AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -23%
TV QLED Samsung QE65Q65R 2019
Voir le deal
999 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Les Docks
Page 1 sur 1
La nuit noire colorée [En cours]
Loredana Sparks
Loredana Sparks
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



La nuit noire colorée [En cours] Empty
La nuit noire colorée [En cours]
Loredana Sparks, le  Lun 9 Mar 2020 - 22:13

Saison XXX - Printemps

Il faisait froid. La grosse écharpe d’hiver remontée jusqu’au nez pour protéger un visage agressé par le vent frais, glacial, les soirées étaient encore très fraîches dans le coin. J’étais partie à la recherche d’un endroit désert où me rendre, personne ne devait voir, ne devait nous voir et je ne voulais pas faire ça à la Cabane, ne voulant pas qu’Arty me surprenne. Après tout, c’était une sorte de surprise qui lui ferait peut-être plaisir – ou peut-être pas. Il avait toujours été hypnotisé par mes changements capillaires. Peut-être qu’une évolution du don pourrait le surprendre davantage, j’aimais voir son regard briller, cette sensation que nous avions encore pleines de surprises l’un pour l’autre. Ce n’était donc pas le Poufsouffle qui devait me rejoindre ce soir, mais bien la petite Poudlardienne que j’avais prévenu par courrier afin de lui donner ce lieu de rendez-vous. Ce soir, on allait travailler ma Métamorphomagie !

Il y a quelque temps, presque un an, j’avais tenté une leçon de contrôle avec Arty qui avait rapidement tourné au vinaigre, s’était terminé en rupture dans une Cabane brisée au sens propre et au figuré, deux cœurs brisés et des éclats de verre brisés. Je ne pouvais prendre le risque qu’une nouvelle dispute éclate, nous ne parvenons pas à se contenir malgré les efforts de ces derniers mois, l’envie que la relation marche enfin ; nous ne pouvions pas vivre l’un sans l’autre, nous ne faisions que survivre, et encore… J’avais donc contacté ma meilleure amie, d’une plus grande patience, d’un plus grand calme, peut-être plus simple de me canaliser dans ses conditions. Je lui avais donné rendez-vous sur les Docks, en ce soir de début de printemps.

Les bras croisés pour me réchauffer, je vois sa chevelure rose au loin malgré l’obscurité naissante. Elle approche et mon sourire s’élargit, ravie de constater qu’elle semblait aller bien. C’était l’impression qu’elle donnait en tout cas. Je la prends doucement dans mes bras, une brève étreinte suivie d’un comment tu vas ? Prendre les nouvelles de la jaune et noir, prendre des nouvelles de Poudlard aussi, de sa vie en générale. Nous nous voyons si peu. J’ai un endroit où on pourra être tranquille. Je lui tends le bras pour qu’elle l’attrape et nous fait transplaner sur un toit délabré, désert, là où personne ne pourrait nous trouver. C’est une habitude d’Arty, ça permet d’être tranquille. Je m’installe sur le béton, le frappant des mains pour inviter mon amie à faire de même. Je lui prends les mains pour lui expliquer sa venue. Il faut que je contrôle ma Métamorphomagie. Il faut que je trouve le moyen de découvrir ce que je peux faire. Tu peux m’aider ? Le sourire aux lèvres, les yeux doux, il fallait qu’elle accepte.
Theya Alomora
Theya Alomora
ModérationPoufsouffle
Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


La nuit noire colorée [En cours] Empty
Re: La nuit noire colorée [En cours]
Theya Alomora, le  Mar 10 Mar 2020 - 17:57

Colors

La lettre délicate dépliée entre tes mains, parcourant de tes doigts l'encre encore fraîchement déposée pour un rendez-vous crépusculaire dans les Docks de Londres. Une rencontre qui te faisait sourire, une rencontre mystérieuse à laquelle il n'y avait aucun raison mais pourquoi en avoir une quand c'était elle ?

Tu refermais la lettre avec pour objectif de faire passer cette journée le plus rapidement possible afin de la retrouver, de discuter, de raconter vos vies comme à l'accoutumée. Et bien-sûr, savoir pourquoi un rendez-vous en ce lieu de l'Est de Londres, avec pour décor La Tamise qui se reflète sur les façades artistiques des rues.
Des nouvelles avec Arty ?
Une simple soirée entre fille ?
Ou peut-être rien une toute autre demande.


Les rencontres se faisaient rares avec ton amie - beaucoup trop, tu pouvais parfois être nostalgique de ces instants de folies partagés avec elle, de cette relation fusionnelle dont vous vous étiez éprise dès le début. Cet relation l'était toujours et le serait toujours, tu l'espères, que serais-tu sans elle dans ta vie ? Certainement encore dans les bras de l'abruti sifflant car bien trop stupide pour le repousser tu aurais été sans elle.

Désormais tu étais - presque - femme accomplie, encore bien trop jeune et aux idées irréfléchies de l'adolescence pour dire que tu étais une vraie femme. Tu découvrais encore tes limites, en matière d'amour, d'amitié, de vie tout simplement. Tes projets se dessinaient petit à petit alors que Poudlard n'était toujours pas terminé mais tout se passait bien pour toi. Tu étais amoureuse, il l'était aussi, et votre relation n'était pas prête de s’essouffler de si-tôt. Un soupir s'échappait de tes lèvres alors que tu faisais claquer la porte de la ménagerie animalière. D'un geste de la main tu jetais ton écharpe vers l'arrière, laissant échapper un peu de buée de tes lèvres en observant le ciel se nuancer d'un kaléidoscope de couleurs crépusculaires mêlées au tourbillon de ta chevelure rosée.

La spirale colorée s'achève doucement, pour reprendre ton équilibre afin de retrouver ta meilleure amie qui doit attendre ton arrivée non loin de là. Comment ne pas la reconnaître au premier regard ? Sa crinière et se sourire communicatif. Un doux câlin qui était devenu une habitude à chaque rencontre - toujours un bonheur de la serrer contre toi - c'était votre simple bonjour, pas de bise, juste une étreinte. Je vais superbement bien, et toi ? Tu es rayonnante ! - comme les derniers rayons solaires menant à l'obscurité. Cela ne pouvait que te rendre plus heureuse de la voir dans cet état, et tu souhaiterais que tous vos futurs moments soient ainsi. Elle, rayonnant auprès de son loup au clair de lune, et toi au Paradis avec ton ange.

Un nouveau tourbillon vous emporte pour vous faire atterrir sur un toit, une vue magnifique qui s'offre à vous. Pas le temps de profiter qu'elle appelle déjà ta présence près d'elle à coup de tape contre le béton, et tu te met face à elle en tailleur. Frottant tes genoux avec la paume de tes mains et écoutant la demande de ton amie. Sa requête te fait sourire et tu fais mine de te décomposer, le regard se dirigeant derrière elle comme pour lui faire une frayeur. Joueuse la petite -

Tu rigoles doucement et lui attrape la main Bien sûr que je vais t'aider, et t'inquiète y a pas de dragon qui approche, ni personne ! Y a que toi et moi je voulais juste... Te faire une petite blague disons ! Un auréole imaginaire vient se poser au dessus de ton crâne alors que tu lui fais ton sourire le plus charmeur et des battements de cils rapides - pour t'excuser il faut prendre un air innocent -.

D'un geste de la main tu effaces la plaisanterie, pinçant ton index et ton pouce que tu fais glisser à la verticale devant ton visage comme pour modifier ton faciès instantanément et prendre un air plus sérieux. Je sais que tu n'es pas du genre à garder ton calme, mais as-tu déjà pensé à la méditation ? Essayer de te concentrer sur toi, ce qui t'entoure Tu glisses tes mains sur ses genoux Sur l'ensemble de tes sens, créer une bulle où toi seule existe et laisser ton inconscient faire apparaître différentes choses dans ta bulle.

Calmement tu poses le dessus de ta main sous ton menton en Penseur de Rodin Ou bien ! Levant ton index comme pour indiquer une ampoule illuminée près de ta tête Utilisons la manière "forte" ! Essaie de te concentrer sur ma coupe de cheveux, tu les regardes, observes chaque détail, puis tu les visualises sur toi, et on voit, on fait une petite partie d'abord ! Tu souris puis lances Si tu veux on pourrait même faire moi en entier si tu y arrives un jour !




Loredana Sparks
Loredana Sparks
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



La nuit noire colorée [En cours] Empty
Re: La nuit noire colorée [En cours]
Loredana Sparks, le  Mer 11 Mar 2020 - 21:59


La tête tournée de l’autre côté, derrière moi pour avoir une réponse à ses yeux ronds qui s’étaient dessinés sur le visage de la jeune sorcière. Évidemment, je ne m’étais pas attendue à quelque chose de grandiose, ni de terriblement effrayant, sinon la Poufsouffle se serait sans doute levée, aurait crié peut-être aussi, je n’en savais rien. Toujours est-il qu’il n’y avait absolument rien derrière moi et c’est un regard exaspéré, suivi d’une tête qui se secoue de gauche à droit, un léger sourire sur les lèvres. Décidément, elle n’en manquait pas une, mais je la retrouvais et c’était le principal. Malgré tout, j’étais concentrée sur ma tâche du soir. L’envie absolue de commencer à devenir une Métamorphomage accomplie. Si j’avais encore du mal à vivre avec ce don, il me fallait m’entraîner et m’entraîner encore pour que cela devienne plus facile. Il était ce que j’étais et ne pas l’accepter serait rejeter une part de moi-même. Je refusais catégoriquement, de le refouler alors qu’il pouvait me servir pour bien des choses. J’étais devenue un caméléon et quel est la particularité d’un caméléon ? Le camouflage ! Le changement, s’adapter aux situations, s’infiltrer, surtout s’infiltrer. Avoir mille visages différents – pour ce point, cela viendrait probablement bien plus tard, peut-être jamais.

Alors c’est avec un sourire malicieux que je regarde mon amie me parler de méditation. Non. Ce n’était absolument pas quelque chose qui fonctionnerait sur moi. Ça s’agitait trop dans ma tête. La seule bulle que j’étais capable de créer était celle qui nous surplombait Arty et moi, nous entourait, nous faisant oublier le monde extérieur, totalement. À l’image de la boîte dont je lui avais parlé ce fameux soir de pleine lune. Juste une boite vide dans laquelle nous serions enfermés. En dehors de cela, j’étais incapable de créer quoique ce soit de calme et serein dans ma tête. C’était un vrai capharnaüm, peuplé de pensées, de rêves d’aventures rocambolesques. Un esprit alambiqué qui m’empêchait de remettre mes idées en place. Je secoue alors la tête d’un air sincèrement désolé. Je suis incapable de faire ça Theya, incapable. Mais il n’était pas question de partir dans un triste discours, sa seconde option était bien plus alléchante. J’ai essayé de m’entraîner avec Arty, c’est juste pas possible. Les souvenirs de cette terrible après-midi qui s’était terminée dans les larmes. Je vais essayer. Je fixe les cheveux de Theya avec une telle concentration qu’il serait compliqué de me faire perdre le fil des choses. La couleur était là, je crispe légèrement mon visage et la délicieuse couleur rose apparaît sur ma longue chevelure ondulée. Qu’en était-il du reste ? Le regard est incertain, je n’avais jamais essayé autre chose que la couleur.

Une fois de plus, je me concentre, regarde fixement, mais cette fois, c’est sur les longueurs que je me concentre. Comment raccourcir ? Comment retrouver cette texture, cette nature de cheveux différente de la mienne. Je tends une main pour les toucher, m’imprégner de leur douceur. Je me ravise rapidement, c’était ridicule. Comment être discrète s’il fallait à chaque fois toucher la personne en qui on voulait se changer ? Alors je ferme les yeux, la photo de Theya derrière les paupières, presque aussi nette que si j’avais eu les yeux ouverts. À la différence qu’il y avait ce côté brumeux et des particules colorés qui apparaissaient ça et là, création de l’imaginaire. J’essaie, j’essaie, à m’en donner mal au crâne. Je pousse un long soupir en ouvrant les yeux. Raaaah j’y arrive pas !! C’est hyper dur !!
Theya Alomora
Theya Alomora
ModérationPoufsouffle
Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


La nuit noire colorée [En cours] Empty
Re: La nuit noire colorée [En cours]
Theya Alomora, le  Mer 25 Mar 2020 - 16:45




Les couleurs, un mélange artistique du monde pour former les plus belles perspectives et possibilités. Une création pure, ou une imitation. Une métamorphose pour qu'un deuxième toi apparaisse et rayonne.

Une peinture, ou plutôt une sculpture humaine qu'elle pouvait façonner à son bon vouloir. Son don était un art, quelque chose qui te fascinait bien plus qu'un livre sur l'histoire de la magie. C'était un don céleste et artistique donné par notre cher Apollon.
Bien plus qu'un De Vinci peignant une Joconde inconnue, ou bien une bagatelle imaginée pour Élise. Là, elle pouvait se métamorphoser en ce qu'elle voulait. Créer son propre soi artistique et l'exposer au monde.
La fascination était sans limite.

Quand elle y arriverait, une copie d'une partie corporelle ne serait rien pour elle. Pour l'instant elle se focalisait sur sa métamorphose en toi, du moins tes cheveux. La couleur apparaissait et fleurissait sur l'ensemble de ses cheveux, comme un pinceau invisible qui venait peindre mèche après mèche sa crinière. C'était parfait, un sourire s'affiche sur tes lèvres, radieux et fière de ce dont elle est capable. Désormais le pinceau devait mettre des effets à la chevelure, onduler, danser et s'emmêler pour imiter ta tignasse imparfaite.

Malgré le toucher,
Malgré la concentration affichée sur son visage,
Les yeux fermés sur le monde.


La difficulté est trop grande et dans un soupire elle cède à la difficulté. Tu saisis ses mains et places tes paumes contre les siennes. C'est rien, aller inspire un bon coup ! Tu inspires profondément puis expires pour qu'elle t'imite Déjà tu arrives à prendre la même couleur, c'est une bonne chose ! Tu te lèves et te places derrière elle, dos contre dos.

On va essayer différemment, cette fois tu ne me vois pas. Fais simplement comme si tu devais t'adapter à ton environnement, comme un réel caméléon qui doit se camoufler. Tu t'assois bien droite contre elle.
Si l'art ne marchait pas, la copie ou le portrait d'une muse improvisée. Autant essayer le camouflage à la manière d'un moyen de défense en tant de guerre. Je suis l'arbre, et tu es le reptile, tu dois passer inaperçue, on ne doit pas voir la différence entre toi et moi, nous sommes les mêmes.
Tu poses tes mains sur le béton si jamais elle en ressent le besoin qu'elle puisse te les prendre et serrer pour se concentrer davantage.

L'arrière de ton crâne aussi se pose contre le sien, les cheveux doivent se mêler sans distinction Réessaie, peu importe la partie du corps que tu choisis
Prête tu inspires une nouvelle fois profondément, espérant qu'elle te suive et qu'elle y arrive. Si non, tant pis, vous aurez toute la nuit pour tenter de nouvelles façons et qu'elle y arrive !



Loredana Sparks
Loredana Sparks
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



La nuit noire colorée [En cours] Empty
Re: La nuit noire colorée [En cours]
Loredana Sparks, le  Mer 25 Mar 2020 - 18:48


Écouter, se calmer, se concentrer.

Trois choses bien difficiles pour une personne comme moi. Pourtant, il me fallait faire l’effort parce que Theya était mon seul espoir. Elle avait la sagesse, la patience, elle était la seule à pouvoir m’aider à me concentrer, à me faire parvenir à changer, évoluer. Tant quotidiennement que lorsqu’il s’agissait de ma Métamorphomagie. Ses paroles sont encourageantes, bien différentes de celle qu’aurait pu avoir Arty si la même situation s’était produite avec lui. Leurs méthodes étaient différentes, leurs façons de penser également, mais je les aimais tous les deux pour ce qu’ils étaient. Seulement, pour certaines choses j’avais davantage besoin de l’un que de l’autre, ils étaient essentiels à ma vie. Évidemment, je me sentais incapable de me transformer totalement, je n’étais que novice dans le domaine, il me faudrait encore un peu d’expérience avant une telle transformation. Malgré tout, il pouvait être possible de s’en approcher en parvenant déjà à changer la longueur et la nature de mes cheveux.

Je ferme alors les yeux pour balayer mentalement l’impatience qui commençait à s’emparer de moi. Ne pas la laisser jaillir et exploser. Je savais qu’elle pouvait faire beaucoup de dégâts. Simplement se concentrer sur la voix de ma meilleure amie en restant silencieuse, hocher la tête de temps en temps pour lui montrer que je l’écoutais toujours. Il me fallait réitérer, recommencer encore et encore parce que je ne voulais pas rentrer à la maison sans être parvenue à effectuer cette nouvelle transformation qui me trottait dans la tête depuis plusieurs semaines déjà. Ok… un murmure qui s’adapter au souffle du vent, s’envolait dans la même direction. Les yeux clos, je me concentre sur la chaleur du corps qui se tenait derrière moi. Commencer par la facilité après la couleur des cheveux qui restait rose. Se concentrer sur les yeux de Theya qui apparaissaient très clairement dans ma tête pour les avoir observés à de très nombreuses reprises. Le visage se crispe très légèrement tandis que les iris prennent la couleur noisette de celle de mon modèle du jour.

Les mèches roses apparaissent ensuite très nettement, la longueur au niveau des épaules. Je peux presque mettre mon visage à la place du sien. M’imaginer, moi, avec ses cheveux à elle. Le visage se crispe un peu plus que précédemment, l’effort est plus complexe, l’énergie plus importante. Le corps tremble très légèrement tandis que je sens une légère sensation de froid au niveau de mon cou. Machinalement, mes mains curieuses viennent vérifier en un toucher. Partant des racines, elles descendent délicatement vers les points qui, d’habitude, se trouver bien plus bas, beaucoup plus bas au niveau des hanches. Mais c’est fois, c’est bien au niveau des épaules que leur chemin s’arrête. Surprise, j’ouvre les yeux avant de me retourner vers Theya. J’ai réussi ? Et mes yeux ils sont comment ? Je me lève pour sauter, marcher avant de revenir vers la Poufsouffle. T’es une prof de rêve, tu le sais ça ? Avec ça, je peux faire, plein, plein, plein de choses ! Nous étions presque des jumelles. À la seule différence que nos corps et nos deux visages étaient encore bien différents. Un effort de plus. Dans quelques années, j’y parviendrai. Elle me redonnait l’espoir sans même avoir à hausser le ton. Agréable, très agréable sensation.
Contenu sponsorisé

La nuit noire colorée [En cours] Empty
Re: La nuit noire colorée [En cours]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 La nuit noire colorée [En cours]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Les Docks-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.