AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré
Page 1 sur 2
Occamy Doré - Night Club - L'étage
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Élius Askin
Élius Askin
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Métamorphomage


Occamy Doré - Night Club - L'étage Empty
Occamy Doré - Night Club - L'étage
Élius Askin, le  Lun 3 Fév 2020 - 0:45


Aucun lieu ne ressemble à celui-ci sur le Chemin de Traverse. Notre club hyper select a été conçu pour recevoir les sorciers fêtards en manque de paillettes.

Monter à L’Étage c’est la promesse d’une soirée ivre de rencontres et de distraction. Oubliez vos problèmes au cœur sombre et isolé de l’Hôtel. Les sons ne passent la lourde double porte feutrée, renfermant un vestibule de contrôle où l’on gardera vos affaires et votre baguette précieusement dans un vestiaire jusqu’à votre sortie. Ouverte du jeudi au samedi soir, de dix-neuf heures à six heures du matin, la petite mais luxueuse boîte de nuit est entièrement décorée de marbre noir, de dorures entrelacées et de miroirs façon mosaïque.

De nombreux lasers s’y reflètent, constamment en mouvement, pour une ambiance stroboscopique garantie ! Côté bar, le personnel jouera le spectacle en composant les cocktails directement sous vos yeux, n’hésitant pas à ajouter un peu de pyrotechnie ou de magie pour élever la discipline d’un cran - façon bar à cocktail huppé.

Côté tables, elles ne sont pas nombreuses mais entourées de banquettes accueillantes dans lesquelles se fondre pour soupirer d’aise en profitant de la détente immédiate procurée par l’endroit. Enfin, au centre, la piste n’attend que vous pour scintiller sur des rythmes parfois chauds, parfois électriques ou encore old school. De quoi vous tortiller, vous entortiller, même. Et sinon, traversez la foule enfumée pour demander votre propre son au DJ. Attention toutefois aux toilettes, c’est un lieu où elles peuvent se montrer particulièrement farceuses et imprévisibles.

Nous vous invitons à découvrir la cartes des boissons que vous pouvez commander à partir de ce lieu !


- - - -
*L.A. du personnel de service pour un accueil festif. Un membre de l’équipe viendra prendre votre commande ou répondre au bar. Les employés portent des chemises à motif liberty dans les tons verts et violine rehaussées d’un veston marron et d’une plaque dorée où leur nom est gravé. En bas, la tenue est libre : du kilt au pantalon, en passant par la jupe ou le short, tant qu’il est assorti au gilet, nos employés gardent leur personnalité.

*L.A. du DJ pour passer la musique de votre choix, si celle-ci reste cohérente avec le lieu.

- - - -




RAPPEL DES TARIFS ET DÉTAILS DE LA PARTIE HÔTELLERIE=>
Panneau d'Affichage ou Cartes & Menus.

Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Occamy Doré - Night Club - L'étage Empty
Re: Occamy Doré - Night Club - L'étage
Loredana Wildsmith, le  Mer 12 Fév 2020 - 8:38

Avec Theya


L’esprit s'entortillait dans des pensées nébuleuses qui tentaient de prendre le contrôle. Malgré cette non-volonté de bouger, cette impression de m’éclater au sol comme une vulgaire flaque d’eau, je n’étais pas parvenue à lui dire non. Si l’intérieur était sombre, l’alcool faisait quand même son travail et c’est la tête légère, prête à mettre de côté les maux du cœur le temps d’une nuit où rien ne serait routinier. Est-ce que moi aussi j’aurais dû boire cette potion que j’avais si gentiment fait prendre à Theya lorsqu’elle s’était séparée du serpent venimeux ? Les meilleures idées venaient toujours pour les autres. La différence était que moi, je voulais sentir la souffrance. Cette étrange volonté qu’elle s’en aille autant que je voulais qu’elle s’imprègne de moi, ne disparaisse jamais. La peur de l’oublier, s’accrocher à tous les souvenirs.

Mais ce soir, il fallait voir les choses autrement. Juste ce soir, devant elle. S’en était fini de rendre Theya folle d’inquiétude qui ferait virer sa jolie chevelure rose au blanc. Un caméléon qui n’avait pas besoin de magie pour être colorée. Pénétrer à l’Occamy Doré en se demandant à quoi cela pouvait bien ressembler aujourd’hui. Un en droit luxueux, bien différent de ce qu’il était avant. Comme un endroit inconnu entièrement rénové. On baignait presque dans le luxe ici. Je me laisse guider par Theya qui nous fait monter à l’étage. Évidemment, elle ne m’avait pas fait venir ici pour un restaurant en tête-à-tête. Non, elle voulait me faire danser, faire remonter des souvenirs parisiens. Des souvenirs lointains finalement. Nous nous approchons du bar avant de s’installer sur des tabourets libres qui se trouvaient là. D’un geste automatique, j’observe les lieux, levant parfois un sourcil interrogateur. Tu es sûre qu’on a les moyens d’être ici ? Un petit murmure tout de même. Son petit salaire de stagiaire n’allait pas nous mener bien loin. Quant à moi ? Je vis dans un hôtel miteux de Londres, inutile d’être très explicite sur ma situation financière actuelle.

On commence ici, ensuite je, je m’apprête à dire « ton pantin pour la soirée », une simple image pour signifier que je la laisserai me guider sur la piste de danse. Mais les souvenirs de ce que j’avais été dans ce restaurant, m’empêchent de sortir ces mots tels qu’ils sont. On ira danser, comme à Paris ! Cela faisait si longtemps que l’on ne s’était pas retrouvées juste toutes les deux. Je tente un sourire enthousiaste tandis qu’une personne  nous accueille chaleureusement. Je me tourne vers la jeune femme. À ton tour de choisir ! Ou peut-être était-ce la flemme de lire la carte. Allez savoir.

Élius Askin
Élius Askin
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Métamorphomage


Occamy Doré - Night Club - L'étage Empty
Re: Occamy Doré - Night Club - L'étage
Élius Askin, le  Lun 17 Fév 2020 - 1:52

L'Occamy m'appartient, entièrement rénové, et j'compte bien profiter, laisser mes semelles racler le moindre recoin de marbre flavescent, violer tous les corridors, m'approprier un à un les tapis. T-shirt léger, pantalon brillant, précédé d'une absolument parfaite paire de fesses, mes boucles veinées d'améthyste rebondissent sur mon front séducteur. À chaque sorcier croisé dans le couloir, chaque client·e, ou employé·e, c'est le même sourire, petit demi-tour contrôlé, pirouette ou phrase taillée sur mesure ; de quoi décontenancer, marquer les esprits. Personne ne saurait résister à mon charme. Quand j'ai pas eu assez d'une journée entière à me défouler, ne reste qu'un endroit, merveilleux, créé pour ça : l'Étage, mon Club à moi. Vous y trouverez toujours un seau doré, gravé de mes initiales, surmonté d'une couronne et abritant la plus fraîche des vodkas. Minuit, une heure, deux, on est déjà probablement demain alors que je serpente jusqu'à l'endroit. Derrière le comptoir, j'me serre un verre, petit signe aux barmaids de loin - ils sont occupés - et mes directives volent en direction du Dj. Fais-moi danser, onduler mes hanches, pousse le son à nous rendre tous sourds, ivres du bain de foule. Immédiatement, mon corps se laisse aller à quelques mouvements maîtrisés. Difficile de résister, les basses frappant mon bassin, entraînant mes baskets colorées. C'est une silhouette familière qui éparpille soudain la brume striée de lasers dans mon regard enivré. Le bras tendu, je coupe la cohue et retrouve les tabourets. Impossible de vraiment discuter, ce sera ma paume sur ta hanche, arrivé par derrière, avant de poser la boisson sur le comptoir pour te serrer contre moi.

— Salut toi ! Mon sourire s'approche de ton oreille où s'enroule une couleur qui te va si bien. Alors, t'es venue t'amuser ?! Il faut crier un peu, forcer la voix et se rapprocher. Comment tu trouves l'endroit ? Lïn est pas là ?! Bah ouais, et la curiosité de venir tapoter mon nouveau piano ? Sans bouger de ton dos, légèrement sur le côté, j'arrime mes iris joyeuse au portrait d'une autre sorcière t'accompagnant. La carte a été retirée, la commande est donc prise, et vos verres ne vont pas tarder à arriver. En attendant, je reprends une gorgée du mien après avoir flatté la courbe des cils de la brune, à mon habitude - de deux lèvres étirées. Hey, bienvenue ! ...On s'est déjà croisés non ? À Poudlard, probablement, y'a longtemps. Nombreux sont les fantômes qui vont et viennent depuis les murs du château, souvenir d'époques différentes, de parenthèses oubliées. J'suis le proprio. Et Directeur de Serpentard aussi. Phrases virevoltantes au dessus de ma tête, comme une couronne de fleur, fière, mais gracile, simple à porter, pour un esprit aussi peu soucieux que le mien. D'ailleurs, je me décolle et ne peux m'empêcher d'aligner encore quelques pas devant vous, mes pensées entièrement tournées vers la fête et le divertissement. On trinque, et après on danse, ok ?!


Theya Alomora
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Occamy Doré - Night Club - L'étage Empty
Re: Occamy Doré - Night Club - L'étage
Theya Alomora, le  Sam 7 Mar 2020 - 0:30

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Substances licites




Quand tes pieds effleurent le parquet scintillant de l'Oiseau doré c'est comme si tu découvrais tes sens primaires. Comme à la naissance d'un enfant, la première inspiration - effluve d'alcool, le premier son - des jouissances explosives, la langue qui s'agite sur ton palet, savourant les mets oubliés, et le toucher.

Des Marquises vous serez ce soir, tout comme les verres qui vous accompagnent une fois que le serveur vous a servi comme il se doit. Tu dis gentiment à ton amie qu'elle n'a pas à s'inquiéter du budget et que tu comptais bien la faire danser, que tout ira bien lorsqu'un électron libre vient décharger son électricité sur toi.

Un frémissement qui te parcourt, une courant électrique qui t'anime et te retourne vers la voix de la personne qui se serre contre ton corps, prête à lui retourner une gifle cinglante.

Tu vois sa tête brune et parfaite sous tes yeux et que faire mis à part le prendre dans tes bras - car il t'avait quand même beaucoup manqué alors que sa voix sulfureuse était venue t'envoûter près de ton oreille - alléchante.
Élius ! Bon sang j'avais oublié que tu étais propriétaire ! Le courant est toujours présent dans ton corps, ton verre de Marquise dans la main.

Tu te tournes vers ton amie, ton sourire illuminant tes lèvres car cela fait bien longtemps que tu n'avais pas vu Élius, tu penses même n'avoir jamais passer de soirée avec lui. Lïnwe est pas là !
Je suis avec ma meilleure amie, voici Loredana ! Loredana je te présente Élius ! On a travaillé ensemble pour l'association étudiante !

Les yeux éblouis tu quittes ses bras un instant pour regarder autour et être illuminée par ce qui t'entoure Ce que tu en as fais, c'est magnifique ! Vraiment !

Tu bois dans ton verre alors que tu prends ton amie par la main, elle et sa Marquise, On trinque, à cette soirée, et je compte sur toi Élius pour nous fatiguer, nous faire danser, comme jamais nous ne l'avons fait ! Un clin d'oeil glissé vers ta meilleure amie.

Les verres s'entrechoquent éparpillant quelques gouttes d'alcool sur tes doigts, que tu viendras savourer après avoir bu dans le contenant approprié. Prenant tes deux amis par la main, tu les entraînes sur la piste à reculons. Tes lèvres mimants les paroles, ton corps s'activant à chaque note de musique. D'abord dansant les bras autour du cou de ta meilleure amie, puis changeant pour le cou de l'ancien gardien de fortune. Tu lâches, arrêtes le contact physique et te contente de fermer les yeux pour danser, toujours tes lèvres mimants chacune des paroles des musiques.
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Occamy Doré - Night Club - L'étage Empty
Re: Occamy Doré - Night Club - L'étage
Loredana Wildsmith, le  Mar 10 Mar 2020 - 11:24

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Substances licites






Je commence à comprendre les raisons qui avaient poussé Theya à me faire venir ici. En dehors du côté luxueux, il s’avérait qu’elle semblait bien, très bien même, connaître le propriétaire des lieux. Un regard qui se plisse face à l’homme, oui il y avait quelque chose qui m’était familier. Un souvenir nébuleux de quelques regards probablement échangés une ou deux fois dans les couloirs. Rien de bien marquant, j’en avais croisé et recroisé des regards, des froids, des souriants, des noirs, des bleus. Je hausse les épaules, Poudlard, sûrement, ne relevant pas cette manie qu’il avait de m’annoncer sa profession avant son nom. Heureusement, la rose à côté de nous révèle ce secret qu’il voulait peut-être conserver, tant pis. Élius, oui cela me parlait, nous avions partagé le château durant quelques années. Des années qui semblaient tellement loin derrière nous.

Je n’ai pas vraiment le temps d’en placer une, l’habitude que Theya avait de vite monopoliser les conversations, parler, parler et parler encore. Du lieu, des rénovations, d’alcool, de danse et tout ça en quelques secondes seulement. L’esprit encore écrabouillé par les événements passés, je trinque à cette soirée à mon tour, savourant le breuvage, passant ma langue sur mes lèvres pour ne jamais en perdre le goût. Ça pétille sur la langue, excite un palais gourmand qui en redemande. Le désir de réitérer encore et encore, assouvir ce besoin de ne pas laisser la saveur se dissiper. Pourtant, je sens quelque chose me tirer ailleurs, une main qui s’accroche qui dirige, une main qui me fait bouger, remuer, tandis que la mienne tient encore un verre déjà presque vide. Le propriétaire semblait se prêter au jeu, dansait au rythme d’une Theya qui avait besoin de deux corps pour la guider. Ses bras autour de mon cou, les miens sur ses hanches que je guide, me concentrant sur chaque note qui résonnait dans cette pièce que j’avais envie de faire nôtre juste pour une nuit.

Elle se retourne vers son ami et je me lance dans une chorégraphie en solitaire, sans une once de pudeur, sans timidité, un verre qui frôle mes lèvres, un corps qui remue avec sensualité. Je savoure la liberté, l’indépendance, me vider de mes pensées, me rendre ivre de musique, visiter un nouvel univers, y voir des perspectives différentes, vivre de nouvelles aventures rocambolesques. Dans cet instant de folie qui commençait à se réveiller, j’attrape la main de mon amie pour la voler élégamment à son partenaire du jour. La récupérer quelques instants tout en vidant mon verre. À l’intérieur, je bouillonne, ça brûle presque, je sens le manque d’adrénaline qui me démange à l’intérieur. J’ai envie de bouger encore plus ! Je regarde Élius, on ne peut pas mettre quelque chose qui…je sais pas déchire vraiment ? Je m’éloigne quelques secondes pour poser mon verre sur le bar. Je sautille presque en revenant, les yeux ronds, le sourire aux lèvres, les cheveux légèrement décoiffés par les danses. La Loredana de ce début de soirée, semblait s’être évaporée dans l’air alcoolisé. Ne penser qu’à une chose : l’oubli, l’oubli, l’oubli. Fais-moi oublier Theya. Oublier. Je me mords la phalange de l'index, le regard balaye la salle des yeux, à la recherche d'un prédateur, de quelqu'un. Le besoin de ressentir quelque chose.
Élius Askin
Élius Askin
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Métamorphomage


Occamy Doré - Night Club - L'étage Empty
Re: Occamy Doré - Night Club - L'étage
Élius Askin, le  Lun 16 Mar 2020 - 3:29

Encore ! Dansons jusqu'au bout de la nuit, à s'en faire saigner les pieds. Et tes bras autour de moi, et mes bras autour de toi, d'elle, de vous. Plus rien d'autre n'existe qu'une masse grouillante d'âmes suintant la fête et l'envie. Quand ton cœur laisse le rythme des basses, lourdes, l'envahir ; ne reste qu'à tout lâcher pour s'emballer avec. Je vois des corps enivrés, des mains qui s'envolent, agrippent dans les airs celles d'autres silhouettes grisées. Bientôt mon regard est emprisonné par la potion de beauté éclairant vos visages fiévreux. Comme s'il en fallait encore, tu me demandes un son qui déchire. Mon rire enfantin éclate en paillettes devant toi, accompagnant ma disparition dans la foule maligne.


Occamy Doré - Night Club - L'étage Giphy


L'établissement brasse toujours plus de Sorciers. Chaque ouverture de la lourde porte charge l'air d'un parfum nouveau. Et puis, il y a ce son. Ses paroles transcendent le troupeau que je traverse dans l'autre sens pour vous rejoindre. And we can keep on dancing all night ♫ Oubliez tout. On est à l'Occamy. Les heures qui suivent ne servent qu'à épouser l'idée de liberté éternelle. Croque dans la pomme, mes mains sur tes hanches, ou sur les tiennes, les siennes, celles de qui vous voudrez. À vos cheveux dans lesquels mes doigts se perdent, tentateurs, glissent en slow-motion jusqu'à une nuque brûlante - ivre de la nuit. We're in it together, an infinite high ♫ La pénombre appelle à s'aimer, elle aimante. Ou plutôt, elle amante les gens. Délivre-toi.

Occamy Doré - Night Club - L'étage Giphy

Vis. Cherche le souffle qui sera ton écrin pour une danse ou un crépuscule aquarelle. Rien ne s'épanouit, que l'appétit, au centre de cet océan humain. Ils ont tous la même obsession ; y goûter. Pêchons ensemble, frôlons-nous, on accusera la musique d'avoir fauté. Le heurt des ventres n'est pas si anodin, tu sais. Un seul mot du bout de ta langue tombé, et je me fais artiste en prestation exclusive - permissive. D'abord il est temps de ravitailler nos lèvres sèches, nos gorges rauques d'avoir trop chanté. Les shooters arrivent entres mes mains. Trois, quatre, cinq, six, maintenant je ne sais plus combien on est. Cul-sec ! Renverse ton monde, vise le plafond, toujours plus loin. Il en faudra pour survivre aux projecteurs stroboscopiques, aux iris ardentes, aux paumes moites, à la fougue qui va s'emparer de toi.

Occamy Doré - Night Club - L'étage Giphy

* Et l'on peut danser toute la nuit
*Nous sommes ensemble, infiniment hauts





Consommations :
 
Theya Alomora
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Occamy Doré - Night Club - L'étage Empty
Re: Occamy Doré - Night Club - L'étage
Theya Alomora, le  Ven 20 Mar 2020 - 19:56

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Substances licites






Love me harder

Ton corps se perd parmi les âmes errantes, suintantes. Ces inconnus qui ont soif, de nouvelles sensations, de découverte, d'exotisme et de saveurs nouvelles. Ta langue, claque sur ton palais. Tu salives, de désir. Une douleur, ou un frétillement au creux de ton ventre, tu ne sais pas trop. Ça vibre, à l'intérieur de toi.
Un serpent, une lionne, pour toi et rien qu'à toi. Bien trop d'attention portée à ta personne, ils sont un kaléidoscope de lumière dans ta soirée, de quoi te faire oublier ta vie quotidienne. De quoi oublier les soucis, les inquiétudes qui étaient la raison de cette soirée.

Magnets
Tu te laisses emporter par sa main sur ta nuque,
Guidée par la chaleur de son contact,
Et tu te tournes pour admirer les pupilles dilatées de ton amie,
Ses crocs contre sa phalange.
Et ta main qui l'attrape,
la rapproche de toi,
Danse
Tu ondules contre elle, contre eux
Ne réfléchis plus.


Tu fermes les yeux et continues ta danse endiablée, sans règle, ni limite. Toute restriction a disparu de tes pensées, tu ne penses qu'à profiter de l'instant présent. L'alcool surement, et le shot que tu fais glisser sur tes lèvres ne fera qu'accroitre cette folie qui t'envoute. Celle qui te fait perdre totalement le contrôle, une chose que tu t'autorisais rarement. Tu étais poussée par une force, une onde céleste sans foi ni loi. Tu n'es qu'un ensemble d'atomes, qui s'assemble à d'autres, et d'autres encore. Des inconnus, qui sont là, perdus, à la recherche d'un je ne sais quoi de plus - sensation, tout est histoire de sensation.

La vibrance t'éloigne, les âmes connues sont désormais perdues, tu les as abandonné à leur triste sort d'âmes humaines soumises au péché. Le bar t'attire et tu t'y accoudes, essoufflée, les joues rouges. Tes phalanges épousent tes mèches roses Trois Liqueur de Géranium Dentu s'il te plait ! Même la politesse du vouvoiement t'avait quitté, alors que l'on vient te poser les verres sous tes yeux écarquillés.

Partition


Tu es fiévreuse,
Croques ta lèvre,
Un regard sur ta droite,
Les mains s'agrippent au comptoir,
La tête qui bascule.


Un sourire échangé
- arrête ça Theya
- avec l'inconnu,
tu t'approches,
Salut
- tu vas le regretter -

Les trois shots dans ta main,
La distance de sécurité disparait,
Les lèvres s'approchent de l'oreille inconnue,
Tu danses avec moi ?

Un sourire aux lèvres, que tu le guides, à reculons, vers le milieu de la foule, espérant peut-être, ou non, retrouver tes amis pour leur donner les shots récoltés Ou alors... Tu tends un shot vers le beau brun aux airs de mannequin On trinque ? Un sourire plein de malice, les bras s'emmêlent, les verres viennent se poser sur vos lèvres envieuses, rieuses.
Le liquide savoureux se déverse.
Et la langue crépite,
S'agite,
Veut découvrir,
De nouvelles saveurs corporelles.
Alors qu'une seule te suffit.

Les bras autour de lui,
Tu te perds, un instant,
qui paraît être une éternité sous les étoiles dorées.
Jusqu'au contact interdit de tes hanches,
Qui réveille la douleur enfouie.
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Occamy Doré - Night Club - L'étage Empty
Re: Occamy Doré - Night Club - L'étage
Artemis Wildsmith, le  Mer 15 Juil 2020 - 11:38

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Substances licites





Concile pour célèbres énergumènes

Saison XXXII - Janvier 2179 (hiver)- LA entièrement échangés - Avec Azaël Peverell et Elias Baxter


Suite d’une soirée comme plein d’autres, certainement, elle avait commencé comme toutes les autres, ordinairement. Des Compères réunis autour de quelques verres, et la discussion, l’enthousiasme faisant, leurs pas espiègles et amusés les avaient amenés à l’Occamy Doré. C’est bruyant, scintillant, Arty sautille entraînant à sa suite ses merveilleux copains d’amour, jusqu’à virer d’une banquette des pauvres gens qui n’avaient rien à faire là. Ouste ! Ouste ! De la place pour l’orgueilleux popotin du Wildsmith sur l’assise. Les yeux virevoltent du côté des danseurs, du côté du décor, mais en réalité, depuis le début de la soirée, il ne cessait de déglutir avant d’annoncer la nouvelle.
Des mots bloqués, qu’il avait peut-être un peu peur de prononcer. C'est qu'il fallait choisir, sélectionner précautionneusement l’exact bon parfait moment. Alors, cela pouvait être ici, entre la musique claironnante et les lumières vivifiantes, et, disons-le, le sang déjà quelque peu chancelant de liquide enivrant.

Et d’un autre côté, il ne pouvait pas laisser s’écouler une autre minute sans déverser la joie, que dis-je, l’extrême euphorie qui lui scintillait le cœur depuis quelques jours/semaines. Le Fripon se lève, debout sur cette banquette qui ferait ma foi, un beau plateau pour sa déclaration, BON ! Mes très chers copains ! Le voici en train de parler fort pour surpasser la musique, c’est enquiquinant, cette façon de toujours devoir faire des efforts pour briller correctement. Ce soir, j’ai une excellente, incroyable, merveilleuse nouvelle à vous annoncer. Quoi qu’il fallait préciser que son sublime costume l’aidait aisément à pailleter plus que les autres. (Oui, il s’était correctement brossé les dents avant de sortir). De ses mains effrénées, il mime ce formidable mouvement de tambours, il a comme l’impression que de prononcer les mots rendrait l’événement encore plus vrai, plus réel, ça lui frisonne l’échine agréablement. Je vais être PAPA !
Oui alors, c’est vrai que maintenant qu’il y pense, pour plus d’effets, il aurait fallu une quelconque bouteille à exploser pour cette seconde-ci. Mais que vaut une célébration en bouteille lorsqu’il pouvait se dandiner, se déhancher, devant les yeux forcément ravis de ses copains. Eeeeeh oui j'mens pas ! Lore est enceinte ! Ce qui veut diiiiire : Azaël ! Pointage d'index charmant. Tu vas être parrain ! Notez qu’il s’était appliqué cette fois, il annonce le bonheur avant qu’il n’arrive afin d’éviter une crise de jalousie du meilleur copain. Et il espérait bien être remercié gracieusement.

Ah ! Voici qu’il avait trouvé la parfaite festivité afin de glorifier ses festives paroles. Il prend le visage d’Azaël et se penche se penche se penche dangereusement pour l’embrasser.
Azaël Peverell
Azaël Peverell
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Occamy Doré - Night Club - L'étage Empty
Re: Occamy Doré - Night Club - L'étage
Azaël Peverell, le  Lun 20 Juil 2020 - 18:42

Arty pète la forme ce soir, et t'es pas franchement capable de dire s'il sautille plus à cause de l'alcool ingurgité auparavant ou uniquement par habitude de se déplacer ainsi quand il est heureux. N'empêche qu'il aurait pu se trouver un autre costume, parce qu'il fait clairement mal aux yeux avec ses couleurs criardes et ses paillettes. Sans compter la largeur du col de la veste... Et du noeud qui sert de cravate. Sérieusement, ça devrait être interdit des tenues pareilles. Tu devrais avoir l'habitude, depuis le temps, de son excentricité, mais y'a quand même des fois où ça pique plus que d'autres, et là il s'est clairement lâché.

Et évidemment, faire une entrée discrète à l'Occamy Doré est totalement impossible en se baladant avec deux huluberlus de la trempe d'Arty et de l'Elias. Quoi que ce dernier est sans doute un peu plus civilisé puisque c'est bien l'ancien Poufsouffle qui dégage les anciens occupants de la table à laquelle vous vous installez comme si vous étiez les plus grands VIP du coin. Tu t'en tapes un peu du manque de manières de ton pote, t'espères juste ne pas faire perdre de bons clients à Élius, il doit avoir besoin de se renflouer après son séjour à l'ombre.

Et voilà qu'Arty, incapable de rester en place plus d'une seconde et demie, se retrouve debout sur la banquette pour une nouvelle annonce exceptionnelle. Regard en coin pour Elias avant de reporter ton attention sur ton pote, te demandant vaguement ce qu'il va bien pouvoir annoncer cette fois pour gâcher votre soirée. Mais clairement, lorsque les mots sortent de sa bouche, tu restes muet de stupeur. Papa. Lui. Papa. Mais il est même pas foutu de s'occuper de lui-même, t'es en permanence en train de devoir le babysitter, comment peut-il s'occuper d'une autre vie que la sienne ?

Yeux écarquillés, t'espères clairement que Loredana sait dans quoi elle s'embarque, parce que tout ça risque de ne pas être de tout repos. Quoi qu'avoir un gosse pourrait peut être mettre un peu de plomb dans la cervelle d'Arty. Ou le faire devenir un peu plus puéril encore... Et t'as à peine le temps de digérer qu'une seconde nouvelle de tombe sur le coin de la figure. Tu vas être parrain. Te voilà muet pour un peu plus longtemps. Du moins jusqu'à ce que les lèvres du copains approchent trop près des tiennes. Tu le repousses aussitôt sans réelle douceur, histoire qu'il te lâche et en profite pour potentiellement se casser la gueule de la banquette.

- Euh... Ok.

C'est peut-être pas la réaction attendue, mais tu fais ton maximum. Il te faut un certain temps pour réellement comprendre l'information et tout ce qu'elle implique.

- C'est pour quand ?

Nan parce que tu dois quand même te tenir au courant de l'échéance, à savoir quand est-ce que tu auras deux Arty à surveiller au lieu d'un. Bon sang, comme si y'avait besoin de ça...
Elias Baxter
Elias Baxter
Référent·e ModérationSerpentard
Référent·e Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah
Manumagie (niveau 2)


Occamy Doré - Night Club - L'étage Empty
Re: Occamy Doré - Night Club - L'étage
Elias Baxter, le  Mer 29 Juil 2020 - 23:12

Y a beaucoup d'enthousiasme dans l'air, comme toujours lorsque se réunissent un Baxter, un Wildsmith et un Peverell. Les discussions allaient bon train sur les dernières extravagances en date, et la bonne humeur rebondissait d'un copain sur l'autre en toute joyeuseté. La soirée eut tôt fait de les mener en terres Occamyennes, où, sans y penser, chacun se fit sa petite place toute chaude sur les confortables canapés de la boîte de nuit. La musique abreuvait les oreilles frémissantes d'un Elias plus que conquit par le déménagement en ce haut lieu de divertissement, quand soudain une info surpassa l'ambiance volage pour faire griller les connexions synaptiques.

Arty allait être papa. Une phrase entièrement paradoxale étant donné qu'Arty et papa sur une seule et même ligne ne pouvait qu'être synonyme d'une incroyable ironie, d'une effroyable méprise, ou d'une réalité introduisant une implacable catastrophe. Sauf que le mec était sérieux, et que l'Elias du cligner plusieurs fois des yeux avant de définitivement ranger l'information au bon endroit dans son cerveau - c'est-à-dire autre part que dans la section humour, humour noir, ou humour de bas étage. Woush. La langue vient saturer le palais, comme une supplique à une hydratation instantanée. De préférence fortement alcoolisée. Waw trop cool il parvient à articuler en ne quittant pas du regard l'énergumène affolant d'excitation qui essaye de voler les lèvres de son meilleur copain. Enfin si c'est vraiment trop cool ! Moins mécanique, plus enjoué.

Il imagine le Wildsmith un enfant dans les bras, une fois, deux fois, trois fois. Si ça pouvait être sympa. Dangereux, mais sympa. Le fait qu'Aza en soit le parrain n'arrangeait certes rien à la situation vertigineuse, mais ça restait touchant. Il se lève d'un coup, pris d'un commun accord de lui à lui, et vient embrasser l'Artyste sur les deux joues en affichant cette fois un sourire on ne peut plus sincère pour imposer de joyeuses félicitations mec ! Il allait falloir arroser ça dignement, et ça c'était franchement la bonne nouvelle. Il avait grand soif. Bon t'es pas enceinte toi alors on va pouvoir trinquer ! J'espère que tu m'laissera le garder aussi le machin, même si j'suis pas son parrain hein ! Nan parce que deux zouaves suffiraient pas, l'en faudrait bien un troisième pour parfaire l'éducation de la future bombe atomique du monde sorcier !
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Occamy Doré - Night Club - L'étage Empty
Re: Occamy Doré - Night Club - L'étage
Artemis Wildsmith, le  Mer 19 Aoû 2020 - 19:17

Qu’attendait-il de la part du Peverell, une exclamation de joie et une accolade passionnée ? Beaucoup trop demandé. A la volée, Arty ne sait pas ce qui est le plus douloureux : son popotin envoyé sur le sol ou son cœur fendillé par le manque d’enthousiasme de son Meilleur Copain, le futur parrain, celui pour qui il irait loin – jusqu’au bout. Les couleurs du Poufsouffle se perdent, entre les baisers sincères du Baxter et l’apathie du Serpentard. Il se redresse vivement, ça ! en désignant du doigt Elias, ça c’est la bonne réaction ! Euh…ok, j’t’en foutrais moi des euh ok, non mais, si t’es pas content, Papybax sera parrain, puisque ça t’fait ni chaud ni froid. Il bougonne l’Acrobate, des ronchonnements gutturaux qui roulent dans sa gorge rougeoyante ; pire encore, il fulmine de l’intérieur, s’en démange les boucles déçues soudainement dessaoulées qui s’affalent de nouveau sur la banquette, à côté d’Elias, proche d’Elias. Se réfugier dans l’aura gentille de l’ancien collègue plutôt que d’attraper un rhume aux côtés de la froideur du Peverell. Évidemment, j'te laisserai le bébé aux Trois Balais, pour qu'il soit entouré de chaleur et d'amour ! Le regard clair lance des flammes indiscrètes en direction d'Azaël, qu'il comprenne que ça lui était entièrement destiné - sans blague.

La langue rembrunie qui devient sèche très sèche trop sèche ne s’arrête pas, passe outre la musique bastringue – il n’y avait rien rien qui puisse écraser l’aigreur du Fripon. Je sais, je sais c’que vous vous dites, oui Arty il est ingérable, Arty il fait n’importe quoi, n’empêche, Arty il est encore en vie – ce n’est pas le cas de tous ceux qu’il a rencontrés, n’est-ce pas ; Arty il prend soin de son chat, et de son Amoureuse, tout le monde va bien. Les bras s’agitent, gambadent presque hystériques au-dessus de la table ; les doigts volatiles tremblent. En vérité, le Wildsmith a des défauts, mais il sait protéger ceux qu’il aime, ça va dans le pack Blaireautin jaune & noir. P*tain on a soif lààà ! Y’a personne pour nous servir sérieux ?! Et puisque jamais il ne dirigerait sa fureur vers Azaël, il préfère s’égosiller, mécontent vers la foule dansante en liesse, espérant interpeller quelqu’un n’importe qui, n’importe quoi même, sur qui cracher son désenchantement. A deux secondes et demi de se lever pour aller tambouriner sur le bar.
Benedict Adams
Benedict Adams
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : - 1/4 Vélane


Occamy Doré - Night Club - L'étage Empty
Re: Occamy Doré - Night Club - L'étage
Benedict Adams, le  Ven 21 Aoû 2020 - 19:01

> Service à Azarty & Elias
J'adore l'Occamy Doré. Le luxe, l'ambiance festive et délurée, comme si aucune règle, aucune limite n'avait sa place ici. Un endroit fait pour moi. Je comprends mieux pourquoi Velina travaillait ici auparavant. C'est l'antre des Adams, l'antre du beau monde, l'antre des paillettes, de la joie et du m'as-tu vu ! Je n'ai même pas l'impression de travailler, ici, uniquement de distribuer mes sourires joyeux en même temps que quelques boissons, comme si être moi suffisait amplement à gagner de l'argent. De l'argent qu'Angela ne pourra pas gérer, puisque je le garde secrètement ! N'est-ce pas magnifique, je vous le demande ?

J'ai vu arriver mon parrain et Azaël avec un autre type qui porte un super beau costume. Je les ai suivis, un peu, mais ils se sont dirigés vers le Night Club. Normalement, en tant que mineur, j'ai pas vraiment le droit d'aller là-haut, même si je travaille ici. Mais si personne ne l'apprend, c'est pas bien grave, pas vrai ? J'ai trop envie de montrer à mon parrain que moi aussi, je peux servir des verres. Et que les miens sont d'un tout autre standing.

Avant d'y aller, je me place devant le miroir, pour réajuster ma tenue. Pour sûr qu'elle est belle, mais je suis un peu jaloux qu'elle ne brille pas comme celle de l'ami d'Azaël et d'Elias. Je lui demanderai où il a eu ce magnifique costume, d'autant plus qu'il m'irait forcément mieux qu'à lui puisque je suis plus beau. Mais je suis plus beau que tout le monde, alors c'est normal, rien de personnel là-dedans. Surtout que, de ce que j'ai vu, il a quand même de jolis cheveux ce garçon.

Une fois absolument parfaitement parfait, je rentre directement dans le Night Club, me frayant un passage à travers les clients dansants pour arriver à la table où se situent mes clients. Y'en a un qui gueule, le seul inconnu. Pour sûr qu'il va pas râler longtemps puisque je lui adresse mon plus beau sourire.

- Ben si, y'a moi ! Le plus beau stagiaire qui soit ! Il est super beau ton costume, tu l'as eu où ?

Mais j'attends pas vraiment sa réponse pour venir m'asseoir sur les genoux de mon parrain, checker mon beau-frère, et faire un bisou dans le cou d'Elias dans la foulée.

- Tu devrais venir plus souvent maintenant que je travaille ici !

Puis tournant de nouveau mon regard vers le râleur à bouclettes, je lui tends la main, sans pour autant bouger de mon super siège du moment.

- Au fait, je suis Basile Adams, le petit frère de la copine d'Azaël. T'es qui toi ?

Tenue de Ben' :
 



Azaël Peverell
Azaël Peverell
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Occamy Doré - Night Club - L'étage Empty
Re: Occamy Doré - Night Club - L'étage
Azaël Peverell, le  Lun 24 Aoû 2020 - 12:26

Si Elias semble avoir besoin également de quelques secondes pour intégrer l'information, faut bien admettre qu'il s'en sort vachement mieux que toi. T'es bien au courant que tu devrais être ravi pour ton pote, le féliciter toi aussi, mais sérieux, c'est juste flippant comme image, Arty avec un mini lui. Sauf qu'Arty, il est pas super content que tu lui répondes comme ça. A quoi il s'attendait ? Sérieux, c'est le genre d'annonce où il est sensé te préparer avant s'il veut une réaction correcte, il doit bien être au courant depuis le temps que t'as du mal avec tout ce qui est émotions.

En l'entendant dire qu'Elias pourrait être parrain à ta place pour donner plus d'amour au gosse cependant, tu lèves les yeux au ciel en croisant tes bras sur ta poitrine. Pour qui il te prend, là ? Déjà qu'il a pas été foutu de te mettre en témoin de son mariage, il va pas en plus refiler un tel rôle à Elias alors que c'est toi qui lui a sauvé la vie des milliards de fois ? T'es prêt à bouder, pire qu'un gosse, surtout que ton pote il surenchérit en énonçant à haute voix absolument tout ce qui t'est passé par la tête à l'annonce officielle de sa future paternité.

Et quand il dit qu'il est toujours en vie et qu'il prend soin de sa meuf et de son chat, tu ne peux t'empêcher de pouffer de rire. T'as bien envie de lui rappeler le nombre de fois où tu lui as évité Azkaban, et le nombre de fois où ça s'est super mal passé avec sa femme. Mais ce serait petit, alors tu te contentes d'un haussement d'épaules silencieux. T'es pas trop d'humeur à discuter, t'es encore en pleine digestion là. Surtout qu'il veut te retirer ton rôle de parrain avant même de te l'avoir vraiment donné. Le pote en carton. T'en veux même à l'Elias, comme si c'était de sa faute s'il était plus sympa que toi.

Heureusement - ou pas - arrêter un Arty en pleine lancée est difficile, et tandis qu'il râle pour avoir à boire, y'a un Benedict Adams qui déboule, à moitié à poil, pour changer, et qui semble prendre ses aises comme s'il avait été invité à passer la soirée avec vous. Ok, c'est le petit frère de Velina, tu dois être sympa avec, alors tu le checkes avec un presque sourire. Mais sérieux, t'as du mal à le supporter ce gosse, il est... étrangement semblable à Arty sur plusieurs points. Sauf qu'il est jamais foutu de dire comment il s'appelle. Tu lèves les yeux au ciel une nouvelle fois.

- Ben' Adams. Tu t'appelles Ben', Ben'. T'es pas là pour bosser plutôt que de t'affaler sur les genoux des clients ? J'vais prendre un Mimosa en Fleur, paraît qu'on a un truc à fêter.

Faut croire qu'être désagréable avec le gosse te permet de redescendre un peu du côté d'Arty. Tu lui lances un regard avant de lui donner un petit coup de poing sur l'épaule.

- C'est bon, excuse-moi, c'était la surprise. Félicitations, j'suis vraiment content pour toi. Et ce serait un honneur que d'être parrain d'un truc potentiellement responsable d'une future apocalypse.
Elias Baxter
Elias Baxter
Référent·e ModérationSerpentard
Référent·e Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah
Manumagie (niveau 2)


Occamy Doré - Night Club - L'étage Empty
Re: Occamy Doré - Night Club - L'étage
Elias Baxter, le  Jeu 3 Sep 2020 - 15:35

Y a une légère impression de déjà vu entre la distanciation verbale de l'Azaël et les bougonnements enfantins de l'Arty tandis que la nouvelle s'écoule entre les deux copains comme dans un tuyau à moitié bouché - c'est à dire très mal. L'Elias ignore, s'esclaffe, cherche déjà des yeux le service de table pour récupérer ce pourquoi ils étaient clairement venus à la base, et qui devenait carrément de mise en les circonstances actuels : de l'alcool. Évidemment les paroles de l'Artyste parviennent tout de même aux oreilles du Baxter, et son sourire s'étire plus largement encore tandis qu'il tape dans le mille quant à ce qui avait exactement traversé l'esprit de l'un comme de l'autre de ses copains. Au moins il avait conscience de ses petits défauts.

Et il se pose les bonnes questions, sont où les maudits serveurs de ce bar ? Et soudain, comme par magie, le Ben. Le Ben. A demi-vêtu, qui vient lui embrasser les parties intimes. Si, le cou est une partie intime. Mais j'savais même pas que tu bossais ici ! Et c'est tout ce qu'il a à dire. Rien sur la tenue, ni sur le boulot du fillot. Nan parce que qu'est-ce qu'il pourrait dire qui changerait quoi que ce soit ? Par contre Basile... Heureusement, l'ami Azaël y va de sa petite remarque, épargnant le parrain de commenter le nom atroce qu'il s'était choisit pour la soirée. Et moi j'vais prendre une Petite Mort. Il place une main affectueuse sur l'épaule du filleul, constate une avancée vers la réconciliation typiquement Azartyste dans un demi-sourire. Le parrain de la future cause de l'apocalypse, c'est tellement plus angoissant que d'être le parrain d'une future légende. N'est-ce pas Ben ?
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Occamy Doré - Night Club - L'étage Empty
Re: Occamy Doré - Night Club - L'étage
Loredana Wildsmith, le  Mar 8 Sep 2020 - 19:58

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Substances licites




1000 ans après, je reprends ce RP 😇
Réponse à Élius et Miss Alomora que je manipule à ma guise ♥
Gros Flashback

C'est agréable d'envoyer balader les problèmes de la vie, de se contenter de bouger, de crier, de sauter et d'essayer de séduire. Est-ce qu'il était réellement nécessaire de passer par là pour se remettre d'une rupture douloureuse ? Pour couper les fils du marionnettiste qui m'avait manipulée à sa guise ? Chiffonnée comme l'on chiffonne une lettre mal écrite ? Était-ce ce que j'étais ? Un brouillon ? Parce que j'étais descendue très bas, j'avais envie de monter très haut, de montrer que j'étais autre chose qu'un pantin manipulable. La domination comme un réel besoin de me convaincre que je valais encore quelque chose, me redonner confiance en croisant le regard d'hommes et de femmes qui me dévorent du regard. J'aime cette attention, n'ai sans doute besoin de rien de plus. Laisser le charme naturel opérer, faire son effet et fermer les yeux persuadée que tout était désormais possible.
Pas de limites
Pas de pudeurs
Juste une chaleur naturelle qui aspirait le négatif. Parce que ce soir, je me sentais invincible. La tête chaude, le corps endormi, plus aucune douleur.

Une rapide danse avant une nouvelle dose qui me brûle la gorge, mais laisse un arrière goût sucré que je tente de conserver sur mes lèvres. J'ai l'impression que tout n'est plus qu'illusion, un simple rêve, la réalité m'échappe, me file entre les doigts comme un nuage de fumée. Je la laisse s'enfuir, s'évaporer, libre à elle de me laisser tomber. J'étais bien mieux ici, à bouger. J'en veux un autre. Non. J'en veux deux autres. Ou trois. OU DIX-NEUF ! Je cours vers le bar, bousculant presque Theya au passage, oups, je dévisage le brun qui l'accompagnait, c'est pas Lïnwe ça ! À croire que Theya aussi avait décidé de s'échapper le temps d'une nuit. D'ignorer la réalité et de se laisser guider. Je n'étais pas vraiment là pour lui faire la morale, pas aujourd'hui, pas ce soir, pas cette nuit. Je commande quatre autres shooters puisque c'est le maximum pour qu'ils tiennent dans mes mains, reviens danser quand t'auras terminé, puis je me dirige vers le propriétaire, lui tend les deux verres. Allez, l'un après l'autre ! J'enchaîne les deux sans prendre le temps de les apprécier, les savourer. Un seul objectif ce soir : me mettre la tête à l'envers. Mes deux mains se posent sur les épaules de celui qui me tient compagnie ce soir. Élius. C'est bien ça hein ? Tu n'm'arrêtes pas, d'accord ? Pas de limites rien. Promis je casserai rien ! J'y voyais encore assez clair pour ne pas faire de dégâts matériels. Tu veux danser avec moi ? Si je n'avais plus Theya pour combler ce vide, peut-être que lui le pourrait. La chaleur humaine, séduire, m'abandonner juste quelques instants.
Sans vraiment attendre de réponse, je l'entraîne avec moi au milieu, là où la foule commençait à se former. Me fondre dans la masse n'était pas le but. Non, je voulais au contraire être vue.
Contenu sponsorisé

Occamy Doré - Night Club - L'étage Empty
Re: Occamy Doré - Night Club - L'étage
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 2

 Occamy Doré - Night Club - L'étage

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.