AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-40%
Le deal à ne pas rater :
Gonfleur électrique Xiaomi Mi Portable Electric Air Pump
29.91 € 49.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse
Page 1 sur 1
Une discussion particulière [Terminé]
Maya Wood
Maya Wood
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens



Une discussion particulière [Terminé] Empty
Une discussion particulière [Terminé]
Maya Wood, le  Mar 24 Déc - 22:44

LA Mutuel

L’histoire de Maya Wood démarre, comme souvent, par une erreur - une voiture verte et brisée, pour être exact. A six ans, elle reçoit ladite voiturette et s’y attache fortement. Avec l’intensité des enfants, ceci étant : tout jeu peut être la prunelle de leurs yeux et disparaître l’instant d’après au profit d’un autre. Ce cadeau est entaché d’un avertissement : c’est la dernière que son père lui offre. Si elle la casse, il n’y en aura pas de nouvelle. D’où vient cette peur de dégâts matériaux, me direz-vous ? Elle ne les abîme pas par plaisir ! Au contact des voitures, Maya développe une certaine obsession pour la résolution des problèmes. Elle en veut aux grandes personnes de ne concevoir pour les enfants que des voitures exagérément fragiles. Elle souhaite être l’équivalent du hacker pour les voiturettes en détectant et corrigeant tous leurs défauts. Ambitieux ? Prétentieux ? Si encore elle s’était arrêtée là…

Toujours est-il qu’un jour où elle vérifie la capacité de sa voiture à résister aux températures tropicales en la trempant dans l’eau bouillante, Maya est vite déstabilisée par l’allure de son outil. Elle le sort à la hâte et essaie d’évacuer l’eau, mais il est trop tard : les fenêtres sont impossibles à ouvrir et elle ne sait pas quel trou l’eau a pu entrer. Cela encore, c’est une manoeuvre incohérente des grandes personnes. Est-ce que leurs voitures à eux ont des fenêtres décoratives, que l’on ne peut ouvrir ? Forçant sur le jouet, elle brise savamment la voiture verte. Les parents oublient souvent les mises en garde qu’ils ont pu faire, mais celle-ci est encore bien fraîche dans l’esprit du père de Maya. Il ne cède pas face aux demandes de l’enfant. Une interrogation demeure pour l’enfant. Est-ce que si elle avait été un garçon, elle aurait eu le droit ? Ses camarades de classe lui semblent moins sévèrement grondés quant au traitement de leurs voitures…

Je pourrais vous en dire plus, mais un bruit retentit. Quelqu’un toque à la porte. Prudente, la sorcière examine l’intruse par l’oeil de Judas. Reconnaissant les traits de cette chère O’Ceallaigh, elle retire certaines sécurités et l’invite à entrer.
Moira O'Ceallaigh
Moira O'Ceallaigh
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens



Une discussion particulière [Terminé] Empty
Re: Une discussion particulière [Terminé]
Moira O'Ceallaigh, le  Mar 24 Déc - 22:45

S'il y a bien quelque chose qui caractérise O'Ceallaigh, c'est sa capacité à faire bonne figure même quand c'est difficile. Plusieurs fois au sein de ses missions pour la brigade, elle a fait face à des scènes et des interrogatoires plus que compliqués. Elle savait toujours comment tourner les choses à son avantage, prendre sur soi quand les événements se déroulaient mal. Plus d'une fois, elle s'était sortie de mauvais pas et de situations qu'on pensait sans espoir.

Alors pourquoi aujourd'hui, la grande brune, du haut de ses trente-huit ans, avait-elle les mains moites et le cœur qui battait un peu trop vite ? C'était comme si le monde ne tournait pas rond. En vérité, au fond d'elle-même, elle en était persuadée : ça n'allait pas fonctionner. Ce qu'elle allait faire ne servirait à rien, elle l'avait pourtant dit à J. mais celle-ci ne l'avait pas écouté. « Il faut essayer, elle est censée avoir confiance en toi après tout », lui avait-elle dit. O'Ceallaigh avait bien rigolé en entendant ça. Ce serait bien une première que quelqu'un dans ce groupe lui faisait vraiment confiance. Certes quand elle disait oui, les choses étaient belles et bien exécutées, mais de là à dire qu'on pouvait avoir confiance en elle, en tant que personne ou ami, l’écart était trop grand.

Soupirant, c'est avec contrainte qu'elle avance sur le chemin de traverse. Elle n'est vraiment pas tranquille, pourtant elle en avait vu des choses dans sa vie. Après tout O’Ceallaigh faisait partie de la Brigade d'élite des tireurs de baguette magique, elle était forgée pour faire face à bien pire. La brune se souviendrait toujours des visages, des missions trop sanglantes qui n'auraient pas dû en être. La Serpentarde serre les dents et les poings, il faut qu'elle se reprenne. Elle s'arrête, expire un bon coup, ferme les yeux puis se remet en route. Si, bien sûre que si, ça va marcher. Personne n'est censé lui résister, après tout, elle a toujours raison.

Un air dédaigneux sur le visage, elle soulève sa main gantée et toque à la porte une fois arrivée à l'endroit propice. Maya lui ouvre peu de temps après. La brune suit l’aînée dans le petit salon. Ses yeux observent les moindres recoins, c'est comme si... elle était observée. Elle n'aime décidément pas cet endroit.

Une fois posée, O'Ceallaigh ne prend pas de détours dans ce qu'elle veut dire :

Bon, écoute Wood... Je ne suis pas là pour une visite de courtoisie, tu dois t'en douter. Tu as dû recevoir les lettres de J. Elle est en colère.

Maya Wood
Maya Wood
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens



Une discussion particulière [Terminé] Empty
Re: Une discussion particulière [Terminé]
Maya Wood, le  Mar 24 Déc - 22:46

Pardon, nous nous sommes quittés assez brusquement. Vous avez pu être brusqué par l’absence de transition entre l’enfance d’une moldue et la rencontre de deux sorcières d’âge mûr… Il faut dire que la vie court à un rythme qu’il est parfois difficile de suivre. Reprenons. Maya ne reste pas aficionada de voiture : après l’accident du spécimen vert, un trou s’ouvre dans son quotidien. Vite désoeuvrée, Maya se tourne vers un autre projet.

Autre que la fragilité des voiturettes, un enjeu qui la préoccupe est le désordre dont est capable sa mère. En tant que physicienne, elle a besoin d’un espace propre et rangé, mais ses habitudes transforment chaque surface du laboratoire en véritable labyrinthe. Maya s’évertue donc d’y faire un grand tri, et s’aperçoit rapidement qu’il est des affaires qu’elle ne peut ranger. Certains objets et écrits sont placés aléatoirement dans le laboratoire, mais elle sent qu’elle risque d’apporter encore plus de désordre si elle poursuit sans l’aide de sa mère. La physicienne est agréablement surprise de voir que sa fille délaisse enfin les voitures pour enfants afin de se concentrer sur des questions pouvant faire basculer le cours de l’Humanité. Elle utilise d’abord toute une ribambelle de mots compliqués que la jeune Maya ne comprend pas, et d’une voix si monotone que l’ennui de l’enfant se fait évident.

La mère s’aperçoit qu’elle perd l’attention de son interlocutrice et tente de rendre ses explications plus vivantes en marquant plus d’intonations et de ruptures dans ses descriptions. Ah, le poids dramatique que peuvent avoir les silences ! Elle présente à sa fille ses modèles de planètes, des dessins du système solaire, des graphiques abstraits mais satisfaisant le sens esthétique de Maya. En un jour, cette dernière se fait apprentie physicienne et observatrice assidue des travaux de sa mère. Elle boit les paroles de sa mère et essaie de tout enregistrer dans sa tête, prenant rarement de quoi noter car à sept ans, on n’écrit pas assez vite pour suivre le récit d’une scientifique passionnée.

Oui, c’est la relation entre Maya et sa mère qui est à l’origine de la venue de Ms O’Ceallaigh. Froide et cassante, cette dernière entre rapidement dans le vif du sujet. Maya expire par les narines, mi-amusée, mi-agacée. Enfin, il fallait bien que cela arrive un jour.
_ Je ne vois pas en quoi ça te concerne.
Moira O'Ceallaigh
Moira O'Ceallaigh
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens



Une discussion particulière [Terminé] Empty
Re: Une discussion particulière [Terminé]
Moira O'Ceallaigh, le  Mar 24 Déc - 22:46

Oh, qu'est-ce qu'elle détestait quand Maya la prenait de haut comme ça. Elle lui aurait bien répondue tout un tas de chose peu convenables et pourtant, elle se retient. C'est une mission diplomatique pour le groupe. Il faut aller dans son sens, ne pas s'enfoncer dans la menace trop directe comme l'autre idiote.
O’Ceallaigh lui lance alors un sourire, amer, très forcé. Bien sûr que ça se voit, parce qu'elle n'est  pas comme ça de nature. Sauf que la voir sourire n'est pas spécialement habituel. C'est si évident de voir qu'elle fait tous les efforts possibles pour ne pas être aussi méprisante qu'à l'ordinaire. Elle voudrait faire croire qu'elle appréciait son interlocutrice, ou du moins plus que ce qu'il en est véritablement.

Cela me concerne parce qu'elle m'en a parlé, parce que le groupe attend de nous qu'on soit solidaire et non pas individualiste, si un jour elle pensait dire ça, elle se serait bien marrée, Maya, comprends bien que je ne partage pas sa manière de faire, faux, mais je partage cependant son avis. Ce que tu veux faire est incontestablement dangereux. Je ne veux pas prendre le risque de te voir blesser ou que tu blesses quelqu'un d'autre, elle n'en a rien à faire en vrai, Nous avons des experts, je suis une experte. Laisse nous regarder, l'étudier avant que tu fasses quoi que ce soit. Ces objets sont précieux, si on les abîme on ne pourra plus jamais les étudier à nouveau. Tu as des capacités, c'est certain mais tu sais pertinemment que tu ne sais pas tout. Laisse-moi au moins t'aider, jeter un œil à tes recherches. On se connaît depuis longtemps, tu sais que tu peux avoir confiance en moi. Tu serais bien naïve si c'était le cas.

Lentement, la brune enlève ses gants. Les brûlures et les cicatrices de ses mains se dévoilent, laissant à l'air libre toute son histoire. C'était comme si elle voulait se révéler à Maya, voulant la mettre dans un confort, peut-être même lui donner le lead pour mieux renverser la situation ensuite. Pour O'Ceallaigh, l'important c'était de La voir. Elle ne voulait que ça, pas le reste, comme aurait pu le croire les autres. C'était tout ce qui lui importait, le reste n'était que des babioles à ses yeux, elle n'en avait pas besoin. Alors que ça, oh... ça, il fallait qu'elle le récupère à tout prix. Elle le volerait si nécessaire, sans aucune considération pour la propriétaire actuelle. Avoir de la sympathie ne lui apporterait rien dans cette histoire. Les sentiments c'était pour les perdants, non merci alors. Alors elle allait faire ce qu'on lui avait bien enseigné toute sa vie : si tu veux un truc, prends-le.

Maya Wood
Maya Wood
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens



Une discussion particulière [Terminé] Empty
Re: Une discussion particulière [Terminé]
Maya Wood, le  Mar 24 Déc - 22:47

Tout est affaire de timing : si Ms O’Ceallaigh était venue avant que le projet moldu ne soit encensé par la presse, peut-être la née-moldue aurait-elle su se laisser convaincre. De même, si la voiturette avait rendu l’âme à un autre moment, peut-être Maya aurait-elle jeté son dévolu sur une autre proie. Les choses se sont ainsi faites et bientôt, la jeune moldue s’amourache de la physique à un point de non-retour. Elle mange, boit, dort physique. Sa mère lui fait écouter des bruits venus de l’espace, et Maya se perd dans les galaxies de son imaginaire. Elle est cependant arrachée au monde de la recherche à son dixième anniversaire. Ses pouvoirs de sorcière prennent tout le monde au dépourvu : il s’était passé quelques phénomènes improbables dans son enfance, mais cela avait toujours été attribué à des bricolages abracadabrants dont seuls sont capables les enfants. Ses parents ne l’en aiment pas moins, et sont tous les deux à la gare le jour de son départ pour Poudlard.

C’est dans l’École de magie et de sorcellerie de Poudlard que Maya passe la majorité de son adolescence. Son profil tranche assez avec les jeunes des deux mondes. A treize ans, ses amis moldus ont des posters de chanteurs et d’acteurs, ses amis sorciers arborent les banderoles de leur équipe de Quidditch préférée, et Maya… La née-moldue, répartie à Serdaigle, tapisse ses murs de photographies de trous noirs, d’images obtenues par des satellites au siècle dernier, et de graphiques thermaux de Mars. Ses objets favoris n’ont pas été admis dans l’enceinte du château, mais elle trouve une autre façon d’étudier les mystères du ciel. Après tout, Madame Wood ne lui avait pas transmis sa passion pour l’enfermer dans un laboratoire ! Maya en a conscience et ne compte pas s'enchaîner aux objets qu’elle a l’habitude d’utiliser. Elle trouve donc refuge dans le cours d’Astronomie. Elle agace fréquemment son enseignant, qui peine à trouver le rythme adapté pour conserver l’intérêt des élèves pour son cours tout en répondant aux questions incessantes de la Serdaigle.

Il est évident que ses réponses agacent tout autant son interlocutrice aujourd’hui. La préciosité des objets, leur danger - croit-elle vraiment que Maya n’en sait rien ? Cette dernière, quoique elle préserve un calme apparent, fulmine. Vient ensuite la question des compétences de la vieille femme. Il ne manquait plus que ça. Elle est gonflée quand même, de s’inviter ici pour mettre son nez là où il n’a rien à faire. Si elle y mêle ses petits commentaires ! Quelle audace. Maya hausse un sourcil, lassée par le bavardage de son associée.

Lorsque vient la pseudo-séquence émotions, Maya reste de marbre. Elle n’est pas née de la dernière crue. Croit-elle acquérir sa confiance avec ses simagrées ? Si encore elle n’avait pas forcé ses sourires, qu’elle était restée cassante et froide, Maya aurait peut-être baissé sa garde. Mais les salades servies par la tireuse d’élite étaient trop aigres pour elle.
- Tu as fini ?
Moira O'Ceallaigh
Moira O'Ceallaigh
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens



Une discussion particulière [Terminé] Empty
Re: Une discussion particulière [Terminé]
Moira O'Ceallaigh, le  Mar 24 Déc - 22:47

Devant sa réponse, O'Ceallaigh reste stoïque. Il était préférable qu'elle reste de marbre, sinon ça allait partir. Le ton allait monter, et elle allait finir par répondre avec des poings. La brune pouvait être impulsive derrière ses airs observateurs. Sa langue acérée était mise à rude épreuve quand quelqu'un n'allait pas dans son sens, et elle se retenait de toutes ses forces de lui asséner verbalement un coup fatale. Elle ne voulait pas perdre ses chances, même si elles étaient tout bonnement extrêmement minces.  

Un léger rire angoissant s'échappe de ses lèvres. Elle avait l'impression de devoir négocier avec son supérieur, voire pire, sa mère. Et par Merlin, quand elle avait cette impression ça n'annonçait rien de bon. La benjamine de la pièce venait d'une famille irlandaise un peu spéciale. Elle avait eu trois grands frères et des parents très stricts. Elle était la dernière et avait toujours eu de mal à se faire entendre, pendant longtemps même ils n'avaient pas accepté son choix de carrière. Ils ne comprenaient pas pourquoi elle prenait autant de risque alors qu'elle aurait pu devenir une des meilleures médicomages de sa génération.

Montrant ses dents blanches, elle serre son poing si fort que les jointures de sa main deviennent pâles. Elle respire lentement pour garder un calme olympien. Elle relâche sa main, ses doigts se mettent à tapoter sa cuisse, elle s'assoit. Jambes croisées, genoux se soulevant rapidement plusieurs fois, elle est agitée. Elle ne peut pas rester comme ça. Elle croise les bras et observe sa collègue sans rien dire. C'est une ambiance tendue et elle ne fait rien pour l'arranger, elle s'en fiche. Si elle paraît dangereuse, comme une menace vivante, tant pis finalement.

Il semblerait, vu que tu n’as pas grand chose à me dire Wood. N’oublie cependant pas que je t'aurais prévenu... Ses yeux dévisagent son adversaire. Je ne le ferais pas deux fois. Tu sais ce qui t'attend après. Elle est cruelle, J. est cruelle et sera sans pitié une fois lâchée. Et moi, je suis impitoyable. Je prendrais ce que tu chéris le plus parce que tu ne veux pas me le donner.

O'Ceallaigh lève le regard vers le plafond. Elle contemple en détail la pièce, les ouvertures et les objets. Un rictus déchire son visage et doucement, elle se dirige vers la collection de porcelaines. Comme c'est joli, ce sont des fusées et des avions c'est ça ? Tu me l'avais expliqué il y a quelque temps déjà. Ses doigts brûlés caressent les ailes d'un petit véhicule bleu. C'est aussi fragile qu'un moldu non ? Ce serait dommage de les briser. Elle tourne le regard vers sa compère. Tout est si fragile ici. Toi y compris ma vieille.

La petite pièce de collection bascule. O'Ceallaigh, la rattrape de justesse, un fin sourire sur les lèvres.

Je serais là quoi qu'il arrive, tu le sais n'est-ce pas ?
Maya Wood
Maya Wood
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens



Une discussion particulière [Terminé] Empty
Re: Une discussion particulière [Terminé]
Maya Wood, le  Mar 24 Déc - 22:48

Son interlocutrice lui en veut. Elle perd patience, s’agite, soupire, gesticule, s’assied, croise les bras, toise Maya. Des émotions contradictoires marquent ces traits et Ms Wood y répond d’un sourire d’excuse. Ce n’est pas qu’elle n’aime pas le grand Projet auquel elles appartiennent toutes deux. C’est juste qu’il est temps que Ms O’Ceallaigh apprenne où est sa place. Elle ne va pas, Maya, mettre la main dans son chaudron si ? A chacun ses alambics. Cela n’empêche Maya d’apprendre immensément aux côtés de Ms Pète-Sec, tout comme elle avait fortement grandi sur les bancs de Professeur Sumac.

Des années plus tôt, elle puise dans chaque matière des informations pouvant être appliquées à l’espace, et si on lui reproche souvent de passer à côté d’enjeux cruciaux, il est indéniable qu’à 17 ans, ses connaissances en astrophysique sont exceptionnelles. A sa sortie de Poudlard, Maya débute ses études universitaires par une licence moldue en aérospatial. La destination de l’Université of Toronto est toute choisie, puisque ses grands-parents paternels habitent aussi dans ce coin-là. Accompagnée par ses parents, elle s’installe pour trois joyeuses années d’apprentissage. A leur départ, si la solitude ne se fait pas trop sentir du fait de la présence de ses grands-parents, un  où elle comprend vite que le doctorat en aéronautique et spatial ciblé ne s'obtient pas sans difficultés. L’étudiante s’accroche, mais certaines limites lui paraissent à présent évidentes : la précision des machines ne peut pas faire l’économie d’une approche plus proche de la nature.

A la fin de sa licence, elle annonce donc vouloir croiser la perspective moldue de l’espace de la vision sorcière. Maya ne veut pas se contenter de ce que les machines lui disent de l’environnement des planètes et de leurs lunes. Elle veut y mêler des moyens moins tangibles et plus près de la nature… Les choses ne cessent de s’accélérer : de retour au Royaume-Uni, Maya débute un cycle au Centre d'Etudes et Recherches Magiques Supérieures. Elle y développe de nouveaux atouts que des stages transformeront en un poste d’ingénieure chercheuse en aérospatiale. Entre ses vingt-quatre et vingt-huit ans, elle enchaîne deux mariages et autant de divorces. Maya n’a pas encore passé la barre des trente ans que sa mère meurt dans un accident de voiture. La sorcière sombre dans la dépression et perd rapidement son emploi.

Obsédée par la possibilité du retour de sa mère, elle se détourne de l’espace pour se concentrer sur des questions plus temporelles. Le périple est long mais lui permet de rencontrer un Groupe aux problématiques similaires. En chemin, elle trouve aussi de précieux artefacts… aujourd’hui convoités par ses partenaires. Avoir appris ensemble, est-ce suffisant pour qu’ils lui arrachent son unique chance ? Le regard rivé sur celle qu’elle voit à présent comme une adversaire, Ms Wood grince des dents. Sa baguette la démange. Elle a fini de tripoter son matériel, d’insulter sa collection, de la menacer ? J. et elle reviendront. C’est noté. Le temps presse plus encore qu’elle le pensait.

Plus Ms O'Ceallaigh s’impatiente, plus Maya se tait. Ce sont peut-être les derniers instants où elle est dans une position de pouvoir ; demain, ce soir, dans trois minutes peut-être, elles seront deux contre elle. La balance sera inversée et il faudra s’accrocher… Pour l’heure, elle camoufle ses angoisses, résiste à l’envie de se jeter pour sauver ses pièces de collection, et s’enroule dans une grandiose immobilité. Comme si rien ne l’effrayait. Comme si elle n’avait pas conscience des risques encourus. Bien sûr qu’elle n’est pas aussi experte que d’autres membres de la troupe, mais eux ne servent que leurs propres intérêts. Derrière les prétextes et grandes déclarations, le moi-je règne toujours. Si elle leur laissait le choix, ils n’auraient aucun regard pour sa mère.

A mesure que son interlocutrice pâlit, elle se résigne à lui répondre. Face aux menaces et sourires forcés, elle n’a que trois mots :
- Tu as tort.
Moira O'Ceallaigh
Moira O'Ceallaigh
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens



Une discussion particulière [Terminé] Empty
Re: Une discussion particulière [Terminé]
Moira O'Ceallaigh, le  Mar 24 Déc - 22:48

Elle déglutit fort. Pardon ? Qu’est-ce que tu viens dire ? Son sourire n'est plus du tout de mise. Non mais je rêve... Elle regarde Maya comme si elle était sur le point de lui sauter à la gorge, elle en meurt d'envie même. O'Ceallaigh serre la mâchoire et son poing se précipite directement dans le mur le plus proche. Ce n'est pas si violent que ça, on aurait simplement dit un spasme quand on la connaissait un minimum. Excuse-moi, mais... La brune relâche, sourire crispé, elle respire et regarde droit dans les yeux de la plus âgée.

O’Ceallaigh a des pulsions, de nombreuses, mais elle faisait toujours en sorte de les contrôler. Le contrôle c'était très important, surtout pour une personne de sa carrure. Sauf que parfois, avec des gens comme Maya, elle n'arrivait pas à garder son calme. Pourquoi ne voyait-elle pas l'essentielle ? Elle était censée lui être fidèle, alors comment ça se faisait qu'elle lui disait non ? Personne ne pouvait la contredire, elle avait raison malgré ses mensonges et son véritable but. Elle avait toujours raison.

Ce que tu me dis là, me contrarie bien plus que ce que je croyais. Tu en es consciente... Son sourire est si froid, si agressif. Tu me connais, je réagis parfois un peu trop excessivement quand c'est à chaud. Ses dents grincent, elle fait glisser sa langue dessus. Elle regarde Maya comme un prédateur en colère. Je veux juste que tout rentre dans l'ordre. C'est ce qui doit être fait, tu ne crois pas ? Tout doit être parfait, je veux que ce soit parfait pour nous tous. Rends-moi, ce qui m'appartient de droit, disait sa phrase.

Elle expire bruyamment. Il ne faut pas d'excès de violence, cela n'en vaut pas la peine. Pas maintenant. Elle ne pouvait pas mettre en péril toute sa vie juste à cause de cette femme. La brune s'avance vers la petite table où résident ses gants et les remet, avec délicatesse, lentement, trop lentement. Je vais te laisser réfléchir, te laisser te préparer à tes diverses... occupations. Cassante, c'est ce qu'elle avait voulu être tout en faisant passer un message. On va se revoir bientôt. C'était une affirmation menaçante. Elle ne voulait pas cacher sa colère et sa frustration. Jamais O'Ceallaigh ne laisserait un tel affront sans punition, ça allait exploser et tout allait brûler.

Remettant sa veste en place, elle jette un dernier regard à Maya. Un dédain certain pour cette dernière, mais surtout des envies de meurtre. Elle sort de la pièce puis de l'habitation, la porte claque si violemment que les murs tremblent. L'agent du Ministère est en colère, elle allait sortir de ses gonds si rien ne s'arrangeait, si J. continuait à faire n'importe quoi et que Maya restait sur ses positions. Elle en faisait le serment, si tout n'était pas parfait, si elle ne récupérait pas ce dont elle avait besoin, elle allait se déchaîner et la bête ne serait pas belle à voir cette fois. Après tout, elle n'était fidèle qu'à sa meute, pas à ce groupe d'hypocrite en puissance.

Maya Wood
Maya Wood
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens



Une discussion particulière [Terminé] Empty
Re: Une discussion particulière [Terminé]
Maya Wood, le  Mar 24 Déc - 22:49

Ms O'Ceallaigh poursuit ses revendications acerbes. Croit-elle duper son aînée ? La vieille femme l’observe, et se figure qu’elle lui rappelle en tout point l’acajou lorsqu’il fume dans l’âtre. Ce bois, voyez-vous, a tendance à pétarader comme un feu d’artifices lors de sa combustion. Elle aimait bien ce bois, avant, mais elle ne le veut plus dans sa cheminée. Elle ne viendra pas ramasser ses cendres. Il faut que l’intruse parte, maintenant qu’elle a rendu évident qu’elles ne sont plus dans le même camp.

Pourquoi ? Vous ne comprenez toujours pas combien leurs motivations divergent ? La fusée Atalante part dans quelques jours. Les médias matraquent la communauté moldue de cette information, ne faisant qu’alimenter la frustration de Maya. A soixante et un ans, notre (plus si jeune) née-moldue ne peut partager la nouvelle avec sa mère. L’Irlandaise ne peut pas comprendre. Elle prétend se soucier de tout le monde mais ses impératifs de perfection universelle et la tension de sa voix traduisent son émotivité et un manque de souplesse que Ms Wood condamne silencieusement.

Maya aussi laisse les émotions la gagner : sa mère, elle la voit encore dans l’ensemble de ses expérimentations, lectures et imagerie du quotidien. Quoiqu’une moldue ne puisse devenir un fantôme, sa mère semble hanter tout espace s’apparentant à un laboratoire. L’intranquillité agite Maya, qui presse le pas dans ses recherches, s’échinant à résoudre seule les problèmes qu’elle décortiquait usuellement à deux. Ses efforts ne sont pas récompensés : elle se fait devancer par Léonor “la Grande Rouge” Dell !

L’idée que ni sa mère ni elle soit sur la fusée rend Maya toute chèvre. La sorcière ne prévoyait pas de passer à l'offensive si tôt. Elle sait que ses associées n’ont pas entièrement tort et qu’un surcroît de prudence pourrait être sage. Mais il est tard, si tard pour ces questions. Elle comptait initialement attendre d’avoir plus d’éléments et d’informations assurant des retrouvailles idylliques avec sa mère.

La course contre la montre est enclenchée : si elle ne se jette pas à l’eau, sa mère ne sera jamais dans ce qui s'apprête à être la première mission réussie sur Mars. Si elle ne le fait pas dans les 24h, le reste du Groupe pourrait intervenir et lui mettre des bâtons dans les roues. Ms O'Ceallaigh et J.E. ne lui laisseront pas la voie libre, et leurs mises en garde répétées suffisent à attester de leur conviction. Bien déterminée pour solutionner l’affaire, Ms Wood embarque dans un périple de souvenirs et d’étoiles. La première étape est simple : mettre la sorcière lui faisant face à la porte. Par chance, elle n’a pas besoin de lui forcer la main : la jeune femme fulmine assez pour claquer la porte de son propre grès. Inutile de mentir : son regard déplaît à Ms Wood. Mais elle comprend les menaces et vérifie les sécurités de son refuge avant de passer à l’acte.
Contenu sponsorisé

Une discussion particulière [Terminé] Empty
Re: Une discussion particulière [Terminé]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Une discussion particulière [Terminé]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.