AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -29%
Griffoir Lion pour chat
Voir le deal
9.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 3
Page 1 sur 1
Confession véridique d'une âme bourdonnante [En cours]
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Confession véridique d'une âme bourdonnante [En cours] Empty
Confession véridique d'une âme bourdonnante [En cours]
Artemis Wildsmith, le  Lun 27 Jan 2020 - 17:13

Saison XXX - Fin fin fin de l'hiver


Mais qu’est-ce qu’il faisait là ? Les baskets frôlant le carrelage du Ministère, et, il en était sûr, à faire soulever les sourcils surpris des sorciers qu’il croisait – sa prétendue célébrité. Bien longtemps qu’Arty Wildsmith n’avait pas remis les pieds dans cet antre détestable-détesté. Et pourtant, une idée qui commençait à se propager sous les boucles enthousiastes.
C’est qu’il avait toujours adoré l’idée d’être un espion, d’être dissimulé pour œuvrer dans la comédie et la ruse – un véritable Fourberien. Ainsi, s’était-il dit, que pénétrer dans le Ministère pour aller discuter gaiement avec une quelqu’un qu’il connaissait bien pouvait, peut-être, éventuellement, lui éclaircir les méninges quant à son avenir. Lui qui passait de nombreuses nuits obscures sous l’égide du masque de Renard, il devenait de plus en plus important – urgent – de besogner aussi sous forme civile pour la Cause. Et il fallait préciser que s’il adorait travailler aux Trois Balais, il était peut-être temps de penser à faire autre chose – maturité ?

Alors, les mèches endiablées volètent dans les nombreux et sinueux couloirs en direction du département qui lui faisait de l’œil depuis quelques temps, s’il pouvait s’y faufiler et y travailler, ce serait la porte ouverte à de l’espionnage comme jamais. Un soldat important dont les connaissances et la curiosité pourraient faire fleurir l’Ordre Noir, il en était persuadé. Enfin jouer un rôle absolument extrêmement hyper déterminant.
A la volée, le Fripon ouvre la porte d’un bureau tout désigné en s’exclamant fortement Galatééééaaaa ! - oui, il avait appris la nouvelle ancienne identité - Si elle était occupée, c’était maintenant terminé, si d’autres collègues étaient éventuellement présents, il les expédierait d’un geste agacé de la main – ouste, ouste ! avant de prendre place sur une des chaises évidemment disposées pour lui, se balancer et déposer ses baskets sur le bureau. L’insolence, sa coéquipière depuis toujours.

Comment ça va ? Des lustres qu’il n’avait pas discuté avec la sœur Peverell, malgré son affection pour elle, et il fut ravi de voir qu’elle avait toujours cette adorable frimousse, celle qui vous donne immédiatement le sourire et vous procure dans le cœur un sentiment de réconfort. Alors lui, forcément, il sourit largement.
Galatéa Peverell
Galatéa Peverell
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Confession véridique d'une âme bourdonnante [En cours] Empty
Re: Confession véridique d'une âme bourdonnante [En cours]
Galatéa Peverell, le  Dim 2 Fév 2020 - 21:56

Galatéa laissa sa tête reposer lourdement sur son poing fermé, lui-même retenu par un bras et un bureau en bois. L'autre main tournait lentement les pages d'un rapport dont elle ne savait pas quoi faire. Enfin si, elle savait, mais cela l'énervait particulièrement. Il n'y avait pas pire frustration que de ne pas pouvoir agir face à une injustice. Car en agissant, l'ordre ferait plus de mal que de bien. Le ministère aussi d'ailleurs.

Pourtant, la sorcière ne pouvait pas s'empêcher de s'interroger. Elle comprenait l'intérêt de l'ordre noir à leur faire porter le chapeau -pardon, réflexe moldu- porter le CHOIXpeau, mais cet acte-ci était étrange. Que pouvaient-ils bien gagner en explosant un magasin lambda, moldu de sur-crois, en taguant un faux signe des phénix ? Pourquoi pas un "faux" vrai dans le ciel (magique quoi) ? A qui poser des questions pour trouver des réponses ?

Galatééééaaaa !

La sorcière s'effraya, lâchant le document ouvert sur son bureau, faisant un bon. L'ambiance demeurait calme 99,9 % du temps dans les bureau, elle réalisa même que c'était la première fois qu'elle entendait crier. La première fois qu'on criait son nouveau nom aussi. Galatéa manquait d'habitude.

Le jeune homme, fidèle à lui-même, s'installa sans demander la permission et la brune jeta un instant des regards inquiets vers le bureau de la directrice. Pourvu qu'elle ne dise rien. Elle se réjouissait pourtant de revoir le blond, qui ne manquait jamais de gaieté et d'enthousiasme. Trop parfois.

Comment ça va ?

- Bien et toi ?

Elle dévisagea ses pieds posés sur son bureau avec un sourire moqueur, heureuse de constater qu'il ne changeait pas avec le temps. Elle l'aimait bien comme ça, le Arty. Pourquoi fallait-il toujours être si sérieux ? Le ministère manquait cruellement de fanfarons pour mettre un peu de baume au cœur sur les dossiers ennuyeux.

Ne se départissant pas de son air moqueur, et fidèle en sa qualité d'ancienne propriétaire d'une boutique de friandises, Galatéa ouvrit un tiroir et en sortit quelques bonbons et chocolat. Le jaune était-il toujours aussi gourmand ? Il était bientôt l'heure du goûté après tout.

- Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai peur, ria-t-elle en parlant de sa présence ici. Que me vaut le plaisir ?
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Confession véridique d'une âme bourdonnante [En cours] Empty
Re: Confession véridique d'une âme bourdonnante [En cours]
Artemis Wildsmith, le  Mar 11 Fév 2020 - 21:43

Les scintillements ricochent des chocolats jusqu’aux prunelles guillerettes du Wildsmith. Il se pourlèche les babines en s’emparant rapidement d’une confiserie dont il déchire hâtivement le papier. Insicives ravies, c’est qu’elles appréciaient autant le sucré que le sang. Peur ? Alors que les dents croquètent hachettent le chocolat fondant. Je ne me savais pas si effrayant Miss Peverell ! Petit plaisantin qui rêverait en réalité d’inspirer le frisson d’effroi chez quiconque il croisait, mais il fallait préciser qu’il était difficile pour un Clown Diablotin de donner la chair de poule aux interlocuteurs. Le papier de la friandise voltige alors sur le bureau tandis qu’il revêt une mine réfléchie – que faisait-il là en réalité ? Passer le temps, évidemment, mais il y avait bien d’autres choses qui se bousculaient sur sa langue volubile. Le Ministère me manque.

Oh. Ça c’était une déclaration qui tintait dangereusement dans l’entièreté de l’ennuyeux bureau. Il aurait même parié que quelques papiers s’étaient mis à trembler de cette annonce pour le moins surprenante. C’est vrai j’te jure ! Tu fais quoi ici toi ? S’intéresser discrètement au métier, à la mission que Galatéa menait quotidiennement rivée dans la chaise qui était la sienne. Peut-être qu’elle pouvait le mener quelque part dans ces couloirs afin d’assouvir les désirs carriéristes du Poufsouffle. Oh, j’ai une amoureuse, oui, cette déclaration-là était sûrement aussi étonnante que son désir de revenir travailler au Ministère, après tout, qui pouvait bien supporter le Wildsmith ? Il dissimule malgré tout la bague qu’il avait passé récemment au doigt de Loredana, ne pas tout divulguer dès les premières minutes, réserver du suspens à l’entrevue inattendue.

C’est qu’il avait aussi terriblement envie de demander comment allaient les Phénix, si la Peverell les accompagnait toujours, ou non. Mais derrière ses airs malicieux, Arty était extrêmement fair-play. Puisque la Demoiselle ignorait ses désormais penchants mangemoresques, il ne pouvait la jouer déloyale et demander des informations auxquelles il n’avait plus accès – ce n’était pas du jeu, de la triche, tout simplement. Alors la langue continue de tourner à vide dans la bouche dévorant d’autres sucreries ; s’occuper en attendant impatiemment les réponses de la Serpentard.
Galatéa Peverell
Galatéa Peverell
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Confession véridique d'une âme bourdonnante [En cours] Empty
Re: Confession véridique d'une âme bourdonnante [En cours]
Galatéa Peverell, le  Sam 15 Fév 2020 - 18:24

La sorcière délaissa définitivement son dossier avec un sourire pour s'emparer à son tour d'un peu de chocolat. Il y avait aussi une gourde remplit avec tout autre chose que de l'eau, mais ça, elle le garda pour elle. Trop heureuse de ne pas encore l'avoir fini, alors qu'elle était là depuis plus d'une semaine. Était-ce le début de sa guérison ? Ou avait-elle trop peur de perdre son travail pour prendre le risque de boire plus ?

Je ne me savais pas si effrayant Miss Peverell !

Elle grimaça très légèrement avant de se ressaisir. L'aimait-elle ou pas, son nouveau nom ? Mystère.

- Tu ne l'es pas ! contra-t-elle. Mais tes idées le sont souvent.

Galatéa avait du mal à se dire que le blond n'était là que pour prendre le goûté en sa compagnie. Le voir toujours aussi gourmand et taquin, c'était comme d'avoir la preuve que le monde ne déraillait pas complètement. Car Arty adulte, ce serait comme les Mangemorts au pouvoir : horrible. Mais en l'entendant énoncer la raison de sa présence ici, la sorcière réalisa qu'elle s'était trop peu intéressée à lui dernièrement.

C’est vrai j’te jure ! Tu fais quoi ici toi ?

- Pourquoi être partie alors ? s'interrogea-t-elle. Oh, bah... de la paperasse essentiellement, dit-elle en soulevant et reposant le dossier sur son bureau. Mais il m'arrive aussi d'aller sur le terrain avec les oubliators.

Mais à peine de finir que...

Oh, j’ai une amoureuse.

- Oh, la pauvre, s'exclama-t-elle sur le même ton que lui, un sourire amusée, avant de reprendre naturellement : - Je plaisante ! Je suis contente pour toi. Comment elle s'appelle

Galatéa commençait à se demander s'il n'était pas simplement venu pour discuter. Qu'il n'y avait peut-être pas d'arrière pensé à tout ça. Arty était assez excentrique pour ça. Pourquoi avait-il quitté l'Ordre déjà ?
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Confession véridique d'une âme bourdonnante [En cours] Empty
Re: Confession véridique d'une âme bourdonnante [En cours]
Artemis Wildsmith, le  Lun 9 Mar 2020 - 17:35

Quelle heureuse et agréable heure que celle du goûter, quand même bien elle se déroulait entre les murs austères du Ministère. Le Poufsouffle observe les alentours, attentif, alors que l’idée de poser la valise de sa carrière professionnelle se fait de plus en plus épaisse derrière le front méditatif.
Il faut dire que c’est une véritable fierté que d’avoir constamment des idées de freluquet - toujours étonner l’interlocuteur ou l’interlocutrice, la base de toute conversation. Le déroulement de la vie se trouve être bien moins ennuyeux ainsi. Tu sais que je suis pas vraiment parti du Ministère, on m’a renvoyé. Pour une broutille incendiaire qui plus est, qui n’était pas du tout représentative de son formidable travail d’Auror. Enfin, peut-être que c’était pour le mieux, un bien sinueux destin qui l’avait mené jusque ici aujourd’hui, avec cette terrible envie de reprendre sa place en tant que fonctionnaire du Ministère de la Magie. Mais c’est nul la paperasse ! Ton job c’est quoi exactement ? Ton essentielle mission ? Il creuse, il veut savoir dans quoi il mettrait les pieds si sa candidature devait se retrouver sur le bureau de la directrice du département. Puis, il fallait dire que le mot terrain avait résonné joyeusement dans les oreilles attentives du Bouclé, il y avait quelque chose de beaucoup affriolant à s’aventurer à l’extérieur plutôt que de remplir kyrielle de pénibles rapports.

Mais ce n’était pas tout, la bouche du Wildsmith s’était tordue d’un oh surpris en entendant la réaction de la Brune, oui il avait une amoureuse et Galatéa venait de la désigner comme « la pauvre ». Le cerveau ne fait qu’un tour sous le front sceptique, est-ce que c’était là la réaction commune des gens lorsqu’ils apprenaient que Loredana et lui était un couple ? La considéraient-elle comme folle de se lancer dans une telle aventure avec un énergumène comme lui ? Loredana qu’il finit par dire doucement, les yeux et mains nerveux accrochés à l’emballage d’une sucrerie, c’est vrai que j’ai pas toujours été bien avec elle, c’est comme un aveu tout bas, honteux qu’il prononce dans le secret de ce bureau, mais j’essaie de faire mieux ! Même si la conclusion restait certainement la même, il avait une chance inouïe qu’elle reste avec lui, qu’elle soit revenue vers lui malgré tout ce qu’il lui avait fait subir, entre crises et abominabilités. Mais Galatéa ne le connaissait pas comme ça - si monstrueux. Alors peut-être valait-il mieux détourner l’attention sur elle : et toi ? T’as un amoureux ?
Les potins et les bonbons, sublime conversation.
Galatéa Peverell
Galatéa Peverell
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Confession véridique d'une âme bourdonnante [En cours] Empty
Re: Confession véridique d'une âme bourdonnante [En cours]
Galatéa Peverell, le  Dim 22 Mar 2020 - 15:47

Plus elle l'observait agir, si insouciant et libre dans un lieu qui interdisait les deux, plus elle se rendait compte qu'elle l'aimait vraiment bien. Il possédait quelque chose d'unique, une flemme d'espoir, de vie qui, Galatéa l'espérait, ne mourrait jamais. D'ailleurs, était-ce à ça qu'elle ressemblait : à un corps sans vie ? Ou parvenait-elle encore à donner le change ?

La présence du blondinet égayait sa journée, c'était certain. Et les erreurs qu'il pouvait commettre n'entachait pas encore son jugement envers lui. Arty, c'était un bon gars dans le fond. Alors Galatéa passa outre son renvoi, qu'elle avait par ailleurs déjà oublié une fois, sans même chercher à jouer les moralisatrice.

Mais c’est nul la paperasse ! Ton job c’est quoi exactement ? Ton essentielle mission ?

- Protéger le secret magique, Arty. C'était une cause que lui et elle partageait, du moins à l'époque. Le bureau travail directement avec le premier ministre moldu pour trouver des excuses plausibles lorsque la magie est révélé aux moldus et les oubliators se chargent d'effacer les mémoires si besoin. On intervient aussi du côté sorcier, lorsqu'il y a besoin de réparation. Mon rôle, le rôle de ce département, c'est donc de continuellement réparer les bêtises des autres, termina-t-elle avec humour.

Et la conversation change à nouveau de sens, prenant un virage en épingle pour venir se planter droit dans les émotions d'Arty. Galatéa ne vit pas tout de suite que sa petite pique l'avait peut-être blessé réellement. D'ailleurs, elle n'en fut jamais certaine complètement, mais elle trouvait ça bien, qu'il en parle.

Loredana.

- Sparks ? J'ai travailler avec elle au Chicaneur avant de rejoindre le ministère. Une fille bien ! approuva-t-elle -non pas qu'on lui ait demandé son avis. Et franchement belle.

C’est vrai que j’ai pas toujours été bien avec elle... mais j’essaie de faire mieux !

La sorcière resta silencieuse un moment, cherchant ce qu'elle pouvait dire pour lui remonter le moral. Elle ignorait ce qu'il avait fait, ça pouvait être n'importe quoi, mais puisqu'elle l'estimait son esprit élimina automatiquement le pire. Tout le monde dans son entourage ne pouvait pas être mauvais. Et puis, elle pensait ce qu'elle s’apprêtait à lui dire :

- Tu sais, des erreurs on en fait tous. L'important c'est de s'en rendre compte et d'essayer de faire mieux, ce que tu sembles vouloir faire donc... t'inquiète pas, ça ira. En plus, je dirais que Loredana est forte, donc si tu ne l'as rendais pas heureuse, elle ne serait pas avec toi.

Sourire encourageant. Faites place, maman poule est de retour ! C'était vrai quoi. Elle le nourrissait, l'avait guidé -ou en tout cas avait partagé ses idées politiques un bon moment-, et voilà qu'il se confiait... A bien des égards et tristement, la sorcière se sentait plus proche du meilleur ami de son frère que de son frère lui-même. Avec Arty, elle n'avait pas l'impression de déranger, ni d'être jugé, ni d'être différente.

Et toi ? T’as un amoureux ?

Galatéa ria franchement, voyant clair dans son jeu.

- On a rompu. Ne te prive pas pour le dire à Azaël, je suis certaine que ça lui fera plaisir. Elle riait joyeusement, mais au fond, avait-il seulement approuvé une seule de ces relations ? Mais on reste en de très bon terme, donc tout va bien. Mais dis-moi, pourquoi toutes ces questions sur mon métier tout à l'heure ?

Contenu sponsorisé

Confession véridique d'une âme bourdonnante [En cours] Empty
Re: Confession véridique d'une âme bourdonnante [En cours]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Confession véridique d'une âme bourdonnante [En cours]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 3-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.