AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré
Page 3 sur 4
Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Azaël Peverell
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard

Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 3 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Azaël Peverell, le  Dim 19 Juil - 9:12

T'avais pas franchement envie de venir à cette soirée. Faut dire que la dernière fois que t'as mis les pieds à l'Occamy Doré, Élius s'est retrouvé en taule. Bon, le reste de la soirée avait été des plus sympathiques pour toi, étant donné que ça t'a permis de te rapprocher de Velina, mais quand même. T'as plus vraiment besoin de coller un orteil ici pour la voir. Mais c'est elle qui t'a convaincu de venir en fait. Parce qu'elle aime l'idée de se montrer. Et tu dois bien admettre que te balader avec Velina à ton bras devant la communauté sorcière, ça te plaît quand même pas mal.

Faut dire qu'elle est la plus belle, où qu'elle passe, où qu'elle aille. Les regards ne peuvent que se tourner vers elle en un émerveillement profond. Même toi, qui la voit pourtant tous les jours, tu ne peux te lasser de cette beauté si... Parfaite. Et elle est à toi. C'est donc fier comme un paon, la tête haute, que tu entre à l'Occamy Doré avec Velina à ton bras. Ton costume est plutôt simple, en velours vert afin de correspondre au thème de la soirée. Tu attrapes un Mimosa en fleurs pou le donner à Velina tandis que tu te contentes d'une Effrontée sans alcool.

Ton regard fait alors le tour de la pièce. Des têtes connues, pour la plupart. Tu te diriges directement vers ta soeur et ton beau-frère qui sont en compagnie de de Lanxorre et du morveux. Quelle belle brochette. Quoi qu'il y en a dedans que tu es plus heureux de voir que d'autres. Velina salue tout le monde, aussi parfaite qu'elle peut toujours l'être, et tu te sens alors obligé d'en faire de même.

- Bonsoir !

Un baiser sur la joue de ta soeur, un serrage de main pour Luke, et tu te tournes vers le Morveux avec un grand sourire, lui assénant une claque sur l'épaule.

- Content de te voir en dehors d'Azkaban, Morveux !

Et tu te tournes vers de Lanxorre, souriant comme jamais, te doutant qu'elle ne doit pas être aussi heureuse de te voir ici que tu peux l'être.

- Miss de Lanxorre, vous êtes ravissante... Presque...

Luke Peverell
Luke Peverell
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 3 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Luke Peverell, le  Dim 19 Juil - 19:45

La salle se remplit peu à peu, mais, plutôt que de toiser les nouveaux arrivants à la recherche d'une figure connue, le récent Peverell préfère observer sa compagne. Il est surpris d'un refus aussi virulent pour une question si banale. Ce n'est pas la première fois qu'elle a de fortes sautes d'humeur ou actions contraires à ses habitudes, mais le blond mettait jusqu'à récemment tout cela sur le dos du décès de leur fille. Néanmoins, plus le temps passe, plus il se dit qu'il y a peut-être autre chose ; seulement quoi ? Il espère plus que tout que ce ne sont pas les prémisses de ce mal qui décime la famille Peverell depuis des générations.

Soudainement, Alhena traverse la foule comme une furie. Le Serpentard parvient à la rattraper et la retrouve en discussion avec la Directrice Adjointe de Poudlard. C'est assez étrange comme réunion quand on sait ce qui s'est passé il y a quelque temps entre cette dernière et l'ancien Ministre, surtout qu'ils ne se sont pas revus depuis leur échange de - bons ? - procédés. Il y a de la tension dans l'air,  masquée derrière des formules de politesse, mais l'homme se doute que le malaise est surtout dû à la lettre qu'Alhena a reçu de sa filleule.

- Bonsoir Madame De Lanxorre, salue-t-il ni chaleureusement ni froidement. Ce n'est pas qu'il ne souhaite pas prendre parti dans les divergences entre les deux jeunes femmes, mais plutôt que ce n'est ni le lieu ni le moment.

Le petit groupe est rapidement rejoint par d'autres sorciers. Tout d'abord un homme à l'apparence extravagante, que Luke reconnait pour l'avoir déjà vu dans les journaux, associé à une fâcheuse affaire. Celui-ci les salue, se fait saluer en retour, puis questionne l'ancien Ministre à propos de la fleur qui agrémente son cocktail.

- Orchidée pour ma part. C'est excellent.

Un toast est porté en l'honneur des deux femmes, pour une raison obscure, puis c'est le frère d'Alhena qui arrive accompagné. Ce dernier a bien grandi, il n'a plus rien de l'adolescent qu'il était leur de leur dernière rencontre. Il ne semble même plus hostile envers Luke, ce qui est un bien plaisant changement.

Constatant qu'ils ne se sont même pas convenablement présentés, le blond reporte son attention sur l'ancien détenu.

- Nos noms ne sont pas inconnus, mais nous ne nous sommes jamais rencontrés en personne. Luke Peverell, ravi de faire votre connaissance Monsieur.

Ce n'est pas la meilleure des entrées en matière pour engager la discussion au sein d'un groupe aussi hétéroclite, mais l'aristocrate est un peu rouillé des mondanités. Cela lui reviendra probablement au fil de la soirée.


HRPG : Je crois bien que ce sont deux défis réalisés ici, le toast et la rencontre d'une nouvelle personne ! Édit : seulement celui de la nouvelle personne !
Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 3 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Alhena Peverell, le  Lun 20 Juil - 3:12

La brune gardait ce sourire glacial, si froid qui faisait geler toutes tentatives de riposte. En général, peu de personnes avaient le courage de s'amuser à la confronter quand elle avait cette aura meurtrière. Elle avait presque l'impression, pendant quelques instants, que 33 bouillonnait dans ses veines. Pourtant, c'était une époque qui était révolue, non ? Alhena avait fini par admettre, par apprendre à contrôler ses propres pulsions et sa folie. Parce qu'il était évident, qu'une fois qu'elle avait une idée en tête, poussée par une impulsion malsaine, il était impossible de l'arrêter. Elle irait jusqu'au bout, qu'importent les conséquences. De toute manière, elle était du genre à ne pas faire d'écart. Elle avait peu de failles, elle faisait en sorte d'en avoir le moins possible. Elle était prudente, pas comme Lanxorre.

Elle pencha la tête sur le côté, observant de haut en bas l'homme qui venait d'arriver. Il lui disait quelque chose, grandement même. Il était très difficile d'oublier ce genre de gars. Non seulement, elle l'avait déjà vu dans les journaux mais en plus... Elle ne l'avait pas eu en cours ? C'était ce gosse bizarre-là, Élius Askin, mais il n'avait pas genre 13 ans à l'époque ? Elle n'était pas si vieille que ça, non ? Elle avait été professeure à Poudlard il y a quelque temps déjà certes. Quelque chose comme cinq, six ans. Elle ne comptait plus les années qui passaient. Mais pour lui, de là à vieillir autant, comme ça... En plus, il était impossible de ne pas se rappeler de ce gosse, il était particulier. Et on dirait bien que les choses n'étaient pas si différentes que ça.

Bref, c'était probablement la faille à l'origine de ce changement, il avait dû être dans le champ d'action de celle-ci. Il fallait qu'elle s'en souvienne pour l'avenir alors, elle regarderait dans les dossiers lorsqu'elle serait au travail. Là, maintenant, ce n'était pas le cas. Il fallait donc qu'elle se concentre à nouveau, et qu'elle garde son calme, parce que... Attendez. Élius Askin, c'était le nom cité dans la lettre d'Angela, ça ? Elle serra les dents et son regard meurtrier percuta Cara. Se concentrant à nouveau sur le fil de la discussion, la seule chose qu'elle retint fût un Aux femmes. En plus, ce petit idiot avait des allures de beauf, parfait.

Laissant Luke faire la discussion, elle fût surprise à voir Eileen à travers la foule. Elle irait la saluer plus tard. Si elle faisait faux bond comme ça, une seconde fois, Belt allait commencer à se poser trop de questions. Elle agissait beaucoup trop impulsivement ces derniers temps, il fallait l'avouer. Elle devait se contenir. Toute manière Azaël venait de débarquer, Vélina au bras. Alhena ne fit pas un mouvement suite au baiser de son frère, en privé, il n'aurait jamais fait ça. Il était clairement là pour se donner en spectacle ce petit avorton. Sa filleule avec lui en plus, tellement étonnant... Elle soupira, levant les yeux au ciel puis esquissa un beau sourire. Est-ce qu'un jour il changerait ce gamin ?

Une fois Luke ayant terminé de parler, Peverell leva son verre. Azaël, Velina, Luke, Cara et ce type, abject ? Elle ne savait pas trop encore comment juger la chose. Qu'importe, ils étaient tous réunis alors il était désormais temps d'aller dans le concret : Vous êtes Élius Askin, le propriétaire de l'établissement. N'est-ce pas ? Et bien mes chers amis, il est temps de porter un toast en son honneur, pour cette magnifique soirée. Je suis certaine qu'elle sera pleine de surprises. Léger rire alors qu'elle portait son verre sans alcool à ses lèvres. Si ironique. Elle n'avait plus qu'à espérer que Luke l'emmène danser pour l'éloigner de ce faux malaise.

NB : Défi réalisé je crois -> Porter un toast en l'honneur de quelqu'un devant au moins quatre autres personnes.

Cara De Lanxorre
Cara De Lanxorre
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- 1/8 Vélane


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 3 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Cara De Lanxorre, le  Lun 20 Juil - 13:55


Et comme dans ces cauchemars récurrents où la fuite ne sert à rien, la Peverell la suit. Malgré la musique, les discussions qui emplissent la pièce de bruit, c’est le claquement de ses talons sur le sol que Cara entend. Le son est comme distinct du reste, le reste est murmure. C’est étrange, de connaître sa démarche, savoir sans la voir que c’est elle, comme un chien qui reconnaît le pas de son maître. Et les ongles dans sa chair, marquer sa chose, à en faire tituber l'Adjointe. Elle allait hurler, en rajouter, alerter sur la maltraitance évidente dont elle était la cible, mais les mots la glacent. Sidération, électrocution de terreur ; sentir l’éclair de peur la traverser, dans le cœur jusqu’aux pieds, pourrait en tituber si Alhena ne l’empoignait pas. Et elle comprend, Cara, qu’elle a fait l’erreur de trop, celle qui modifie tout ; elle avait donné, à sa pire ennemie, les armes pour la détruire.

Blanc, le visage, et les yeux qui peinent à se fixer sur un point. Hocher la tête, lentement, sans croiser le regard d’Alhena. Il y a une latence, quelques secondes peut-être, car quand elle relève la tête, c’est un couple qu’elle a devant elle. Ailleurs, Cara, le cerveau embrumé de mille scénarios, et les images de la cellule d’Askin à Azkaban qui brouillent les pensées. Incapable de répondre à Peverell, elle essaie, bouge les lèvres sans qu’aucun son n’en sorte. C’est Élius qui la fait soudainement revenir à la réalité, ses caresses sur son corps comme un ancrage au réel, quelque chose de tangible. Secouer la tête, de gauche à droite, chasser les menaces, les reléguer loin, les exclure, du moins pour l’instant, tout refouler pour ne pas s’écrouler. Tenter de s’intégrer à la conversation qui avait déjà commencé, les mondanités entre le couple Peverell et le protégé. Voir, chez ce dernier, que le nom de Luke ne lui évoque rien de particulier. Sortir de la torpeur pour aider le fils; entremetteuse, que la mère au bord du gouffre. Voix plus basse qu’à l’ordinaire, alors que chaque particule du corps lutte pour construire une phrase censée ; « Luke Peverell, l’ancien Ministre, évidemment. » Un regard vers l’intéressé ainsi mentionné, une seconde, juste.

Et c’est quand l’Adjointe se sent de nouveau suffisamment forte pour se tenir là, face à Alhena, que l’ultime coup de grâce intervient. Le coup de grâce se tient dans un costume vert et possède une voix beaucoup trop enjouée pour être honnête. Haut le cœur, Cara, réaction physique de rejet, renverser à moitié son verre et porter la main à sa bouche. L’apercevoir du coin de l’œil, assez pour voir l’insupportable sourire suffisant collé sur les lèvres d’Azaël. Envie de vomir, réelle, incontrôlable. « Je... » Prendre congé comme ça, courir jusqu’aux toilettes en esquivant à peine les invités, coups d’épaules involontaires dans les corps en obstacles. Pousser des deux paumes le battant des toilettes, s’agenouiller sur le carrelage gelé. Et sans refermer la porte, vomir.

Elias Baxter
Elias Baxter
Référent·e ModérationSerpentard
Référent·e Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah
Manumagie (niveau 2)


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 3 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Elias Baxter, le  Lun 20 Juil - 18:30

Là. Il était apprêté, fin prêt pour une belle nuit d'été. Une nuit dédiée à son ancienne maison de fieffés reptiles entêtés. Il était on ne peut plus excité à l'idée de voguer parmi ses pairs argentés, d'autant plus qu'il n'avait pour ainsi dire plus participé à ce genre d'événement depuis... depuis un certain temps en fait.

L'Occamy Doré était un établissement qu'il n'avait que très rarement fréquenté. Les lieux étant radicalement différents des chaleureux Trois-Balais. Le pub écossais avait pour lui une chaleur naturel quand l'Occamy misait un luxe épuisant qui ne lui convenait pas particulièrement. Rajustant son col, il se décida à passer la porte pour se retrouver nez à nez avec trois serveurs tout propres sur eux, et visiblement tout à sa disposition une fois son invitation vérifiée. Salut les boyscouts porter un oeil scrutateur sur les boissons proposées et opter pour un rafraîchissant Mimosa à l'odeur mentholé j'vous prends ceci, merci bien ! Et de saluer d'une révérence disgracieuse avant de filer verre en main vers le coeur de la fête.

Suffisait de suivre les notes de musique.

Aussitôt entré, il constate qu'il n'y a pas foule. Il pourrait presque compter le nombre de gens sur ses doigts. Il repère un plateau de canapé et s'empresse d'enfiler le premier qui passe, à l'odeur alléchante de tomate et de basilic. Et le regard tombe sur l'Azaël, une jolie plante pas inconnue accroché au bras. Ohw. C'était donc elle la petite-amie ? Il est pas seul le Copain, puisque la quasi-intégralité des invités se trouve de part et d'autres du couple. Certains visages étrangement familiers. Ni une ni deux, le Baxter gobe un second canapé et rejoint le petit groupe qui vient de voir s'enfuir une femme perchée sur de hauts talons. Bonjour mesdames, bonjour messieurs hochement de tête vers les uns les autres avant de passer une main amicale sur l'épaule du jeune Peverell Salut mon pote et de faire un clin d'oeil malicieux à la compagne pour la saluer à son tour.

Ils avaient partagés une piètre partie de Uno, mais n'avaient jamais échangé leur prénom.

Elias tique par deux fois devant le visage de l'homme lui faisant face (Luke), penche légèrement la tête. Votre tête m'est familière... on s'est déjà rencontré ? Satané mémoire. Il ajoute promptement moi c'est Elias. Baxter. La femme a son côté ne lui est pas non plus tout à fait étrangère... Mais aucun souvenir ne vient abreuver l'esprit nébuleux du trentenaire, qui s'hydrate copieusement de son merveilleux champagne aux agrumes mentholé.

HRP : Faire une nouvelle rencontre, check !
Sariel Fawkes
Sariel Fawkes
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 3 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Sariel Fawkes, le  Lun 20 Juil - 19:29

LA de Velina puisque de toute façon c'est mon ancien personnage mais je le précise quand même

On ne pouvait pas franchement qualifier Sariel de mondain. Les seules notions de mondanités (ou de futilités, selon lui) qu'il possédait remontaient à sa plus tendre enfance, lorsque ses chers parents jouaient encore à entretenir un semblant de relations sociales. Cela faisait donc particulièrement longtemps et à son plus grand bonheur, il avait tout oublié de ce qu'il fallait faire ou non en société. Bien qu'assez tradi en apparence, notamment parce qu'il était souvent étrangement plus vieux que la moyenne des gens qu'il côtoyait et que les gens pensaient qu'âge avancé rimait avec respect, il n'y avait rien de pire pour le sorcier que d'être politiquement correct. Voilà pourquoi il était déjà quelque peu bourré en mettant un pied à l'Occamy Doré.

N'épiloguons pas trop longtemps sur le pourquoi du comment de par quelle diablerie Sariel connaissait l'Occamy Doré. Tout le monde connaissait l'établissement. Et il fallait dire aussi qu'il s'était allègrement tapé l'une de ses anciennes employées pendant un bon moment. Velina Adams. Un vrai succube dans le genre, mais elle avait le mérite de savoir comment s'y prendre avec les plus grincheux. Il n'avait pas fallu bien longtemps au sorcier pour succomber à ses charmes, et il la soupçonnait d'ailleurs d'une sorcellerie bien plus insidieuse que celle naissant simplement de ses nombreux atouts physiques.
Il ne savait pas si la jeune femme allait être présente ce soir-là. En réalité, il ne savait même pas vraiment ce qu'il fichait là et sa crainte de croiser Solal, son fils dont il ne savait absolument rien à part qu'il avait investi lui aussi la maison Serpentard, s'accroissa lorsqu'il approcha du bar où se tenait la réception. Un sourire d'ironie gamine étira ses lèvres lorsqu'il choisit le Mimosa en fleur, nom qui sonna ridicule à ses oreilles mais plus agréable sur son palais, et permission d'entrée lui fut accordée lorsqu'il prouva que oui, ce vieux machin était bel et bien invité.

Comme précisé précédemment, Sariel avait déjà un petit coup dans le nez. Ce qui l'empêcha de sonder correctement les personnes déjà présentes, et le priva également, hélas, de s'en soucier. Il ne loupa cependant pas un visage extrêmement familier, qui lui parvint de profil, visage lointain mais qui ne le trompait pourtant que trop rarement. En somme, le visage gracieux d'Alhena. Instinctivement figé, sûrement pour éviter de faire une connerie, il parcourut les personnes qui l'entouraient, reconnut sans grand mal son abruti de frère, Azaël, mais aussi sa cavalière, apparemment. Velina avec cet idiot ? Ca promettait d'être intéressant.
Celle-ci lui rendit son regard lorsqu'elle le vit faire son entrée dans la pièce, mi-offusquée mi-amusée, et toujours aussi désespérément et insupportablement charmante. Ce fut après cet échange succinct et une longue gorgée qu'il se décida à rejoindre l'assemblée, reconnaissant au passage un autre énergumène (Elias) ce qui le pertuba grandement, au passage.
Bonsoir chers amis et inconnus, puis, mine feinte d'étonnement en croisant le regard de son ancienne amante. Et Alhena. Il joua d'indifférence en se tournant immédiatement vers son jeune frère, qu'il gratifia d'un sourire amusé. Bien joué fiston, lui murmura-t-il en parlant de Velina. Par contre, elle a-dore les belles choses, ne lésine pas sur les prix. Mais veille tout de même à ce qu'elle ne te suce pas jusqu'à la moelle.
Hastur Denn
Hastur Denn
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 3 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Hastur Denn, le  Mer 22 Juil - 3:39



Le jeune homme était tranquillement en train d'admirer les décorations de l'établissement. Il avait remarqué du coin de l’œil la bibliothèque qui semblait bien remplie et des plus accueillantes. Inutile de dire que ça le titillait. S'il n'avait pas été en présence de plusieurs invités - s'il avait été un client lambda en fin de compte - il aurait passé pas mal de temps sur l'un des sièges, devant le feu, à parcourir les pages de l'un des bouquins. Dommage. Il en aurait l'occasion une autre fois. Mais il était aujourd'hui l'heure de rencontrer l'ex-taulard qu'était son directeur. Il était toujours aussi stressé, tapotant du bout de l'index le verre qu'il avait en main. Perdu dans ses pensées, il n'entendra pas Eileen approcher. S'empêchant de faire un saut sur place, il se tournera tranquillement vers la source de la voix. Il sera plutôt surpris de retrouver face à lui l'instructrice qui avait supervisé le stage à la grande salle. Il devint soudainement très gêné; être en face à face avec un membre du ministère était un honneur. Néanmoins, ce n'était absolument pas une raison pour laisser de côté ses bonnes manières. Il affichera un sourire poli, peut-être un peu trop, démontrant le respect qu'il avait pour son interlocutrice. « Oui, c'est bien moi. Vous êtes madame Hilswood, c'est bien ça ? Je suis plutôt surpris de vous voir ici. Je ne savais pas que vous aviez été à serpentard. » C'était une raison de plus pour la respecter.

« Jennifer m'a parlé de toi, comme on travail ensemble à Ollivander's. » Ah, donc Jennifer et elle se connaissait ? Elle ne lui en avait jamais parlé. Ce n'était pas particulièrement quelque chose de secret, ni gênant, au contraire. Il ne put s'empêcher de se sentir touché, et en même temps curieux, qu'elles aient parlé de lui. « Alors tu veux devenir Auror si j'ai bien compris ? » Ça devait remonter à leur première rencontre. Les souvenirs remontaient lentement du fond de son esprit. Il avait quasiment réussi à ne plus y penser, le temps que le jour fatidique arrive. Le jour où il devra rencontrer l'un des membres de l'ordre. Ce serait encore plus stressant que de rencontrer son directeur. Et de loin. Son directeur n'était pas un terroriste recherché par le ministère, non ? En tout cas, si s'était l'un des motifs de son arrestation, il n'en était pas au courant. Dans tous les cas, il ne serait certainement jamais sorti d'Azkaban si ça avait le cas, maintenant qu'il y pensait.

Il dégagera toutes ces pensées parasites d'un coup de main mental, revenant à son interlocutrice, toujours heureux de pouvoir parler de sa future profession avec quelqu'un. « Oh, oui ! En effet, je compte devenir auror. C'est un métier dangereux, mais j'ai bien conscience des risques. J'aimerais bien aider à changer le monde. Et aussi le ministère. » Il n'était pas sûr s'il aurait dû dire ça ou non, mais bon, il était lancé, alors autant continuer.  « La meilleure façon c'est le faire de l'intérieur, non ? Et le meilleur moyen d'y arriver est d'aussi combattre ceux qui le déstabilisent.  » Il ne pensait pas vraiment à deux groupes à ce moment-là, mais bien un seul. Il n'y avait aucune raison qu'il le dise, cependant. « Enfin voilà, vous voyez de qui je parle. Je dois avouer que votre département était aussi très tentant ... mais ça ne correspondait peut-être pas exactement à mon objectif. Peut-être est-ce que je changerais d'avis. Qui sait, j'ai encore un peu de temps devant moi. » Il ne savait pas s'il avait trop parlé. La peur que son discours ait été ennuyant monta. Il le saurait bien assez tôt. Il puisa dans son verre, en attente d'une réponse de la part de la langue de plomb.


Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 3 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Alhena Peverell, le  Jeu 23 Juil - 7:10

LA Aza, Cara, Luke pour rappel

La brune pencha la tête sur le côté, un léger sourire aux lèvres. Elle regarda sa meilleure ennemie partir, comme si tout son monde était en train de s'écrouler, que la vie avait fané. Elle avait vu dans son regard, une étrange peur qui avait coïncidé bizarrement un peu après l'arrivée de son frère. Il était évident pour Alhena, alors, que le nom Peverell ne pouvait désormais représenter que du dégoût pour sa chère Cara. Ses mots n'avaient pas été doux, le tableau peint était empreint d'une sale ironie. Il fallait qu'elle creuse un peu plus.

Un des plus beaux sourires s'afficha sur son visage quand un inconnu vint vers eux. Un ami du frangin, qu'elle n'avait jamais vu. Bien qu'il ait plutôt l'air de plus s'intéresser à Luke qu'à elle, la brune se présenta quand même : Enchantée Monsieur Baxter, je suis Alhena Peverell. La grande sœur d'Azaël, du coup appelez-moi seulement Alhena. Vous avez l'air plutôt proches tous les deux. Il est vrai, que dans le fond, hormis quelques têtes, elle ne connaissait pas vraiment le nouvel entourage du petit avorton, du petit frimeur. Elle se retenait de ne pas le claquer, il était l'arrogance même ce soir. Il était fatigant. Ce n'est que quand Sariel fit son entrée, que la brune sentit le vent tourner. Une sorte de fraîcheur presque salace, extrêmement ironique. Est-ce qu'il était déjà soûl celui-là ? Probablement, elle pourrait même le parier.

Un rire étouffait dans sa gorge, alors qu'elle retenait son frère par le bras. Les mots avaient fait mouche, et probablement qu'il était déjà en train de grogner. Bonsoir Fawkes, Il aimait jouer ? Elle adorait jouer, elle aussi. J'espère que tout va bien ? Tiens, tu tiens encore debout à cette heure-ci ? Moi qui pensais que tu serais déjà écroulé sur ton canapé à cuver. Elle tourna son visage vers Luke, continuant de tenir fortement Azaël. Peut-être que ses ongles avaient laissé des traces sur sa peau, tellement elle s'agrippait à lui.

Elle ouvrirait la boîte de pandore, lâcherait le petit chiot, seulement une fois partie.

Tiens Luke, je te présente Sariel Fawkes. Un vieil ami de la famille. Sariel, je te présente, Luke, mon mari. Je t'en avais parlé la dernière fois. Qu'est-ce qu'elle brillait dans son hypocrisie. Sans attendre de réponse, elle se pencha vers l'oreille du petit singe qu'elle tenait fermement, chuchotement inaudible pour l'entourage, Règle tes comptes avec lui dehors, si c'est avec des poings. Amusant, pour une fois que sa colère n'était pas dirigée vers son conjoint. Pas de scandale. Donc si tu veux le détruire, fais le avec des mots et ne me mêles pas à ça. Ordre plus qu'autre chose, bien évidemment.

Elle se détacha de son frère, posa une main sur la joue de Belt et l'embrassa. Elle se recula. Veuillez m'excuser, mais je vais aller voir si Cara se porte bien. Elle n'avait pas l'air dans son assiette. La brune s'écarta du groupe, elle avait suivi du regard sa magnifique coéquipière tout du long. Il n'était pas très compliqué de savoir où elle se rendait. Une fois à destination, elle poussa la porte, la referma et s'y adossa. Tu aimes bien qu'on se retrouve dans ce genre d'endroit non ? Un ricanement, un regard de désir brûlant, une colère venue des enfers. Elle s'approcha doucement de Lanxorre, état lamentable, l'embrassa dans le cou, délicatement. Puis l'aida à se relever. Elle ne pouvait pas laisser sa petite poupée dans cet état, ce n'était pas sérieux voyons.

NB : Défi réalisé je crois -> Rencontrer une nouvelle personne.

Azaël Peverell
Azaël Peverell
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 3 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Azaël Peverell, le  Jeu 23 Juil - 19:34

Oups, t'as fait peur à de Lanxorre. Pire que ça même, tu sembles la dégoûter. Pourtant, ce n'est pas vraiment le dégoût qui primait dans ton bureau... Tu te contentes d'esquisser un sourire en la voyant fuir alors qu'Alhena porte un toast. Tu lèves ton verre machinalement, rapprochant Velina de toi en passant ton bras autour de sa taille, t'assurant ainsi que tout le monde comprenne bien que cette divine créature est à toi, des fois que le doute soit encore permis. Tu ne sais pas vraiment si tu l'aimes. Tu apprécies grandement sa compagnie, tu la désires tant qu'elle t'obsède, mais est-ce que ça va plus loin ? Peu importe, cette relation vous convient à tous les deux, et c'est là tout ce qui compte.

Et voilà que débarque un Elias tout beau tout fringuant. Tu lui rends son salut avec un sourire, réellement content de le voir ici. Disons qu'il va égayer cette soirée, pour sûr que personne ne s'ennuiera maintenant qu'il est là. Et tandis qu'il salue Luke et que ta soeur se présente à lui en insistant lourdement sur le fait qu'elle est ton aînée tu esquisses un sourire en ramenant Velina vers toi.

- Et voici Velina Adams, ma... Compagne. Je t'en avais parlé la dernière fois.

Immense sourire tandis qu'elle le salue comme il se doit. Ils semblent s'être déjà plus ou moins vus, mais tu n'en tiens pas compte. Tout ce qui t'intéresse, c'est la réaction d'Elias en se rendant compte que t'as vraiment tiré le gros lot avec une telle beauté au caractère joueur. Enfin tu te passerais bien de son petit frère, relativement insupportable dans son genre, mais on se fait à tout, et même lui te semble bien peu cher payé pour tout ça. Mais alors que tout se passe le mieux dans le meilleur des mondes, voici que débarque.. Sariel. Déjà bourré, évidemment.

Tu le regardes venir vers vous, commences par esquisser un sourire à sa première remarque, prenant le compliment avec fierté, mais perdant bien vite toute trace de joie en entendant la suite de ses propos. Ce vieux pervers la connaît pour balancer ça comme ça. Parce que même si c'est totalement déplacé, il n'a pas franchement tort. T'as jamais eu de dépenses aussi élevées que depuis que tu vis avec elle. Mais ça vaut le coup. Chaque Gallion. De toute façon, financièrement, t'as pas vraiment de souci. Mais pour le principe, tu ne peux pas laisser passer ça. Prêt à faire un pas vers lui, histoire de le menacer comme il se doit, tu te fais stopper net dans ton élan par le bras de ta soeur qui saisit le tien comme un étau.

Tu lui lances un regard noir. Elle n'a pas à intervenir alors même que tu te contentes de vouloir défendre l'honneur de Velina. Et elle, elle prend le temps de présenter son mari au calme, en te laissant attendre comme un malpropre avant de te chuchoter quelques mots. Tu pousses un soupir. Comme si t'avais l'intention de lui casser la gueule devant tout le monde alors même que maintenant, t'as un statut à tenir. Elle est incapable de voir que t'as vraiment changé. Tu la regardes s'éloigner pour rejoindre de Lanxorre avant de reporter ton attention sur Fawkes et Velina.

- Alors vous vous connaissez ? Je suis surpris, c'est vrai que je pensais aussi que tu adorais les belles choses, pas les vieux pervers ivres morts à toute heure du jour ou de la nuit...

Sourire envers Sariel, tu jettes un regard à l'Elias, ton meilleur soutien ici, puisque tu peux difficilement compter sur Askin qui vit un peu trop dans son propre monde pour comprendre ce qu'il se passe dans le vrai.

- J'te présente Ariel Fawkes, un clochard qu'Alhena a pris en pitié, ou un truc du genre. Il est vulgaire, il sent pas très bon, mais une fois tous les deux trois ans il peut se montrer utile, alors on le garde.

Élius Askin
Élius Askin
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Métamorphomage


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 3 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Élius Askin, le  Lun 27 Juil - 3:13

Toute personne convenablement instruite sur les mondanités internationales connaît l'importance du toast en Russie. Lever son verre correctement peut arrêter une guerre dans le pays rouge et blanc - l'inverse existe aussi. Mais la seule bataille de Maman tenait place certains soirs difficiles derrière les rideaux du cabaret, où des matelas étreints d'épaisses couvertures devenaient le refuge d'oisillons culbutés sans ménagement. Za zhén-shsheen ! Aux femmes, était alors un hymne repris par les dizaines de gorges nues m'entourant depuis la naissance. L'avoir hurlé jusqu'au creux d'Azkaban donne à l'exclamation d'autres nuances. Il a fallu l'écho salé d'une mer assassine pour se rappeler qu'aucune solitude n'atteint ceux qui savent encore scander. De ficelle en ficelle, me voilà libre, le bras articulé en l'honneur d'une mémoire tristement réconfortante. Vous pensez beauf ? Elles crieraient burlesque.

Les bulles écrasent rapidement l'iode contre mon esprit, remplissant d'amère violette quelques fêlures pas bien rebouchées à l'intérieur quand j'essaye d'attraper la conversation. Peverell ? Voici ma tête ballottée, flottant sur le bouillon d'informations apporté par vos yeux turquoise (Luke) dont mes iris harponnées prennent la teinte pendant une seconde avant qu'un mot ne les interrompe. L'ancien Ministre, soufflent deux pétales en crépon rouge comme on annonce le printemps (Cara) Sauf que le Ministère m'évoque surtout torture, injustice et enfermement, traversant mon corps d'un frisson glacial visible dans ma tignasse qui bleuit instantanément. ah-Ah-AH ! Est-ce un rire dément secouant mes épaules décousues ou ta silhouette palpable soudain devant moi (Aza) ? Les deux, sûrement, accompagnées d'une paonique apparition (Velina) Des liens se tissent sous mon regard dilaté, qu'il m'est impossible de comprendre tellement la réalité a perdu son importance ces derniers temps.

Sans ancrage, l'homme s'écume, dérivant en nuée pailletée à la surface d'un lui-même approximatif.  

J'en suis là, ma coupe côtoyant une deuxième fois le plafond du pub, soulevée par nos attraits communs pour le magnifique, les soirées et la surprise, Mam' la compagne de l'ancien Ministre (Alhena) Professeure aussi, peut-être, à l'époque du cassage de dalle massif que faisaient mes semelles dans la vieille Poudlard ? Mais ce claquement de talons ne m'appartient pas, retentissant sur l'air du gramophone, emportant l'amante qui tenait mon bras (Cara) d'un mouvement si brusque que sa boisson abreuve les Dr. Martens fleuries - quand une employée s'y précipite déjà, devançant l'homme qui avait assurément prévu de me nettoyer (Elias) - j'adorerais ça. Oui, c'était effectivement ma langue tendue en guise d'approbation, soulignée d'un sourire tordu avant qu'il ne change de cap et accueille l'autre inconnu (Sariel) Bientôt la conversation m'échappe encore, trop épaisse à mon génie délicat. Ressentir autant d'inimité sans en saisir la matière s'apparente à un shoot de perfidie veinant mes artères camées.

Lèvre mordillée presque au sang, je traverse la foule en frappant des mains pour attirer votre attention, prenant possession du dossier d'un Chesterfield en guise d'estrade. Chers Serpentard ! Les semelles funambules s'enfoncent dans le capitonnage précieux qu'elles parcourent quand mes pupilles rieuses agrippent chacun de vous. Bienvenue à l'Occamy Doré, je le redis ; lieu de liberté ! Même pas peur de répéter l'incantation maudite et sa gestuelle, invoquant un manteau d'écailles émeraude sur mon visage fou, comme une preuve, s'il en fallait, que la provocation coule toujours à flot ici. Serpentez, sifflez, injectez votre venin, offrez-moi ce spectacle dont j'ai tant besoin, en témoigne le sursaut d'un minois qui récupère à peine sa métamorphomagie. Soyez malins, soyez roublards, à l'instar des farfadets, tiraillant la décoration jusqu'à projeter un nuage de confettis verts - ou alors c'était fait exprès. Ahah ! Puisse cette soirée confirmer votre place dans le nid ! Tandis que la mienne est définitivement là ; paumes ouvertes, canines brillantes et révérence de circonstance.





Carte des Cocktails & Bouchées pour la rencontre :
 

Informations HRPG :
 

Animation :
 
Riley Callaghan
Riley Callaghan
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 3 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Riley Callaghan, le  Mer 29 Juil - 0:11

« Soirée Serpentard »




Saison 31
Fin de l’été


Un mimosa en fleur, s'il vous plait. Sourire factice, lèvres pincées, une esquisse de politesse pour rendre le tableau plus réel. Ce soir, la morosité me guette, au fond de la gorge ; sensation désagréable qui me poursuit jusqu'au comptoir somptueux du Mad Kingd où un serveur finit d'emplir une coupe élégante d'un liquide légèrement rougeâtre. Mes doigts pressent le comptoir, je tangue un peu, nerveuse - je sais pas très bien ce que je fous là. Askin ? Ce directeur-papier, parce qu'il n'y a que dans la presse que son regard a pu percuter le mien. J'voulais peut-être faire sa connaissance ? Ou pas, en fait. Tout le monde a l'air de l'admirer sous cape, comme s'il s'agissait d'une précieuse somptueuse créature. C'est ce qui l'a conduit en prison, je crois. Il entame d'ailleurs un discours, dressé sur son estrade cuir, les lèvres carmins et le regard perçant. Je lève distraitement mon verre, répondant à sa révérence en inclinant légèrement la tête lorsqu'il eut fini. Je m'intéresserai de plus près à lui, quand il aura terminé de tutoyer les plafonds et les grosses têtes de la soirée.

Quand l'entièreté de ma coupe atteignit le fond de mon estomac, j'escaladai du regard l'arène du soir. Certains visages se détachèrent fièrement, entre ombre et lumière ; cette femme (Velina) envoutante, déjà, aperçue auparavant - ici même d'ailleurs - qui se tient aux côtés d'un homme (Azaël) plus âgé que moi. Tout comme elle, il dégage une aura de puissance ; de celle dont on s'approche uniquement par pure obligation. Sentiment qui se renforce lorsqu'un homme plus âgé encore expose son profil à ma vue (Sariel). Ceux-là semblent au-dessus de tout, aussi laissai-je un écart entre mes hanches bourgeonnantes et les leurs. Par miracle, je reconnais d'autres visages plus familiers, derrière les farces de quelques farfadets. Tiens, des restes de la Saint-Patrick. Je les expulse avec humeur, d'un revers de main comme d'exaspérants moustiques qui grésilleraient à mes oreilles. C'est con, je devrais apprendre de mes erreurs : ceux-là doivent déjà préparer une vengeance toute particulière contre moi.

Mais ouf, j'arrive enfin devant les sorciers, sans trop de dégâts et en quelques enjambées. Hastur et Eileen se dessinent devant moi, en pleine discussion. Je m'y invite en poussant des fesses le jeune Serpentard, que je sais être le nouveau préfet. Fais d'la place à tes aînés Denn. Je coupe mi-sérieuse, mi-blagueuse. Riley ! Au cas où t'aurais déjà oublié ? J'abuse ? Un peu. Mais si j'veux pas faire la plante verte, faut que j'incruste mon petit minois quelque part. Surtout que le vert a la plus intéressante des interlocutrices, que je salue immédiatement d'un bonsoir Miss Hilswood ! Je retiens mes lèvres de formuler une question sans doute déplacée. Que faisait-elle ici ? J'pensais pas qu'elle perdait son temps à ce genre de soirée. De quoi vous parliez ? En fait, je sais très bien, parce que j'écoutais déjà leur échange avant de les interrompre. Mais ça, pas besoin qu'ils le sachent.
Tenue
Elias Baxter
Elias Baxter
Référent·e ModérationSerpentard
Référent·e Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah
Manumagie (niveau 2)


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 3 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Elias Baxter, le  Mer 29 Juil - 22:23

Alhena Peverell. Fichtre. C'est qu'il aurait bien voulu la rencontrer avant la soeurette de l'Azaël. M'enfin, semblait qu'elle était prise. Le copain lui présente finalement sa compagne - s'il vous plait -, Velina Adams. La tête tombe sur le côté. Comme c'était curieux. Le même nom de famille que le fillôt ? Y avait comme une coïncidence dans l'air. Adams ? Un sourcil hissé, la pointe d'un amusement non dissimulé. Comme dans Benedict Adams ? Parce que c'est mon filleur Ben. Si ça c'était pas un contre-uno de maître, il savait pas ce que c'était. Ils étaient quasiment apparenté ! Bon, parrain n'était pas parent, mais quand même.

Remarquer l'entrée peu glorieuse d'un Fawkes vraisemblablement assaisonné de quelques grammes extravagants. Le type est pas inconnu au bataillon, ça non. Il est clairement un habitué de la populace présente. D'où, quand, comment ? Merlin seul le savait. J'te présente Ariel Fawkes, un clochard qu'Alhena a pris en pitié, ou un truc du genre. Il est vulgaire, il sent pas très bon, mais une fois tous les deux trois ans il peut se montrer utile, alors on le garde. Demi-sourire amusé d'un Baxter anesthésié par son mimosa. J'connais. Vite fait. J'sais pas trop pour l'utilité. Se désaltérer, vite vite, avant que ne résonne le discours du chef de soirée.

Ah, semblerait que les hostilités commencent. Je propose de porter un toast à cette réunion de famille ! Levée du mimosa, joie étalée sur le visage. Il vient chuchoter à l'oreille de l'Azaël de brèves félicitations pour la demoiselle car c'est pour ainsi dire une bien belle prise. Du genre qu'il pourrait jalouser. S'il avait été du genre à chercher à se caser. Chose qu'il n'était pas prêt de faire, non non non. Qu'Aza lui-même était pas prêt de faire y a encore quelques mois, à sa connaissance. La vie était surprenante.

HRP : Porter un toast en l'honneur de quelqu'un devant au moins quatre autres personnes, check ! (Aza, Velina, Luke, Sariel)
Eileen I. Hilswood
Eileen I. Hilswood
MDJ-G en formationHarryPotter2005
MDJ-G en formation
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 3 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Eileen I. Hilswood, le  Dim 2 Aoû - 0:11

Avouons-le, Izsa avait totalement abandonné l'idée de s'intégrer aux autres adultes. Elle ne savait pas ce qu'il se passait entre eux actuellement, mais les quelques brides de conversations qui lui était arrivé aux oreilles avait suffit à l'en convaincre : ils avaient pour but de s'entre-tuer rien qu'avec leurs mots. C'était comme revenir au cœur de la maison Serpentard, mais en dix fois pire parce que tous avait bien plus de dix sept ans. Ils n'en avaient pas marre de se coller au moule des pires préjugés de leur maison ? Elle, ça lui drainait une énergie folle, ce genre de conversation. Toujours dans le non-dit, à trouver comment insulter l'autre entre les lignes d'une calligraphie impeccable.

Les élèves méritaient meilleur perspective d'avenir. Combien d'entre eux tomberaient dans les mêmes travers, entretenant les clichés comme si il en était de leur quête personnelle d'avoir la meilleure langue de vipère imaginable ? Pas Hastur, elle espérait. Le préfet se révélait lui ressembler pas mal, quand elle avait son âge. Il avait envie de faire changer les choses, et pas simplement d’intégrer le Ministère pour appliquer la loi sans la remettre en question. Les Mangemorts aussi veulent faire changer les choses. C'était bien là le problème, quand on recherchait des gens ayant des affinités avec l'Ordre. Les mages noirs comme eux partait d'un constat bien réel : le monde magique n'allait pas bien. Et il était tellement aisé de se laisser bercer par les promesses du mage au masque rouge... Izsa sentait bien qu'il penchait pour un des deux camps. Il le disait même clairement. Mais lequel des deux ? C'était bien là la question.

- Je dois avouer que votre département était aussi très tentant ... mais ça ne correspondait peut-être pas exactement à mon objectif. Peut-être est-ce que je changerais d'avis. Qui sait, j'ai encore un peu de temps devant moi.

Voyant l'opportunité, la sorcière ouvrit sa bouche pour lui répondre mais fut coupée dans son élan par une voix connue :

- Fais d'la place à tes aînés Denn. Riley ! Au cas où t'aurais déjà oublié ? Bonsoir Miss Hilswood ! De quoi vous parliez ?

- Bonsoir Riley, sourit-elle largement. Izsa avait craint que les élèves de Poudlard seraient insupportable mais en réalité c'était eux qui semblaient les meilleurs interlocuteurs. Elle reprit immédiatement, intégrant aisément l'autre préfète à la conversation. Nous discutions perspectives d'avenir. Après tout c'est un peu à ça qu'est sensé servir cette soirée, non ? Elle fit un clin d’œil en direction du groupe d'à côté, un peu moqueuse. La cohésion intra-maison pour aider les jeunes serpents à déployer leurs ailes. Et oui, c'était des serpents ailés. Et pourquoi pas, hein ? Bref, si toi et Hasteur êtes partant, je vous proposerais bien quelques cours de duels supplémentaires, plus axés sur les véritables combats et les sorts de protections. Ça peut faire pas mal sur votre CV : un genre d'Armée de Dumbledore mais avec Eileen Hilswood.

Elle fit très attention au visage d'Hastur, alors qu'elle lâchait son "Armée de Dumbledore". A sa réaction, elle parviendrait peut-être à savoir du quel côté idéologique celui-ci se situait-il.
Sariel Fawkes
Sariel Fawkes
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 3 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Sariel Fawkes, le  Mar 4 Aoû - 17:37

LA d'Azaël emprunté
pour cause de témoignage d'affection spontané

Passons outre l'adorable manie qu'Alhena avait de remuer le couteau dans la plaie. Non seulement cela fit mouche auprès de Sariel, qui conserva cependant une mine digne et hors du champ d'action que les mots et gestes de son ancienne amante pouvaient exercer sur lui. Mais en plus, il n'avait pas très envie de déballer les petites histoires sordides dont il était garant (soit, surtout instigateur). La seule personne au courant, à part eux, dans ce petit cercle soit disant prestigieux n'était autre qu'Azaël. Et à la façon dont Alhena lui tint le bras, comme pour l'empêcher d'agir impulsivement suite à sa remarque déplacée et dont il était d'ailleurs particulièrement fier, celui-ci ne trahirait certainement pas les quelques secrets de sa sœur : il lui obéissait bien trop pour se permettre un quelconque écart de conduite. Mignon. Mais lucide aussi, quand on savait dans quel état celle-ci pouvait se mettre lorsqu'on ne suivait pas ses directives. Belt connaissait-il cette Alhena-là ?
Belt, comme Luke Belt, ancien Ministre de la Magie ? susurra Sariel après une gorgée de son breuvage. Intéressant, très intéressant, ajouta-t-il avant d'accorder au dénommé un hochement de tête à l'extrême de la cordialité, ainsi qu'un sourire chaleureux. Mes excuses si je ne vous ai reconnu de suite. Je n'ai jamais été très politique. Voilà, au moins il était honnête. Il s'en foutait tout simplement. Il laissait ça à ceux qui avaient encore quelque chose dire. Lui, une seule chose l'intéressait. Et tant qu'il ne l'atteindrait pas, rien d'autre ne l'intéresserait. Point.

Il se rendit compte, encore un peu troublé, qu'il avait laissé de côté l'autre marmot et sa blonde, ainsi que le zigoto en mal d'amour paternel. Après quelques secondes de reconnaissance visuelle avec les deux imbéciles et la radieuse, que disait-il, la merveilleuse Velina, le quinquagénaire percuta et se contenta de rire avec sympathie aux quelques piques d'Azaël et de saluer l'autre bonhomme sans gêne, mais sans grande aisance non plus. Enfin bon, le comportement du gamin était de bonne guerre. Et il n'avait pas tout à fait tort. Exception faite pour l'odeur. La fragrance musquée qu'il portait ce soir-là était d'une qualité exceptionnelle, et il se félicitait d'avoir bon goût en terme de parfums. Qu'avaient-ils donc tous avec son odeur ?
Charmante allusion à mon fumet de cadavre en décomposition, Azaël. Mais ne montre pas tout de suite les crocs, veux-tu ? Avec affection, il enlaça le jeune homme en enfermant son cou dans le creux de son coude et en l'attirant sèchement à lui, ignorant le caractère récalcitrant adverse. Je le pensais vraiment, quand je disais que vous êtes bien assortis.
Velina ne semblait que trop peu crispée et se contentait de rire gentiment en finissant son verre avec la distinction et l'élégance d'un paon qui voulait se faire voir : en regards enjôleurs pour la foule ainsi que pour l'autre énergumène, mais peut-être plus par sympathie que par réelle envie de faire son effet. Certes, elle était attirante, mais il n'en avait cure, et tant mieux si le morveux prenait son pied. Il le méritait.
Mais je suis sérieux quand je te dis que tu dois faire gaffe, expliqua-t-il en agitant son verre au gré de ses explications, sans avoir décidé de lâcher son bon ami. C'est une fille bien, enfin je crois, mais les choses de l'amour ont le don de nous aveugler, tout comme la notion sensationnelle de beauté immaculée, impénétrable — quoique, enfin, tu me suis...

Fort heureusement pour lui, le propriétaire des lieux s'était éclipsé pour faire son annonce. Annonce qui, il en était désolé, ne l'intéressa pas franchement. Le seul fait notable fut qu'il relâcha Azaël et commanda un autre verre au vide autour de lui, signifiant qu'il souhaitait la même chose. Le nom était abject, mais son palais ne s'en plaignait guère, au final.


Commande:
 
Hastur Denn
Hastur Denn
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 3 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Hastur Denn, le  Jeu 13 Aoû - 17:37



La discussion venait à peine d'être engagée qu'une nouvelle tête montrait le bout de son nez. Au moins elle avait choisi le bon moment pour les rejoindre. Timing parfait. Pas très difficile de mettre le doigt sur son prénom puisqu'elle était une préfète de serpentard - la seule avec lui en fait ; Riley Callaghan. Ils ne se connaissaient pas vraiment, n'ayant parlé qu'à quelques occasions, parfois en cours et le plus souvent pour leur travail de préfet, mais elle lui semblait plutôt sympathique, bien que prenant trop facilement ses aises, comme le démontrait son entrée fracassante .... Un peu surpris de la familiarité avec laquelle elle l'avait engagée, le garçon se laissera pousser par celle-ci, n'émettant aucune protestation. Elle avait techniquement raison ... elle était son aîné, bien qu'il avait du mal à l'accepté. Dieu qu'il n'aimait pas qu'on le traite de cette façon en public, surtout devant une agente du ministère. Malgré tout, il contint sa frustration au fond de lui et adressa un petit sourire à sa collègue. « Salut Callaghan. T'as vu, j'ai pas oublié, étonnant hein ? » ajouta-t-il avec une pointe d'humour. C'est bon, il n'était pas devenu Alzheimer entre-temps; il avait encore de jeunes années devant lui. Laissant de côté toute cette affaire, il se recentra sur la longue de plomb, attendant la suite de leur discussion.

Eileen intégrera la préfète à la discussion sans grandes difficultés, semblant à l'aise pour tout ce qui était social. En tout cas il l'avait trouvé plutôt charismatique à la formation, la voyant depuis comme une bonne oratrice. « Nous discutions perspectives d'avenir. Après tout c'est un peu à ça qu'est sensé servir cette soirée, non ? » Il ne croyait pas que le directeur serait vraiment de son avis, bien que dans son cas il allait dans le sens de la langue de plomb. Le concernant, il était plutôt heureux de pouvoir parler de son futur avec un membre du ministère, ce qu'il n'avait jusqu'alors jamais eu l'occasion de faire. Il lancera un bref regard aux autres groupes qui s'étaient formés en réponse au clin d’œil qu'Eileen leur avait jeté. De ce qu'il avait pu entendre comme bribes de conversations, il y avait une certaine tension dans l'air. Ils avaient tous été à serpentard à un moment ou un autre, alors peut-être que leur scolarité ensemble n'en avait pas fait de bons amis. Des vieux griefs. Dommage, il se serait attendu à d'anciens élèves plus unis, heureux de revoir leurs anciens camarades. Mais bon, qui était-il pour les juger. Il avait lui-même des gens qu'il ne portait pas dans son cœur.

« Bref, si toi et Hastur êtes partant, je vous proposerais bien quelques cours de duels supplémentaires, plus axés sur les véritables combats et les sorts de protections. Ça peut faire pas mal sur votre CV : un genre d'Armée de Dumbledore mais avec Eileen Hilswood. » Oh. Il ne se serait pas attendu à ce genre de proposition. Il n'aurait jamais cru qu'une femme avec un métier aussi important avait du temps à consacrer à deux élèves pour des cours particuliers. Non pas qu'il était mécontent, loin de là. Il sentait à l'instant très enthousiaste, mais surtout particulièrement étonné. Cela posait cependant une question; avait-elle vu du potentiel chez lui et sa collègue préfète ? En tout cas, au fond de lui, il l'espérait. Il fut aussi surpris de la voir mentionner l'Armée de Dumbledore, ce qui fait naître quelques questions dans son esprit. Il hochera la tête avec enthousiasme lorsqu'elle eut fini, montrant à quel point il était tenté par cette idée. «  Ce serait un véritable honneur madame Hilswood. Disons que ça me donnerait un bon coup de pouce pour mon entrée au ministère. » Il fera une pause, ne sachant pas trop comment formuler sa question. « Mais appelé ça une armée de Dumbledore ne serait pas un peu fort ? Vous ne croyez tout de même que nous sommes dans des temps si sombres ? En tout cas à Poudlard ? » Faire partie d'un tel groupe revêtait quelque chose de légendaire, et qui n'était pas donné à tout le monde. Ça avait le don de le faire rêver. Mais il doutait que leur petit groupe d’entraînement ne soit un jour comparable à celui-ci. Il doutait aussi qu'elle fut sérieuse en mentionnant ce nom.


Awanne De Saint-Anthost
Awanne De Saint-Anthost
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 3 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Awanne De Saint-Anthost, le  Jeu 13 Aoû - 21:17

> Soirée Serpentard


Saison 31 - fin de l'été
Toute personne présente dispose de mon LA si elle le désire.

Il est vrai que travailler principalement pour quelqu'un d'autre n'a jamais fait partie des pensées d'Awanne. Etre une jolie jeune fille élevée dans un style de vie bien plus que confortable n'aide pas à penser au travail. Il y a tout de même quelque métier qu'elle ne fera jamais, comme par exemple travailler pour des gens semblables à ses parents. Mais d'ailleurs qui voudrait le faire hormis les quelques désespérés qu'elle aurait connus durant son enfance. Si l'on est sain d'esprit, comment peut-on accepter de s'occuper de la maison et des enfants d'un autre pendant que lui voyage ou il le souhaite ? (qui plus-est, pour un salaire des plus bas).
Bon, la question n'est de toute façon pas là étant donné que jamais la demoiselle deviendrait une employé pour quelque membre de sa famille que se soit.

D'ailleurs, pourquoi diantre voudrait-elle travailler ? Certainement pas pour l'argent qu'elle a déjà en bonne quantité. Mais alors pourquoi ?! Et bah c'est une très bonne question à laquelle elle même ne sait pas répondre. Tout s'est passé si vite, une simple lettre de soutien puis une offre d'emploi. Alors peut-être l’expérience. Oui disons cela ce sera plus simple.
La jeune femme se retrouvait maintenant stagiaire de l'Occamy doré. Oui, elle n'avait pas accepté de travailler n'importe où tout de même !

Ce soir avait lieu le premier gros événement d'Awanne. Pas en tant qu'invitée, ça bien-sûr elle avait l'habitude, mais en tant qu'employée, grande première ! Une soirée à laquelle elle se serait rendu dans tout les cas étant donné qu'elle à lieu en l'honneur de la grande maison serpentard ainsi que de son directeur.
Les convives arrivaient petit à petit. Tous plus beaux les uns que les autres (évidement, c'est loin d'être une surprise, mais cela mérite d'être souligné).
La blondinette restait en retrait, pas par peur ou par timidité bien-sûr, mais plus dans le but d'observer.

Pour le moment, les invités discutent se retrouvent etc... Jusqu'à la courte présentation du propriétaire des lieux. Ce personnage est énigmatique mais tellement amusant. Serpentard est la meilleure maison sur tous les points cela ne fait plus aucun doute !
Bon, c'est pas tout ça, mais il est temps de passer dans l'autre pièce. On ne sait jamais, peut-être que là-bas la soirée bat déjà son plein et que quelqu'un aura besoin d'Awanne. Sans oublier le musicien qu'elle devra rejoindre à un moment de la soirée.


Contenu sponsorisé

Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd - Page 3 Empty
Re: Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd
Contenu sponsorisé, le  

Page 3 sur 4

 Occamy Doré - Piano/Bar - Mad Kingd

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.