AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal
Page 2 sur 2
[02/01] Magie et balance karmique
Aller à la page : Précédent  1, 2
Lurea Lanilith
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)

[02/01] Magie et balance karmique - Page 2 Empty
Re: [02/01] Magie et balance karmique
Lurea Lanilith, le  Sam 16 Fév 2019 - 19:47

Une troisième Serdaigle fait son entrée, prenant place dans le dernier fauteuil disponible. Cela fait une jolie bande hétéroclite autour de petits biscuits et le professeur entame son cours en précisant qu'aujourd'hui est un peu spécial. Pas de cours magistral, seulement une discussion entre nous. Discussion au sujet ô combien délicat et alors que les premiers de la classe s'empresse de répondre, Lurea se penche délicatement sur son siège pour se servir une tasse de thé.

Les langues se délient pendant que la brune réchauffe la sienne sous le liquide au goût fruité. Une partie d'elle est curieuse et tend l'oreille à ce qui se dit, une autre se retient de lever les yeux au ciel à chaque fin de phrase d'un de ses camarades. Évidemment, elle n'en laisse rien paraître, arborant un masque d'écoute polie aux finitions impeccables. Le plus surprenant dans l'histoire est que ce ne sont pas les Serdaigles les plus bavardes. Le seul Poufsouffle de l'assemblée produit apparemment assez de salive pour deux mais ça a au moins le mérite de faire rebondir le débat dans une autre direction.

Comme le chef d'orchestre d'une chorale de prose, le professeur oriente les questions, en pose de nouvelles. Lurea se retrouve à siroter sa boisson sans intervenir, pour le moment. Léger soubresaut tout de même lorsque Lhow lance son sortilège. L'Irlandaise pince les lèvres de s'être faite prendre par surprise, c'était infime mais incontrôlable et ce qui est incontrôlable l'énerve. Surtout si elle en est la source. Rester maîtresse de ses actions et réactions, cela devrait lui être naturel !

Le garçon réagi immédiatement dans sa logorrhée habituelle. Mais cette fois-ci la jeune femme se permet de hausser les sourcils. La légitime défense, un concept moldu ? Le concerné en parle bien trop aisément à son goût, est-ce qu'il serait... ? Non, ça ne se dit pas. Plus ? Bien que ça lui démange le bout de la langue. Quel est le terme politiquement correct, déjà ? Peu importe, toujours est-il qu'il est assez amusant de voir des gens comme lui disserter aussi facilement sur la magie alors qu'au fond ils n'y sont confrontés que depuis peu de temps, comparés aux familles de sorcières séculaires. Sa description des sortilèges impardonnables est simplistes, empreintes de valeurs morales rabâchées depuis l'enfance sans la moindre réflexion personnelle sur le sujet. Mais au moins ça lui fera gagner quelques points à ses BUSE ou ASPIC à venir...
Les deux Serdaigles continuent en apportant des précisions, quelques nuances ou pinaillent sur les mots, mais sans pour autant s'éloigner de cette grande ligne directrice qui est ce qu'on attend comme réponse. Personne d'un tant soit peu censé ne répondrait frontalement qu'il n'est pas d'accord et que l'Endoloris ne devrait pas être mis dans la case de la magie noire. C'est impensable. Ce serait un suicide social des plus violent et tout le monde le sait. Alors la question en elle-même est truquée, car certaines réponses sont proscrites avant même qu'elle soit posée.

Lurea fait tourner sa cuillère dans sa tasse, ne raclant pas les bords pour ne pas déranger avec le bruit du métal sur la porcelaine. En faisant le bilan de ces premières minutes de débat, la sorcière sourit à la constatation que c'est la plus jeune d'entre eux tous qui a un avis qui sort un peu plus des cases que ses camarades. Oh pas de beaucoup, mais suffisamment pour que ça se remarque d'autant plus. Si elle pouvait, l'Irlandaise resterait là, à les écouter, sans se mêler le moins du monde à la conversation. Mettre le doigt dans un tel engrenage... c'est un coup à le regretter amèrement. Tout étant une question de maîtrise de soit et ses paroles...
Cependant les aiguilles tournent dans leur cadrant et si il n'y a aux yeux du professeur ni bonnes ni mauvaises réponses, un manque de participation risquait, lui, de coûter des points.

Ce serait fort regrettable, Lurea en est bien consciente. Alors, reposant un instant sa tasse sur ses genoux, elle se permet une petite contribution au chant collectif. Peu importe nos opinions en la matière, c'est au final la loi qui décide de ce qui est blanc ou noir. Toute notion de bien et de mal peut basculer rapidement, et les jugements de valeur n'ont de poids que s'ils sont partagés par la collectivité.
Ce sera suffisant pour cette fois, les envolées argumentatives n'étant pas à son goût. Contrairement à ce thé dont elle reprend volontiers une tasse.
Adonys Montgomery
Adonys Montgomery
G. TechniqueHarryPotter2005
G. Technique
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


[02/01] Magie et balance karmique - Page 2 Empty
Re: [02/01] Magie et balance karmique
Adonys Montgomery, le  Dim 17 Fév 2019 - 19:59

Cours n°2 - Magie et balance Karmique
Le jeune Espinosa développe sont propos et je l'écoute d'abord tout à fait silencieusement jusqu'à... la fin. Alors seulement j'éclate de rire. Un rire qui se mut en fou rire lorsque Alkanor prends la parole à son tour. C'est pas sérieux, mais je ne m'y attendait pas. Étouffant tant bien que mal mes éclats pour écouter la fin de ses propos, j'essuie une larme venue rouler sur ma joue. Je suis désolé les enfants, ce n'est pas contre vous mais... le meurtre nuit à autrui ? m*rde je repars de plus belle. C'est sans doute la pépite du trimestre, même si la bourde de Alkanor n'est pas mal non plus. Pour ce qui est de l'electrocorpus... si je veux réanimer une personne, c'est qu'elle est déjà morte, non ? J'ai mal au ventre bordel ! Cependant je suis tout à fait d'accord avec ton avis, les impardonnables n'ont pas d'autre utilité que nuire à autrui.

Reprenant une gorgé de café pour faire passer tout ça et reprendre mon sérieux, j'écoute Lyra exposer son point de vue. Une fois de plus je suis surpris par la maturité de cette gamine. Je n'ai pas le temps de lui répondre que déjà Lurea intervient dans le débat. Je ne suis pas d'accord. La loi ne définit en rien ce qui est bien ou ce qui est mal. Elle définit ce qui est autorisé et ce qui ne l'est pas. Et en aucun cas la loi doit vous empêcher d'avoir un avis propre et un opinion sur les choses. S'ils commencent à se brider à cet âge là, ils ne feront jamais rien d'eux même et ce serait particulièrement triste pour l'avenir.

Dites moi, que savez-vous des malédictions ?

Les retardataires ne sont plus admis dans ce cours. Merci d'en prendre note.
Benedict Adams
Benedict Adams
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[02/01] Magie et balance karmique - Page 2 Empty
Re: [02/01] Magie et balance karmique
Benedict Adams, le  Dim 17 Fév 2019 - 20:10

Le Professeur Lhow a l'air de bien s'amuser. Moi pas tellement. J'ai l'impression d'être avec des grands, mais des grands qui ne savent pas réfléchir par eux-mêmes et qui se contentent d'énoncer des clichés sur le Bien et le Mal. J'ai onze ans, et j'ai déjà compris que la vie était un peu plus compliquée que cela. Et puis, c'est bizarre ces discussions. J'ai l'impression qu'on fait à peine attention à ce que disent les autres. Ou plutôt, que quoi que je dise, je n'aurais strictement aucune réaction de leur part, ni aucun point de vue un peu plus construit. C'est dommage, je croyais que c'était le but des débats.

C'est la Serpentard qui s'exprime après. Elle avait été très discrète jusqu'ici, aussi je l'écoute avec attention, espérant que ce temps de réflexion lui a été bénéfique et l'empêchera de dire autant de bêtises que les deux autres. Mais je me rends vite compte qu'elle se contente d'être… Le cliché inverse des deux autres. Sûrement parce qu'elle est Serpentard d'ailleurs, elle ne peut s'empêcher de penser qu'on la brime et qu'elle est victime de la société dans laquelle elle vit. Il faudra que je demande à Vesper si elle pense comme ça. C'est Tonton Azaël qui m'a raconté tous les clichés des maisons. Et il n'a jamais voulu me dire laquelle était la sienne.

Mais Maman et Papa étaient tous les deux à Serpentard, et ils n'ont pas les idées si arrêtées. Ou alors, c'est parce qu'ils sont très importants, et donc obligatoirement plus intelligents que les autres. Perdue dans mes pensées, je n'en sors qu'en entendant la dernière question du professeur Lhow.

- Les malédictions ? Comme les Loup-Garous ?
Elida Cestero
Elida Cestero
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[02/01] Magie et balance karmique - Page 2 Empty
Re: [02/01] Magie et balance karmique
Elida Cestero, le  Dim 17 Fév 2019 - 21:02

Le professeur rit beaucoup. C'est surprenant, je n'avais encore jamais vu un professeur rire en cours. D'ailleurs, je me demande bien ce qui le fait rire. Est-ce que c'est ce que je dis? Pour une fois que j'essaie de participer... En attendant, ce que répond Lyra m'intéresse beaucoup. Une magie neutre. À retenir. La Serpentard, que j'avais presque oublié par sa discrétion, prend la parole. C'est fou, je ne savais pas qu'il y avait pire que moi, mais en même temps, c'est une bonne nouvelle. Je l'écoute sans rien dire, attentive, puis le professeur reprend la parole.

"Je ne suis pas d'accord. La loi ne définit en rien ce qui est bien ou ce qui est mal. Elle définit ce qui est autorisé et ce qui ne l'est pas. Et en aucun cas la loi doit vous empêcher d'avoir un avis propre et un opinion sur les choses."

Oui mais...

"Le problème," je dis un peu embêtée à l'idée de faire une remarque, "c'est que si on ne pense pas comme la loi pense, on va finir en prison. Et à quoi ça sert qu'on apprenne à utiliser notre magie si c'est pour atterrir en prison?"

Ce truc de loi, c'est vraiment pas pratique. Ils font ça pour éviter le bazar, mais au final ça nous ferme des portes. Mais c'est mon avis. Le professeur nous demande alors :

"Dites moi, que savez-vous des malédictions ?"

Je sais pas trop quoi répondre, ce que je dis à l'air de le faire rire, alors que j'essaie, pour une fois, de participer correctement au cours. Comme quoi parler, même sur le sujet du cours, n'est pas une bonne idée. Je suis tentée de ne rien répondre, mais ce cours est un débat, alors il faut bien que je participe. Et que je comprenne ce qui est drôle. Lyra pose d'abord une question, une question intéressante. Je sais pas vraiment si on peut dire qu'être un Loup-Garou est une malédiction. Parce que pour moi, une malédiction c'est un sort jeté, alors qu'être Loup-Garou, c'est quand on s'est fait mordre. Mais bon, je vais laisser le professeur répondre à ça pour éviter qu'il rit encore si je sors une bêtise. Mais je prends quand même le risque de répondre à sa question :

"Je crois qu'une malédiction est un sort jeté par une personne contre une autre pour l'embêter, si je peux dire ça comme ça. Mais je saurais pas dire si c'est forcément... méchant? Ce que je veux dire, c'est que c'est pas forcément dangereux. Enfin, je crois pas."
Matilda Grayling
Matilda Grayling
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[02/01] Magie et balance karmique - Page 2 Empty
Re: [02/01] Magie et balance karmique
Matilda Grayling, le  Dim 17 Fév 2019 - 23:23

Ce fauteuil était décidément très confortable, ces cookies délicieux, et ce chocolat chaud apaisant. Matilda fut extirpée de la contemplation des couleurs de ce dernier par un bruit d'explosion. Que s'était-il passé ? Combien de temps était-elle resté absente ? La fillette resta silencieuse pendant un bon moment, réussissant tant bien que mal à reconstituer la conversation qui se déroulait entre le professeur et ses élèves. Le bruit d'explosion était apparemment un Electrocorpus jeté sur un mannequin, et la question était de savoir si la magie était neutre, ou s'il existait une magie blanche et une magie noire. Les différentes réponses proposées par les élèves rendaient la réflexion complexe. Par principe, Matilda avait toujours cru en l'existence d'une magie blanche et d'une magie noire, mais les arguments allant dans ce sens n'étaient pas logique. Si un sort pouvait être utilisé à la fois pour faire le bien et pour faire le mal, dans quelle catégorie pouvait-il être classé ? D'un autre côté, des sortilèges existaient apparemment uniquement pour faire le mal, les sortilèges impardonnables. Ce sujet n'était jamais abordée dans la famille de Matilda, et elle en avait vaguement entendu parlé dans les journaux ou dans certains livres de Poudlard, mais ses connaissances sur le sujet restaient vagues.

Si elle suivait le raisonnement de ses camarades, il n'y avait pas de magie blanche ni de magie noire, seule l'intention du jeteur de sort entraînait des effets positifs ou des effets négatifs. Sauf les sortilèges impardonnables qui n'étaient que négatifs et envoyaient à Askaban. Donc il existait une magie noire. Et s'il existait une magie noire, n'existait-il donc pas une magie blanche ? La question était complexe pour Matilda, mais déjà le professeur posait une nouvelle question, une fois calmé d'un éclat de rire injustifié selon la serdaigle.

"Dites moi, que savez-vous des malédictions ?"
Encore une notion abstraite. Lyra parlait de Loups-Garous, Alkanor de sortilèges pour embêter quelqu'un, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu, de taquineries d'enfants. Pour Matilda, si le premier exemple pouvait être représentatif d'une malédiction, le second ne correspondait pas à la définition qu'elle s'était faite du mot. Elle décida d'intervenir à cet instant là, afin d’éclaircir son incompréhension, à défaut de ne pas avoir pu le faire pour la précédente.

"J'aurais pensé que toute magie utilisée pour faire du mal à quelqu'un était une malédiction." Pour elle la réponse était dans le mot, qui avait la bonté de commencé par "Mal" pour que l'objectif de son existence soit claire pour tout le monde.
Mais cette opinion était forcément fausse. Le professeur n'aurait pas posé la question si la réponse était aussi simple. La fillette but une gorgée de chocolat chaud après son intervention. Elle ne se sentait pas à l'aise dans ce cours participatif où une question était posée, chacun donnait son avis, et où il n'y avait jamais de réponse claire.
Lurea Lanilith
Lurea Lanilith
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[02/01] Magie et balance karmique - Page 2 Empty
Re: [02/01] Magie et balance karmique
Lurea Lanilith, le  Sam 2 Mar 2019 - 20:48

Lurea incline doucement la tête en reprenant une gorgée de thé. Il y a une certaine satisfaction à choisir ses mots dans un but précis et l'atteindre sans trop de difficulté. Bien sûr ses traits ne montrèrent qu'une écoute attentive et une acceptation de l'opinion de l'autre, comme il se doit. Ayant apporté sa pierre à l'édifice bancal de cette conversation, la brune reprend sa place sans faire de vague. Elle n'en pense pourtant pas moins. Les idées ne sont brimées qu'aux yeux de ceux qui ne cherchent pas plus loin que les mots. Malheureux que ceux-là, mais ce n'est pas son problème. Là d'où elle vient, il lui a fallut faire face aux langues pendues comme aux retenues. Et aujourd'hui la voilà entourée de la première catégorie.

La rivière de voix suit désormais un méandre. Celui des malédictions. Les réponses ne volent pas plus haut que les précédentes et rien qu'à l'idée de devoir à nouveau intervenir là-dedans, Lurea retient un soupir venant du fond de son âme. La demoiselle allait cruellement manquer de thé, même à la vitesse à laquelle elle le sirote depuis le début du cours. Les loups-garous maudits ou bien les malédictions pas méchantes, la sorcière aurait eu la volonté de laisser s'exprimer sa malice qu'elle dirait que c'est elle qui est maudite de rester coincée ici. Mais ce ne serait pas très correct. Œillade furtive par-dessus la porcelaine, en direction du Poufsouffle. C'est plutôt lui, le maudit, d'après ce qu'elle en avait compris. Entre son sang et un loup-garou, le choix de Lurea serait vite fait.
Ethan Espinosa
Ethan Espinosa
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[02/01] Magie et balance karmique - Page 2 Empty
Re: [02/01] Magie et balance karmique
Ethan Espinosa, le  Lun 4 Mar 2019 - 0:36

Ce cours est vraiment passionnant, et ce, depuis le départ. Un cours comme ça n'est pas forcément commun, surtout qu'on est vraiment en tout petit comité, mais ça fait du bien. Puis, on sait tous qu'il n'y a pas de bonnes ou mauvaises réponses et c'est un sacré avantage. Surtout quand on a peur de se tromper. Autrement dit, quand on est comme moi quoi. Je me demande où est-ce que le débat va aboutir. Ce qui est vraiment intéressant, c'est l'avis d'autrui. Il est toujours important de constater qu'il y a une certaine diversité au niveau de la réponse de tout le monde. Cela prouve que nous avons tous quelque chose à apporter aux autres, surtout dans un cours comme celui-là. Je me demande aussi ce que pense le professeur de toutes nos réponses. Il faut se l'avouer, même s'il dit qu'il n'y a pas de mauvaises ou bonnes réponses, je suis sûr du contraire et je suis sûr qu'il le sait. Après avoir parlé, quelqu'un poursuit :

- Pour moi, ce sortilège reste dangereux, sauf on le maîtrise parfaitement bien. Si jamais on frappe trop fort... La personne à réanimer va mourir. Mais est-ce que c'est de la magie noire? Je ne saurai pas dire. Et puis, si on prend ce que vous avez fait à ce mannequin, là oui vous l'avez attaqué et si ç'avait été une personne vous lui aurez fait du mal. Mais si ç'avait été une personne en train de vous attaquer? En fait, la magie blanche et la magie noire sont assez abstrait. Donc je dirai que ce sort, pour réanimer quelqu'un et si on le maîtrise bien, fait parti de la magie blanche.

La Serdaigle répond aussi à la question piège :

- Ça dépend, je crois, du sort qu'on utilise. Les Sortilèges Impardonnables sont punis par un séjour à Azkaban car ils font plus que nuire à autrui, ils détruisent de deux façon : en tuant ou en détruisant la personne par l'intérieur. Être contrôlé ou torturé nous détruit. Les autres sortilèges utilisés pour détruire n'existent pas pour détruire, eux, certains sorciers l'utilisent comme ça.


Elle a raison, le sortilège peut faire des dégâts aussi, même sur une personne en danger. Il est vrai que la magie noire et la magie blanche sont des notions très abstraites, mais elles existent bel et bien. Je me demande si quelqu'un a su parler de ces deux magies d'une manière totalement correcte. Parce que pour moi, l'avis sur la question va entièrement dépendre de plusieurs facteurs comme les croyances ou encore la personnalité. Aussi, sa précision sur les sortilèges impardonnables n'est pas stupide. J'aime aussi sa façon de penser sur ce coup. Je ne comprends pas comment certains peuvent utiliser ces sortilèges. Au fond, je me demande pourquoi ils ont été inventés.

Une autre Serdaigle prend la parole :

- Je dirais que c'est un sort ni bon, ni mauvais. Il est neutre, comme la magie en elle-même. Encore une fois, c'est le sorcier qui sera bon ou mauvais selon l'usage qu'il en fait.

Elle parle du sorcier en lui même et dit qu'il sera bon ou mauvais selon l'usage qu'il en fait... Sa réflexion n'est pas tellement idiote dans le fond. Cependant, j'aurai tendance à dire que ça peut aussi dépendre des compétences du sorcier. S'il est bon dans le domaine, le sortilège aura l'effet escompté, mais si ce n'est pas le cas, rien ne dit que le sortilège ne sera pas mauvais, mais de manière volontaire en tout cas. On ne sait jamais ce qui peut se produire. Elle répond ensuite à la question piège :

- Les sortilèges impardonnables existent parce que les gens méchants existent, voilà tout. S'ils n'utilisaient pas la magie pour tuer ou faire du mal, ils utiliseraient un autre moyen. Sinon, je suis d'accord sur le fait que ces sortilèges envoient à Azkaban parce qu'ils ont pour unique but de faire du mal aux autres, en portant atteinte à leur vie, à leur liberté ou en les faisant souffrir.

Je ne suis pas tellement d'accord. Après tout, on ne sait pas par qui ont été inventés ces sortilèges. Personne ne dit qu'ils n'ont pas été inventés par une personne bienveillante dans notre monde. Autrement, nous avons la même vision des choses quant à l'utilisation des sortilèges et à la raison qui envoie les gens à Azkaban si on utilise un sortilège impardonnable. Je ne rebondis pas sur ce qui est dit. Je préfère attendre l'intervention du professeur. Puis, une jeune fille prend la parole. J'ai l'impression que je ne l'ai pas encore vu dans la salle, ce qui me parait plutôt étrange comme sensation.

- Peu importe nos opinions en la matière, c'est au final la loi qui décide de ce qui est blanc ou noir. Toute notion de bien et de mal peut basculer rapidement, et les jugements de valeur n'ont de poids que s'ils sont partagés par la collectivité.

Hm, oui, ce n'est pas faux. La loi se charge de dire si ce que l'on fait est bien ou mal. Mais est-elle vraiment la seule à décider ? Je l'ignore... Encore... Quoi qu'il en soit, le bien et le mal sont deux notions bien distinctes, mais très subjectives selon moi. Je pense qu'il en va de même pour tout le monde de toute façon. Je n'avais pas tout à fait remarqué que le professeur rigolait aussi. Mais il me semble qu'il a commencé seulement quand j'ai parlé. Une larme coule sur sa joue, comme s'il était vraiment en train de pleurer... De rire... Ai-je dit une bêtise ?

- Je suis désolé les enfants, ce n'est pas contre vous mais... le meurtre nuit à autrui ? Pour ce qui est de l'electrocorpus... si je veux réanimer une personne, c'est qu'elle est déjà morte, non ? Cependant je suis tout à fait d'accord avec ton avis, les impardonnables n'ont pas d'autre utilité que nuire à autrui.

Ben oui, le meurtre nuit à autrui. Partant du principe qu'une famille peut être détruite, oui. Puis même pour la personne elle-même aussi. J'sais pas ce qu'il y a de drôle dedans, mais bon. J'dis rien. Pour réanimer une personne, vaut mieux qu'elle soit morte, parce que sinon... je ne vois pas pourquoi on parlerai de réanimation...

- Je ne suis pas d'accord. La loi ne définit en rien ce qui est bien ou ce qui est mal. Elle définit ce qui est autorisé et ce qui ne l'est pas. Et en aucun cas la loi doit vous empêcher d'avoir un avis propre et un opinion sur les choses.

Ben, ça veut dire un peu la même chose non ? Ce qui est bien est autorisé et ce qui est mal est interdit. Enfin, il existe sûrement une nuance que je ne parviens pas à percevoir. Et fort heureusement que la loi ne nous empêche pas d'avoir un avis sur quelque chose. J'imagine que le contraire serait assez... inquiétant.

- Dites moi, que savez-vous des malédictions ?

Euh, question suivante ? Non, pour être franc, je ne sais pas trop quoi répondre. L'une des Serdaigle ne semble pas comprendre non plus, car elle demande :

- Les malédictions ? Comme les Loup-Garous ?

Hm, sacré malédiction, en effet. L'autre camarade de sa maison répond :

- Je crois qu'une malédiction est un sort jeté par une personne contre une autre pour l'embêter, si je peux dire ça comme ça. Mais je saurais pas dire si c'est forcément... méchant? Ce que je veux dire, c'est que c'est pas forcément dangereux. Enfin, je crois pas.

Je ne suis pas sûr que ce soit simplement pour embêter les gens. Parfois, c'est de la vengeance aussi. Ni plus, ni moins. En tout cas, la majorité des malédictions sont très dangereuses.

- J'aurais pensé que toute magie utilisée pour faire du mal à quelqu'un était une malédiction.

Pour moi, ce n'est pas une malédiction, mais ça contribue sûrement au désespoir d'autrui. Je prends alors la parole :

- Une malédiction, pour moi, c'est ce qui peut arriver par hasard ou volontairement, comme un sortilège par exemple.
Adonys Montgomery
Adonys Montgomery
G. TechniqueHarryPotter2005
G. Technique
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


[02/01] Magie et balance karmique - Page 2 Empty
Re: [02/01] Magie et balance karmique
Adonys Montgomery, le  Sam 9 Mar 2019 - 23:03

Cours n°2 - Magie et balance Karmique
En effet Lyra, comme les loups-garou. Modification néfaste du comportement, modification des capacités musculaires, incurabilité et isolement de la société... la malédiction par excellence. Heureusement qu'aujourd'hui les loups-garou ne sont plus traités comme ils pouvaient l'être au vingtième siècle. Bien qu'il ne soit pas beaucoup plus agréable d'être atteint de lycanthropie aujourd'hui, au moins ils ne peuvent être condamnés pour ce seul fait.

Oh non surtout pas ! La loi ne définit pas ce qu'il est bon de penser ou pas, mais ce que nous pouvons faire et ce qu'il nous est interdit de faire. Tu as le droit de penser que dans certaines situation le sortilège de la mort peut-être utile, mais tu n'as pas le droit pour autant de l'utiliser... tu saisis la nuance ? Quant aux malédictions, ce sont des états de malheur inéluctables et imposés... donc par définition : toujours méchant. Autrement dit, cet état de malheur peut venir d'un sortilège, d'une potion ou... d'une morsure.

Oui, et non... je peut te faire du mal en te cassant un bras, ce ne sera pas pour autant une malédiction. D'un point de vue plus large, dans l'esprit commun, une malédiction est le plus souvent discrète. On ne sait pas forcement lorsque l'on est la cible d'une malédiction... beaucoup de moldus pensent être maudits par les dieux... alors qu'ils n'ont en réalité qu'une babiole magique néfaste dans leur environnement.

La discussion prend forme, les idées fusent et il est intéressant de voir quelle est la perception des choses de chacun. J’acquiesce doucement devant les propos d'Ethan et observe Lurea en attendant qu'elle prenne à son tour la parole... en vain. Revenons à la loi et à son application, pourquoi d'après vous ne faut-il pas se laisser dicter sa façon de penser les choses ? Et surtout, comment peut-on agir lorsque l'on est pas en accord avec la loi ?
Elida Cestero
Elida Cestero
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[02/01] Magie et balance karmique - Page 2 Empty
Re: [02/01] Magie et balance karmique
Elida Cestero, le  Dim 10 Mar 2019 - 18:38

Le professeur réagit à tout ce qu'on dit. Son exemple est concret, mais à quoi ça sert de pouvoir penser autrement que la loi si on n'est pas libre de faire comme on pense? Je ne dis rien néanmoins, car je comprends ce qu'il veut dire, je suis presque d'accord mais je trouve ça bête et illogique. Mais bon, je ne veux pas entamer un débat là-dessus si ce n'est pas le sujet du cours.
Je ne peux m'empêcher de sourire lorsqu'il fait allusion aux moldus. Je m'étais toujours demandés comment ils pouvaient croire cela, "être maudit par le dieux". Tous les moldus ne le croient pas, seuls les croyants, ceux qui ont une religion, le croient. Mais c'est amusant de voir l'imagination qu'ils ont, ces personnes sans magie. Pour avoir été élevée parmi eux, et par l'une d'eux, je les connais bien, et il faut dire qu'ils en ont pas mal. Mes pensées s'évadent sur toutes ces choses que j'ai vu enfant mais reviennent rapidement sur le cours.

"Revenons à la loi et à son application, pourquoi d'après vous ne faut-il pas se laisser dicter sa façon de penser les choses ? Et surtout, comment peut-on agir lorsque l'on n'est pas en accord avec la loi ?"

Finalement, on revient à la loi. Cette chose qui a été créé dans le but de limiter le bazar, certes, mais ça coupe un paquet de portes. Je regarde le professeur sans trop comprendre ce qu'il attend qu'on dise. Sa première question me bloque. Pourquoi? Bonne question. Parce que la loi n'est pas forcément juste? Logique? Je ne veux pas dire de bêtises, mais je ne veux pas non plus laisser la question de côté. Alors je prends la parole :

"Je pense que la loi n'est pas forcément juste, n'a pas forcément raison, c'est pour ça qu'il pas se laisser dicter sa façon de penser les choses. Enfin, je crois. Parce que si on prend un exemple moldu, la dictature, bah c'est un régime qui créé des lois. Et ces lois peuvent être à l'encontre de ce que pensent les gens. C'est peut-être vrai pour tous les régimes politiques d'ailleurs, et aussi pour nous les sorciers. C'était juste un exemple, bien sûr. Mais ce que je veux dire, c'est qu'on peut penser différemment de la loi quand on trouve qu'elle a tort. Et quand c'est le cas... on peut se faire entendre!"

J'ai pas mal parlé là, aussi je me tais pour écouter ce que les autres ont à dire. Je ne suis pas sûre d'avoir répondu vraiment à la question du professeur. Un peu inquiète, je me concentre sur le cours. Mes pensées ne doivent pas partir loin cette fois-ci.
Ethan Espinosa
Ethan Espinosa
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[02/01] Magie et balance karmique - Page 2 Empty
Re: [02/01] Magie et balance karmique
Ethan Espinosa, le  Jeu 14 Mar 2019 - 23:56

Le professeur prend le temps de réagir à tout ce que nous disons. Au début du cours, j'aimais bien l'idée que le contenu prenne la forme d'un débat, mais je dois avouer que l'absence de pratique me manque un peu. J'adore les sortilèges et je suis un peu déçu de ne pas en user pour le moment. Ceci dit, rien ne vaut la pure théorie par moments. Je repense à ce que j'ai dit au sujet e la malédiction. Je crois que ma réponse, bien qu'elle ne soit pas spécialement fausse, manque de précision. J'aurai pu aborder certains points et je ne l'ai pas fait. Oubli de ma part. Quelqu'un parle des loups-garou... Je suis d'accord sans l'être vraiment. Effectivement, on peut considérer cela comme une malédiction, mais rien ne dit que certains deviennent ainsi par choix ou non. Ceux qui le deviennent volontairement ne subissent pas vraiment une malédiction à proprement parlé. Bon, il faut rester lucide... Qui a envie d'être loup-garou de nos jours ? Personnellement, je ne connais pas grand monde pour ne pas dire personne. Revenons à l'histoire de la loi

- Oh non surtout pas ! La loi ne définit pas ce qu'il est bon de penser ou pas, mais ce que nous pouvons faire et ce qu'il nous est interdit de faire. Tu as le droit de penser que dans certaines situation le sortilège de la mort peut-être utile, mais tu n'as pas le droit pour autant de l'utiliser... tu saisis la nuance ? Quant aux malédictions, ce sont des états de malheur inéluctables et imposés... donc par définition : toujours méchant.

La loi est simplement là pour poser des limites, si c'est ça qu'il veut nous faire comprendre. Dans ce cas, je suis complètement d'accord avec lui, mais je pense qu'il y a des lois bien trop strictes parfois. Et les lois archaïques... Pourquoi doit-on obligatoirement les respecter, alors qu'elles n'ont plus lieu d'être ? Puis je dirai que même si la loi nous enferme un peu, ceux qui régissent ces lois... Les respectent-elles vraiment ? Personne n'a dit que le Ministère de la Magie n'a jamais commis la moindre infraction nan ? Le seul cas où le sortilège de la mort devrait être toléré est celui qui consiste à abréger les souffrances d'autrui ou pour punir un vrai criminel qui n'a plus le droit de vivre. Et encore là, c'est peut-être excessif, puisque tout le monde à le droit de vivre quand même.

- Oui, et non... je peut te faire du mal en te cassant un bras, ce ne sera pas pour autant une malédiction. D'un point de vue plus large, dans l'esprit commun, une malédiction est le plus souvent discrète. On ne sait pas forcement lorsque l'on est la cible d'une malédiction... beaucoup de moldus pensent être maudits par les dieux... alors qu'ils n'ont en réalité qu'une babiole magique néfaste dans leur environnement.

Hm ça se discute. Cette pensée me fait sourire. Il est bien dommage que la malédiction soit aussi discrète. Parce que si ce n'était pas le cas, la majorité de la population terrestre aurait la paix. On ne serait pas obligé de vivre constamment sur le qui-vive à l'affût du moindre indice pouvant nous causer des ennuis. Beaucoup de Moldus pensent être maudits par les Dieux ? Je hausse le sourcil gauche avant de réfléchir à ça. Je vois aussi le professeur approuver ce que je dis, donc je suis content. J'affiche un sourire satisfait, comme si j'avais accompli un exploit hors du commun.

- Revenons à la loi et à son application, pourquoi d'après vous ne faut-il pas se laisser dicter sa façon de penser les choses ? Et surtout, comment peut-on agir lorsque l'on est pas en accord avec la loi ?

La loi et son application... deux choses tellement subtiles, parfois difficiles à comprendre. Je pense qu'il y a énormément d'arguments qui vont en faveur du fait qu'on ne doit pas se laisser dicter sa façon de penser les choses. J'ai déjà quelques arguments en tête et j'espère qu'ils seront pertinents. Chacun voit les choses différemment, donc c'est complexe. Agir en cas de désaccord avec la loi... Je pense que c'est dur, mais néanmoins, c'est faisable. Une réaction se fait entendre :

- Je pense que la loi n'est pas forcément juste, n'a pas forcément raison, c'est pour ça qu'il pas se laisser dicter sa façon de penser les choses. Enfin, je crois. Parce que si on prend un exemple moldu, la dictature, bah c'est un régime qui créé des lois. Et ces lois peuvent être à l'encontre de ce que pensent les gens. C'est peut-être vrai pour tous les régimes politiques d'ailleurs, et aussi pour nous les sorciers. C'était juste un exemple, bien sûr. Mais ce que je veux dire, c'est qu'on peut penser différemment de la loi quand on trouve qu'elle a tort. Et quand c'est le cas... on peut se faire entendre !

Je pense qu'elle a tout simplement raison sur le fait que la loi n'est pas forcément juste. Son exemple illustre parfaitement ce qui se passe encore dans certains pays : la dictature.

- La loi est basé sur les valeurs républicaines, quand elles existent en tout cas. Chacun est en droit d'adhérer à une valeur ou non. Pour moi, ça justifie en grande partie le fait qu'on ne doit pas se laisser dicter ce que l'on pense. Puis comme cela a été dit, la loi n'a pas forcément raison. Toujours aller dans son sens n'est pas forcément quelque chose de bien. Agir en cas de désaccord avec une loi semble quasiment impossible. Mais je pense que le moyen de faire bouger les choses est d'en parler à une personne capable d'agir avec nous ou pour nous. Il faut juste apprendre à communiquer avec les bonnes personnes pour se faire entendre par les autres et le gouvernement.
Matilda Grayling
Matilda Grayling
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[02/01] Magie et balance karmique - Page 2 Empty
Re: [02/01] Magie et balance karmique
Matilda Grayling, le  Dim 17 Mar 2019 - 18:39

"Une malédiction, pour moi, c'est ce qui peut arriver par hasard ou volontairement, comme un sortilège par exemple.

- Oui, et non... je peut te faire du mal en te cassant un bras, ce ne sera pas pour autant une malédiction. D'un point de vue plus large, dans l'esprit commun, une malédiction est le plus souvent discrète. On ne sait pas forcement lorsque l'on est la cible d'une malédiction... beaucoup de moldus pensent être maudits par les dieux... alors qu'ils n'ont en réalité qu'une babiole magique néfaste dans leur environnement."

Ces réponses qui étaient censée éclairer Matilda eurent l'effet inverse et brouillèrent encore plus son esprit. De plus, l'idée de se faire casser le bras par son professeur lui faisait froid dans le dos. Elle pris une nouvelle gorgée de son chaleureux chocolat en réfléchissant à ce qu'elle venait d'entendre.
L'enseignant lui avait donné raison sur au moins une chose : une malédiction était forcément néfaste, et elle pouvait prendre toute forme de magie. Mais pas uniquement. Une malédiction ça devait être discret, et cela pouvait arriver par hasard.

"Je ne comprends pas. Si vous me cassez le bras discrètement, c'est une malédiction ? Et vous dites qu'être un loup-garou est une malédiction, mais on m'a dit que pour être loup-garou il fallait être mordu par un autre loup-garou, ce n'est pas très discret. Et pour les objets magiques qui font du mal, ils ne sont pas maudis ?"

Puisqu'un seul sujet à la fois ce n'était pas assez compliqué, M. Lhow enchaîna sur la question de la loi.
"pourquoi d'après vous ne faut-il pas se laisser dicter sa façon de penser les choses ? Et surtout, comment peut-on agir lorsque l'on est pas en accord avec la loi ?"
Matilda n'aimait pas cette question. Son avis rejoignait celui de la Serpentard. Il faut respecter la loi, qu'elle soit bonne ou mauvaise. Mais les réponses d'Alkanor et du Poufsouffle n'allaient pas non plus dans ce sens, et semblaient suivre les idées anarchistes du professeur.
"Mais on est obligé de respecter la loi ! dit la fillette, tentant d'exprimer son opinion confuse avec des mots clairs. Comment dire... On ne voit pas tous le bien et le mal de la même manière, et s'il n'y a pas un minimum de règles à respecter et que tout le monde n'en fait qu'à sa tête... c'est la pagaille... L'idée de Matilda se précisait à mesure qu'elle parlait, et ce fut d'une fois un peu plus confiante qu'elle dit Pour moi, la loi ne doit pas être bien ni mal, elle doit être juste. Et elle ne peut pas rendre justice si on ne la respecte pas. Si on fait quelque chose qu'on pense bien et qui ne respecte pas la loi, il y a des risques pour que ce soit mal pour quelqu'un d'autre. La petite voix de Matilda s'éteignit là dessus.

Ses parents lui avaient toujours appris à suivre les ordres sans se poser de question, pour son bien. En grandissant, elle avait appris qu'effectivement même les ordres qui lui paraissaient injuste quand elle était plus petite avaient eut un effet bénéfique sur elle et sur son entourage. La loi, c'était la même chose. Le monde des sorciers était une communauté avec des individus ayant des tas d'opinions différentes. Pour qu'ils vivent les uns avec les autres dans le calme, il leur fallait des règles à respecter, qu'ils soient d'accord avec ou non. Les effets finiraient forcément par être bénéfiques sur le long terme. Et si les moldus faisaient des dictatures qui créaient des lois qui leurs faisaient du mal, grand bien leur fasse. Les sorciers n'avaient pas à s'en préoccuper.
Benedict Adams
Benedict Adams
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[02/01] Magie et balance karmique - Page 2 Empty
Re: [02/01] Magie et balance karmique
Benedict Adams, le  Mer 20 Mar 2019 - 11:39

Je note quelque part dans mon esprit qu'une malédiction est un état de malheur inévitable et imposé. Je suis bien heureuse de voir que ma réponse est juste, parce que j'étais loin d'en être sure. Mais visiblement, une fois de plus, j'ai tapé plus juste que mes camarades plus âgés. A croire qu'ils ont oublié d'apprendre à réfléchir. Mais je ne dois pas les juger, tout le monde n'est pas égal face à l'intelligence. Le débat continue, le Professeur Lhow veut à présent qu'on parle davantage de la loi et son application. J'ai un avis très arrêté à ce sujet. Il faut dire que, pour moi, la loi, c'est le Ministère. Et le Ministère, c'est mes parents.

Une loi n'est pas toujours juste, ça dépend bien entendu du système qui est en place. Mais je crois qu'ils vont un peu trop loin en parlant de dictature, pourquoi ne parlent-ils pas du système qui est en place actuellement ? Je pousse un léger soupir en me tortillant sur mon siège. Ils sont bizarres ces grands, à croire qu'ils aiment être à côté de la plaque. Heureusement que la fille de ma maison, la plus jeune avec moi sans doute, remet les choses en place. Elle, au moins, elle a pris le temps de réfléchir un peu avant de donner sa réponse.

- Je suis d'accord avec Matilda. On peut être en désaccord avec une loi, mais ce n'est pas pour ça qu'il ne faut pas la suivre. Si une loi est là, il y a forcément une raison, d'autant plus que nous ne vivons pas dans un système dictatorial. Et rien n'empêche de contester une loi, que ce soit en demandant directement un rendez-vous avec un employé du Ministère pour en discuter de façon civilisée ou en manifestant si cela semble vraiment important. Mais il faut arrêter de croire que tout est toujours tout blanc ou tout noir, il y a forcément des arguments qui se valent de chaque côté, il faut simplement s'assurer que les avantages d'une loi sont plus nombreux ou plus importants que ses inconvénients.

Je préfère ne pas trop m'étendre sur le sujet, j'ai peur d'aller trop loin. Et puis, de toute manière, étant donné que je suis la fille du Ministre de la Magie et de la Directrice du Département des Mystères, je suis sûre qu'ils pensent tous que je ne suis pas objective sur le sujet. Pourtant, je me contente de faire preuve de bon sens et non pas de répéter bêtement des avis déjà définis par d'autres.
Contenu sponsorisé

[02/01] Magie et balance karmique - Page 2 Empty
Re: [02/01] Magie et balance karmique
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 2

 [02/01] Magie et balance karmique

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.