AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -44%
Mémoire PC 32Go (2 x 16Go) à 3200 MHz ...
Voir le deal
99.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 1
Noël en famille [RP unique]
Alice N. Marshall
Alice N. Marshall
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Quatrième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Noël en famille [RP unique] Empty
Noël en famille [RP unique]
Alice N. Marshall, le  Dim 22 Déc 2019 - 17:03

Saison 29 (ou 0, c'est selon)
Hiver



Eh l’ami, tu vois tous ces nuages qui s’agglutinent au loin ? On dirait des petits êtres de cotons. La lumière de la fin du jour leur donne un aspect sanguinolent assez déconcertant. Que crois-tu qu’ils font ? Selon moi, ils organisent une réception. Ceux de droite rejoignent rapidement la masse principale : ils doivent être en retard. Les autres stagnent là où ils sont donc c’est sûrement là-bas que va se produire le rassemblement. Ils se rendent visite pour Noël, j’imagine. Mais sont-ils de la même famille ? À mon avis, ce sont simplement des amis. Ils ne veulent pas passer cette fête en famille et je les comprends. Je suis toujours seule avec mes parents pour cette stupide célébration. Ayden est censé venir cette année, ça me fera au moins de la compagnie supplémentaire. Mais ça va globalement se passer comme l’année dernière : les autres feront semblant de s’intéresser à moi quelques minutes et, finalement, je ne vais parler qu’avec toi. Attends un peu… Ayden vient cette année ? Apparemment, mon esprit n’a pas tout de suite fait le lien entre le fait que mon frère doit venir et le fait qu’il sera là. C’est moi qui dois m’intéresser à ce qu’il fait, pas l’inverse ! Je n’ai rien à lui apprendre, à part peut-être comment est la vie à Poudlard, alors que lui fait des choses vraiment passionnantes. Oublie ce que j’ai dit, l’ami. Cette année, Noël va être bien ! L’an prochain, je ne garantis rien. Mon frère ne viendra probablement pas deux fois de suite. Dans ce cas-là, je préfère aussi ne pas venir. Avec un peu de chance, mon père acceptera de me laisser rester à l’école.

De la musique émane de l’étage inférieur. Ma mère a dû allumer la radio. Ce ne sont pas des chants de Noël pour une fois, ça me donne presque envie d’écouter. Je me détourne donc de la fenêtre pour aller ouvrir la porte de ma chambre. La mélodie se fait mieux entendre de cette façon. Je pose une fois de plus mon séant sur la chaise de bureau et observe les innombrables feuilles qui me font face. Je ne me souviens plus ce que je comptais faire avec elles. Je suppose que c’est inutile de te poser la question puisque tu ne réponds jamais. De toutes façons, ce n’est pas dur d’imaginer les possibilités que l’on a avec autant de papier. La question est surtout de savoir ce que je veux faire avec. Mes yeux se redressent pour observer l’extérieur. Quelques preux flocons s’accrochent à ma fenêtre et reflètent les lumières des réverbères. L’obscurité nocturne commence à s’installer et les nuages s’échappent lentement de mon champ de vision. Plus bas, j’aperçois un trou dans le tronc d’un arbre non loin de la maison. Ayden m’a expliqué que les écureuils y établissent parfois leur nid pour passer l’hiver. Si ça se trouve, il y en a un en ce moment même qui dort profondément dans ce petit abri.

Voilà, c’est ça que je vais faire ! Un écureuil en papier. Je sais comment en faire un, et ça m’occupera suffisamment longtemps. Admire l’artiste et prends-en de la graine, l’ami. Mes doigts s’activent tout seuls et, après que j’ai choisi une feuille carrée de couleur orange, ils se mettent à plier, déplier et replier cette feuille dans tous les sens. Quinze minutes, voire même vingt, s’écoulent jusqu’à ce que j’obtienne un adorable petit écureuil en papier. Il est assez mignon, je trouve. En fait, j’aimerais beaucoup lui donner vie. Ça ne te dirait pas, toi, de voir un écureuil comme celui-ci gambader dans ma chambre ? Quel dommage que je ne puisse pas utiliser la magie en dehors de Poudlard. Peut-être qu’Ayden acceptera de le faire pour moi ? D’ailleurs, il ne devrait pas tarder à arriver. Plus aucune trace du soleil dans le ciel et la seule lueur me parvenant de dehors vient des lampadaires. Les nuages n’ont plus d’aspect sanglant et semblent tout tristes avec leur nouvelle parure.
Alors que je cherche ma montre pour voir l’heure qu’il est, j’entends la voix de ma mère résonner :

 - Nour, le repas est prêt.

Quoi, déjà ? Mais Ayden n’est toujours pas arrivé ! À moins qu’il soit déjà là et que personne ne m’ait prévenue. C’est aussi une possibilité. Je me relève donc et descends l’escalier pour rejoindre mes parents dans la salle à manger. Les murs sont décorés en blanc et or, avec des guirlandes et des boules décoratives absolument partout. Dans un coin de la pièce se dresse notre sapin annuel, habillé avec grands soins par mon père. Trois assiettes attendent sur la table. Mon père est installé sur une chaise, absorbé par la lecture de son journal. Il m’invite malgré tout à m’asseoir, sans prêter la moindre attention à mon regard interrogateur. Trois assiettes, c’est plus qu’étrange. Franchement l’ami, j’ai un mauvais pressentiment. Il faut que j’en aie le cœur net.

 - Ayden n’est pas encore là ?

Mon père lève les yeux vers moi, mais c’est la voix de ma mère qui me répond.

 - Nous avons reçu une lettre de sa part. Il a trop de travail en ce moment et ne peut pas venir nous voir.

Je me retourne pour faire face à celle qui m’a élevée. Ses yeux sont rouges et bouffis, son mascara a légèrement coulé sur ses joues. Bien sûr, elle est aussi très triste de voir que son fils ne passera pas les fêtes de fin d’année avec nous. Je me relève immédiatement pour lui offrir une étreinte de réconfort. Ça m’apaise également. Et dire que je me faisais une joie de le revoir ! Depuis combien de temps je ne lui ai pas parlé en face à face ? Toi, tu dois le savoir. Ou peut-être pas. En fait, ça fait tellement longtemps que tu as dû arrêté de compter. Moi j’ai arrêté, en tout cas.

Une larme commence à couler sur ma joue, l’ami. Je déteste pleurer devant des gens. Ma mère renforce son étreinte et dépose un baiser sur mon front. Avec une délicatesse sans nom, elle vient essuyer mon chagrin.

 - Ce n’est pas si grave Alice, dit mon père d’une douce voix. Nous passerons Noël tous les trois, et Ayden pourra venir l’année prochaine.

Je parviens difficilement à retenir un autre sanglot. J’aime mes parents, je les adore même, mais je ne veux surtout pas passer un énième réveillon avec eux. Je n’ai pas le choix, bien sûr. Et pour mon idée de rester à Poudlard pour le prochain Noël, je suppose que je peux déjà l’oublier. Le seul réconfort que j’ai, en vérité, c’est de savoir que tu seras là pour me tenir compagnie. Tu ne m’as jamais abandonnée, toi. Je ne te remercierai jamais assez, l’ami.
Page 1 sur 1

 Noël en famille [RP unique]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.