AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -55%
Remise de 50% sur le tractopelle de chantier à ...
Voir le deal
10 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: La Forêt Interdite
Page 1 sur 1
Nouvelle promenade et punition [Terminé]
Elida Cestero
Elida Cestero
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Nouvelle promenade et punition [Terminé] Empty
Nouvelle promenade et punition [Terminé]
Elida Cestero, le  Mer 08 Jan 2020, 21:39

Janvier, premier week-end de la rentrée - Hiver, saison 30 - avec madame la directrice des serdaigles ou aussi Lorelaï

Les vacances c’était… Génial ! Papa et maman avaient pris quatre jours de vacances, quatre c’est énorme quand je pense aux autres années où ils n’en n’avaient que deux, pour Noël et nouvel an. Là, ils ont doublés leurs vacances, et si ça peut paraître très peu aux yeux de certains, moi j’en était très contente. Parce que de toute façon, ils sont tellement pas souvent à la maison que ça me fait bizarre d’être avec eux, même si j’aime quand ils sont là bien sûr ! C’est compliqué à exprimer, parce qu’en même temps je suis contente et en même temps je suis hésitante sur la manière de faire avec eux. Mais on fait avec, et puis pendant ces quatre jours j’ai pas mal parlé. Mes parents semblaient vouloir tout savoir sur mon école, c’était vraiment amusant de leur faire découvrir tout un monde. Même si je n’ai pas pu leur montrer ma magie, c’est interdit de faire de la magie en dehors de l’école, j’ai pu leur décrire le château, le parc, les cours, les professeurs, la magie, les repas… Ils ne peuvent pas y aller, mais je crois que maintenant ils connaissent Poudlard aussi bien que moi ! C’est à dire pas super bien non plus car je n’ai eu que quelques mois là-bas. Bien sûr je n’ai pas raconté mes trois sorties dans la Forêt Interdite, ils n’auraient pas été très contents de savoir mes bêtises, et pour les fêtes ç’aurait été dommage de me faire gronder. Même la abuela Lylianna semblait contente de m’écouter ! Et Mark également bien sûr. En fait, je pense qu’ils étaient tous étonnés que je parle "autant", mais il fallait bien que je leur décrive mon école extraordinaire, et les dessins n’auraient pas suffit. J’en ai fait quelques uns bien sûr, mais c’est une des rares fois où les mots ont été plus utiles que les images.

Et en plus de ces quatre jours en famille, il y a eu tous ceux passés avec le grand frère. On n’est pas beaucoup resté à la maison en fait, sauf quand je faisais mes devoirs et quand on mangeait, mais sinon on était dehors. Et c’était super bien ! Sauf lorsqu’on a dû aller chercher une nouvelle baguette, parce que j’avais cassé la mienne le soir de la veille du départ pour les vacances. D’ailleurs, Mark n’était pas content et m’a laissé parler toute seule dans ma boutique… Mais je ne lui en ai pas voulu. Le vendeur non plus n’avait pas l’air très content, il a même pensé que je n’étais pas soigneuse, mais c’était pas ma faute… Je me suis pas embêtée à lui expliquer comment j’avais fait, un "au revoir et merci" avait suffit. À part ça, on a fait pleins de tours dans le parc en parlant espagnol, on a fait des bonhommes de neiges et il a même accepté de faire une bataille de boules de neiges ! On a beau avoir dix ans d’écart, Mark reste mon grand frère, et il avait pris ses vacances juste pour être là avec moi… Dire que j’aurai aimé avoir mes parents avec moi à chaque fois serait égoïste, même si c’est la vérité il faut bien avouer. Mais bon, je me suis bien amusée. J’ai même raconté mon premier cour d’astronomie à Mark, un soir où le ciel était dégagé : il m’avait proposé de regarder les étoiles, alors j’ai accepté et en même temps je lui ai raconté les légendes inventées par les élèves ce jour-là. Bien évidemment je n’ai pas parlé de la flèche ni du bazar qui a suivit, seulement les légendes et mes dessins, alors il était content et je crois satisfait de cette méthode d’apprentissage, même je pense qu’il aurait aimé que j’aille en raconter une moi aussi.

Sauf qu’au bout d’un moment, les vacances se sont terminées. Il fallait bien retourner à l’école ! Et j’étais contente d’y retourner, et je suis contente d’y être maintenant. Les élèves ne m’ont pas manqué, leur bruit incessant non plus, mais utiliser ma baguette, si, ça m’avait manqué. Faire de la magie, même sans toujours réussir, faire des potions souvent ratées, étudier les étoiles, les plantes magiques et les animaux… Chaque endroit a sa spécialité ! Alors je suis contente d’être de retour pour étudier. Et découvrir, encore et encore, dessiner et inventer… Visiter aussi. On est rentré depuis quelques jours maintenant, c’est le week-end, et je dois bien dire que la Forêt Interdite m’appelle encore. Avant les vacances, j’y étais allée quelques fois, et franchement c’était super intéressant ! Bon, et très effrayant aussi, surtout effrayant en fait, mais on fait des jolies rencontres là-bas. Enfin, pas toujours jolies, mais j’ai bien aimé. Sur le moment pas toujours, mais quand on y repense… On trouve ça bien. Non ? Moi, si ! Alors je vais y retourner. Tout simplement. Mais je vais pas loin, promis. Juste sur le devant, ça suffira, pour dessiner un peu, encore dessiner, toujours dessiner. Dessiner la forêt cette fois-ci, alors il ne faut pas aller trop loin, garder en tête la quantité d’arbres de la forêt qui empêche la lumière de bien arriver sur le sol depuis le ciel, qui rend le parcours difficile et dangereux, qui fait qu’on se perd plus facilement.

Alors, carnet et crayon directement dans la main (pourquoi s’embêter à prendre un sac ?) je sors, laisse ma tour et mes fenêtres pour rejoindre le parc puis entrer dans cette forêt aux si nombreux secrets. Quelques pas, assez pour être presque sûre qu’on ne me voit pas depuis le parc. Presque seulement parce que je ne suis pas dans le parc donc je ne peux pas juger malheureusement. Mais je ne vois plus le parc. Alors je cherche, mon regard se pose sur un tronc couché à la surface lisse, je m’y assois et un petit moment contemple la vue avant de sourire, satisfaite de la vue. C’est parfait pour dessiner. Et à cette pensée, je m’y mets.


Dernière édition par Elida Cestero le Mar 02 Juin 2020, 18:31, édité 1 fois
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Nouvelle promenade et punition [Terminé] Empty
Re: Nouvelle promenade et punition [Terminé]
Lorelaï Peony, le  Mer 08 Jan 2020, 22:27

Lorelaï a 25 ans, c'est après l'événement de la faille temporelle. Elle a "chronologiquement" 22 ans.
Lorelaï s'était emmitouflée dans son épaisse cape bleue, la tête cachée sous sa large capuche, son sac plein de cahiers, de crayons et de pastels à l'épaule.
Elle se faufila entre les élèves, descendant de ses appartements, évita ses collègues qu'elle remarqua au loin - dont un en particulier - jusqu'au parc du château.

Arrivée depuis à peine quelques mois à l'école, Lorelaï n'avait pas eu une minute pour elle. Entre l'organisation de la rentrée, la formation des nouveaux préfets, les articles qu'elle devait rendre au Chicaneur, et ses heures à prester aux Halles, elle avait l'impression de courir comme un poulet sans tête.
C'est pourquoi, lorsque l'occasion se présenta de pouvoir être enfin seule, elle décida de se cacher sous son manteau - même si au milieu de tous ces adolescents, il était difficile de rater une adulte de son âge - et d'aller se perdre dans la nature pour dessiner. Tout ce qu'elle souhaitait, c'était s'installer au pied d'un chêne, sans qu'un élève ou un collègue ne viennent lui poser une question ou lui demander une faveur. Se déconnecter, penser à elle et se plonger pleine et entière dans les détails d'une fleur ou d'un champignon.

Scrutant le parc du regard, la jeune sorcière ne pu que constater que du monde affluait de partout. Elle continuait de s'enfoncer dans le parc, jusqu'à la lisière de la forêt. Je vais pas vraiment rentrer dedans, juste un peu, juste me cacher derrière cet arbre, là un peu plus loin... Juste, pour qu'on ne me remarque pas, pensa-t-elle en posant un premier pas sur le sol jonché de branches et de feuilles mortes.

Si seulement, à cet instant lui était revenu en mémoire sa folle aventure avec le jeune Artemis - quelle plaie aussi celui-là ! qu'était-il devenu ? - et avec le bébé trolle, peut-être aurait-elle rebroussé chemin. Mais sa mémoire lui faisant, comme souvent, défaut elle s'enfonça petit à petit dans la forêt, se délectant des odeurs de nature mouillée et de fleur.
Cependant, très rapidement, son attention fut attirée par du mouvement pas très loin de l'arbre sous lequel elle avait prévu de s'asseoir. Une pluie d'hypothèses plus rocambolesques les unes que les autres lui traversa la tête. Et si c'était un hippogriffe ? Ou un centaure ! Ou un loup ! Ah, un loup-garou !! Un trolle - tient ? - Ou encore... encore... Un élève ? Ou plutôt une élève ! Et une élève de sa maison qui plus est. Mademoiselle Cestero ! dit-elle Puis-je savoir ce que vous faites au sein de la forêt interdite ? Qu'est-ce que vous ne comprenez pas dans "forêt interdite", demanda-t-elle en s'avançant vers la jeune fille. Vous savez que nous sommes ici sur le territoire de créatures qui ont tout à fait le droit de nous mettre dehors à coup de pieds, ou pire... de nous dévorer ? Suivez-moi dans mon bureau, et que ça saute ! Allez.

Tout en s'avançant vers le château, la petite sur ses pas, Lorelaï se demandait ce qu'elle allait bien pouvoir dire à son élève. Elle détestait retirer des points, et encore plus à sa propre maison qui galérait depuis si longtemps à gagner la coupe.
La directrice soupira, tandis qu'elles montaient les marches vers son bureau.

Elles arrivèrent enfin dans son bureau de Directrice de Maison, qu'elle avait décoré à son goût. 
C'était la première fois qu'un élève y rentrait, et elle se surprit à se demander ce que la jeune Cestero en pensait.
Mais ce n'est pas la question qu'elle lui posa. Mademoiselle Cestero, dit-elle. Etant directrice de la Maison des Serdaigle, je tiens à me comporter comme bonne représentante de ma maison, et faire preuve d'ouverture d'esprit. C'est pourquoi je vous donne l'occasion de vous expliquer. Que faisiez-vous das la forêt interdite ?
Elida Cestero
Elida Cestero
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Nouvelle promenade et punition [Terminé] Empty
Re: Nouvelle promenade et punition [Terminé]
Elida Cestero, le  Sam 11 Jan 2020, 12:27

Les arbres de la forêt interdite sont vraiment beaux, ils sont là car ils en ont envie, et je pourrais presque affirmer qu’ils ne se sont pas installés là par obligation de l’Humain. C’est d’ailleurs ce qui rend une forêt belle, se dire qu’elle est "sauvage" et non organisée aux yeux de l’Homme qui plante les arbres en belles rangées pour ensuite appeler ça un bois, ou peut-être même une forêt, pour ensuite généralement se mettre à couper des arbres pour ses propres besoins. Au moins ici, ce sont les animaux et les créatures magiques qui vivent dans cet endroit, qui l’utilisent, et à bien meilleur escient que certains humains. Moi promis je ne détruis rien, je fais attention, puis j’aime trop être dehors pour ça. Je me contente de regarder, observer, chercher les moindres petits détails, m’y promener dès que je peux, et surtout dessiner. Dessiner les arbres, les fleurs, les animaux que je croise… Dessiner pour ne pas oublier, pour imaginer de nouveaux paysages à partir d’un qui existe déjà… C’est mon jeu, c’est une belle activité je trouve, et qui ne fait de mal à personne en plus.

Mais ça reste une activité que je fais en ce moment dans un endroit interdit, je le sais bien, là où je ne devrais pas être et où il ne vaudrait mieux pas que quelqu’un me voit, sinon je risque… De me faire punir ? Oui, certainement. Sauf qu’on ne maîtrise pas toujours tout, et si avant les vacances j’ai pu me promener "tranquillement" si on peut dire ça parce que ça n’avait pas vraiment été tranquille et même plutôt dangereux, aujourd’hui il y a quelqu’un qui me voit. Qui me voit et ne me laisse pas faire. C’est une voix d’adulte qui s’élève non loin, me faisant sursauter grandement de mon tronc alors que je dessine, entendre mon nom de famille est étonnant mais pas trop parce que j’ai l’impression que tous les adultes connaissent mon nom de famille. Alors je relève la tête, fermant mon carnet dans un geste effrayé en regardant l’adulte qui n’est pas n’importe qui. Oh non, la directrice des Serdaigles… Je sais pas si c’est pire ou mieux que la directrice tout court, mais quoi qu’il en soit c’est inquiétant. Finalement, j’aurai dû rester dans le parc aujourd’hui. Elle n’a pas l’air contente, pas du tout content d’ailleurs, et il faut bien admettre que je la comprends. Sans oser répondre quelque chose, peu sûre qu’elle attende des réponses à ses questions enchaînées, je repense aux araignées géantes dont avait parlé une dame avant les vacances, ces créatures-là peuvent nous dévorer, n’est-ce pas ? Mais quand même… Elles ont pas un territoire si grand, c’est pas possible, je suis pas allée loin aujourd’hui !

Les adultes ont raison, toujours raison, ou du moins très souvent raison. Alors je me lève, serrant mon carnet contre moi, muette et à vrai dire presque terrifiée. J’aime pas parler, j’aime pas quand on crie, j’aime pas les adultes en colère. Et les adultes en colère crient souvent. Ou bien nous grondent fort fort. Et ça fait peur. Très peur. Alors j’ai peur, et je suis ma directrice, juste derrière elle, on traverse le parc puis on monte jusqu’à son bureau, ça me laisse le temps d’imaginer les pires punitions que peuvent donner les adultes aux élèves de l’école. Et c’est inquiétant. La dame ouvre la porte, on entre et je me laisse quelques secondes pour regarder rapidement autour de moi. Je suis jamais rentrée ici, et même si c’est vraiment pour une mauvaise raison, je suis quand même curieuse. Alors je regarde brièvement, c’est joli, mais je ne souris pas comme des fois je fais quand je trouve quelque chose joli. C’est beau mais il faut se taire, comme toujours, et écouter. Et l’adulte dit vouloir faire preuve d’ouverture d’esprit, une preuve de gentillesse, non ? C’est une question qu’elle me pose, il faut répondre, parler. Réfléchir, encore et encore, beaucoup, ouvrir la bouche pour faire un premier essai mais rien ne sort. Alors je serre un peu plus mon carnet contre moi, geste rassurant, j’inspire, puis je murmure «Je voulais dessiner l’intérieur de la forêt.» Encore une raison bête, idiote, qui n’excuse absolument rien, mais rien n’excuse le fait d’entrer dans la forêt. Je lève la tête vers elle, sans vraiment oser la regarder mais Mark dit que c’est la politesse de regarder les gens à qui on parle. «J’aime bien être dehors, c’est joli. Mais dans le parc, il y a du monde, ils font du bruit, et j’aime pas… Et la forêt est belle, c’est naturel, c’est… ça fait beau sur mon carnet.» Je m’arrête là, sans avoir plus rien à ajouter, à expliquer, à exprimer. Décrire la forêt serait montrer qui je suis à l’intérieur, et je ne veux pas ça non plus.
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Nouvelle promenade et punition [Terminé] Empty
Re: Nouvelle promenade et punition [Terminé]
Lorelaï Peony, le  Ven 15 Mai 2020, 15:03

Oh Seigneur Dieuuuu, elle est craquaaaante ! aaaaaaaah ! comment garder une consistance de directrice devant une Lorelaï miniature qui aime dessiner la nature et ne supporte pas les gens ?! Comment faire pour avoir l'air sérieuse et un tant soit peu autoritaire quand on a face à soi, une version aux cheveux plus foncés de soi-même dix ou onze ans plus tôt ? Comment ?
La vie n'avait pas préparé Lorelaï à ce genre de situation, alors elle improvisa, comme souvent depuis qu'elle avait accepté ce travail.
- Vous dessinez Miss Cestero ? Je peux voir votre travail ?... Vous n'êtes bien sûr pas obligée d'accepter, le travail d'un artiste est parfois très personnel, c'est à lui de choisir s'il veut le partager, et surtout à qui, et quand il le veut... Mais je vous avoue que j'ai moi-même beaucoup dessiné le château et ses alentours quand j'étais élève ici, et en particulier les plantes du Parc. Comme mon père est fleuriste, j'ai toujours eu une attirance vers les fleurs, leurs formes et couleurs...

Lorelaï se replongea quelques secondes dans ses souvenirs, de son enfance parmi les fleurs à ses débuts au château. Il lui avait fallu plusieurs années, et certaines rencontres en particulier, pour s'ouvrir aux autres. Elle avait passé ses premières classes à Poudlard en solitaire, et ça ne lui avait pas vraiment déplu. Il y a quelque chose de beau, et de presque sacré dans la solitude. Une sensation qui s'amplifiait quand elle était seule avec ses cratons aquarelle, dans un jardin ou un bois.
Elida Cestero
Elida Cestero
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Nouvelle promenade et punition [Terminé] Empty
Re: Nouvelle promenade et punition [Terminé]
Elida Cestero, le  Sam 16 Mai 2020, 09:45

C’est sûr et certain, je vais me faire gronder. Gronder fort, parce que la directrice de ma maison ne doit pas être très contente de m’avoir trouvé dans la Forêt Interdite. Pourtant, j’avais fait attention en y entrant ! Mais bon, elle devait être cachée. Ou alors elle y était déjà lorsqu’elle m’a vu ? Oh, peut-être. Du coup, elle aussi aurait fait une bêtise. Sauf qu’on ne gronde pas les adultes, ils sont grands, ils savent ce qu’ils font. Moi aussi, c’est juste que les gens sont persuadés que cette forêt est super dangereuse monstrueuse méchante et tout ça. Je ne suis pas trop d’accord, mais je ne suis pas ici pour donner mon point de vue, les adultes s’en fichent de ça. Enfin non pas vraiment car madame Peony, même si elle n’a pas l’air très contente, prend tout de même le temps de m’écouter pour savoir que je faisais là. Alors j’explique, il le faut bien.

Et comme je suis persuadée qu’elle va me punir comme font souvent les adultes face à une bêtise, je l’écoute bavarder sans savoir quoi penser, que comprendre. Elle voudrait voir mes œuvres mais en même temps dit que je ne suis pas obligée car c’est à moi de choisir si je veux montrer ou non, et à qui je veux les montrer. Et elle parle d’elle, qu’elle-même a dessiné le château et le parc, peut-être même la forêt, lorsqu’elle était élève, qu’elle a dessiné beaucoup de fleurs. Elle parle de son papa fleuriste qui certainement lui a transmit le goût pour toutes ces choses que j’aime aussi – fleurs, nature, formes, couleurs. Au fur et à mesure que je l’écoute, mes yeux s’agrandissent, c’est qu’elle est bavarde la directrice ! Je m’attendais à beaucoup de choses, mais pas du tout à ça. Non non, pas du tout à ça. Je crois que les adultes peuvent être des personnes très étonnantes.

Finalement, elle se tait et j’ai l’impression que c’est à moi de parler. Elle a tant dit que je dois tout remettre en ordre dans ma tête pour trouver quoi dire. J’en oublierais presque pourquoi je suis là, c’est vraiment très étonnant. Mais je souris soudainement : les dessins ! Elle voudrait voir mes dessins ! Même si je ne suis pas obligée, j’ai bien envie de les lui montrer. En fait, elle a l’air assez gentille bien qu’un peu bavarde. Et puis, elle dessinait elle aussi, les mêmes choses que moi. Alors je desserre mon carnet de contre moi pour le lui tendre timidement «Je dessine là-dedans.» Suis-je censée parler plus ? Certainement. «C’est mon grand-frère qui me l’a acheté, c’est un carnet à dessin, je fais tout dedans. Des fleurs, des arbres, des animaux, des nuages, des étoiles. Un peu tout...» Je ne suis pas du tout forte en conversation, est-ce c’est ce que je devrais dire là ? J’explique, sans trop savoir si c’est bien. C’est que je ne m’attendais pas à ça. Mais j’avoue que je préfère parler de fleurs, de couleurs et de dessin plutôt que de punition.
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Nouvelle promenade et punition [Terminé] Empty
Re: Nouvelle promenade et punition [Terminé]
Lorelaï Peony, le  Mar 02 Juin 2020, 14:21

La jeune Serdaigle ouvrit son cahier et montra ses productions à Lorelaï.
- C'est très réussi Miss Cestero, je suis impressionnée. Je savais pas que vous aviez un tel talent ! Et comme vous n'êtes surement pas sans savoir, le talent n'est rien sans travail. Et vous travailler votre talent. Je suis fière de vous. Pour ce point - pas pour les balades dans la forêt interdite - précisa la directrice, je suis très fière de vous.

Lorelaï se recula dans son siège bleu, pensive.
- Mmh... Bien, je vais devoir retirer des points à la maison. Je le fais à contre cœur, mais c'est ainsi quand on trouve une élève dans la Forêt Interdite. Dix points en moins pour Serdaigle, dit-elle avec un pincement au cœur. Mais je ne suis pas convaincue que ça suffise. Je souhaiterais que vous compreniez à quel point la Forêt Interdite est dangereuse. Je ne veux pas devoir un jour envoyer un hibou à votre famille pour leur expliquer que vous avez été mutilée par un troll ou une acromentulas. Ou pire, leur annoncer que vous y avez laissé votre vie pour quelques dessins ! Imaginez comme votre frère serait triste.

Lorelaï passait et repasser sa longue plume dorée entre ses doigts, pensive.
De longues minutes passèrent en silence, jusqu'à ce qu'elle reprenne la parole.
- Vous aurez quatre heures de retenue ce samedi durant lesquelles je veux que vous rédigiez une dissertation sur les différentes créatures que l'on retrouve dans la forêt et leur niveau de dangerosité. Je vais également demander à Mr Scott s'il peut, lui, vous faire comprendre la dangerosité de vos actes. Je le laisserai décider de ce qui est le plus juste comme manière de faire. Après tout, c'est à lui que revient la gestion de la Forêt Interdite.

Lorelaï expira longuement en se levant de sa chaise, elle posa ses poings sur son bureau en chêne, après avoir replacé sa plume dans son plumier.
- Miss Cestero, j'espère que vous comprenez que tout ceci est pour votre bien. Vous êtes une élève exemplaire, continuez comme ça. Et prenez soin de vous. Si vous trouver le Parc trop encombré d'élèves pour dessiner, nous pouvons trouver une solution. Pour le moment, vous pouvez disposer. Et j'attends votre dissertation dans ma volière pour samedi dix sept heure. Bien. Au revoir, finit-elle en se rasseyant. Allez-vous en maintenant.

Fin du RP pour Lorelaï
Elida Cestero
Elida Cestero
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Nouvelle promenade et punition [Terminé] Empty
Re: Nouvelle promenade et punition [Terminé]
Elida Cestero, le  Mar 02 Juin 2020, 18:29

Mark ne serait vraiment pas content s’il savait où j’étais en ce moment-même. Dans le bureau de la Directrice… Directrice des Serdaigles, certes, mais c’est bien pire. Parce que c’est ma maison. Celle à qui je fais gagner des points en rendant mes devoirs et en participant aux cours, c’est important. Le chapeau bavard a parlé de deuxième maison, et je trouve cela un peu exagéré je n’ai pas envie de faire des bêtises. Et même si aller dans la Forêt Interdite est une bêtise, je n’y allais pas juste pour faire des bêtises. L’adulte semble le comprendre, soudainement intéressée par mes dessins que je n’hésite pas à lui montrer car les adultes sont ce genre de personnes qui ne se moquent pas, ou du moins rarement ça dépend de quel adulte on parle, de ce que font les plus jeunes. Et elle, elle ne se moque pas. Elle se remet à parler tout plein en me félicitant, elle se dit impressionnée, elle parle de talent pour moi et de fierté pour elle face à mon travail. Je n’ose pas sourire parce qu’elle a reparlé de la Forêt Interdite, mais je ressers mon carnet maintenant fermé contre moi en baissant un peu la tête, comme une manière de remercier déjà observée chez les adultes. Car c’est gentil ce qu’elle dit. Je ne sais pas si c’est exagéré ou non, mais dans tous les cas ça fait très plaisir.

Sauf que la dame ne s’arrête pas là. Évidemment, je n’avais pas pensé échapper à une punition, je pensais d’ailleurs qu’elle allait faire ça et s’arrêter là. Mais faire perdre des points à Serdaigle ? Non, jamais je n’y aurais pensé. Mes yeux s’agrandissent, pas étonnés non, embêtés – horrifiés. C’est honteux ça, pas ce qu’elle fait, ce que moi j’ai fait. Parce que c’est ma faute. Alors je serre un peu plus mon carnet, me promettant de travailler encore plus en cours pour tout rattraper, faire disparaître cette punition. Des points en moins… Si seulement des dessins pouvaient faire gagner des points, le sablier en serait remplit. Mais ce n’est pas le cas, et ce n’est pas le moment de laisser les pensées s’éloigner. Car l’adulte continue, enchaîne. Je l’écoute sérieusement, sans oser la regarder. Juste écouter, enregistrer, approuver. Mark serait-il triste ? Oui, certainement. Et papa, et maman ? Et grand-mère ? Oui, peut-être. Ils seraient en colère aussi. En colère contre moi. J’aime pas quand ils sont en colère. J’aime leurs sourires, leur voix douce. Comme pendant les vacances, lorsqu’ils m’ont écouté raconter Poudlard. D’un autre côté, je suis persuadée qu’il n’y a pas que des créatures dangereuses. J’ai lu plein de livres sur les créatures magiques, il y en a des belles et gentilles… Je pourrais lui demander son avis là-dessus, sur ces créatures, mais je me tais.

Et j’attends. Je regarde la plume tourner dans les mains de madame Peony, soudainement hypnotisée par le mouvement régulier. C’est beau les plumes. Et puis j’écoute encore. Dix points de perdus, c’était pas grand-chose finalement. Comparé à quatre heure de retenue un samedi… Je travaille et je dessine, je rêvasse le mercredi. Mais le devoir demandé a malgré tout l’air très intéressant. Je prouverais qu’il n’y a pas que des créatures dangereuses dans cette forêt ! Je prouverais que c’est aussi un endroit magnifique de rêves et de vies ! Je hoche la tête pour montrer que j’ai entendu et compris. Je ne sais pas qui est ce monsieur Scott, mais je trouve qu’il a un métier étrange. Il s’occupe de la gestion de la forêt… Je ne comprends pas ce que ça veut dire, mais je me renseignerais plus tard. Car l’adulte se met en mouvement. Un long soupir et elle se lève, les poings sur le bureau. Je frissonne un peu, inquiète. J’aime pas les gens qui font ça. Peut-être n’est-elle pas gentille en réalité, peut-être va-t-elle me taper ? C’est bête, mais j’ai peur. D’elle. De ce qu’elle va dire. Je n’ai pas le droit de me plaindre, mais je n’ai pas envie qu’elle se mette encore plus en colère, je veux pas d’autres punitions, en tout cas pas qu’elle me tape.

Mais non, les poings ne bougent pas. Mauvaise imagination qui tente d’anticiper – comme si je pourrais y échapper. À la place, la Directrice m’explique que c’est pour mon bien, que je suis malgré tout une élève exemplaire et qu’il faut continuer. Elle dit qu’on trouvera une solution si je trouve qu’il y a trop de monde dehors, elle donne l’heure finale pour la dissertation puis me dit de sortir tandis qu’elle s’assoit. Je laisse les mots entrer, les empêche de sortir mais ne les analyse pas, pas maintenant. Un «Oui» tremblant puis un «Pardon» un peu perdu sans savoir ce que je dois dire. Il est impossible de me souvenir maintenant tout ce que j’ai appris. Un «Au revoir» est soufflé avant que je ne m’enfuis – une fenêtre, un endroit calme. S’échapper pour le reste de la journée.

- Fin du RP, merci tout plein Lolly ! -
Contenu sponsorisé

Nouvelle promenade et punition [Terminé] Empty
Re: Nouvelle promenade et punition [Terminé]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Nouvelle promenade et punition [Terminé]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: La Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.