AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -41%
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 ...
Voir le deal
25.55 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 1 sur 1
D'un temps qui avance et se fige [Abandonné]
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


D'un temps qui avance et se fige [Abandonné] Empty
D'un temps qui avance et se fige [Abandonné]
Lorelaï Peony, le  Mar 7 Jan - 17:35

Saison 24 - hiver


Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Décès




Les yeux dans son curcuma latte. Curcuma. Cur-cu-ma. Les syllabes qui résonnent dans sa boîte crânienne sans jamais ne faire sens. Cu-r-cu-ma. Détacher chaque syllabe, -mma. Donner du sens. Toucher du bout du doigt le liquide doré. La chaleur vive sur sa peau froide la pique. Elle porte la goutte à ses lèvres, et réalise qu'elle a perdu le goût.
-mma Le son résonne à présent hors d'elle. -mma. Doucement, comme chuchoté pour elle-même. Comment tout s'était-il précipité ? A quel moment ? Quand est-ce que les premières pierres de l'avalanche, les minuscules cailloux... A quel.. Une larme plonge dans la tasse et disparaît. Confondu dans le liquide d'or. Noyé. Quand s'étaient-ils quittés ? Comment était-il possible qu'elle ne se rappelle pas. Reviens reviens rappelle-toi à moi. Chronologie. Donne du sens. Explique-moi.  Et ces lettres qui sonnent et tapent dans sa tête. Et ce visage qui revient sans cesse. Elle ferme les yeux, serre les poings. Si elle se concentre assez fort elle devrait pouvoir disparaître. Sa vie commençait à peine. Recommençait à peine... Ils s'étaient quittés. Ils s'étaient dit adieu. Pour se revoir le lendemain. Devait-elle quitter les Halles ? Quitter encore encore. Ses ongles grattaient sa peau, y déposant de fines traces rouges. Elle lui avait tout caché. Elle lui avait presque menti. -mma. Et, elle avait omis. Puis il avait été trop tard. Une avalanche. Puis le silence. Il était trop tard. Il n'était plus. Et depuis plus rien. Ni elle.


Dernière édition par Lorelaï Peony le Lun 3 Fév - 15:28, édité 1 fois
Sariel Fawkes
Sariel Fawkes
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


D'un temps qui avance et se fige [Abandonné] Empty
Re: D'un temps qui avance et se fige [Abandonné]
Sariel Fawkes, le  Ven 24 Jan - 22:44

Il suffit d'un instant, et tout s'immobilise. Il suffit d'un instant et plus rien n'a de sens. Pas plus de sens que tout le reste, pas plus de sens mais l'impression colle bel et bien à la peau. C'est une marque indélébile. Ça le reste.
Oui, je le sais trop bien. Je ne l'imagine que trop bien. Je connais l'avoir et je conçois la perte. Mieux encore : je les comprends, je les ressens parfois, moi aussi. Ils sont là, ils s'immiscent dans la peau et sous les ongles, ils restent pendus aux lèvres et glissent sur la langue en miel et en fiel.

Je les ressens quand le soir, il n'y a rien plus rien à faire qu'à penser. J'essaie de me tenir occupée un maximum, j'essaie de faire, de paraître et d'être jusqu'au bout. J'essaie d'envahir l'espace, et mon propre espace, j'essaie de le combler un maximum. Une histoire de faire semblant. C'est facile, ça ne mange pas de pain. C'est ça le monde : une histoire de tout et de rien. D'avoir et de perte. C'est malheureux, mais c'est à ça que tout se tient.
J'ai cherché, un temps, dans une prière de trop, un exorcisme solitaire. Me débarrasser de ce qu'il y avait là, en-dedans. Sans doute aurais-je dû m'y prendre plus tôt : j'ai bien trouvé ce qui coinçait, et ne suis pas tombée sur un os. Bien plus que ça, en réalité. Je suis tombée sur un vide qui prenait toute la place. Et moi, j'ai fini par me sentir de trop.

Il y a des blessures auxquelles on ne donne pas de nom. Puisqu'on arrive pas à les quantifier, en déterminer une cause précise ; encore moins un quelconque apparat qu'on pourrait examiner en symbolisme. On veut bien tenter d'en parler, mais c'est peine perdue. Ça ne sortira pas. Peut-être parce que ça ne doit pas sortir. Peut-être parce que ça doit rester là, et puis voilà. Vivre avec, c'est le pari des courageux et des volontaires. Pour d'autres, c'est juste un poids en plus à porter. Une écaille perdue à cacher pour mordre la poussière en silence.
Je crois que j'aime à me targuer d'appartenir à cette catégorie. Pas la seconde, la première. De ceux qui tomberont pour toujours se relever. Et foncer dans le tas. Je ne me connais pas fonceuse, je me sais entreprenante. Avec tous les éléments qu'on veut bien me donner. Écrire des histoires sur ma peau, en nœuds dans mes longs cheveux. Développer des photographies inédites en un regard. Je veux vivre et faire vivre. Parce que moi aussi j'ai péché, et en connaissance de cause, je récolte ce que j'ai semé. Une fois qu'on l'admet, on finit par se taire et par se laisser simplement aller. Avoir mal, c'est une chose. Transformer sa douleur, c'est toujours créer.

Créer un paysage à son passage ; mentir des pieds à la tête, mais pas à soi. Mentir aux ça va en éludant simplement la question. Ne rien dire, ce n'est pas accepter. Ce n'est pas promettre non plus. Ne rien dire, c'est garder et tout crier avec les yeux. Je n'ai jamais affirmé être équilibrée.
Le café noir le plus court que vous avez, il me regarde et j'acquiesce, comme pour l'encourager. Voilà, il sourit, j'ai tout gagné.

Ils dansent sur le bois, mes doigts, ils s'élancent sur la mélodie qui ne faiblit pas. Fond sonore important, toujours très important. Fond sonore essentiel même, c'est la bande-son de ma vie que vous avez là,
-so little time (juste un petit moment)
_try to understand that I'm (j'essaie de comprendre qui je suis)
_-trying to make a move just to stay in the game (d'agir pour rester dans la partie)
__I try to stay awake and remember my name  (j'essaie de rester éveillée, de me souvenir de mon nom)
__-but everybody's changing and I don't feel  (mais tout le monde change et je ne me sens plus)
___the same  (la même),
c'est la bande-son de ma vie, et mon cœur qui bat.

Vous voyez, je regarde souvent les visages. Puisque eux aussi peuplent ma vie. Eux aussi peuplent mon monde polychrome et déstructuré. Ils se doivent de coller, ils doivent s'adapter. Je ne permets plus les épanchements douteux, je ne permets plus les fièvres dans mes paysages ensoleillés. A part si elle est d'or et d'ivresse. A part si elle est d'avoir trop vu, trop voulu.
J'en ai vu, des minois. Et le vôtre ne mérite pas de finir esseulé au fond d'une tasse, mes doigts ne s'engagent pas à agripper le menton, mais c'est tout comme, le ton suffira peut-être pour qu'elle me regarde. Vous permettez que je m'installe ici ?
Je n'insiste pas spécialement, tenez, mon café est déjà là.





Edit Artemis : Bonjour Velina, ton message comporte une partie dans une langue étrangère qui n'est pas traduite. Or, selon le Règlement RPG, tout écrit en langue étrange se doit d'être traduit. Merci d'éditer en conséquence. Belle journée.
Page 1 sur 1

 D'un temps qui avance et se fige [Abandonné]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.