AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré
Page 2 sur 4
Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Lïnwe Felagünd
Référent Maître de JeuGryffondor
Référent Maître de Jeu
Gryffondor

Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Lïnwe Felagünd, le  Mar 21 Avr - 22:22

> Saint Patrick's Night
Présenté par l'Occamy Doré
Musicien intervenant


Ça fait un moment que t'es assis là
sur ton tabouret rembourré
pour tes fesses trop dures
(un peu princières mais assumées).
Ça fait un moment - oui - que t'es assis là
à faire tourner les têtes du Monde
sous ton joug
ta coupole brillante de dorures blanches
ton esprit malingre s'incline
sur celui des invités
les demandes fusent et
la dernière vient d'une comparse de Poudlard.
L'amour que vous vous portez est invisiblement incandescent
y'a pas grand chose sinon des affections
creuses / le fossé se mêle à vos vies
comme une once d'ingratitude.
Elle est avec une amie de ta sœur
je crois, que tu n'as pas vue depuis
les temps anciens, au moins.
À Riley,
tu lui souris ce soir
avec cette même ardeur que quand
tu sors du lit avec Theya
c'est OK ! par chance
tu connais Morrison Jig : c'est un classique.
Tu te mets à la lyre
pour enchanter les quelques culs
un peu trop serrés encore à cette heure
prononcée de la soirée.
Les grattements de cordes accompagnent
la mélodie et la rythmique qui réagissent au quart de tour
le temps d'une manip.
Tu vois quelques jambes virevolter ça-et-là, allègrement :
pirouettes et cheveux en cascades
animent une scène devant toi
tout se déroule à merveilles.
À Merveilles.
Comme ce qu'elle ne connaîtra - elle -
probablement jamais.

N.B. hrp :
 



Sasha A. Zakharov
Sasha A. Zakharov
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Sasha A. Zakharov, le  Sam 25 Avr - 23:27

L.A de Riley Callaghan

D'une gorgée, tu viens de finir ta bièraubeurre et pendant ladite action, tu as senti son regard sur toi, ce qui n'est pas pour te déplaire. On dirait que ce jeu lui plaît autant qu'à toi, et tu en retires une profonde satisfaction de sorte qu'un large sourire toujours un peu provocateur et sensuel s'affiche sur ton visage tandis que tu reposes le récipient. Tout de suite, elle te demande si tu es à Poudlard, ce par quoi tu réponds par un haussement d'épaules associé à ce même sourire. Et à des paroles.

- Pas depuis longtemps, mais oui. A Serpentard, évidemment.

Tu n'as pas retenu grand chose de Poudlard ni de tes camarades, mais son visage te dit aussi vaguement quelque chose, et ce nom aussi d'ailleurs. Tu as la sensation de devoir te rappeler de quelque chose d'important, mais pas moyen. Pourquoi as-tu la sensation d'être censée la connaître ? Tu finis par hausser les épaules intérieurement et laisser tomber. Dans tous les cas, ce n'est pas comme si ce détail insignifiant était important ce soir. Ce qui compte, c'est de s'amuser, et tu es bien partie pour ça.

Elle te propose alors de t'offrir à boire avec un grand sourire sur les lèvres. Tu hoches la tête, ravie, mais proteste un peu plus quand elle annonce au barman que tu as un air ronchon. Puis te vient une idée. Puisqu'elle trouve que tu es frigide, et ronchon, et si tu lui donnais l'occasion de t'aider à prouver le contraire ?

- Je te laisse choisir pour moi, peut être que ça pourra te convaincre que je ne suis pas si frigide et ronchon ?

Tu dis ça avec un sourire toujours séducteur et en te rapprochant un peu d'elle comme pour prouver ce que tu avances. Elle choisi finalement un Leprechaun's Trick que tu acceptes avec plaisir et duquel tu bois une longue gorgée dès qu'il t'est servi. Elle t'annonce alors que la vengeance se fera plus tard, ce qui te va parfaitement, et t'invite alors à danser avec un clin d’œil, en précisant que cette fois, le but n'est pas de tomber. Tu hausses les épaules.

- Notre chute était probablement désagréable pour ton joli derrière, mais j'avoue que cela ne m'a pas dérangé plus que ça. Mais ça me va !

Tu as un sourire provoquant qui sous-entend clairement ce que tu as déjà dis quand vous étiez dans ladite position. Tu ne te laisses pas faire, mais ce n'est pas pour autant que tu refuses de passer du bon temps, et clairement sa présence te faire sourire. Sa provocation naturelle est... rafraichissante et tout à fait à ton goût.

Elle saisit alors ton poignet et tu la laisses t'attirer sur la piste de danse. Quoi que... ? Avant, vous faites a priori un stop par le pianiste ? Elle demande une musique et quand elle prononce son prénom, tu l'associe vite à son visage qui ressemble étrangement à celui d'Elhëna, et par A + B, tu en déduis, aidée par des souvenirs, que c'est son frère. Que tu as déjà vu quand tu étais petite, mais c'était il y a une éternité au moins. Il acquiesce et tu lui lances un léger sourire avant de te laisser de nouveau entraîner vers la piste de danse. Elle te demande si tu es prête et tu rigoles d'un rire franc et massif que tu ne te connaissais pas. Tu as alors un regard surpris pendant quelques instants, mais tu retrouves vite ton sourire provocateur en la regardant.

- J'espère bien que ça va bouger, je n'attends que ça depuis le début de la soirée

Et là, la musique démarre. Sauf que ce n'est pas du tout ce à quoi tu t'attendais. Tu aurais donc oublié que tu es dans une soirée à thème irlandais ? Probablement... Il ne reste plus qu'une chose à faire, en plus d'éclater une nouvelle fois de rire - tu ne sais pas trop si c'est parce que tu t'es de nouveau laisser surprendre par la musique ici, parce que tu t'amuses ou tout simplement à cause de cette foutue potion contenue dans le verre dans lequel tu as bu une grande gorgée -. (probablement la dernière option en vrai)

- Montre moi donc comment on danse là-dessus

Tu te mets alors plus proche encore d'elle si possible, attendant soit qu'elle se détourne pour te montrer une farandole ou tu ne sais trop quelle danse étrange, ou qu'elle attrape peut être tes hanches ou tes mains si elle veut te montrer plus en détail. C'est à elle de mener la danse et de te guider, et tu dois dire que pour une fois, ça ne te dérange pas.
Riley Callaghan
Riley Callaghan
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Riley Callaghan, le  Mer 6 Mai - 9:49

« L’Anglais pense assis, le Français debout,
l’Américain en marchant, l’Irlandais à retardement.
»




Saison 30
Fin de l’hiver


Il coule de source, le venin abonde dans son coeur et dans le mien. Des actes enflammés, des regards marqués qui s’accompagnent de rires rauques ; pas de doute, nous avions les mêmes racines. Elles se remarquaient d’autant plus que l’alcool gorgeait nos corps - lumières, sons, vibrations, tout se dirigeait vers une proche explosion des sens. Un feu d’artifice continu qui nous poussait à nous livrer, l’une comme l’autre, à des expérimentations, là, au milieu de la foule.

Un sourire fend mes lèvres devant l’étonnement qui perce du visage de Sasha. Les airs irlandais n’avaient visiblement pas pris le chemin de son coeur, dépossédant de son aise habituelle son corps tout en courbes, qui ne sait par quel bout tenir la danse. Une main m’attrape alors le bras droit, celle d’un Inconnu - un quarantenaire, à vue d’œil - souriant comme un enfant, les yeux légèrement rougis par l’alcool. C’était le top départ. Ni une, ni deux, j’entraîne de mon bras gauche la Serpentard. Essaie de faire comme moi !, je lui glisse à l’oreille en riant.

Une rangée plus ou moins droite se forme, quelques protestations percent également, mais rien qui ne prenne fin en plus de deux secondes. À cloche pied, tantôt du droit, tantôt du gauche, les talons claquent soudain le sol en rythme. Je n’ose même pas imaginer ce qui se passe dans la tête de la jolie brune à cet instant, alors que chaque irlandais dans le bar y va de son bon coeur. Kick au sol. Kick dans le vide. Kick sur la main. Et on recommence en changeant de sens et de pied.

Il en va ainsi pendant plusieurs minutes, aussi longtemps que le musicien du jour acceptera de suivre les élans folklores des patriotes du bar. Malheureusement pour nous, les gigues ne permettaient pas de rapprochements physiques ou ne demandaient à nos corps de se livrer à une quelconque séduction. Ça allait bien trop vite ! Et d’un côté, ce n’était pas plus mal, car aussi tentante que soit l’idée de me rapprocher de Sasha, je préférais défouler mon corps ce soir, sur la piste. Et puis, elle est à Poudlard, nous aurons toujours l’occasion de nous revoir au détour d’un couloir...

Ça va ? Je lui demande pendant une transition, alors que je commence doucement à sentir la chaleur de l’exercice monter sur mes joues. Je retire d’un coup ma perruque blonde, qui de toute manière finirait par se faire la malle, avant de me retourner vers Sasha sous ma vraie apparence. La musique redémarre soudain. Viens, je le lui attrape les deux poignets après avoir jeté ma fausse chevelure blonde, je ne sais pas trop où. C’est un peu différent maintenant. Les accords sont plus précipités, moins achevés, mais ce n’est que pour accentuer la rapidité de nos pas de danse. Les autres danseurs d’ailleurs s’étaient déjà regroupés par deux. Ils commencèrent alors à tourner sur eux-mêmes, leurs mains liées au centre, de plus en plus vite.

Je ne te laisserai pas tomber, je lui promets en espérant la rassurer. Une moue aguicheuse suit cette déclaration puis tranquillement je me mets à tournoyer, sans la quitter des yeux. Cette partie de la chanson me rappelle les jeux en maternelle, ceux où il fallait tourner le plus longtemps possible, jusqu’à ce que tout se floute autour et que le cerveau, perdu, se mette en transe. Je serre plus fort ses doigts entre les miens ; c’est fou ce qu’ils sont chauds ! Après ça il nous faudra faire une pause, sinon j’allais finir par exploser comme une tomate devant elle. Ne lâche surtout pas !!
Sasha A. Zakharov
Sasha A. Zakharov
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Sasha A. Zakharov, le  Sam 9 Mai - 18:33

Alors que tu lui donnes ton accord pour que vous commenciez à danser, la musique retenti et Riley prend ton bras droit, le gauche se faisant attraper par une voisine qui vient tout juste d'apparaître. D'ailleurs, ce soudain contact de ce côté t'a fait sursauter et te retourner vers l'autre avec un regard un peu surpris et agressif, mais bien vite tu as détourné le regard quand la Serpentarde t'a glissé à l'oreille de faire comme elle.

La danse commence alors, une danse que tu n'as vraiment pas l'habitude de danser avec ses kicks dans tous les sens. Au départ, tu es un peu perdue et la dame à la gauche te lance d'ailleurs des petits coups d’œils intrigués, ne comprenant probablement pas pourquoi tu danses cela si tu ne connais ni la chanson ni la danse. Enfin tu aurais remarqué ça si tu étais concentrée sur autre chose que sur tes pieds - Riley à tes côtés - et ton envie de rire gaiement.

Mais bien vite, l'endurance que tu t'es créé avec tes joggins, la boxe et le Quidditch, ainsi que les leçons de danse forcées par ton père quand tu étais plus jeune payent. Ça n'était pas du tout le même genre de danse, mais ça t'a permis d'acquérir une capacité à intégrer plus vite une chorégraphie. Parce que si tu apprenais plus vite, ils te lâchaient plus vite la grappe. Et ça, c'était ce à quoi tu aspirais. Donc en quelques tours, tu fini par comprendre le truc et réussir à plus ou moins suivre ta compagne Serpentarde.

Entre deux mouvements, Riley te demande si ça va et tu hoches la tête en riant, un comportement qui ne te ressemble pas tellement mais, que voulez-vous, ambiance - et sans doute potion aussi - oblige. Tu as beau avoir l'habitude de t'entraîner et de faire des efforts, cette danse est quand même fatiguante. Tu sors rapidement un élastique de ta poche de short et tu fais un chignon rapide pour éviter que tes longs cheveux continuent de te donner de plus en plus chaud.

Et pendant que tu fais ça, tu vois la Verte et Argent se débarrasser de sa perruque et laisser apparaître une chevelure de jais qui lui va à ravir. Elle se retourne vers toi et tu lui fais un grand sourire pour montrer ton approbation. Mais pas le temps de faire ou de dire quoi que ce soit de plus, car la musique redémarre, et plus rapide en plus. Le bras de la dame a quitté le tien - ce n'est pas pour te déplaire - et elle est allée rejoindre quelqu'un d'autre, a priori.

Ils sont par deux, et ils tournent, les mains liés. Et étant donné ce que fait Riley, tu comprends que vous allez faire pareil. Elle te promet de ne pas te laisser tomber, accompagné d'une moue aguicheuse qui te fait sourire d'autant plus et juste avant que vous commenciez de tourner, tu as le temps de répondre simplement un J'en suis sûre dans un ton similaire.

Et vous tournez, tournez, les yeux figés les uns dans les autres. Tu es hilare, tu es heureuse. Et contrairement aux dernières déclarations, la potion n'est peut être pas la seule fautive. Tourner comme ça, avec une telle partenaire, les mains jointes et créant un pont entre vous qui ne doit pas céder malgré la sueur qui se créé inévitablement à cause des efforts et de la danse, c'est amusant, c'est... tu ne saurais pas l'expliquer avec des mots, mais tu adores cette sensation. Celle de pouvoir être toi-même, sans retenir tes sourires séducteurs ou moqueurs, tes remarques sarcastiques.

Tu découvres une nouvelle danse mais cela ne te gêne pas, toi qui d'habitude fuyait à la moindre tentative de ton père de te faire apprendre quelque chose de nouveau pour impressionner les autres. Parce que là, tu ne fais rien pour personne - enfin si, peut être pour elle, mais c'est toi qui a envie de lui montrer ce que tu peux faire, pas ton père -. Là, tu découvres quelque chose de nouveau aux côtés d'une Riley provocatrice et séduisante.

Qui d'ailleurs t'indique de ne surtout par lâcher. Peut être qu'avec la vitesse, tes pensées étaient parties un peu plus loin, et inconsciemment, tu avais légèrement relâchée l'étreinte entre ses doigts et les tiens ? En tout cas, une chose est sûre : ce rappel te fait resserrer les liens pour qu'il ne soit pas rompu. Mais bientôt, la musique s'arrête ralenti puis s'arrête, pour ton plus grand plaisir. C'est que ça commençait à tourner sérieusement cette histoire.

Tu lâches alors l'une de ses mains mais garde l'autre pour l'attirer hors de la piste de danse, au moins quelques minutes. Tu as besoin de boire une gorgée de boisson, même si ça risque de te rendre encore plus hilare qu'actuellement. Mais est-ce que se sentir léger et plein de rire, ce n'est pas une bonne chose de temps en temps ? Tu arrives donc vers le bar et attrapes ta boisson, lâchant doucement sa main. Une grande gorgée disparaît dans ta gorge et tu lui souris alors, un rire éclatant et sortant de tes lèvres.

- C'était sympa. Merci pour la petite leçon.

Tu accompagnes cette phrase d'un sourire en coin et tu bois une nouvelle gorgée - plus raisonnable cette fois - de ta boisson. Qui aurait cru en arrivant à cette soirée que tu finirais des rires dans la gorge a danser sur de la musique Irlandaise, et en appréciant ladite danse ?

Pas toi en tout cas...
Riley Callaghan
Riley Callaghan
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Riley Callaghan, le  Lun 25 Mai - 12:49

« L’Anglais pense assis, le Français debout,
l’Américain en marchant, l’Irlandais à retardement.
»




Saison 30
Fin de l’hiver


Tourne, tourne, tourne. Jusqu’à plus soif, jusqu’à ce que le monde se mette lui-même à tourner. Ça grésille sous mes yeux, des flash d’elle, de ses cheveux en spirale, de son visage qui se confond dans les tourbillons des couleurs de l’Occamy. Comme une vieille télé mal réglée. Et les rires, qui fondent sous la musique, se font de plus en plus insistants ; une preuve que Sasha s’abandonne complètement dans mes bras, ce qui n’est pas pour me déplaire. J’en tire même une certaine satisfaction.

Puis vient la fin de la chanson, peut-être aussi la fin de cette parenthèse hors du temps. Je ris, elle rit, nous rions en coeur, le pas un peu fragile alors qu’elle m’attire en dehors de la piste. Je suis ses mouvements, m’y accroche parce que pour moi, le décor n’a pas cessé de tournoyer. J’y perds mes sens, mes filtres, mon équilibre, mais ce n’est pas bien grave parce que je ne suis plus seule. Plus maintenant. Sasha est là et elle me tend la main.

Je m’accoude alors au comptoir, le visage levé, radieux, heureux. La danse m’éveille, me rend toute autre. Toute frustration disparait dans les coups de hanches, de pieds, qui s’enfoncent dans le sol. Une sorte de purge ; je peux même sentir les pensées noires se faufiler hors de mon corps et glisser sur le sol. Elles s’échappent ; ou plutôt elles fuient. Merci pour la petite leçon. Je penche la tête sur le côté, pour lui faire face quand lentement je réponds merci de m’avoir fait confiance. C’était important pour un esprit fragile comme le mien de pouvoir se libérer, se sentir utile. J’avais réussi à tenir ma promesse : celle de la faire rire. Bon, j’ai un peu triché, mais tous les moyens sont bons pour gagner. Devise de Serpy, à n’en pas douter. Je commence à comprendre pourquoi la Choixpeau ne m’a pas envoyée chez les Bleus...

J’attrape ma Bierraubeurre, délaissée sur le comptoir, y jette un coup d’oeil suspicieux - qui sait ce qu’on aurait pu mettre dedans ? - avant de hausser les épaules et d’en laper quelques gorgées. Tout est normal, je crois. Puis j’observe cette surprise verte, incarnée en la personne de Sasha. Je ne m’attendais à rien en venant ici, je n’aurais donc pas pu être déçue. En revanche, sa rencontre avait sans doute bouleversé ma soirée, si bien qu’au lieu d’une simple soirée dans le monde sorcier, je me retrouvais avec la meilleure compagnie qu’on puisse espérer. On pouvait même dire qu’elle compensait la présence du Lion, assis près de sa lyre. Et même d’Adams. Ce qui était un sacré tour de force !

Quand le fond de mon verre apparaît sous mon nez, l’idée d’en commander un autre me traverse l’esprit. Mais seulement une seconde. À vrai dire, je suis très bien comme je suis. Je ne veux pas noyer sous l’alcool les souvenirs de cette soirée. Je veux m’en rappeler, pouvoir en rire le lendemain et les ressortir de ma mémoire dans les moments plus sombres. C’est l’effet que tu me fais, Sasha. C’est nouveau et effrayant... Mais ça me convient. Dans le ronchon monde de Sasha, y’aura-t-il de la place pour d’autres aventures comme celles-ci ? À Poudlard peut-être, si elle le veut ? Si ça ne dépendait que de moi, je lui passerais directement les menottes pour la traîner partout avec moi. Comme une prisonnière. Mais ce ne serait pas juste et très égoïste, en plus d’être sûrement irréalisable. Elle a l’air aussi effarouchée qu’une tigresse... Elle me mettrait la pâtée avant même d’avoir vu l’éclat du métal. Mais bien sûr, cela ne dépendra que de sa réponse. Que j’attends avec impatience d’ailleurs.
Sasha A. Zakharov
Sasha A. Zakharov
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Sasha A. Zakharov, le  Jeu 11 Juin - 1:08

L.A de Riley


Elle te remercie de ta... confiance ? Tu as fais confiance ? C'est un mot qui sonne étrange à tes oreilles, comme si une fausse note était venue se glisser dans une parfaite mélodie si bien exécutée. Et pourtant, cette sensation qui t'étreint te murmure le contraire, que ce n'est pas un faux pas qui s'est ajouté à la chorégraphie qu'est ta vie, mais c'est plutôt un nouveau mouvement inédit, surprenant mais aussi tellement grisant.

Elle fini sa boisson comme tu as fini la tienne quelques secondes auparavant et pendant toute la durée de cette action, tu l'observes. Elle t’intrigue, elle t'attire mais tu ne saurais pas dire de quelle façon, et tu sens bien que ton humeur de la soirée n'est pas dû qu'à la boisson. Si elle n'avait pas fait un léger trou dans ta carapace avant la proposition de choisir ton verre, tu ne l'aurais pas laissé. Tu ne l'aurais pas suivi, tu n'aurais pas dansé.

Elle aurait pu te lâcher là-bas, sur la piste, c'est vrai. Et tu lui as fais confiance pour qu'elle ne le fasse pas. Et tu ne sais pas pourquoi, mais tu sens que la récompense pour l'avoir laissé pénétrer ta bulle sera infiniment plus grande que l'effort que t'a demandé cette acceptation.

Les sentiments se mélangent et un sentiment de profonde euphorie doublé d'une envie de rire que tu sais ne pas venir que de toi se mêle à une sorte de gratitude et à un grand intérêt pour elle. Tu aimes ce jeu du chat et de la souris qui s'est instauré entre vous, tu aimes la provoquer et qu'elle réponde. Elle a du mordant Riley, et ça te plaît.

Alors quand elle te demande avec une n-ième provocation s'il y aurait de la place pour d'autres aventures comme celle-ci, tu sais déjà ta réponse. Qu'évidemment, si vous vous retrouvez à Poudlard, tu seras ravie de vivre d'autres aventures avec elle, et tu as d'ailleurs presque hâte de voir de quoi elle seront faites cette fois-ci. Mais tu ne dis rien de tout ça, fidèle à toi-même.

- Si le monde fou et virevoltant de Riley croise le monde ronchon de Sasha dans Poudlard à l'avenir, je crois que d'autres aventures seraient envisageables.

C'est presque un compliment que tu lui fais-là, mais c'est l'impression qu'elle t'a laissé, avec une séduisante dose de provocation en prime. Pourtant, tu ne peux pas lui promettre de la voir, car ce n'est pas toi. Tu vis au jour le jour, et c'est pour ça que si vos chemins se croisent de nouveau, tu profiteras de chaque instant, mais tu ne parcourras  pas non plus tout Poudlard pour la retrouver.

- En attendant, et si notre aventure de ce soir se poursuivait un peu plus en dehors de ces murs ?

Tu ne sais pas tellement ce que tu lui proposes, ni où tout cela va vous mener, mais une chose est sûre : cette rencontre est importante, et tu as envie de faire durer ce moment le plus longtemps possible. Alors quand elle accepte, tu lui lances un n-ième sourire à la limite entre l'amical et l'aguicheur, et vous voilà parties dans les profondeurs de la nuit noire.

[Départ de Sasha et Riley]
Élius Askin
Élius Askin
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Métamorphomage


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Élius Askin, le  Mar 7 Juil - 18:00

> Soirée Serpentard

Présentée par la Direction Serpentard & l'Occamy Doré
Saison 31 - fin de l'été

L.A. du personnel de l'Occamy pour un service impeccable
L'alcôve est à votre disposition, même si vous écrirez le rp ici pour plus de facilité

Cuir foncé, bois précieux, lumière tamisée, rideaux de velours et - sur une petite estrade, un gramophone enchanté. La pièce maîtresse du bar - le piano - a été remplacée ce soir par cet instrument capable de jouer à peu près ce que vous voulez, le son de l'authentique en plus. Reste à en profiter, enfoncé contre le capitonnage moelleux d’un Chesterfield, en bonne discussion ou accompagné d'une nouvelle connaissance. Sous le grand miroir récupéré de l’ancien établissement, un véritable comptoir en zinc frappé à la main où règnent en maîtresses incontestables deux colonnes alambiquées à neuf tirages en laiton cuivré et cuivre massif pour toutes nos boissons pression offertes aujourd'hui. Du personnel sera là pour vous servir, un torchon traditionnel à l’épaule et un compliment agréable sous le coude, agrémentée d’un sourire s’il-vous plaît. Et dans le cas où vous préférez vous isoler, discuter d'un arrangement ou parler affaires, passez devant la statue de Paracelse pour emprunter l’étroit passage vers la bibliothèque. Depuis la dernière Saint Patrick, une nuée de vingt farfadets achetée par l'établissement a envahi le bar et ses alentours. N'hésitez pas à prendre en compte leurs farces et leur éternelle malice dans votre visite !

Avant de vous immerger dans l'ambiance haut-de-gamme et confortable de notre bar, choisissez une boisson offerte présentée à l'entrée par l'un des trois serveurs à votre disposition. Formés dans les règles de l'hôtellerie de luxe, pour un service chaleureux et distingué, ils portent des chemises à motif liberty dans les tons verts et violine rehaussées d’un veston marron et d’une plaque dorée où leur nom est gravé. En bas, leur tenue est libre : du kilt au pantalon, en passant par la jupe ou le short, tant qu’il est assorti au gilet, nos employés gardent leur personnalité. Le propriétaire et Directeur de Serpentard, Élius Askin ne sera pas là à votre arrivée, parce qu'il se prépare dans ses appartements (ou plutôt dans les coulisses du Cabaret) - avant de venir vous éblouir pour le discours. Mais venez, installez-vous et sirotez en écoutant un petit big band le temps que d'autres personnes ne passent le seuil pour vous rejoindre. Ce sera l'occasion d'admirer la décoration émeraude ajoutée spécialement. Même si l'établissement regorge habituellement d'allusions à la Maison verte, Monsieur Askin en a fait mettre un peu plus à votre intention dont quelques bannières de soie émeraude incrustées d'argent flottant magiquement.





Carte des Cocktails & Bouchées pour la rencontre:
 

Informations HRPG :
 


Dernière édition par Élius Askin le Lun 27 Juil - 2:56, édité 2 fois
Luke Peverell
Luke Peverell
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Luke Peverell, le  Mar 7 Juil - 21:30

Libre arbitre mutuel avec Alhena Peverell

Dans le hall du Manoir Peverell, Luke vérifie une dernière fois son apparence. Sa légère barbe est taillée avec précision, son nœud papillon est bien droit, sa chemise n'est pas plissée, les chaussures sont cirées de la veille. Tout est parfait pour sa première apparition publique depuis des mois. Après son retrait du devant de la scène politique, l'ancien Ministre avait en effet souhaité rester un temps loin des mondanités. Puis, en raison du décès de sa fille, il n'avait guère eu cœur aux frivolités des soirées et dîners. Néanmoins, l'invitation de ce soir est l'une de celles que l'on ne refuse pas, tant par sa rareté que son envergure. Une soirée réservée aux actuels et anciens élèves de Serpentard. L'heure du retour a sonné.

Du coin de l’œil, l'aristocrate aperçoit le reflet de sa compagne dans le miroir et se retourne vers elle. Ses lèvres s'étirent en un sourire tandis qu'il la complimente.

- Tu es ravissante.

Le sourire fane aussitôt qu'il a germé. Chaque fois qu'une pensée positive lui effleure l'esprit, le Serpentard s'empresse de la refouler. Il se sent coupable de continuer à profiter de la vie alors que sa fille, elle, ne le fera plus jamais. L'idée lui est inacceptable. Peut-être qu'un jour il arrivera de nouveau à vivre, comme il l'a fait lorsque sa sœur aussi est décédée à Sainte Mangouste, mais c'est encore trop tôt.

La soirée va être dure à affronter, tant pour lui qu'Alhena. Ils feront évidemment comme si tout allait bien, mais ce ne sera intérieurement pas le cas. Les masques seront mis à dure épreuve.

Le blond présente son bras à la jeune femme, qui le saisit. Avant de transplaner, il dépose un baiser sur son front.

- Si tu ne te sens pas bien lors de la soirée, on rentrera. Allons-y...

Les deux éminents sorciers disparaissent alors du Manoir Peverell et refont apparition aux portes de l'Occamy Doré. Après quelques formalités, dont la vérification de leur invitation, le couple pénètre enfin dans le chic salon dédié à l'événement. Il n'y a pas encore grand monde, ce qui est parfait ; ils ont tout l'embarras du choix pour s'installer. Le serveur qui les a accompagné leur propose ensuite de choisir une boisson offerte par la maison.

- Le cocktail de Champagne semble fort sympathique. En veux-tu aussi un, Alhena ?
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Elhiya Ellis, le  Mar 7 Juil - 22:49

LA Cara
Mon LA à ceux qui en on besoin

Sortir. Sortir ce n’était pas mal dans l’idée. Ça permettait de s’aérer l’esprit, de penser à autre chose, à se délasser et faire une pause sur le quotidien. Enfin, ça, c’était en théorie. Car ce soir, sortir signifiait juste faire du babystting ou du moins chaperonner des moufflets de chez Serpentard. Activité peu divertissante à laquelle la blonde n’avait pourtant pas voulu s’échapper. Miss De Lanxorre sur escarpins perchés avait –plus ou moins- ordonné la présence de l’infirmière pour des raisons inconnues –ou plutôt non réclamées-. Bien que devoir s’apprêter pour garder un œil sur des gosses n’avait rien de très enthousiasmant, Elhiya avait tout naturellement assuré à la brune de sa présence.

A concurrence puérile de talons, elle avait également chaussé les siens, vérifiant leur accord avec sa jupe fourreau verte foncé et sa chemise blanche au premier bouton négligé. Trop habillé pour jouer les nounous peut-être, mais ça changeait du jeans-boots usuel. Une simple barrette papillon pour retenir la frange sur le côté, un message envoyé à l’Amoureux sans en attendre la réponse et… plus qu’à rejoindre les étudiants qui voulaient venir. De mémoire, à leur âge, les sorties qu’elle avait pu faire n’avait jamais paru aussi festive, ils avaient plutôt intérêt à être contents.

Quoi qu’il en était, direction l’Occamy Doré après des salutations polies aux présents –mais surtout un coup d’œil à la tenue de la De Lanxorre- Compter les têtes blondes au départ aurait très certainement été plus judicieux afin de savoir si les deux femmes en avaient perdu en route. Mais le détail lui échappa et ne la frappa que lorsqu’un membre du personnel vérifiait les invitations de chacun. Trop tard pour faire une liste de toute façon, la blonde se contenta de fermer la marche et de laisser son regard trainer partout. L’ambiance tamisée plaisait, faisant presque oublier le rôle de surveillance à avoir, la pièce vers laquelle on les guidait caressait les iris avec délice. Le raffinement et le bon gout se heurtaient étrangement à la présence de farfadets remuants –les créatures hein, pas les gosses-.

Sourire en coin un peu pantois scotché aux lèvres, la blonde finit par chercher la carte des cocktails proposés pour voir ce qui pouvait chatouiller les papilles. Officiellement elle vérifiait ce que les gamins avaient le droit de boire ou non. Le cocktail de l’effrontée lui parlait bien plus qu’un simple café. Choix fait sans regret, la carte retrouvait le comptoir et la patience laissait le couple non loin commander. Un signe de tête et un sourire en guise de politesse.
Hastur Denn
Hastur Denn
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Hastur Denn, le  Mar 14 Juil - 18:15



Le directeur de serpentard était enfin sorti d'Azkaban. Emprisonné depuis un certain temps, il était temps qu'il fasse son grand retour. Il ne semblait pas avoir chaumé, organisant une fête à lequel tout les serpentards - anciens et actuels - étaient conviés pour célébrer la reprise de ses fonctions, et ce dans un établissement de première catégorie. Cela avait pu être fait - en tout cas il imaginait - car il en était le propriétaire. Bien entendu, en tant que préfet de sa maison, il était impensable qu'il manque un tel évènement. Déjà, parce que d'un, ce n'était pas très poli d'éviter son supérieur, et de deux car ce serait l'occasion pour le jeune garçon d'enfin le rencontrer. Il se doutait bien qu'il n'avait pas eu son mot à dire sur l'attribution du badge en raison de son incarcération, ainsi il ne pouvait s'empêcher de ressentir ce léger stress, cette appréhension; est-ce que cet homme le considérerait à la hauteur de son poste ? Ce serait terriblement blessant si ce n'était pas le cas, et ça lui donnerait un bon coup à son ego. Rien de souhaitable donc.

Des rumeurs qu'il avait entendu, le directeur était quelqu'un de particulier, et haut en couleur. Il n'était pas étranger à la raison qui l'avait poussé à terminer à Azkaban; il savait les métamorphomages assez excentriques. Il se demandait vraiment comment allait se dérouler cette rencontre. Il était difficile d'en prévoir les aboutissants, raisons de plus pour tout mettre de son côté. Souhaitant donner bonne figure, le jeune homme s'était vêtu des plus beaux habits qu'il avait pu trouver. N'étant pas chez lui, disons que sa garde robe n'était pas aussi fourni qu'il l'aurait voulu.

Affubler d'un costume trois pièces noir et blanc, son cou ceinturé par un nœud papillon, il avait passé pas mal de temps à se préparer devant un miroir, essayant de parfaire son image. Au final, lorsqu’il eut enfin fini, il rejoint les deux membres du personnel qui devaient escorter les élèves, la directrice adjointe et l'infirmière, jusqu'à L'Occamy doré, où devrait se dérouler la fête.

L'accueil fut plutôt chaleureux. Le serpentard ne se privera pas pour prendre l'une des boissons qui lui étaient proposées, optant pour un sirop artisanal. C'est pas n'importe quoi les cocktails sorciers, se fit-il comme réflexion en goutant à sa boisson. Hastur s'avancera, son verre en main, saluant les employés au passage. Il fera un peu le tour de l'établissent d'un pas tranquille, en attendant le début des festivités, admirant les décorations aux couleurs de la maison de Salazar, avec une certaine admiration. Le décorateur avait fait un bon travail; c'était un endroit très chaleureux. Triste que cet établissement ne soit pas à sa portée au vu du budget réduit qu'il avait - normal pour un étudiant. Il y serait certainement venu plusieurs fois.


Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Alhena Peverell, le  Jeu 16 Juil - 1:33

Ils avaient reçu une invitation, clairement lambda. On pouvait facilement voir qu'elle était adressée à tout Serpentard digne de ce nom. C'était quelque chose qui n'avait rien de mondain, rien d'obligatoire et pourtant, Alhena s'était sentie obligée d'y aller. Peut-être que c'était une pointe de nostalgie, ses hormones qui l'empêchaient de penser correctement ? Après le décès de leur fille, il est vrai qu'ils auraient clairement pu éviter ce genre de mondanité. Sauf qu'Alhena était ce qu'elle était, qu'elle ne changerait pas et que son masque restait spectaculairement cousu à son visage.

Puis c'était l’occasion de penser à autre chose surtout et peut-être même, rencontrer de nouvelles personnes, nouvelles recrues ? Elle avait aussi hâte de voir à quoi ressemblait ce nouvel Occamy Doré. C'était il y a longtemps, certes, mais c'était un établissement qui lui avait appartenu. Alors oui, elle était forcément curieuse de savoir ce que le nouveau propriétaire en avait fait. Bref, il y avait autant de raisons pour elle d'y aller, que de ne pas y aller. Elle espérait quand même qu'il n'y aurait pas que des inconnus et que son frère allait venir, ou même sa sœur. Mais ce serait bien trop beau. De toute manière, si c'était vraiment trop ennuyant, ils n'avaient plus qu'à transplaner et rentrer chez eux.

Toi aussi. Siffle-t-elle à son mari, suite à son compliment. Elle lui sourit, comme le plus pur des dénis face à ce qui les tourmente. Elle saisit son bras. Tout ira bien. Franchement, pourquoi ça se passerait mal ? Bon, il était fort probable qu'elle croise De Lanxorre à la soirée et que peut-être qu'elles partiraient dans les aiguës au cours de la soirée avec elle. Mais il n'y avait aucune autre raison pour que ça se passe mal, ou tout pour ? Ils étaient tous des Serpentards non ? Fourbes et rusés, c'était pas ça la définition de la maison ? Pas forcément une bonne idée de rassembler toutes les générations du coup, non ? Elle laissa échapper un léger rire alors qu'ils transplanaient.

Une fois sur place, la première chose que fit la brune se fût de contempler le décor puis les gens. Elle venait, d'une certaine manière pour du repérage. Oui, pour le département des Mystères. Elle aimait étudier le profil des futurs diplômés ou ceux qui étaient encore un peu perdus. Il y avait du bon dans tout. Perdue dans ses réflexions, elle réagit de manière assez brutale à la question de son mari. Hein ? Euh non, je ne bois pas d'alcool ce soir. Plus suspecte, elle n'avait jamais fait. Probablement qu'il serait temps qu'elle entame le sujet avec lui un jour, mais clairement pas ici.

Sinon, c'était quoi la suite maintenant ?



Dernière édition par Alhena Peverell le Jeu 16 Juil - 23:46, édité 1 fois
Cara De Lanxorre
Cara De Lanxorre
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- 1/8 Vélane


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Cara De Lanxorre, le  Jeu 16 Juil - 23:20

    Fichus gamins, fichue soirée, et fichue incapable qu’elle était, à tout accepter quand ça venait d’Askin. Comme si elle avait envie d’escorter une bande de morveux, de les surveiller pendant des heures, et de les ramener ensuite au Château. C’était ça, être Directrice adjointe ? Heureusement, le poste allait avec la possibilité de réquisitionner n’importe qui sous ses ordres, et d'obliger la victime à jouer les baby-sitters. C’était tombé sur Elhiya, et ça tombera encore peut-être sur elle la prochaine fois, puisque rien n’est juste ni logique sous le règne de Cara. Elle était jolie, l’infirmière, ce soir ; ça saute aux yeux, cette tenue. Mais moins que celle de l’Adjointe, glissée dans une robe moulante aux motifs écailles de serpent, tons verts et jaunes, c’est qu’elle voulait être dans le thème. Des escarpins et une cape émeraude la rendent à peine moins vulgaire, et si sa tenue est faite pour vous chauffer, c’est pourtant d’une voix glaciale qu’elle intime aux élèves de la suivre.

    L’Occamy tient sa réputation ; tout dans la pièce appelle le luxe, des matériaux rare aux serveurs triés sur le volet, prestance et politesse très joliment feinte. Cara abandonne immédiatement toute responsabilité à peine le seuil du lieu passé ; « Donnez-moi ça. » Qu’elle ordonne à un serveur en resserrant ses griffes sur un jus de citrouille. « Et ça. » Un canapé dans la bouche, odeur de gingembre qui explose, recracher – de Lanxorre est difficile. Laisser la bouchée entamée sur le bord d’un plateau d’argent, ce serait un honneur de vous laisser finir ce qu’elle a mâché ; savez-vous que certains paient, pour ça ? S’éloigner des enfants, vite, serpenter entre les adolescents, mais la voilà qui s’arrête tout net, et s’imprime sur le visage un acide mélange de surprise et de crainte. Si elle devait dépeindre l’Enfer, ce serait de trouver Peverell dans chacun des lieux qu’elle fréquentait. Et l’Enfer était un peu trop réel à son goût, ces derniers temps. Elle n’a même pas envie de lui dire qu’elle a sauté son mari, celui-là même qui se tient à ses côtés, non, même pas ça ; c’est dire si Cara est démunie, face à Alhena. Alors, entreprendre de faire demi-tour, se fondre dans la foule, et tout, tout ! Sauf lui parler.
Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Alhena Peverell, le  Ven 17 Juil - 1:09

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Autre : Propos pouvant être choquant






LA Cara

Ils s'étaient installés dans un coin, en attendant qu'il y ait un peu plus d'invités, de monde avec qui parler. Pour l'instant, c'était essentiellement des gosses et hormis se demander s'ils pouvaient faire carrière dans son département, il n'y avait pas grand-chose à faire. La brune avait seulement testé une boisson sans alcool, n'importe laquelle, elle n'avait pas vraiment réfléchi. Au final, ce n'était pas si mauvais et elle était plutôt contente que ce goût aphrodisiaque soit resté dans les teintes de l'établissement. Vélina lui en avait pas mal parlé, lorsqu'elle travaillait encore là-bas. Et visiblement sa première filleule avait eu raison sur le tournant de l'Occamy. Alhena se disait qu'elle aimerait bien rencontrer son propriétaire pour faire plus ample connaissance, ou tout simplement lui péter le nez, elle ne savait pas vraiment. Mais pour Angela, elle se retiendrait de le faire.

Car c'était il y n'a pas très longtemps encore, mais elle avait reçue une longue lettre de sa filleule lui racontant tous les petits secrets de sa vieille amie. Et un dégoût profond s'était installé dans l'estomac d'Alhena pour Cara, même si, elle ne savait pas pourquoi, il y avait toujours ce petit truc qui restait dans son regard. Elles avaient une relation très compliquée les deux femmes. Soupirant, elle continua à observer les alentours. Peut-être qu'elle allait croiser Angela ? La brune ne savait pas si ça lui ferait si plaisir que ça. Elle aimait beaucoup cette gamine, mais elle était vite étouffante. Elle était plus une arme contre De Lanxorre d'une certaine manière, même si... sa dernière lettre l'avait perturbée. Deuxième maman ? N'avait-elle pas assez d'enfants comme ça ? Deux de neuf ans, un dans son ventre, une morte et un frère qui l'avait considéré un peu comme sa mère... Enfin c'était un peu passé ça, mais la brune n'avait rien d'une bonne figure maternelle de base, par merlin.

Soudainement, Alhena stoppa son regard dans la foule sur une personne bien précise. Elle s'éloigna de Luke instantanément, elle avait des comptes à régler. Marchant le plus vite possible, esquivant les autres invités, Belt sur ses pas. Elle agrippa de force Cara par les épaules pour l'arrêter net, on aurait presque dit une embrassade de loin. Sans attendre quoi que ce soit, elle planta ses ongles dans la chair de sa collègue. Laisser des traces. Peverell s'approcha de son visage et lui chuchota assez brutalement à l'oreille un : Que tu couches avec mon mari est une chose, nous allions te payer pour ça puisque c'est ton métier. D'ailleurs ton cadeau t'attend toujours, il l'avait oublié en partant. Promis ce n’est pas un épouvantard pour revoir le cadavre de tu sais qui, comme la dernière fois... Par contre, ce qui ne va pas du tout c’est que tu couches avec ma filleule qui n'a que quinze ans, et que tu forces son frère à se donner à un profond abruti... Ça, je ne l'oublierai jamais non plus. Tu comprends ? Si oui, tu n'as qu'à acquiescer de la tête. Elle se recula immédiatement après avoir fini, un très beau sourire glacial sur les lèvres. Luke arriva un peu après et entoura son bras autour de sa taille. Alhena lui saisit la main, comme si elle voulait s’accrocher pleinement à la nouvelle réalité. Lanxorre, comment vas-tu depuis le temps ? Toujours aussi occupée ? Alhena avait ce regard infâme, qui criait à la personne en face d'elle de ne rien faire de dangereux. La brune savait désormais que leur petit jeu était désormais fini et qu'elles entraient dans une nouvelle histoire, encore plus excitante que la dernière.

Alors Cara, est-ce que tu vas jouer ou t'enfuir en courant ?

Élius Askin
Élius Askin
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Métamorphomage


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Élius Askin, le  Sam 18 Juil - 15:23


L.A. Luke

Combien de bains pailletés ma peau avait-elle réclamé depuis sa sortie d'Azkaban ? La baignoire n'est même pas reliée à l'eau, trônant fièrement au centre d'une pièce spécialement aménagée pour moi dans le ventre chaud du cabaret. Plongé tout entier parmi les lamelles étincelantes, mon corps courbaturé y récupérait des journées entières d'exercices infligées dès ma libération. Peut-être à peine deux ou trois semaines se sont écoulées depuis qu'ils m'ont ramené sur le continent, sans plus aucune prestance que celle du prisonnier 469, cellule 126, secteur 0, ma baguette et mon short à plumes. Seulement, vous oubliez ; que mes pensées semblent éthérées comme la vodka russe, volatiles comme une nuée de paillettes et insaisissables comme le halo des projecteurs ? On n'enclave ni l'alcool, ni les paillettes, et encore moins la lumière qui les révèle, chers visiteurs. Gorgés par la passion, mes poumons ont inspirés l'air musqué du grand plateau aussi souvent que possible ces derniers jours, quitte à m'affaiblir parfois. Le résultat serpente entre les lourds rideaux de velours aubergine habillant l'établissement, avec la légèreté d'un Enfant, le sourire d'un Fou et l'allure d'un Roi - trois personnalités réconciliées, ou presque.


Tenue de soirée :
 


C'est qu'il a fallu des vêtements amples et couvrants pour cacher les dégâts du pénitencier partout à travers mon épiderme blanc. Dix kilos en moins, les côtes saillantes malgré ma reprise intensive de l'entraînement, j'ai camouflé de faibles chevilles écorchées derrière du cuir fleuri. "Elle va revenir", Cristal a dit, sa clope aux lèvres, et sur ses genoux, un courrier provenant de Russie. Mon ancienne nourrice parlait de musculature sûrement, ou de Maman, exilée d'Angleterre depuis six mois maintenant. Les raisons de son départ restent obscures, précieusement dissimulées par la vieille prostituée qui distille ses informations dans l'unique objectif de nous épargner une mort certaine si la mascarade éclatait. Père n'a jamais essayé de m'écrire, certainement trop occupé - et Oncle Aleksei faisait livrer pendant tout ce temps des colis d'étoffes luxueuses à l'Occamy dont ce tweed émeraude - qui compose mon pantalon. Envoyés aux quatre coins du Royaume-Uni, nos hiboux ont distribué la nouvelle sous forme d'invitations à une grande réception ; L'Enfou Roi est libre, venez fêtez ça et réunissons le nid ! Alors me voici, portant fièrement les couleurs de Serpentard en passant le seuil du Mad Kingd.

Mille reflets de lumière sur mon torse n'y feront rien ; il me faut en plus de ça pavaner d’extravagantes boucles noires accordées à l'ébène de ma baguette bien rangée dans sa poche fourreau - en cas d'arrestation, vous comprendrez. Quand mes paupières fardées traversent le troupeau d'étudiants, c'est pour en rejoindre la bergère (Elhiya) et coller nos hanches accordées autour du vert anglais. Comme si rien n'avait changé, tu reçois ton baiser, un sourire enjôleur ainsi qu'un compliment sur le choix du cocktail, car quoi d'mieux qu'un peu d'effronterie pour débuter cette soirée ? Disparaissant après un ricanement, mon regard s'attarde le long d'une silhouette élancée munie d'une coupe pétillante (Luke) qui me donnera envie de la rejoindre, attrapant au passage un Mimosa parfumé de violette. Mes lèvres s'y trempent délicatement alors qu'un signe de tête élégant salue le blond. Quelle fleur pour vous ? Dans la boisson - quoi qu'à suivre vos prunelles turquoise nous piochons dans le même bouquet, assemblé juste là, roses aux sublimes épines venimeuses (Alhena & Cara) Laissant mes doigts libres épouser naturellement les reins de la Directrice Adjointe, je lève mon verre en fixant mes deux autres invités, mine enjouée. Za zhén-shsheen ! Aux femmes, si vous préférez - vieille formule de cabaret avant d'entamer le discours intégral.





Carte des Cocktails & Bouchées pour la rencontre :
 

Informations HRPG :
 

Animation :
 


Dernière édition par Élius Askin le Dim 23 Aoû - 21:45, édité 1 fois
Eileen I. Hilswood
Eileen I. Hilswood
MDJ-G en formationHarryPotter2005
MDJ-G en formation
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Eileen I. Hilswood, le  Sam 18 Juil - 20:19

Aller à ce genre de fêtes n'était pas dans les habitudes d'Izsa. En réalité, toute fête n'était pas son genre, à moins que la compagnie soit restreinte à ses amis proches. Là, ça n'était pas le cas. Du tout. C'était donc difficile de déterminer exactement ce qui l'avait motivée à enfiler un robe et se rendre à l'Occamy Doré ce soir-ci. Le fait que la soirée ai été organisé par Serpentard, sans doute. Et le fait que, justement, sortir n'était pas son genre alors il était temps qu'elle se sociabilise un peu.

Et puis, se rassura-t-elle en poussant la porte de l'établissement, elle pourrait toujours repartir quand elle voulait. Elle n'était qu'à deux pas de chez elle, après tout. Oui, une ermite ne se refaisait pas comme ça en un jour.

Plutôt qu'une robe vert émeraude - qui aurait été le dress code implicite - la Serpentard pas comme les autres en portait une vert pâle, presque blanche. C'était totalement volontaire de sa part, de ressortir un peu du lot. Elle avait toujours trouvé la cohésion intra-maison un peu exagéré, au point d'en devenir toxique. Elle espérait que les élèves se rendaient bien compte que Serpentard n'était finalement importante que pour sept ans de leur vie, au grand maximum. Se définir exclusivement via leurs années d'écoles était complètement absurde. Mince, mais qu'est-ce que je fous ici, en fait ? Il allait pas falloir qu'elle discute trop avec les préfets et le directeur, sinon ils allaient la prendre pour une traître à leurs couleurs.

Et voilà, elle voyait tous les invités et elle avait déjà envie de repartir. Il y avait tellement d'élèves, c'était comme si elle avait abusé d'un Retourneur de temps. Sauf que c'était trop tard : elle venait de remarquer la présence d'Alhena, et si elle filait à l'anglaise celle-ci elle sans aucun doute la juger. Allez. Un effort, un pied devant l'autre, allons donc prendre quelque chose à boire. Et à manger, tant qu'à faire.

Une fois qu'elle se fut servit un verre de sirop d'iris et qu'elle eu mordu dans un wrap au fromage, elle trouva le courage de se sociabliser enfin. Enfin, enfin... Il était hors de question de s'approcher d'Alhena, l'ancien Ministre, et de Lanxorre, ils étaient en pleine discussion. Les deux autres adultes (Elius, Elhiya) lui étaient totalement inconnus, du moins ils ne lui avaient jamais été présenté. Evidemment, elle reconnaissait le visage du Directeur qui avait fait un tour à Azkaban sous le regard intéressé de la presse sorcière. Il fallait donc qu'elle se dirige vers un - ou plusieurs - élèves. Elle remarqua alors un jeune homme qu'elle avait déjà croisé à Poudlard. L'ami de Jennifer. Comment c'était son nom, déjà ? Ah oui.

- Hastur, c'est bien ça ? dit-elle en s'approchant de lui. Jennifer m'a parlé de toi, comme on travail ensemble à Ollivander's. Techniquement Jennifer travaillait pour elle, mais c'était juste de la sémantique. Alors tu veux devenir Auror si j'ai bien compris ?
Azaël Peverell
Azaël Peverell
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Azaël Peverell, le  Dim 19 Juil - 9:12

T'avais pas franchement envie de venir à cette soirée. Faut dire que la dernière fois que t'as mis les pieds à l'Occamy Doré, Élius s'est retrouvé en taule. Bon, le reste de la soirée avait été des plus sympathiques pour toi, étant donné que ça t'a permis de te rapprocher de Velina, mais quand même. T'as plus vraiment besoin de coller un orteil ici pour la voir. Mais c'est elle qui t'a convaincu de venir en fait. Parce qu'elle aime l'idée de se montrer. Et tu dois bien admettre que te balader avec Velina à ton bras devant la communauté sorcière, ça te plaît quand même pas mal.

Faut dire qu'elle est la plus belle, où qu'elle passe, où qu'elle aille. Les regards ne peuvent que se tourner vers elle en un émerveillement profond. Même toi, qui la voit pourtant tous les jours, tu ne peux te lasser de cette beauté si... Parfaite. Et elle est à toi. C'est donc fier comme un paon, la tête haute, que tu entre à l'Occamy Doré avec Velina à ton bras. Ton costume est plutôt simple, en velours vert afin de correspondre au thème de la soirée. Tu attrapes un Mimosa en fleurs pou le donner à Velina tandis que tu te contentes d'une Effrontée sans alcool.

Ton regard fait alors le tour de la pièce. Des têtes connues, pour la plupart. Tu te diriges directement vers ta soeur et ton beau-frère qui sont en compagnie de de Lanxorre et du morveux. Quelle belle brochette. Quoi qu'il y en a dedans que tu es plus heureux de voir que d'autres. Velina salue tout le monde, aussi parfaite qu'elle peut toujours l'être, et tu te sens alors obligé d'en faire de même.

- Bonsoir !

Un baiser sur la joue de ta soeur, un serrage de main pour Luke, et tu te tournes vers le Morveux avec un grand sourire, lui assénant une claque sur l'épaule.

- Content de te voir en dehors d'Azkaban, Morveux !

Et tu te tournes vers de Lanxorre, souriant comme jamais, te doutant qu'elle ne doit pas être aussi heureuse de te voir ici que tu peux l'être.

- Miss de Lanxorre, vous êtes ravissante... Presque...

Contenu sponsorisé

Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 2 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 4

 Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.