AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -33%
Ecran PC XIAOMI – 24″ – MI MONITOR 1C
Voir le deal
99.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 1 sur 1
Une rencontre improbable dans un lieu probable. Ou l'histoire d'un titre trop long. [Abandonné]
Anthony Adams
Anthony Adams
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Husky
Manumagie (Niveau 1)


Une rencontre improbable dans un lieu probable. Ou l'histoire d'un titre trop long. [Abandonné] Empty
Une rencontre improbable dans un lieu probable. Ou l'histoire d'un titre trop long. [Abandonné]
Anthony Adams, le  Dim 29 Déc - 15:27

Saison 29 - Hiver
LA accordé dans la limite du raisonnable à Jess Aewera Eärolia

Comme le début d'un mauvais Houellebecq. Un titre trop long, un truc inintéressant, un type errant pensant à des trucs aussi intéressant qu'un concert de K-Pop. Bref, un Houellebecq quoi. Passons donc directement à la partie intéressante. Ce qu'il se passe après le bouquin. Et globalement, tout ce qui ne se passe pas dans un Houellebecq est forcément plus intéressant que ce qui peut se passer dans une Houellebecq.

Mais on diverge.

V*rge.

Le soleil était ha... Non on a dit, pas du Houellebecq. Désolé.

Solé.

Ça marche pas.


Passons.

Une.

Ligne.

Et profitons-en pour passer à autre chose. Antho, il l'était. Passé à autre chose. Fini Ollivander's. Au moins pour un temps. Trop de temps. Il aimait toujours autant cette boutique. Mais il était temps de changer. Changer de vie. Il avait pas mal d'argent maintenant. A 25 ans, il pouvait se permettre de prendre une année sabbatique. Ou même plus. Ollivander's, Poudlard. Tout ça. Fini. Il avait vécu à 100 à l'heure pendant 8 ans. Maintenant, il voulait... Profiter. Il avait pas assez profité ces derniers temps. Il suffisait de voir sa situation amoureuse. Inexistante. Des flirts ici et là. Mais plus d'engagement. Par manque de temps. Par manque d'envie. Par manque de tout finalement. Trop la tête dans le guidon, une fausse impression de bonheur quelque part. Du coup. Nouvelle vie. Nouvel Antho. Et WOW ça faisait du bien. Il avait pas mal bourlingué depuis quelques mois. Un peu partout en Angleterre. Aujourd'hui, le voilà à Pré-Au-Lard. Retour au source. Il s'était arrêté dans une petite boutique de souvenir. Le genre de truc, parfait pour ses périodes froides. C'était pratique pour revenir comme une fleur voir quelqu'un perdu de vue, avec un petit cadeau. Non ?

Bref, Anthony regardait ici et là ce qu'il pouvait acheter à une personne qui... 'fin. Vous voyez quoi. Une personne qui comptait. Mais qui était. Inaccessible. Si on peut dire. Bref, un truc qui pouvait lui plaire. Autant dire que c'était pas gagné. Mais alors vraiment pas. Elle aimait rien. Ou du moins pas grand chose. C'était compliqué. Dans cette boutique, il y avait aussi pas mal d'enfants venant de Poudlard et profitant sans doute d'une sortie scolaire. Il y avait une gamine. Pas très vieille. Première, peut-être deuxième année. Pas plus. Elle regardait avec de grands yeux une énorme peluche en regardant son porte-feuille semble-t'il vide ?

Ça lui rappelait lui, au même âge. Ce sentiment d'abandon, seul face à l'adversité de l'école. Lâcher dans une nature qu'il comprenait pas. Pour ensuite s'apercevoir que tout était de la faute de son père. Mais passons. Qu'allait faire cette petite ? Allait-il aller la voir ? Allait-il juste la regarder ? L'avenir nous le dira.

Une nouvelle vie. S'inquiéter de rien c'était aussi voir ce genre de chose. Il n'y a pas si longtemps, il n'aurait rien vu. Serait juste passer dans la boutique rapidement, aurait acheté son truc et serait parti. Aujourd'hui, non, il avait le temps de voir ces petits détails. Il avait le temps de... Arf, il ne savait pas. C'était pas un peu bizarre d'aller la voir ? Elle avait 11 ans. 12 maxi. Il continua de chercher le cadeau parfait pour... 'fin, pour elle. Vous savez. Elle. Vous la connaitrez un jour. Mais pas aujourd'hui. Qu'est-ce qui pouvait lui plaire p*tain ?
Eärolia Fawkes
Eärolia Fawkes
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Une rencontre improbable dans un lieu probable. Ou l'histoire d'un titre trop long. [Abandonné] Empty
Re: Une rencontre improbable dans un lieu probable. Ou l'histoire d'un titre trop long. [Abandonné]
Eärolia Fawkes, le  Dim 29 Déc - 18:36

LA accordé dans la limite du raisonnable au mec jaune (toto)

Plic ~ Plac ~ Ploc

La jeune fille courait dans les flaques du chemin de traverse, le sourire aux lèvres, ses couettes flottant autour de son visage, le regard curieux.

Pluie ~ Vitrine ~ Magasin

Eärolia fut soudainement surprise par une violente pluie d'hiver. Elle s’arrêta donc soudainement devant la première boutique qu'elle trouva. La vitrine du magasin l'avait attirée, comme si quelque chose l'attendait la bas. Elle entra donc, le cœur battant. De ses grands yeux verts, elle parcouru le magasin telle une fillette en quête de l'objet rare.

Musique ~ Souvenir ~ Peluche

Une musique s'éleva dans le magasin, les yeux de la jeune fille se remplirent alors de larmes. Un souvenir avait traversé son esprit enfantin et rieur.

\ Ce souvenir c'était un jour d'hiver, un jour comme tous les autres au premier abord, un jour si particulier pour la jeune fille. Elle était malade, couchée au lit depuis plusieurs jours elle ne s’arrêtait pas de pleurer. Son grand frère était sorti depuis le matin et elle ne pouvait pas le rejoindre. Frustrée, la petite fille s'était mise en boule sous sa couette essayant de ne pas penser à l'ennui qu'elle ressentait.
Eârolie avait alors entendu la porte s'ouvrir, comme la promesse d'une occupation merveilleuse. La petite se releva soudainement et vit son grand frère cachant quelque chose derrière son dos, un grand sourire sur le visage.
Descendant de son lit, elle se rendit vers son frère aussi vite que ses jambes douloureuses lui laissaient aller. Une musique passait sur le vieux poste radio de la maison, une musique qu'ils adoraient tous les deux.
Son grand frère, un air triomphant sur le visage tendu à sa sœur un grand ours en peluche. Il était presque plus grand qu'elle. La lueur de reconnaissance et d'amour fraternel qui passa dans les yeux d'Eärolia fut sans doute ce que le garçon retenu de ce moment. \


Recherche ~ Manque ~ Problème

Son ainé lui manquait depuis qu'elle était à Poudlard, la musique lui avait rappelé ce manque. Elle se mit donc à la recherche de la plus grosse peluche de la boutique, comme si le fait d'acheter cet ourson lui permettrait de combler le manque qu'elle ressentait en elle.
Cependant deux problèmes s'offraient à la petite, lorsqu'elle aperçut l'ourson, elle se rendit compte qu'il était trop haut pour elle puis lorsqu'elle ouvrit son porte feuille elle se rendit compte qu'elle n'avait pas assez d'argent pour se le payer.

Assise ~ Regard ~ Curiosité

La jeune fille se laissa choir sur le sol, assise elle posa son regard sur l'entrée du magasin. La tristesse lisible dans les yeux elle croisa alors le regard d'un étranger. Un homme adulte plutôt grand qui lui rappelait son frère. Elle se rendit compte au bout de quelques secondes qu'il la fixait. Elle se dressa alors sur ses petites jambes, s'approchant avec un air curieux.

Hauteur ~ Sourire ~ Petit pas

Il lui fallut un grand nombre de petits pas pour se rendre au côté du géant (enfin tout le monde était géant pour une fillette de 11 ans). Quand elle arriva à sa hauteur, elle leva la tête et avec un grand sourire elle prit la parole. "Pourquoi tu me regardes ? J'ai fait quelque chose qui fallait pas ? Enfin si tu me regardes juste pour me regarder c'est bizarre. Est ce que t'es bizarre ? Puis, qu'est ce que tu fais là ?"

Manche ~ Tire ~ Doigt

Ne lui laissant pas le temps de répondre, elle lui tira la manche et le fit venir jusqu'au rayon qui l'intéressait. Elle pointa du doigt l'ours avant de continuer sa tirade "Et, grand monsieur, tu le vois l'ours là, est ce que tu l'aimes bien ? Moi je l'aime bien, donc t'as pas le choix, dit qu'il est joli"

Un petit rire s'échappant de ses lèvres, la petite fille leva les yeux vers ceux de l'étranger comme attendant une réponse à toute ses questions.

Anthony Adams
Anthony Adams
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Husky
Manumagie (Niveau 1)


Une rencontre improbable dans un lieu probable. Ou l'histoire d'un titre trop long. [Abandonné] Empty
Re: Une rencontre improbable dans un lieu probable. Ou l'histoire d'un titre trop long. [Abandonné]
Anthony Adams, le  Lun 30 Déc - 22:19

Mais quel c... Pour qui il allait se faire passer en fixant une gosse comme ça ? D'ailleurs, même la gamine avait remarqué.

- Pourquoi tu me regardes ? J'ai fait quelque chose qui fallait pas ? Enfin si tu me regardes juste pour me regarder c'est bizarre. Est ce que t'es bizarre ? Puis, qu'est ce que tu fais là ?

Ces phrases enfantines eurent le mérite de faire sortir Antho de sa torpeur. Wow, il était comme ça à 11 ans ? L'animagus ne put s'empêcher de rire du coup. La spontanéité le laissait pantois. Et la voilà qu'elle enchainait.

-  Et, grand monsieur, tu le vois l'ours là, est ce que tu l'aimes bien ? Moi je l'aime bien, donc t'as pas le choix, dit qu'il est joli.

Mais. Que répondre à ça ? Que répondre face à une enfant qui semblait aussi sûre d'elle au milieu de ce monde de fou. Et Antho s'y connaissait dans la folie de ce monde. Il en avait vu des trucs fous... Mais fous, pas dans le bon sens. Fous dans le sens Mangemorts. Pas fou dans le sens clown gentil m'voyez ? Bref.

Fou. Ce monde était fou. Et il était face à l'innocence même. Cette innocence trop vite perdue. Beaucoup trop vite perdue dans ce monde incroyable. Dans ce monde magique. Pourtant quand on pensait "monde magique" on pensait plutôt aux contes de fées, aux princesses et princes qui finissait toujours par se marier et avoir de nombreux enfants après avoir gagné contre la terrible ensorceleuse du royaume. Malheureusement, dans les vrais mondes magiques, il n'y avait ni mal ni bien. Du moins. On pourrait croire qu'il y avait d'un côté les gentils et d'un côté les méchants. Mais chacun, dans ce monde, avait l'impression de défendre une bonne cause. La protection du monde magique, la délivrance du monde magique, le secret ou non. Tout ce petit monde qui défendait telle ou telle idée trouvait son idée la meilleure. Et trouvait les moyens les plus "efficaces" pour les défendre. Malheureusement, dans ce monde magique, personne ne gagnait, personne ne perdait et le combat continuait. Encore et encore.

C'est fou ce qu'on pouvait dire face à l'innocence. Ou plutôt sur la fin précipité de cette dernière. Le magenmage se secoua intérieurement pour enfin réagir et répondre à cette petite fille en désignant l'ourson.

- Oh euh... Oui il est plutôt sympa mais..., il se tourna vers un ours encore plus gros. Tellement gros qu'il faisait bien la taille de la petite fille. Que dirais tu de celui-là ? Je le trouve bien plus joli. Tu trouves pas ?

D'un coup de baguette, il attira le dit ours à lui et le présenta à la fillette.

- Franchement, il est deux fois mieux !

Il jeta un coup d’œil autour de lui, avant de redonner un coup de baguette à l'ours et celui-ci prit vit ! Enfin. Façon de parler. Disons qu'il s'anima. Anthony n'était pas doué en nécromancie, mais plutôt pas mal en métamorphose. L'ours se mit donc à danser. Il dansa.  Une valse semble-t'il. Du moins c'est que qu'Antho voulait faire. Et fallait avouer que c'était pas trop mal. Après quelques tours, l'ours se présenta devant la fillette et l'emmena dans la danse endiablée.

Pour une fois dans ce monde. Anthony voulait que le monde magique que tout le monde imaginait soit vrai. Que, pour une fois dans ce monde, une fillette vive son petit conte de fées. Que pour une fois dans ce monde, la magie soit celle qui fait rêvé. Que pour une fois dans ce monde, monde magique, rime avec beauté. Que pour une fois dans ce monde, la magie fasse sourire. Juste une seule fois. En ces temps sombres, pour une fois dans ce monde, avions nous le droit de rêver un peu ?
Eärolia Fawkes
Eärolia Fawkes
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Une rencontre improbable dans un lieu probable. Ou l'histoire d'un titre trop long. [Abandonné] Empty
Re: Une rencontre improbable dans un lieu probable. Ou l'histoire d'un titre trop long. [Abandonné]
Eärolia Fawkes, le  Dim 22 Mar - 13:32

La fillette était plantée là, un sourire sur les lèvres, un sourire dans le regard, un sourire dans l’aura. Ce n’était pas facile d’être une enfant dans ce monde, tout le monde voulait te faire grandir, te dire qui tu devais être et ce que tu devais penser.

Imaginaire – Croyance – Beauté

C’est dans l’imagination d’un enfant que l’on peut trouver les plus belles choses. Vous vous rappelez quand vous étiez enfant ? Vous ne pouviez pas vous ennuyer tellement votre esprit était fécond, vous faisiez d’un bout de bois une épée, d’une botte de foin un château … Ce sont vos croyances qui font de vous qui vous êtes et celles d’un enfant sont les plus nobles, les plus purs. Alors laissez aux enfants la beauté de leur imagination et ne les faites pas grandir trop vite.

Sursaut – Ours – Homme

Dans l’œil de l’Homme face à elle, Eärolia percevait une innocence perdue et ça ne lui plaisait pas. Elle avait envie que ce petit géant sourît et s’amuse à nouveau. Elle ne voulait qu’une chose, qu’il redevienne enfant même l’espace d’un instant. L’ours prit d’un sursaut commençait à voleter jusqu’à elle, il dansait, il valsait, il tournait. Dans sa tête, la petite fille entendait le rire de l’ours en peluche, un rire envoutant, un rire attrayant, un rire d’enfant.

Parole – Magie - Grace

L’homme prit soudainement la parole, sa baguette à la main, l’ébauche d’un sourire sur le visage : « Oh euh... Oui il est plutôt sympa mais..., il se tourna vers un ours encore plus gros. Tellement gros qu'il faisait bien la taille de la petite fille. Que dirais tu de celui-là ? Je le trouve bien plus joli. Tu trouves pas ?  Franchement, il est deux fois mieux ! » L’ours pourvu d’une grâce que nous lui aurions difficilement accordé arriva jusqu’à elle.

Rire – Amusement – Joie

Eärolia lui répondit alors « Ce n’est pas la taille qui fait qu’une peluche me plait plus ou moins grand monsieur, mais il danse troooopppp bien. Vient danser avec lui, ce n’est pas drôle de te voir sans bouger. Vient t’amuser avec moi »
La jeune fille partit alors en courant à la poursuite du grand ours valsant, elle prit ses pates dans ses mains et se mit à rire. Ce rire cristallin qui énerve souvent les adultes car il ne comprennent pas comment on peux s’amuser de rien, mais ce rire pur qui apporte aussi la joie à ceux dont le cœur se refroidit jour après jour.

Nouveau – Monde – Magasin

Ce magasin n’existait plus dans les yeux de la petite. Elle s’était projetée dans un monde, nouveau, magique. Elle valsait dans l’herbe, sautait par-dessus des rivières et riait au milieu des fleurs et des arbres immenses. Une seule chose manquait à ce monde magnifique, l’étranger, le géant, l’homme-dont-elle-ignorait-le-nom. Elle attendait qu’il la rejoigne et qu’il découvre à nouveau ce qui était inné pour lui quand il était enfant.
Elle se tourna vers lui, ses yeux grands ouverts, attendant sa réponse.
Contenu sponsorisé

Une rencontre improbable dans un lieu probable. Ou l'histoire d'un titre trop long. [Abandonné] Empty
Re: Une rencontre improbable dans un lieu probable. Ou l'histoire d'un titre trop long. [Abandonné]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Une rencontre improbable dans un lieu probable. Ou l'histoire d'un titre trop long. [Abandonné]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.