AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-38%
Le deal à ne pas rater :
-38% sur la barre de son Yamaha YAS-108 (ODR 15€)
184.99 € 299.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Gare
Page 1 sur 2
Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Lola Panetta
Lola Panetta
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre] Empty
Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre]
Lola Panetta, le  Mar 3 Mar 2020 - 17:29

Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin.
Lola Panetta ft.


Je ne crois pas avoir jamais sû comment parler aux gens, et c'était pire encore avec ma famille. Depuis que j'avais quitté Poudlard et la maison familiale ou mes frères et mon père vivaient, je n'avais pas repris le contact. Nous ne nous entiendons plus depuis un moment déjà, et même lorsque j'étais à la maison, je passais mes journées enfermée dans ma chambre, avec cette peur horrible de sortir au dehors. Je ne vivais vraiment qu'à Poudlard, même si mes amis voyaient bien que je n'étais plus la même. Ce sourire enfantin avait disparu de mon visage, et je ne savais plus comment apprécier les petites choses de la vie. Je ne prêtais plus grande attention à mes études, et j'ai même foiré mes ASPICs. Que pouvais-je donc faire avec ce "Piètre" ? J'ai eu la chance de faire partie d'un programme de rattrapage pour ceux qui étaient réellement motivés à entrer dans cette formation de magizoologiste, spécialisée dans la Dragonologie. Après avoir révisé durant de longues heures, j'ai réussi les examens haut la main et j'ai pu étudier là-bas. Je me suis alors éloignée de ma famille et je me suis rapidement trouvé un travail et un appartement à Edimburgh, la ville dans laquelle j'étudiais.

Aujourd'hui, j'avais enfin pris mon courage à deux mains et j'avais envoyé un message à mon grand frère, aujourd'hui marié et père de deux jolies têtes blondes. Contrairement à ce que je pensais, il était heureux que je demande à le revoir, et m'avait invité pour que je passe chez lui et sa femme, bien que je lui ai demandé de ne pas le dire à notre frère cadet et à notre père. Il avait accepté et ce samedi là, j'avais pris le premier train pour la gare de Londres.

Le train ralentissait au fur et à mesure qu'il s'avançait dans la gare. Les pierres rouges sur les murs du tunnel devenaient de plus en plus nettes, jusqu'à ce qu'elles ne cessent de se mouvoir sous mes yeux bleus. Je retirai le casque de ses oreilles qui continuait à jouer Lewis Capaldi, ce chanteur moldu que j'appréciais tant. J'attrapai mon sac à dos et me levai de son siège en récupérant mon téléphone portable, objet que je continuais à avoir du mal à utiliser. Je patientai derrière les autres passagers qui descendaient eux aussi et lorsque je fus enfin sur le quai, je regardai à droite, à gauche, avant d'avancer vers la sortie. Trois ans que je n'avais pas posé un pied sur le pavé londonnien, et voilà que c'était pour revoir mon frère. Je souris et passai les grandes portes de la gare avant de regarder mon mobile sur lequel un message affichait "Je suis désolé, Leen est malade, tu peux prendre un taxi ?". Je répondis en soupirant "Oui bien sûr ne t'en fais pas."

Mais je ne savais pas qui appeler, et quel était le numéro. Je levai les yeux et vis quelqu'un descendre les marches de la gare près de moi. Alors je levai la main et l'interpellai.


▬ Excusez moi ! Hm... Es-ce que vous sauriez qui je dois contacter pour avoir un taxi ? Je... Je ne viens pas d'ici...


Archibald Janaster
Archibald Janaster
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre] Empty
Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre]
Archibald Janaster, le  Lun 6 Avr 2020 - 17:29

Un week-end à Londres pour voir Roman, c'était le bon plan. Archibald n'avait pas eu un très bon début d'année. Entre problèmes personnels qui se sont enchaîner et les moments de doutes, ce premier trimestre de l'année n'était pas de tout repos pour le sorcier. Il était donc très heureux de voir que son frère lui avait proposé un week-end à Londres pour discuter, s'amuser et se retrouver. Dès qu'il lu la lettre, Archibald prit un parchemin et écrivit sa réponse. Il enroula le parchemin, l'attacha à la chouette et l'envoya vers son frère.

Pendant toute la semaine entre ce moment et aujourd'hui, Archibald n'a jamais arrêté de penser à son frère qu'il allait retrouver. Allait-il venir avec Balto? Avait-il changé? Qu'allaient-ils faire? Qu'allaient-ils se dire?

Il bouillonnait d'impatience. Le vendredi soir, il prépara ses bagages et se coucha tôt pour être sûr de ne pas louper le train.

Pendant le trajet, il prit un livre qu'il aimait lire pendant les voyages en train, il l'avait lu tant de fois qu'il pouvait prédire la ligne suivante mais il aimait tellement ce livre.  Il se plongea dans le roman quand le train démarra et il tourna la dernière page quand le train s'arrêta à Londres. Il n'avait pas vu le temps passer.

Il se leva, prit ses affaires et quitta le train. Pour une fois, il ne voulait pas écouter de musique en marchant, il voulait réentendre Londres, ses bruits, sa vie.  C'est quand il descendait les marches qu'il entendit que quelqu'un l'appelait. Il remarqua une jeune femme qui lui faisait un signe de la main; il vérifia qu'aucun signe de sa magie n'était visible, s'approcha de la jeune fille et entendit ce qu'elle lui voulait.

Elle était nouvelle et elle voulait un taxi. Le problème était qu'Archibald n'en savait pas plus qu'elle à ce sujet mais il ne voulait pas la laisser tomber.

- Bonjour, Eh bien, je suis désolé, je n'ai aucune idée de comment faire, mais je veux bien vous aider à chercher. A deux nous serons probablement plus productifs.

Il ponctua sa phrase d'un sourire qui se voulait amical.
Castielle Colt
Castielle Colt
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre] Empty
Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre]
Castielle Colt, le  Ven 24 Avr 2020 - 10:39

Comme c'est libre, je m'incruste  :mm:



Castielle en avait plein le dos. Debout dans l'espace étriqué séparant deux wagons du train qui filait vers Londres, sa valise entre les talons et les bras croisés sur sa poitrine, la jeune femme lançait à intervalle régulier des regards noirs autour d'elle. Les ados qui parlent trop fort, les abrutis qui prennent deux places à eux tout seuls, les mamies et leurs chiens débiles qui courent partout, les enfants qui crient ou qui regardent un dessin-animé le son à fond et sans casque sur leur tablette. L'enfer sur terre. Un enfer à roues mécaniques, qui  grince et qui les secoue dans tous les sens à chaque virage. Non, vraiment, Castielle aimait de moins en moins le train. D'autant plus qu'elle avait maintenant pris l'habitude de voguer sur les eaux silencieuses d'Europe, il n'y avait aucune comparaison possible entre les deux moyens de transport : à ses yeux, le bateau gagnait haut la main. Si elle avait pu revenir à Londres, même si c'était en canoë ou avec un radeau troué, elle aurait choisi cette option sans hésiter ! Malheureusement pour elle, à l'intérieur du pays c'était les lois de la ville qui régnaient. Elle devait donc prendre son mal en patience, enfermée dans ce véhicule d'acier et de verre qu'elle détestait tant.

La libération qu'elle ressenti en descendant du train était également proportionnelle à l'agacement certain qu'elle éprouvait à se retrouver noyée dans la foule. Tout le monde marchait de concert vers la sortie, vite prendre métro, correspondance ou taxi. Castielle regarda sa montre connectée pour regarder l'heure. Seulement il y avait tellement d'autres informations intéressantes dessus qu'elle dû répéter ce geste trois fois avant de retenir réellement l'heure une bonne fois pour toute. Elle n'était pas attendue au Ministère, son stage lui imposait un quota d'heure à horaire fixe, mais elle c'est pourtant bien là qu'elle comptait se rendre. Si elle n'y allait pas pour travailler, on ne pouvait pas le lui reprocher, toute citoyenne magique qu'elle était, elle avait bien le droit de flâner dans les couloirs d'un établissement publique, pas vrai ?

Sa destination se trouvant au coeur de la ville, le plus rapide aurait été de prendre le métro. Enfin non, le plus rapide aurait été de transplaner. Mais la sorcière n'avait toujours pas son permis, ah ! Donc elle allait devoir supporter encore plus de proximité avec son prochain, plus de bruit, plus d'enfants et d'ados et de mamies,... Rien que d'y penser, elle en avait des frissons. Alors, pour une fois, elle décida de changer de plan et se rua vers l'aire des taxi, pas loin de la sortie de la gare. Sur son passage elle bouscula sans ménagement deux zigotos qui étaient plantés en plein milieu du chemin. Un coup de valise dans les jambes faisait jamais du bien mais fallait pas rester sur la voie comme ça m'sieur dame hein !
Le pouce et l'index stratégiquement positionnés entre ses lèvres, Castielle siffla un taxi comme une vraie New-Yorkaise de série-télé (elle qui n'y avait mis les pieds que deux fois dans sa vie !).
« Hep ! Taxi ! », le bras levé au bord de la rue.
Les voitures-taxi typiquement Londoniennes avaient un certain style, l'Américaine devait bien l'avouer. Tournant la tête dans tous les sens pour voir si une d'elles commençaient à avancer dans sa direction ou non, Castielle repris dans son champ de vision les deux touristes qu'elle avait bousculé une seconde plus tôt. Un des deux lui étaient étrangement familier et il ne lui fallut pas longtemps avant de mettre le doigt dessus. Janaster, le Prof de Méta !

Étonnée, Castielle se retourna vers lui et demanda sous la surprise : « Bah m'sieur, qu'est-ce que vous faites-là ? »
Les sorciers adultes et en possession de permis de transplanage se faisaient ch*er à prendre un moyen de transport aussi désagréable que le train moldu? Là pour le coup, ça la dépassait. C'était absurde !
Archibald Janaster
Archibald Janaster
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre] Empty
Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre]
Archibald Janaster, le  Sam 16 Mai 2020 - 0:39

Il ne fit pas attention à la personne qui venait de le bousculer mais quand il comprit qu'on lui parlait Archibald tourna la tête pour voir qui lui adressait la parole. C'était une élève et il lui fallut quelques secondes pour la reconnaître. Il afficha un grand sourire et se tourna vers la jeune fille.

C'était Castielle Colt, une Poufsouffle, et pas n'importe laquelle, elle était préfète. Il ne savait pas exactement ce qu'elle entendait avec sa question donc il lui répondit de la manière la plus complète pos sible.

- Eh bien, en ce moment,j'aide cette jeune fille à se repérer dans la capitale mais si je suis dans la capitale c'est pour rejoindre mon frère qui vit dans les environs. Et toi?
Castielle Colt
Castielle Colt
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre] Empty
Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre]
Castielle Colt, le  Sam 16 Mai 2020 - 12:38

Question simple, réponse simple. Le professeur de métamorphose était un des rares adultes à parler normalement à ses élèves. Les autres aimaient trop partir dans des délires d'éducation à base de "trouve la réponse toi-même" ou autre "j'ten pose de ces questions !". Le pire étant la directrice de l'école qui ne parlait couramment que le mépris et la condescendance. Castielle aimait les gens naturels et qui pétaient pas plus haut que leur c*l, donc forcément elle répondit au professeur avec un sourire franc.

« J'vais au Ministère. »
Quoi ? Réponse simple aussi, non ? Coup d'oeil jaugeur vers la dame à qui il voulait donner un coup de main. Yeux plissés derrière ses verres scrutateurs, la préfète tente de resituer ce joli visage. Mais non, il ne lui disait rien. Des tatouages au niveau du poignet, signe distinctif dont elle se serait souvenue normalement. Sa mémoire lui faisait défaut ou bien la concernée avait quitté l'école avant qu'elle-même n'y débarque, fraîchement déracinée de sa terre natale de l'autre côté de l'Atlantique. Elle avait l'air jeune et était plus grande qu'elle, ce qui n'était pas bien difficile vue sa taille mais quand même. Sorcière ? Pas Sorcière ? La mystère restera entier jusqu'à présent.

« Pourquoi vous vous infligez le train alors que vous pouvez... enfin vous savez, aller plus vite ? A votre place j'aurais pas hésité une seconde. »
Dans son dos, un klaxon fit sursauter plusieurs personnes sur le trottoir. Elle avait appelé un taxi, le voilà qui s'impatientait ! Castielle se retourna à moitié pour faire signe au chauffeur d'attendre une toute petite minute. Elle savait qu'il en profiterait pour faire tourner le moteur. Hé, la vie est déjà assez difficile avec toutes ces voitures électriques et intelligentes, les pauvres travailleurs de la route peuvent bien grappiller une minute ou deux en plus de course de temps en temps, non ?

Ses yeux noisettes de retour sur ses interlocuteurs, Castielle haussa les épaules à l'intention de la femme en demande d'aide. « Tu peux le prendre s'tu veux, je suis pas pressée. Si t'as besoin du plan du métro y a une appli gratuite, les codes sont dans tous les espaces publics. Et si le gars essaie de te faire payer la course plus de 50£, fais lui comprendre que t'es pas une débile de touriste. »
Clin d'oeil, clin d'oeil.
En réalité, Castielle avait été la première à se faire avoir par les taxis de la ville. A son arrivée et avec un accent comme le sien, c'était comme si il était marqué "pigeon" sur son front. Elle avait dû se faire violence pour ne pas claquer trop de portières et c'est comme ça qu'elle avait fini par lisser son accent, à contre-coeur.

« Il habite près du centre votre frangin ? On peut faire le chemin ensemble ? »
Le tourbillon du transplanage serait toujours plus agréable que n'importe quel métro ou taxi. Derrière son dos, la jeune femme croisait les doigts pour se porter chance.
Archibald Janaster
Archibald Janaster
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre] Empty
Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre]
Archibald Janaster, le  Sam 16 Mai 2020 - 12:52

Castielle était directe et ça ne déplaisait pas à l'enseignant. Ca lui changeait des élèves qui avaient peur de le froisser ou de lui manquer de respect. Elle lui demanda pourquoi il s'embêtait à prendre le train quand il y avait des moyens plus faciles en tant que sorcier.

- Disons simplement que le train est moins fatigant, sauf quand il y a des enfants en bas-age. Un sourire amusé et un roulement d'yeux éxagéré. Et ça me permet d'écrire le temps du voyage.

Le taxi fit sursauter Archibald également, il était tellement pris dans sa discussion avec Castielle qu'il en avait oublié l'existence de bruits citadins. Pour lui, il était de retour à Poudlard et un klaxon était aussi inhabituel qu'un hélicoptère. Il fut surpris de voir que la Poufsouffle laissait son taxi à la jeune fille qui avait besoin d'aide et donna quelques livres anglaises à la jeune fille pour payer une partie du taxi au cas où le chauffeur augmenterait sa marge.

Il se tourna ensuite vers Castielle, Elle lui proposait de marcher ensemble et il n'était pas contre l'idée, c'était bien d'avoir un peu de compagnie dans la ville. Elle allait au Ministère c'était sur son chemin.

- Bah Il habite pas loin du Ministère donc si tu veux on peut faire un peu de marche ensemble oui. Tu as quelque chose d'important à régler?

Archibald fit signe à la jeune fille qui lui avait demandé de l'aide et attendit Castielle pour commencer à marcher.
Castielle Colt
Castielle Colt
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre] Empty
Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre]
Castielle Colt, le  Mar 19 Mai 2020 - 18:47

Moins fatiguant ? Le train ? Cet avis donné avec le plus grand des sérieux laissait Castielle dubitative. Un sourcil levé et les lunettes d'une couleur confuse, la sorcière n'insista pas pour autant, ne voulant pas lancer un débat sur le meilleur moyen de transport moldu et sorcier confondu. Elle se savait incapable de faire preuve d'objectivité, déjà en temps normal, mais là encore moins sur ce sujet ! M'enfin chacun trouve minuit à sa porte, c'est pas ça l'expression ?

Acquiesçant à sa proposition d'entamer une marche commune, la Poufsouffle amorça le mouvement d'un pas assuré. Cette ville, elle finirait par la connaître aussi bien que sa poche. Faut dire que même si c'est une capitale, Londres reste une capitale à l'Européenne. C'est-à-dire trois fois plus petite que n'importe quelle ville d'Amérique de l'est ! Le pire étant que malgré leur petitesse, ces villes du vieux continent étaient mille fois plus incompréhensible et illogique. Chez elle tout était droit et clair, les rues numérotées, les carrefours identifiables. Ici c'était le bordel, et pas qu'un peu ! Les rues se chevauchent, portent pas toujours de noms visibles, il n'y a aucune logique dans l'architecture ou le réseau routier ! L'Europe était vraiment le brouillon d'essai des Etats-Unis. Le genre de premier croquis plein d’annotations et de ratures, avant de s'attaquer au propre, plus organisé et soigné. Mais du coup, à force de s'y perdre et de pester contre toutes les statues, plaques et fontaines d'embranchements, Castielle avait fini par apprivoiser la carte Londonienne.

« Nan rien d'important, je suis en stage là-bas, je voulais juste laisser traîner mes yeux et mes oreilles par-ci par-là. Me rendre utile m'voyez ? Puis mon père travaille dans le coin donc ça faisait d'une pierre deux coups. » Se tourner les pouces, c'était pas le délire de Castielle. Elle préférait de loin l'action ou au moins une promesse d'action. Et puis, même si elle ne l'avouera jamais à voix haute, il y avait une femme au Ministère qu'elle voulait voir. Ou plutôt revoir. ais le bâtiment administratif le plus imposant et important de tout le pays était grand et aussi grouillant qu'une fourmilière, jusqu'à présent elle n'avait pas revu la dame en question.

Les rues piétonnes de Londres avaient leur charme, il fallait l'avouer. Les pavés propres et lisses, les devantures dégagées. Pourtant, partout où l'on posait les yeux, on tombait sur un panneau, un écran ou une affiche publicitaire. Aucun repos pour les yeux et ça avait le don d'agacer les militants anti-pubs du collège du coin. Les étudiants en socio et autres trucs du genre adorent se plaindre de tous ces affichages. La jeune femme, elle, s'en fichait royalement. C'est même avec un intérêt moyen qu'elle s'arrêta une seconde pour regarder le nouvel écran holo servant à faire la promotion d'un concert d'Amélie Sky. C'était quoi, la deuxième fois qu'on rallongeait sa tournée ? Incroyable.

« Signez pour dépolluer notre espace visuel ! » et voilà, un sociologue en couche-culotte qui leur saute dessus avec son papelard. Castielle le repousse en grognant un « Dégage ! » catégorique. Peut pas avoir la paix cinq minutes dans cette ville c'est dingue ! D'ailleurs elle allait le dire, tellement ça venait du coeur. « On peut pas avoir la paix cinq minutes dans c'te ville, c'est dingue ! ». Voilà.
Archibald Janaster
Archibald Janaster
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre] Empty
Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre]
Archibald Janaster, le  Mar 19 Mai 2020 - 19:45

La jeune fille était en stage et se baladait en ville, rien d'exceptionnel. Elle ne semblait pas être très fan de la capitale britannique. Archibald, lui, profitait de la balade, une légère brise lui caressait le visage et le bruit de la ville commençait à devenir silencieux à cause de l'habitude. Le sourire aux lèvres, il regarda Castielle envoyer balader un moldu qui venait parler d'une pétition. Archibald était curieux donc il fit signe au gars de venir. Le sourire au lèvres, il le salua.


- Bonjour, excusez la jeune fille, elle ne semble pas d'humeur à sauver notre panorama visuel.  De quoi parle votre papier?

- Oh eh bien je vous remercie de vous arrêter, nous nous battons contre la propagation des publicités qui pollue notre espace visuel, elles sont partout et aide les entreprises à devenir plus riches.

- Pourquoi?

- Pourquoi quoi?

- Pourquoi vous dites ca? Qu'est ce qui vous fait dire ça? Développez

- Bah, je sais pas moi, s'il y a plus de pub les gens vont avoir envie d'acheter plus de trucs et donc les grosses entreprises vont s'enrichir encore plus.

-  Ca se défend, mais si je vous dit que je tiens une biscuiterie, et que par exemple le dimanche matin après la messe, je vais devant l'église et je distribue des cookies en disant qu'il viennent de chez moi est-ce que  vous trouverez que je pollue l'espace public?

- Non voyons, il ne faut pas être ridicule.

- Pourtant, j'irais voir des gens qui ne m'ont rien demandé, j’apparaîtrais devant eux sans qu'il s'y attendent et leur parlerai de mon entreprise d'un coup comme ça.

- Oui mais vous êtes une personne seule, sans vouloir vous vexer, ça m'étonnerait que vous soyez une grosse multinationale qui vit sur le dos des pauvres.

- Même si je l'étais, est ce que vous changeriez votre discours? Cela vous discréditerais immédiatement.


L'homme ne sachant pas quoi répondre reste figé. Archibald tire un paquet de biscuit de sa poche, le donne à l'homme et rejoint Castielle pour continuer leur marche.

- Tu vois il ne suffit pas de leur dire non, il faut leur prouver que ce qu'ils disent ne fait aucun sens.
Castielle Colt
Castielle Colt
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre] Empty
Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre]
Castielle Colt, le  Mer 20 Mai 2020 - 10:03

Rembarré à la Castielle, le militant comprend qu'il ne doit pas s'acharner sur elle. Mal lui en pris d'alors jeter son dévolu sur son compagnon de route, déclenchant ainsi un échange dont la jeune femme se serrait bien passé. N'écoutant pas un mot du professeur, la Poufsouffle continua son chemin encore un peu plus loin, voulant s'éloigner de la conversation qui allait se jouer ici. Elle en profita pour regarder sa montre. L'écran noir et lisse lui mettait en avant son absence d'occupations de la journée. Après tout, sa visite au Ministère n'était pas officielle et elle n'allait pas noter dans son agenda toutes les fois où elle allait causer avec son père, ce serait ridicule ! Ce manque d'activités la rongeait, elle ne saurait pas dire pourquoi mais ces derniers temps elle ne se laissait pas une minute de répit. Sans doute le stress de ces derniers mois. Même si elle ne voulait pas l'admettre, elle en portait encore les cicatrices. Et son semblant de boulot à la Brigade faisait office de pansement temporaire. Et il y avait cette femme qu'elle voulait absolument retrouver, quelque chose en elle lui disait que c'était à elle qu'il fallait qu'elle parle. Et ce même si le sujet de la conversation n'était pas des plus réjouissants.

En parlant de conversation et de réjouissances, voilà enfin m'sieur Janaster qui laisse derrière lui un étudiant tout perturbé. Pas besoin de lunettes aux couleurs adaptables pour lire la confusion sur son visage, une seconde plus tôt si assuré ! Elle aussi, elle l'avait été, sûre d'elle et de ce qu'elle pensait. C'est même au nom de cette certitude qu'elle s'était permise d'être aussi désagréable envers bien des gens. Et maintenant regardez-la, se dirigeant exactement là où on le lui avait prédit quand elle niait en rageant comme une enfant qui refuse d'accepter l'heure du coucher. Ça craignait, cette sensation de se rendre compte qu'on était à côté de la plaque. Ça craignait grave même ! C'en était à un point où ça pourrait presque déclencher un mécanisme de rejet, par pur esprit de contradiction, et lui faire tout abandonner, à Castielle. Après tout rien ne l'empêchait de raccrocher son stage et de partir en mer, trouver un travail dans la marine ou quelque chose comme ça. Ce serait pas si mal en fin de compte, pas vrai ?

Sauf qu'il y avait une raison à son choix.
Et ça tenait à quelque chose d'un peu plus solide qu'une conversation avec une inconnue dans la rue.
Ça tenait sur des bases un peu plus concrètes.
Il fallait juste qu'elle s'en rappelle, quand elle doute.

Poignet abaissé mais téléphone en main. Castielle hocha distraitement la tête et lâcha un « Ouais sans doute » au hasard en guise de réponse à Janaster. Elle ne l'avait pas du tout écouté mais il semblait content de lui. De toute manière, c'était le prof qui était toujours content tout le temps. Toujours le sourire, toujours la bonne humeur. La jeune femme, elle, ça n'avait jamais été son délire. Mais ça ne l'empêchait pas de reconnaître cette qualité chez les autres. Les yeux aspirés par son écran, la préfète agissait avec la technologie comme une addict en manque. Faut dire qu'au château les ondes magiques empêche le moindre petit appareil électronique de fonctionner, alors une fois dehors elle se faisait plaisir ! Le plus kiffant étant les messages instantanés : quel plaisir ! Elle envoya une bulle dans la conversation numérique avec son père, le prévenant qu'elle était en route et qu'elle ne tarderait pas. C'était nettement plus pratique que ces satanés piafs qui mettent des plombes à atteindre leur destination !

Se rapprochant du centre de la ville, Castielle finit par demander, de but en blanc et sans transition : « Vous pensez quoi du Ministère et des Phénix, vous ? ». Question faussement innocente, toujours les yeux noisettes focaliser sur l'écran. Depuis des jours qu'elle se posait elle-même la question, elle n'était pas contre un avis extérieur. Pour une fois.
Archibald Janaster
Archibald Janaster
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre] Empty
Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre]
Archibald Janaster, le  Mer 20 Mai 2020 - 13:29

Les qui? Archibald mis un certain temps avant de comprendre de qui parlait Castielle. Ahhhh euh? Qu'est ce qu'il en pensait, en réalité, il ne s'y intéressait pas du tout. Tant que tout fonctionnait, il s'en fichait pas mal. Il s'arrêta devant une boutique de jeux vidéos, regarda les dernières sorties et jeta un coup d'oeil à Castielle qui était sur son téléphone.

- Toi aussi certaines technologie moldue te manquent à Poudlard?

Il sourit à la préfète et se concentra sur la question qui lui avait été posé.

- Si tu veux mon avis, je ne suis pas du tout cette histoire, les seules fois où j'ai la Gazette du Sorcier dans les mains c'est pour faire les mots croisés. Je trouve les informations toxiques, elle ne montrent que le côté négatif des choses. Mais ce n'est que mon avis. Tu en penses quoi toi?

Archibald regarda au dessus de l'épaule de la jeune fille, il y avait un enfant qui était tombé et Archibald ne put s'empêcher d'avoir un léger rire. Il reposa ensuite les yeux sur Castielle, prêt à écouter sa réponse.
Castielle Colt
Castielle Colt
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre] Empty
Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre]
Castielle Colt, le  Jeu 21 Mai 2020 - 17:22

Les nouvelles que Castielle fait défiler d'un mouvement régulier du pouce ne sont ni bonnes ni intéressante. Une vague polémique sur la sauvegarde du patrimoine, des marronniers par-ci par-là, des faits divers. Depuis quand ses réseaux étaient saturés de trucs aussi insignifiants ? Elle ne se souvenait pas du moment où ça à basculé. Notification. Réponses de son père, qui dit qu'il est en réunion mais sortira bientôt du bureau pour l'accueillir à l'entrée. Cool. Mais en attendant, elle avait jeté un pavé dans la marre et aucune vague ne lui revenait aux pieds. Sous le manque de réponse du professeur, la sorcière grimaça un peu. Elle ne s'attendait à rien de sa part, elle ne le plaçait instinctivement pas sur l'échiquier politique sorcier. Elle ne lui avait pas demandé ça en quête d'une réponse de grand sage, le genre qui illumine l'esprit d'un apprenti qui finira par se servir de cet apprentissage pour vaincre le grand méchant de l'histoire ! Non, on n'était pas dans un dessin-animé. Et il n'y a pas si longtemps que ça, c'était elle, la méchante de l'histoire. Faut croire que jouer les héro est plus compliqué que prévu.

Petite machine moldue retournée dans sa poche, Castielle fixa la vitrine du magasin de jeux vidéos. Elle ne regardait pas vraiment la nouvelle démo du jeu en vogue en ce moment, ses yeux noisettes perdus plus loin que la réalité tangible au bout de son nez. La préfète haussa les épaules.
« En vrai, j'en sais rien non plus. J'imagine que chacun fait du mieux qu'il peut avec ce qu'il a. Y a rien qui va mais faut faire avec. Enfin j'crois. »
La politique, c'était un de ces bordels ! Les Mangemorts sont partout et nulle part à la fois, les Phénixs sont si peu identifiables que n'importe qui peut faire passer n'importe quelle destruction par le feu pour leur oeuvre, les Aurors sont tout aussi incapables de trouver les mages noirs du pays que n'importe qui d'autre et pourtant tout ce beau monde trouvait le temps et l'énergie de se tirer dans les pattes ! Castielle ne savait plus quoi penser ni qui croire. Les mots de la dame résonnant dans sa tête à chaque fois qu'elle pense savoir quelque chose : « Tu ne réagis pas du tout exactement de la manière dont les auteurs du feu le souhaitent. ». A ce niveau-là d'incertitude, le climat ambiant virait à la paranoïa. Et la jeune femme ne voulait en aucun cas tomber dans un tel travers !

Remontant ses lunettes sur son nez, un geste à la fois encourageant et réconfortant, Castielle décida que ça ne valait pas le coup de s'acharner. Elle devait faire, elle aussi, du mieux qu'elle pouvait avec les moyens à sa disposition. Pour l'instant, contentons-nous de ce que nous avons à portée.
« Mais ouais la technologie ça me manque trop à l'école. J'en peux plus de devoir m'éclairer à la bougie et envoyer du courrier par oiseaux alors qu'un simple sms et une ampoule aurait été mille fois plus pratique. Puis plus pouvoir écouter de musique en faisant du sport c'est ch*ant aussi. Et devoir laisser ses sims en plan pendant des mois ça craint. Ils meurent tous seuls avant qu'on puisse intervenir. » Petite plaisanterie appuyée par la vidéo promotionnelle de la nouvelle extension de ce jeu séculaire. Non vraiment, cette licence est tellement vieille plus personne ne se rappelle quand elle a commencé ! Mais à chaque édition les créateurs offrent aux joueurs encore plus de possibilités de faire mourir leurs personnages de manières atypiques. Un drôle de concept pour lequel Castielle n'avait jamais eu assez de patience pour pouvoir l’exploiter jusqu'au bout.
« Vous jouez à quoi vous ? Plutôt console physique ou bien des jeux en holo ? »
La réalité virtuelle, l'ultranet, les hologrammes, quelle époque incroyable elle vivait pour profiter de tant d'outils au service du jeu !
Archibald Janaster
Archibald Janaster
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre] Empty
Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre]
Archibald Janaster, le  Jeu 21 Mai 2020 - 18:44

Cela faisait longtemps qu'il ne jouait plus, il était trop souvent à Poudlard et il ne pouvait pas emmener sa console à l'école. Il regarda Castielle et tenta d'être clair.

- Bah je ne joue pas depuis un moment mais je jouais souvent sur console, j'ai un peu de mal avec les hologrammes. Probablement mon âge avancé, j'ai presque trente ans tout de même.

Il eut un léger rire et se rendit compte de sa phrase, en effet, il avait presque trente ans et il ne savait pas trop quoi en penser. Il mit cette pensée dans un coin de sa tête et sourit à Castielle.

- Et toi? Tu joues sur quoi quand tu ne tues pas tes sims?

Il se tourna vers le trottoir et se remit à marcher. L'enfant qui était tombé avait disparu, tout le monde avait disparu, comme s'ils avaient été balayés du monde, puis il vit un couple de personnes âgées qui marchait ensemble. Archibald leur sourit et continua sa marche.
Castielle Colt
Castielle Colt
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre] Empty
Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre]
Castielle Colt, le  Ven 22 Mai 2020 - 19:16

La réflexion sur l'âge fit lever les yeux au ciel à Castielle. Qu'est-ce qu'ils avaient les adultes à toujours justifier leurs décisions chiantes par le prétexte de l'âge. A croire que c'était un totem d'immunité multifonction ! Les gens n'assument pas ou bien se cherchent des excuses : quand on veut on peut, point barre. La jeune femme entrait dans la vie active. D'ici quelques mois, elle serait officiellement majeure selon la loi des sorciers et l'année prochaine elle le sera également aux yeux des moldus. Autrement dit, la rigolade c'était terminé. Enfin c'est du moins ce qu'on essayait de lui faire croire. Elle, elle savait que ce n'était qu'une question d'organisation. Comment ? Parce qu'elle vivait la même chose avec tous les autres élèves de sa promotion à Poudlard. Tous ont l'excuse des examens approchants à la bouche. Pas le temps de ci ? Oui mais les ASPIC ! Pas le temps de ça ? Oui mais les ASPIC ! S'est planté sur ci ? A mal parlé à machin ? N'a pas eu le temps de faire tel ou tel truc ? OUI MAIS LES ASPIC ! Que de la poudre aux yeux. Si tu veux jouer, tu te lèves plus tôt. C'est ce qu'elle faisait, elle, avec le sport. Et pour les loisirs, il y avait toujours moyen de trouver une parenthèse dans sa journée pour se détendre trois minutes. De l'organisation, oui, mais surtout de la volonté. Et ça, que ce soit les septième année de Poudlard ou les adultes, ils avaient tendance à l'oublier un peu vite.

Castielle se jura, au vu de tout ceci, qu'elle ne serait jamais une adulte qui n'a jamais le temps de jouer ou de se faire plaisir. Parce qu'au sinon à quoi bon s'acharner ? Quel intérêt ?

« Nan mais je disais ça comme ça. Les jeux de patience c'pas mon truc, j'ai du y jouer genre deux fois dans ma vie aux sims et je pense que mon record c'est trois heures de jeu maximum avant de tout éteindre. Je préfère les jeux d'action genre celui-la, là ! »
D'un doigt énergique la sorcière pointa une affiche holographique proche de la porte d'entrée du magasin. C'était ce genre d'incrustation de minuscules écrans sur le papiers, réagissant quand on le regarde ou passe devant, pour projeter une image le temps qui a été programmé. Apparemment ça faisait fureur en ce moment et les commerçants se faisaient plaisir à les mettre en évidence là où il y a du passage. D'ailleurs il ne fallut pas longtemps avant que l'holo ne fasse apparaître une guerrière fière et droite, lançant un coup d'épée lumineuse dans l'air avant de reprendre la position qu'elle a sur la jaquette de sa boite de jeu. Classe. Tout simplement.
« Paraît que c'est inspiré d'un vieux truc, du siècle passé, une saga culte que j'ai jamais vu. Mais c'est grave bien, dommage qu'il faille attendre encore un an avant la suite. »

Au loin le décompte d'un horloge à coups de Ding Dong. Il ne fallait pas non plus trop traîner, sinon elle allait faire poireauter son père pour rien ! N'empêche que cet interlude avait redonné un peu de bonne humeur dans la tête de Castielle qui glissa un regard et un sourire espiègle à son professeur.
« Mais à un âge aussi avancé que celui de trente ans je suppose que vous serez plus du genre à jouer à pac-man ou dance dance revolution ~ »
Dans le genre antiquités, ça se posait là ! Même si y avait forcément quelque part dans cette ville un cinglé de rétro qui avait encore ce genre de jeu dans sa salle d'arcade. Y faut de tout pour faire un monde, que voulez-vous !
Archibald Janaster
Archibald Janaster
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre] Empty
Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre]
Archibald Janaster, le  Ven 22 Mai 2020 - 22:45

Pac-Man? DDR?

Archibald sourit intérieurement et joua le choqué.

- Pardon? Tu me prends pour un ancêtre ou comment? Non je joue pas qu'à des vieux jeux. Par exemple j'ai récemment acheté Dragons of Legends. C'est drôle de voir comment les moldus perçoivent la traque de dragons.

C'est vrai que le jeu était beaucoup trop direct, comme si les moldus sous-estimaient les gros lézards. Mais Archibald aurait aimé voir un des développeurs face à un Magyar à Pointes ou un Norvégien à Crêtes.

Archibald se tourna et se prit le coin d'une fenêtre dans le nerf de l'épaule. Ce contact le pétrifia.

- Oh Pu...naise...

Il se frotta l'épaule et regarda Castielle, il a encore dû passer pour un pignouf mais bon, il n'était plus à ça près.
Castielle Colt
Castielle Colt
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre] Empty
Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre]
Castielle Colt, le  Lun 25 Mai 2020 - 10:26

Castielle avait l'habitude que ses conversations se finissent toujours par une sorte de bras de fer. Qu'elle y mette toute la bonne volonté du monde n'y changeait généralement rien, à un moment et inévitablement, ça dérapait. A cause d'un de ses accès de colère, d'un mots de travers ou encore d'une pique lancée avec sarcasme sans pouvoir s'en empêcher. La préfète excellait dans son rôle de figure d'autorité inflexible mais avait beaucoup plus de mal à nouer des relations positives à long terme. A chaque fois, ça se finissait mal. Elle en était venu au constat qu'elle ne saurait pas du tout comptabiliser ses amis sur les doigts d'une main, déjà qu'elle galérait à savoir qui déterminer comme amical ou non. Bref, ce fut donc avec soulagement que la jeune femme apprécia que le professeur ne prit pas sa blague de travers. A Poudlard ce n'était pas les rabats-joie et les membres de la team premier degré qui manquait, au moins lui savait repérer de l'humour là où il était !

Souriant de toutes ses dents à ce curieux mais joyeux personnage qui l'accompagnait dans les rues de la capitale, Castielle renchérit :
« Quoi ? Mais vous avez pas battu le record de Dumbledore en longévité ? J'suis déçue m'sieur ! Moi qui avait parié gros sur vous, ça va me faire perdre un paquet de gallions c't'histoire. AHA ! Ça va, rien de cassé ? J'ai pas pris option médicomagie alors faut pas compter sur moi pour soigner les bobos. »
Qui était l'abruti qui laissait sa fenêtre ouverte au rez-de-chaussée comme ça ? Les gens étaient vraiment trop insouciants ici ! Ou inconscients. Ou les deux. Toujours est-il que durant ses quelques jours de stage au Ministère, Castielle avait déjà suffisamment entendu d'histoires de vol de balais et de théières pour devenir plus méfiantes de son prochain qu'elle ne l'était avant. Le plus drôle étant que cette méfiance s'accompagnait aussi d'un plus grand désir de protection des gens spoliés. Ah ça, si jamais elle mettait la main sur un de ses chapardeurs elle comptait bien lui faire regretter ses gestes ! Attention à brigadière stagiaire Colts, c'est elle qui vous le dis !

« Les gens font pas assez attention, après on s'étonne qu'y a des accidents ! 'tain vous savez ce qu'on a eu la dernière fois, comme plainte ? Un type trop porté sur l'élevage de radis. Bah son voisin s'est réveillé un matin avec des feuilles partout dans son appart mais surtout dans ses oreilles ! Le gars testait un nouvel engrais magique et ça a dégénéré durant la nuit. Truc de dingue ! Ils en sont presque venus aux mains dans le bureau, j'vous jure ! Si les gens faisaient plus attention à ce qu'ils font et aux conséquences sur les autres, on serait plus tranquille. »
D'ailleurs, par soucis de tranquillité, Castielle se jura de ne JAMAIS raconter cette anecdote en présence de Daisy. La botaniste en herbe en aurait des étoiles dans les yeux rien qu'en entendant qu'un tel engrais puisse exister. En moins de deux la salle commune serait transformée en jungle infestée de plantes carnivores et ce serait un véritable carnage. Non, vraiment, faudra garder tout ça top secret pour éviter les problèmes de cet ordre.
« Bon par contre ça voudrait dire qu'on aurait moins de boulot aussi, c'moins cool mais voilà quoi ! »

Les deux compères n'étaient plus très loin de la City. Le temps passe plus vite quand on s'amuse, quel dommage ! Pour le coup Castielle ne regrettait pas d'avoir cédé son taxi.
Contenu sponsorisé

Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre] Empty
Re: Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 2

 Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin... [Libre]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Gare-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.