AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-40%
Le deal à ne pas rater :
Maillot de football Third Paris Saint-Germain – 2019/2020
54 € 90 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 1 sur 1
Les livres disent que... [en cours]
Elida Cestero
Elida Cestero
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les livres disent que... [en cours] Empty
Les livres disent que... [en cours]
Elida Cestero, le  Mer 15 Jan 2020 - 17:31

Saison 30 - Hiver - avec 32

Neige neige neige, il y a de la neige partout ! C’est si joli tout ce blanc qui est tombé du ciel pour se poser sur tout surface horizontale ou même un peu penchée comme les toits et certaines branches d’arbres, c’est si magique à mes yeux, bien que ce ne soit rien d’autre que des flocons venus là couche par couche pour tout recouvrir, de l’eau en forme petits cristaux aux jolies formes lorsqu’ils sont posés contre les fenêtres, gelée par les températures basses qui fondra lorsque celles-ci remonteront plus loin dans ce mois de Février. Et même si ça va disparaître, il faut savoir profiter du moment présent, malgré le soir et la nuit qui arrivent après avoir coloré le ciel de couleurs flamboyantes et lumineuses. La lune, elle, est déjà levée depuis un petit moment, pas très loin d’être pleine bien que ce ne soit pas encore tout à fait son jour, elle brille tout là-haut entourée d’étoiles, beaucoup sont cachées par les nuages blancs qui l’entourent mais qu’importe ? Ces nuages ne font que diffuser la lumière de la lune, et ne font qu’aider les promenades dehors.

C’est bien pour ça que je promène dehors ce soir, après la journée de cours qu’il y a eu, parce que c’est beau lorsque tout est enneigé ainsi et éclairé par les rayons de la lune. Satellite naturel de la Terre, j’ai lu quelques trucs sur elle dans mes livres de la maison. J’aime bien la lune, c’est joli, et si dans mes histoires de magie "de chez les moldus" il était écrit que les loups-garous se transformaient pendant la pleine lune, il s’est en fait avéré que c’était vrai. Pourtant, il y a plein de trucs "moldus" par rapport à la magie qui sont faux, mais l’histoire des humains-loups est vraie apparemment. C’est étonnant, un peu inquiétant aussi, mais il suffit de pas sortir quand c’est la pleine lune et puis voilà, non ? Pour moi, si. Et puis j’ai toujours pas vu les créatures magiques que je voulais dans la grande forêt à côté du parc. Certes j’y ai rencontré des araignées géantes avec une dame qui en avait très peur, et j'ai aussi rencontré un étrange monsieur-renard, et même que je me suis fait gronder une fois alors que j’étais occupée à dessiner, mais je n’ai vu ni licorne, ni pégase, ni autre petite bête croisée dans les livres telles le Botruc ou encore la petite boule de poil dont je ne sais plus le nom. Et ça commence à m’embêter, parce que je suis persuadée qu’il y en a ! C’est écrit dans les livres que ces créatures existent vraiment… Alors je continue de vouloir en voir au moins une, juste une, même si je dois faire mes devoirs alors j’y vais pas trop souvent. Et puis il fait froid aussi… C’est d’ailleurs pour ça que je prends pas mon carnet pour dessiner, parce qu’ainsi je peux mettre mes gants avec mon bonnet, la cape d’hiver et les bottes. Et marcher, marcher… Jusqu’à croiser une jolie créature magique. Pas les grandes araignées cette fois-ci, non merci c’était trop horrible. Alors je suis partie de l’autre côté. C’est sûr. Ou presque, vu que je n’avais pas vraiment regardé devant moi !
Mangemort 32
Mangemort 32
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les livres disent que... [en cours] Empty
Re: Les livres disent que... [en cours]
Mangemort 32, le  Lun 20 Jan 2020 - 18:32

Le Corbeau aime l'hiver. Il s'y sent à sa place. Quoi de mieux que l'immensité glaciale et immaculée de la neige pour croasser de façon lugubre ? Un tâche noir au milieu du blanc, les Ténèbres dans la lumière. Il détonne dans ce paysage, ne se fond plus si bien entre les arbres qu'avant. Mais cela ne le dérange pas, il y a des fois où il aime être vu. La Forêt Interdite est sienne, elle est son territoire depuis bien des années. Il y vit d'ailleurs, et s'y transforme souvent. Il en fait le tour presque chaque jour. Et aujourd'hui, c'est sous sa forme masquée, pour changer. Il a envie de rencontrer une âme égarée.

Sa longue robe noire traîne dans la neige, y balayant les traces de pas que laissent ses bottes de quelques légers flocons déposés qui les recouvrent à peine. La neige grince sous ses pieds, il la tasse sans même s'y attarder. Il connaît chaque tronc d'arbre, chaque créature qui vit ici. Suffisamment pour savoir si quelqu'un se trouve dans la forêt en se contentant d'observer et d'écouter. Une nuée d'oiseaux qui s'envole un peu plus loin. Dans un sens qui ne correspond pas à leurs déplacements habituels. C'est là bas qu'il doit aller.

Transformé, il aurait pu sentir l'odeur. Mais là il ne se fit qu'à son instinct et à son ouïe qui reste plus développée que le moyenne de par son don. Et son instinct ne le trompe pas. Dans la direction indiquée, il trouve bientôt quelqu'un. Une silhouette seule, fine, fragile. Une silhouette d'enfant. Il n'usera pas de la baguette aujourd'hui. Jamais sur quelqu'un de si jeune, de si innocent. Il n'est pas un monstre, malgré les apparences. Les monstres n'existent pas. Sauf lorsqu'il a décidé d'en être un. Il ne comprend pas ce qu'une enfant si jeune fait ici sans surveillance.

Certes, lorsqu'il était élève à Poudlard, il était le premier à braver les interdits pour s'engouffrer dans la forêt. Mais la gamine devait être en première année, deuxième tout au plus. Elle risquait ici sa vie, pas uniquement un pic d'adrénaline. « Bonjour, petite. Tu ne devrais pas être ici. » Loin du château. Loin du territoire des Acromentules aussi, un bon point pour elle. Mais peut-être un peu trop proche de celui des Centaures. « Que fais-tu si loin du château ? » Trois-Deux n'essaie même pas de se faire menaçant. Au contraire, il préférerait qu'elle soit davantage en sécurité.
Elida Cestero
Elida Cestero
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les livres disent que... [en cours] Empty
Re: Les livres disent que... [en cours]
Elida Cestero, le  Mer 22 Jan 2020 - 17:08

Je me demande comment on fait pour voir une créature magique. Elles doivent être cachées quelque part, peut-être qu’elles n’ont pas envie que quelqu’un vienne les embêter, c’est de leur droit en même temps de ne pas vouloir la présence d’Humains autour d’eux, après tout la plupart sont assez méchants. Pourtant, je ne le suis pas moi, je ne dérange pas, après tout je suis calme et silencieuse, c’est d’ailleurs ce dont Lylianna était satisfaite généralement. Je voudrais juste regarder, en voir une vraie, vivante, de mes propres yeux. Parce qu’il faut bien avouer qu’après onze ans à lire des livres de légendes sur ces créatures dites inexistantes pour ensuite entendre à une nouvelle école que si, ces créatures-là existent bel et bien, c’est un peu, voir même beaucoup, étonnant. Incroyable d’ailleurs, mais les images dans les livres sont si réelles que je ne peux qu’y croire, et puis on en étudie en cours de Soin Aux Créatures Magiques. Alors elles existent, c’est sûr et certains, et pour me le prouver encore plus je dois absolument en voir une. Et puis, qui n’aimerait pas en voir une ? Bien sûr ça dépend lesquelles, je me serais bien passé des araignées géantes qui étaient vraiment horribles et terrifiantes, mais celles-ci sont derrière moi aujourd’hui, et elles ne sont certainement pas partout puisque la dame parlait de territoire. Donc aujourd’hui, je marche dans cette Forêt qui est en vrai interdite. C’est bien dommage, comment observer les plantes et créatures par nous-mêmes si on n’a pas le droit de les approcher ? C’est idiot, même si les adultes doivent avoir raison de l’interdire. Mais dans ce cas, il aurait fallu mettre le château plus loin, parce que c’est très tentant, même si Mark me dirait que je suis assez grande pour ne pas y mettre les pieds, j’aimerais bien l’y voir moi…

S’il n’y a pas trop de bruit ici, il y en a quand même un peu, mais c’est un bruit que j’apprécie, ce ne sont pas les voix des élèves qui se mêlent et résonnent de partout et ainsi remplissent la tête qui se met à se plaindre sous la douleur, prête à exploser. Ici normalement il n’y aura aucune voix autre que celle des animaux et notamment des oiseaux qui chantonnent dans leurs arbres. Mais la plupart ce sont installés pour dormir à cette heure-ci, les petits oiseaux diurnes dorment lorsqu’il fait noir. Ils restent des chouettes et des hiboux, et d’autres oiseaux dont je ne connais pas le nom malgré mes connaissances sur ces créatures dites moldues. Il y a aussi le bruit de pas de certains animaux, renards et autres qui habitent cette forêt, puis le bruit de pas un peu plus grands, soudains et proches, qui parvient à mes oreilles, et un instant j’espère que c’est une de ces créatures magiques, Licornes ou Pégases, pourtant c’est un drôle d’être qui est là maintenant. Je le regarde, curieuse, détaillant silencieusement son drôle d’accoutrement, il se tient debout sur deux jambes comme un Humain, mais avec il a une tête de corbeau. Ah, comme monsieur Renard ! Alors lui, c’est monsieur Corbeau. Oh, ça fait comme dans la fable ! C’est amusant.

C’est une voix d’Humain qu’il laisse entendre, ça c’est sûr, c’est pas une voix méchante d’ailleurs. Il faut l’écouter, il m’appelle petite, c’est vrai que je le suis, je le sais ça, et en plus l’inconnu est grand alors il doit me trouver encore plus petite que les élèves, et il me dit aussi que je ne devrais pas être ici. Ça aussi je le sais… Et pourtant je suis là, c’est une bêtise, il faut bien l’admettre. Mais ça veut dire qu’on fait tous les deux une bêtises ! Y a beaucoup de monde qui fait des bêtises en fait, même si les adultes ont peut-être plus le droit d’être ici que nous, les élèves ? Je sais pas, c’est une idée étrange mais pourquoi pas. Le plus étrange dans tout ça, c’est surtout la tête de l’inconnu ici présent. Un corbeau, comme si on faisait le carnaval, comme s’il jouait… Quelle drôle d’idée ! Il ne faut pas juger, après tout les gens s’habillent comme ils veulent, encore faudrait-il que ce soit un Humain. Il doit bien aimer les corbeaux. Alors il doit être forcément gentil, les gens qui aiment bien les animaux sont gentils puisque, s’ils les aiment bien, c’est que les animaux les aiment bien aussi. Je souris donc à l’animal humain, je ne sais pas trop, pour répondre à son bonjour car d’après moi un sourire suffis, puis il me pose une question. Pour savoir ce que je fais ici. Ça me semble évident, mais peut-être que ça ne l’est pas de son avis. Après tout, les gens ne viennent peut-être pas ici pour les mêmes raisons. Donc je lui explique. «Je suis venue voir des créatures magiques. Enfin, une c’est bien. Une Licorne j’aimerai bien, ou un Pégase, un Dragon pourquoi pas mais les livres disent que c’est méchant les Dragons, et y a aussi des Botrucs qui sont mignons…» J’aime énumérer les différentes créatures magiques qui habitent dans la Forêt, ces créatures que je n’ai jamais vu. Ça fait travailler la mémoire, alors c'est une bonne façon de procéder, et au moins l'inconnu devant moi voit de quoi je parle, histoire qu'il ne m'imagine pas vouloir rencontrer les araignées géantes...
Mangemort 32
Mangemort 32
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les livres disent que... [en cours] Empty
Re: Les livres disent que... [en cours]
Mangemort 32, le  Mar 4 Fév 2020 - 16:43

Il est assez étrange pour Trente-Deux de se trouver face à une enfant qui n'a pas peur de lui. Elle vient sûrement du monde des moldus pour n'avoir jamais entendu parler de l'Ordre Noir. Tout sorcier qui se respecte sait qu'il faut se méfier des Mangemorts, et pourtant cette petite fille se contente de lui sourire comme si sa venue était la chose la plus naturelle qui soit. Mais le Corbeau n'avait de toute manière aucune envie de lui faire peur en cette nuit hivernale.

Il se devait de chercher de nouvelles âmes à faire entrer dans les rangs prisés des partisans de l'Ordre Noir. Il devait participer à fonder cette armée dont ils avaient tant besoin pour parvenir à leurs fins. Et quoi de mieux que de prendre des êtres si jeunes, si malléables ? Trois-Deux serait ce soir un ami, un confident, une Ombre de confiance. L'enfant veut voir des créatures, mais elle ne demande pas à voir les bonnes. « Tu devrais attendre les cours de soins aux créatures magiques, tu as bien plus de chances d'en voir à ce moment que dans cette forêt. »

Les chevaux ailés ne vivent guère dans cette partie de la forêt, et le Corbeau doute fort qu'elle puisse voir les Sombrals, que seuls ceux ayant vu la mort peuvent croiser. C'est cependant ces derniers qui restent le plus proche de leur position. Il sait parfaitement où est leur territoire. « Les licornes sont bien trop rares pour que tu tombes dessus par hasard. Les dragons ne vivent pas dans cette forêt. Quant aux Botrucs... Mieux vaut les chercher de jour. As-tu déjà vu la mort, petite ?» S'il ne voulait pas paraître effrayant, la question l'était sans aucun doute pour une fillette de son âge.

Après tout, la réponse importait peu, il pouvait bien l'emmener voir les Sombrals. A défaut de les voir, elle pourrait les toucher. Il lui tendit sa main gantée de noir, souriant derrière son masque, laissant transparaître une certaine bienveillance dans sa voix. « Je peux t'emmener sur le territoire des Sombrals si tu le désires. » L'enfant serait-elle suffisamment courageuse pour accepter ?
Elida Cestero
Elida Cestero
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les livres disent que... [en cours] Empty
Re: Les livres disent que... [en cours]
Elida Cestero, le  Mer 5 Fév 2020 - 22:48

Les créatures magiques, c’est magique, évidemment, et c’est si beau ! Enfin, pas toutes en réalité, les Acromentules n’étaient pas très belles, mais les créatures que j’aimerais voir le sont, je peux vous l’assurer ! J’ai lu pleins de livres sorciers sur les licornes, les pégases et les dragons, parce que ces créatures-là étaient présentes dans des légendes et contes moldus, alors pour connaître la vérité j’ai passé beaucoup de temps à la bibliothèque. Et par hasard je suis tombée sur les Botrucs au physique assez étrange pour décider de lire ce qui était dit dessus. Et les Acromentules, je les ai rencontré en personne, et ce n’était franchement pas agréable. D’ailleurs, je ne pense pas que rencontrer un Dragon serait plus agréable. Un Licorne ou un Pégase par contre… Mais l’Homme-Corbeau ne semble pas penser que c’est une bonne idée de venir ici pour voir les créatures magiques, il dit devoir attendre les cours de soins aux créatures magiques, ce qui est vrai il faut bien dire, mais le problème est qu’on ne voit pas tout pendant ces cours, il y a tellement de choses inconnues à découvrir que si je me contentais de suivre les cours, je n’aurais jamais toutes les connaissance d’une sorcière, vous pouvez me croire ! On apprend ce qui est "le plus important", mais moi j’aime tout, sauf le vol et la destruction, alors je veux tout découvrir. Et on n’a pas assez de cours pour ça… Même si d’après l’inconnu, je verrais plus de créatures en cours qu’ici. Sauf que sans essayer, je ne saurais jamais ! Ce n’est pas du temps perdu, promis, au contraire d’ailleurs. Est-ce qu’il faut que je lui explique tout ça ? Après tout, il semble m’avoir donné un conseil, il vaut mieux qu’il sache pourquoi je suis là, non ? Il risquerait de penser que je suis là pour rien.  «J’ai vraiment beaucoup de choses et à découvrir, mais il n’y a pas assez d’heures de cours pour tout étudier ! Si je ne prends pas le temps que j’ai entre les cours, il me manquerait beaucoup de connaissances, et ce serait très embêtant.» Je déteste manquer d’informations, paraître vide de connaissances sur un monde que beaucoup connaissent au moins un peu.

L’étrange personne semble pourtant vouloir… M’aider ? Enfin, ses paroles sont peu encourageantes, entre les Licornes trop rares, les Dragons qui ne vivent pas ici et les Botrucs qu’il faut chercher de jour, il ne me reste pas beaucoup de monde à rencontrer. J’aurai dû lire encore plus de livres pour connaître d’autres créatures… Mais je suis là, et autant en profiter, non ? Il doit bien y avoir d’autres jolies créatures à rencontrer… Dans une Forêt si grande, il n’y a pas d’autres possibilités ! Hippogriffes, Griffons ? Sauf que ce n’est pas ce à quoi pense l’Homme-Corbeau, qui me pose une question bizarre, étrange, qui n’a rien à faire là en fait. Créatures magiques, voir la mort ? Je n’ai pas envie de voir des créatures mortes. Je n’ai pas envie de voir quoi que ce soit de mort d’ailleurs. Perplexe face à cette question des plus inattendues, je réfléchis un instant, peu sûre d’avoir compris le sens de la question. Mais soudain, la réponse me vient, presque évidente. Car il est évident que j’ai déjà vu la mort, quand on mange la viande et le poisson, c’est mort ! C’est cuit, c’est inerte, ça ne respire plus, ça ne grandit plus, ça ne se nourrit plus, ça ne s’abreuve plus. C’est mort. «Évidemment !» Qui n’a jamais rencontré la mort au final ? C’est une chose que nous côtoyons souvent à bien y réfléchir.

Malgré cette question étrange, l’inconnu tend une main en me proposant gentiment d’aller sur le territoire des Sombrals. Encore un mot inconnu, une créature inconnue. Intriguée, je contemple un instant la main couverte par un gant noir avant de demander «C’est quoi les Sombrals ?» Non, je ne connais pas cette créature. Combien n’ai-je pas encore découvert ? Il faut que je lise plus ! Quoi qu’il en soit, je n’en reste pas moins attirée par l’idée de rencontrer une créature inconnue, alors j’attrape la main tendue avec un sourire. Il a un gant l’Homme-Corbeau, donc ça va, ce n’est pas vraiment comme s’il me touchait, contrairement aux élèves qui me bousculent dans les couloirs sans me laisser le temps de cacher mes mains dans mes manches. «Oh oui, ça va être intéressant ! Si on les embête pas. Ils seront pas en colère si on va sur leur territoire ? Les Acromentules n’aiment pas ça.» C’est bien vrai, les araignées géantes n’aiment pas les visiteurs. Peut-être que ces Sombrals s’en fichent un peu ? En fait, j’aimerais bien. Pour pouvoir rencontrer un nouvel animal. Une nouvelles créature. Grâce à une drôle de personne bien gentille qui veut m'aider. Les gens déguisés sont vraiment les personnes avec qui on découvre le mieux !
Mangemort 32
Mangemort 32
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les livres disent que... [en cours] Empty
Re: Les livres disent que... [en cours]
Mangemort 32, le  Lun 17 Fév 2020 - 11:03

La gamine dit qu'elle veut tout découvrir, et qu'elle n'a pas assez d'heures de cours pour ça. Haussement de sourcil curieux, bien caché. « Tu es né-moldue ? » Non pas que ce soit le plus important ici, mais ça expliquerait au moins son absence de peur face au Corbeau, Mangemort affiché, qui se retrouve sans doute un peu trop souvent à jouer à la nourrice alors même que son masque n'est pas franchement là pour ça. Qu'en penserait le Maître ? Parler idéologie de façon directe avec tout le monde n'est pas dans les habitudes de Trois-Deux qui préfère connaître davantage des proies avant de s'adapter à elles.

Si elle paraît d'abord déroutée à la question concernant la mort, elle finit cependant par y répondre avec une évidence déconcertante. Il n'aurait pas parier là-dessus, mais soit. Elle prend la main du Corbeau, qui referme ses doigts autour des siens avec une douceur insoupçonnée avant de commencer à se mettre en route tout en répondant à sa question. « Ce sont des chevaux ailés. Seuls ceux qui ont vu la mort ont le pouvoir de les voir. Ils ont un aspect qui peut paraître effrayant, mais ils sont pacifiques. » Il s'arrête là pour les explications. Après tout, il n'est pas un expert en créatures magiques. Ce qu'il sait, il l'a appris à leur contact, notamment sous forme Animagus.

Le trajet est un petit peu plus long qu'habituellement. Il faut dire que Trois-Deux doit adapter son rythme à celui de la petite fille, et que la neige ne facilite pas franchement leur déplacement. Aussi décide-t-il de briser rapidement le silence instauré pour faire ce qu'il doit lorsque le bec est en place. « Sais-tu qui je suis ? Ce que je représente ? » Sait-elle que peu de ses pairs peuvent se vanter d'avoir marché main dans la main avec un Mangemort sans que cette main ne finisse coupée ? Trente-Deux a cependant la désagréable impression de s'adoucir au contact des plus jeunes. De s'adoucir tout court, peut-être.

S'il aime toujours autant le pouvoir et insuffler la peur chez l'autre, il aime également l'idée de pouvoir protéger ceux qui en ont le plus besoin. Ses deux vies se rejoignent de plus en plus, la barrière semble de plus en plus fine entre le masque et le civil. Et il n'est pas sûr que ce soit une bonne chose, pour lui comme pour la Cause.
Elida Cestero
Elida Cestero
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les livres disent que... [en cours] Empty
Re: Les livres disent que... [en cours]
Elida Cestero, le  Mer 26 Fév 2020 - 18:21

C’est amusant de voir à quel point le statut de sang se révèle si rapidement, si facilement, sans même le dire avec des mots évidents mais simplement avec des mots pour répondre à une question ou à une remarque. Un peu comme si c’était marqué sur mon front que je suis née-moldue, comme si mes paroles traduisaient une ignorance en tout point. Certainement parce que j’ai parlé de choses à découvrir. Et ça, monsieur Corbeau l’a bien compris… Pourtant, il n’a pas l’air de demander ça pour se moquer ensuite, ou alors je saisis mal les tons de voix, mais depuis le temps j’ai appris à reconnaître la voix que prend quelqu’un lorsqu’il va se moquer. J’aime pas qu’on se moque de moi, et clairement c’est idiot de se rire si méchamment parce que je suis née dans un monde sans magie. Je ne me moque pas moi, devant l’ignorance des Sorciers face aux Moldus. C’est juste bien triste que les deux mondes soient séparés, chaque "monde" peut beaucoup apporter à l’autre. Et puis quand même, c’est plus que risible de voir les Sorciers parfois émerveillés quant à l’idée de prendre une voiture… Surtout que les Sorciers ont le monde moldu tout près d’eux ! L’inverse est vraie, sauf que les Moldus ne le savent pas. Bref, tout ça pour dire que ça a l’air de se voir que je suis née-moldue mais que le bonhomme masqué ne semble pas prévoir de s’en moquer. Alors je hoche la tête : «Oui, je suis née-moldue. Mais je travaille beaucoup pour bien connaître la magie !» Comme à chaque fois après avoir approuvé mon statut de sang de née-moldue que les gens semblent tenir à connaître, je préviens que je travaille. Que moi au moins, je cherche à connaître l’inconnu, contrairement à beaucoup de Sorciers.

J’accepte donc de suivre monsieur Corbeau, car même si sa question est étrange les créatures valent le coup d’être rencontrées. Alors je prends sa main, main cachée par un gant, main qui fait comme celle de mon grand-frère et se referme doucement sur la mienne. On commence à se mettre en route, et l’inconnu m’explique ce que sont les Sombrals. Des chevaux ailés, un peu comme les Pégases ? Mais non, l’homme dit qu’ils font peur. On peut donc se les imaginer comme des Pégases effrayants ? Je verrais lorsqu’on sera arrivé. Mais c’est surtout ce qui semble être une de leur spécificité qui m’interroge. Seuls ceux qui ont vu la mort peuvent les voir dit-il, ce qui fait que, vu la tournure de la phrase, ces personnes sont rares. Sauf que, selon mon raisonnement, tout le monde a déjà vu la mort. Un peu perplexe devant cette idée, je préfère lui demander pour essayer de comprendre : «Mais tout le monde a déjà vu la mort, non ?» C’est une interrogation légitime, et ce n’est même parce que je suis née-moldue que je me demande ça, après tout un Sorcier aussi peut se poser la même question, vous ne croyez pas ?

On marche sur le sol enneigé, j’essaie de faire les pas les plus grands possibles malgré ma petite taille, et j’ai beau faire des efforts ce n’est pas facile. Le monsieur est grand, mais ça n’a pas l’air de le déranger d’aller plus lentement que ce qu’il pourrait car il marche comme moi, sans tirer le bras. On va faire une jolie promenade ! Le silence est en plus tombé, pourtant monsieur Corbeau semble vouloir parler, briser ce silence tant aimé. Il pose une question, un peu bizarre, que je ne comprends pas vraiment. Ou du moins, dont ma réponse ne risque pas d’être celle attendue. Ce qu’il est, ce qu’il représente… Je ne sais pas pour de vrai, par contre je peux imaginer beaucoup de choses ! «Les corbeaux ?» est une idée parmi tant d’autres. «Comme le masque est un corbeau. Vous voulez être un oiseau ? Pouvoir vous envoler comme eux ?» Il est vrai que ça doit être magique de voler comme un oiseau. Les Sorciers ont un balais, mais ce n’est absolument pas pareil car on dépend d’un objet magique et parfois capricieux pour aller dans le ciel. Les Moldus ont un avion, mais on n’y sent pas l’air, c’est moins drôle, moins réel. «Ou alors vous vous êtes déguisé pour vous amuser. Comme au carnaval ou dans les fêtes de villages !» Après tout, qui a dit qu’il fallait une fête spéciale pour déguiser ? Moi, j’ai l’impression d’être sans cesse déguisée avec l’uniforme de Poudlard. «Ou bien vous représentez ce que représentent les corbeaux. Mais ça, ça dépend de quelle culture on parle. Pour certains, le corbeau est un mauvais présage tandis que pour d’autres, il est messager d’un dieu. Et pour d’autres encore, il protège les Humains !» Les idées s’enchaînent, jaillissent dans l’esprit et se laissent dicter par la voix, lâchant tout ce que je sais. Après tout, il y a vraiment beaucoup de possibilités, même si au fond la réponse la plus simple serait "non". J’aime bien chercher, réfléchir. Pourtant quand j’ai terminé, je ne peux que regarder monsieur corbeau (ça lui fait un beau surnom, non ?) avec curiosité. Seule la vérité est la plus importante, mais ce sont généralement des hypothèses unes à unes qui amènent cette vérité.
Mangemort 32
Mangemort 32
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les livres disent que... [en cours] Empty
Re: Les livres disent que... [en cours]
Mangemort 32, le  Lun 2 Mar 2020 - 22:34

Evidemment, l'enfant admet qu'elle est née-moldue. Voilà qui n'est guère surprenant. Le Corbeau ne préfère cependant pas relever le fait qu'elle travaille, peu lui importe. Cependant, lorsqu'elle annonce que tout le monde a vu la mort, il hausse un sourcil derrière son masque. Quelle étrange petite fille peut être persuadée d'une telle chose ? « Il est rare qu'un enfant de ton âge se soit déjà trouvée face à un cadavre humain. Qui as-tu perdu ? » Car lui pouvait voir les Sombrals depuis ses six ans, après avoir regardé la lumière de sa propre mère s'éteindre. Un enfant n'est face à la mort que lorsqu'elle concerne un de ses proches, n'est-ce pas ? Voilà qu'il se cachait à nouveau dans un espoir irréel. La guerre fait bien trop rage pour que cela soit l'unique possibilité.

Ils marchent dans la neige, se rapprochent pas par pas du territoire des Sombrals. Ils ne devraient d'ailleurs pas tarder à les voir. Mais la réponse qu'elle offre à sa question lui tire un petit rire amusé qui résonne entre les arbres de la forêt. Quelle naïveté rafraichissante que voilà. Trente-Deux doit cependant bien admettre qu'il aime prendre son envol, c'est la métaphore même de la liberté qu'il poursuit. Quant aux différentes visions du Corbeau... Elle ne tombe finalement pas si loin. Il s'arrête un instant, gardant la main enfantine dans la sienne pour qu'elle fasse de même. Et il s'accroupit afin d'être à sa hauteur.

Le bec se penche légèrement sur le côté, et il commence son explication. « Je veux être libre. Les oiseaux le sont. Les sorciers, eux, ont encore beaucoup de chemin à faire pour l'être. » Il essaie de trouver des mots simples pour que l'enfant puisse comprendre facilement, peut-être pour éviter de prochaines questions qui pourraient mettre sa patience à rude épreuve. « Je fais parti d'un groupe appelé Mangemorts. On lutte pour que le Secret Magique n'existe plus, pour qu'on puisse utiliser la magie, même devant les moldus comme tes parents. Non pas pour les blesser, mais bien pour vivre ensemble, abattre cette cloison qui nous sépare et nous enchaîne. Et beaucoup ne comprennent pas notre volonté de liberté. »

Il se relève, un sourire toujours plaqué derrière le masque. Il reprend la route, en regardant droit devant lui. Le plus important a été dit, et pourtant il continue. « Alors je suppose que selon les gens qui me rencontrent, je suis à la fois un mauvais présage, un messager de dieu ou un protecteur des hommes. Tout dépend du point de vue. » L'Ordre Noir a bien mauvaise réputation auprès des sorciers. Ses actes de destruction et la mort qu'il peut laisser sur son passage n'aide guère à le rendre plus sympathique. Et pourtant, si plus luttaient contre le secret magique, ce dernier éclaterait sans passer par de telles extrémités. Les voilà à présent à l'orée d'une clairière. Plusieurs Sombrals s'y trouvent, dont une femelle s'occupant de son petit. Il les désigne de sa main libre. « Voilà les Sombrals, comme promis. »
Elida Cestero
Elida Cestero
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les livres disent que... [en cours] Empty
Re: Les livres disent que... [en cours]
Elida Cestero, le  Mer 4 Mar 2020 - 18:41

Monsieur Corbeau parle de cadavre humain pour la mort que j’ai déjà vu. Et là, j’avoue que je suis un peu embêtée… J’ai jamais dit que j’avais vu un cadavre humain ni qu’on en voyait tous ! J’ai dit, avec tout de même une question, que tout le monde a déjà vu la mort. Mais y a pas que les humains qui meurent, les animaux aussi. Ceux qu’on mange, ceux qu’on voit sur les routes qui ont été renversés par les voitures. Ils sont morts eux aussi ! Alors je ne comprends pas trop le sens de sa question, c’est assez étrange d’ailleurs car on ne parle pas d’un sujet trop inconnu, enfin quand même je sais ce que c’est la mort, c’est quand on respire plus et que le cœur cesse de battre, alors le sang ne circule plus dans le corps et puis voilà on est mort. Je ne peux pas ne pas avoir compris sa question de tout à l’heure ! «Personne» je lui réponds donc à sa question sur qui est mort chez moi. «Mais les animaux aussi meurent. Sur les bords de route parfois, et dans notre assiette, ils sont morts.» Oui oui, ça c’est sûr et certain. En tout cas personnellement, je ne mange pas d’animaux vivants…

On marche dans la neige, main dans la main, ça faisait longtemps que je n’avais pas donné la main à quelqu’un. Je le fais le moins possible, et généralement c’est à mon grand-frère car papa et maman ne sont pas beaucoup à la maison. Là le monsieur a un gant, alors ça m’arrange fortement. Et quand j’essaie de répondre à son interrogation, il se met à rire, ça a l’air amusant ce que je dis. Je dis certainement quelques bêtises, mais il vaut mieux essayer de rester dans un silence qui lui paraîtrait malpoli, non ? D’après moi, si. Monsieur Corbeau n’a pourtant pas l’air en colère, il se met devant moi à ma hauteur -oui je sais que je suis petite… Et il se met à parler, finalement je n’ai pas l’impression d’avoir dit de grandes bêtises car il se dit vouloir être libre tel le corbeau qui s’envole dans le ciel, libre, les pattes pouvant se poser au sol comme être dans les airs. Sa phrase qui suit est étrange, faire du chemin pour être libre, ça veut dire avoir pleins de trucs à faire pour être libre, et si je suis sa logique il faudrait pouvoir voler dans le ciel pour être libre ? Mais les Sorciers ne vont-ils pas sur un balais pour s’envoler ? Il est vrai qu’ainsi, ils dépendent du balais. Donc le monsieur veut savoir voler sur un balais ? Chut Elida, écoute ! Car monsieur Corbeau continue, il parle de Mangemort, un nom pas du tout joli, et d’envie d’utiliser la magie visible devant les Moldus. Et ça me plaît beaucoup. Qu’est-ce que j’aurais aimé connaître la magie bien avant d’entrer à Poudlard ! Ça m’aurait bien aidé, vous pouvez me croire. Savoir que ça existe, pouvoir imaginer des choses réelles… Pensez à tous ces élèves Sorciers Moldus, comme moi, qui entrent et découvrent tout à Poudlard. Franchement, ça aiderait bien, je n’ai d’ailleurs toujours pas compris pourquoi il y a ce mur entre les deux, mur injuste pour les Moldus. En plus, les Sorciers ont beaucoup à apprendre sur les Moldus, et inversement bien sûr.

L’inconnu semble avoir finit son explication, car le voilà qui se lève et reprend sa route, moi avec lui. Pourtant il ajoute autre chose, approuvant en quelque sorte mes mots sur le symbole du corbeau. Apparemment, les gens le voient de différentes manières. Il doit y avoir ceux qui veulent garder la magie pour eux seuls, égoïstes, et ceux qui veulent la partager avec les Moldus. Hésitante à l’idée de poser une nouvelle question alors que nous approchons certainement. C’est donc une petite, toute phrase, que je laisse échapper. «Je trouve ça dommage que la magie soit cachée aux Moldus.» Simplement pour le dire, parce que c’est vrai.

On arrive à la bordure d’un espace, une petite clairière jolie, vide, pourtant on s’arrête. Et le monsieur annonce qu’il y a des Sombrals, sauf que je ne les vois pas. La magie est capable d’actes extraordinaires ! C’est vraiment très étrange de se dire qu’il y a là des créatures magiques. D’ailleurs, monsieur Corbeau pourrait s’amuser en ce moment, dire un mensonge, mais je ne vois pas pourquoi il le ferait. Pour dire ça, lui doit les voir. Donc lui a déjà vu un cadavre humain. La pensée est étrange, peu agréable. Ce ne doit pas être un beau spectacle à voir… «Je ne les vois pas.» Un constat sans plus d’émotions, peut-être un peu étonné, j’en sais trop rien. Ils sont invisibles pour moi. Ce sont certainement des créatures hors du commun pour être capable de faire ça ! Je retire ma main de celle de mon guide dans un petit geste, pour m’avancer un peu plus dans la petite clairière, curieuse. J’aime les mystères, les énigmes, et il y en a une face à mes yeux. «Ils sont vraiment là ? Vous les voyez pour de vrais ?» Peut-être ces interrogations sont-elles inutiles, mais c’est vraiment étonnant de voir de mes propres yeux… Que ces créatures me sont invisibles, si elles sont vraiment là, et je veux croire le monsieur au masque d’oiseau noir.
Mangemort 32
Mangemort 32
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les livres disent que... [en cours] Empty
Re: Les livres disent que... [en cours]
Mangemort 32, le  Sam 7 Mar 2020 - 15:24

Elle n'a perdu personne. Elle a pensé à la Mort dans le sens large du terme, sans l'appliquer aux êtres humains. Elle n'a pas tort concernant les animaux, mais le pouvoir des Sombrals n'est guère lié à ça. Tandis qu'elle annonce qu'elle trouve dommage que la magie soit tenue secrète des Moldus, un sourire passe derrière le masque du Corbeau. Voilà qui est intéressant à savoir. « C'est bien pour cela qu'on veut faire changer les choses. » Elle est encore bien trop jeune pour être réellement utile à la cause, mais sa manipulable innocence est bien prise en note.

Une fois à la clairière, évidemment, l'enfant ne voit pas les Sombrals. C'est dommage pour elle, elle rate un spectacle magnifique. Ces chevaux ont beau avoir un physique effrayant, ils n'en restent pas pour le moins somptueux. Leurs mouvements graciles et leur port de tête altier contrastent parfaitement avec la noirceur morbide de leur apparence. Elle lâche la main de Trois-Deux pour s'avancer, et il la suit lentement, pour ne pas effrayer les paisibles créatures. « Oui, vraiment. » Sa voix est douce, et une fois juste derrière l'enfant, il lui désigne les traces laissées dans la neige. « Regarde. » Elles s'arrêtent forcément à l'endroit où sont les chevaux pour elle.

Sans attendre davantage, il se place devant elle, tend la main vers un des Sombrals. La bête semble méfiante un instant, mais le Corbeau ôte alors son gant. L'odeur est connue, il vient souvent ici. Le cheval ailé incline légèrement la tête, son museau squelettique vient se poser dans la paume de la main du Masqué qui ne se tourne pas vers la gamine, mais pourtant lui indique de venir. « Viens à côté de moi. Doucement, tu risquerais de les effrayer. Peut-être pourras-tu les toucher. » Il tend sa main libre en arrière pour qu'elle puisse s'en saisir.

Les gestes qu'il a envers la créature sont d'une douceur qu'il n'a pas avec les humains. Il finit par lui flatter l'encolure d'une petite tape qui résonne dans le silence de la forêt. Tandis que l'enfant s'apprête à prendre sa main, il se saisit de son poignet pour poser sa paume sur le corps de l'animal. Son flanc se soulève lentement au rythme de sa respiration, mais elle doit surtout sentir les côtes ressortir. « Celui-ci est un mâle. La femelle s'occupe d'un petit, et il vaut mieux éviter de l'approcher pour ne pas qu'elle nous prenne pour une menace. »
Elida Cestero
Elida Cestero
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les livres disent que... [en cours] Empty
Re: Les livres disent que... [en cours]
Elida Cestero, le  Mer 11 Mar 2020 - 18:09

Monsieur Corbeau est d’accord, ou plutôt est-ce moi qui suis d’accord avec lui puisque je suis née certainement bien après lui, c’est donc lui d’entre nous deux qui a commencé à trouver dommage que la magie soit cachée aux Moldus. Mais bon, dans quel vont les choses on s’en fiche un peu non ? En tout cas, c’est bien de vouloir faire changer les choses. Après tout, il faut bien que le monde change un peu, et pour ça il faut des gens qui le fasse changer, c’est ce que j’ai lu dans un livre une fois. Et ça serait vraiment bien que les Moldus aient le droit de voir la magie, il faut rééquilibrer les injustices, que chacun est accès à chaque monde. Alors je souris, contente de savoir qu’il y a des Sorciers qui veulent montrer leur magie aux non Sorciers, c’est une bonne rencontre que je fais ce soir !

Arrivés dans la clairière, je cherche sans trouver les Sombrals, ces créatures qui apparemment ressemblent à des chevaux ailés qui ne peuvent êtres vu que par ceux qui ont vu la mort. Mais pas n’importe quelle mort, celle d’Humains. C’est impressionnant de savoir ce que la magie est capable de faire, car le monsieur ne ment pas, il me montre des traces de pas sur le sol enneigé. Des traces qui s’arrêtent tout près, les créatures ne doivent pas êtres loin. Vous imaginez, un cheval ailé ici ? Que je ne vois pas ? Si au fond de moi je suis un peu déçue de ne pas les voir, je suis aussi et surtout émerveillée simplement par cette magie mystérieuse capable de choses que même la technologie moldue serait incapable de faire. Et pourtant, elle est forte cette technologie ! Et j’ai beau ne pas les voir, je peux tout de même les imaginer, les créer dans ma tête. C’est comme si je lisais un livre en fait, et que le monsieur voyait un film. Moi j’imagine, lui voit.

D’ailleurs, il se place devant moi, et je le vois tendre la main dans l’air puis retirer le gant de cette main tendue. Il doit y avoir non loin une créature, peut-être est-elle en train de sentir la main de monsieur Corbeau ? C’est souvent ce qu’on fait avec les chevaux. Ou alors il a tendu sa main pour attirer un des Sombrals, mais il n’y a rien dans la main alors ce serait étrange. Quoi qu’il en soit, il voit les créatures et ce qu’il fait. Il sait aussi forcément ce qu’il dit, car il se met à parler, me proposant de m’approcher doucement pour ne pas effrayer la créature apparemment tout près. Il a l’air de penser que je pourrais m’approcher, et si l’idée est bien attrayante elle est un peu effrayante. Après tout, je ne vois pas l’animal… Toucher quelque chose d’invisible à mes yeux est une idée bien étrange. Je n’arrive d’ailleurs pas à m’imaginer la sensation étrange que ça doit être. Pourtant souvent, je n’ai pas de mal à imaginer. Sauf que je ne connais absolument rien de ces créatures, à part qu’elle ressemblent à des chevaux ailés, qu’elle sont invisibles tant qu’on n’a pas vu la mort, un peu effrayants mais pas méchants a dit le monsieur. Malgré ça j’hésite un peu, laissant un instant la main tendue vers moi sans bouger. C’est le geste de l’autre main, qui ressemble à une tape, et surtout le son qui suit, qui me fait sursauter. Oui, l’animal est là. Alors ma main se tend sans plus réfléchir pour attraper celle de l’homme, qui à la place prend mon poignet et ma main se pose contre la créature. Ici présente, tout près, sous ma main, devant nous. Elle est là mais invisible pour moi.

Et la sensation est étrange, très étrange. Je ferme les yeux pour ne pas les laisser se perdre dans le paysage, pour ne voir que le noir et ainsi mieux pouvoir imaginer l’animal. J’imagine un cheval avec des ailes, un peu maigre car ses côtes se font sentir sous ma paume. Ne mange-t-il pas assez ? Ou est-il ainsi de nature ? D’ailleurs, est-ce il ou elle ? J’ai rapidement ma réponse, car la voix de monsieur Corbeau se fait entendre dans le noir que j’ai imposé à mes yeux et dans le doux silence de la Forêt. L’animal ici est un mâle, plus loin il y a une femelle et un petit. C’est mignon, ça fait une famille. Une jolie famille qui s’aime, enfin je l’espère pour eux. Je laisse un sourire se poser sur mon visage lorsque l’inconnu explique qu’il vaut mieux pas s’approcher de la maman et du bébé. Comme pour beaucoup d’animaux en fait… Ceci dit, j’imagine qu’il y a également des mamans humaines qui peuvent être ainsi. Mais les animaux, c’est parce qu’ils se fient à leur flair, et si on s’approche on change l’odeur du petit, alors la maman ne le reconnaît pas. En tout cas, c’est comme ça pour les oiseaux. Et puis, les animaux ne font pas souvent confiance aux Humains. Ils font bien, croyez-moi. Pour accorder sa confiance à quelqu’un, il faut prendre le temps. n’empêche que le Sombral a l’air assez confiant… Monsieur Corbeau vient-il souvent ici ? «Il est un peu maigre celui-ci, non ? C’est normal ?» Bien sûr que ça peut l’être, après tout c’est possible. Mais j’aime avoir des réponses à mes questions. Donc je les pose, car j’imagine qu’il risque d’être compliqué de trouver des livres sur ces créatures si elles ne peuvent pas êtres vues par tout le monde… Je n’en pose pas beaucoup non plus, les adultes n’ont pas toujours beaucoup de patience et je n’ai pas envie d’embêter le gentil monsieur. Rouvrant les yeux, je tourne le regard vers l’homme masqué pour lui demander «Vous venez souvent ici ? Il n’a pas l’air d’avoir peur, ce Sombral.»
Contenu sponsorisé

Les livres disent que... [en cours] Empty
Re: Les livres disent que... [en cours]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Les livres disent que... [en cours]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.