AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 1 sur 1
Douloureuse mélodie [Abandonné]
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Douloureuse mélodie [Abandonné] Empty
Douloureuse mélodie [Abandonné]
Lizzie Cojocaru, le  Mer 25 Déc 2019 - 10:15

Douloureuse mélodie [Abandonné] JjqgN
Saison 29 - Automne - Ce RP fait suite à l'altercation avec Eden.


Un rouge-orangé agresse les paupières de la sorcière, qui cille faiblement. Pour tout vêtement, son corps porte une myriade de blessures. Sa silhouette est ramassée misérablement, dans une parodie de position fœtale. Au niveau de son flanc droit dort une Tamise rouge ; dans l’herbe rêche, ses membres prennent une position inquiétante. Vous qui me lisez sans la connaître, vous vous demandez peut-être ce qu’il lui est arrivé ? Ce qu’elle a pu faire pour mériter ça ? Rappelons que qui sème le vent récolte la tempête. On ne peut effacer les souvenirs d’autrui et espérer s’en tirer sans difficulté. Lors d’une confrontation mémorable, des vérités tues trop longtemps ont fini par sortir.

La rage de l’un faisant face à la culpabilité de l’autre, la sorcière ne s’est presque pas défendue. Pour toute attaque, elle a offert un coup de pied à son ancien protégé. Son adversaire lui a, entre autres, lancé deux bombardas. Un pour sa jambe droite, un pour son bras gauche. Est-ce assez pour régler les comptes entre eux ? C’est difficile à estimer, mais la douleur a été suffisante pour forcer sa transformation. Là où d’autres loups-garous seraient passés à l’attaque, Lizzie était déjà trop blessée pour tenir sur quatre pattes. Les os ont beau se briser lors de la métamorphose, les blessures antérieures ne peuvent se soigner en devenant un loup.

Ouvrant son œil valide, Lizzie examine le paysage. Elle semble être revenue sur ses pas. Les bancs présents non loin sont habités par des oiseaux et quelques vieux couples aux chicaneries agaçantes. Elle renâcle et tente d’estimer les dégâts, lui arrachant vite une grimace. Évitons de mettre les doigts couverts de terre sur les plaies… Un autre détail l’inquiète soudain. Et si sa marque était à présent apparente ? Se contorsionnant dans l’espoir de se redresser, elle retourne son avant-bras droit. Les illusions sont toujours présentes, mais affaiblies. Quoique plus grisâtres, on peut sans mal deviner les traits du tatouage caractéristique des Mangemorts.

Grommelant, elle essaie de se souvenir d’où elle a pu perdre sa baguette. Cela ne doit pas être si loin que ça, juste un peu plus enfoncé entre les arbres… de là à pouvoir claudiquer jusqu’à ses affaires, c’est un autre débat. Inutile d’attirer l’attention sur elle. Être vue nue, elle peut s’en remettre, que sa marque soit identifiée, cela lui offrirait un aller sans retour vers Azkaban. Et ça, elle sait qu’elle n’y survivrait pas une seconde fois. Quoique la force physique soit bien entamée, si elle rassemble correctement ses énergies, elle pourrait se défausser de ce risque. A condition que la manumagie ne la trahisse pas.

Lizzie se laisse tomber en arrière et se positionne sur la tranche. Respirer, lentement. Visualiser la zone ciblée. Évaluer la quantité de magie nécessaire, le juste dosage, le strict minimum pour pouvoir protéger son identité. Sa main droite se crispe pour que ses doigts puissent regarder son bras ; la gauche tente maladroitement de s’orienter dans la bonne direction, mais le mouvement est interrompu par un gémissement de douleur. Super. Super Lizzie. Comment t’as fait pour te retrouver dans une situation pareille, dis-moi ? T’en as pas marre de tes plans foireux ?

Trois tentatives sont nécessaires avant que, tout doucement, les dernières traces de la marque disparaissent. Ce n’est qu’alors qu’elle est assez rassurée pour se prendre quelques minutes de repos. Juste une ou deux, après, il faudra trouver ses affaires. Sa baguette, en priorité. Elle boite péniblement vers le lieu de l’affrontement, et s’aperçoit que l’état des vêtements n’aidera pas spécialement à l’habiller. Elle aurait dû y penser. Le bois virevolte sous ses doigts et l’abrite d’une sorte de drapé rassemblant le tissu de sa cape, son pantalon et son haut. On a qu’à dire que c’est un plaid tiens. Cela y ressemble presque. Une toge. Un linge en lequel s'enrouler.

A présent, il ne lui reste qu’à transplaner chez elle. Sauf que si elle le tente maintenant, elle risque fort de laisser la moitié de son corps en arrière. Et il est plus dangereux encore de tenter des sorts de médicomagie. Peut-être serait-il plus sage de se reposer. Une minute. Deux. Il faut partir. Non pendant les premières minutes, elle n’a pas réussi à se détendre. Une de plus… Deux heures plus tard, la sorcière se réveille sur un banc, à l’orée de la forêt.
Harmony Lin
Harmony Lin
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Douloureuse mélodie [Abandonné] Empty
Re: Douloureuse mélodie [Abandonné]
Harmony Lin, le  Dim 5 Jan 2020 - 15:29

Depuis que je suis revenue, je suis parfois décalée, me réveillant à l'aube et ne parvenant plus à me rendormir. Dans ces moments-là, plutôt que de ruminer des pensées qui autrefois pouvaient me laisser figée et tremblante de peur pendant des heures, je préfère marcher et essayer de retrouver une paix intérieure, presque seule à déambuler dans les rues. Ce calme, ces moments seule de ressourcement, j'ai découvert que j'en avais besoin, comme un face à face avec moi-même pour retrouver cette quiétude que je trouvais en présence des forêts lointaines.

Aujourd'hui ne fait pas exception. Je n'ai pas beaucoup dormi mais tout mon être cherche la forêt, un lieu familier et apaisant pour le corps et le cœur. Je sens que j'ai besoin de sortir, de marcher, de me laisser aller à cette nature qui m'appelle. Problème : je vis sur le Chemin de traverse et on ne peut pas dire qu'il y ait beaucoup de forêts par ici. Alors je décide d'aller plus loin, un autre endroit familier et qui possède tout ce que je cherche : Pré-Au-Lard et la Forêt Interdite attenante.

Oui, bon, elle est interdite. Mais ne serais-ce qu'être proche d'elle m'apaisera, j'en suis sûre. Alors j'attrape quelques vêtements chauds pour affronter l'automne et je transplane dans un crac sonore devant ce bar que je connais si bien pour y avoir travaillé 2 ans. C'est l'endroit que je connais le mieux à Pré-Au-Lard, et donc celui qui me fait le moins risquer la désartibulation quand je voyage de cette manière.

Puis doucement, surement, avec le soleil qui commence sa course dans le ciel, je me dirige vers ce coin de Nature qui me manque tant depuis que je suis revenue vivre dans la grande ville bruyante qu'est Londres. Je ferme les yeux, sens les très légers rayons du soleil sur ma peau, le vent frais qui souffle et la quiétude du lieu. C'est si doux, si apaisant. Un soupire heureux dépasse la frontière de mes lèvres. C'est si bon de se sentir en paix.

Mais quand je rouvre les yeux, arrivée à l'orée de la forêt, je me fige soudain. Une silhouette familière semble allongée sur un banc, pas très habillée et mal en point. Pourtant... Ce n'était pas la pleine lune hier ? Je suis un peu confuse de la trouver ici, celle qui est l'une des raisons de mon voyage introspectif, mais j'y vois une opportunité de me racheter, ne serais-ce qu'un peu. Et puis, soyons honnêtes, toutes les cellules de mon corps me poussent à me rapprocher d'elle et peut être apprécierait-elle un peu d'aide ? Qui ne tente rien n'a rien, non ?

Je m'avance donc, doucement, comme pour vérifier que ça ne la dérange pas. Je ne sais pas si dans son état, elle pourrait vraiment s'y opposer, mais on ne sait jamais. Après tout, ce n'est pas comme si tout allait bien entre nous à notre dernière rencontre. Je l'ai maudis à vie, et ce n'est pas rien...

J'ai envie de la soigner, de lui demander ce qu'il s'est passé, de lui offrir mon pull chaud, elle qui semble juste être enroulé d'un vêtement, mais je n'ose dire ni faire rien de tout ça. A la place, je bafouille et un air coupable empli mon visage. Bien sur, je suis beaucoup plus en paix avec moi-même aujourd'hui, mais cela ne veut pas dire que j'ai tout oublié.

- Je... Est-ce que je peux t'aider ?
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Douloureuse mélodie [Abandonné] Empty
Re: Douloureuse mélodie [Abandonné]
Lizzie Cojocaru, le  Jeu 9 Jan 2020 - 19:20

Le soleil s’ouvre et se grandit à mesure que mes paupières clignent l’une contre l’autre. Combien de temps suis-je restée ici ? Dans un état second, je vois une silhouette familière s’approcher de moi. Je reste d’abord dans une langoureuse immobilité, trop fatiguée pour esquisser le moindre geste, et incertaine d’être vraiment sa destination. A mesure qu’elle s’avance, son identité devient impossible à méconnaître.

La nuit retombe aussitôt. Je n’ai pas l’énergie de la provoquer d’un rictus méprisant. L’instinct naturel prend le dessus et je tente à la hâte de ramasser mes jambes contre ma poitrine. La douleur m’élançant à ce mouvement de repli m’en coupe la possibilité. Je reste pantoise, prisonnière des plaies d’hier, comme un animal acculé par sa proie contre un obstacle. D’une voix glaciale, je réplique :
— Ne me touche pas.
Plantant mon oeil gauche droit sur son nez, je la fixe le coeur battant. Elle se dresse avec toute sa puissance de mordeuse, écrasante sans s’en apercevoir.

Pourquoi faut-il qu’elle soit là ? Je ne veux pas jouer les caliméros, vous considérez déjà que c’est encore un coup du karma. Admettez pourtant que c’est assez ironique de la voir, ici, alors que je suis dans une position d’absolue faiblesse. Il me semble parfois que mon existence est une suite de mauvais timings. Je n’avais déjà pas prévu de taper la discute à qui que ce soit à mon réveil, et j'ai droit au pompon. Et oui, il faudra qu’on en parle à un moment ou un autre… mais pas comme ça. On aurait pu se croiser lors d’une chasse nocturne, hurler sous la Lune, se battre et se réconcilier après quelques coups de dents. Il n’en est rien. Non, il faut qu’elle me trouve après une transformation, meurtrie dans un duel perdu d’avance.

La sorcière ne me regarde pas dans l’oeil depuis sa timide interrogation. Je la mets mal à l’aise. Je le sens. Je n’aurais pas cru, dans ma tête ce devrait être l’inverse. Je cille et me souviens alors que je suis à moitié vêtue et que l’ensemble de mon corps fait bien pitié. Sans le cache-oeil, ma face perd son déguisement. Le masque rend mon handicap plus conventionnel à regarder ; peu agréable, certes, mais suffisamment propre et net pour qu’on s’y habitue, qu’on apprivoise l’image d’une femme borgne.

Son absence révèle un oeil sans vie entouré d’une peau rongée par les flammes. Je peux comprendre que c’est un piètre tableau pour une jeune femme n’ayant pas fricoté avec la mort. Elle ne peut saisir la poésie sinistre d’une dramatique erreur en expérimentation de potions. Elle ne peut apprécier la beauté du sort d’une âme ayant choisi d’être damnée. Oui. Je suis trop crue pour la tendre Harmony Lin. Si j’ai peur d’elle, elle, à l'inverse, ne me craint pas : c’est parce que je la dégoûte qu’elle balbutie.

Mon visage reste figé dans une expression de méfiance. Pourquoi ne part-elle pas ? Je sais ce qu’on fait à ceux que l’on ne comprend pas, ou qui ne nous ressemblent pas. Elle s’est assurée de rajouter un tiret à la liste des stéréotypes qu’on se fait sur les gens dangereux. Comment je fais moi, maintenant ? Comment faire face à mes enfants, veiller sur eux sans mettre leur seule vie en péril ? Je sais, elle non plus n’est sans doute pas née comme ça. Cependant, ma peine est plus lourde à supporter que la sienne par le simple fait qu'elle n’est pas mère célibataire. Elle n’a pas la responsabilité de jeunes bambins à protéger.

Sans oublier que... c’est parce qu’elle connaît cette malédiction qu’elle n’aurait pas dû la transmettre. Sous sa gùeule d’ange, elle est peut-être plus monstrueuse encore que je le suis. Je ne baisserai plus ma garde.
Harmony Lin
Harmony Lin
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Douloureuse mélodie [Abandonné] Empty
Re: Douloureuse mélodie [Abandonné]
Harmony Lin, le  Lun 13 Jan 2020 - 0:32

Sa voix tranche le silence, nette comme un couperet. Et quelle parole. Ne me touche pas. D'une voix si froide, si dédaigneuse, si... Je déglutis et souhaite en cet instant devenir une souris et disparaître de sa vue comme elle semble le vouloir. Elle m'en veut toujours autant et je ne peux que la comprendre. Moi-même, si je revoyais celui qui m'a fait, ça... Je ne sais vraiment pas comment je réagirais. D'autant plus que j'étais à un moment son amie. Ou peut être pas amie, mais nous nous connaissions personnellement... Et j'ai tout brisé.

Je me décide alors à lever les yeux vers elle, c'est le moins que je puisse faire. J'ai vu l'état dans lequel elle était mais j'évite son œil depuis le début de la conversation, pour éviter d'y voir ce que j'y vois maintenant : de la méfiance et... quelque part, de la haine. Voir son œil nu me fait un choc. Je sais bien que ce n'est pas cela, mais j'ai presque l'impression que cette blessure physique est la représentation même de ce que je lui ai fais. Je lui ai retiré la possibilité d'une vie paisible. Je lui ai retiré une partie d'elle-même. Je l'ai privé de quelque chose d’essentiel : la liberté.

Je reste à une distance raisonnable pour respecter son choix. Pourtant, je n'arrive pas à me résoudre à partir. Elle a quand même l'air mal en point et je sais que je pourrais l'aider. Tout comme cette nuit-là, j'ai voulu l'aider à aller mieux, après l'avoir mordu. Je suis condamnée à proposer mon aide pour réparer mes propres erreurs, et à me sentir comme une moins que rien à chaque fois que cela arrivera.

Et je l'ai mérité.
Je le sais.


J'ai beau avoir fait en partie la paix avec la présence du Loup, cette perte de contrôle me poursuivra toute ma vie car en me laissant avoir par mes malheurs, j'ai fais le malheur de quelqu'un d'autre. J'ai entraîné quelqu'un dans ma chute et je lui ai fais subir cette horreur que d'avoir un Loup qui regarde par dessus son épaule. Une Bête qui guette le moindre signe de faiblesse de notre part et attaque quand elle peut.

Comment expliquer tout ça ? Comment justifier tout ça ?

Ce n'est pas possible.

Pourtant...

- Je n'ai pas forcément besoin de te toucher pour t'aider, si tu le souhaites. Je n'ai pas non plus besoin de poser des questions si tu ne le souhaites pas.

Je fixe son unique œil pendant que je parles, cherchant peut être à prouver ma bonne foi. Pourtant, je sais que je dois lui offrir une porte de sortie aussi. Elle n'a pas l'air du tout de vouloir que je sois là, alors il faut proposer de partir aussi, même si la passionnée de Médicomagie que je suis s'inquiètes pour la santé de cette femme en face de moi qui a l'air mal en point.

- Je peux aussi partir si tu préfères.

Le choix est entre ses mains. C'est sans doute dur comme choix à lui faire faire, mais au moins je suis honnête. J'ai envie de l'aider, de la soigner, de lui permettre de se réchauffer. Mais je ne le ferai pas si elle ne le souhaite pas. Si elle estime pouvoir s'en sortir et que je suis inutile et plus annonciatrice de mauvaises ondes que d'ondes médicales, alors je partirai.

Juste comme ça.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Douloureuse mélodie [Abandonné] Empty
Re: Douloureuse mélodie [Abandonné]
Lizzie Cojocaru, le  Mer 22 Jan 2020 - 14:37

La jeune femme ne semble pas déterminée à disparaitre. D’ordinaire, quand j’utilise une voix glaçante, elle suffit à envoyer paître mes interlocuteurs. Pourquoi s’obstine-t-elle ? Je suis trop mal en point pour la repousser par la force physique ou magique. Je n’ai même pas le moyen de rouler pour lui faire le gros dos. Réticente, je l’écoute. Elle offre des alternatives ne nécessitant nul contact : c’est vrai que la magie peut lui suffire à gérer les choses à distance, si ses compétences en médicomagie sont suffisantes.

Ai-je vraiment envie de remettre ma santé entre les mains de celle qui m’a détruite ? Silencieuse, je frissonne. Elle n’a pas de raison de me blesser à nouveau. A son regard je devine qu’elle culpabilise assez comme ça. Harmony connait les souffrances et les périls liés à la lycanthropie : elle se flagelle sans doute de l’avoir infligé à une autre. Cela ne retire rien de la faute qu’elle dont elle est responsable, et qu’elle ne pourra jamais réparer, mais elle s’en veut peut-être assez pour me vouloir du bien. Est-ce si ridicule que d’envisager d’accepter son aide ? Regardons les choses en face : je ne suis pas en état de rentrer chez moi. Et je n’ai pas spécialement envie que d’autres personnes se joignent à nous pour discuter de ce qu’il faut ou non faire.

Pour sûr, une part de moi aurait préféré que Kohane soit là, qu’elle me cajole et me console, mais cette dernière ignore la malédiction m’ayant frappée. Femme des glaces et femme des flammes, elle saura sans doute me pardonner d’être devenue un fluide explosif à retardement. Pourtant, ce serait une détestable façon de le lui annoncer, de lui faire réaliser qu’en la gardant près de moi ces derniers mois, je l’avais mise en danger. Que je n’avais rien dit lorsque j’en avais la possibilité et aurais sans doute poursuivi ainsi si les circonstances ne m’y avaient pas contrainte. La vérité est que n’ayant pas encore accepté mon sort, je n’en ai pas parlé à grand monde. Trois personnes sont au courant : Finrod, Harmony et moi. Et comment aurais-je pu accepter de laisser mon cousin me voir dans cet état ? Il s’attend à mieux de moi. Je l’ai déjà déçu par le passé. Les moindres signes de faiblesses sont autant de flèches tirées au coeur de notre relation et de l’estime qu’il me porte. La chair de poule couvre mes épaules. Je ne veux pas le décevoir. Je ne peux pas le perdre.

Tout compte fait, si je ne peux m’aider moi-même, Harmony est peut-être la mieux placée pour me tirer de là. Elle m’y a plongé et obtient une chance de présenter ses excuses en se rendant utile ; elle devrait le faire consciencieusement, non ? A moins qu’elle ne se soit pas fait recenser en tant que louve-garou. Peut-être juge-t-elle alors que je peux la dénoncer au Ministère lorsque j’irai me faire recenser, et que j’ai des raisons de le faire. Oserait-elle se débarrasser d’un témoin aussi facilement ? Elle ne serait sans doute pas la première. Les disparitions mystérieuses se font suite dans le monde magique, sans qu’une version officielle ne soit jamais offerte aux citoyens. On s’est habitués à perdre nos voisins, nos frères, nos camarades, et à ciller comme si de rien était.

Je plonge mon oeil valide dans le sien. Je ne crois pas qu’elle soit ce genre de personne. J’aime à croire qu’elle serait restée un oiseau du paradis si quelqu’un ne l’avait pas mordue avant. Qu’elle avait véritablement été, dans un passé pas si lointain, un rayon de lumière capable de souffler des chants de liberté à l’oreille des désespérés. Tant qu’elle ne pose pas de questions, je pourrais éviter révéler des choses sur Enzo — non, Eden ! — qu’elle ignore. Je hoche la tête sans desserrer les lèvres.

Un temps passe, pendant lequel nous ne nous quittons pas des yeux. C’est moins un duel de regards qu’une lutte de confiance.
— J’ai froid.
Harmony Lin
Harmony Lin
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Douloureuse mélodie [Abandonné] Empty
Re: Douloureuse mélodie [Abandonné]
Harmony Lin, le  Dim 26 Jan 2020 - 18:12

Le silence est pesant. J'ai fais une proposition, celle de l'aider ou de partir, et c'est maintenant à elle de me dire ce qu'elle préfère. En tant qu'étudiante en médicomagie, sans penser à mon lien avec elle, je souhaite rester car elle semble avoir besoin de mon aide. En tant que personne qui l'a condamnée à une vie maudite, je souhaite aussi rester pour me racheter, même si une petite part de moi a envie de fuir cette responsabilité par peur ou par honte de ce que j'ai fais. Car la voir, c'est me rappeler tout le mal que j'ai pu faire sans le vouloir. Et ça, j'ai du mal à le supporter.

Bien sur, mon envie de l'aider, qu'elle soit dans une mauvaise posture ou non, sera toujours plus grande que mon envie de fuir, car malgré la malédiction qui m'est tombée dessus, c'est comme ça que je fonctionne. C'est une des caractéristiques qui me défini. Et je lui dois bien ça, je le sais très bien. Alors malgré ce silence pesant pendant lequel j'ai la sensation que mon cœur bat plus fort, je reste figée,attendant de voir sa réponse.

Nous restons comme cela un moment, yeux dans l’œil sans aucune haine ni d'un côté ni de l'autre je pense, mais plutôt de la méfiance - justifiée encore une fois - dans le sien. Des frissons me parcours pendant cet échange et sans trop savoir pourquoi, je me sens vulnérable. Pourtant, ce n'est pas moi qui suis peu habillée et qui semble mal en point, mais j'ai l'impression d'être nue devant ce regard qui se demande surement ce qui se passe dans ma tête.

Finalement, après un temps qui me parait éternel, la décision tombe. Elle ne dit pas qu'elle veut que je reste, ni qu'elle souhaite que je parte, elle dit simplement qu'elle a froid. Mon cerveau fonctionne alors à 200 à l'heure afin de trouver des sorts appropriés et, sans bouger, je sors ma baguette magique. Elle a besoin d'une veste, mais aussi d'un petit coup d'énergie je pense. Le froid vient souvent des vêtements pas assez chauds, mais aussi de la fatigue.

- #Revigor #Calda #Inanimatus Apparitus Manteau

Lancer trois sorts lancés d'affilé m'ont quand même demandé un peu d'énergie. Mais je suis prête à soigner ses blessures si besoin évidemment. J'essayes de ne rien montrer, je suis forte et je sais que j'ai juste besoin de quelques secondes de récupération. Le temps qu'elle enfile le manteau sans doute. D'ailleurs, respectant ma promesse de ne pas la toucher, je le lui lance, espérant qu'elle a assez de force pour le rattraper et l'enfiler.

Je ne sais pas si j'ai fais les choses comme elle le souhaitait mais j'ai essayé toutes les solutions possibles pour qu'elle n'ait plus froid. Je n'ai pas particulièrement envie de démarrer un feu juste ici, alors il faudra faire sans, même si ça aurait sans doute été la solution la plus logique.

J'attends les prochaines instructions, toujours figée sur place, ne cherchant qu'à aider et pas à brusquer. Peut être qu'au final, tout ira bien pour elle.


Sortilèges:
 
Contenu sponsorisé

Douloureuse mélodie [Abandonné] Empty
Re: Douloureuse mélodie [Abandonné]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Douloureuse mélodie [Abandonné]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.