AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-64%
Le deal à ne pas rater :
Souris gaming filaire Logitech G402 Hyperion Fury
25.54 € 69.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 1
Plic et ploc sur les pavés [Abandonné]
Isolde Momba
Isolde Momba
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Plic et ploc sur les pavés [Abandonné] Empty
Plic et ploc sur les pavés [Abandonné]
Isolde Momba, le  Mer 8 Jan - 15:32

Saison 30 – Hiver

Plic et ploc sur les pavés. Il pleuvait à fines gouttes et la brume londonienne engloutissait chacun des immeubles qui flirtait un peu trop avec le ciel. Isolde profitait de cette morne fin d'après-midi pour échapper à l'ambiance électrique qui régnait chez son père et sa belle-mère. Nora Momba ayant dû effectuer en dernière minute un déplacement professionnel, Leanne et sa sœur aînée s'étaient retrouvées à la charge du père. La Gryffondor avait eu beau supplier sa mère de la laisser passer les vacances à Poudlard, elle n'avait pas obtenu gain de cause auprès de l'avocate dont les talents en rhétorique n'étaient donc décidément pas héréditaires. Isolde s'était juré qu'à sa majorité, plus personne ne lui donnerait d'ordre. Par ailleurs, les deux sœurs paraissaient plus distantes l'une de l'autre et Isolde avait besoin de solitude. Leanne entrait dans l'adolescence tandis qu'Isolde s'y était déjà noyée. Les deux fortes têtes se parlaient moins et il était temps pour l'aînée de faire un tour dehors et de respirer.

Les volutes de buée s'évaporèrent tandis que la Londonienne rabattit d'un geste décidé la capuche de son manteau d'hiver. Isolde détestait ce climat hésitant entre neige et pluie, ce moment de la journée entre chien et loup. L'adolescente emprunta volontairement des rues calmes. Les yeux rivés sur le sol humide, elle avançait au hasard – sans jamais se perdre toutefois. Quelques semaines auparavant, elle avait fait coudre un pan de tissu à l'intérieur de sa veste afin de pouvoir y glisser sa baguette magique. À chacun de ses pas, le bois exerçait une légère pression contre ses côtes ; ce n'était pas agréable, mais c'était rassurant. Isolde se sentait invisible, protégée. Les passants qui la croisaient ne lui adressaient pas un seul regard et seuls certains oiseaux s'envolèrent sur son passage, dérangés dans leurs affaires volatiles. La lumière était fade et les ruelles sans aucun charme alors qu'à quelques blocs de là, le boulevard était semblable à une fourmilière dans laquelle on venait de donner un coup de talon ; encombré et désorganisé.

Faute de pouvoir penser correctement – car Isolde ne s'adonnait que très rarement à de profondes introspections –, marcher lui faisait du bien. Tout pour s'éloigner de ce foyer toxique. L'avantage, c'est que Mr Hawkes ne piétinait pas son autonomie, installant une forme de distance entre sa fille et lui, moins par désintérêt que par désir de lui donner un peu d'espace, ainsi qu'elle le lui avait demandé ; et Barbra n'avait à présent plus son mot à dire, ce qui était une grande avancée par rapport aux mois précédents. Isaac restait un partenaire manipulable et soumis, mais c'était son problème, et plus Isolde s'en tenait à l'écart, mieux elle se portait.

La lionne solitaire trouva une petite place à l'écart du monde, où trônaient une statue de bronze aux formes étranges ainsi qu'un banc qui ne demandait qu'à avoir un peu de compagnie. Isolde s'y avachit sans ménagement ; l'assise était légèrement plus haute qu'à l'ordinaire. Isolde regarda ses pieds se balancer dans le vide. La pluie s'adoucit et devint bruine.


Dernière édition par Isolde Hawkes le Mer 22 Jan - 14:58, édité 1 fois
Mangemort 87
Mangemort 87
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Plic et ploc sur les pavés [Abandonné] Empty
Re: Plic et ploc sur les pavés [Abandonné]
Mangemort 87, le  Mer 22 Jan - 11:50

Les heures défilaient et avec elles, ton anxiété ne faisait que grimper. Ce soir, il ne se passerait peut-être rien du tout. Il se pouvait que ce ne soit qu’un coup du hasard, une cicatrice comme tant d’autres. Ce n’était pas la première fois que ton corps recevait les marques de la hargne d’un autre. Peut-être que tu ne faisais que cauchemarder, que les délires avaient pris le contrôle de ton esprit. Après tout, ce serait très arrangeant de se dire que Fañch n’avait pas été blessé et que Jade n’était pas morte. Que tout ceci se passait dans ta tête, dans ta tête uniquement.

Ton regard se porte sur l’hideuse cicatrice. Ce n’est qu’une trace du passé. Une parmi tant d’autres. Le haut de ton ventre trahissait encore l’embrochement contre le lustre de Poudlard lors de l’attaque des Mangemorts ; tes épaules étaient constellées des attaques de 13, etc. En fait, la plupart de tes marques t’avaient été laissées par l’Ordre Noir — à l’exception, au fond, de celles de l’accouchement, de quelques coups de couteau d’une Phénix, et du couteau d’un Auror. Cette fois-ci, c’était un animal — un loup, pour être exacte. Les risques du métier.

Tu fermes les yeux. Il faut que tu sortes de chez toi, que tu prennes l’air. Gardant une fiole de secours dans la tête, au cas où l’impensable soit possible, tu claques les pavés de tes bottines cloutées. Les illusions te protègent, et la brume londonienne aussi. Tu offres ton visage — son visage, puisque tu l’as emprunté — à la pluie. Ce soir sera comme hier soir. Tu as rêvé. Tu as tout imaginé. C’est la seule explication. Dans quelques heures, la Lune sera ronde et les nuages ne la couvriront plus. Es-tu prête à voir tes espoirs faire un plat ?

Tu resserres les pans de ta veste contre toi. L’hiver ne fait de cadeau à personne, mais ce frais a le mérite d’être vivifiant. Déambulant sans direction, errant en quête de distraction, tu souris en reconnaissant sur un banc une de tes élèves préférées. Alors que tes larges bottes claquent dans son dos, la pluie se calme. Le rideau s’ouvre.

— Qu’est-ce que tu fuis sous la pluie ?

Isolde Momba
Isolde Momba
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Plic et ploc sur les pavés [Abandonné] Empty
Re: Plic et ploc sur les pavés [Abandonné]
Isolde Momba, le  Mer 29 Jan - 14:42

À mesure que la pluie se calme, l'esprit d'Isolde sort de la brume. Les barrières tombent, les rideaux se lèvent, la porte s'ouvre, laissant pénétrer une onde de tristesse. Il ne pleut désormais qu'à l'intérieur de l'adolescente. Ses yeux sont secs mais son cœur s'emplit de peine. Tout lui revient telle une vague ramenant déchets et cadavres au pied d'une plage. L'écume les recouvre avant de fondre sur le sable. Isolde creuse le sol trempé, tente d'y enfouir ses colères et ses peurs, sa bile et ses larmes. Mais chaque fois l'eau les déterre et rapporte davantage de vestiges en miettes.

Les poings qui se serrent, la gorge qui se noue
de la salive amère arrive par remous
Isolde crache
crache
à défaut de pleurer
peines ainsi se détachent quand on ne peut crier

— Qu'est-ce que tu fuis sous la pluie ?

Isolde se retourne brusquement. Une silhouette bien trop insaisissable pour être réelle. La magie est à l'œuvre. C'est sans doute la première fois qu'elles se voient. La lionne détaille l'ombre féline avant de détourner les yeux.
— J'pensais que vous m'aviez oubliée, répond-elle dans un murmure.

Nulle trace de peur malgré l'adrénaline qui pulse dans ses veines. Elle s'interroge. Pourquoi l'Ordre est-il toujours le seul à se mettre à sa recherche lorsqu'elle disparaît ? À croire qu'il se préoccupe d'elle – quand ça lui chante, certes, mais il a le mérite de savoir où et quand la trouver.
— Je fuis rien du tout.

Ce sont les autres qui fuient. Le père, ses responsabilités ; la mère, ses insécurités ; la sœur, les principes ; l'amie, la vie elle-même.

Son attention se reporte sur l'incompréhensible et unique ornement de la petite place. À la fois de profil et de dos, la statue paraît tout autant immobile que mouvante.
Contenu sponsorisé

Plic et ploc sur les pavés [Abandonné] Empty
Re: Plic et ploc sur les pavés [Abandonné]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Plic et ploc sur les pavés [Abandonné]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.