AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -31%
JBL Flip Essential – Enceinte Bluetooth portable ...
Voir le deal
68.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 1
Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé]
Alexander Scott
Alexander Scott
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé] Empty
Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé]
Alexander Scott, le  Jeu 5 Déc 2019 - 22:47

RP avec Izsa Hilswood
Saison 29 - Hiver
Début de soirée

Existe t'il un endroit plus chaleureux que Londres en période de fête ? Chaque enseigne est décorée. Chaque rue brille de mille feux. Chaque monument se part de ses plus beaux atours l'espace de quelques semaines. En temps normal, avec ses plus de dix millions d'habitant, la capitale anglaise est une ville bouillonnante mais à Noël l'activité est démultipliée. Ses habitants s'agitent en tout sens pour préparer les festivités, repas et autres cadeaux, tout doit être parfait. Marcher en plein Oxford Street à cette période relève à la fois d'un spectacle féérique et d'un véritable parcours du combattant ! De grands sapins de Noël fleurissait dans les parcs de la ville. Pour les plus sportifs une grande patinoire était installée. Les marchés de Noël comme celui de Hyde Park était également très prisés que ce soit par les voyageurs de passage ou par les habitants. Tout le monde appréciait les fêtes de fin d'année à Londres. Tout le monde ? Sauf peut-être Alexander Scott. Comprenez bien, le sorcier de l'est n'avait rien contre les fêtes de fin d'année en général. Comme tous le monde il appréciait passer des moments en famille et offrir des cadeaux à ses proches. Mais il se sentait oppressé dans un tel flot de personne qui se mouvait tel une véritable marée humaine. De part son gabarit le russe était sûr de ne pas tomber, ou de ne pas être emporté au large mais ça ne l'empêchait pas de rouspéter tandis qu'il fendait la foule de Oxford Street. Qu'est-ce qui lui avait pris de passer par là ? Qu'est ce qui lui avait pris de donner un rendez-vous à Londres ? Lui qui n'aimait pas la compagnie on pouvait dire qu'il était servi ! Le russe ne put retenir un énième juron lorsqu'il fut bousculé la énième fois en quelques minutes et n'y tenant plus il bifurqua dans une rue moins passante. Le rendez-vous avait été donné au Dickens Pub, il ne devait plus se trouver très loin.

En vérité ce n'était pas un hasard si Alexander avait choisi Londres alors qu'il détestait tant la foule. Quel meilleur endroit pour un rendez-vous discret qu'un endroit bondé ? Qui prêterait attention à deux vieux amis venus boire un verre dans un pub perdu au milieu de l'une des plus grande ville du monde ? Qui parviendrait à les retrouver au beau milieu de dix millions de personne ? D'ailleurs est-ce que quelqu'un allait seulement tenter de les retrouver ? Cela faisait maintenant plusieurs années que le sorcier de l'est avait disparu, deux ans ? Trois ans ? Il était fort probable que son nom était tombé dans l'oubli, même pour ceux qui lui voulaient du mal, même pour les mages noirs, même pour les mangemorts. L'ancien Serdaigle grimaça, son nom était peut-être tombé dans l'oubli mais qu'en était-il de son interlocutrice d'un soir ? Était-elle seulement toujours à Londres ? Faisait-elle toujours parti de l'Ordre du Phénix ? Qui restait-il dans l'Ordre du Phénix ? Sur le papier Alexander n'était même pas persuadé que l'organisation existait toujours mais ne disait-on pas que jamais ne mourrait le Phénix ? Le russe arrêta un instant sa marche effrénée pour regarder à droite, à gauche et choisit finalement de continuer sur la gauche. A cet instant ces sentiments étaient mitigées, était-ce de l'appréhension ? De l'excitation ? De la curiosité ? De la peur ? Ou peut-être un mélange de tout ça ? Scott ne savait même pas si quelqu'un allait venir ce soir. La lettre qu'il avait envoyé était destinée à Izsa, Hermes l'avait-il seulement trouvé ? Le russe avait d'abord pensé l'envoyer à l'ancien QG de l'Ordre du Phénix sans trop savoir si ce dernier était toujours occupé. Au gré des évènements, des batailles et des dangers les lieux des QG avaient tendance à changer. Il aurait été aussi possible de l'envoyer à Olivander si elle y travaillait toujours mais la lettre aurait pu parvenir à quelqu'un d'autre, aurait-ce été si grave ? Il n'y avait vraiment rien de compromettant dans cette lettre. Finalement Alexander opta pour le plus simple et envoya la lettre à la maison de Izsa en espérant qu'elle y résidait toujours.

La marche folle de l'ancien pourfendeur de magie noir prit fin devant le Dickens Pub. Au fond d'une impasse trônait fièrement un petit bâtiment de briques rouges, l'ancienne un peu vieilli indiquait le nom de l'établissement. Une lueur chaleureuse et de grands cris s'échappaient de l'intérieur du pub. Début de soirée, un moment affectionné par les Londoniens. Alexander esquissa un sourire, c'était l'endroit parfait pour une entrevue, impossible d'écouter une conversation et difficile de repérer une cible. Le russe poussa sans hésiter la porte de l'établissement et reçu d'entrée une bouffée de chaleur. Bois et dorure, un pub anglais typique. La plupart des clients étaient agglutinés derrières des écrans qui diffusait des sports moldus, une grande ferveur parcourait le public, visiblement il y avait de l'enjeu ce soir là. Tout cela arrangeait bien Alexander, il restait des places assises au fond de la salle là où on ne pouvait pas voir les écrans. L'ancien serdaigle s'installa à une table avec deux tabourets. Maintenant il n'y avait plus qu'à espérer que Izsa vienne parce qu'il n'avait pas un sous sur lui ! Enfin il avait bien quelques gallions mais il était peu probable que le serveur s'en contente. Il avait aussi quelques roubles russes mais peu probable qu'on accepte de lui faire un échange ici. Si il voulait commander il allait devoir attendre son hypothétique rendez-vous. Scott s'assura que sa baguette n'avait pas bougé de place, on n'était jamais trop prudent...


Dernière édition par Alexander Scott le Dim 12 Avr 2020 - 19:53, édité 1 fois
Eileen I. Hilswood
Eileen I. Hilswood
MDJ-G en formationHarryPotter2005
MDJ-G en formation
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé] Empty
Re: Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé]
Eileen I. Hilswood, le  Sam 7 Déc 2019 - 23:26

[HRP : Faudra qu'on voit nos timelines respectives x) pour moi leur dernière rencontre c'était il y a au moins 5 ans]


Paddington Station était l'une des stations de métro qu'Izsa détestait le plus. Pas qu'elle aimait spécialement le mode de transport (bien qu'il avait sous charme, pour une sorcière comme elle) mais la foule qui la submergeait à la sortie de son wagon lui déclenchait des pulsions agoraphobes. Rien à voir avec Picadilly Circus, qui n'était desservie que par deux lignes. Oui, comparé aux moldus, elle avait une connaissance à peu près correcte des lignes londoniennes - ce qui signifiait une connaissance encyclopédique part rapport à la moyenne des sorciers. C'était un coup à prendre quand on passait beaucoup de temps hors du monde magique, et que transplaner n'importe où n'était de fait plus une option.

Izsa arriva finalement à se faufiler entre les files des gens qui prenaient vers une autre ligne, et ceux qui se dirigeaient vers les trains qui desservaient l'Angleterre. Elle, elle sortait : vite l'air frais. Très frais. C'était un hiver londonien, après tout. Elle referma sa cape jusqu'au haut de son cou et se dirigea vers le Dickens Pub. Alexander Scott. Alexf*ckingander Scott. Genre "uh ?". Le gars qui avait rejoins l'Ordre du Phénix en même temps qu'elle, bien sept ans de cela. L'ancien Auror, avec qui elle avait détruit la Fontaine de la Fraternité Magique pour dénoncer l'hypocrisie du système politique sorcier. Il avait été là à Buckingham, aussi. Le copain... -l'ex ?- d'Elenna, la Cheffe emblématique des Phénix. Cela en faisait, des souvenirs. Elle sourit en coin alors qu'elle passait la porte du pub, coincé au fond de l'impasse.

Elle n'eut aucun mal à trouver Alex dans la pièce chaleureuse du bar. Déjà, parce que la plupart des occupants étaient occupés à autre chose -regarder un match de foot- alors il suffisait de chercher à côté de l'agitation. Ensuite, parce qu'il l'avait repéré avant elle, il regardait donc droit dans sa direction. Elle s'approcha, un franc sourire sur le visage.

- Alex ! C'est fou !

Elle retira sa cape -elle était d'une coupe suffisamment moldue pour ne pas attirer l'attention-, la repliant soigneusement sur son tabouret, et proposa :

- On devrait commander au comptoir. Avec tous ce monde, ils ne risquent pas de nous servir. Tu prendra quoi ?

Izsa, jeta un coup d’œil sur leur tireuse à bière. C'était une boisson bien moins commune que la bièreaubeurre pour les sorciers, mais elle reconnaissait tout de même certaines marques. Guinness, Newcastle... pas qu'elle sache exactement à quoi cela correspondait, disons qu'elle pourrait commander en donnant l'impression qu'elle n'était pas perdue.

Son attention revint sur Alex. Il n'avait pas vraiment changé, du moins pas physiquement. L'autre raison pour laquelle elle lui proposait de commander immédiatement, c'était pour ne pas le bombarder de question avant même un préambule. Où avait-il été durant tout ce temps ?
Alexander Scott
Alexander Scott
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé] Empty
Re: Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé]
Alexander Scott, le  Dim 8 Déc 2019 - 22:19

Pour un observateur averti repérer Alexander au milieu du pub n'était pas bien compliqué. Oh effectivement le sorcier de l'est s'était toujours habillé comme un moldu, sur ce point ça n'avait pas changé, veste en cuir, sweat gris, jean et baskets. On ne pouvait pas vraiment lui reprocher de faire tâche au milieu de la foule. Non, ce qui attirait irrémédiablement l'attention sur le sorcier c'était son manque d'entrain pour les écrans de télévision, l'absence de bière face à lui et les regards réguliers qu'il jetait en direction de l'entrée du Dickens Pub. Difficile de croire qu'il était là pour passer un bon moment entre amis comme la plupart des Londoniens. Aux yeux d'un moldu il devait avoir l'air d'un mec un peu perdu sans trop de raisons d'être ici. Aux yeux d'un sorcier... Et bien pareil. En vérité seule la personne qui avait reçu la lettre pouvait comprendre qu'il n'était pas un mec coincé au milieu d'une foule agité. Le sorcier de l'est jeta un œil à sa montre en or, ça faisait un moment que les aiguilles ne tournaient plus mais c'était un vieux réflexe. Avait-il seulement fixé une heure pour ce rendez-vous ? Il n'en était même plus sûr.

Le sorcier de l'est reporta son attention en direction de l'entrée de l'établissement tandis qu'une énième personne faisait son apparition. Cette silhouette Alexander l'aurait reconnu entre mille, sa sœur d'arme faisait sensiblement la même taille qu'Elenna, elle gardait toujours ses cheveux cours, aujourd'hui elle arborait une courte cape mais rien à voir avec les extravagantes capes dont aimaient se draper certains sorciers. Un discret sourire se dessina sur les lèvres du russe tandis qu'il observait la jeune femme approcher. Une fois de plus Hermes avait accompli sa mission avec brio. Scott constata avec soulagement que la jeune femme arborait un grand sourire, en venant ici il ne savait pas du tout comment elle allait réagir. Impossible de dire si elle avait continué la lutte, si elle traquait toujours la magie noire en tout cas elle semblait physiquement en pleine forme et n'arborait pas de séquelles apparentes ce qui rassura le russe. Qui était-il pour s'inquiéter pour elle après tant d'années ? Pour une personne qui ne les connaissait pas cela aurait pu paraître hypocrite mais les liens qu'on tisse au sein de l'Ordre du Phénix sont bien différents de tout autre liens qu'on peut créer dans une vie. Risquer sa vie à de nombreuses reprises avec une même personne est un véritable accélérateur de liens.  

- Alex ! C'est fou !

Fou ? Oui le mot était bien choisi. Nul doute qu'il allait devoir s'expliquer sur son absence.  Ami ou pas. Frère d'arme ou pas. On ne s'absente pas plusieurs années comme ça sans données de nouvelles. Qu'avait-elle pensé ? Qu'Alexander et Elenna s'étaient fait attraper par les mages noirs ? Lorsqu'ils avaient disparus la situation était quelque peu chaotique ça n'aurait donc rien eu d'étonnant. Qu'ils avaient désertés ? En quelque sorte c'était vrai mais c'était plus compliqué que ça.  Izsa avait changé, ses traits étaient plus graves, plus adultes. Si on lui avait demandé Alexander aurait parié qu'elle avait continué la lutte, pourquoi ? Difficile à dire mais la lutte contre la magie noire est une de ses causes qui affecte directement votre mental et votre physique. Vous vieillissez plus vite en quelque sorte.

- On devrait commander au comptoir. Avec tous ce monde, ils ne risquent pas de nous servir. Tu prendra quoi ?

Le sourire d'Alexander disparu tandis qu'Izsa formulait sa question. Aïe ! Le russe allait décevoir son amie une première fois, nul doute qu'il aurait l'occasion de recommencer au cours de leur entrevue.

-Salut Izsa, ça fait une éternité en effet. Je suis heureux de te voir en pleine santé mais... Au risque de te décevoir, je n'ai pas d'argent moldu sur moi, il va falloir que tu commandes pour nous deux. T'en fais pas je peux te rembourser en gallions. Je prendrai comme toi, de toute façon je dois dire que je n'y connais pas grand chose en bière.

Alexander observa la jeune femme aller chercher leur commande. La foule était pressée autour des écrans ce qui rendait donc l'accès au comptoir un peu plus facile mais le sorcier de l'est se sentit tout de même un peu coupable de ne pas être allé passer la commande. Profitant du temps qu'il avait devant lui Scott tira sa veste de cuir et réfléchit à ce qu'il allait bien pouvoir dire à sa sœur d'arme. Donner des nouvelles d'Elenna ? Lui dire où ils étaient passés ? Ce qu'ils avaient fait pendant des années ? Les raisons de leur départ ? Peut-être un peu de tout ça... Alexander lui même n'était pas sûr de pouvoir répondre à toute ses questions. La pinte que lui ramena Izsa n'allait pas être de trop pour se désecher le gosier car la conversation promettait d'être nul. Le chasseur de mage noir attendit que sa sœur d'arme se soit confortablement installé pour prendre la parole.

-Je suppose que tu as tout un tas de question à me poser, c'est légitime. J'ai aussi des question mais les tiennes passeront d'abord. Avant toute chose sache que Lenna va bien, elle va mieux.Toujours un mot pour son aventurière des neiges. Le sorcier de l'est marqua une pause fixant son interlocutrice droit dans les yeux sans trop savoir par où commencer. Je suis désolé d'être parti comme ça, de ne pas avoir donné de nouvelles. Je crois que c'est un ensembles d'évènements qui nous ont poussé à partir. Elenna ne pouvait plus continuer la lutte, elle était blessé, affreusement blessé. Pour ma part j'avais dépassé les bornes que je m'étais fixé. Magie noire et attaques sur des innocents, c'est comme si je devenais ce que j'avais promis de combattre. Évidemment il y avait cette vendeuse chez Barjow et Beurk, mais combien d'autres ? Le russe revoyait encore cet agent moldu se faire déchiqueter par un sortilège mal ajusté en plein Londres. Sans compter que nos deux identités étaient compromises suite à la torture de Lenna.
Eileen I. Hilswood
Eileen I. Hilswood
MDJ-G en formationHarryPotter2005
MDJ-G en formation
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé] Empty
Re: Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé]
Eileen I. Hilswood, le  Mar 10 Déc 2019 - 17:11

Alors comme ça il n'avait pas d'argent moldu ? Et c'était lui qui lui avait donné rendez-vous ici ? Dis-donc, il manquait un peu en prévoyance. Le sourire d'Izsa en dit long sur ce qu'elle pensait.

- Pas de soucis, je peux payer pour deux.

Chaque sorcier aurait toujours dû avoir au moins 10 livres sur lui, si vous demandiez l'avis d'Izsa. Il fallait être capable de se fondre dans Londres comme un moldu. Elle, elle avait toujours dans les cinquante livres, au cas où. Genre si jamais elle cassait sa baguette et qu'elle se retrouvait bloquée sans moyen de communication. Quand on est Sang-Mélé, avec un frère Cracmol, on prend un peu mieux le coup. Elle envisageait même de se faire un compte en banque moldu, histoire de pouvoir retomber sur ses pattes dans n'importe quelle région du monde. Sans magie, l'argent était la meilleure ligne de survie. C'était bien pour ça que les moldus étaient bien souvent plus malheureux que les sorciers.

Mais au lieu de se perdre dans ses envolées philosophiques, Izsa partit commander. Elle se faufila entre deux groupes de supporters et commanda à une serveuse ayant à peine le temps pour elle :

- Deux London Pride, s'il-vous-plait. En pinte.

Izsa était partie sur une ale classique plutôt qu'une brune. Alex ne s'y connaissait pas en bières, alors autant ne pas prendre les plus maltées du lot. Les deux pintes remplies, elle paya directement au comptoir - "vous comprenez avec tout ce monde on fait payer immédiatement" - et rejoint l'ex chasseur de Mages Noirs à leur table.

-Je suppose que tu as tout un tas de question à me poser, c'est légitime. J'ai aussi des question mais les tiennes passeront d'abord. Avant toute chose sache que Lenna va bien, elle va mieux.

Ah. Tant mieux. C'était effectivement la première chose qu'elle aurait demandé. Le plus important d'abord : qui est en vie, qui va bien, et qui n'a pas été défiguré par un jet d'acide.

- Je suis désolé d'être parti comme ça, de ne pas avoir donné de nouvelles. Je crois que c'est un ensemble d’événements qui nous ont poussé à partir. Elenna ne pouvait plus continuer la lutte, elle était blessée, affreusement blessée. Pour ma part j'avais dépassé les bornes que je m'étais fixé. Magie noire et attaques sur des innocents, c'est comme si je devenais ce que j'avais promis de combattre.

Magie noire et attaques sur des innocents ? De quoi il parlait ? Elle fronça les sourcils. Elle avait toujours cru être la personne la mieux renseigné sur tout ce qu'avait fait l'Ordre, mais à présent elle en doutait... Que s'était-il passé exactement, quand ils avaient secouru Elenna ? La version qu'Izsa avait entendu avait-elle été allégée ? Pour elle, le pire acte qu'ils avaient commis était ce qu'ils avaient fait du cadavre de Clarissa Samson. Mais c'était une Mangemort, et elle avait été tuée en combat - ça n'avait pas été une exécution. Ni Magie noire, ni attaque d'innocent.

- Sans compter que nos deux identités étaient compromises suite à la torture de Lenna.

Izsa prit une gorgée de sa bière, réfléchissant à ce qu'elle allait dire. Laurae, Emily, Amy, elle avait déjà eu ce genre de conversation. Et justement, plus elle y pensait, moins elle ne savait quoi penser.

- Vous n'êtes ni les premiers ni les derniers à vous être éloignés des Phénix.

A ce sujet, la Hilswood était plutôt l'exception que la règle. Est-ce qu'elle avait l'air amère ? Hm, c'était clair qu'il y avait une part d'amertume là-dedans. Mais pas tant que ça. Elle ne pouvait pas prendre personnellement le fait que des gens partaient loin de la lutte. Pas qu'elle s'en fichait : elle avait dû apprendre à s'en ficher. Pour que elle, elle puisse continuer, elle devait laisser le passé être le passé.

- Je suis bien placée pour savoir à quel point c'est dangereux, de faire partie de l'Ordre. Je ne peux pas vous en vouloir. Ou bien peut-être que si. Elenna et Alexander avaient été ses ancres chez les Phénix. C'étaient eux qui représentaient leur idéologie de la manière la plus brillante, sans la moindre trace pour le doute. Mais ils avaient fini par partir, tout les deux, comme bien d'autres encore. Mais où en est-tu, à présent ? Tu n'as pas peur que les Mangemorts te retrouvent ?
Alexander Scott
Alexander Scott
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé] Empty
Re: Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé]
Alexander Scott, le  Mer 18 Déc 2019 - 18:30

Des aveux. C'était de véritables aveux qu'Alexander avait livré à son ancienne sœur d'arme d'ailleurs il n'avait pas manqué de lire l'incompréhension sur son visage. Pas besoin d'être legilimens pour comprendre ce sentiment qui devait habiter la jeune femme. Le terme aveux était peut-être exagéré car l'ancien pourfendeur de magie noire n'avait rien dévoilé du détail de ses actes. Si les "dégâts collatéraux" lors d'une bataille pouvait être compréhensible, l'attaque d'une vendeuse innocente l'était bien moins. Comment quelqu'un comme Scott qui s'était engagé chez les Aurors, puis auprès de l'Ordre du Phénix, pour lutter contre toute forme de magie noire, avait-il pu tomber aussi bas ? La réponse tenait en un nom et un prénom. Elenna Benson. Le sorcier de l'est ne l'avait jamais caché à aucun de ses compagnons, ni à personne d'ailleurs. L'aventurière des neiges était la personne à laquelle il tenait le plus au monde, pour elle il avait été prêt à atteindre des extrémités qu'il n'aurait jamais jugé possible. Pour elle il ne s'était fixé aucune limite. Étonnant de trouver un comportement aussi égoïste chez un membre l'Ordre du Phénix n'est-ce pas ? Elle était à la fois sa plus grande force et sa plus grande faiblesse. Lorsqu'elle était à ses côtés le russe se sentait plus sage, plus fort mais aussi plus vulnérable que jamais. Aujourd'hui Elenna était loin, a des centaines, des limiers de kilomètres sans aucun doute. Etait-ce une bonne nouvelle ou une mauvaise ? Impossible à dire pou le moment mais cela éviterait peut-être à Scott de revivre les erreurs du passé.  
- Vous n'êtes ni les premiers ni les derniers à vous être éloignés des Phénix.

Scott hocha légèrement la tête pour confirmer les propos de sa sœur d'arme. Des personnes qui avaient quitté l'Ordre du Phénix il pouvait en citer des dizaines. La lutte était fatigante, éreintante même. Lilith, Altaïr, Rurik, April, Noah, Clio ou encore Dwayne pour ne citer qu'eux, avaient tour à tour quitter l'organisation pour différentes raisons.  En vérité Alexander connaissait même une mage noire qui avait abandonné la lutte. Il fallait croire que le conflit qui opposait les deux organisations ancestrales était épuisant pour les deux partis. Et ce mage, ce mage qu'il avait tant combattu et dont il avait appris le matricule peu avant de lui même ce retirer, Mangemort 26 qu'était-il devenu ? C'était-il lassé également ? Avait-il abandonné la lutte ? Avait-il trouvé la raison ? Ou peut-être s'était-il fait liquider lors d'une sombre mission. Une chose était sûre, il ne s'était pas fait attraper par le ministère de la magie car ce genre de mission ne tardait en général pas à faire les gros titres des journaux et le tour de la planète au passage.
- Je suis bien placée pour savoir à quel point c'est dangereux, de faire partie de l'Ordre. Je ne peux pas vous en vouloir. Mais où en est-tu, à présent ? Tu n'as pas peur que les Mangemorts te retrouvent ?

Au tour d'Alexander de boire une gorgée de bière. C'était une bonne question. Une excellente question. La situation s'était peut-être tassée mais nul doute que son identité ne tarderait pas à refaire surface. Par le passé Alexander n'avait jamais vraiment fait attention à son identité, toutes ses missions ou presque avaient d'ailleurs été effectués visage à découvert. Alors quoi ? Apprendre que son identité était compromise était une toute autre chose que de la savoir en danger. Lorsque Scott avait discuté avec Valentina Boccini, il lui avait demandé pourquoi les mages noirs ne l'avaient pas attaqué alors qu'ils avaient attaqué tous les partisans dont l'identité avait été révélée. Apparemment si les mages noirs ne l'avaient pas attaqué c'était avant tout une question de respect, en mémoire de ses anciens affrontements avec Mangemort 26. Mythe ou réalité ? Peu importait mais il était fort probable que cette immunité avait depuis longtemps pris fin. Alors que feraient l'Ordre noir lorsqu'il apprendrait son retour ? Déjà il leur était désormais, pour le moment, impossible de s'attaquer à Elenna. Ensuite il était peu probable qu'ils préviennent le ministère de la magie, hautement improbable même... Ils préféreraient sans doute soit le capturer, soit le liquider par leurs propres moyens.  Perspective réjouissante.
- Par le passé je t'aurai sans doute dit que cette perspective ne m'effrayait pas. Aujourd'hui je peux te dire à quel point je me serai trompé... Les mangemorts me retrouveront sans doute Izsa, je doutes que quelques années aient été suffisantes pour leur faire oublier mon nom. Nouvelle gorgée de bière. Quitter la lutte était égoïste. Je reste plus à même de me défendre que la plupart des sorciers et des moldus. Je reste aussi l'un des plus à même de les défendre.

Bon ça restait à prouver. Mais le duel c'était comme le balais, ça ne s'oubliait pas n'est-ce pas ? Bon évidemment Alexander n'avait jamais réellement su voler à balais mais n'était-ce pas là qu'un infime détail ? En vérité le russe était pleinement confiant qu'il avait sans aucun doute perdu certains de ses réflexes et que les réflexes étaient l'un des points les plus importants dans un duel mais... Mais les capacités magiques ne se perdent pas, il demeurait pleinement capable de se servir de sa baguette, il restait un sorcier aguerri qui avait été entraîné par les meilleurs. En résumé il restait tout à fait capable de se défendre et de défendre.
- Et toi Izsa, comment vas-tu ?

C'était peut-être la première question qu'il aurait du lui poser avant de parler de sa personne comme un malpoli...
Eileen I. Hilswood
Eileen I. Hilswood
MDJ-G en formationHarryPotter2005
MDJ-G en formation
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé] Empty
Re: Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé]
Eileen I. Hilswood, le  Mar 24 Déc 2019 - 0:05

Izsa avait du mal à lire quoi que se soit dans le visage d'Alexander. Pourtant, elle était très douée pour faire attention aux plus infimes expressions révélés par ses interlocuteurs. Pas parce qu'elle faisait partie de l'Ordre, non : parce qu'elle vendait des baguettes à toute sorte de client. Et la vérité n'était pas toujours ce qui sortait de leur bouche, plutôt ce qui se glissait dans un froncement de sourcil, ou bien derrière une mâchoire serrée.

Pourtant, l'ancien Phénix avait l'air neutre. Ce qui ne signifiait pas que rien ne lui passait à travers l'esprit. Au contraire, elle aurait mis ça main à couper que, entre deux gorgées, il turbinait sur ce qu'il allait dire. Sur ce qu'il avait vécu. Sur ce qu'il vivrait, si il reprenait contact avec eux.

- Par le passé je t'aurai sans doute dit que cette perspective ne m'effrayait pas. Aujourd'hui je peux te dire à quel point je me serai trompé... Les mangemorts me retrouveront sans doute Izsa, je doutes que quelques années aient été suffisantes pour leur faire oublier mon nom. Quitter la lutte était égoïste. Je reste plus à même de me défendre que la plupart des sorciers et des moldus. Je reste aussi l'un des plus à même de les défendre.

L'égoïsme n'était pas le pire des défauts. Le danger pour sa vie, une bonne raison de partir. Si Izsa prévenait toujours les gens qu'elle recrutait que la lutte était dure et que les Mangemorts ne faisaient pas de cadeaux, ça n'était pas pour tester leur détermination. C'était pour leur dire la vérité. Qu'ils sachent ce qu'ils risquaient, et qu'ils puissent faire demi-tour avant de ne plus jamais pouvoir le faire. Car Alexander était en train de lui montrer quelque chose, une chose qu'elle n'avait alors jamais réalisé consciemment. Il n'y avait pas de demi-tour possible, ni pour lui, ni pour elle, ni pour aucun de leurs compagnons d'arme. Pas juste "une fois un Phénix, toujours un Phénix". C'était plus fort que ça. On ne faisait pas partie des Phénix, être un Phénix faisait partie de nous. On ne pouvait simplement pas rester les bras croisés, plus jamais.

- Et toi Izsa, comment vas-tu ?

Quoi ? Izsa ne s'était pas attendue à ce que la conversation vienne sur elle d'un seul coup. D'autant plus qu'elle ne pouvait pas se contenter d'un "ça va, ça va", qui ne voulait pas dire grand chose. Si ils parlaient Phénix depuis plusieurs minutes, c'était qu'Izsa aussi, en avait derrière elle.

- Bien mieux qu'après les événements de Buckingham, sourit-elle avec peu de joie. A l'époque, moi aussi j'avais envisagé de partir. De faire ma vie et d'arrêter de me mêler des affaires des Mangemorts. Elle tourna la tête vers l'extérieur, observant la ruelle mal éclairée sans vraiment la voir. Ils avaient brûlé ma baguette, cette nuit là, C'était presque la vérité. La partie où son meilleur ami, Ebenezer, avait provoquée le Feudeymon coupable lors du combat qui faisait suite à la révélation qu'il faisait partie des masqués... oui toute cette partie là elle la gardait pour elle. Et... tu t'en doutes, ça m'a fait un petit coup au moral. Un petit coup au moral ? Ah ! C'était une façon de dire les choses, oui. Elle, créatrice exceptionnelle de baguettes magiques, avait perdu sa baguette et n'avait jamais trouvé sa semblable pendant sept longues années. Ça, et le fait qu'elle venait de découvrir qu'une des personnes les plus importantes de sa vie n'était pas "quelqu'un de bien". Mais j'ai remonté la pente ! Maintenant, j'ai une excellente baguette, j'ai racheté Ollivander's après le départ d'Anthony et je travaille au Ministère ! Franchement, ça pourrait être pire.

Bon, dans cette histoire de nouvelle baguette, il y avait l'intervention d'un Bunyip qui avait failli la bouffer, et un mercenaire qui lui avait pété le nez, mais quand on faisait le total elle était gagnante ! Et puis elle était devenue Manumage, aussi, mais ça elle le gardait aussi pour elle. Dis donc, réalisa-t-elle. J'ai vachement de secrets. Je pensais pas autant. Il fallait aussi compter toutes ses expériences secrètes du niveau 9, et elle était la plus secrète de toutes les sorciers de Grande-Bretagne.

Ah ! Si seulement.

- J'imagine que tu ne comptes pas revenir bosser au Ministère ?
Alexander Scott
Alexander Scott
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé] Empty
Re: Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé]
Alexander Scott, le  Dim 5 Avr 2020 - 11:18

Désolé... Si tu ne veux pas continuer je comprends totalement.

Retour vers le passé. Ce rendez-vous avait quelque chose de déroutant, inattendue et déconcertant. Pour Scott la surprise était peut-être moindre, après tout c'était lui qui avait disparu pendant de longs mois, de longues années même.  Pour Hillswood la surprise avait dû être totale, quelle était donc la probabilité de rentrer du travail un bon soir et de retrouver la chouette lapone de son ancienne compagnon avec un papier qui lui était destiné ? Quelle était la probabilité que ce même papier lui propose de se rencontrer ? Quelle était la probabilité pour que son ancien compagnon soit... Vivant ? Oui car c'était là un point important, on ne pouvait pas dire que Alexander et Elenna avait été très sociable ces dernières années, ils avaient même plutôt vécus en ermite.  Comment le sorcier de l'est aurait-il réagit à la place de la jeune femme ? Comment aurait-il réagit après le retour d'un fantôme ? Oh peut-être aurait-il fait le déplacement lui aussi mais peut-être aurait-ce été pour foutre un poing dans la figure de son ancien compagnon. Ou peut-être la joie aurait-elle été si grande qu'il aurait agit comme la jeune femme. Parce qu'actuellement la réalité était celle-ci, Izsa avait fait le déplacement et elle ne l'avait pas frappé... Pas encore frappé. En fait les deux Phénixs discutaient comme si le temps s'était suspendu, comme si ils s'étaient quittés la veille et qu'ils avaient vaqué chacun à leurs occupations, à ceci près que leurs discussions étaient des discussions plutôt spéciales en effet...   En règle générale on ne discutait on ne discutait pas de magie noire, de meurtre et de torture tous les jours même avec ses connaissances les plus proches. Alexander avala une goulée de bière en se faisant la réflexion que malgré le contexte, malgré les menaces et malgrés les risques pris, il était content de revoir Izsa.  

- Bien mieux qu'après les événements de Buckingham. A l'époque, moi aussi j'avais envisagé de partir. De faire ma vie et d'arrêter de me mêler des affaires des Mangemorts. Ils avaient brûlé ma baguette, cette nuit là. Et... tu t'en doutes, ça m'a fait un petit coup au moral.

Voyez ? Une conversation normale. Alexander écoutait, le regard grave, sans broncher. Buckingham ? Comment oublier cet évènement ? Les mages noirs projetaient de kidnapper la reine d'Angleterre grâce à une armée de cadavre bâtie de toute pièce, sacrée perspective n'est-ce pas ? L'Ordre s'était interposé et s'en était suivi l'un des affrontements les plus violents que Scott ait connu, c'était pas peu dire. Combien de temps avait-il fallu au ministère de la magie pour gérer la crise derrière ? Impossible à dire mais le palais était dans un sale état et de nombreux moldus avaient sans doute dû être oubliettés. Ce soir là les Phénixs avaient réussit leur mission, la reine d'Angleterre était saine et sauve... Oui elle n'avait rien et pouvait continuer d'apparaître à la télé, boire son thé et promener ses chiens mais Izsa... Izsa elle avait été capturée, les chasseurs de mage noir avait échoué à protéger leur sœur d'arme, ironique n'est-ce pas ? Pour certains cela pouvait être vu comme une victoire, l'objectif n'était-il pas atteint ? Après tout ils savaient à quels risques ils s'exposaient, non ? Scott lui avait toujours eu du mal avec cette vision des choses. Qui aurait-il choisi entre une reine potiche et sa sœur d'arme ? C'était vraiment une question ? Perdre sa baguette, être torturée, une telle capture impliquait beaucoup de chose. La petite sorcière forçait l'admiration, le russe avait vu les effets que la torture pouvait avoir à long terme. Quand à perdre sa baguette, il ne l'envisageait même pas. Pour un sorcier, pour un duelliste comme l'étaient Izsa et lui, la baguette était comme une extension du bras. Si on détruisait votre baguette c'était comme si on vous coupait votre membre et qu'on vous réduisait à l'impuissance.

- Mais j'ai remonté la pente ! Maintenant, j'ai une excellente baguette, j'ai racheté Ollivander's après le départ d'Anthony et je travaille au Ministère ! Franchement, ça pourrait être pire.

Une lueur de fierté traversa fugacement les yeux de Scott. Si on pouvait comparer la perte d'une baguette avec la perte d'un membre alors Izsa était très certainement une Salamandre ! La jeune sorcière était toujours une étudiante lorsqu'il l'avait connu et maintenant elle était une sorcière accomplie et reconnue dans le monde de la magie. Membre du ministère de la magie et propriétaire de la plus célèbre boutique de baguette magique de Grande-Bretagne ? A quel âge ? C'est vrai ça quel âge avait-elle maintenant ? Elle avait bien grandi la petite Serpentard mais qui aurait pu en douter ? Sûrement pas l'Ordre du Phénix qui avait toujours été témoin de ses exploits, de sa précocité. N'avait-elle pas survolé le tournoi des duelliste à plusieurs reprises ? N'avait-elle pas obtenu ses ASPICs avec brio ? Talent, force de caractère et précocité, elle était sans nul doute l'un des plus grand atout de l'Ordre du Phénix et visiblement les choses n'avaient pas changées.

- J'imagine que tu ne comptes pas revenir bosser au Ministère ?

Le sorcier de l'est manqua de s'étouffer avec sa bière avant de réellement comprendre les propos de la jeune femme. Il était de notoriété publique, chez les mages de l'Ordre, que le sorcier de l'est ne retournerait jamais au ministère de la magie. Exécrait-il cette institution ? Difficile à dire. A vrai dire il avait aimé être Auror mais les années lui avaient fait comprendre qu'il n'était pas fait pour ce genre de carrière et qu'il y avait bien d'autres manières de se rendre utile que de servir de chien de chasse pour le ministre de la magie. Il y avait d'autres moyens pour connaître l'adrénaline et vivre sa vie d'aventure que de rester enfermé dans un bureau et de fendre des foules de fourmis toutes plus pressés les unes que les autres. Un misanthrope au ministère de la magie ? Sérieusement ?

- Non en effet je n'y retournerai pas. Je ne suis pas fait pour le ministère et ses institutions. Les choses ont peut être évolué depuis mon départ, quoi que permets moi d'en douter, mais ça ne change rien à me décision. Que devenait Londubat ? Le meilleurs Auror de sa génération ? Si je dois me rendre utile d'une quelconque manière que ce soit, ce ne sera sûrement pas en y revenant. Je crois que je serai encore plus utile en me lançant dans une carrière de médicomage à Ste-Mangouste ! Imaginez le désastre. Par merlin que diable fais-tu au ministère de la magie ? Je n'aurai pas misé un gallion là dessus. Es-tu devenu Auror ? Le moins qu'on puisse dire c'est que tu as bien remonté la pente pour repdnre tes mots.  
Eileen I. Hilswood
Eileen I. Hilswood
MDJ-G en formationHarryPotter2005
MDJ-G en formation
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé] Empty
Re: Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé]
Eileen I. Hilswood, le  Sam 11 Avr 2020 - 18:04

Je te laisse conclure dans ton prochain post, si ça te va^^


Comme elle s'y attendait, Alex ne comptait pas reprendre son poste d'Auror au Ministère, ni n'importe quel autre poste à vrai dire. Mais surtout, il lui demanda ce qu'elle, elle faisait au Ministère. Était-il un peu amère de la voir ainsi les deux pieds dans le nid de vipère qu'il avait tant voulu quitter ? En tout cas, elle répondit rapidement à sa question :

- Auror ? Non ! Certainement pas ! Je ne sais pas ce que fait la Justice Magique en ce moment, mais je n'ai pas l'intention de m'en approcher à moins de... sept étages. Elle sourit, se disant que sa métaphore était plutôt parlante, en soi. J'ai décidé qu'il était temps que j'étudie la magie... de la manière la plus poussée possible. Mais surtout, je ne dépend d'aucun Ministre ou politicien. C'est plutôt agréable.

Comme à chaque fois où elle évoquait son travail, elle repensa à la montagne de projet qui l'attendait. Son livre était encore à l'état de brouillon, mais il avançait bien. Et puis il y avait des sorts qui nécessitaient encore du travail. Ces projets avec Rachel qui n'attendaient que de se concrétiser. Oh, et il fallait à tout prit qu'elle passe du temps dans la Salle... du Temps. Oui. Les choses avançaient bien quand elle ne devait pas remplir des dossiers. Et quand elle n'était pas prise par son travail à Ollivander's.

- En tout cas, hésite pas à m'envoyer un hibou si tu as besoin de quoi que se soit. Le retour doit être dur, j'imagine... Je suis toujours dispo pour une bière en soirée.


Ce qui était un pieux mensonge : ses soirées libres étaient loin d'être nombreuses. C'était bien à le problème quand on avait deux jobs et une double vie avec lesquels il fallait jongler.

- Et puis... tu sais... Tu as toujours ton gallion d'urgence. Si jamais.

Même si elle espérait qu'ils n'aient pas à l'utiliser. Elle savait qu'elle pourrait toujours compter sur lui, et qu'il resterait son frère d'arme peu importe le temps qui passerait.

Leurs boissons se terminaient, à présent. Le soleil était couché depuis un certain temps. Était tombée sur Londres une couverture sombre, qui n'en calmait cependant pas l'activité des klaxons au bout de la ruelle. Izsa ferma les yeux une seconde. Elle se sentait chez elle, ici.
Alexander Scott
Alexander Scott
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé] Empty
Re: Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé]
Alexander Scott, le  Dim 12 Avr 2020 - 19:52

-Auror ? Non ! Certainement pas ! Je ne sais pas ce que fait la Justice Magique en ce moment, mais je n'ai pas l'intention de m'en approcher à moins de... sept étages. J'ai décidé qu'il était temps que j'étudie la magie... de la manière la plus poussée possible. Mais surtout, je ne dépend d'aucun Ministre ou politicien. C'est plutôt agréable.

Alexander esquissa un sourire en entendant la réponse de sa sœur d'arme. A vrai dire il n'était pas vraiment surpris et de son avis personnel ainsi que de son vécu, il était particulièrement difficile pour un membre de l'Ordre du Phénix de faire parti des Aurors. Pourquoi ? Tout d'abord il y avait les réponses évidente à savoir l'idéologie. Ce n'était un mystère pour personne mais les idées du ministères de la magie divergeaient plus ou moins largement de celles du groupuscule.  Il y avait aussi le fait de vivre une double vie, Alexander l'avait fait, Elenna l'avait fait, Dwayne l'avait fait, Amalgesus l'avait fait. Ça ne s'était jamais bien terminé.  Tôt ou tard on finissait par perdre pied et par être rattrapé par ses deux vies. Sur les ponts de Londre Scott s'était retrouvé à combattre les mages noirs mais également les Aurors pour sauver son identité, les mêmes liens de liaient pas les Aurors et les Phénixs mais il restait toujours difficile de pointer sa baguette sur une sœur ou sur un frère d'arme. Pour finir la troisième raison et sans doute la moins évidente était le mode de vie. Pour le russe les membres de l'Ordre du Phénix n'étaient, en tout cas pour la plupart, pas fait pour travailler au ministère de la magie. Vous avez déjà vu un oiseau enfermé dans une cage ? C'est triste, comme... Si vous lui aviez coupé les ailes. Maintenant vous avez déjà vu un Phénix enfermé dans une cage ? Non, les volatiles de flamme aspirent à autre chose. Ils sont trop libre pour être enfermés, trop farouches pour être domptés. Aux yeux d'Alex' le ministère de la magie était une cage, une cage dont il avait brisé les barreaux pour ne plus jamais y mettre les pieds.  

- En tout cas, hésite pas à m'envoyer un hibou si tu as besoin de quoi que se soit. Le retour doit être dur, j'imagine... Je suis toujours dispo pour une bière en soirée.

Membre de l'Ordre du Phénix ? Propriétaire de Olivander's ? Employée du ministère de la magie ? Et elle trouvait le moyen de venir boire une bière avec un de ses vieux frères d'arme ? C'était difficile à croire. Scott avait déjà cumulé moins de casquette et il n'était jamais parvenu à sortir la tête de l'eau. Ironiquement sa vie de couple n'avait jamais été aussi épanouie qu'en Norvège. Difficile à croire n'est-ce pas ? Il avait fallu de tragiques évènements pour que le couple trouve du temps à passer en tête à tête. A l'époque ils passaient leur temps fourrer dans les dossiers du ministère ou dans les missions de l'Ordre du Phénix. Pas moyen de trouver une minute. Et vous voulez connaître la meilleure ? La pile du dossier du bureau de l'Auror Scott n'avait jamais diminué de tous son mandat. Oh ! Évidemment il remplissait des dossiers mais jamais assez rapidement pour compenser ceux qui arrivaient.  Oui, il était difficile de trouver qu'Izsa parviendrait à trouver du temps, même avec toute la bonne volonté du monde.  

-Et puis... tu sais... Tu as toujours ton gallion d'urgence. Si jamais.

Alexander hocha pensivement la tête tandis qu'il terminait sa pinte de bière. Il ne reprendrait pas la lutte, pas tout de suite en tout cas et pas sous la forme où il l'avait laissé. July avait raison sur de nombreux points et leur manière de lutter n'était peut-être tout simplement pas la bonne. Alors Scott attendrait, toujours à disposition de l'Ordre, mais pour le moment il n'était pas décidé à emprunter l'échelle du chaos, cette échelle qui vous emmenait inexorablement au drame. Le chasseur de mage noir avait déjà atteint le sommet de cette échelle à une reprise et cela avait fait de lui un mage noir, ironique n'est-ce pas ? Un chemin sanglant pavé de magie noire.  

- Je reste dans le coin. Alexander fouilla quelques secondes dans sa poche et posa son gallion d'urgence sur la table.Si... Vous avez besoin de moi, enfin si l'Ordre à besoin de moi alors je serai là. Mais plus important Izsa, si tu as besoin de moi alors je serai là. Je ne suis pas décidé à réemprunter ce chemin pour l'instant mais ma baguette et mes compétences seront toujours là pour une amie. Le sorcier de l'est observa dehors, la nuit était déjà tombée. Je vais y aller, il me reste encore quelques choses à régler relative à mon retour.  N'oublie pas ce qu'on a dit aujourd'hui et surtout... Sois prudente et prends soin de toi Izsa. Merci pour la bière.

Le sorcier de l'est claqua une bise à son ancienne soeur d'arme, ramassa son gallion d'urgence et le fourra dans sa poche avant de se diriger vers la sortie du bar. Scott souriait, heureux d'avoir revu une figure familière, heureux de savoir que celle-ci se portait bien et heureux de savoir que l'Ordre du Phénix n'avait pas abandonné la lutte. Désormais il lui restait à voir l'évolution qu'avait connu le monde magique durant son absence. Ce monde ancré dans ses croiyances et ses traditions avait-il changé en l'espace de cinq ans ?

[Fin du RP]
Contenu sponsorisé

Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé] Empty
Re: Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Quand le vent du nord rencontre la lune [Terminé]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.