire d’ambiguïté
Satisfait, presque.
Mortifiée était partie comme elle était venue - quelques années auparavant, un tel dédain t'aurait mise à mal
Mais tu as passé les heures de crainte et tout le monde se toise ici.
Tu n'aurais pas fini
En un seul morceau si tu ne t'étais pas préparée à de telles
Inimitiés.

Un peu plus irritée par le désintérêt - ou le fait de devoir se contenter de sa moitié
De celui qui se fait reprendre par un magenmage
Probablement pour cet écart d'éclat.
La distraction recherchée pour le père et la presque-mère
N'était pas encore sous ton nez.

Malgré le beau monde
Certains moins attirants que d'autre,
Pour le moment, encore du mal à trouver ta place,
A parler et t'amuser -
Pourtant, à quoi bon désespérer ?
La nuit ne fait que commencer
Attendons de voire lorsque tous les verres seront terminés.

Tu te ressers d'ailleurs en écoutant le
Parrain ?
Grand-père -
Par alliance, rappelons - ?
Et la grand-mère à deux doigts de belle-mère.
Un sourire cependant à l'extravagance du maître

Et, vestige d'une époque passée,
De tendre complicité,
Tu saisis la main du père, Cara disparue on ne sait où
Dommage, tu aurais presque pu être ravie de la voir avec la perspective de renouer avec la famille
Attendant que le personnage orangé achève ses civilités
Pour approcher des Ravental avec ton père au bras.

En attendant, dévisager le reste du monde.
Tulii Kama
Tulii Kama
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Manoir Ravental - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Manoir Ravental
Tulii Kama, le  Mar 1 Sep 2020 - 18:33




Les yeux rivés vers les éclats scintillants qui illuminaient le ciel au-dessus d’elle, Tulii avait presque oublié les raisons de sa présence en ces lieux. Faire ses preuves, démontrer qu’elle pouvait se montrer à la hauteur de la tâche qui incombait en temps normal à son aîné restaient pourtant son objectif premier. 

Les De Lanxorre savaient recevoir, rien n’était laissé au hasard et il n’était pas difficile de se laisser tenter par les nombreuses attentions mises à la disposition des convives. Il n’y avait rien à redire ; c’était sans aucun doute une soirée qui resterait longtemps gravée dans les esprits.

Son frère s’était éclipsé peu avant la fin du discours et elle était restée seule, légèrement en retrait. Ni trop près, ni trop loin, Tulii observait ces autres, ces illustres inconnus qui jouaient leur meilleur rôle. Un sourire en coin, elle avait fini par étouffer son enthousiasme dans une gorgée pétillante. Tout cela l’amusait. Même si elle ne connaissait pas grand monde, mis à part quelques visages familiers, elle ne pouvait que se réjouir face à tant d’opportunité ; elle commença alors à s’avancer avec assurance parmi les convives et s’élança vers un chemin qui menait vers un salon extérieur. Droit devant elle son frère semblait s'être statufié. Il scrutait, l’air légèrement soucieux, un groupe d’invités situé non loin. Etonnée, Tulii se rapprocha prudemment de lui et chercha du regard la raison d’une mine aussi grave. « Oh … Elle est … intéressante » pouffa t-elle finalement en se penchant vers l’épaule de son frère. En guise de réponse, Jamal s’était contenté de soupirer. Il vola à sa sœur la boisson qu’elle tenait entre ses doigts et poursuivit sur un ton moralisateur « J’aurai dû me douter qu’elle serait là ». 

La fratrie, dans ses tenues d’apparat, usait de ce même regard aussi clair et perçant, pour se juger l’un l’autre du coin de l’œil. Dans un parfait silence, ils sourcillèrent en même temps, avant de détourner leur yeux vers la même cible ; la jolie égyptienne. « Tu ne devais pas nous prouver quelque chose ? Comment as-tu dit déjà? » reprit Jamal Kama sur un ton plus solennel, dans une interprétation clownesque des mimiques de sa soeur. La tête légèrement penchée, il finit par plisser ses yeux en jouant avec son verre « La gloire de notre renom, ne sera pas juron … je crois. Peut-être un peu moins shakespearien » finit-il par insister en mettant une main dans sa poche. « Dramatique et un poil surjoué, mais tu t’en approches. Je suis étonnée que tu saches utiliser de tels mots. Et pour elle, tu comptes utiliser les mêmes ? » poursuivit Tulii comme si de rien n'était. Jamal tira légèrement sur ses zygomatiques. « Qui sait... ». « Verifions cela dans ce cas. » conclua t-elle en faisant un petit signe vers Nephtys Graves. 
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Manoir Ravental - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Manoir Ravental
Daisy Wellington, le  Mar 1 Sep 2020 - 18:45



Le plaisir est pour moi, Catherine. ( ...) J'ai intégré les Briseurs de Sorts, oui ! Mon job est génial, d'ailleurs mon patron - théoriquement - c'est l'hôte.

Echanges de sourires entre les deux. Cool ça à l'air de bien se passer. Ma mère parait même impressionnée en entendant la mention du poste. Je sais que mes parents (mon père surtout) sont sur le qui-vive vis à vis de mes relations. Ils s'inquiètent que je sympathise davantage avec des gens plus âgés. Ils se sont méfiés longtemps de mon ami Arthur (Faut dire qu'il a un peu le look qui fait peur aux parents, vous voyez....) et ce que je raconte sur Gisèle, Matt et d'autres ne semble pas contribuer à les rassurer.. Ma mère pourra donc fièrement raconter à mon père "Daisy a des amis charmants et pleins de réussite !" . Ça les tranquillisera et ça, ce sera bon pour moi. Rien que pour ça, merci Lïnwe.

-Mes félicitations, je ne peux que vous souhaiter beaucoup de succès dans votre carrière. Monsieur Ravental de Lanxorre doit être un homme exigeant.

Même moi je comprend qu'il s'agit d'un compliment. Sous entendu : il ne prendrait pas n'importe quel tocard et c'est donc une belle réussite. L'attention finit par revenir sur moi.

Et toi, alors ? Comment ça se passe à Poudlard ? (...) C'est pas trop dur avec... De Lanxorre ?

J'ai le même réflexe que lui, je regarde autour pour être sûre qu'elle ou quelqu'un de sa famille ne risque pas d'entendre. Ma mère nous regarde tour à tour avec un détachement que je sais feint. Ma réponse l’intéresse au plus haut point. Elle est parfaitement au courant de tout ce que je lui ai raconté sur la "nouvelle directrice" et ses horreurs. La question de Lïnwe attise donc sa curiosité, je le sens.  

Face a mes plaintes, mes parents avaient cherché à minimiser mes propos, essayant à la fois de me rassurer ("mais non il ne peut rien t'arriver, c'est une professeur") et de me faire comprendre en même temps que le monde est parfois injuste et que c'est ainsi. Que des gens méchants, il y'en a. Qu'on apprend à l'accepter en grandissant et qu'on fait avec . Et enfin ils me sortaient l'argument massue  "Et de toutes façons, tous les autres élèves de Poudlard y arrivent très bien, non ? Alors pourquoi pas Daisy Wellington ?". Argument massue s'il en est.

Du coups ... me sachant écoutée par les deux à la fois,  je me dois de marcher sur des oeufs et bien choisir ma réponse. J'aurais envie de jouer les effrontées et de répondre devant elle " Il y a pas eu de nouveaux suicides c'est que tout va bien" de manière passive agressive comme il faut envers ma mère. Mais je me retiens ... Ce n'est pas le jour du tout pour faire un scandale ou jouer avec ses nerfs.

-Ben ... Elle ne fait plus cours de botanique ...Plus neutre que ça comme réponse, tu meurs. Je me suis remise à fréquenter les cours de bota du coups et mes notes commencent à remonter dans cette matière, même si le remplaçant est complètement quelconque. J'aimerais pouvoir lui raconter pour le groupe d'élève qui cherche à se révolter. Pour ce qu'ils cherchent à faire pour faire tomber la vipère. Mais pas maintenant, il faut que je trouve un autre moment pour lui dire. Peut être même qu'il pourrait aider à trouver une pensine, qui est le "coeur" du plan qu'ils ont imaginé. Je me décide à lui parler plus tard. Pour l'heure, je me contente de plaisanter ...Mais maintenant elle est directrice. Alors elle trône au milieu de la table à manger tous les jours. Il y a que chez les verts que ça mange avec appétit du coups ...

Ma mère me regarde en coin, pas dupe pour deux ronds de ce que je veux dire. Je frôle l'irrespect de très très près. Mais aucun reproche ne franchit ses lèvres. Pour le moment.

-Je suis convaincue ma chérie que tu sais te montrer sérieuse et raisonnable. Et que tu n'envisages pas de manquer de respect à un professeur, hmm ? J'affiche un air de pure innocence. Oui oui sérieuse et raisonnable c'est tout moi.

Elle tourne les yeux vers l'ancien président de la L.E.G.I.T. quand il lui propose de prendre un verre. Catherine accepte la proposition avec un simple sourire. Elle tend le bras vers le plateau que le serveur empressé vient de présenter et prend un des verres de vin du domaine Stalk.

Elle considère quelques secondes le jeune homme en face d'elle. Je lis en elle que le charme étrange de Lînwe opère. Le lion est définitivement capable de se mettre tout le monde dans la poche. Ma mère a en face d'elle un jeune sorcier qui coche tous les critères de succès sur sa fiche mentale. Bonne éducation, aisance sociale, réussite professionnelle. C'est du moins comme ça que perçois les choses (Mais vous savez que des fois, je suis pas aware sur certains trucs ... Il ne me vient même pas à l'idée que ça pourrait être autre chose.)

Ma mère semble pourtant suffisamment intriguée par le sujet pour poursuivre.

-J'en déduis que vous avez vous même été élève de cette enseignante. En gardez vous un souvenir si cuisant ?

La question me surprend, je dois avouer. Et m'angoisse un peu. Est-ce qu'elle espère que Lïnwe contredise ma version des faits sur la Lanxorre ? ? Est-ce que malgré les certitudes qu'elle affiche, elle doute et cherche à savoir la vérité ? Oh bon sang ... Mes yeux passent de l'un à l'autre avec inquiétude. Comment Lïnwe va se sortir de cette situation ? Il va quand même pas dire du mal de la belle fille de son patron à une réception mondaine ?  D'un autre côté, si il me débine, l'opinion de ma mère sera entérinée, je le sens. A peine rencontré, ma mère semble déjà avoir de l'estime pour lui. Quoi qu'il lui raconte, elle le croira sans doutes. Que ça aille dans mon sens ou pas ...

Oh il a intérêt à avoir de la répartie, sinon on va y laisser des plumes.
Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


[Habitation] Manoir Ravental - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Manoir Ravental
Alhena Peverell, le  Mar 1 Sep 2020 - 21:05

C'est un frisson insupportable que de sentir le regard de la blonde dans son cou. Elle arbore les Greengrass vraiment, déjà que croiser Dorian tous les jours n'est pas facile, il faut aussi qu'ils viennent dans une soirée bien étonnante. La brune sort de sa rêverie en sentant la bise sur sa joue, ses pensées s'évaporent soudainement et ses doutes aussi. La question de son frère la replonge immédiatement dans sa semi-absence, elle est en train de réfléchir. Et puis, si, ça lui revient en pleine figure. La confrérie, les voix du conseil, qu'est-ce que ça pourrait être d'autre de toute manière ?

Je suppose que le père Greengrass va bientôt laisser sa place à l'un des enfants, comme le veut la tradition. Et comme ils sont deux, je pense qu'ils sont là pour chercher du soutien, des voix et se tirer dans les pattes en même temps. Bien que la victoire d'Irène soit écrite à l'avance. Juste cette idée lui fait grincer des dents. Elle est bien trop ambitieuse. C'est un génie de notre communauté, son frère n'a aucune chance. Père le savait dès qu'il la vu, c'est pour ça qu'on était proche d'eux fût un temps. Mère est encore persuadée qu'elle cache autre chose.

C'était une étrange phrase que la brune vient de prononcer. Elle déglutit. Ils sont morts, morts, non ? Un sourire étire ses lèvres vers Azaël. Un léger mal être. Elle s'est trompée. C'est comme si parfois, certaines choses la plongeaient dans le passé. Puis soudainement, l'arrivée de leur hôte lui sauve la mise. Elle écoute attentivement, oui d'accord. Alhena trouve cette soirée un peu spéciale. Pourquoi Antonius avait-il invité tout ce beau monde ? Que cherchait-il vraiment à faire ?

Azaël, as-tu déjà fait la connaissance d'Elisabeth ? La mère de notre chère De Lanxorre. Timbre de voix amusée. Je me demande si elle est toujours comme avant. Même moi, je la trouve imbuvable, pire que sa fille. Je ne comprends toujours pas pourquoi elle est mariée à Antonius mais bon...

Peverell détourne le regard et accompagnée de Luke, elle s'éloigne du devant de la scène. Que son frère suit la marche ou non, peu importe. Elle a plutôt faim et les autres invités, sont pour l'instant, pas sa priorité. La soirée venait à peine de commencer, elle avait tout le temps. Puis surtout, elle attendait le déclic qui ferait exploser cette fête en combat de coqs. Ce qu'elle adorait chez la mère de Ben et Angela, c'était les scandales qu'elle provoquait. Toujours follement amusant.



Dernière édition par Alhena Peverell le Mar 1 Sep 2020 - 22:53, édité 1 fois
Nephtys T. Graves
Nephtys T. Graves
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


[Habitation] Manoir Ravental - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Manoir Ravental
Nephtys T. Graves, le  Mar 1 Sep 2020 - 21:42



Petit à petit, les invités arrivaient, exhibant leurs pseudos richesses, leurs pouvoirs mensongers comme de véritables pantins. Certains regardaient avec dédain, d'autres venaient en tenues plus traditionnelles encore. Il y avait ici toute la ribambelle, le haut du panier, les familles les plus connues ou reconnues avec les représentants de celle-ci. Mes lèvres embrassèrent le cocktail fruité. L'alcool picotait légèrement la peau sombre. Mes yeux observaient, chassant, observant. Ici, les plus dignes n'étaient pas ceux que l'on pouvait voir au premier abord. Tu surpris une jeune fille blonde, de quelques années à peine, se retrouver elle aussi dans la grande mascarade. Un petit signe de tête poli. Je voyais en cette famille la pureté, la simplicité, et une véritable force qui était reflétée que par eux seuls. Il fallait être courageux, ou stupide, pour se déplacer jusqu'ici lorsque l'on avait une âme si pure. Je laissais échapper un léger soupire avant de reprendre le jeu de regard. Il y avait là quelques têtes qui venaient du Ministère. Je reconnus immédiatement ma... "patronne". La directrice de mon Département. Celui dont on ne savait rien mais où il se passait tout. Je la saluais, elle aussi, d'un signe de tête poli et d'un sourire. Je savais, ô combien, il était compliqué de porter un nom aussi connu. D'avoir des responsabilités de familles que d'autres n'avaient pas conscience. Et, sur ce point, tu avais la nette impression d'avoir ce point en commun avec Alhena. Du peu que tu avais vu, et du peu que tu pouvais supposer bien entendu.

Une voix s'éleva, comme un apôtre levait ses dévotions devant ses adeptes. C'était la voix de l'hôte. Fier comme un paon. Grisonnant mais pas de sagesse. Éloquent, certes, il savait galvaniser la foule. La porter. "Un vrai politicien en herbe". Je le laissais à ses paroles qui entraient dans une oreilles et ressortaient par l'autre. Si tu étais ici, c'était par pure opportunité. Ici, il y avait des clients, des trésors. Ici, il y avait des artistes, des historiens, des aristocrates. Ici, seulement, tu pouvais monter le nom de ma maison. De ma branche héréditaire. Mais plus encore, c'était le nom de Nephtys qui devait résonner sur toutes les bouches. Je ne voulais pas de Nephtys la Puissante ou Nephtys la Comtesse. Ou encore Nephtys la Diablesse. J'en avais que faire des noms de légendes. Mais Nephtys, la femme d'affaires, la chercheuse, la spécialiste... là, oui, là il y avait de quoi t'émoustiller. Faire la gloire des faits, n'était pas faire la gloire du factice, comme cette soirée richissime d'information.

Mon regard s'attarda doucement sur ma gauche. Des visages familiers, une mine renfrognée, une jeune sœur amusée. Le promis n'avait pas l'air ravi d'être présent... ou simplement de me voir. Quelle surprise. Était-ce ma faute si nous étions liés par une promesse dès l'adolescence ? Offrir un nom aux Graves... au détriment des Ptahchepsès, voilà le but d'un tel contrat. Unir pour mieux régner. Tes lèvres embrassèrent une nouvelle fois l'alcool. La jeune Kama te fit signe. Drôle de manière de dire bonjour. N'était-ce pas à l'homme de rejoindre la femme dans la pure tradition sorcière ? Qu'importe, je n'étais pas comme les autres. J'étais indépendante. Je respirais l'assurance. Mais seulement en apparence. Parce que, même si mon visage montrait l'impassible, mes yeux avaient pris une légère pointe de sévérité en voyant le jeune homme... de suite adouci lorsque le regard brun chaud rencontra la jeune sœur. Mes pas faisaient voler ma cape noire qui reposait sur mes épaules. Une mèche de mes cheveux, relevés en chignon piquée par une baguette sombre au sommet de pointe d'or, virevoltait près de mon oreille droite.

Arrivée à leur hauteur, je baisais légèrement ma tête par respect. "Retrouver l'une des plus grande famille d'Egypte en un pays si froid est une surprise... Miss Tulii." -Hochement de tête et petit sourire vers la jeune fille- "... Jamal". - Nouvel hochement de tête. Mon regard se fit plus perçant en observant les traits du promis. Je relevais légèrement le menton, pour ne pas trahir la peur qui s'insinuait dans le coeur. S'il était là, les Graves devait surement être au courant... et les idées d'un mariage prochain devait déjà être dans toutes les têtes. "J'espère que ton voyage en Thaïlande s'est bien passé". En d'autre mot "J'espère que tu es prêt à faire le devoir qui est le tien". Parce que oui, même si j'avais une grande aversion pour cette union non consenti, du moins que pour les parents, je n'avais jamais parlé de mon véritable ressenti, et j'avais toujours pris mes responsabilités avec grand sérieux... contrairement à Jamal qui semblait les fuir comme la peste.  Je n'avais pas le choix d'assumer cette décision. Mais je ne pouvais pas le faire seule. Je ne quittais pas l'homme des yeux. Il était si beau dans son costume. Face à face. Deux caractères presque radicalement opposé. L'aversion pour le mariage s'était transformée peu à peu en rancœur. Même si ce sentiment était là, j'avais toujours tout fait pour ne pas le montrer... ou presque. J'étais seulement stricte, dure ou froide avec Jamal. Parce qu'il devait être à la hauteur de sa réputation. Pour lui, pour sa famille. Pour moi, ce n'était qu'un homme qui était né dans la mauvaise famille. Un homme qui aurait du naître libre.

Je le comprenais.
Mais... est ce que lui,
Me comprenait-il?


Azaël Peverell
Azaël Peverell
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


[Habitation] Manoir Ravental - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Manoir Ravental
Azaël Peverell, le  Mar 1 Sep 2020 - 22:47

Un léger sourire étire tes lèvres à la réponse d'Alhena. S'ils se tirent dans les pattes entre frère et soeur, voilà qui peut être des plus amusants. Tu doutes cependant qu'ils soient suffisamment idiots pour le faire ouvertement, tout va être plus... Subtil, à ton plus grand malheur. Ces petits jeux de pouvoirs t'amusent grandement, mais tu préfères malgré tout t'en tenir éloigné. Tu as beau être un Peverell, tu n'envies pour rien au monde la place d'Alhena dans la famille. Image du nom, quelle horreur. Tu te contentes d'essayer de ne pas l'embarrasser comme tu pouvais le faire auparavant, et tu fais ton chemin de ton côté. Voilà qui est bien plus à ta portée. Et bien moins... Malsain. Tu aimes le fait de pouvoir compter sur ta soeur. C'est comme si vous deveniez peu à peu une vraie famille elle et toi.

Cependant, sa dernière phrase te laisse perplexe. Drôle de tournure, malaise palpable. Tu te contentes de répondre à son sourire comme pour lui montrer que t'as compris et que t'as pas l'intention de relever.

- On verra bien ce qu'il en est.

De loin pour toi, de près pour Alhena. Chacun sa place dans ce monde. La tienne est plus dans l'ombre. Mais peu à peu, tu te hisses exactement là où tu veux être. Tu renvoies ce que tu veux renvoyer. N'es-tu pas en train de te transformer en ce que tu méprises ? Ou plutôt en ce que tu crains. Tu es sorti de tes pensées par le discours de Ravental. Un discours simple, superficiel. A l'image de celui qui le donne. Léger rire à la question de ta soeur.

- Non, je ne l'ai jamais rencontrée. Mais connaissant sa fille et son mari j'ai comme un doute quant au fait d'en avoir réellement envie.

Une petite moquerie, discrète, que seuls Luke et ta soeur ont pu entendre. Tu les laisses alors s'éloigner. Tu iras probablement saluer vos hôtes plus tard dans la soirée, lorsqu'ils seront plus libres. Ou pas, t'as pas franchement envie de taper la discute avec Ravental et sa femme. Même la fille de Lanxorre, t'as pas envie d'aller l'effrayer de suite. Non, tu te contentes d'observer. Observer tout ce beau monde qui se pavane sans même savoir ce pourquoi il est vraiment là. Un peu comme toi. Tu prends une gorgée de ton cocktail, visiblement perdu dans tes pensées.

Gabin Šprajc
Gabin Šprajc
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de transplanage



[Habitation] Manoir Ravental - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Manoir Ravental
Gabin Šprajc, le  Mer 2 Sep 2020 - 15:46

L.A accordé à l'ensemble des participants.


Cela pouvait étonner que le Šprajc se retrouve invité à une Garden Party chez l'illustre Directeur de la Justice Magique. Le connaissait-il ? Oui et non. Cela ne faisait aucun doute que Antonius R. De Lanxorre entretenait de très bonne relation avec les géniteurs du franco-slovène. Il était l'un de leur mécène les plus influents, n'hésitant pas à s'investir pleinement dans les différentes explorations familiales Šprajc. Et entre Gabin et lui ? De la connaissance et une pointe de respect de la part de jeune sorcier. Alors lorsque sa famille avait reçu l'invitation pour la Garden Party, ce fut nul d'autre que lui qui fut envoyé pour les représenter. Et pour cause, ses parents ne pouvaient venir d'eux-même, bloqués en Antarctique sur le trace de vestige magique.

On ne pouvait pas dire que Gabin était un "habitué" de ce type d'événement mondain. Bien sur, à plusieurs reprises il avait participé à ce genre d'événement, notamment lorsque ses parents en organisent pour remercier les différents mécènes de leurs explorations. Mais ce monde n'était tout de même pas le sien. Sa famille ne possédait pas de château ou de manoir pompeux. Pourtant, ici même, le garçon se sentait à son aise. Il n'avait pas peur d'évoluer dans ce milieu si restreint. A vrai dire, de quoi avait-il peur ? Il ne doutait à aucun moment de l'aura confiant qu'il dégageait.

Habillé de son plus beau costume, Gabin s'était donc rendu à cet événement sans ressentir la moindre angoisse ou peur. Et de plus, le destin lui avait donné l'occasion de venir à la Garden Party accompagné par l'une des plus belles sorcières françaises qu'il avait eu la chance de rencontrer. Il ne faisait aucun doute que Awanne faisait partie de cet univers magique mondain. Car la sorcière avait toujours dégageait cette impression de luxe et de perfection. Elle et sa famille. Gabin fut aussi surpris de reconnaitre la petite Daisy dans cette famille. Le brun ne savait pas que les deux sorcières avaient un lien de parenté.

Ainsi, Awanne et lui ne tardèrent pas à arriver à la Garden Party. Gentleman qu'il était, le brun offrit son bras à la belle française tout en la complimentant sur sa tenue. "Tu es resplendissante Awane." Evidement, le sorcier s'était exprimé en français. Petit jeu entre eux deux. Et il n'avait pu s'empêcher de déposer un doux baiser sur les lèvres de sa cavalière, un fin sourire amusé aux lèvres. Leur relation ? Amicale et bien plus. Rien de dicté par les codes habituels, comme souvent avec le Šprajc. Il ne lui appartenait pas, tout comme Awane ne lui appartenait pas. La liberté était le maître mot.

Suite à leur arrivée, on leur souhaita une agréable Garden Party tout en accompagnant les paroles par la proposition d'une coupe de champagne. Evidement, les deux sorciers ne refusèrent pas. A quoi bon ? N'étaient-ils pas ici pour s'amuser ? Le deux verres s'entrechoquèrent tandis que Gabin adressa un clin d'oeil amusé à sa partenaire. "Je suis sur que si on s'ennui trop ici, on aura aucun mal à trouver une chambre de libre dans cette grande demeure". Le champagne ne fit pas long feu et le liquide se retrouva rapidement ingurgité par le brun.

Les prunelles claires du brun scrutèrent les personnes présentes à la soirée, s'attardant évidement sur l'un des Adams présents, auquel il adressa un clin d'œil. Il reconnu aussi aisément l'interlocuteur de la petite Daisy. La Fourchette était là. Avec un peu de chance, il avait en sa possession ces petites graines magiques. L'amusement converti dans une petite graine. Quelle idée de génie.

Gabin rapporta son intention sur Awanne, un sourire charmant aux lèvres. "J'ai bien regardé, tu restes la plus belle ici !" Puis ajoutant d'un ton amusé. "Je vais surement en faire des jaloux en me pavanant ainsi avec toi." Et Gabin lui déroba un nouveau baiser, plus long et plus bestial qui se termina par le rire franc du franco-slovène. C'était sa manière de montrer aux autres que c'était avec lui que Awane était venu, alors pas touche. Certes, la liberté était son concept. Mais il aimait aussi se montrer possessive. " Que souhaites-tu faire ? Des personnes à saluer ?"
Contenu sponsorisé

[Habitation] Manoir Ravental - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Manoir Ravental
Contenu sponsorisé, le  

Page 4 sur 6

 [Habitation] Manoir Ravental

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.