AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -40%
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
Voir le deal
229 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré
Page 1 sur 1
Occamy Doré - Cuisine Expérimentale - D'art & d'essai
Élius Askin
Élius Askin
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Métamorphomage


Occamy Doré - Cuisine Expérimentale - D'art & d'essai Empty
Occamy Doré - Cuisine Expérimentale - D'art & d'essai
Élius Askin, le  Lun 3 Fév 2020 - 0:28


Composer un plat en pensant d’abord aux sensations qu’il procure, c’est le défi que réalise chaque jour le chef de notre restaurant expérimental. Envisagez la nourriture comme un rythme frappant votre palais grâce au talent du cuisinier, et du comptoir, qui peut accueillir une quinzaine de chaises confortables.

Correctement  installé, c’est encore le meilleur endroit pour assister à la confection de votre dîner. Ouverte seulement le soir, la salle a été conçue dans l’optique d’offrir une expérience complète à ses visiteurs. Notre menu unique va déconstruire votre façon d’appréhender les goûts et les textures pour amener la gastronomie au rang plus spirituel.

Que vous soyez face aux chaudrons ou à l’une des dix tables, chaque plat est accompagné de la démonstration qui le mettra en valeur. En ébullition permanente de 19h à 23h, l’équipe se plaît à partager son savoir-faire et ses valeurs dans une ambiance où découverte et surprise trouvent incontestablement leur place aux côtés du raffinement.


Pour éveiller votre curiosité, nous vous invitons à découvrir le menu unique ainsi que la carte des boissons !


- - - -
*L.A. du personnel de service pour un accueil chaleureux et distingué. Un membre de l’équipe viendra prendre la commande de votre boisson. Les employés portent des chemises à motif liberty dans les tons verts et violine rehaussées d’un veston marron et d’une plaque dorée où leur nom est gravé. En bas, la tenue est libre : du kilt au pantalon, en passant par la jupe ou le short, tant qu’il est assorti au gilet, nos employés gardent leur personnalité.
- -
*L.A. également du chef cuisinier. C'est un show-man, il n'hésitera pas à faire voler les ingrédients ou à provoquer des explosions pour vous faire réagir. Toujours de bonne humeur, l'homme d'une quarantaine d'années pourra parler de ses nombreux voyages à travers le monde avec vous et vous faire goûter ses préparations à mesure qu'il les cuisine si vous êtes assis derrière le comptoir.

- - - -




RAPPEL DES TARIFS ET DÉTAILS DE LA PARTIE HÔTELLERIE=>
Panneau d'Affichage ou Cartes & Menus.

Andrew Cobredy
Andrew Cobredy
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Occamy Doré - Cuisine Expérimentale - D'art & d'essai Empty
Re: Occamy Doré - Cuisine Expérimentale - D'art & d'essai
Andrew Cobredy, le  Lun 23 Mar 2020 - 10:27

On a la classe ou pas ?
RP avec Cara de Lanxorre

Pourquoi ? Depuis quelques jours, c’était la question que se posait Andy. Pourquoi, au juste, De Lanxorre avait-elle pris la peine de l’inviter, au restaurant, en tête à tête ? Ce dîner était-il l’occasion de se débarrasser de lui à distance de Poudlard ? Utiliserait-elle sa baguette ou un couteau de cuisine ? Voulait-elle simplement chercher à le manipuler ? Avait-elle un complice, dans le restaurant ?

*On se ressaisit, Andy…*

Trop de nuits passées à regarder Pierre Bellemare – un sorcier ayant eu énormément de succès auprès des moldus, qui avait eu l’idée géniale de leur raconter de simples faits divers du monde magique, tout en maintenant le secret.

*Elle veut sans doute simplement… prendre de tes nouvelles.*

Et il fallait se montrer à la hauteur. Vus les prix affichés à l’entrée, il avait bien fait de laisser ses velléités de faire honte à De Lanxorre – et son jogging – dans le placard. C’est lui qui aurait eu du mal à assumer. En lieu et place, il portait un élégant pull noir à col tortue, et un costume deux pièces bleu, à tartans discrets. La veste était ajustée, le pantalon coupé aux sept huitièmes. Une paire de souliers vernis complétait la tenue, sobre mais efficace. On avait la classe ou pas ?

Arrivé devant le restaurant avec deux minutes d’avance, Andrew s’annonça à l’entrée.

« - La réservation doit être au nom de De Lanxorre. Pour deux personnes. »

Cara n’était pas encore présente. On lui indiqua néanmoins une table, on l’y accompagna pour l’y asseoir. Plus qu’à attendre.
Cara De Lanxorre
Cara De Lanxorre
Serpentard
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- 1/8 Vélane


Occamy Doré - Cuisine Expérimentale - D'art & d'essai Empty
Re: Occamy Doré - Cuisine Expérimentale - D'art & d'essai
Cara De Lanxorre, le  Mer 1 Avr 2020 - 18:57

PV Andy

    Était-ce de l’ennui, ou de l’intérêt sincère pour ses élèves ? Même Cara n’était pas dupe ; c’était bien la première option qui avait motivé cette invitation incongrue. Couchée sur un papier plié, qu’elle avait glissé entre les doigts de Cobredy à la fin du cours. Pourquoi lui ? Parce qu’il était à Serpentard, déjà. Et puis aussi, parce qu’ils avaient partagé ce moment suspendu, avaient tissé cette histoire particulière – et étonnamment, Cara appréciait, d’avoir enfin un lien purement platonique avec quelqu’un. Après avoir sauté la moitié de la Grande-Bretagne, ce genre de relation était un luxe.

    C’est pourtant tout aussi apprêtée que d’ordinaire, qu’elle se présente à l’Occamy. Robe noire, rangée de boutons nacrés sur le devant, ceinture marquant la taille, escarpins vernis. La tenue est encore dissimulée sous une cape émeraude, et c’est d’un pas pressé qu’elle franchit les marches la séparant de l’entrée, un bras tendu tenant un large parapluie noir. Se protéger de la bruine froide qui tombe sur Londres, à transformer les lumières des lampadaires en autant de boules dorées, indistinctes.

    « De Lanxorre. » Elle jette son nom comme un laissez-passer, au premier membre du personnel croisé. Le patronyme est barré de la liste des réservations, le manteau est délicatement retiré des épaules. Cara s’avance, parcourt la salle des yeux, aperçoit son invité. « Bonsoir » qu’elle lâche en se laissant tomber sur le siège, du même vert sombre que sa cape. Elle ouvre la carte d’un geste sec. Ne précise pas qu’elle va payer, tout cela est évident ; il n’aurait probablement pas accepté, sinon. « Qu’est-ce que vous prenez ? » Elle le demande sans relever les yeux, rivés qu’ils sont à la carte des boissons. Ce n’est qu’une fois le choix fait qu’elle détaille son élève, de haut en bas, apprécier l’attention évidente avec laquelle il avait choisi sa tenue ; « Vous avez fait un effort, non ? » L’affirmer d’une voix amusée.

Andrew Cobredy
Andrew Cobredy
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Occamy Doré - Cuisine Expérimentale - D'art & d'essai Empty
Re: Occamy Doré - Cuisine Expérimentale - D'art & d'essai
Andrew Cobredy, le  Jeu 9 Avr 2020 - 15:50

« - Bonsoir. »

Si meurtre il devait y avoir ce soir, Andy aurait droit au dernier repas du condamné. Etrange tradition, incongrue courtoisie avant de vous retirer la vie. Andy se demanda cependant soudainement ce qu’il choisirait s’il en avait le choix. Il se souvint de ce condamné qui avait demandé une olive, dans l’espoir de devenir un olivier une fois enterré. Les gens n’avaient donc vraiment que peu de raison. Andy, lui, se surprit à avoir envie d’un flan aux œufs. Avec du caramel, encore tiède car sorti du four il y a peu. C’était simple, mais c’était bon, un flanc aux œufs.

« - Qu’est-ce que vous prenez ? »

Andy, qui s’était perdu dans la carte, la referma aussitôt. Inutile d’y passer davantage de temps, il savait très bien ce qu’il allait prendre.

« - Je vais me contenter du cocktail de bienvenue pour le moment, mais vous pouvez déjà demander à ce qu’on aère une bouteille de Syrah. »

Pas qu’Andy aime particulièrement ça, pas non plus qu’il y ait particulièrement réfléchi – quoi que…, mais ça lui semblait approprié. On n’était pas venu pour siroter des mojitos, et le Syrah plantait un peu le décor. Puissant, du caractère. Manque de complexité peut-être, un peu trop brut sans doute, mais c’est comme ça qu’Andy envisageait la soirée. Et qui tâche, mais ça c’était juste pour filer la métaphore du meurtre.

« - Vous avez fait un effort, non ? »

« - Vous aussi. »

Braaaah. C’était sorti tout seul. Mais on pouvait s’attendre à tout maintenant avec De Lanxorre, même au bleu de travail, ou pire, au t-shirt.

« - Merci pour l’invitation, même si je dois avouer avoir été un peu dérouté. »

Pas de question directe, ça aurait été malpoli. Mais ça ouvrait la porte à une éventuelle explication.
Cara De Lanxorre
Cara De Lanxorre
Serpentard
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- 1/8 Vélane


Occamy Doré - Cuisine Expérimentale - D'art & d'essai Empty
Re: Occamy Doré - Cuisine Expérimentale - D'art & d'essai
Cara De Lanxorre, le  Lun 20 Avr 2020 - 21:38

Autorisation d'Élius pour faire intervenir la serveuse.


    C’est la pique, plus que la carte brutalement refermée, qui fixe le regard de la professeure sur le visage de l'insolent. Elle ne trouve rien à redire ; elle s’était possiblement laissée aller, ces derniers temps. Après l’accident, elle avait eu l’impression d’être sans cesse écrasée par un poids, qui rendait la moindre de ses actions insurmontable. Le simple fait de s’habiller était devenu une épreuve. Alors, elle avait eu la paresse de penser que personne ne remarquerait cette chemise un peu froissée, ou ce t-shirt délavé. Quelle erreur ! Poudlard était un théâtre, et elle tenait l’un des rôles principaux. La remarque de son élève, aussi déplacée soit-elle, restait pertinente. Et le regard assassin de Cara ne pouvait rien changer à cette constatation. Se promettant de brûler le moindre élément vaguement confortable de sa garde-robe, elle se redresse.

    « Un cocktail de bienvenue, donc. » Elle égrène la liste des souhaits à la serveuse qui s’est silencieusement placée devant leur table. Sans la regarder, elle continue ; « Et un cocktail l’Effrontée. Même si vous le méritez plus que moi », qu’elle dit, cassante, en jetant un regard à son invité. Après avoir assorti la commande des deux menus du soir et de la bouteille souhaitée, les revoilà en tête-à-tête.

    « J’imagine. » Elle le visualise tout à fait, bouleversé par l’insigne honneur que lui faisait la directrice adjointe. Ce sentiment de favoritisme avait dû être grisant. Cara laisse un moment de silence s’étirer, juste le temps de le laisser croire qu’elle a véritablement choisi de l’inviter sans arrières-pensées. Elle décide de ne pas trancher les espoirs amoncelés, choisit la flatterie ; « Vous voyez, vous êtes l’un des rares élèves que j’apprécie. » C’était vrai. Les cocktails arrivent, l’interrompent. Claquement sec de la langue contre le palais, notifier à la serveuse qu’elle était arrivée trop vite, se saisir malgré tout du breuvage non alcoolisé. Le lever légèrement, trinquer à distance, en boire une gorgée. Goût de gingembre dans la trachée. « C’est pour ça que je vous fais confiance. » Elle continue comme s’ils n’avaient pas été interrompus, avec ce mensonge prononcé sans sourciller. « Car vous n’iriez pas vous enrôler dans un groupe secret, vous, mmh ? » Glisser vers le véritable sujet de la soirée.
Arthur Digler
Arthur Digler
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Occamy Doré - Cuisine Expérimentale - D'art & d'essai Empty
Re: Occamy Doré - Cuisine Expérimentale - D'art & d'essai
Arthur Digler, le  Mar 19 Mai 2020 - 0:44

Le chemin le plus court vers le cœur
d’un homme passe par son estomac

Saison 31 - Printemps
Avec Aliocha’t Corbier

Une semaine après son anniversaire, Arthur allait enfin profiter du cadeau que lui avait offert Aliocha. Est-ce qu’il stressait ? Oui. Tout cela était idiot, il en avait complètement conscience puisqu’il n’avait aucune de raison de stresser. Il allait simplement passer du bon temps avec son copain à l’Occamy Doré pour son anniversaire, il n’allait pas le demander en mariage. Même Morgana lui avait expliqué qu’il n’avait pas besoin d’être nerveux et elle l’avait aidé à trouver la tenue parfaite pour ce rendez-vous. Normalement, les vêtements étaient assez classes pour qu’il ne fasse pas tâche à côté de Lio, mais les vêtements étaient aussi assez confortables pour qu’il ne se sente pas encore plus mal à l’aise. Mais en vérité, le bouclé n’était même pas certain que cela suffirait puisqu’il n’avait aucune idée de la tenue qu’avait prévu de mettre son lion favori. Arthur connaissait les goûts vestimentaires de son copain et ce dernier était son total opposé. Il passait son temps à être parfaitement présentable alors que lui était sorti en jogging le jour où il était allé à Londres pour acheter sa tenue du jour. Le bouclé avait d’ailleurs longuement hésité à piquer des vêtements à Aliocha pour être certain de lui plaire, mais finalement, il s’était résigné. Il devait rester lui-même, seulement faire quelques efforts.

Cela faisait une heure qu’il était allongé sur son lit. Il était en survêtement gris et écoutait de la musique avec son nouveau gramophone qu’il ne pouvait plus lâcher. Cela faisait aussi une heure que Lio était dans la salle de bain. Arthur avait été intelligent, il avait emprunté la salle de bain avant. Il s’était lavé, coiffé et parfumé en même pas vingt minutes. Entre deux musiques, il se fit distraire pas un bruit de porte. Il paniqua à l’idée de voir apparaître Aliocha alors que lui-même était toujours dans son survêtement, mais non. Cela provenait certainement d’un autre dortoir. Il ne savait pas qui avait claqué la porte aussi fort, mais il le remerciait, grâce à ça, il s’était enfin décidé à se bouger. Arthur rangea son gramophone et commença à se changer. D’abord, il enfila une chemise blanche. C’était une chemise qu’il utilisait habituellement pour l’uniforme de Poudlard, sauf que cette fois, il n’y avait aucun pli, elle était parfaitement lisse. Ensuite, il mit un pantalon et une veste, tous deux de couleur bleue avec un tissu légèrement brillant. Il ajouta une ceinture, ses bijoux et les mocassins de l’école qu’il avait bien évidemment lavé auparavant. Il regarda son reflet dans la fenêtre et se sentit gêné. Non seulement ce n’était pas ce qu’il mettait d’habitude, mais en plus il s’y sentait à l’étroit. Après son inspection, il décida de déboutonner sa chemise de deux boutons. Il respirait bien mieux. Il passa une main dans ses cheveux et posa un regard nostalgique sur sa casquette qui était gentiment restée sur la table de nuit. Il n’avait plus qu’à attendre Aliocha.

Quelques minutes plus tard, la porte s’ouvrit. Aliocha avait terminé de se préparer. Arthur passa machinalement sa langue sur ses lèvres et observa longuement son copain de la tête aux pieds… Complètement muet. Lorsqu’il croisa son regard, le bouclé lui sourit. Il le trouvait tout simplement parfait, (trop ?), comme à son habitude. Tout cela lui donnait une légère boule au ventre qu’il devait s’efforcer de faire disparaître en l'ignorant du mieux qu'il pouvait.

— Mmh, mouais, c’est pas trop mal, y a eu de l’effort sur la tenue. Dit-il faussement déçu.

Qu’il ne dise pas ce qu’il pense réellement ne lui paraissait pas si grave. Il n’était pas doué pour les compliments et de toute façon, Aliocha ne pouvait pas douter. Il aurait fallu être aveugle pour rater le regard que lui avait lancé Arthur lorsqu’il était entré dans son champ de vision.

— Ok, parfait. On y va du coup ? Il s’avança et ajouta : Tu remarqueras que je n’ai même pas mis ma casquette. On aurait dit un gamin fier de lui.

Arthur se sentait toujours légèrement nerveux même s’il ne le montrait pas. Heureusement, discuter de tout et de rien avec Aliocha et tout simplement le fait d’être en sa présence le relaxait immédiatement et il ne vit pas le temps passé. Les longues minutes de marche auraient pu être pénibles, mais ils étaient enfin arrivés devant l’Occamy Doré. Le bouclé observa la façade la boucle entrouverte pendant quelques secondes, puis se tourna vers son copain.

— Je te suis beau gosse. Dit-il avec un sourire en coin.
Aliocha Corbier
Aliocha Corbier
Référent Maître de JeuGryffondor
Référent Maître de Jeu
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Occamy Doré - Cuisine Expérimentale - D'art & d'essai Empty
Re: Occamy Doré - Cuisine Expérimentale - D'art & d'essai
Aliocha Corbier, le  Jeu 28 Mai 2020 - 23:26

Avec Arthur

Cela faisait longtemps qu'Aliocha n'avait pas renoué avec ses anciennes habitudes qu'il avait pris à Paris lors de sa grande époque de mannequinat. Depuis qu'il était arrivé en Angleterre, peu d'occasions s'étaient présentées pour lui de fréquenter les lieux huppés de Londres. A Paris, sa mère avait ses entrées dans à peu près tous les grands restaurants et souvent aux frais de la princesse comme certains disent. Ce soir, la princesse qui régalait, c'était Aliocha qui se sentait incroyablement puissant de pouvoir dépenser son argent dans une telle soirée. Superficiel ? C'est ce que diront les rageux qui n'ont pas la chance d'être comme lui. Personnellement je dirai qu'il est simplement distingué.

En plus de dépenser son argent, Aliocha le faisait pour faire plaisir à quelqu'un qui lui était cher. En couple avec Arthur depuis quelques temps, il avait eu à cœur de l'inviter pour fêter son anniversaire comme il se devait. Jamais il ne laisserait passer une occasion comme celle-ci de montrer au bouclé à quel point il tenait à lui. Il n'y a certes pas besoin d'anniversaire pour faire des cadeaux mais vous avouerez que c'est quand même un moment qui s'y prête fort. Et puis quoi de mieux qu'un repas en couple ? Le premier en plus, ça devait être marquant. Le problème était que du coup la barre de la relation allait être très haute mais Aliocha aurait tout le temps de se pencher sur cela à Noël ou pour le prochain anniversaire.

Une heure et demie seulement dans la salle de bains. C'était presque un record de rapidité battu pour Aliocha mais il se devait de faire vite pour le copain qui attendait tranquillement sur le lit. Pour une fois, il avait décidé de nne pas faire dans le sobre aujourd'hui. Après tout, ce n'était pas le genre de l'établissement qui les accueillerait. Le brun sort de la salle de bains une fois apprêté. Arthur était prêt, encore plus beau qu'à l’accoutumée. Aliocha esquissa un sourire sur la remarque du bouclé en lui rétorquant :

Tu es beau comme un cœur comme aurait pu dire ma grand-mère. Tu fais bien pour ta casquette, tu sais bien que tes bouclettes sont toujours plus jolies libérées.

Un voyage en cheminée plus tard, un peu de marche et les voilà devant l'Occamy Doré, établissement dans lequel allait se passer cette soirée qui s'annonçait d'ores et déjà magique. Les lourdes portes se trouvent devant les deux jeunes garçons alors qu'Aliocha s'avance en annonçant Aliocha Corbier. Les deux poignées tournent et s'ouvrent en entendant le nom de l'employé. Pour une fois, Aliocha se dirige directement vers le comptoir avant d'annoncer leur réservation à l'employé du soir. Une fois sur le chemin, il se tourne vers Arthur. Alors chéri, pas trop stressé ? Tu vas voir, ce monde est fantastique. Détends toi, tu es parfait et tout à fait à ta place ici. Et puis je suis là donc tu n'es pas perdu. Il dépose un bref baiser sur les lèvres du lion alors qu'ils pénètrent dans le restaurant. Aliocha attrape la main de son petit-ami et les emmène tous les deux sur une table près de la cuisine afin de voir toute la préparation du repas.

C'est plutôt agréable de rester assis alors que d'habitude c'est Aliocha qui sert et qui doit voir les gens manger. Ce soir, c'est lui qui met les pieds sous la table. Il attrape la main d'Arthur et pose la sienne dessus, sur la table, en évidence. Ici, ils n'ont pas à se cacher, l'Occamy est un lieu safe. Un serveur arrive, le sourire aux lèvres et leur sert une étrange cloche remplie de fumée. Aliocha sourit de la réaction d'Arthur avant de lui chuchoter C'est notre cocktail. Il découvre la fumée, en prend une grande bouffée avant de sentir la texture se transformer dans sa gorge et devenir liquide. Il referme vite afin de ne pas tout perdre avant de lancer en français. Santé et surtout, bon anniversaire mon amour. Première fois de sa vie qu'il utilise ce surnom mais il sent que ce soir est le bon moment pour changer un peu des "beau gosse" provocateurs ou de "Tutur" et de passer à des choses plus romantiques.
Arthur Digler
Arthur Digler
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Occamy Doré - Cuisine Expérimentale - D'art & d'essai Empty
Re: Occamy Doré - Cuisine Expérimentale - D'art & d'essai
Arthur Digler, le  Sam 30 Mai 2020 - 22:23

Avec Aliocha

Devant eux, l’Occamy Doré les surplombait de toute sa hauteur. Combien de fois est-ce qu’il était passé dans cette rue, seul ou accompagné, sans entrer, ni même s’arrêter. C’était la première fois qu’il venait et lorsque Aliocha s’annonça et que les portes s’ouvrirent, une pensée qu’il jugea idiote lui traversa l’esprit : comment est-ce qu’on entrait si on n'était pas un employé ? Arthur suivait son copain silencieusement et observait l’intérieur, presque intimidé. De l’or, du marbre, du velours ou encore des broderies. Une couleur verte presque omniprésente lui rappelant étonnamment celle des serpents. Des notes de piano, provenant d’une pièce lointaine se faisaient agréablement entendre. Arthur laissa faire Aliocha, souriant néanmoins brièvement à l’employé avant de repartir dans sa contemplation. Il en sursauta presque lorsque le lion s’adressa à lui, avant de l’embrasser et lui prendre la main. S’il était stressé ? Non, ça va... Si. Mais en effet, il n’était pas perdu, IL était là. Le bouclé le suivit jusqu’au restaurant. Les yeux posés sur leurs mains... Main dans la main, il le savait, il savait qu’il pourrait le suivre partout où il le désirait.  

Relevant le regard, il découvrit le restaurant qui ne dénotait pas du reste de l’établissement. En tout cas, du peu qu’il avait vu. Juste avant de s’asseoir, Arthur s’était montré hésitant, se demandant s’il devait enlever sa veste ou la garder et finalement s’installa maladroitement. Pas du tout stressé non. Dit-il d’un sourire gêné, plus pour se rassurer lui-même que pour convaincre son petit-ami. Complètement serein. Une fois confortablement assis, le bouclé entrelaça ses doigts avec ceux d’Aliocha qui n’avaient pas l’air de vouloir le lâcher. Ce qui lui convenait amplement.  

Ils n’eurent pas à patienter très longtemps puisque déjà, un serveur déposa quelque chose sur la table. Arthur leva la cloche quelques secondes et la referma lorsque de la fumée en sortie. Il n’avait aucune idée de ce que c’était. Il regarda Aliocha qui semblait lire dans ses pensées puisqu’il lui donna la réponse. Un cocktail. Ça ? Le bouclé leva un sourcil avec un sourire en coin. Curieux, il imita son copain, humant la fumée et il fut surpris de sentir le liquide s’écouler dans sa gorge. Il avait l’air d’un moldu découvrant la magie. Il reconnut le goût du cidre, de la menthe, mais n’identifia pas tous les composants de la boisson. Le lion referma rapidement la cloche.

Mon amour”. Ce surnom lui noua le ventre, mais c’était une sensation bien plus agréable que ce que provoquait généralement le stress. Il n’était pas certain d’être fait pour le romantisme, autant qu’il n’était pas certain d’avoir sa place dans ce restaurant et autant qu’il n’avait pas été certain de pouvoir être couple, quelques mois plus tôt. Pourtant, dès qu’il croisait le regard d’Aliocha, ce même regard qui lui faisait penser à une douce et agréable caresse, tous ses doutes disparaissaient. Si vous lui aviez dit il y a de ça un an qu’il serait en couple, il n’y aurait sûrement pas cru, préférant draguer garçons comme filles à droite et à gauche. Et le voilà, à seize ans, au restaurant, en compagnie de celui dont il ne pouvait plus se passer. Avec lui, il avait découvert un nouvel aspect de sa personne. Il aimait aimer et aimait être aimé. Il fallait vraiment vouloir se voiler la face pour ne pas s’avouer qu’Aliocha lui avait plu depuis le début, lorsqu’il l’avait vu réellement pour la toute première fois dans le dortoir. Et il fallait vraiment vouloir se voiler la face pour ne pas s’avouer qu’il était maintenant totalement amoureux. Arthur savait qu’il avait largement le temps de lui avouer complètement ce qu’il ressentait pour lui... Mais la vraie question était : quand est-ce que c’était le bon moment ? C’était peut-être bien trop tôt encore et il n’en avait aucune idée… Le lion se racla la gorge et chassa cette pensée qui le fit frissonner, mais qui le faisait aussi se sentir idiot.

Santé. Répéta-t-il en français, plus vraiment sûr de lui. Merci pour... tout ça. Aliocha. Il avait pris l’habitude depuis le départ de l’appeler par le surnom “Lio”, ce que tout le monde faisait d’ailleurs, ce qui lui donna l’impression que, prononcer son prénom en entier était bien plus intime que tous les surnoms au monde. Il espérait que l’effet soit le même pour son copain, sinon, il se rattraperait plus tard.  

C’était étrange de n’avoir aucun verre à trinquer, mais soit. Sans vraiment lâcher du regard Aliocha, si ce n’est que quelques secondes à chaque fois, il continuait de respirer et boire ce cocktail de fumée. Appréciant le goût de la boisson, il caressait distraitement de son pouce la main d'Aliocha. Il imaginait parfaitement bien ce dernier dans les quartiers et les lieux les plus luxueux de Paris. Tout comme le mannequinat lui allait à merveille. C’était presque à se demander ce que Aliocha faisait avec lui. Qu’est-ce qu’il lui avait trouvé, qu’est-ce qui l’avait séduit ? Ses joggings ? Son attrait pour le football, les jeux vidéo et les siestes ? Ou son côté je-m'en-foutiste de pratiquement tout ? Arthur était-il dur avec lui-même ? Sûrement.  

Lorsque le serveur apparut de nouveau, il récupéra les cloches pour poser, ou plutôt laisser léviter, un écrin. Le bouclé goûta avec une légère appréhension, comme s’il craignait que cette soupe cachât elle aussi un secret, tout comme le cocktail et qu’elle se dégustait d’une tout autre façon. Mais Aliocha n’avait pas l’air de le contredire et lorsque enfin ses papilles entrèrent en contact avec cette entrée, Arthur ne sut décrire ni identifier ce goût qui lui était à la fois totalement inconnu et à la fois tant familier. Ce qu’il était en train de découvrir ce soir était loin, très loin des repas qui étaient servis à Poudlard ou encore chez lui. Que ce soit sa mère ou son père qui était un sorcier, les repas étaient à base d’ingrédients moldus.  

— J’ai l’impression d’être un moldu qui ne connaît rien en la magie. T’imagines ? Seize ans de perdu sans savoir que ça ! Ça existait. Il rit légèrement. Peut-être que s’il s’intéressait plus aux potions, étroitement liées à la cuisine, il l’aurait su bien avant. D’ailleurs, en parlant de son âge, autour d’eux il n’y avait quasiment que des adultes, ce qui rendit le lieu encore plus intimidant qu’il ne l’était déjà. Il faisait attention à tous ses mouvements, à son timbre de voix, à sa position sur la chaise et même à sa façon de manger. Si ses parents le voyaient, ils ne le reconnaîtraient pas. Il savait déjà les remarques que sa mère allait lui faire lorsqu’elle verrait cette veste et ce pantalon dans l’armoire de son fils et il se sentirait obligé de parler d'Aliocha et de cette soirée. Mais cela lui plairait certainement. C'est comme s'il faisait apparaître une meilleure version d’Arthur... Une meilleure version qui le faisait pourtant douter. Je crois qu’on ne m’a jamais rien offert de si… Grand ? Ce n’était pas le bon mot, mais il allait comprendre. Le bouclé ne se plaignait pas, bien au contraire, seulement : Je vais avoir l’air c*n si je te fais des cadeaux. Le lion rigola de nouveau et laissa son pied se balader sous la table jusqu’à toucher celui de son petit-ami.
Contenu sponsorisé

Occamy Doré - Cuisine Expérimentale - D'art & d'essai Empty
Re: Occamy Doré - Cuisine Expérimentale - D'art & d'essai
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Occamy Doré - Cuisine Expérimentale - D'art & d'essai


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.