AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 3
[Habitation] 7bis Old Queen Street
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Evan
Evan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


[Habitation] 7bis Old Queen Street Empty
[Habitation] 7bis Old Queen Street
Evan, le  Mer 3 Avr - 9:58

_________________________________


Voici l'habitation (Très grand manoir) d'Artemis Wildsmith et de Lïnwe Felagünd.

Ils peuvent poster dès à présent.


_________________________________
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] 7bis Old Queen Street Empty
Re: [Habitation] 7bis Old Queen Street
Invité, le  Ven 5 Avr - 21:21

Membre honorifique et futur propriétaire : Lïnwe Felagünd

Description provisoire.

C'est un beau manoir londonien, du genre qu'on ne peut pas rater. Sa splendide façade riche de nombreux ornements attirent l'oeil de tous les passants : qu'ils soient moldus ou sorciers, la plupart des êtres qui croisent la route du manoir familial ne peuvent qu'en apprécier la beauté. Si les moldus s'en éloignent - se rappelant soudainement des tâches qui leur incombent, certains sorciers peuvent y entrer. C'est la demeure d'une famille de sorcier, bien décidés à faire changer les choses. Peut-être ?

Si vous êtes invités en ces lieux, faites attention à vous : l'on dit que la famille a des tendances psychopathes, mais aucune preuve n'a été apportée jusque ici.
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Référent Maître de JeuGryffondor
Référent Maître de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane
- Permis de transplanage


[Habitation] 7bis Old Queen Street Empty
Re: [Habitation] 7bis Old Queen Street
Lïnwe Felagünd, le  Ven 5 Avr - 21:23

CLAN WILDGÜND
— AVEC ARTY & ELLY WILDSMITH, AUTORISATION DE POSTER.
POUR LÏNWE : LE RP SE PASSE AVANT SON DÉPART EN INDE.

Un pavé. Là. Marcher sur les pavés non cirés de la capitale comme si c'était la dernière fois qu'il y resterait. Le soleil danse haut et fort dans le ciel, quelques nuages l'accompagnent timidement : il fait froid. Sa cousine, Elly, l'avait convié à un dîner entre cousins. Sa sœur était restée au château, il lui avait déjà dit au revoir, pour des raisons plus ou moins obscures d'ailleurs.
À dire vrai, il ne savait pas encore à quoi s'attendre, si ce n'est de profiter pour la première fois de son manoir - à juste titre, ils l'avaient acheté ensemble. Un vrai manoir, perdu dans une petite rue de Westminster, entre gravier pauvre et luxe historique. Une immense demeure qui s'élève au bout de la rue de la vieille reine, alambiquée par des maisons indistinctes et parsemés de chiffres tombants devant le seuil.
Unique main qui défie les maléfices par une clé d'argent accrochée à son cou.
Joute secrète, la serrure se tord capricieusement dans un déclic sonore.
Il parcourt l'entrée, le couloir et la salle à manger.
Une odeur de victuailles chaudes dans l'air.
Beaucoup de cartons défaits, et beaucoup d'autres
encore scotchés. Rien n'est fait et pourtant
tout est là.
Un pavé.

NOTE HRP : ARRIVÉE DE LÏNWE DANS LA SALLE PRINCIPALE.

Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


[Habitation] 7bis Old Queen Street Empty
Re: [Habitation] 7bis Old Queen Street
Artemis Wildsmith, le  Dim 7 Avr - 15:12

Les rêves de grandeur avaient tout de même de légers inconvénients, notamment les battements des bras du Jeune Loup devant la myriade de cartons qui s’étalait dans sa belle chambre. Nouvelle, splendide et spacieuse, il lui manquait un détail de taille : un colocataire sombre et rabougri qui ne l’écoutait toujours que d’une oreille. Un manque d’Azaël.
Pas si grave qu’il se dit, ici n’était que logis de passage, pas sa véritable maison, pas la principale. Et pourtant. C’est avec coeur et attention qu’il avait imaginé la décoration, l’agencement des lieux qui semblaient si important au yeux d’Elly. Parce que oui, il y avait ça, l’essence même de sa présence ici, dans un vieux Londres raffiné. La sublime demeure comme point d’orgue de la relation fraternelle : leurs deux noms liés à jamais, frère & sœur propriétaires. Ensemble. Avec le cousin, un peu.

Une entreprise à laquelle il réfléchit, maintenant bras écartés sur le matelas qui n’avait pas encore trouvé sommier - n’allant pas tarder à être livré. Il y avait dans les rêves pétillants de l’étrange trio comme une angoisse et une pression qui serrait le cœur du Blaireautin. Il n’avait pas tout compris, l’objet du dîner, parler des projets familiaux - une nouvelle responsabilité ?
Vrai que les moulures du plafond étaient incroyablement luxueuses et dessinées pour les nobles anglais des anciennes années. Se sentait-il comme en désaccord avec le décor ? Certainement. Les rêves de grandeur étaient de nouveau ici à blâmer - la volonté d’une brillante réputation.
Finalement, il demanderait de l’aide à Balthazar, pour le rangement, plus tard. Ce soir, les boucles semblaient trop préoccupées des derniers événements - retournants - et inquiets de ceux qui suivraient. Un ébouriffage de cheveux faits-défaits plus tard, histoire de lui donner du courage, et il glisse sur la rampe habillant délicatement les escaliers de velours. Une aire de jeux que ces étages richissimes, alors que lui dépensait sa monnaie dans de fabuleux feux d’artifices et autres organisations de soirée - chacun ses priorités.
Mais tandis que ses yeux se délectaient encore de la somptuosité qu’ils voyaient, il ne pouvait que se dire : Elly avait géré.

Bientôt la sœur - assurément - se retrouverait à la tête d’un empire sorcier qu’il restait encore à définir, lui comme bras droit, le cousin comme bouffon. Pétillant avenir qui le fait chantonner presque en pas chassés lors de sa traversée des larges pièces. Tiens, le cousin ! Il ne lui serre pas la main, leur lien ne demandait pas tant d’efforts. Ça va ? T’as l’air tout tristounet. Le quotidien d’un blondinet qu’il pense alors, n’ayant jamais vraiment vu le Fouloulou joyeux. Un bref haussement d’épaules qui lui fait parcourir le vaste salon en criant un Ellyyyyy ? ELLY ? d’une trivialité qui ferait boucher les oreilles aux premiers propriétaires aristocrates. Après tout, on l’excuserait, la noblesse n’était pas constituant des globules rouges du Loup-garou.
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] 7bis Old Queen Street Empty
Re: [Habitation] 7bis Old Queen Street
Invité, le  Mer 10 Avr - 18:14

Désolée pour le retard, parait que j'étais retenue ailleurs MDR

Un manoir familial, une idée qui était née quelques mois auparavant. Avec la découverte de Lïnwe, d’Elhëna. Tout prenait un sens différent désormais. La famille n’avait pas hésité à casser les tirelires pour pouvoir s’octroyer le luxe d’une pareille demeure en plein Londres historique. Il faut ce qu’il faut pour être impressionnant. Il fallait bien l’admettre. Dans l’atmosphère chargée d’histoire, elle aimait vagabonder quelques instants. Mais l’heure n’était pas à ce genre de promenade.

Non, dans l’étendue vertigineuse du manoir, elle était occupée à donner les dernières directives à Valor, qui se chargeait du repas pour la soirée. Bientôt il y aurait des employés ici qui s’en chargeraient. Moldus, probablement. Avec probablement quelques sortilèges pour s’assurer de leurs silences complets sur les agissements de la famille. Enfin la brune ne sait pas trop. Ça pullule d’idée.

C’est la voix de son frère qui résonne dans toute la maisonnée qui ramène la sorcière sur terre. Ou plutôt à la rencontre de ce soir. La dernière fois qu’ils se sont retrouvés tous les trois dans la même pièce … Elly a fini par coucher avec Azaël. Comment allait-il ? Que faisait-il ? Depuis cette fameuse soirée elle l’avait soigneusement évité, malgré le manque qu’elle ressentait, qui lui brûlait la gorge.

Pourtant, quand elle arrive face aux deux jeunes hommes, elle les salue chaleureusement, les embrasses sur les deux joues. Elle avait pourtant vu Arty quelques instants plutôt, enfin elle croit, elle ne sait plus trop, ses pensées sont trop engluées dans un marasme sans nom. « Je suis contente que vous soyez ici », qu’elle leur dit. « Je vous fait visiter ? »*

*si vous dites oui, c’est vous qui faites la visite vu que je sais pas comment est la maison MDR vous avez mon LA !

Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Référent Maître de JeuGryffondor
Référent Maître de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane
- Permis de transplanage


[Habitation] 7bis Old Queen Street Empty
Re: [Habitation] 7bis Old Queen Street
Lïnwe Felagünd, le  Mer 10 Avr - 19:12

CLAN WILDGÜND
— AVEC ARTY & ELLY WILDSMITH, AUTORISATION DE POSTER.
POUR LÏNWE : LE RP SE PASSE AVANT SON DÉPART EN INDE.

Une idée intelligente et maligne, qui avait fait surface dans leur esprit comme un germe. Un germe qui prend racines dans leur tête familial. Tête solidaire. Tête loyale, maladivement loyale. Noble et révolutionnaire. Ils avaient chacun des ambitions qui leur ressemblaient. Et chacun allait apportait son aide ici. Ils étaient plus que des sorciers, plus que des cousins, encore plus que des ambitieux qui philosophent autour du monde. Bâtisseurs de l'avenir, de l'histoire, de la culture et de la société.

Sed Non Satiata.*

Le cousin un peu trop folichon le trouve ici. Par miracle probablement. Il faut dire que l'immensité du lieu n'aide pas à la recherche. Haussement d'épaules quand il s'agit de lui répondre. Non par irrespect, mais par indifférence. « Hello. » Elle était là, surgissant derrière un mur. « On te suit. » parle pour eux, l'habitude de toujours tout rapporter à lui.

Ils découvrent ensemble les pièces vides, seules la salle à manger et la cuisine sont occupées pour l'instant. Un elfe est occupé à leur faire à manger. Rassemblés autour de la grande table, tout le monde reste debout. Un regard vers l'aînée.

— J'pars en Inde. Se doute qu'ils ne sont pas là uniquement pour festoyer.
Autant aller tout de suite droit au but, avant d'écouter sa cousine.

*Jamais rassasié.
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


[Habitation] 7bis Old Queen Street Empty
Re: [Habitation] 7bis Old Queen Street
Artemis Wildsmith, le  Ven 12 Avr - 17:06

C’est déambulement dans la nouvelle demeure, ponctué de ooh aah admiratifs alors même que le gamin avait déjà vu ces pièces, c’est qu’il avait du prendre quelques marques par ci par là pour établir son logis, le Arty étant un animal qui aime savoir où il se trouve et surtout, surtout, à quoi ressemble le potentiel de la demeure. De quoi faire un élevage de botrucs et de diricos ce manoir. Absolument fabuleux. Les mèches rebelles tournent dans tous les sens pour ne rater aucune miette du splendide décor, mais arrachée à leur visite, elles sont happées par la nouvelle du cousin.
Subitement, il partait en Inde. C’était un dîner d’adieu ? Est-ce que cela voulait dire que la nourriture aurait un drôle de goût ce soir ? Ainsi, là, debout, planté comme un piqué qui devrait être enfoncé de surprise et de tristesse, il interroge. Comment ça tu pars en Inde ? Genre pour toujours ? Un regard haussé de sourcils dubitatifs vers la sœur, était-elle au courant ?

En fait, il n’avait pas compris, on devait lui expliquer en long en large en travers au moins des centaines de fois pour que l’idée se fasse vraiment graine fertile dans son cerveau constamment déconcentré. On mange quoi ? Non, ce n’était pas la question à poser, il veut rembobiner, les émotions perdues dans un cœur qui a faim, d’un coup. C’est qu’il ignore comment réagir, si c’était une nouvelle importante ou pas, en quoi et comment elle allait se répercuter sur sa vie à lui, sur sa vie à eux.
Alors il se tait, les mains dans le dos, soudainement sages. Laisser la sœur-iarche prendre le contrôle de cette situation qu’il trouve totalement alambiquée. C’est quoi le plan du coup ? Il ne peut s’en empêcher avec ses questions à foison. Mais celle-ci moins idiote que les autres, il la conserve comme note tenue au-dessus de la table qui ne devrait pas tarder à être dressée.
Dans le silence, son estomac grogne, lui aussi interrogateur.
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] 7bis Old Queen Street Empty
Re: [Habitation] 7bis Old Queen Street
Invité, le  Ven 19 Avr - 18:29

LA Thïnwe

Ils sont tous debout autour de la grande table, les vapeurs des mets que prépare Valor viennent chatouiller leurs narines. Le cousin la regarde alors qu’il balance au calme un « Je pars en Inde » plein de sous-entendu. Comme d’habitude, Arty se passe de la diplomatie et pose les questions qui lui affolent l’esprit. La brune lève les yeux au ciel alors que Lïnwe confirme que oui, il part en Inde. Mais non, pas pour toujours. L’ancienne auror demande « Pour MORGANE ? » programme d’échange dont elle avait entendu parler lorsqu’elle était encore enseignante à Poudlard. Ça avait du bon de mettre un pied partout de la sorte.

Il hoche la tête et elle répond par un sourire. Avant qu’Arty attire à nouveau l’attention et demande ce que l’on mange. La brune hausse les épaules avant de lui répondre « J’ai laissé à Valor le soin du choix du repas », oui, on appelle ça la flemme, clairement. Puis il évoque un plan, c’était sans doute sa première question, enfin la brune suppute, simplement. Supposition de l’esprit alors qu’elle répond, presque amusée. « J’aimerais donner quelques lettres de noblesses à notre famille ». Wildsmith Felagünd. Ancienne aristocratie pour les seconds, rien pour les premiers. Il était temps de faire changer les choses.

Elle aurait aimé en dire davantage mais il y avait cette sensation qui écrasait sa poitrine, qui lui disait que non, rien ne se passerait comme prévu. Il ne fallait pas trop en dire, par trop en dévoiler, se laisser de la marge, large. Pour permettre les demi-tours. Sait-on jamais des fois que leurs rêves de grandeurs soient esquintés, abîmés, vendus aux plus offrants. Elle se contente donc d’un « J’voulais une espèce de brainstorming », propos à la mode, même dans les sphères magiques. Comme quoi les moldus savaient être utiles, parfois.
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


[Habitation] 7bis Old Queen Street Empty
Re: [Habitation] 7bis Old Queen Street
Artemis Wildsmith, le  Lun 9 Déc - 16:08

Une amitié exceptionnelle
Avec Theya
Saison 29 - milieu de l’automne



C’était bien beau de le vouloir, démarrer une telle activité criminelle, chercher l’incroyable  réputation de délinquant par excellence, mais il fallait d’abord élaborer réfléchir, lister les envies et les idées dans un carnet noir qui le rendait étonnamment studieux. Pourquoi ne s’était-il pas enfermé à la Cabane pour de tels projets ? Il avait désespérément besoin de l’ambiance du ce manoir-ci précisément, lieu parfait de naissance de son rôle de gangster. Il soupire, affalé dans un des fauteuils, le carnet presque vierge sur le nez. Il n’avait pas l’habitude de tant s’impliquer et de faire tourner ses méninges - il apprendrait - c’est peut-être pour cette raison que Balthazar, son elfe de maison, avait choisi de lui apporter un verre de on ne sait pas trop quoi, afin de l’empêcher de devenir absolument chèvre. Balthy, tu penses que je ferai un bon Voyou ? La créature se répand alors en fameux compliments afin de flatter son Maître - après tout c’est lui qui lui achetait des baskets pour enfants. Un énième soupir, Arty venait à se rendre compte des répercussions que leur discrète entreprise pourrait avoir, et alors qu’il parcourt le vaste salon du regard en quête de réponse, la sonnette de la porte vient le déranger. Balthy ?

Reparti à la cuisine évidemment, c’est le Wildsmith qui s’extirpe des coussins, en grognant, pour aller ouvrir. A qui ? Ce manoir n’était encore que les prémices d’un QG, pas inauguré et dont la réputation n’avait pas encore dépassé le trottoir d’en face. C’est donc à la volée qu’il fait grincer le bois de l’entrée, découvrant avec surprise un visage pas inconnu mais pas fabuleux non plus. Tiens, Yaya. Ça lui était venu comme ça, les surnoms adorables c’était tout à fait son truc à lui. Qu’est-ce que tu veux ? Il commence bien le gamin. Et devant la tête déconfite de la Poufsouffle, il ne peut s’empêcher de sourire largement - une sympathique illumination. Une seconde suffit pour qu’il attrape le regard fureteur de la jeune fille confirmant l’hypothèse de sa venue et provoquant alors un geste cachotier de la part du Loup : il ferme à moitié la porte derrière lui. Contrôler soudainement les malicieux zygomatiques pour dire d’une voix faussement désolée, Lïnwe m’a dit qu’il voulait pas te voir aujourd’hui. Un haussement d’épaules signifiant que après tout, lui s’en fichait ce n’était pas du tout du tout ses affaires.

Il faut l’applaudir, c’est nécessaire, observez comment en une poignée de rapides secondes le Fripon avait pu inventer pareil mensonge, juste pour le plaisir de voir les cheveux de Theya se hérisser - il sait, ce sera grandiose spectacle. Cette grande qualité qu’il a de pouvoir enquiquiner son monde, vraiment, c’est magnifique.
Theya Alomora
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


[Habitation] 7bis Old Queen Street Empty
Re: [Habitation] 7bis Old Queen Street
Theya Alomora, le  Mar 10 Déc - 12:06

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Insultes/Vulgarité,  Substances illicites,  Substances licites,  Autre : Dépendance Kiwicot






Une amitié exceptionnelle.

ft. Arty
Saison 29 - Automne


LA accordé

Le verre de gin tonic qui est secoué par tes mouvements de poignet circulaires. Le pied tape contre la barre du tabouret et avale d’un coup ton alcool interdit. Ouais tu t’étais aventuré dans un bar moldu, sans avoir atteint l’âge légal pour boire mais tu avais malgré tout réussi à avoir ce que tu voulais.
Pas besoin de faire trop d’effort, tu t’étais assise et t’avais demandé un gin tonic, et comme ils sont pas foutus de vérifier ton âge… Ils sont foutus de quoi en fait ? - Rien c’est vrai, à part donner raison à ceux qui méritent d’être banni de notre monde.
Ta nuque se redresse et t’enfile ton trench - les deux bras ensemble - et sors du bar en laissant quelques pounds sur le bar. - Au revoir. - Et t’empresses de quitter cet endroit nauséabond, pourquoi t’étais aller là en fait ? - Juste besoin d’un verre.
Ç’aurait été plus simple de te rendre à Pré-au-Lard et plus sympathique. T’es bête parfois - Non - juste que tu avais envie d’aller voir l’amour donc un petit détour dans Londres n’était pas de refus.

Tes pas se font rapides - impossible de contrôler ta vitesse, t’es comme Pinocchio contrôlé par Gepetto. T’es impatiente de le voir comme chaque fois que vous vous rencontrez.
Les oiseaux chantent et les écureuils dansent en quête d’un gland - toi tu souris bêtement en marchant. Ton gland à toi, petit écureuil, c’est le je t’aime qu’il ne t’a pas rendu, et oui tu continueras peut-être longtemps à espérer mais vaut mieux ça plutôt qu’un je t’aime qui n’a aucune valeur. Et peut être que là, en lui rendant visite, après avoir eu une petite dose de kiwicot il avouera son amour. Il est imprévisible après tout.

Les marbrures sur les maisons te rappellent que tu approches du manoir des Peaky que tu connais déjà pour y être déjà allé. La main blanche heurte le bois pour le faire raisonner dans toute la Sainte maison, peut-être que c’est directement le beau qui te répondra.

Déception.


T’écartes les yeux sur la gueule du Wildsmith. Évidemment fallait que tu tombes sur lui, fais preuve de sang froid. Mais t’as pas le temps de le réprimander sur le surnom qu’il t’a donné - il se prend pour qui ? - qu’il te demande ce que tu veux. C’est Theya. Et Bonjour. Wildsmith.


Tes mains s’assemblent dans ton dos pour les serrer, va falloir te contrôler avec lui pour Loredana. Ils se sont remis ensemble, donc t’as pas le droit à l’erreur - faut le tolérer. Et ce loup a intérêt à faire attention à elle.
Il ferme porte à demi avant que tu ne dises que tu veuilles le voir, et il te coupe presque dans ton élan pour te dire que le blond ne veut justement pas te voir.
Tes sourcils se froncent - agacée - mais t’en crois pas un mot. Arty tu lui fais pas confiance. Oui oui c’est ça Arty. Bref, j’peux rentrer, j’aimerais te parler.

Un sourire faussement joyeux sur tes lèvres s’étirent et tu pousses la porte sous son bras avec ton pied d’un pas gigantesque Oups pardon je passe ! et passe accroupie en dessous de son bras pour rentrer à l’intérieur de la pièce. Ahhhh merci. LÏNWEEEE
Et aucune réponse alors que tu parcours du regard l'enceinte du manoir.

Satisfaite tu fais volte-face vers le lycanthrope Je savais bien que tu me dirais des bêtises. Bon pourquoi tu dis ça ? T’as envie qu’on se prenne la tête pour rien ? Tu joues avec ta baguette entre tes doigts. Ça t’agace un peu, sa manière de mentir juste pour le plaisir. Est-ce qu’il serait capable de faire ça avec ton amie ? J’comprend encore moins pourquoi Loredana est avec toi pour que tu te comportes de cette façon. Tu peux pas être sympa des fois. Tu souffles exaspérée de son comportement. Incroyable, toujours obligé de vouloir emm*rder le monde.





We Built Our Own World

ft. Lïnwe
Autorisation du proprio pour poster
Saison 29 - Été



Les feufollets invisibles virevoltent autour de toi dans le jardin. Des petites lumières ambrées, dorées, pailletées. Tu roules sur ton corps de femme, réfléchissant à une occupation. Tu chatouilles l’herbe de tes doigts, observant l’émeraude scintillant à ton poignet. Repensant à l’amour du passé, et le nouveau, qui était assez loin de toi. Les souvenirs de substances ingurgitées, la folie qui vous enivre à chaque rencontre. Cela fait bien longtemps maintenant. Il te manque, quelques mois sans l’avoir vu te paraissent une éternité, tu voudrais enfouir à nouveau tes lèvres sur son cou, au parfum épicé de l’Inde.

Battement de cils.

Arrachant une touffe d’herbe, tu te lèves en voyant tes niffleurs t’observer d’un air désorienté Bah quoi, j’peux pas toujours vous laisser jouer avec mes bijoux… Je vais me balader, vous voulez venir ? C’est comme s’ils comprenaient tes paroles, un mrù qui s’échappe de leur corps velu à ton plus grand plaisir. Tu les prends, un dans chaque main avec Georgie à l’intérieur de tes cheveux, comme d’habitude. J’vais faire un tour maman ! J’prend les p’tits voleurs et Georgie. Tu passes la baie vitrée et enfile une veste, histoire de te couvrir un peu pour le début de soirée, et pour mettre tes niffleurs à l’abris dans tes poches. Comme si ça allait les empêcher de voler des Gallions… Gallions que tu glisses dans tes poches, pour eux, Les chercheurs d’or. ~ La porte claque.

Et tu déambules dans les rues pavées de Londres, en direction d’un bar, non pas moldu mais bien sorcier. Parce que t’en avais assez de les voir tous ces moldus, en permanence. T’avais hâte de quitter Poudlard pour enfin emménager avec Loredana, dans la ferme dont vous rêviez tant, avec tous vos animaux.
Tu souris en imaginant ce Nouveau monde se créer dans ton imagination, et passe devant différentes habitations londoniennes, de grandes maisons. Comme la sienne. Enfin, celle de sa famille mafiosa.
Et s’il était rentré ? - Ça serait bien son genre de ne pas te prévenir tiens. Petit pincement de lèvre, qui ne tente rien n’a rien, autant y aller ? Tu te faufiles dans une ruelle et transplane, ne te souvenant plus vraiment du chemin exact pour y aller à pied. Tu attéris à proximité, et te rend devant le manoir sublime des Peaky Witchers. Tu tomberas peut-être sur quelqu'un d'autre à la place de l’Amour, qu’importe qui ça peut être, tu auras essayé. Tu toques à la porte, espérant au fond de toi le voir. Mélange d’excitation et d’appréhension qui se forme dans ton estomac, faite qu’il soit rentré.


Dernière édition par Theya Alomora le Mar 10 Déc - 12:36, édité 1 fois
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Référent Maître de JeuGryffondor
Référent Maître de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane
- Permis de transplanage


[Habitation] 7bis Old Queen Street Empty
Re: [Habitation] 7bis Old Queen Street
Lïnwe Felagünd, le  Mar 10 Déc - 12:34

WE BUILT OUR OWN WORLD
— Autorisation du propriétaire / ft. Theya Alomora / Été saison XXIX / Musique

Par-delà la baie dorée, quelques marbrures te plaisent. La translucidité de tes émotions s’émerveillent contre la vitre. Tu applaudis la vie crasseuse qui t’importe peu et tant à la fois. T’applaudis tout ce monde idiot qui t’entoure. Triple A, triple voyelle couronnée d’existence à perpétuité ; de ta tour brillante d’arrogance. T’applaudis ton passé, ton présent et ton futur — t’es suffisamment instable pour sourire. Tu regardais les toits londoniens qui enfument la ville, les briques marquées de rouge épais industriel et les oiseaux hurleurs d’avant-nuit. Comme cette girouette qui tangue d’un côté et de l’autre, ta mémoire bascule un temps inattendu :

barque aux épices
barre la route
une autre plage
              émerge-
des courses au vent
du sable blanc
l’école des arts
la forêt bleue
le ciel ahuri
les cris du soleil ont doré ta peau
poupée adorée
homme pépite
tu t’éveilles
un vieux rêve qui se répète
et elle.

T’avais passé près d’une demie année en Inde, t’en revenais tout fier tout pimpant tout guindant — trois gongs qui supportent ta tête, t’avais vécu plein de trucs (obscures ou pas d’ailleurs), expériences artistiques pour la plupart, expériences de lait de sang et d’envie de bosquet. Tâche de vin. Tâche de vie. Embaument le coeur assoupi.

Les bougies du salon fraîchement allumées, tu retraces peu à peu tous ces éléments de ton été indien, comme dans un livre, comme dans un album de famille. À chaque portrait une émeute intérieure. En parlant de famille, t’étais au Manoir des Wildgünd. Aussi,  il n’y avait ni Elly ni Arty dans les couloirs. Tu pariais sur du travail ou une beuverie.

Trois coups
légers
t’insupportent dans ce calme
absolu.


Les yeux légèrement gonflés par la satiété des nuits pâles, t’ouvres lentement la porte. T’avais prévenu personne et pourtant, t’aurais presque parié sur elle comme première retrouvaille sur le sol britannique. En soi, t’étais ni gêné ni déçu. Un grand et fin sourire souille ton visage. Salut. Et tu tends la main.
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


[Habitation] 7bis Old Queen Street Empty
Re: [Habitation] 7bis Old Queen Street
Artemis Wildsmith, le  Mar 10 Déc - 14:28

Theya


Dire à Arty qu’on aimerait lui parler c’est lui faire frétiller les boucles se croyant alors soudainement importantes, peut-être pour cela qu’il n’a pas le réflexe de croche-patter la Poufsouffle qui se lance dans de ridicules acrobaties pour passer – il lève les yeux au ciel, pensant que cette demeure devrait être interdite aux enfants. Parce que figurez vous qu’elle en rajoute, ce n’était pas tout d’avoir outrepassé le maître de la maison, elle hurle le prénom du Fouloulou. Déjà l’avoir comme cousin ce n’était pas facile, mais alors entendre son prénom lui désosser les oreilles, ah ça non. Mais ta gu*ule. Il se retient, le reste chatouillant le bout du bout de la langue, se souvenir rapidement qu’il s’agissait là de la meilleure amie de Loredana. Et s’il ne ferait pas le plaisir à l’Amoureuse d’apprécier Theya, il pouvait au moins s’empêcher de l’insulter – la base. Désespoir d’être dérangé, et en plus de ça par cette chose. Cette chose qui continue de s’agiter, de s’égosiller dans des paroles ennuyantes ennuyeuses qui lui font gonfler les joues d’exaspération.

Jusqu’à sa réplique à lui, cabotin incroyable il se penche alors abruptement en avant pour se boucher les oreilles, appuyer fort fort fort fort Aaaaaaaaaah mais arrêêêête ! D’une voix nasillarde et endommagée comme si terrible son venait lui griffer labourer les tympans de façon douloureuse, avec ta voix maternalisante agaçante de vieille chouette aigrie ! Une seconde, un moment, où les sourcils se lèvent, ça y’est, elle avait arrêté de parler – en profiter. Fin de la scène, il se redresse d’un bond, se balançant sur ses baskets, le ton dorénavant beaucoup plus doux – naviguer d’un extrême à l’autre, sa spécialité - Je pourrais être sympa… je crois… oui les doigts comédiens frottent un menton faussement songeur, mais ce serait terriblement ch*ant. Comme toi. Outch, il n’était décidément pas de très bonne humeur, et Balthazar qui s’était faufilé jusqu’à l’entrée fait rapidement demi-tour, hors de question qu’il se fasse victime de l’enquiquinantitude du Blaireautin.

Le Wildsmith décide de fermer la porte, de dépasser l’insignifiante amie de l’Amoureuse pour retourner s’affaler sur le canapé, les baskets insolemment posées sur l’accoudoir de l’autre côté. C’est exactement pour ça que Lore est amoureuse de moi ! pour ça quoi, on ne sait pas trop, son attitude désinvolte il imagine, et t’avise pas d’aller chouiner chez elle, il imite alors Theya, de façon exagérée déformée amplifiée ouuui Looore, Arty il a vraiment vraiment pas été gentil avec moooi, c’est un vilain ! parce que sinon … ah, les menaces, les fameuses, armes essentielles du Fripon, enfin bref t’as compris. Tu veux du thé ? qu’il lui catapulte de loin.
Tête à claques.
Theya Alomora
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


[Habitation] 7bis Old Queen Street Empty
Re: [Habitation] 7bis Old Queen Street
Theya Alomora, le  Mar 10 Déc - 17:52

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Insultes/Vulgarité, Substances licites






Une amitié exceptionnelle.

ft. Arty
Saison 29 - Automne


LA accordé

L’exaspération de l’être en perdition. L’être blaireautin qui scande et virevolte comme une poésie inachevée. Agacé de la gamine que tu es et de tes paroles sans queue ni tête. Pour lui du moins, pour toi ça avait tout son sens. Lui, qui était-il lui ? Être obscure et méprisant. Imbus de lui-même sans qui le monde se porterait peut-être mieux. Bon à arracher des têtes, ça oui de par son don de lycanthropie. Mais qui étais-tu pour juger une chose dont il n’était sûrement pas le fautif ? Avait-il demandé à devenir loup ? Certainement pas. Mais cette chose, ce pouvoir te tourmentait. Il pouvait à tout moment s’en prendre à elle. Et dire que tu l’avais défendu il y a encore quelques jours de ça, tu avais supposé qu’il l’aimait. Certes, c’est possible. Mais pourquoi lui ? Lui capable d’en faire de la chaire à pâté.

Le blabla de ta narratrice n’est là que pour cacher en réalité ta colère incontrôlable. Enfin, une colère tellement puissante qu’elle te laisse figée sur le sol, alors qu’il ne t’avait pourtant pas Stupéfixé. Il s’enfuit. Te laissant en plan avec ses paroles agressives. Celles qui disent ce qu’il pense de toi, un être ch*ant tu es. Un électrochoc passait du bout de tes doigts jusqu’à tes orteils. T’avais envie de l’étriper juste parce qu’il t’avait dit ça, parce que ça te ramènent à des souvenirs plus que mauvais de ta vie passée.

Et c’est lorsque la porte claque dans toute la maisonnée que tu te rend compte que cet animal s’en est allé pour te laisser comme une débile en plein milieu de l’entrée. Comme si c’était pour te faire méditer sur ses paroles affreuses. Il continue sa jérémiade dans le salon, imitant, de façon affreuse, ta voix. Te lançant à nouveau un électrochoc de menace sans aucune promesse. T’as les yeux figés en regardant le sol sous tes pieds parce que là tout de suite tu ne saurais quelle réaction avoir à part le provoquer davantage avec sa proposition de thé à la noix. Tu lui enverrais bien l’eau bouillonnante sur le crâne à celui-là.

Tu souffles un coup, essayant d’isoler tes souvenirs néfastes dans un coin de ta tête pour aller dans le salon là où il se trouvait et scandait comme un idiot. Ton entrain te mène derrière le bar ou tu attrapes une bouteille de gin et un verre que tu poses d’un coup sec sur le bois. Tu te sers un verre et va le surplomber de ton corps, comme un maître dresseur imposant sa domination. Si non quoi Wildsmith ? Tu comptes me lancer le même sort que celui que tu as lancé à Loredana ?

T’étais pleinement consciente que tes paroles pourraient le heurter, mais là aussi il avait touché un point qu’il ne fallait pas te chatouiller. Celui qui te rappelle ta période dépressive et où tu te pensais plus minable et insignifiante qu’un grain de poussière. N’est-il pas abusé tout ce qu’un simple mot peut faire remonter à la surface ? Je pense Arty que si elle était là tu ferais moins le malin. Et dire que y a encore quelques jours je disais que… RHA TU ME GONFLES ! T’es imbus de toi-même Wildsmith !


Une pirouette sur toi même et retourne te saisir de la bouteille de gin au comptoir pour qu’elle te tienne compagnie - ou lui briser sur la tête au choix. Je te dis que je comprend pas POURQUOI elle est amoureuse de toi et toi tout ce que tu trouves à faire c’est me montrer davantage que tu ne la mérites pas ! Mais réfléchis un peu bon sang ! Sois intelligent ! Tes bras virevoltent - la bouteille et le verre toujours entre tes mains - d’énervement parce que t’aimerais juste qu’il t’explique pourquoi, qu’est ce qu’il a fait pour qu’elle tombe sous son charme à lui. Tu marches et souffle, râle comme un putois, comme un blaireau de ta maison. Explique moi comment j’en sais rien ! Comment t’as réussi à la séduire bon sang ! Je te rappelle que si vous restez encore longtemps ensemble je ne vais pas passer mon temps à me disputer avec son copain et je pense pas que ça la mette à l’aise non plus ! On est censé être des personnes importantes pour elle, faudrait peut-être que tu y mette du tien.

Tu finis par t’asseoir sur un fauteuil, exaspérée, abaissant enfin tes épaules et arrêtant de gesticuler tes bras. Tu prends le verre et le porte à tes lèvres. T’aurais mieux fait de rester au bar moldu.



We Built Our Own World

ft. Lïnwe
Autorisation du proprio pour poster
Saison 29 - Été



Ton poing effleure le bois sombre de la porte d'entrée. Priant, espérant l'ouverture imminente sur le visage blanc, scintillant. T'imaginais peut-être un baiser, fougueux. Mais fallait pas s'attendre à ça venant de lui. C'était pas le genre à te sauter au coup, pas comme Jace. C'était plus un électron libre. Même si tu voudrais l'avoir seulement pour toi.

Quelques secondes seulement, s'écoulent. Et la porte s'ouvre, sur son visage rayonnant, tu pouvais encore sentir les épices indiennes émanant de lui. Tes yeux papillonnent, et viennent se heurter aux siens.
Tu t'attendais, à un baiser. Mais non.
Il te tend la main.

Sérieux, la main ? Il veut que je lui serre la main ou quoi ?

Normalement tu aurais plus demandé combien de temps cela faisait qu'il était arrivé, discuter peut-être simplement après avoir échangé un baiser. Mais là t'étais juste bouche-bée, et son "salut".

Ton regard va de sa main à ses yeux, tu t'interroges. Ton visage se fige, les yeux fixes.
Bonjour, Felagünd. Dans ta tête ça sonnait comme un : tu as pas mieux en réserve ? Plus chaleureux ?
T'etais agacé, et tu t'en cachais pas. Peut-être la mauvaise période du mois. On sait pas. Tu vas bien ? Je peux t'embrasser ou tu préfères la poignée de main ?
Tu sens Georgie griffonner ton cou, comme s'il sentait que ça n'allait pas. Les niffleurs eux s'excitent en faisant tinter les gallions. Tu m'excuseras mais si je ne rentre pas Nastia ou Robin va finir par se faire la malle, je peux ? Prétexte ou non pour entrer, en tout cas tu espères que ça va marcher.

Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Référent Maître de JeuGryffondor
Référent Maître de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane
- Permis de transplanage


[Habitation] 7bis Old Queen Street Empty
Re: [Habitation] 7bis Old Queen Street
Lïnwe Felagünd, le  Mer 11 Déc - 0:18

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Substances licites




WE BUILT OUR OWN WORLD
— Autorisation du propriétaire / ft. Theya Alomora / Été saison XXIX / Musique

La main tendue, symbole de toutes les tendresses manipulatrices.
Irrésistible et délirante, Ô Main Protectrice
tu perds la main - annonce la défaite.
Irrémédiable main tendue
toujours là, parfois cachée comme la bonne étoile
— signe nouveau
fécondation in vitro : ton cœur implose.

La main tendue
amie de l’aube
un autre réveil et tu t’invites.

La main tendue
invitation de tous les temps
l’horloge hurle ta mort
et tu souris pour la dernière fois.

La main tendue. Ce semblait être assez explicite pour la faire entrer. Mais la Theya, fallait tout lui servir comme une princesse - le manque de tact de tous les souverains - t’exploses de rire. Une vraie bombe artisanale entre tes dents et ta langue juteuse. Tu l’embrasses, assez fougueusement, et sans trop lui demander son accord. L’harmonie des raisons injustifiées prend place. Elle encastre ton crâne et durcit tes racines.

J’t’en prie. Fais comme chez toi. Signe de la main, qui s’élance comme un cygne danseur à travers le couloir. Tu l’emmènes vers le salon du bas en lui proposant de se mépriser sur un des lourds et doux fauteuils émeraudes de la pièce. Je te sers quelque chose ? y’avait bien quelque chose qui l'intéresserait à travers cette myriade de cristaux. Tu attends là, derrière la table, comme si tout était naturel à présent. Un bon scotch, par exemple, ça aide à cracher sur la société.
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


[Habitation] 7bis Old Queen Street Empty
Re: [Habitation] 7bis Old Queen Street
Artemis Wildsmith, le  Ven 13 Déc - 10:46

Theya


Évidemment il tique légèrement, la langue percutant le palais devant l’évocation de l’affreux souvenir : l’agression de Lore dont il était absolument parfaitement responsable. Mais si les images demeuraient nettes dans l’esprit du Malicieux, cette histoire appartenait au passé du passé, bien trop de choses s’étaient écoulées depuis. Ainsi, même si son coeur avait bondi, soudainement irrité, il ne répond pas à la provocation de la jeune fille - comme quoi, il sait se faire mature. Cela ne s’arrange pas, quelques seconde solution tard, il hausse les épaules, imbus de lui-même, oui vraiment, il y avait largement pire comme insulte. Ça lui passe complètement à travers les boucles qui remuent à peine de de la pique insignifiante. En réalité, il sourit presque de la tentative d’intimidation de la Poufsouffle qui s’était pointée là, au-dessus de lui qui s’était contenté de sourire insolemment - tête à claques toujours. Quand bien même elle avait entièrement raison, si Loredana avait été présentement dans cette pièce, jamais Arty ne se serait permis pareille attitude. Malgré tout, cela l’amusait absolument.

Jusqu’aux mots qu’il ne pouvait absolument pas supporter, qui le font se redresser subitement, enflammé. Theya avait sous entendu - pire, proclamé - qu’il ne méritait pas Loredana. La bouche du Wildsmith se tord de contrariété, lui rappelant à lui même son intime intime manque de confiance. Tout à fait conscient qu’il était peut-être dangereux pour elle, excepté qu’il ne voulait ne supportait pas de penser à ça, cette idée farfelue et dérangeante qu’un autre serait beaucoup mieux que lui, parce que lui n’était composé que de violence de friponnerie et d’insouciance. Tout à fait conscient aussi qu’il ne savait pas exactement le comment du pourquoi Sparks était amoureuse de lui. Pourtant, n’était-ce pas parce qu’il tenait précieusement à elle qu’il était celui qui lui fallait ? Des idées qui lui turlupinent lui démangent les méninges et le front pendant que la chose continuait de déblatérer. Il se demandait, brièvement, si Theya s’était déjà permise d’essayer de convaincre Lore de ça, du fait qu’il ne la méritait pas. Il grimace, n’ignore pas la chaleur qui lui prend soudainement la poitrine.

Il ne peut demeurer sur le canapé, pas après un tel affront, et avec la facilité et la vitesse que son don lui procurait il se rue brusquement vers le fauteuil de la Blairelle. Il l’intimide à son tour, l’encerclant de ses bras posés sur le cuir. Arty n’avait pas la carrure effrayante, non, pas du tout. Cependant, une certaine inquiétude pouvait se répandre au creux du ventre à la vue des phalanges blanchies du Loup qui se resserraient sur l’accoudoir du fauteuil, ou bien, si on tendait correctement l’oreille, on pouvait entendre dans le fond de ses pupilles dilatées l’explosivité intermittente du Fripon, rugissant à l’unisson avec la Bête. Éléments sous-jacents qui mettaient des étincelles dans l’ambiance légèrement tendue. Ose encore me dire que j’la mérite pas, qu’il gronde finalement, le regard rivé à celui de la Poudlarienne. Que le fait de l’aimer - éperdument - d’être là pour elle de la protéger de risquer ma vie - littéralement trois fois maintenant si on additionne la complicité du meurtre de la tante qui pouvait le mettre en cellule, l’agression des moldus et cette vilaine chute de falaise - n’est pas assez bien, je t’en prie, vas-y. Mais à toi, j’ai rien à prouver. À elle par contre, c’était une toute autre histoire.

Pour cette raison d’ailleurs qu’il soupire et se recule brusquement, saisissant au passage le verre et la bouteille de Theya, t’es trop jeune pour ça. Des pas frustrés qui le mènent derrière le bar, mais t’as raison j’peux rien te faire de toute façon. Ses mains s’agitent comme pour symboliser le ridicule de la promesse qu’il a pourtant faite, depuis que j’ai tué son stupide ami là, bidule Cray, j’peux pas toucher à ceux qui l’entourent. Tu t’rends compte ? La conversation avait brutalement vrillé vers quelque chose de beaucoup beaucoup plus dangereux en réalité. La pression que j’ressens du coup ? C’est ce qu’on appelle le contrôle Arty. Lui je peux le frapper, elle non, lui non plus, ah elle oui, c’est compliqué en fait. Oh, on le plaindrait presque le pauvre petit. Accoudé au bar, il songe aux restrictions ainsi imposées, qu’il méritait pourtant. Tu disais quoi il y a quelques jours ? Oui, bizarrement, l’Ennuyante n’avait pas terminé cette phrase là, et en cela c’était peut-être la plus importante.
Contenu sponsorisé

[Habitation] 7bis Old Queen Street Empty
Re: [Habitation] 7bis Old Queen Street
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 3

 [Habitation] 7bis Old Queen Street

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.