AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Clé de licence Windows 10 PRO à 2,99 € (version téléchargeable)
2.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Ollivander's
Page 6 sur 6
Comptoir Express d'Ollivander's
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
Elie A.Tonks
Poufsouffle
Poufsouffle

Comptoir Express d'Ollivander's - Page 6 Empty
Re: Comptoir Express d'Ollivander's
Elie A.Tonks, le  Mer 20 Mai 2020 - 17:17

La sensation que j’éprouve alors que je passe la porte de la mythique boutique est bien différente de celle ressentie lors de ma première année. Je me  rappelle encore de l’excitation, de la nervosité de l’impatience alors que je tenais la main de ma mère dans l’entrée. Les sorciers et sorcières de tous âges défilaient devant mes yeux, les vendeurs actifs jonglaient avec les boîtes avec autant de facilité qu’ils passaient d’un client à l’autre. L’intense activité en ces lieux ne provoquait pourtant en aucun cas un capharnaüm assourdissant et était plus rythmée par le son des pas sur le parquet que par d’assourdissantes conversations.
Le sourire de tous faisait plaisir à voir et lorsque fut enfin mon tour d’être approché par l’un de ces marchands de rêve, mon cœur battait si fort que j’avais cru qu’il exploserait.
Le choix de ma baguette avait été facile car la seconde qui me fut présentée me convint parfaitement.
Depuis, et pour les six années qui suivirent, elle avait été ma camarade la plus importante, celle sans qui rien n’aurait été possible. Le chemin parcouru vers le titre d’Auror n’aurait, sans elle, été qu’une gigantesque blague. Et voilà qu’aujourd’hui elle n’était plus. Déchirée de toutes parts, le bois éclaté le cœur calciné. Le sortilège non maîtrisé de trop.

C’est ainsi qu’alors que j’entre pour la seconde fois chez Ollivanders, ma mine est plus sombres et mes yeux encore humides, symboles de ma détresse, de ma frustration et de ma culpabilité. La personne qui vient à ma rencontre comprend instantanément. Seuls les sorciers et les sorcières orphelins de leur baguette doivent probablement faire montre d’un tel visage.

- Bonjour… Je viens acheter une baguette. La précédente était en bois d’aulne, 30 centimètres et demi avec un cœur en épine de monstre du Fleuve Blanc. Avait-elle une sœur ? S’il vous plaît, je ne peux imaginer continuer avec une baguette trop différente de l’ancienne...


Prénom & Nom : Elie A.Tonks
Caractère : Détendue, élégante, calme, persévérante/travailleuse, passionnée, curieuse, épicurienne,juste, loyale, empathique.
Longueur de vos bras : 66cm
Taille : 173cm
Lien vers votre Répartition : https://www.harrypotter2005.net/t89925-repartition-d-elie-a-tonks
Roy Bhaltair
Roy Bhaltair
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Comptoir Express d'Ollivander's - Page 6 Empty
Re: Comptoir Express d'Ollivander's
Roy Bhaltair, le  Jeu 21 Mai 2020 - 14:36

*Ding* tinte la cloche en argent lorsque la porte s'ouvre sur un jeune garçon aux cheveux brun coiffés en bataille.  Roy, malgré son apparence calme, a en réalité le coeur qui bat la chamade. Il en est parfaitement conscient, il vit là un des moments les plus importants pour un sorcier: le choix de sa baguette magique, celle qui sera liée à lui à jamais. Il avance un peu pour ne pas se retrouver au milieu du chemin et jette tout d'abord un coup d'oeil au lieu pour réfléchir à autre chose. Malheureusement, même l'émerveillement qu'il ressent en observant cette boutique, dont le bois est l'élément principal, ne lui suffit pas pour se changer les idées.

Les baguettes alignées à la verticale, accompagnées des coeurs  derrière le comptoir, demandent au futur Gryffondor des efforts surhumains pour maîtriser ses émotions. Parce que oui, le brun n'a qu'une hâte, c'est d'enfin avoir sa baguette et commencer son incroyable aventure en tant que sorcier. Voyons voir, d'après ce qu'il a appris, rien qu'avec une baguette on est capable de déterminer la personnalité d'une personne, car le bois et le coeur ont leurs propres stéréotypes. C'est quelque chose qui fascine beaucoup le gringalet. D'ailleurs, il se mord la langue, pour éviter d'aller poser tout un tas de questions au marchand de baguette. Il doit savoir prendre son mal en patience. Au lieu de ça, il secoua la tête pour chasser sa curiosité  et la ranger au fond de son sac.  Une fois fait, il avance en direction du comptoir et s'empare du formulaire posé dessus pour y répondre.

" Bonjour." Lance t-il  poliment avant de commencer à remplir le papier.

Hum comment se décrirait-t-il ? Ce n'est  pas quelque chose d'évident car pouvons-nous rester objectif lorsqu'il est question de soi ? Reconnaître ses défauts n'est pas quelque chose d'aisé, mais le brun  est quelqu'un de franc, alors il décide de tout mettre en respectant au mieux ce qu'il se dit sur lui et comment il se voit. Une fois fini il donne le formulaire au gérant et plonge ses yeux vairons dans ceux du marchand comme pour analyser et esquisse un sourire.

" Bonjour encore une fois. Inutile de vous dire que je viens me procurer une baguette, c'est tellement logique. Euh... du coup avec ce formulaire vous etes capable  de me choisir  la baguette  qui me correspondra le mieux selon ma personnalité et ma taille ? " demande le vairon d'une voix tremblante d'excitation et ne sachant pas trop quoi dire.

Cette fois ses émotions sont si denses, qu'il ne parvient pas à les contenir, après tout il a bien le droit d'exprimer de la joie et de l'excitation, c'est le passage le plus merveilleux pour un sorcier, enfin peut-être après la lettre de scolarité.

Prénom & Nom :  Roy Bhaltair
Caractère : Loyal, sarcastique, susceptible, courageux, aventureux, observateur, curieux, tolérant, franc, manipulateur.
Longueur de vos bras: 55 cm
Taille : 148 cm
(HRP) Lien de votre répartition :  Ici
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Comptoir Express d'Ollivander's - Page 6 Empty
Re: Comptoir Express d'Ollivander's
Hugh Dey, le  Sam 23 Mai 2020 - 16:34




Baguettes


Pour : Elie A. Tonks & Roy Bhaltair

Une inspiration qui sent le bois. Blocage léger. Quelques secondes. Expiration.

Dans ma boutique boisée, je me sentais apaisé. En ce moment c’était un peu comme ça. Calme. A ma place.
Mais bon, pour être honnête, j’avais beau me sentir à ma place, tant qu’il n’y avait personne dans la boutique, je ne servais à rien. Alors bon, là, aujourd’hui, je me faisais tellement ch*er que j’en étais à observer comment je respirais. Bah y avait pas eu de révélation miracle. C’était comme tous les autres êtres vivants.

Mais par miracle, la cloche retentit dans la petite boutique boisée, et une cliente fit son apparition en même temps que mon sourire. Trop content d’avoir quelqu’un à qui parler aujourd’hui, mes yeux s’éclairèrent même d’une teinte dorée tandis que mes cheveux s’éclaircirent brusquement pour tirer sur un bleu pâle ensoleillé. Une genre de teinte de ciel vous voyez, celui qu’on voit à l’horizon, plus pâle que les autres. Voilà. Un truc comme ça. Je me serais vu dans un miroir j’aurais trouvé ça moche probablement, mais là je n’avais pas ce privilège.

- Bonjour… Je viens acheter une baguette. Oui jusque là c’était pas un scoop. Encore une qu’avait pas la lumière à tous les étage. La précédente était en bois d’aulne, 30 centimètres et demi avec un cœur en épine de monstre du Fleuve Blanc. Avait-elle une sœur ? S’il vous plaît, je ne peux imaginer continuer avec une baguette trop différente de l’ancienne... Oh bordel mais elle avait les larmes aux yeux la choupette. J’en avais presque eu l’envie de lui tapoter l’épaule dans un mouvement réconfortant. Presque. Si j’avais été du genre tactile. Mais là j’étais plutôt mal à l’aise, planté derrière mon comptoir. Je décidais que le meilleur moyen de rompre le malaise ce serait de parler. Alors voilà, je parlais.
- J’suis pas bien sûr de vous trouver la même, mais z’inquiétez pas, z’allez en avoir une nouvelle qui vous ira comme un gant. Enfin pas vraiment un gant parce que c’est une baguette mais vous voyez quoi. Ouais bah elle avait intérêt de voir parce que j’allais pas expliquer davantage. Je prenais le formulaire dans mes mains pis je partais à la recherche de la parfaite baguette pour la demoiselle.

En le lisant je m’aperçus que cette demoiselle avait soit une très forte estime d’elle-même, soit énormément de qualités. Bon. Pourquoi pas. Elle ne semblait pas du genre vantarde donc… Si l’aulne l’avait déjà choisie, et vu les larmes qui étaient capables de rouler sur ses joues, c’est qu’elle était une personne réellement loyale et fidèle. Je réfléchis un moment. Le poirier me semblait convenir parfaitement ? Parce qu’il était beau, tout d’abord, mais surtout parce qu’il correspondait bienveillants et généreux. Après un coup d’œil dans sa direction, j’arrêtais mon choix sur le Poirier. Très bien pour elle. Quant à l’intérieur, je sentais qu’il lui fallait élégance et délicatesse. Loin de quelque chose d’aussi marqué que la vélane. Elle n’avait pas l’air timide, aussi éliminais-je l’Augurey. Mais non… Trop bête. Bien sûr. La licorne. Pour l’éclat. Et avec le poirier, ce serait une baguette magistrale. Le poirier se conservait tellement bien qu’il donnait des baguettes brillantes y compris des dizaines d’années plus tard. La licorne, elle, apportait un peu de subtilité dans cette magie. Ce serait parfait.

Je revins donc vers la demoiselle avec un sourire et lui tendis sa baguette, un sourire franc sur les lèvres.
- Voulez-vous bien essayer cette baguette, s’il vous plaît ? J’étais persuadé qu’elle lui conviendrait.
Et c’est à ce moment-là qu’un tout petit bonhomme entra dans la boutique.

- Bonjour.
- Bonjour jeune homme ! lançai-je gaiement. Eh bien, ils avaient de la chance les jeunes aujourd’hui, j’étais de bonne humeur ! Il remplit consciencieusement son formulaire, à mon plus grand bonheur, avant de revenir.
- Bonjour encore une fois. Inutile de vous dire que je viens me procurer une baguette, c'est tellement logique. Et pourtant tu l’as dit chéri. Voici qui venait de me faire perdre tout le bleu de mes cheveux. Ils redevinrent brun sale et mes yeux bleu sombre. Euh... du coup avec ce formulaire vous êtes capable de me choisir la baguette qui me correspondra le mieux selon ma personnalité et ma taille ?
- Exactement. Mais n’allez pas croire que le formulaire fait tout, c’est aussi une question d’intuition… Un sourire en coin et un clin d’œil, pour le rassurer. Il avait trop parlé mais il était jeune, il avait une excuse. Pour lui aussi je pris donc le formulaire avant de recommencer le même manège.

Le caractère de ce garçon semblait bien éloigné de celui de la jeune femme. Tant mieux. Ca me permettrait d’explorer d’autres possibilités avec les baguettes. C’est son côté aventureux qui me guida instinctivement vers un bois particulier. Le Sycomore. Ce bois ne supportant pas les activités trop terre à terre, et étant donné le courage que le jeune garçon semblait posséder, je ne doutais pas un instant qu’ils s’accorderaient parfaitement. Pour le cœur, la réponse était peut-être un peu moins évidente… Quoi que. Puisqu’il semblait susceptible et franc, je lui voyais bien quelque chose de très tranché. Un peu explosif. Du ventricule de Dragon. Simple et efficace.

Je revins donc, un nouveau sourire aux lèvres, prêt à lui tendre sa baguette.
- Essayez donc celle-ci monsieur. C’était une injonction plus qu’une proposition mais bon, il ne m’en voudrait plus une fois qu’il aurait la baguette en main.


Baguettes



Nom : Elie A. Tonks
Bois : Poirier
Composant : Crin de Licorne
Élasticité : Très souple
Taille : 32,66 cm
Prix : 2 Gallions
Compte vérifié

Nom : Roy Bhaltair
Bois : Sycomore
Composant : Ventricule de Dragon
Élasticité : Changeante
Taille : 23,83 cm
Prix : 2 Gallions
Compte vérifié







by Lydie
Roy Bhaltair
Roy Bhaltair
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Comptoir Express d'Ollivander's - Page 6 Empty
Re: Comptoir Express d'Ollivander's
Roy Bhaltair, le  Mar 2 Juin 2020 - 3:14

Je patiente calmement pendant que le vendeur fini avec la jeune fille, avant d'à mon tour l'accoster. J'essaie de me montrer assurant en balançant une phrase sarcastique, mais je me rend  vite compte qu'à l'expression du Dey avec l'effet ampoule cassé dû à ses cheveux bleus en gris, métamorphomage ? qu'en une phrase je viens de perdre toute crédibilité, intitule de dire pour quoi je viens hein ? Si c'était pour dire un truc encore plus ridicule que ça, il aurait mieux valu me taire et juste me contenter d'être polie, m'enfin dans le fond, je me fiche bien de savoir ce que l'on pourrait penser de moi.

Au lieu de ça je m'intéresse beaucoup au formulaire qui se trouve sur le comptoir et commence à le lire en souriant, me permettant par la même occasion de poser une question qui me turlupine et de me rattraper également sur ma bourde. Peut-être que finalement j'accordais un petit peu d'attention à ce que l'on pouvait bien penser de moi ? Possible, sinon je ne serais pas autant susceptible.

- Euh... du coup avec ce formulaire vous êtes capable de me choisir la baguette qui me correspondra le mieux selon ma personnalité et ma taille ?
- Exactement. Mais n’allez pas croire que le formulaire fait tout, c’est aussi une question d’intuition… me dit-il en lançant un clin d'oeil et un sourire.

Ouf, ce simple contact m'avait suffit pour me détendre, il avait l'air bien sympa ce vendeur. Cependant je ne peux m'empêcher de tiquer sur sa phrase, intuition ? Cela voudrait également dire que les vendeurs de baguettes étaient des sortes de psychomage capable de nous analyser et et donc savoir notre compatibilité avec une baguette ?

- Whaou trop cool... murmure-je conquis, il fallait être sacrément intelligent pour arriver à faire ça et rien que pour ça, il avait toute mon admiration.

Bref trève de bavardage, il ne faut pas que je fasse perdre son temps au monsieur, si j'ai pleins de question à lui poser, je n'aurais qu'à revenir, tout simplement. Je regarde donc l'homme prendre ma feuille et aller dans la réserve, pour revenir quelque minutes plus tard, avec une boîte dans les mains. Oh oh, était-cema futur baguette ?

- Essayez donc celle-ci monsieur.


Mon coeur à ce moment là tambourine dans ma poitrine, je me sens étrangement stressé et excité en même temps, une sensation à la fois agréable et désagréable, autant dire que c'est difficile à décrire. Je ne m'offusque même pas du ton dictaire emit, non, à présent ce qui m'importe c'est cette artefact que je prend délicatement dans mes mains, tel mon précieux. J'effectue une gestuelle au hasard, faisant mine de lancer un sort et à ce moment précis, je ressens une sensation tellement bizarre, c'était chaud et rassurant à la fois... Je me sentais d'un coup étrangement complet, comme-ci j'avais attendu toute ma vie d'avoir cette baguette entre les mains pour me sentir entier.

- C'est la bonne ! Je sens qu'elle m'a choisit et c'est réciproque.

Je sors aussitôt 2 gallions de ma bourse et les donnes au marchand. Enfin, enfin j'ai ma baguette, quelle joie ! Je la range avec précaution dans ma poche à baguette et je me tourne vers le vendeur:

- Elle est faite en quoi et a t-elle des affinités ?

Puis après avoir obtenu ma réponse, je ne cherche plus à poser d'autre question, je reviendrais spécialement pour ça une prochaine fois.

- Merci monsieur, je vous souhaite une excellente journée et vous dit à bientôt.

Me voilà sortie.
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Comptoir Express d'Ollivander's - Page 6 Empty
Re: Comptoir Express d'Ollivander's
Hugh Dey, le  Mar 2 Juin 2020 - 15:15




Baguettes


Pour : Roy Bhaltair

J’étais sûr et certain de ce que je proposais. Evidemment. Je commençais désormais à avoir un peu d’expérience dans cette boutique et les erreurs se faisaient de moins en moins nombreuses. Si l’on pouvait parler d’erreurs. Je préférais considérer ça comme des essais. Un peu comme un potioniste tente quelques assemblages d’ingrédients avant de parvenir à créer sa propre potion. A mon tour, j’essayais des assemblages de mains et de bois, de corps et de cœurs, et, de plus en plus souvent, ils étaient parfaitement assortis. Ce fut encore le cas aujourd’hui avec ce jeune garçon aux yeux étranges. Tandis qu’il essayait sa baguette, je me perdis un instant à l’intérieur, tentant à mon tour de changer la couleur d’un seul de mes yeux. Je me concentrai tellement fort que j’en fermai un totalement et haussai l’autre sourcil à l’opposé. A part une tête bizarre, ça fit rien. Mais ça je ne le sus pas. J’aurais plutôt dû me regarder dans un miroir pour le savoir.


- C'est la bonne ! Je sens qu'elle m'a choisi et c'est réciproque.
- Aaaaah, m’exclamai-je à cette bonne nouvelle. Parfait. J’adorais voir cette étincelle briller dans les yeux de ces petits garnements qui découvraient leur première baguette. Et j’étais très heureux de ne plus être Concierge à Poudlard. Parce qu’avec ce que je lui avais filé comme ustensile, j’étais persuadé qu’il ferait un maximum de dégâts à l’intérieur du château. J'eus un sourire à cette idée, presque satisfait de savoir qu’un ou une autre que moi était chargé d’accomplir cette besogne. Et bientôt il devint nostalgique de ces années que j’avais dévouées au château. Un petit soupir… J’étais parti tellement loin dans mes souvenirs que j’en avais oublié la présence – pourtant évidente – de mon client.

- Elle est faite en quoi et a-t-elle des affinités ?
Je sursautai, évidemment, en l’entendant et je dus cligner plusieurs fois des paupières pour retrouver contenance. Pendant un court instant, j’eus sur le visage une expression de poisson mort représentant totalement ce qui se passait dans mon cerveau, avant de lui sourire de nouveau et de tenter de répondre à la question posée.
- C’est du bois de Sycomore et du Ventricule de Dragon. Le sycomore c’est génial, ça fait des baguettes qui adorent explorer plein de choses. Mais elles détestent s’ennuyer. Si bien que si vous ne l’utilisez pas comme elle le souhaite, en ne lui faisant faire que des sortilèges trop simples, elle peut prendre feu d’elle-même. Mais pour adoucir un peu ces paroles j’accompagnais cette phrase d’un sourire. Après tout il allait apprendre avec elle, elle risquait au moins de ne pas s’ennuyer durant ses années à Poudlard. Le ventricule de Dragon quant à lui est l’un des ingrédients ancestraux, qu’utilisait toujours la famille Ollivander’s pour la confection des baguettes. Ca confère aux baguettes une véritable rapidité d’apprentissage. Et puis ça leur faire faire des sorts flamboyants. Ca donne aussi à la baguette un fort lien avec son propriétaire. Comme vous, cette baguette est donc loyale, aventureuse et courageuse. Et j’ajouterai avec ça qu’elle est avide d’apprendre et un peu explosive, je suis sûr que ça vous convient parfaitement. ajoutai-je avec un dernier sourire. Sale môme qu’allait faire des conneries dans le château tiens. Mais ce n’était plus de mon ressort.

- Merci monsieur, je vous souhaite une excellente journée et vous dit à bientôt. C’est ainsi qu’il m’avait salué à la fin de ma tirade et je ne pus que lui offrir un autre de mes sourires. Décidément j’étais terriblement généreux aujourd’hui.
- Au revoir jeune homme ! A bientôt mais pas trop vite j’espère ! Non que je ne souhaitais pas voir les clients revenir, mais je n’aimais pas trop la manie qu’ils avaient de systématiquement casser leurs baguettes.



Baguettes



Nom : Roy Bhaltair
Bois : Sycomore
Composant : Ventricule de Dragon
Élasticité : Changeante
Taille : 23,83 cm
Prix : 2 Gallions
Compte vérifié







by Lydie
Thomas C. Hastings
Thomas C. Hastings
Gryffondor (DC)
Gryffondor (DC)
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Comptoir Express d'Ollivander's - Page 6 Empty
Re: Comptoir Express d'Ollivander's
Thomas C. Hastings, le  Mer 3 Juin 2020 - 12:01

Comptoir Express d'Ollivander's - Page 6 87d0a7c9-0807-46fd-855e-99fb77a50c45
Ma Première Baguette
Avec un.e Vendeur.se
Enfin ! Voici que mes pieds touchent les pavés du Chemin de Traverse ! Ce magnifique lieu dont tout les sorciers et sorcières d'Angleterre parlent ! Mes yeux ne savent pas où s’arrêter, tout est superbe ! Il y a tellement de magasin... Je regarde maman quelques secondes, mon regard brille d'envie d'entrer dans tous les magasins. Prenant sa main, je commence à avancer. Je m'arrête devant toutes les vitrines, observant minutieusement les objets qu'ils proposent.  Les Halles Magiques. La Boutique d'Animaux Magiques. Il y a même un restaurant ! Il à l'air sublime ! J'aimerais beaucoup y entré mais maman me dit qu'il faut aller à Ollivander's. Oh oui... Ma première baguette magique !

Nos pas nous amènent vers la célèbre boutique. Je m'arrête quelques instants. La tristesse envahis mon corps. Mon père devrait être à mes côtés... Il devrait lui aussi me tenir la main et m'accompagner pour ma première expérience de futur grand sorcier ! Mais il n'est pas là... A cause de certaines personnes ! De sorciers qui l'ont tués ! La rage s'empare de moi mais j'essaie de me calmer rapidement pour que maman ne s'inquiète pas. Poussant la porte, je lâche la main de mon accompagnante et cours vers le comptoir. Je suis émerveillée... Toutes ces boites derrière le comptoir !

Maman m'explique que je dois remplir un formulaire. Quelque chose flotte autour de moi, essayant de prendre des mesures. Ce sont des rubans elle dit maman. Ayant finis de remplir le papier, je le dépose sur le comptoir et attend impatiemment que quelqu'un s'occupe de moi.

Prénom & Nom : Thomas Aidan Cray Hastings
Caractère : Clown, Têtu, Bagarreur
Longueur de vos bras : 60 cm
Taille : 140 cm
(HRP) Lien de votre répartition : Ma Répartition
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Ezio Q. Emerenziana
Ezio Q. Emerenziana
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Comptoir Express d'Ollivander's - Page 6 Empty
Re: Comptoir Express d'Ollivander's
Ezio Q. Emerenziana, le  Mer 17 Juin 2020 - 14:09

Ma première Baguette !

Saison 31 - Été - Vendeur.se

Cela faisait quelques jours que j’avais reçu ma lettre d’admission à Poudlard. Mon père et mon cousin étaient présents lors de l’ouverture. Père m'avait promis qu’il m'amènerait au chemin de Traverse. C’est comme s’il défiait Jackson en disant ça. C’est dommage qu’il ne l’aime pas. Moi je l’aime ! C’est un ancien serdaigle ! Et j’espère que je serais dans la même maison que lui !

Aujourd’hui c’est le grand jour ! Mon cousin m'avait déjà amené au chemin de traverse, mais il n’y avait pas beaucoup de monde alors que là… Il y a plein d’enfants ! Certains sont aussi petits que moi ! Père m'emmena directement à Ollivander's. J’ai l’impression qu’il n’aime pas cet endroit. C’est bien dommage. J’aurais voulu aller à la boutique d’animaux magiques ! Voir les hiboux et les chouettes. Certes l’école à une volière, mais j’aimerais avoir mon propre animal pour envoyer des lettres à Jackson.

Avec père nous nous arrêtons devant la boutique de baguettes magiques. Je lui demande si je peux entrer seul. Il accepte, ce qui me comble de joie, mais je ne lui montre pas. Je pousse la porte et m’avance doucement vers le comptoir. Sur les murs, quelques tableaux sont accrochés. Qu’est-ce que c’est ? Oh ! Ce sont des ingrédients ! Ceux qu’on peut trouver dans les baguettes. C’est fascinant ! Il faudra que je pose quelques questions aux vendeurs.

Je suis devant le comptoir, devenant mois s’étend de nombreuses étagères. Plusieurs boîtes y sont entreposées. Les futures baguettes de futur grand sorcier ! Dont moi ! Futur grand sage ! Je prends un parchemin ainsi qu’un stylo puis le remplit.

Prénom & Nom : Ezio Queen Emerenziana
Caractère : Studieux, Jovial, Respectueux
Longueur de vos bras : 50 centimètres
Taille : 130 centimètres
(HRP) Lien de votre répartition : Répartition

Pendant que j’écrivais, un drôle d’objet voletait autour de moi, prenant plusieurs mesures. Cela me fit sourire. Une fois finis, je repose le stylo à sa place. Maintenant, j’attends patiemment que quelqu’un vienne s’occuper de moi.
Nessa Cunningham
Nessa Cunningham
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Comptoir Express d'Ollivander's - Page 6 Empty
Re: Comptoir Express d'Ollivander's
Nessa Cunningham, le  Jeu 18 Juin 2020 - 0:11




Baguettes


Pour : Thomas et Ezio

Y a des mômes partout aujourd'hui, sûrement les pressés qui déjà se parent pour la rentrée. Il y a des jours comme ça, où ça n'arrête pas, où chacun y va de sa petite histoire de brisure de baguette, à croire qu'il n'y a pas plus maladroit que les sorciers de grande bretagne. Il n'empêche qu'absolument aucune première baguette n'a encore été vendue aujourd'hui, seulement du remplacement. Ils ont tous l'air de croire que c'est si facile, que tout leur est dû, mais il faut s'assurer que chacun d'entre eux trouve baguette à sa main, qu'ils ne reviennent pas dans un semaine parce que décidément ça ne le fait pas. Manquerait plus que ça.

Les têtes s’enchaînent les unes après les autres, certaines plus jeunes, d'autres plus âgées mais toutes plus impatiente les unes que les autres, la rengaine est la même « Bonjour », « vos formulaire s'il vous plait » et le traditionnel « je reviens tout de suite ». Signature de ma part.

Et puis un temps plus calme, c'est toujours étonnant comme le calme plat succède parfois brutalement à l'effervescence, j'ai beau en avoir l'habitude désormais le phénomène étonne toujours autant. Alors je regarde rapidement que Hugh et la patronne ne soit pas dans les parages avant de me préparer un thé. Je sais pas ce que j'aime autant dans le fait de foutre trois feuilles d'arbre dans de l'eau chaude, mais si je ne devais rien boire d'autre je m'en accommoderais sans mal. Jen est dans le coin, je ne la connais pas vraiment, mais j'ose espérer qu'elle ne me dénoncera pas. Je m'appuie non loin du comptoir, attendant la prochaine vague qui ne tardera sans doute pas à déferler. Sauf que voilà que déjà la cloche de l'entrée retentit, laissant place à un jeune garçon et sa mère, puis à un deuxième garçon à peine sorti de l'enfance, des premières baguettes assurément, le sourire se veut rassurant :

« Bonjour vous deux, bienvenue à Ollivander's ! Je suis Nessa, je vais m'occuper de vous. » je récupère leurs formulaires « J'en ai pour deux minutes, attendez moi ici. »

Je me glisse dans les rayons, m'occupant tout d'abord du petit solitaire. C'est étrange de les voir entrer seuls à cet âge là, à croire que les parents sont de plus en plus irresponsables. Je jette un œil à son morceau de papier. Ezio, c'est un nom original mais qui ne m'est pas inconnu. Ses traits de caractères m'inspire directement le bois mais me laisse un méchant doute quant au cœur adéquat. C'est Jen, perdu dans les rayons, qui m'apporte la solution. Un premier écrin sous le bras, il est désormais temps de me soucier du second. Un caractère indubitablement opposé au premier, le petit Thomas n'a pas l'air de tout repos, je ris déjà de le voir adolescent celui là. Mon choix est vite fait et me revoici déjà face à eux.

« Thomas, je t'ai choisi une baguette en saule, elle contient un ventricule de dragon. Elle me semble tout adaptée. Quant à toi Ezio, j'ai opté pour du bois de sapin et une griffe d'hippogriffe. Je vous laisse les essayer. ».

Baguette à la fois fidèle et adaptée à leurs âges, j'espère qu'elle conviendront, nulle envie de bavarder d'avantage avec des demi-portions.
The tea



Baguettes



Nom : Thomas C. Hastings
Bois : Saule
Composant : Ventricule de Dragon
Élasticité : Particulièrement Flexible
Taille : 23,83 cm
Prix : 2 Gallions
Compte vérifié

Nom : Ezio Q. Emerenziana
Bois : Sapin
Composant : Griffe d'Hippogriffe
Élasticité : Cassante
Taille : 26.82 cm
Prix : 2 Gallions
Compte vérifié







by Lydie
Thomas C. Hastings
Thomas C. Hastings
Gryffondor (DC)
Gryffondor (DC)
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Comptoir Express d'Ollivander's - Page 6 Empty
Re: Comptoir Express d'Ollivander's
Thomas C. Hastings, le  Jeu 18 Juin 2020 - 18:49

Comptoir Express d'Ollivander's - Page 6 87d0a7c9-0807-46fd-855e-99fb77a50c45
Ma Première Baguette
Avec un.e Vendeur.se
Pendant mon attente, un jeune garçon est entré dans la boutique, mais il n'est pas accompagné par ces parents. Je jette un coup d’œil à maman, j'ose pas déranger mon futur camarade. Enfin, surtout car maman est là. Je le verrais sûrement dans le train ou bien dans poudlard. Peut-être que nous serons dans la même maison !

Une vendeuse s'approche de nous en nous souhaitant la bienvenue. Elle récupère les formulaires et se glisse dans les rayons à la recherche de ma future baguette ! Le temps passe très rapidement, je n'ai pas le temps de m'ennuyer. La dame explique que pour moi elle a pris une baguette en saule, je sais pas du tout ce que c'est... Et dedans il y a... QUOI ? UN VENTRICULE DE DRAGON ? Je regarde maman tout émerveillée ! Un dragon ! J'ai un dragon dans ma baguette ! C'est tellement classe !

Bon, je dois l'essayer. Maman a dit qu'il fallait que je fasse un geste. C'est ce que je fais donc, aussitôt une onde de chaleur m'envahis. Je n'ai jamais été aussi heureux qu'aujourd'hui ! Je sautille de joie et pose deux gallions sur le comptoir.

Merci madame ! J'adore cette baguette ! C'est trop classe un dragon ! Bonne journée !

Rangeant la baguette dans sa boite, je sort en sautillant. Direction la maison !

Départ de Thomas - Merci Nessa !
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Tulii Kama
Tulii Kama
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Comptoir Express d'Ollivander's - Page 6 Empty
Re: Comptoir Express d'Ollivander's
Tulii Kama, le  Mar 28 Juil 2020 - 18:09

Le nez relevé vers les cieux peu cléments, Tulii s'était empressée de ramener son parapluie rouge au-dessus de sa tête.
Alors qu'elle traversait Leicester Square dans de longues enjambées, elle finit par freiner ses pas pour laisser passer la horde de touristes qui venaient de se faire surprendre par la pluie. Détrempés jusqu’à l’os, ces quidams s'étaient jetés au-devant des premières devantures venues, espérant sûrement y trouver un abri de fortune, tandis que les caprices du climat londonien déversaient sur les tuiles noircies des toitures, leur fureur diluvienne.
C'était désopilant de voir ces êtres se débattre avec tant de volonté face aux frasques météorologiques de cette chère Londres, alors qu'il était si facile de se soustraire à tout cela par magie. D'ailleurs, Tulii l'aurait sûrement fait elle-même, si seulement elle avait eu encore sa baguette en sa possession. Détail réthorique dont elle préférait éluder la teneur, en reprenant sa route la main tendue devant elle. 
Dans un mouvement de poignet gracile, la sorcière jouait à présent avec le ruissellement de l’eau sur son avant-bras. Il lui avait fallu du temps pour s’habituer au climat, et encore plus pour apprécier la complainte du bruissement de la pluie sur les toiles tendues des parapluies. Habituée, mais pas encore assez pour ne pas se préserver du baiser glacé des ondées dans son cou, Tulii avait ramené brusquement sa main à l’abri, avant d’accélérer le pas.

La pluie avait cessé aussi vite qu’elle s’était imposée, dans la désagréable impression que quelqu’un se jouait de la météo. Une étrange supposition qui n’avait rien de fondé et qui était purement nourrie par l’envie de trouver un responsable à blâmer, tandis qu’elle arrivait sur le Chemin de Traverse, les cheveux gorgés d’une détestable humidité. Si la permanente avait été une option, elle n'aurait sûrement pas passé des heures devant son miroir à recourir à des sortilèges pour se lisser les cheveux. Le mal était fait et mieux valait accepter quelques frisottis, plutôt que se risquer à se retrouver avec une tignasse hirsute. Sans baguette, qui pouvait prévoir le résultat ?
Qu’importait tout cela, ce problème serait vite réglé une fois qu’elle s’en serait procuré une. Il fallait bien l’avouer, cet accessoire très européen avait son utilité. Tulii avait fini par en apprécier l’usage, bien qu’il lui arrivait encore de l'oublier en les brisant de colère ou de frustration. 
Comme le soulignait avec bienveillance son cher père, « mieux valait une baguette, qu’une tête ou deux » ; un sage conseil, qu’elle s’évertuait à mettre en pratique dès que son déplorable caractère laissait place à la raison. Bien trop peu souvent, c'était une évidence.

Bercée par les quelques notes résiduelles des dernières gouttes qui dégringolaient des vieux faîtages sur le pavé, Tulii finit par atteindre la devanture d’Ollivander. Elle s’était imposée dans le cliquetis des bijoux qui ornaient ses poignets, tout en faisant écho au tintement de la clochette de la porte d’entrée. Familière des lieux, la sorcière avait pris possession de la boutique en ignorant royalement les quelques clients présents. Son regard charbonneux n’en finissait plus de parcourir les divers présentoirs chargés d’articles. Il s’accrochait à sa guise, selon l’intérêt que Tulii portait à certains détails du décor, nourrissant inlassablement l’appétit de ses prunelles claires envers les essences exotiques qui composaient les lieux. Elles n’étaient pas sans lui rappeler les terres qui l’avaient vue grandir ; un détail en somme, mais qui avait le don de la rendre nostalgique.

Elle avait fini par tomber sur le visage de la personne en charge des commandes et s’était empressée de la dévisager dans une ébauche de sourire. Ni bon, ni mauvais, il était à la seule appréciation de son destinataire. Un simple « Bonjour » de son plus joli timbre séraphique, avait suffi à balayer toutes interprétations préjudiciables concernant sa première approche. « Il me faudrait une baguette, s’il vous plaît ». Tulii avait saisi le stylo pour remplir le formulaire dans un léger étonnement. Il n’y avait pas à dire, elle se laissait surprendre à chaque fois par cet objet diablement moderne et diamétralement opposé à l'usage presque intemporel de la traditionnelle plume. Un détail de plus, mais qui avait su lui soutirer un sourire cette fois.

Dans son empressement à suivre les directives imposées par la direction, la jeune femme n'avait pas daigné donner plus d'explications sur les raisons de son nouvel achat. Après tout, qu'importait les détails, il était inutile d'inventer une excuse qui aurait couvert son déplorable manque de respect envers l’institution que représentait l'usage de la baguette dans cette partie du monde. Que Merlin l’en préserve. Ce n’était pas son genre, non.
Dans une asymétrie sourcilière, Tulii s'était contentée de vérifier si cette nouvelle prise de liberté n’avait pas heurtė le joli minois devant elle, avant d’afficher un sourire affable. Il lui fallait bien une baguette et une baguette qui lui serait plus utile que les précédentes. « Je m’en remets à vos mains … expertes ! » La flatterie menait rarement à bon port mais, en de rares occasions, elle pouvait apporter son lot de surprises. Alors autant jouer de sa langue habile pour s’octroyer de fantasques faveurs, dont elle était sûrement la seule convaincue de leur pertinence. Si ça se trouve, on lui refilerait la première boîte venue …

Tulii n'avait aucune idée du temps que cela prendrait ; cela dépendait grandement des vendeurs et de leurs savoirs-faire. Elle n’avait d’ailleurs jamais compris l'insistance de certains clients à vouloir faire de cet outil un graal. Il avait son utilité certes, mais de là à faire un caprice et taper du pied pour obtenir le meilleur du meilleur ... 
Ignoraient-ils que cela ne changerait que peu de choses dans les faits, puisque tout dépendait au final du talent du sorcier ? Ces candides profanes, qui préféraient reporter leur médiocrité ou leur réussite sur l’utilisation d’une baguette, avaient le don de l’ulcérer.

Alors que Tulii, les bras croisés, s’était penchée vers une ravissante baguette exposée dans la vitrine, elle s’immobilisa soudainement dans une petite grimace. Le prix affiché était exorbitant. Une broutille, sans doute, pour les adeptes de la baguette en manque d’exubérants trophées, une sacrée somme pour son portefeuille passablement déplumé. Trouver un moyen de remplir son compte en banque s’imposait comme une évidence et le plus tôt serait le mieux. 
Forte et convaincue par tout cela, la jeune femme s’était écartée de toute tentation, avant de se tourner en entendant des bruits de pas s’approcher.

Prénom & Nom : Tulii Kama
Caractère : Fière, ordonnée, curieuse, un brin malicieuse.
Longueur de vos bras : 60cm
Taille : 1m73
(HRP) Lien de votre répartition : ici
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
ModérationSerdaigle
Modération
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Fourchelang


Comptoir Express d'Ollivander's - Page 6 Empty
Re: Comptoir Express d'Ollivander's
Jennifer Wilson, le  Mer 29 Juil 2020 - 9:42




Baguette


Pour :  Tulii Kama

La boutique avait ce don bien à elle. Ce don d'apaisement dès qu'on y entrait avant de se faire légèrement envahir parfois par le stress quand l'influence des visiteurs se faisait trop important pour une seule personne. D'un côté, cela permettait aussi de se dépasser soit même quand on aimait relever des challenges. Comme certaines fois où je me plaisais à compter le nombre de clients au cours de la journée. Une occupation comme une autre. Aujourd'hui, étrangement, la boutique faisait régner un silence non habituel m'autorisant à ouvrir un livre en attendant patiemment l'arrivée de ses fidèles acheteurs. Et, justement. La sonnerie ne tarde pas à se faire entendre, autoritaire.

Refermant mon livre, c'est avec empressement que je me redresse chassant les pensées désagréables qui commençaient à envahir mon esprit. Songeant à ce qu'il s'était passé il y a quelques mois près de la boutique, cet épisode ne m'avait pas rebutée de mon poste même si j'avais déjà songé à demander des dédommagements enfin bon la boutique m'était devenue malgré tout indispensable. Un besoin viscéral que je me refusais, pour l'instant, à abandonner. Elle était un moyen, après tout, d'échapper aux différents cours et, voir les baguettes rangées correctement dans leurs boites pour les voir se vendre ensuite était une petite satisfaction personnelle.  

Rejoignant la jeune femme, j'accueille cette dernière avec un sourire lui rendant le sien. Une habitude me diriez vous pour un vendeur, oui et non. La concernant, il était sincère sans fioritures.

« Bonjour Madame. Je m'appelle Jennifer, bienvenue à la boutique Ollivander's. » Phrase de bienvenue automatique, j'écoute la jeune femme qui changeait au moins des jeunes clients à peine plus haut que la moitié de votre taille. « Il me faudrait une baguette, s’il vous plaît » Aucune surprise mais en venant à Ollivander's, on ne venait pas là pour acheter du pain. Un hochement de tête à son encontre, mon sourire se fait toutefois un peu plus large, ravie de servir une cliente adulte. « Mais naturellement, je suis là pour ça. Je vais aller la chercher, excusez moi un instant. Je vois que vous avez rempli votre formulaire, parfait ! » Le lui prenant sans le lui arracher non plus des mains, ça serait mal vu après tout, je m'efface à nouveau entre les rayons avec toujours cette impression un peu bizarre d'être un fantôme le cours de quelques minutes avant de reprendre vie en rejoignant à nouveau le comptoir. Toujours est-il que ces moments de recherches étaient toujours agréables. Faisant des allers et retours, mon regard termine sa course sur une baguette en particulière qui attire alors toute mon attention. Le boitier en main, je reviens ensuite vers la jeune métisse. L'ouvrant devant elle, je lui tends la baguette choisie par mes soins pour elle dans un sourire des plus enjoués.  « Pouvez vous m'essayer celle ci, s'il vous plait ? Je préfère pas de sorts dans la boutique, un geste de la main suffit. Si elle vous va, vous n'aurez qu'à déposer 2 Gallions sur le comptoir. »  




Baguette



Nom : Tulii Kama
Bois : Epicéa
Composant : Aile de fée
Élasticité : Assez rigide
Taille : 31,45 cm
Prix : 2 Gallions
Compte vérifié







by Lydie
Lestat Delioncourt Jr.
Lestat Delioncourt Jr.
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Comptoir Express d'Ollivander's - Page 6 Empty
Re: Comptoir Express d'Ollivander's
Lestat Delioncourt Jr., le  Mer 29 Juil 2020 - 21:41

Une fin d’après-midi sous un ciel qui ne semblait pas avoir décidé s’il devait pleuvoir ou non, Lestat passa la porte de chez Ollivander’s. Il avait bien-entendu déjà tout lu sur l’emblématique magasin de baguettes du Chemin de Traverse, ouvert au milieu du IVème siècle avant notre ère. Il respira à poumons déployés les effluves de bois sciés, de poussière et d’un je-ne-sais-quoi d’autre qui lui était impossible à définir.

L’été de ses onze ans, Lestat avait passé des vacances plutôt tranquilles en famille quelque part en France, il était incapable de se souvenir du nom de ce petit village au nom si particulier, si frenchie. Malgré ses capacités notoires en Histoire magique, il se trouvait bien démuni lorsqu’il s’agissait de langues étrangères. Toujours est-il que son père, Ned, avait un ami de longue date dans ce village du centre de la France qui l’avait présenté à un marchand de baguettes bien connu. Comme Lestat devait entrer à Poudlard quelques semaines plus tard et qu’il n’avait toujours pas de baguette, Ned avait décidé que ce serait ce fabricant qui serait en charge de dégoter la baguette parfaite pour son petit dernier.

Saskia, la mère de Lestat, avait lutté, vociféré, tempêté que le jeune sorcier devrait avoir l’opportunité d’obtenir sa baguette magique chez Ollivander’s comme ses deux frères et sa sœur avant lui, mais Ned, quelque peu éméché grâce au bon vin servi généreusement par son froggy d’ami, avait pris la décision exécutive qu’il en serait ainsi.

Grand bien lui en fit, Lestat avait beaucoup aimé sa baguette mais la qualité du bois laissait tellement à désirer qu’il devait, seulement six ans après, en acheter une neuve au risque de se faire pousser des moustaches violettes au moindres LUMOS. Son père lui avait fait juré de n’en rien dire à sa mère, lui avait fourré quelques gallions trébuchants dans la main et l’avait envoyé en acheter une nouvelle sur le fameux Chemin de Traverse. Il ne fallait pas que Saskia sache que la baguette française (onéreuse qui plus est) leur faisait faux bond si peu de temps après son acquisition.

Lestat sourit légèrement en songeant à la douce lâcheté de son paternel et se dirigea vers le comptoir d’un pas décidé. Lorsqu’il vit un employé de chez Ollivander’s libre de tout client, il tenta d’accrocher son regard de son propre regard quelque peu dédaigneux et fuyant – il aurait répugné devoir engager la conversation au risque de se faire rabrouer.
Il pensa un instant à sortir le petit bon qu’il avait pré rempli :


Prénom & Nom : Lestat Delioncour Jr.
Caractère : Intelligent, froid, passionné, distant mais doté d’un bon cœur.
Longueur de vos bras : 69cm
Taille : 178cm
(HRP) Lien de votre répartition : Répartition de Lestat

Bof, il préféra s’envelopper dans une dignité méprisante et attendre que quelqu’un veuille bien l’aborder. Il était simplement un peu timide, ce qui se traduisait chez le jeune sorcier sur une attitude hautaine. Après quelques instants qui lui semblèrent durer des heures, il entendit un « Bonjour ! » tonitruant qu’il identifia comme lui étant probablement destiné. Il s’approcha alors davantage du comptoir, y déposa le bon.

Bonjour, ce serait pour une nouvelle baguette s’il vous plait.

Pas besoin de fioritures, pas besoin de contacts visuels outre mesure. Il se demanda une demi-seconde s’il ne devrait pas mettre les gallions sur le comptoir directement pour éviter des paroles inutiles par la suite mais il préféra se retenir. Ses connaissances en bonnes manières et comportements acceptables en société lui susurraient de se cantonner à sa petite phrase pour le moment. Pourvu que ça aille vite, il avait un nouveau texte dégoté quelques jours auparavant à étudier et de nombreux grimoires à relire sur le conflit qui avait opposé les gobelins et les sorciers au début du XXIème siècle.
Tulii Kama
Tulii Kama
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Comptoir Express d'Ollivander's - Page 6 Empty
Re: Comptoir Express d'Ollivander's
Tulii Kama, le  Jeu 30 Juil 2020 - 1:21

Le temps semblait s’être suspendu aux bords de l’écrin velouté que l’on avait tendu vers Tulii, dans l’indescriptible sensation que cette petite baguette, savamment choisie par de petites mains expertes, venait de faire vibrer son âme. L’œil profane, cerclé d’outrageants tracés noirs, venait de s’illuminer d’un éclat particulier face à l’offrande portée à son attention. 

Tulii ne pouvait s’empêcher d’observer celle qui l’avait servie avec le plus grand intérêt. Un simple choix parmi une myriade de boîtes et voilà donc ce qu’elle lui ramenait.

La tête penchée sur le côté, un sourire à peine visible sur ses lèvres brunes, Tulii savourait cet instant peu commun dans un va-et-vient lancinant de son regard clair qui n’en finissait plus de passer de l’objet tant convoité au visage affable de l’audacieuse vendeuse. Dans un élan maladroit, Tulii avait pourtant bien approché sa main vers la branche d’épicea, avant de modérer elle-même ce désopilant empressement en la laissant en suspens. C’était une première et, somme toute, il en fallait toujours une pour rendre unique certains moments comme celui-ci. «  Elle est… » Les mots ne venaient pas. Ils s’étranglaient dans sa gorge nouée par l’excitation, dans une déglutition presque pénible.

Pianotant du bout de ses doigts l’interminable partition d'une sonate hésitante et silencieuse, Tulii avait fini par se saisir de la baguette d’un mouvement brusque. 

Légère, fine entre ses phalanges graciles, la sorcière s’était vite laissée séduire par l’engourdissante emprise qui l’avait pousser à fermer les yeux. «  Oui… » entonna-t-elle dans un gémissement proche de la jubilation, avant de poursuivre « je dois dire … »  et d’étouffer ses paroles.

Les sourcils froncés, Tulii s’était mise à jouer du poignet pour mieux mettre à l’épreuve sa compatibilité avec cette charmante baguette. Dans un élan souple et ferme ses doutes s’étaient envolés, dès l’instant où la tige élancée s’était dressée vers les cieux dans une promesse de grandeur ; « qu'elle fera parfaitement l’affaire. Merci. »

Elle lui plaisait et il était évident que quelque chose s’était créé dès lors qu’elle avait posé son regard limpide sur elle. Peut-être que finalement cet outil aurait son utilité après tout, du moins plus que les précédents. Aussi loin que remontaient ses souvenirs en ces lieux, elle ne se rappelait pas d’avoir déjà ressenti une telle attraction. « Je l’aime déjà » s’était-elle sentie obligée de confesser à l’adorable minois qui lui faisait face, avant de pencher sa tête vers elle et d’avouer à voix basse « Excellent choix». Son regard espiègle pétilla brièvement de malice avant qu’elle ne se décide à reculer en déposant les deux galions sur le comptoir. « Bonne journée à vous mademoiselle ». Et sans un regard de plus, Tulii se tourna pour se diriger vers la porte d’Ollivander. Elle s’étonna de la présence du jeune homme quelle n’avait pas remarqué, avant d’hocher poliment la tête dans un sourire complaisant. Elle ne s’attarderait pas davantage. Dans un tintement on ne peut plus familier mais qui donnait une note plus joyeuse à cette journée, Tulii avait levé son nez vers des cieux plus cléments ; La roue venait de tourner, elle en était persuadée.
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
ModérationSerdaigle
Modération
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Fourchelang


Comptoir Express d'Ollivander's - Page 6 Empty
Re: Comptoir Express d'Ollivander's
Jennifer Wilson, le  Ven 31 Juil 2020 - 23:26




Baguette


Pour : Lestat Delioncourt Jr.


Ma dernière cliente était partie satisfaite de sa nouvelle partenaire. Je l'étais moi aussi, son sourire sur les lèvres lorsqu'elle était repartie ainsi que son compliment glissé discrètement mais quand même dit m'avait laissé, comme toujours lorsque les clients sont ravis, un sentiment d'avoir accompli ma mission. De nouveau derrière le comptoir, je range les dernières paperasses. Ce n'était pas le truc le plus urgent à faire mais qui pouvait devenir vite encombrant. Connue de tout sorcier qui se respecte, ou presque, la boutique ne perdait jamais de sa réputation et se remplissait toujours. Il faut dire que l'on se démenait tous dans l'équipe pour que ce soit le cas. Mon regard se tourne ensuite vers la porte de la boutique qui s'ouvre à nouveau sur un garçon aux cheveux auburn. Le jeune homme n'a pas l'air très sociable mais au moins il est poli demandant une nouvelle baguette, sourire habituel affiché sur les lèvres en guise d'accueil.

« Bonjour Monsieur. Bien entendu, je suis là pour ça. Bienvenue à Ollivander's, je m'appelle Jennifer, je vais aller vous la chercher. Je vais prendre votre formulaire. » Celui-ci en main, je laisse mon client du moment un instant à ses pensées pour me rendre à l'endroit où les précieuses sont rangées dans un ordre qui ferait envier plus d'un perfectionniste. Mes yeux s'attardent alors sur le fameux formulaire. Alors intelligent, froid.. Hum soit c'était un ancien Serdaigle soit un Serpentard. La dernière remarque était pour le moins intéressante. Mon regard fini par se poser sur un boitier. Une fois en main, je relis les composants, oui, elle sera parfaite pour lui. Je l'espère. « Plume d'Hippogriffe et noyer noir.... vous pouvez m'essayer celle ci s'il vous plait ? Je pense personnellement qu'elle va vous aller à merveilles ! » Je m'interromps un instant pour ouvrir le boitier et lui tendre délicatement ladite baguette.  « Un seul geste de la main s'il vous plait, pas de sorts. Je n'ai pas envie de ramasser les boîtiers si la baguette fait des siennes... » En vrai, ça ne me dérangeait pas tant que ça mais il était inutile de me donner du travail en plus. Je préférais...




Baguette



Nom : Lestat Delioncourt Jr.
Bois :  Noyer noir
Composant : Plume d'Hippogriffe
Élasticité : Plutôt cassante
Taille : 27,73 cm
Prix : 2 Gallions
Compte vérifié







by Lydie
Lestat Delioncourt Jr.
Lestat Delioncourt Jr.
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Comptoir Express d'Ollivander's - Page 6 Empty
Re: Comptoir Express d'Ollivander's
Lestat Delioncourt Jr., le  Dim 2 Aoû 2020 - 15:32

Lestat fut soulagé de la sobriété polie dont faisait preuve cette Jennifer. Le professionnalisme et l’efficacité, c’était vraiment tout ce que le jeune Serdaigle appréciait lorsqu’il devait se résigner à faire des achats. Tandis que l’employée d’Ollivander’s allait lui sélectionner une baguette, il laissa son regard s’envoler autour de lui, rassuré de ne pas avoir été rabroué et de savoir qu’il pourrait bientôt sortir de la et retourner à son étude de vieux parchemins moisis.

Pour être honnête, cette boutique lui faisait penser à une bibliothèque mystérieuse avec toutes ces boites alignées tels des livres peu recommandables dissimulés dans l’ombre d’une réserve – et ça, les bibliothèques, c’était son truc !

Lorsque Jennifer revint, Lestat essaya de sourire pour montrer son appréciation face à une telle efficacité mais tiraillé entre l’amabilité et la répugnance qu’un sourire puisse entraîner une conversation fastidieuse, ses lèvres formèrent un rictus ridicule.

Il prit de sa main droite sa baguette tendue et murmura un
Bien-sûr, bien-sûr presque inaudible et absent pour répondre à la requête de Jennifer qu’il ne lance pas de sorts. Il sentit des fourmillements le long de ses doigts fins se répandre dans son poignet et son avant-bras – il adorait déjà sa baguette.

Lestat fit un geste désinvolte avec la baguette et eut l’impression que c’était la baguette qui guidait sa main, et non pas sa main qui guidait sa baguette. Il prit intérieurement la décision de trouver un bon grimoire sur l’art des baguettes au plus tôt – c’était fascinant !
Après quelques instants, il plongea son regard dans celui de Jennifer. Fort heureusement, il avait perdu son rictus forcé.


Elle est merveilleuse, je vous remercie.

Lestat déposa les deux gallions sur le comptoir, ne cessa de regarder la baguette, marmonna un

Je vous souhaite une bonne fin de journée.

Et se dirigea vers la porte, toujours les yeux fixés sur sa nouvelle partenaire, manquant de rentrer de plein fouet dans un autre client.
Contenu sponsorisé

Comptoir Express d'Ollivander's - Page 6 Empty
Re: Comptoir Express d'Ollivander's
Contenu sponsorisé, le  

Page 6 sur 6

 Comptoir Express d'Ollivander's

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Ollivander's-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.