AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-60%
Le deal à ne pas rater :
Souris Gaming sans Fil – Corsair DARK CORE RGB Special Edition ...
59.99 € 149.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Cachots
Page 1 sur 1
Indices, indices, montrez-vous. [En cours]
Gabin Šprajc
Gabin Šprajc
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de transplanage



Indices, indices, montrez-vous. [En cours] Empty
Indices, indices, montrez-vous. [En cours]
Gabin Šprajc, le  Mar 11 Fév - 18:14

Rp dans la continuité de l'animation mystère - Trame de Poudlard, juste ici.
Pv Tobias Philaester & Riley Callaghan



Gabin était rassuré. Il n'avait pas eu à descendre dans les cachots de Poudlard seul. Par chance, deux autres élèves l'avaient suivi pour se rendre dans cette endroit glauque et glaçant. Quelques temps avant de descendre vers leur destination, le septième année jeta un regard vers ses deux nouveaux compères. Il y avait ce lionceau (Tobias) qui lui avait tiré la langue debout sur la table de Serdaigle, ainsi que la jeune fille de Serpentard (Riley) dont les affaires avaient été en possession de Gabin. Les deux semblaient un peu plus jeune que lui. Le Serdaigle ne les connaissait pas, ayant passé plus souvent du temps avec les propres élèves de sa maison. Mais faire de nouvelle rencontre l'enchantait toujours. Dans la Grande Salle, il avait eu un bon feeling avec la jeune fille, moins avec le lionceau, mais le septième année n'était pas du genre à se baser sur un premier contact.

Là, devant les marches menant aux cachots, Gabin ne savait plus ce qui l'avait poussé à se proposer pour se rendre dans ce lieu. Il n'aimait pas vraiment trainer ici. Les seules fois où il venait, c'était seulement pour se rendre dans les cours de potion et il faisait toujours en sorte de partir assez rapidement. C'était sur pour lui, si il avait été envoyé à Serpentard, il n'aurait pas tenu deux jours. Par la barbe de Merlin, quelle idée d'installer une salle commune et des dortoirs dans ces lieux ! Ses poils se hérissèrent juste à la pensée de devoir descendre. Malheureusement, il était trop tard pour se raviser. Soupirant intérieurement, il déclara aux deux autres élèves.

- Hé bien, si on m'avait dit que je viendrais ici de mon plein gré, j'aurai certainement rigolé au nez de la personne ayant osé me dire ça. Gabin laissa échapper un petit rire nerveux avant de faire les premiers pas pour descendre. Quand faut y aller...

Gabin entama sa descente tout en se souciant bien du fait que les deux autres élèves le suivent. D'un côté, descendre la bas avec un Gryffondor dont la qualité principale de leur maison était le courage, et avec une Serpentard habituée à passer son temps ici, cela le réconfortait un minimum. Le septième année commença un siffloter tout en descendant et bientôt, la noirceur du lieu se fit de plus en plus présente et la froideur qui émanait des couloirs ne tarda pas à le faire frissonner. Après tout, il était seulement en tee-shirt, sa veste à l'effigie de sa maison laissée à la jeune fille rousse rencontrée dans la Grande Salle. Galanterie qui finira par le tuer.

- Au faite, moi c'est Gabin. Je suis en septième année à Serdaigle, déclara-t-il durant leur descente sur un ton sympathique pour se présenter. Merci d'être venu avec moi. Galèrer à trois pour essayer de retrouver nos affaires et comprendre les origines de cette farce un peu trop longue, c'est toujours mieux que tout seul, ajouta-t-il en rigolant.

Quand ils furent arrivés à destination, Gabin formula dans un chuchotement un Lumos, afin d'éclairer leur chemin et les couloirs lugubres qui leurs faisaient faces. Nouveau frissonnement du Serdaigle. Il balaya rapidement les environs de la lumière qui pointait au bout de sa baguette sans apercevoir quelques choses de particulier, mis à part les innombrables bocaux qui étaient présents sur les murs. Combien d'animaux fourrés dans un bocal étaient présents ici ? Le septième année se rapprocha d'un pan du mur pour essayer de voir derrière les bocaux si un indice ou sa boussole pouvait être ici. Sans succès.

- Bon, je suppose que nous allons devoir regarder derrière chaque bocal sur ses étagères... Je vous avertis tout de suite, je n'ouvrirai ni mettrai ma main dans l'un de ses trucs, ajouta-t-il en rigolant. Gabin se tourna vers la jeune fille verte et or, un sourire moqueur aux lèvres. Sérieux, comment vous faite pour vivre ici ? Il fait moins huit milles ici.

Après avoir vérifié les bocaux, le septième année ne savait ce qu'ils allaient faire. Déjà que cette tâche allait leur prendre une bonne heure, si ce n'est plus. Une rumeur courait selon laquelle de véritable cachots se trouvaient ici et Gabin espérait sincèrement trouver un indice ou leurs affaires avant de devoir si rendre.
Riley Callaghan
Riley Callaghan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Indices, indices, montrez-vous. [En cours] Empty
Re: Indices, indices, montrez-vous. [En cours]
Riley Callaghan, le  Mar 11 Fév - 20:36

« Indices, indices, montrez-vous. »

Avec Gabin Šprajc et Tobias Phileaster

Saison 30

Entre l’inaction et l’incertitude, je préfère m’engouffrer dans les cachots, accompagnée des deux garçons, quitte à en revenir bredouille. Je crois que c’est une chance que je sois dans leur groupe de recherche, car les cachots sont l’antre des Serpentards. Même sinueux et affreusement sombres, tout vert et argent qui se respecte en connaissait les moindres recoins.

- Hé bien, si on m'avait dit que je viendrais ici de mon plein gré, j'aurai certainement rigolé au nez de la personne ayant osé me dire ça. Quand faut y aller...

Mes lèvres s’étirent, je sens venir les fous rires. Si j’avais été plus d’humeur, j’aurais même tenter de lui faire peur. Mais l’affaire était sérieuse et le Serdaigle sur les nerfs, alors j’avais moyen envie de tout faire foirer. D’un pas silencieux, je glissais entre les deux garçons, baguette en main. Nous descendîmes les marches, tranquillement, il n’y avait aucune raison qu’il en soit autrement. Je jetai de temps à autre un regard au Gryffondor, m’assurant par la même occasion qu’il avait la tête sur les épaules.

Les cachots étaient certes mon domaine, mais ils n’en étaient pas moins entourés de mystères et de mauvaises ondes. Il faut dire ce qui est, ces lieux ne portaient par le nom de « cachots » pour faire joli. On imaginait sans mal ce qui avait pu se produire ici. « Au faite, moi c'est Gabin. Je suis en septième année à Serdaigle... » On ne l’aurait pas deviné sans tes vêtements..., je me retiens d’ajouter. Il avait davantage l’air d’une armoire à glace, prête à broyer les chairs et même l’acier.

- Riley, sixième année.

Concision. Je n’aime pas trop prendre la parole ou m’étaler en discussions, surtout lorsqu’il faut prêter attention aux moindres détails. Au contraire du Serdaigle, qui semblait avoir autant de parlote que le corbeau de malheur qui représentait sa maison. Il alluma d’ailleurs sa baguette et j’en fis de même pour me permettre une meilleure exploration des lieux.

- Bon, je suppose que nous allons devoir regarder derrière chaque bocal sur ses étagères... Je vous avertis tout de suite, je n'ouvrirai ni mettrai ma main dans l'un de ses trucs, ajouta-t-il en rigolant. Sérieux, comment vous faite pour vivre ici ? Il fait moins huit milles ici.

Son air moqueur ne m’échappe pas. Allez-y, allez-y ! Balancez la sauce ! Même si j’aimerais ignorer sa remarque, ce que je fais d’habitude, je ne peux m’empêcher de défendre ma maison.

- On se fait des couvertures en peau de rat. On les assemble, par la queue pour que ça tienne comme les mailles, et au final ça nous tient chaud, je réponds l’air le plus sérieux du monde.

Je reprends mes recherches, fouillant les étagères, tâtonnant les recoins sombres de ma main anguleuse. Je touche, retourne, secoue, évide, bref, tout ce qui tombe sous ma main se fait malmener. Les ombres dansent autour de nous, au rythme de nos corps qui s’activent dans le noir.

- Vous pensez que celui ou celle qui a fait ça est encore dans le château ?

Il n’y a rien dans cette pièce. Rien que des vieilleries et des affaires de concierge. Il ne doit d’ailleurs pas souvent passer par ici vu les couches de poussières et les toiles d’araignées qui nous entourent. Je décide de retourner dans le couloir et d’ouvrir la prochaine porte avec force. Mieux vaut surprendre l’intrus que de lui laisser le loisir de nous tomber dessus. « #Hominum Revelio »
Gabin Šprajc
Gabin Šprajc
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de transplanage



Indices, indices, montrez-vous. [En cours] Empty
Re: Indices, indices, montrez-vous. [En cours]
Gabin Šprajc, le  Mer 26 Fév - 15:42

LA pour les deux autres membres du groupe.
LA de Tobia accordé (vu sur discord) étant donné son absence.


Dans l'obscurité des lieux, Gabin était heureux de ne pas se trouver tout seul. Même avec la lumière de sa baguette, l'endroit n'avait rien de conviviale et d'amical. Puis il faisait froid ici, ce qui n'avait rien de rassurant. Il eu une pensée pour sa répartition et ce magnifique chapeau qui l'avait envoyé loin d'un tel lieu. Descendre, faire des aller-retours, vivre ici, jamais pour lui. La voix de la jeune adolescente de Serpentard (Riley) le ramena quelques peu à l'instant présent et à leur recherche. Elle se présenta à son tour avant de répondre aux pics amusés lancé par le bleu et or.

- On se fait des couvertures en peau de rat. On les assemble, par la queue pour que ça tienne comme les mailles, et au final ça nous tient chaud, répondit-elle avec sérieux.

Gabin ne pu s'empêcher de rigoler, rien qu'à l'idée de la voir elle ou même les autres élèves de Serpentard sous des couvertures en peau de rat pour se tenir chaud. Amusé, il se laissa quelques secondes pour stopper son rire, les yeux pétillants maintenant de malice. Riley avait un bon humour, cela lui plaisait. Enfin... Il espérait bien que cela soit de l'humour... La jeune adolescente reprit la parole en leur demandant si d'après eux, la personne ayant été à l'initiative de cette "blague" était encore ici. Gabin haussa les épaules, ne sachant que répondre pour le moment et se laissant quelques minutes de réflexion. Surement que la personne était toujours là. Après tout, il aurait été le premier a resté ici pour regarder les effets d'une telle blague si cela avait été son idée. Riley en profita pour lancer un sortilège afin de révéler des indices, ce qui sembla s'avérer inutile.

Ce fut au tour du troisième élève présent de se présenter. Tobias, le lionceau se rajouta intérieurement Gabin pour lui même. L'adolescent souleva un premier bocal, un second, un troisième, un quatrième, un cinquième... A chaque fois, il regardait derrière à l'aide de la lumière émise par sa baguette, mais il n'y avait rien, seulement des amas de poussières. Il soupira intérieurement, déjà d'espérer de trouver un indice quelconque ici.

- Je n'ai strictement aucune idée si la personne à l'initiative de la blague est encore la ou non, répondit-il quelque temps après la question. A sa place, je serais resté pour voir les effets que cela a eu et pour regarder les élèves paniquer. Un mince sourire aux lèvres, il enchaîna: Rien que vois la pagaille que cela a créé dans la Grande Salle... Cela a du être un vrai régal pour lui de nous espionner.

Continuant ses recherches, Gabin souleva un nouveau bocal, qui lui échappa des mains. L'objet se brisa au sol, laissant s'échapper une organe animal non identifié par le Serdaigle ainsi qu'un liquide jaunâtre. D'un bond, l'adolescent recula pour éviter que le liquide touche ses chaussures, lançant échapper un cri de dégout.

- Beurk ! C'est vraiment dégoutant tout ce bordel. Gabin soupira, regarda les étagères aux murs. Sincèrement, on devrait peut-être s'enfoncer plus loin non ? Et justement, il y a quoi plus loin Riley ? J'ai entendu des rumeurs ses des cachots...

Les cachots. Gabin ne savait pas si il en existait vraiment dans cette partie du château, ne s'aventurant ici seulement que lors des cours de potion. Il espérait que l'endroit, si il existait, n'était pas plus glauque qui ici, sinon il allait faire une crise cardiaque au moindre bruit bizarre.
Riley Callaghan
Riley Callaghan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Indices, indices, montrez-vous. [En cours] Empty
Re: Indices, indices, montrez-vous. [En cours]
Riley Callaghan, le  Hier à 21:27

« Indices, indices, montrez-vous. »

Avec Gabin Šprajc et Tobias Phileaster

Saison 30

Les recherches se poursuivaient, petit à petit notre groupe s’enfonçait dans les cachots en quête d’indices. Si mes coéquipiers n’étaient peut-être pas des Serpentards, au moins avaient-ils le mérite de continuer ce périple sans broncher ou tenter de faire demi-tour. Ils étaient même plutôt relaxes, en témoignait le rire éclatant du Serdaigle. J’avais réussi à faire mouche, et un sourire plus timide vint s’échouer sur mes lèvres. Je n’avais pas tellement d’occasion d’échanger avec les élèves d’autres maisons, et maintenant, j’en avais deux pour le prix d’un.

- Je n'ai strictement aucune idée si la personne à l'initiative de la blague est encore la ou non. A sa place, je serais resté pour voir les effets que cela a eu et pour regarder les élèves paniquer. Rien que vois la pagaille que cela a créé dans la Grande Salle... Cela a du être un vrai régal pour lui de nous espionner.

J’acquiesçai d’un vague hochement de tête, tout en fronçant les sourcils. Si le Bleu et Bronze n’avait pas tord, cela pourrait signifier que le coupable était resté dans la Grande Salle, comme le Chef d’orchestre admirant les effets de sa musique. Aurait-il pu s’agir d’un professeur ? Mais pour quelles raisons ? Vraiment louche cette histoire...

À peine dix secondes plus tard, des bris de verre explosèrent sur mes pieds, suivis de près par une texture dégoulinante et jaunâtre. Je fis un bond d’un mètre, secouant ma chaussure comme s’il s’agissait d’un membre étranger à mon corps. J’étais dégoûtée mais pas au point de me décontenancer, quoique mon attitude puisse prouver.

- T’es aussi discret qu’un éléphant. Si le coupable était dans le coin, il a du se barrer avec tout ton raffut.

Un #Evanesco plus tard, je relevais des yeux mi-courroucés mi-amusés sur le Serdaigle. Ça ne m’embêtait pas vraiment d’avoir été salie, mais pour la forme, je maintenais à distance mon coéquipier du jour.

- Des oubliettes, probablement. J’ai jamais vraiment cherché à y mettre les pieds. Un coup d’oeil, une fois, ça me suffit.

Ma voix se fait plus légère et se suspend dans l’air des cachots. Il y fait un silence de mort, littéralement. Certains avaient dû périr ici, dans des souffrances atroces. Ou bien ont-ils simplement été laissé ici pour mort... « Oubliés... », ce murmure m’échappe, m’extirpant un frisson tout d’un coup. Ça devait être terrible de mourir ainsi...

Malgré ces sombres constats, nous continuons nos recherches, repoussant encore plus loin les limites des cachots. Avaient-ils seulement une fin ? Je commence doucement à frissonner, l’humidité se faisant plus présente et les ombres plus oppressantes. Je sautille un peu sur place, faisant rouler mes bras et tourner ma tête, pour me réchauffer.

À quel moment on décide qu’on est allé assez loin ?, je lance au bout de cinq minutes, peu assurée.
Contenu sponsorisé

Indices, indices, montrez-vous. [En cours] Empty
Re: Indices, indices, montrez-vous. [En cours]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Indices, indices, montrez-vous. [En cours]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Cachots-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.