AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -17%
Manette Xbox Series sans fil nouvelle ...
Voir le deal
49.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 1
Danse, redanse et danse encor' [Abandonné]
Hugo Mourlevat
Hugo Mourlevat
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Vampire



Danse, redanse et danse encor' [Abandonné] Empty
Danse, redanse et danse encor' [Abandonné]
Hugo Mourlevat, le  Jeu 12 Déc 2019 - 12:46

Saison 29
Hiver

Je respirai profondément, en étirant mes bras le long de mes jambes. Cela tirait sous ma cuisse, mais c'était fait exprès. Je devais prendre soin à bien m'étirer pour ne pas me faire mal. Et puis, ça me permettait d'évacuer le stress. Malgré les années, je ressentaits toujours cette boule dans son ventre. D'habitude j'avais des amis sur qui compter pour me rassurer. Quand bien même le cirque m'a été bénéfique à ce sujet, il me fallait toujours un peu de stress pour me donner à fond. Je passais à l'autre jambe, histoire qu'elle tire un peu aussi. J'entendais le numéro précédent prendre fin, aussi me relevai-je en attendant d'être annoncé. Je remettais mon tutu en place, vérifiai une dernière fois que mon maquillage et ma perruque était parfaite et allai me placer derrière le rideau fermé, me mettant sur la pointe des pieds.

-Mesdames et messieurs, merci de faire un tonnerre d'applaudissement pour votre danseuse du soir, Merlin's Ore'Hoe ! annonça une voix. Quel joli nom Merlin's Ore'Hoe. Hé, mais c'était le mien en fait ! La malice de mon personnage commençait déjà à m'habiter. C'était elle qui allait fouler la scène maintenant. Le noir se fit et le rideau s'ouvrit. Cette fois j'avais choisi le thème de Noël. Il représentait à mes yeux le côté généreux de tous et chacun et j'avais envie de le faire ressortir. C'était d'ailleurs une des raisons qui m'avait fait choisir un bar moldu. Il était plus impressionnant de faire de la magie devant eux que devant des sorciers. Et puis, eux, ne savent pas que la magie existe. Du moins, la majeure partie. En attendant, j'avais un spectacle à faire.

Le rideau s'ouvrit. J'étais une danseuse étoile de boîte à musique. La lumière fut, présentant au public des jouets immobiles, dont moi sur une petite estrade représentant ma boîte. C'était un spectacle que j'avais déjà fait avec le cirque, aussi ne m'étais-je pas trop foulé. Mais il me plaisait bien. Malheureusement cette fois j'étais seule. D'habitude, mes collègues représentaient les autres jouets. Il y avait un soldat, un cowboy, un ours et une pieuvre en peluche et plein d'autres. Mais c'était moi qui trônait au milieu. Un métronome retentit dans la salle, et l'ombre se fit sur tous les jouets à part moi. On ne me voyait plus que moi. Le violon démarra rapidement. Une lumière dorée me traversa et me fit prendre vie. Je regardai autour de moi et remarquai ma solitude avec tristesse. Ma tenue rose et dorée vira au blanc éclatant. D'un jeté je sautais de mon piédestal et commençai des mouvements courts et rapides. Puis plus lent quand la musique ralentit légèrement. J'étais à la recherche des autres jouets, où avait-il bien pu passer ? L'ombre faisait loi autour de moi et tentai de se rapprocher. Je les repoussai avec des chassés, faisant voltiger mon corps en tous sens pour les faire reculer. Alors la musique ralentit et je me trouvai au milieu de la scène. Des bulles de savon se mirent à sortir de toute part et tournoyaient autour de moi. Je me mis en arabesque et en attrapait une au vol qui se gela dans ma main. A l'aide des bulles, la lumière revint peu à peu sur scène, mais les jouets n'étaient plus là. La musique se remballait et je donnai mon âme au public, jouant avec les bulles devant leurs yeux ébahis. Alors à l'aide de la lumière dorée qui créait de l’iridescente sur les nombreuses bulles, je fis réapparaître les jouets un à un, et lorsqu'ils furent tous là, je retournai dans ma boîte à musique, et me posai une nouvelle fois en arabesque. Je tournai doucement sur moi-même, un sort m'aidant à garder l'équilibre, et ma tenue passa du blanc au rose et dorée. J'étais de nouveau figée, telle une figurine. De la fausse neige tomba autour de nous. Les jouets étaient maintenant sauvés et mon tour terminé.

Le noir fut, et je quittai ma position sous une salve d'applaudissement, avant de rejoindre les coulisses dans le noir pour boire un coup. Le prochain numéro allait commencé et je ne voulais pas rater ça. Aussi sans me changer je passai du côté du public, grâce à la sortie des artistes. Dans mon tutu de nouveau blanc, j'étais derrière les spectateurs et jaugeai le niveau de mes collègues d'un soir, espérant que le public qui me tournait le dos avait apprécié ma prestation.
Temperence Black
Temperence Black
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Danse, redanse et danse encor' [Abandonné] Empty
Re: Danse, redanse et danse encor' [Abandonné]
Temperence Black, le  Ven 13 Déc 2019 - 19:23

La neige tombait délicatement. Les flocons s’échappaient du ciel pour venir voleter et s’effondrer sur le bitume. La lune était haute dans le ciel, on l’apercevait entre deux nuages et la température était assez basse pour que les passants soient emmitouflés dans des écharpes de laine. C’était le cas de Temperence dont le souffle formait de jolis petits nuages blancs. Elle avait froid mais cette morsure lui faisait du bien, elle la trouvait apaisante et apaisante. C’était pour cela qu’elle avait choisi de rentrer à pied ce soir-là. Elle aurait pu transplaner directement de chez Alanya à son appartement mais non. Marcher. Marcher encore et toujours. Côtoyer les moldus et retrouver dans la courbe d’un visage la fille qu’elle avait si froidement assassiné quelques années auparavant. C’était un souvenir par-dessus le quel elle ne pouvait passer. Il était attaché à son corps, c’était une ombre qui la suivait et la suivrait jusqu’à la fin et peut-être même dans l’au-delà si au-delà il existait.
La jeune femme enfonça ses mains dans ses poches, sentant l’argent des clés de son appartement contre sa paume, quelques pièces et une sucrerie qui devait être là depuis maintenant un bon bout de temps. Elle n’en mangeait que peu, elle n’en était pas réellement fan mais il lui arrivait tout de même de vouloir sentir le goût chimique et sucré d’un petit concentré de douceur acidulé. Alanya en raffolait. Elle était une consommatrice abusive aux yeux de Temperence mais elle n’avait pas son mot à dire. La femme était assez grande pour s’occuper d’elle.

Temperence soupira légèrement, elle n’avait pas envie de rentrer ce soir, elle voulait aller partout sauf chez elle. Retrouver son canapé, ses plaids, ses livres ne l’intéressait pas, elle avait envie de voir du monde, de voyager, de trouver une chose qui serait capable d’illuminer sa soirée et de lui réchauffer le cœur. Elle avait envie d’exotisme alors pourquoi allait-elle s’en priver ? Elle laissa son instinct la guider vers une sorte de petit cabaret.

Sans réellement réfléchir, Temperence passa le pas de la porte pour pénétrer dans cet endroit sombre ou la chaleur l’obligea à retirer écharpe et veste. La salle était comble et les gens semblaient heureux. L’esprit de Noël rayonnait dans la pièce où certains étaient déjà légèrement enivrés. Elle choisit un de s’installer dans le fond, laissant les places pour les spectateurs désireux car elle n’était pas spectatrice désireuse, elle était juste passante en ces lieux emprunts d’art. Elle était arrivée au bon moment. Un homme lui proposa un verre qu’elle refusa, faisant fuir l’être masculin qui semblait avoir émis la demande avec l’inique espoir de l’attirer dans son lit. Il n’était pas le premier à essayer ni le dernier. Elle allait partir avant qu’il ne revienne à la charge mais le rideau se leva, dévoilant la danseuse mi-homme mi-femme.

Ses yeux bleus se perdirent dans le spectacle. La danse était envoûtante, elle laissait transparaître une détresse, une joie, des émotions aux milles parfums différents. Un spectacle savoureux pour ses yeux appréciateurs d’art. L’élégance transpirait dans ses gestes et la magie aussi. Tantôt banche, tantôt dans des teintes rose dorée, la tenue respirait le raffinement et le numéro était exquis. Temperence eut un sourire. Sorcier ou sorcière. Les bulles volaient dans les airs et les jouets disparaissaient pour réapparaître. Bien qu’elle reconnût le subterfuge, elle était envoûtée. Ce numéro était un charme, une véritable sirène appâtant les Hommes de sa beauté. Elle n’était pas la seule dans cet état, dans cette contemplation réelle face au savant jeu qui se jouait sur scène. L’appel de l’art était fort. Paralysant.

Le spectacle se termina beaucoup trop vite aux yeux de la jeune femme qui perçait dans les mouvements une pureté sans nom. Il était rare qu’elle se laisse submerger ainsi par ses émotions mais elle le faisait. Elle applaudit avec les autres. Elle y mettait moins de cœur, plus de retenue mais elle était sincère. On applaudissait un grand musicien par politesse lorsque son œuvre était trop anarchique mais on n’applaudissait jamais assez les talents à l’état pur. Un diamant brut et sans artifice. La ballerine finit par s’effacer de la scène alors que le public ne semblait désirer qu’une chose : son retour. Mais il ne revint pas, s’effaçant pour laisser la scène à l’artiste suivant.

Temperence était adossée contre le mur, elle se tenait là, les yeux fixant la scène et le nouveau numéro. Il était fade. Son esprit s’échappa alors. Si la danse l’avait captivé et avait emprisonné son esprit, il était redevenu volage au moment où la ballerine s’était fondue dans l’ombre. Elle n’observait que d’un œil, tantôt attirée par un enfant braillard ou par un adulte critiquant sans la moindre politesse. Ce qui l’arracha définitivement du spectacle, ce fut ce mouvement blanc à côté d’elle. Un mouvement discret qu’elle avait remarqué et qui l’attira définitivement hors de la scène.

Il s’agissait de la ballerine. Entité mi-homme mi-femme aux traits délicats. Il fixait ou elle fixait ? Que devait-elle dire ? Il était il et elle en un corps réuni, la renaissance de l’Osmose. Osmose albâtre au lourd maquillage.

Vous avez triché. Un mètre les séparait. Il était assez proche pour l’entendre, les autres étaient trop loin pour capter les mots qui tombaient de la bouche de la jeune femme. Utiliser la magie pour faire briller leurs yeux était subtile mais dangereux.
Hugo Mourlevat
Hugo Mourlevat
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Vampire



Danse, redanse et danse encor' [Abandonné] Empty
Re: Danse, redanse et danse encor' [Abandonné]
Hugo Mourlevat, le  Lun 16 Déc 2019 - 21:20

L.A. de Tempy

Un sourire se ficha sur mon visage. Ainsi donc le public n'était pas composé uniquement de moldu. Je me mis sur la pointe des pieds et avançai gracieusement avant de me poster à côté de ma collègue sorcière, le dos au mur et les yeux sur le public.

-Mais Darling, ce spectacle là n'était pas fait pour toi. A vrai dire, je pensais les sorciers qui s'intéressent aux moldus beaucoup plus rare. Mais j'ai longuement vécu parmi eux... Et puis, la magie est beaucoup plus fascinante pour ceux qui ne la côtoient pas. Mettez-vous à leur place et repensez au spectacle. Je faisais un signe de la main en direction de tous les moldus qui regardaient la scène. Sur celle-ci était une femme qui chantait, une chanson que j'aimais bien d'ailleurs. On était plutôt loin de mon thème de Noël. En tout cas je connaissais les paroles et je bougeai les lèvres comme si j'avais à la lipsyncher.

Je me tournai vers ma nouvelle amie d'un soir, agitant mes hanches avant de prendre sa main et de faire tourner ma nouvelle cavalière. Je l'approchai de moi, collant mon corps au sien. Oui, c'était direct, mais je suis une drag queen et ce n'est pas ce genre de chose qui va m'effrayer. La magie n'est pas qu'avec une baguette. La magie c'est s'échapper de son monde pour en découvrir un nouveau plus heureux. Alors je dansais, proche de la jeune femme, que ça lui plaise ou non. Je détachai mon chignon pour laisser mes cheveux s'échapper et s'agiter au grès de mes mouvements.

Can't break free from the the things that you do
I want to walk but I run back to you, that's why
I hate myself for loving you


Je relâchai la jeune femme et posai mes mains sur mes hanches en les agitant. Je tournai sur moi-même, dévoilant un derrière certes rembourré, mais peut-être appétissant. C'était aussi ça la magie du drag.

-Le mieux dans tout ça, c'est quand on découvre que parfois tout n'est pas magie de sorcier. Et pour appuyer mon propos, j'agitais mon bras et sortis une balle transparente et resplendissante, copie conforme de la bulle givrée. Je t'en fais cadeau. Dis-je en lui lança. D'ailleurs tu peux m'appeler Merlin's.
Temperence Black
Temperence Black
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Danse, redanse et danse encor' [Abandonné] Empty
Re: Danse, redanse et danse encor' [Abandonné]
Temperence Black, le  Mer 18 Déc 2019 - 16:13

Temperence souriait doucement. La démarche de la ballerine l’amusait. Même démasquée et son numéro terminé, elle gardait sa délicatesse pour se déplacer, montant sur la pointe de ses chaussons pour s’approcher. Si un mètre les séparait avant, il n’y avait plus qu’un bras à peine. Elle entrait dans la zone de confort de la jeune femme sans s’en soucier. Audacieuse.

Elles étaient côte à côte et Temperence pouvait maintenant sentir son parfum. Douce fragrance envoûtante. Cette odeur lui rappelait vaguement le parfum de Cara mêlé avec une autre odeur qu’elle avait l’impression de connaître, peut-être l’odeur boisée de ses années de travail à Ollivander ? Celle du vieux cuir des canapés de Poudlard ? Elle ne savait pas, elle ne réussissait pas à y mettre un nom. Malgré ses questions, elle écoutait la ballerine avec attention. Elle avait raison. Le spectacle n’était pas pour elle, il était pour les moldus, pour les émerveiller un peu plus. La magie était une chose qui disparaissait de leur vie bien trop vite. Dès qu’ils atteignaient une dizaine d’année, ils arrêtaient de croire au Père-Noël, à la magie des fêtes, à la magie tout simplement alors que celle-ci existait bien, qu’elle était présente sous leurs yeux sans qu’ils ne la voient.

Temperence eut un éclat de rire lorsque la ballerine attrapa sa main pâle dans la sienne pour venir la faire tourner avant de la tirer contre elle. La jeune femme sentit sa poitrine s’écraser contre celle de la ballerine. Cette fois–ci, Temperence se retrouvait prise dans le tourbillon d’odeur et de sensation que lui procurait ce contact. Il la rendait heureuse et la ballerine bougeait ses hanches au rythme de la musique, libérant ses cheveux de leur chignon pour les laisser voler autours de son corps. C’était plaisant de se laisser aux rires. Temperence lui lança un regard emprunt de joie avant que la ballerine ne se décolle, laissant contre son corps les vestiges d’un contact fantôme.

Mains sur les hanches, regard mêlant fierté, bonheur et fière allure, elle pivota sur elle–même en montrant à Temperence un fessier délicatement rembourré. Elle rigola légèrement avant d’attraper entre ses doigts la bulle cristallisée. L’objet était beau. Il était fin et délicat, une véritable bulle figée.

Merci jolie Merlin’s et je pense que tu peux m’appeler Temperence.

La sphère brillait entre ses doigts fins. Petit objet simple et joli à la fois. Elle le porta à ses lèvres et y déposa un baiser avant de la faire pivoter dans sa main. Pas besoin de magie pour rendre un instant magique.

J’aimerais pouvoir faire comme toi parfois. Devenir une autre personne pour casser mon image de jeune femme studieuse et sérieuse.

Derrière, le numéro se terminait et un autre débutait. Cette fois-ci, c’était un morceau. Flûte et piano.
Hugo Mourlevat
Hugo Mourlevat
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Vampire



Danse, redanse et danse encor' [Abandonné] Empty
Re: Danse, redanse et danse encor' [Abandonné]
Hugo Mourlevat, le  Sam 4 Jan 2020 - 12:05

Jolie ? Seulement jolie ? Était-ce là la seule chose que je lui inspirai ? Et bien je m'en contenterai. Je souriais à cette demoiselle qui semblait s'inspirer de ma confiance. C'était aussi peut-être un peu ça la magie, inspirer les autres et devenir un exemple. Bon, j'en étais pas encore là vu que les grands bars du monde moldu et sorcier ne m'étaient pas encore ouverts, mais ça ne saurait tardé. J'arrivais toujours à m'incruster là où je n'étais pas invité.

-Et bien ce que je te propose, douce Temperence, c'est de me laisser me changer et qu'on se retrouve une fois le spectacle terminé ? Le barman me laisse accès à la scène une fois le spectacle fini, histoire de m'entraîner. On pourra toujours discuter un peu plus à ce moment-là. Sans attendre réellement de réponse -car on ne me refusait rien lorsque j'étais Merlin's-, je me dirigeai vers les loges, toujours dans ma gracieuse démarche, histoire d'enlever mon tutu et mon tuck.


De nombreuses minutes plus tard j'étais enfin démaquillé et changé. Un jean et une chemise, assez simple mais suffisant. C'est sûr que ça tranchait avec mon tutu plein de paillette et de strass. Mais au moins j'étais à l'aise et beaucoup moins compressé. J'en avais aussi profité pour m'étirer et me déséchauffé ; s'il y a bien quelque chose que je n'aimais c'étaient les courbatures. Or de question d'avoir mal aux jambes, abdos ou fessiers. Je rejoignis la scène qui me permit de voire la salle vide ou presque. Quelques serveurs étaient encore là à ranger ou nettoyer. Je les saluai d'une main avant d'inviter ma nouvelle connaissance sur scène.

-Euh bah re-salut héhé. Comme ça tu peux m'appeler Hugo. Étonnamment j'étais beaucoup plus timide une fois le make-up enlevé. Le rouge qui s'installa sur mes joues n'étaient pas du blush. Alors euh tu fais quoi dans la vie ? Je t'offre un truc à boire ? Je fis un signe au barman histoire qu'il me ramène une bière. Bah quoi ? Je suis une drag-queen, j'ai le foie bien accroché. C'est pas une bière qui va me faire peur une fois le boulot terminé. Quant à la madame, j'attendais sa réponse avant d'enchaîner.
Temperence Black
Temperence Black
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Danse, redanse et danse encor' [Abandonné] Empty
Re: Danse, redanse et danse encor' [Abandonné]
Temperence Black, le  Mer 22 Jan 2020 - 1:09

Temperence ne sut que répondre à la proposition de Merlin’s. C’était une offre inattendue et beaucoup trop alléchante pour être refusée alors la jeune femme acquiesça tandis que l’Osmose disparaissait. Merlin’s ne semblait pas réellement attendre de réponse, c’était comme si le « oui » de Temperence était une évidence. Elle acquiesça dans le vide.

Elle observa l’intérieur de la salle pendant que l’Osmose disparu devait se changer pour retrouver, certainement, son apparence originelle. Cela faisait longtemps que Temperence n’avait pas réellement côtoyé les moldus, plusieurs années même. La dernière fois qu’elle s’était réellement mêlée à eux, elle n’était encore qu’une sorte de junkie un peu étrange. Il y avait bien eu cette fois où elle avait cherché cette femme… Temperence ferma les yeux un instant, elle appuyait fortement ses paupières pour chasser les images qui remontaient à son esprit. Autour d’elle, une nouvelle salve d’applaudissement retentit. Nouveau numéro terminé ? Nouveau numéro sur scène ? Les yeux toujours clos, elle sentait du mouvement se dessiner autours d’elle. Ils devaient la prendre pour une folle les yeux ainsi fermés et les paumes fortement appuyées contre ses globes oculaires. Elle devait avoir l’air migraineuse puisqu’une vieille dame s’approcha d’elle pour lui demander si elle avait besoin d’un doliprane, chose qu’elle refusa, retirant ses mains et rouvrant les yeux pour sourire à la vieille qui portait sur elle un regard de compassion. Elle avait l’air si pitoyable ?

La salle commençait à se vider. Les sièges se libéraient et les gens parlaient. Ils parlaient forts et certains partaient d’un pas pressé alors que d’autres discutaient de ce qu’ils venaient de voir. Ils parlaient de Merlin’s, du poridge d’une certaine tante Marjorie, des poux qu’avaient attrapés les enfants à l’école. Ils échangeaient un lot de banalité qui fit se déplacer Temperence. Elle esquiva un gamin braillard qui courait et pesta contre lui. L’avantage de parler français dans cette salle pleine d’anglais. L’insulte, bien que douce, n’avait pas créé d’esclandre et c’était bien une chose que Temperence ne désirait pas voir apparaître en ce moment, elle se voyait mal se lancer dans un long plaidoyer en ces lieux de légèreté.

Les rangs presque déserts, Temperence s’y infiltra de son pas léger. Le ménage commençait tout juste, c’était la valse des serveurs munis de gants qui débutait. Armés de sac poubelle, ils ramassaient mouchoirs, verres, papiers et autres déchets que les clients s’étaient à déverser sur le sol. Pauvre monde souffrant d’Hommes trop flemmards pour mettre eux-mêmes un vulgaire mouchoir dans une corbeille. Temperence soupira légèrement. Elle aurait sorti sa baguette pour nettoyer ce fatras mais ce n’était pas une chose réellement conseillée.

Un homme sur scène lui faisait un signe. Merlin’s. Osmose revenu dans son corps d’homme. C’était étrange de le voir ainsi. Elle ne l’avait vu qu’en ballerine, c’était une chose mais il était étrange de l’observer ainsi, en quotidien. Il ne fallut pas longtemps à Temperence pour se tenir sur scène avec l’homme qui disait s’appeler Hugo.
Ses joues étaient poudrées de rose. Ce n’était pas du blush, c’était sa peau qui se teintait ainsi. Le costume de Merlin’s tombé, c’était une tout autre personnalité qui s’offrait à la jeune femme. Un garçon lambda et timide. Le maquillage avait ravalé avec lui l’exubérance pour laisser place à se charisme effacé.

Ce sera un scotch pour moi s’il te plait. Elle lui offrit un sourire avant de se tourner légèrement pour observer la salle qui, quelques instants auparavant, était presque comble. Elle n’était pas très grande, c’était un fait mais cela était impressionnant. Temperence se sentait petite ici. Elle avait l’impression que des regards étaient fixés sur elle alors qu’il n’y avait guère de monde autre que quelques serveurs et Hugo. Le rouge monta doucement sur ses joues. Elle avait chaud alors qu’elle ne faisait rien. Le trac ?

C’est… woaw. Je n’étais jamais montée sur une scène auparavant…

Temperence tournait sur elle-même d’un geste lent. Elle pouvait observer des détails qu’on ne voyait que la lumière allumée. Il y avait ces quelques projecteurs disposés ici et là puis les enceintes. Elle observait chaque chose comme si tout classer allait l’aider à ne pas stresser. Elle tenait sa veste sous son bras. Elle devait donner l’impression de n’avoir que dix ans en cet instant alors qu’elle en avait le double.

Ça fait quoi d’être sur scène et de briller ?
Contenu sponsorisé

Danse, redanse et danse encor' [Abandonné] Empty
Re: Danse, redanse et danse encor' [Abandonné]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Danse, redanse et danse encor' [Abandonné]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.