AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré
Page 2 sur 2
Occamy Doré - Brasserie de luxe - Chez Odile
Aller à la page : Précédent  1, 2
Liv Gordon
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie

Occamy Doré - Brasserie de luxe - Chez Odile - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Brasserie de luxe - Chez Odile
Liv Gordon, le  Mer 9 Sep - 17:18

Mentorat rime avec repas
ft. Alhena Peverell
Saison 32 – Fin août
LA d’Alhena pour ce début
LA du personnel pour l’accueil


        Les jours passaient et je ne réalisais toujours pas mon entrée au Ministère. Cependant, après quelque temps d’adaptation, je commençais doucement à prendre mes marques. Apprivoiser l’immensité du bâtiment qu’était le Ministère n’avait pas été simple. Les couloirs et les étages se ressemblaient tous et chaque angle débouchait sur une succession de nouveaux couloirs et de nouvelles portes. La foule qui s’y pressait tout au long de la journée n’arrangeait pas les choses. Un vrai labyrinthe !

Cependant, la journée s’annonçait plutôt calme. Il n’y avait pas de missions particulières à effectuer et il s’agissait plutôt de s’occuper de la paperasse. Rien de bien passionnant dirions-nous, mais il fallait bien passer par là. D’autant plus, qu’il s’agissait tout de même d’une part nécessaire du travail d’agent de la Brigade de la Police Magique. Traiter les demandes et les plaintes, archiver et trier les rapports de mission, entre autres. De quoi occuper une bonne partie de la journée.

C’était en multipliant les allers-retours entre les différents bureaux et la salle des archives, que mon chemin avait croisé celui d’une personne que je pensais avoir perdue de vue, il y avait des années de cela. Alhena… Ce nom avait résonné dans mon esprit. Alhena. La dernière fois que nous nous étions croisées, elle devait avoir 17 ans, il me semble. En dix ans, elle avait bien changé, mais je l’avais reconnue. J’étais restée figée sur place en la voyant, ne sachant quoi lui dire. Heureuse de la revoir, elle m’avait tant aidée, elle avait contribué à faire de moi celle que j'étais aujourd’hui, mais tout se bousculait dans ma bouche, tellement de choses à lui dire, à lui demander. Elle était devenue une belle femme et dégageait toujours cette aura si mystérieuse.

Prises dans le tourbillon de la vie active et des responsabilités, nous n’avons pu échanger que quelques mots. Cependant, nous nous étions mises d’accord pour nous retrouver à l’Occamy Doré ce midi, afin de pouvoir prendre le temps d’échanger autour d’un bon repas.

        Le temps de laisser en ordre le bureau afin de poursuivre le traitement des demandes dans l’après-midi, je pris la direction du lieu de rendez-vous. La nervosité et l’excitation m’envahirent. En quelque sorte, je renouais avec mon passé. Elle avait été un mentor, un guide pour moi. Ses conseils m’avaient été si précieux pour appréhender le monde des sorciers.

Il ne me fallut que peu de temps avant d’arriver à l’Occamy Doré. Le lieu était en effervescence, sûrement comme tous les midis. Le lieu avait su se forger une solide réputation. Cependant, si j’étais déjà passée plusieurs fois à côté, je n’avais jamais pris le temps de m’y arrêter. Aujourd’hui, c’était l’occasion de passer la porte pour la première fois. « Chez Odile », nous nous étions mises d’accord pour nous retrouver à la brasserie de l’établissement. Ce n’était pas pour me déplaire, car plus abordable pour moi.

La décoration était finement choisie. L’ambiance Art nouveau qui y régnait été dépaysante, un lieu quasiment hors du temps. Je laissais le temps à mes yeux d’apprécier le décor avant de chercher la présence d’Alhena. Elle n’était pas encore arrivée. Je me tournai donc vers un serveur, élégamment vêtu, et demandai avec un grand sourire :

« Une table pour deux s’il vous plaît. »

Après m’avoir indiqué une table de libre, je pris place sur l’un des confortables canapés. Décidément, tout était parfaitement pensé pour recréer l’ambiance d’une véritable brasserie de luxe. Cependant, cela faisait quelques minutes que j’étais ici et une petite voix au fond de moi commençait à paniquer. Et si Alhena s’était ravisée et avait finalement décidé de ne pas venir ? Après tout, elle avait peut-être des choses plus importantes à faire que de perdre son temps avec une ancienne connaissance, autour d’une table. Je commençai alors à pianoter nerveusement sur la table.

Pourquoi étais-je si nerveuse ? Pourquoi doutais-je ainsi ? Je tentai alors de me concentrer sur les délicates odeurs qui émanaient de la cuisine. J’imaginais déjà les plats qui y étaient minutieusement préparés, sortant à tour de rôle des cuisines. Ces derniers mois avaient été des montagnes russes émotionnelles pour moi. Il était grand temps que je prenne le temps de respirer et me détendre.

Codage par Libella sur Graphiorum
Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


Occamy Doré - Brasserie de luxe - Chez Odile - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Brasserie de luxe - Chez Odile
Alhena Peverell, le  Sam 10 Oct - 2:17

ft Liv, LA accordé
Saison 32 – Fin août

Si la terre était ronde, c'était pour une bonne raison visiblement. Quand on finissait par perdre quelque de vue, on trouvait toujours le moyen de se retrouver. Le monde est petit, vieille expression si vraie quand on visualisait l'univers. Malgré tout, c'est avec plaisir qu'elle avait retrouvé la jeune femme. Elle se souvenait d'une enfant, mais la brune l'était aussi à l'époque, alors forcément... Tout avait bien changé. Enfin, elle espérait que pour sa camarade, le chemin qui lui était tout tracé avait été des plus tranquilles. Un peu de joie dans la vie, ça ne fait de mal à personne, n'est-ce pas ?

Alors forcément, quand Alhena avait croisé Liv au Ministère, elle ne l'avait immédiatement pas reconnue. Mais elle se souvenait très bien d'elle et des heures d'études qu'elle avait pu lui consacrer à Poudlard. C'était des choses qu'on oubliait pas, que de prendre quelqu'un sous son aile pendant un an ou deux ans. Elle ne savait plus vraiment. Sourire social, quand elle avait accepté de la revoir à l'Occamy. Le Ministère était le pire endroit pour établir une conversation pour des retrouvailles. De plus, la brune était plus que surchargée ce matin et beaucoup de choses la stressaient à droite, à gauche. Que ça soit pour son travail, l'ordre ou sa famille. Les évènements allaient si vite, qu'elle avait du mal à s'accrocher au rythme de sa propre vie. Se poser autour d'une table, arrêter le temps pour quelques secondes avant de replonger était donc la meilleure des propositions de sa journée.

Tenant son blazer blanc par-dessus son épaule, de deux doigts, autre main dans la poche de son pantalon de soie. Elle fait claquer ses talons dans la brasserie de Luxe. Elle n'arrivait toujours pas à croire à de tels changements pour cet endroit. Un brin de nostalgie. Qu'était donc devenue son amie Célya d'ailleurs ? Celle qui l'avait accompagnée dans cette aventure. Qu'importe, c'était une autre histoire bien différente. Elle n'était pas là pour cela. Elle est là pour un autre visage, pour renouer autre chose et voir un avenir plus lumineux peut-être ? Derrière son monde qui s'écroulait petit à petit, il restait des personnes encore là. Bien en chair et en os, qui ne fuyaient pas. Elle l'avait toujours amer.

Traversant la salle sans se soucier de quoi que ce soit, la brune aperçue Liv et se dirigea vers elle. Confiante, tête haute, elle ne baissait jamais sa garde. Souriant en arrivant, elle prit place, déposant sa veste. Elle n'était pas en retard, si ? Tu es là depuis longtemps ? Je suis désolée si tu as beaucoup attendue, les affaires de mon département m'ont retenue plus longtemps que prévu. Elle regarde les décorations, une harmonie du luxe plus que familière. Quoi que, trop démonstrative pour elle, peut-être. Tu as déjà choisie au fait ? Elle se recule dans son fauteuil. Orgueil, tête penchée. Excès de zèle. Elle soufflait. Comment est-ce que tu vas sinon ? Raconte-moi tout, je suis impatiente de savoir quel est le chemin que tu as suivi. Tu as l'air d'avoir plutôt bien réussi et tu es devenue aussi belle que je l'avais prévue. Geste de main, elle se mord une lèvre, très légèrement. Il ne faut pas s'emballer pour autant, ce n'est qu'un compliment, pas du flirt. On le voit, on l'entend dans la voix. Juste une manière de dire, j'avais raison de croire en toi.

Alhena aimait avoir raison.


Liv Gordon
Liv Gordon
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Occamy Doré - Brasserie de luxe - Chez Odile - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Brasserie de luxe - Chez Odile
Liv Gordon, le  Dim 11 Oct - 16:21

Mentorat rime avec repas
ft. Alhena Peverell
Saison 32 – Fin août


        Chaque seconde devenait minute. Le temps s’allongeait alors qu’il ne s’était écoulé qu’un court instant. Assaillie d’interrogations, de doutes, de questions. Un esprit en pleine ébullition. J’avais fini par me saisir de la carte pour m’occuper en attendant, mais mes yeux la parcouraient sans la voir. Renouer avec son passé avait un goût particulier. De nombreux souvenirs remontaient à la surface, de nombreuses émotions. Un océan déchaîné, mais un ciel bleu.

Je vis la silhouette d’Alhena entrer dans le bâtiment que peu de temps après, toujours aussi élégante. À mes yeux, elle s’accordait parfaitement bien avec l’établissement. Ce côté chic sans en faire trop (bon peut-être qu'il y avait un petit côté ostentatoire ici tout de même). Je l’avais toujours admirée et il fallait croire que, malgré les années, cela n’avait pas changé. Elle imposait le respect et semblait transpirer la confiance en soi. Ou du moins, c’est ce qu’elle laissait transparaître. J’aimerais tellement avoir cette force ! Mais peut-être l’idéalisais-je ? En tout cas, ce ne serait pas la première fois que cela m’arrivait. Le Ministère était d’ailleurs l’exemple parfait.

        Je regardais Alhena s’installer en face de moi. Dès que je la vis, tous mes doutes s’effacèrent. Que les bons moments restèrent et je me sentais presque stupide d’avoir douté. Un sourire aux lèvres, je la rassurais :

« Non ne t’en fais pas, je viens d’arriver. »

Le travail pouvait être prenant, c’était certain. Même si j’en attendais plus, j’en demandais toujours plus. Éternelle insatisfaite. Je voulais toujours en faire plus, pour les habitants, le pays, le monde. Encore un idéalisme exacerbé. Rêveuse invétérée. Naïve dans un monde pas aussi rose que prévu. Mais la vie me le rappelait doucement. Un retour de bâton en train d’arriver. Cette dernière savait se délecter de ces instants, prenant son temps pour savourer de me voir désespérer. Nager à contre-courant.

« Les linguine napolitaines me tentent bien, je pense. »

En tout cas, elles rendaient bien sur la table d’à côté. Mais en réalité, le plat n’avait que peu d’importance. Je ne doutais pas de la qualité gastronomique de l’établissement et je savais que mon palais allait s’en délecter. Je souhaitais passer du temps avec Alhena, profiter de ce moment, de ces retrouvailles. Une pause dans le temps pour se remémorer l’importance qu’elle avait eue pour moi. J’étais à ma place, et c’était grâce à elle.

        Sa remarque me fit sourire. J’étais touchée par son compliment, surtout venant d’elle. C’est vrai qu’après avoir enchaîné les petits boulots, c’était un nouveau départ que je prenais, cela devait se ressentir et se répercuter à l’intérieur comme à l’extérieur. Plus épanouie, plus rayonnante. Ça devait jouer. Le début d’une nouvelle vie, la vraie vie avec sa dure réalité. Je ne vivais plus dans une illusion et j’allais enfin prendre part à quelque chose qui me tenait à cœur, ou du moins je l’espérais.

« Merci, ça me fait plaisir de te revoir tu sais ! Je ne suis pas sûre d’avoir vraiment eu l’occasion de te remercier pour ta patience et tout ce que tu as fait pour moi… » La sincérité transparaissait dans les mots. « Je pense que tu as contribué à faire de moi ce que je suis maintenant. Même si j’avoue que tu as été un exemple pour moi, j’ai essayé de suivre mon propre chemin. Je voulais concilier mes valeurs avec mon travail et j’ai eu la chance d’intégrer la Brigade il y a un mois. »

Enfin j’espérais. Je n’avais pas encore eu l’occasion de mettre à profit mes compétences comme je l’aurais souhaité. Le Ministère… Une institution que j’avais idéalisée, mystérieuse et qui était finalement loin de m’avoir révélé tous ses secrets. La réalité était sûrement bien plus sombre que ce que j’avais pu imaginer. Mais je gardais une lueur d'espoir !

« Et toi alors, quoi de beau de puis tout ce temps ? »

J'étais sûre qu'Alhena avait dû vivre des choses passionnantes depuis.

Codage par Libella sur Graphiorum
Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


Occamy Doré - Brasserie de luxe - Chez Odile - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Brasserie de luxe - Chez Odile
Alhena Peverell, le  Sam 17 Oct - 20:00

Elle a toujours ce faux vrai sourire sur les lèvres. La brune est contente de revoir Liv, mais elle n'en est pas totalement certaine. Si aujourd'hui le masque est bien ficelé, à l'époque ce n'était pas le cas et Alhena a peut-être peur que certaines choses ressurgissent. De vieilles histoires qui remontent à la surface, ensevelies par la vie et les doutes. Si quelques personnes de son entourage étaient encore proches d'elle -Izsa par exemple, peu savaient vraiment tout ce qui c'était passé à Poudlard. Et Peverell, ne savait plus si la serdaigle avait été impliquée, ou se souvenait potentiellement de quelque chose du genre. Qu'est-ce qu'elle savait, qu'avait-elle retenue hormis leurs séances d'entraides ?

C'est vrai qu'elles ont l'air bonnes, je pense prendre la même chose que toi. La brune aurait pu chercher un peu plus compliqué, mais non. Elle n'était pas là pour la nourriture, simplement tester, renouer des liens perdus. Choses étranges, dangereuses parfois. Mais pour Liv, ça ne pouvait pas être le cas non ? Au contraire. C'était plutôt la plus âgée qui pouvait entrainer dans sa chute la blondinette. Rien n'assurer à Gordon qu'entretenir une quelconque relation, qu'importe son type, avec Alhena, était une bonne chose. La plupart du temps, c'était justement se jeter dans le vide sans regarder en arrière. Elle hurlait au danger.

Oh, ce n'était pas grand-chose. Cela me faisait plaisir. Je suis même devenue professeure par la suite tu sais. Deux doigts qui reposent sur sa tempe pour soutenir la tête. Je suis ravie que tu te plaises au Ministère, notamment à la brigade. Peut-être même qu'un jour tu collaboras avec mon frère Azaël, il est chef des Aurors. Un léger rire qui s'essouffle entre ses lèvres. C'était vraiment une belle ironie cette situation. Il avait bien choisi son poste le gosse, vraiment. Et bien, beaucoup trop de choses. Je me suis mariée à Luke Belt, l'ancien Ministre que tu connais sûrement de nom. Nous avons des enfants. Sinon, après avoir été professeure d'Histoire de la Magie, je suis devenue Directrice du département de la Justice Magique, puis du département des Mystères. La recherche me manquait bien trop. Un condensé bien trop rapide. Des mots, des situations qu'elle n'avait pas étoffées. Ne pas s'étendre sur le sujet des enfants pour ne pas bégayer, avoir la voix qui tremble.

C'est comme ça_

Mais ça fait toujours mal. Alors, forcément, la brune ne voulait pas spécialement en parler. Elle balançait ça dans la discussion comme si c'était limpide. Sans vouloir faire ou dire plus. Elle laisserait la blonde à ses déductions ou ses questions. Elle tendait une perche, sans vraiment le faire. Et toi, en dehors de ton travail ? D'autres choses peut-être ? Enchainer directement. Ne pas laisser le temps à l'autre de vraiment réfléchir aux paroles de la Peverell. Réveiller l'esprit, pencher la discussion sur sa collègue plutôt que sur soi. De toute manière, c'était assez connu qu'Alhena n'aimait pas parler d'elle, de ses sentiments, de sa vie en général. Elle était constamment en train d'essayer de ne pas se noyer, qu'il valait mieux ne rien évoquer. C'était bien plus simple que faire semblant, mettre un autre type de masque. Dire que tout va bien, alors que ce n'était pas vrai. Elle était faite d'illusions et n'allait clairement pas s'en vanter avec Liv. Ce n'était pas nécessaire.

Reculant dans son siège. Ses émeraudes s'arrêtent doucement sur la blonde. Elle ne l'avait pas vraiment observée depuis son arrivée et encore moins au Ministère. Elle était belle, elle l'avait vu tout de suite. Mais maintenant, elle pouvait voir autre chose. Le corps entier était un déguisement de ce qu'on est. La jeune femme en face d'elle, ne faisait pas exception et Alhena était observatrice. Elle aimait découvrir à travers les gestes, les vêtements que quelqu'un pouvait porter, ce qu'il cachait, ce qu'il avait traversé. Parce que comme ça, elle avait toujours une longueur d'avance sur l'autre.

Toujours.

Contenu sponsorisé

Occamy Doré - Brasserie de luxe - Chez Odile - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Brasserie de luxe - Chez Odile
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 2

 Occamy Doré - Brasserie de luxe - Chez Odile

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.