AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-36%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Max Tailwind IV pour Femme en promotion
109 € 170 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande
Page 3 sur 3
Soirée dans la salle sur demande -- [En cours]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Arthur Digler
Gryffondor
Gryffondor
En ligne

Soirée dans la salle sur demande -- [En cours] - Page 3 Empty
Re: Soirée dans la salle sur demande -- [En cours]
Arthur Digler, le  Sam 18 Avr 2020 - 16:59

Par-dessus l’épaule d’Aliocha, Arthur avait le regard posé sur Jude et Ezequiel. La culpabilité commençait à doucement le ronger. Bien sûr, le bouclé n’en voulait pas au lion, il pouvait comprendre sa demande, seulement il aurait aussi pu se montrer autant tolérant que le préfet qui avait évité les remarques depuis le début de la soirée. De plus, Aliocha ne lui souriait pas. Il n’arrivait pas à comprendre les raisons puisqu’il venait de le choisir et de lui dire qu’il voulait rester avec lui... C’était légèrement vexant comme non-réponse.

— En vrai Lio, ça m’embête j'avais promis à Jude de lui faire découvri-...

Il n’eut pas le temps de terminer sa phrase puisque Aliocha lui attrapa la main et le mena jusqu’au canapé vide qu’il avait repéré un peu plus tôt. Arthur se laissa tomber dessus et s’y enfonça. Il questionna du regard son ami qui restait debout alors qu’il y avait de la place pour deux. Ce dernier s’assit finalement sur ses genoux et le bouclé n’eut même pas le temps de réagir qu’Aliocha l’embrassa au coin des lèvres. Arthur sentit son corps entier réagir à ce contact, un long et agréable frisson l’avait parcouru, il pouvait encore le sentir au creux de son ventre. Il le narguait. Arthur si confiant habituellement venait d’être complètement déstabilisé par ce simple contact rapproché d’Aliocha. Ce dernier venait d’acquérir toute l’attention d’Arthur, toutes distractions avaient disparu. Les invités n’existaient plus, Jude et même son sentiment de culpabilité. Il n’écouta que très peu les explications de son ami. “Tutur”. Il détestait toujours autant ce surnom. Mais peu importe.

Lorsque Aliocha se leva, laissant seul Arthur sur le canapé, ce dernier se réveilla enfin. Reprenant doucement ses esprits, il s’avança sur le canapé et mit ses coudes sur ses genoux. Il observait son ami se diriger vers le bar, il préparait un cocktail. Le bouclé passa distraitement sa langue sur ses lèvres et se leva d’un bond. Arthur, et dans toute sa splendeur, était de retour. Il rejoignit Aliocha d’un pas rapide. Il se mit contre la table, dos à elle et entra sa main gauche dans la poche de son pantalon. Avec un sourire en coin, il attrapa le bras du lion pour le tirer lentement vers lui. Dans le but de diminuer la distance qui les séparait mais aussi et surtout pour l’écarter de l’autre groupe. Groupe, certes, composé de Morgana, Math et d’autres élèves, mais il n’avait pas laissé tomber Jude pour retrouver d’autres personnes. Arthur voulait rester qu’avec Lio.

— “De temps en temps” ? Seulement ? Il leva un sourcil, narquois.

Il récupéra le deuxième verre qu’il supposait être pour lui et trempa doucement ses lèvres dans le cocktail sans lâcher du regard le lion. Il passa à nouveau sa langue sur ses lèvres, cette fois intentionnellement, pour mieux apprécier le goût de l’alcool.

— Alors ils ressemblent à ça tes “petits cocktails sympathiques” ? Demanda-t-il en répétant les mots que Aliocha avait écrit en guise de réponse à son invitation.

Verre en main, il le leva légèrement et chuchota “Santé”. Arthur termina la boisson d’une traite avec une lueur de défi dans les yeux. Il reposa le récipient sur la table de sa main libre, puis il haussa les épaules avec nonchalance… Toujours en souriant.

— C’est pas trop mal... Il resta silencieux, simplement le temps de calmer les battements de son cœur qui le rendait de plus en plus sourd. Il se racla légèrement la gorge et ajouta en Français : Tu sais faire quoi d’autre encore ?  

Extérieurement, Arthur faisait de son mieux pour paraître autant confiant et sûr de lui que d’habitude. Mais intérieurement, il savait très bien que l’alcool commençait à l’aider. Ses pommettes commençaient même à prendre doucement une teinte plus rosée que d’habitude à cause de la chaleur.
Aliocha Corbier
Aliocha Corbier
Référent Maître de JeuGryffondor
Référent Maître de Jeu
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Soirée dans la salle sur demande -- [En cours] - Page 3 Empty
Re: Soirée dans la salle sur demande -- [En cours]
Aliocha Corbier, le  Dim 19 Avr 2020 - 11:24

A peine les cockails finis qu'Arthur est déjà avec moi. Finalement, la séparation n'aura pas été trop longue. Quelque chose au fond de moi en est rassuré, comme si la bête qui grognait dans mon ventre depuis le début de la soirée s'était un peu retirée. Je me répète que je n'ai pas à m'en faire et que je n'ai qu'à me laisser porter. Je me sens bien avec lui, mais pas le même sentiment de bien-être qu'on peut ressentir avec un mojito sur le bord d'une piscine, plus une sensation de chaleur réconfortante.

Il m'attire à lui, me plaquant quasiment contre son corps alors qu'il sirote ma boisson. Ses yeux ne lâchent pas les miens. Je ne peux m'empêcher de rougir, essayant de réfréner la chaleur qui me monte aux joues. Cette vague se répand dans tout mon corps et je n'ai pas d'autre choix que de faire tomber les premiers boutons de ma tenue, toujours en fixant le Lion. Mes yeux parcourent les siens, rieurs et toujours aussi communicatifs. Je remonte sur ses cheveux, cachés sous son indispensable casquette. Ses oreilles, ses pommettes, ses joues légèrement roses, certainement comme les miennes.

Tu sais faire quoi d’autre encore ? Cette phrase en français résonne à mes oreilles alors que je pose mon regard sur ses lèvres. Je ne sais pas ce qui me prend, mon cerveau semble se déconnecter alors que j'approche mon visage. Je ne peux plus réfléchir et pourtant toutes mes pensées ne sont jamais allé aussi vite dans ma tête. Qu'est-ce que je m'apprête à faire ? Et avant que je ne puisse penser plus, c'est trop tard, mes lèvres sont contre les siennes.

Je me réveille brusquement, retirant mon visage du sien et m'éloignant un peu. Viens-je d'embrasser Arthur ? Tout fuse à une vitesse inouïe. Les moments passés ensembles depuis notre rencontre que ce soit en cours, dans les couloirs ou dans le dortoir. Et puis vient le manque. Le froid qui envahit mes lèvres alors que la chaleur des siennes disparaît petit à petit. Sans réfléchir, je l'attrape et l'embrasse fougueusement. Bien évidemment ce n'est pas parfait, c'est la première fois que j'embrasse quelqu'un. Mais j'y mets du coeur et on m'a toujours dit que c'était le plus important. Je me décolle après quelques instants pour le regarder et lui répondre dans la langue de Molière :

Je sais faire ça, c'est suffisant ?
Gabin Šprajc
Gabin Šprajc
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de transplanage



Soirée dans la salle sur demande -- [En cours] - Page 3 Empty
Re: Soirée dans la salle sur demande -- [En cours]
Gabin Šprajc, le  Lun 20 Avr 2020 - 0:51

La soirée se déroulait parfaitement bien. Assis dans la canapé, une clope aux lèvres et un verre à la main, Gabin profitait un maximum. Certes, pour sa part, faire la fête au sein même de l'académie de Poudlard était quelque chose de... inédit. Habituellement, il préférait faire le mur pour sortir danser et boire jusqu'aux premières heures de cours. Mais cette petite soirée improvisée dans la salle sur demande ne le dérangeait nullement. faire la fête à la maison avec un petit côté sympathique. Le seul bémol serait certainement le retour aux dortoirs, tout en évitant les éventuelles rencontre malencontreuses qui pourraient de produire.

Ainsi, l'adolescent prenait ses aises. Son premier mais certainement pas le dernier verre d'alcool dans la main, il comptait bien finir sa cigarette pour ensuite s'élancer à son tour sur la piste de danse et faire tourner quelques têtes. Ses yeux parcoururent la salle, identifiant quelques couples entrain de s'embrasser et la naissance de certains autres. C'était tellement mignon. Cette symbiose d'esprits. De communion. D'exclusivité. Très peu pour lui. La monogamie était ennuyante, surtout pour les adolescents de son âge. Profiter. Profiter. Et encore profiter. Les pupilles clairs du brun s'arrêtèrent quelques instants sur la Serdaigle rabat-joie qu'il avait rencontré dans la bibliothèque, quelques temps auparavant. Etant donné la tête qu'elle venait de faire en buvant son verre d'alcool, ce dernier devait être le premier qu'elle ingurgitait depuis sa naissance. Un sourire moqueur se dessina sur les lèvres du bleu et bronze, qui dû se retenir pour ne pas lancer un petit pique empli de méchanceté à sa camarade de maison. Non. Pas de prise de tête ce soir. Il ne souhaitait pas apporter des problèmes aux organisateurs, surtout à Morgana.

Puis soudainement, il fit son apparition, éblouissant la salle sur demande et la soirée en cours de toute sa splendeur. Adams. Gabin avait pensé à l'invité pour cette soirée, et cela était certainement l'une de ses meilleurs idées. Le jeune bleu et bronze se présenta, accompagnant ses paroles d'une belle révérence. Pablo ? Pour dire vrai, Gabin ne se souvenait pas de connaitre le réel prénom de son camarade, tant il aimait en emprunter à chaque fois qu'il avait l'occasion de se présenter. Adams ne tarda pas à le rejoindre, tape amical sur le dos qui arracha un sourire amical à Gabin. "Salut Adams ! Quel plaisir de te voir ! J'ai bien cru que tu ne viendrais pas.", s'exclama le brun en lui adressant en clin d'oeil. "Oh tu comptes boire ? N'es-tu pas un peu trop jeune pour cela mon cher ami ?", sourire énigmatique aux lèvres avant d'ajouter: "Il y a tout ce que tu veux, tu peux te faire plaisir". Gabin n'était pas son père, Adams pouvait bien boire de l'alcool ou non, ce ne serait certainement pas lui qui l'en empêcherait. Une bonne conscience ? Ce n'était pas son genre.

Une jolie chevelure rousse ne tarda pas à rentrer dans le champ de vision du bleu et bronze, captant toute son intention. Tout autant que Adams était irrésistiblement beau dans ses habits originaux, Morgana n'avait rien à lui envier. La Gryffondor, accompagnée par un autre élève que le brun ne connaissait pas, semblait vouloir se servir un verre d'alcool et comptait sur lui pour l'aider. Puis Morgana salua Gabin et Adams, tout en présentant par la suite l'élève qui l'accompagnait. Un certain Math, auquel Gabin adressa un sourire amical.

Éteignant la fin de sa cigarette et mettant le mégot dans l'une des ses poches, pour le jeter ensuite, le brun se leva du canapé un sourire arrogant et enjôleur aux lèvres. "Tout comme mon cher camarade de maison Adams, tu es ravissante Morgana !", dit-il en ajoutant une nouvelle révérence à l'intention de la rouge et or. "Concernant l'alcool, je ne peux que vous conseiller de commencer par quelque chose de doux... Une Manzana par exemple ? Il s'agit d'une liqueur de pomme." Puis avec un sourire énigmatique aux lèvres, il ajouta: "Après, si vous comptez vous amuser un peu plus et assez rapidement, je ne saurai vous conseiller l'éternel vodka ou whisky mélangé à une boisson non alcoolisée... Mais cela seulement si vous souhaitez faire partir de la cour des grands". Gabin accompagna la fin de ses paroles d'un clin d'oeil amusé tout en finissant d'une traite le verre qu'il tenait dans ses mains. Puis sans attendre, il s'approcha de la table sur laquelle se situait les boissons de la soirée, son bras droit enroulé autour du bras gauche de Adams pour que ce dernier l'accompagne au plus proche de la table et de Morgana. "Que souhaitez-vous boire mes deux merveilles ainsi que toi, beau Math ?", s'exclama-t-il amusé.
Benedict Adams
Benedict Adams
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : - 1/4 Vélane


Soirée dans la salle sur demande -- [En cours] - Page 3 Empty
Re: Soirée dans la salle sur demande -- [En cours]
Benedict Adams, le  Mar 21 Avr 2020 - 19:51

J'éclate de rire lorsque Gabin m'annonce qu'il ne croyait plus à ma venue. Comme si j'étais suffisamment égoïste pour le laisser passer une soirée absolument à mourir d'ennui sans l'en sauver par ma simple présence ! Quel piètre ami je ferai. Mais non, Perfection est bel et bien mon second nom, juste après Pablo, puisque je suis là, rayon de soleil qui illumine la pièce plus sûrement que toutes les lumières du monde.

- Bien sûr que je vais boire, mon parrain est gérant des Trois Balais je te rappelle, j'ai un patrimoine à maintenir ! Et ne t'en fais pas pour mon âge, j'ai commencé plus jeune que ce qu'il n'y paraît !

Avec mon parrain d'ailleurs. Quelle belle éducation responsable, n'est-ce pas ? De toute manière, personne n'est capable de m'imposer des règles. Je ne bois pas souvent, parce que c'est mauvais pour le corps et l'esprit. Mais en soirée, pour passer du bon temps, les choses sont différentes. Et même si je ne tiens pas énormément l'alcool, je suis loin d'être ridicule. Je n'ai cependant pas le temps d'ajouter quoi que ce soit que l'on est rejoint par deux autres personnes. La Gryffondor pour laquelle il m'a abandonné avec Andy lors du cours de botanique, et un Poufsouffle déjà croisé je ne sais plus trop où. J'ignore le nom des deux, mais les présentations sont bien rapidement faites, me tirant un immense sourire.

Et voilà que Monsieur fait soudainement le connaisseur en alcool, alors même qu'il se contente d'énoncer les boissons les plus banales du monde. Je pouffe de rire, il serait si facile de mettre en l'air tout son plan drague de mauvais garçon. J'ai d'ailleurs bien envie de venir le taquiner sur son propre terrain, mais pour l'instant, je me contente de le suivre jusqu'à la table qui sert de bar, bras dessus bras dessous, fier comme un paon parce qu'il m'a quand même dit que j'étais ravissant, ainsi qu'une merveille, et le tout en moins de deux minutes. Alors certes, je dois partager les compliments avec Morgana, mais c'est quand même ça de pris.

Je me défais de son bras pour faire mine de réfléchir, avant de passer ma main sur le torse de Gabin avec un sourire malicieux, entrant clairement dans le rôle du garçon en pleine drague.

- Un whisky pur feu. Sec, évidemment, le soft c'est pour les enfants.

Et oui, si tu veux jouer dans la cour des grands, Gabin, il faut éviter de mélanger le whisky avec quoi que ce soit. Par contre, j'ai jamais testé comme ça, je crois que ça risque de faire bizarre. Mais ça vaut carrément le coup. Parce que j'ai envie de m'amuser.

- Sers la même chose pour Morgana et Math, j'ai bien envie de voir ce que tu vaux en tant que barman. Si tu te débrouilles bien, t'auras un bisou de chacun de nous trois.

D'ailleurs, Math est pas mal non plus. Morgana aussi, mais je suis vraiment plus attiré par les garçons en ce moment. C'est qu'Askin me manque terriblement.
Jude Hopkins
Jude Hopkins
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Soirée dans la salle sur demande -- [En cours] - Page 3 Empty
Re: Soirée dans la salle sur demande -- [En cours]
Jude Hopkins, le  Sam 2 Mai 2020 - 23:37

LA d'Aliocha accordé

La haine se ressentait à travers le ton que Jude avait employé. C'était ce qui le représentait précisément. Chaque fois que son regard croisait le capricieux, cela ne faisait que la nourrir. Il regarda attentivement son petit-copain, évitant du mieux qu'il pouvait de penser à ce qui se produisait à quelques mètres de lui. Il ne pouvait pas supporter qu'Arthur se rapproche tellement d'Aliocha. Malgré ça, il ne pouvait rien y faire. Il le savait pertinemment. Puis, ce n'était pas ses affaires. Même si, finalement, c'était trop tard. Il désirait montrer son désaccord face à tout ça. Encore plus lorsqu'il comprit petit à petit que le lion le délaissait. Ezequiel avait une vision différente du problème. Son point de vue extérieur fit comprendre à Jude qu'Arthur devait faire son chemin seul. C'était donc ça, l'amitié ? Apprendre à se connaître, partager les émotions des autres pour ensuite le laisser tomber à plusieurs reprises ? Définitivement, Hopkins n'y comprenait rien. Il ne pouvait pas être témoin de la chute de son ami sans l'aider à ne pas se ramasser.

Ezequiel attrapa la main de Jude et les deux se rendirent vers les certains Matt et Jennifer. Le serpent les avait déjà croisé en cours mais sans plus. Il n'avait aucun mauvais apriori sur eux mais aucun compliment à leur fournir non plus. Il se laissa néanmoins emporter vers eux mais une fois devant, il s'avérait qu'ils étaient en train de danser. Le Poufsouffle proposa donc au Préfet de danser également. Celui-ci tenta d'ailleurs une performance de musique plutôt minable mais amusante. Eze n'avait pas vraiment de talents en tant que danseur mais c'était ce qui faisait son charme sur le moment. Jude fut amusé par la situation, laissant apparaître un grand sourire. Il n'avait malheureusement pas eu l'occasion de démontrer ses talents, puisque son petit-copain salua ceux pour qui ils s'étaient déplacés. Jennifer fut la première à répondre, saluant les deux. Le serpent hocha la tête pour lui répondre avec un léger sourire de cordialité.

Néanmoins, un souvenir remonta à la surface. Au moment où il salua Jennifer, Jude se remémorait les propos qu'Aliocha avait eu à son égard. Et un qui lui était resté en tête depuis tout ce temps. C'était lorsqu'il avait osé prononcer le mot « maman ». Le menaçant qu'elle n'allait pas le reconnaître si les deux avaient l'occasion de se retrouver hors du château. Son sang ne fit qu'un tour. Il devait régler ce problème une bonne fois pour toutes, faire déverser sa haine d'une quelconque façon. Il avala l'entièreté de son verre encore en main, et sans prendre la peine de saluer Matt — ce n'était que le cadet de ses soucis et il aura l'occasion de s'excuser plus tard, il se rendit au bar pour poser son verre et s'approcher des deux lionceaux qui visiblement, étaient passés à l'étape supérieure. Il croisa le regard d'Arthur et lui lança un air frustré. Il ne venait pas pour lui.

Aliocha était devant son nouveau jouet, dos à Jude qui en profita pour le retourner violemment. Il voulait qu'ils soient face à face pour s'expliquer. Malheureusement, il comprenait très rapidement que discuter avec ce genre d'individu, cela ne rapportait rien. Pour lui faire comprendre les choses, il fallait agir, le réveiller. Il semblait trop perdu dans ses pensées romanesques. Hopkins attrapa violemment un verre autour d'eux et lui balança le mélange dans la figure. Il en profita également pour laisser tomber quelques gouttes sur sa tenue brillante.

« Hé attends, j'viens d'me souvenir d'un truc ! J'crois t'avoir entendu dire que si on se croisait en dehors de Poudlard, ma mère m'reconnaîtrait pas. Mais déjà elle m'a jamais connu. Du coup, on essaie et on voit ensemble si elle s'rappelle de moi ? Parce que c'est pas l'envie qui m'manque de t'mettre un coup. Et rien à f*utre si c'est à Poudlard ou pas. Et vas-y, frappe-moi. J'attends qu'ça pour te laminer. »

Il se rapprocha de lui, le provoquant. Prêt à se battre. Sa famille était un sujet sensible et cela pouvait très vite dégénérer lorsqu'une personne inconnue comme Aliocha se permettait d'en parler. L'alcool mauvais.
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Soirée dans la salle sur demande -- [En cours] - Page 3 Empty
Re: Soirée dans la salle sur demande -- [En cours]
Matt Deliers, le  Dim 3 Mai 2020 - 18:30

ft. Tous les invités - Saison XXX, Printemps
#LA mutuel avec Jennifer
#LA accordé aux Autres
Il n'avait aucune idée depuis combien de temps ils dansaient. Mais une chose est sûre, le petit Lion se dandinait. Pas facile d'être en rythme avec la musique. Le son. La piste de danse. Les Autres. Tout était en arrière-plan. Seule Jennifer était au premier. Et lui n'avait d'yeux que pour Elle. Lorsque la Belle tourna la tête il accompagna son regard pour juger les deux intéressés. Le couple de garçons. Jude et Ezequiel.
Parfaitement assortis. Ils allaient bien ensemble. Matt connaissait un peu le préfet vert. En revanche il ne connaissait pas spécialement son Amoureux. Des cours en commun. Des rencontres informelles. Une relation très sobre et classique en total contraste avec la soirée. Le Deliers dévisagea le Poufsouffle rapidement : il avait l'air plutôt sympathique au final ; maintenant qu'il le regardait de plus près. Jennifer offrit à ce dernier une réponse commune, Matt lui rendit son sourire accompagné d'un signe de tête poli.

Déhanchements. Regards incessants. Le Boum Boum s'accélérait. Tambour battant de ce cœur hurlant sa peine. Prêt à arracher la poitrine pour s'en extraire, il explosait intérieurement. Redoublant d'activités, l'organe souhaitait sortir pour mieux s'exprimer. Se faufiler parmi les danseurs pour grimper dans la main de la Bien-Aimée. Qu'elle l’attrape pour le conserver à jamais. Lui révéler au grand jour, sous le feu des projecteurs, tout cet Amour. Le Deliers souhaitait lui avouer ô combien elle était si spéciale si unique si précieuse à ses yeux.
Ces derniers fixèrent un court instant un Jude endormi. Le préfet semblait à la fois présent physiquement et totalement absent mentalement. Matt ne connaissait que trop bien cet état d'esprit pour le vivre fréquemment. Sans dire un mot le Serpentard descendit d'une traite son verre. Au moment où Matt allait engager la conversation le Vert tourna les talons pour se ruer sur le bar. Déshydraté à ce point le Hopkins ? Matt venait de s'arrêter de danser. Les sourcils froncés du Gryffondor suivirent la dépose du verre Vert sur une table et l'approche directe frontale, brutale de ses deux potes de dortoir. « Wouaaa ».

Altercation imminente entre Jude et Aliocha. What ? Mais qu'est-ce qui se passait entre les deux ? Le Deliers ignorait tout du différend les opposant. Mais il savait que rien de bon ne ressortirait de l'échange en train de se dérouler. Jude avait l'air d'avoir pris en grippe le Corbier. Pire encore, il venait de le retourner violemment pour s'expliquer avec lui. Pxtain. Non ! Ce n'est pas comme ça que la soirée devait se passer. Il se voyait déjà en train de poser sa tête abattue par l'alcool se reposer sur l'épaule réconfortante de Jennifer. Et pourqu... Non. Non. Et non ! Il se revoyait dire à Aliocha qu'ils allaient devoir surveiller Arthur. Matt s'était planté visiblement.

Le petit Lion finit également son verre d'une traite. Il grimaça sous la quantité d'alcool ingurgitée. Mxrde. Il pensait que son verre était moins rempli qu'il ne l'était vraiment. Des frissons l'envahirent. Plissant les yeux Matt reporta d'abord son attention vers le Corbier et le Hopkins un peu trop proche l'Un de l'Autre à son goût. Pas bon signe. Surtout quand on savait que le premier était plus ou moins officiellement avec le Digler et que le second était, tout aussi officiellement, avec Ezequiel. A moins qu'il ait raté des épisodes ? D'ailleurs qu'en pensait-il, le fameux Ezequiel ? Matt s'autorisa un regard vers le Jaune - il semblait dubitatif - avant de se recentrer sur la Bleue. Se dire qu'il aimerait être aussi proche de Jennifer. Et pourquoi pas, après tout ?! Qu'est-ce qui l'en empêchait ? La peur peut-être ? Très probable. La timidité ? Sûrement même...

S'armant de courage, malgré un alcool tapageur qui commençait petit à petit à lui vriller les neurones, le Rouge s'avança vers la Serdaigle. L'alcool descendait. Sa confiance augmentait. La bouche en feu il se retenait.  Réflexion faite : il aurait du boire du lait. Tellement plus agréable et tellement meilleur... Dans une main son verre désormais vide, posant son autre main sur l'épaule convoitée de Jennifer il s'imaginait déjà toutes les belles choses inavouées qu'il ressentait pour elle et qu'il n'osait lui dire. Qu'il l'aimait. Qu'il se consumait dès qu'il la voyait. Que son Boum Boum battait à tout rompre. Qu'il s'embrasait complètement à chaque fois.
Sans enlever sa main il lui chuchota dans le creux de l'oreille. « J'vais me poser quelques instants. Dans un canapé. L'alcool fait faire des folies. » Un sourire timide. Un signe de sa tête - proche, trop proche de celle de Jennifer. Un regard dans la même direction. Il désignait les deux prêts à en découdre. Aucune envie d'aller s'immiscer dans un combat qui n'était pas le sien. Ils étaient grands pour régler leurs embrouilles eux-mêmes.

Matt enleva sa main de l'épaule. Le vide se fit ressentir aussitôt. Cruel manque. S'approchant du Poufsouffle il déposa une tape amicale à son encontre. « Tu devrais aller récupérer Jude. Avant que ça ne parte en sucette. » Il n'attendait pas spécialement de réponse. Pxnaise. L'alcool - sa première fois -  était en train de prendre contrôle de son corps impuissant. Fallait qu'il s’assoit. Et vite. Se traînant jusqu'au canapé le plus proche il s'affala dedans.
Ezequiel Espinosa
Ezequiel Espinosa
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Soirée dans la salle sur demande -- [En cours] - Page 3 Empty
Re: Soirée dans la salle sur demande -- [En cours]
Ezequiel Espinosa, le  Dim 10 Mai 2020 - 0:14

La soirée se déroule sans trop d'encombres, malgré cette histoire qui s'avère être un peu pesante. Qui suis-je pour en vouloir à Jude ou même Aliocha ? Ce que je constate, c'est un sentiment totalement négatif qui se manifeste en ce beau Préfet. Et le connaissant un minimum, il faudra que ça sorte d'une manière ou d'une autre. C'est ce qui me fait peur d'ailleurs. Il est plus ou moins sous l'emprise de l'alcool et ça peut faire de gros dégâts. J'ai beau essayer de distraire mon petit ami, je reste sceptique quant au fait que cela fonctionne. Mon point de vue n'est peut-être pas aussi aiguisé que le sien sur la situation, mais il est difficile que je me fasse un avis comme ça. L'aspect positif sur le moment présent, c'est l'amusement que Jude éprouve face à ma pitoyable performance de danseur. Restons honnête, je n'ai jamais aimé ça. Il me lâche un grand sourire. Je peux crier victoire ? Instant réflexion. Non, parce qu'il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Alors que nous sommes face à deux autres invités, Jennifer et Matt, je me sens bien. La jeune Serdaigle semble rayonnante et doit sûrement être contente de rencontrer mon petit ami. Il faut dire que je suis tellement heureux avec, que je pourrai le présenter à quiconque le souhaite. J'imagine que c'est ce sentiment de fierté d'avoir quelqu'un de bien. C'est aussi ce qui prouve que je suis amoureux. Oui, je l'aime. Mais c'est encore trop tôt pour lui avouer. Le fait de devoir répondre à Jennifer après le signe de tête cordial venant de Matt me fait redescendre sur Terre.

- Ouais, ça va. La soirée m'aide à oublier un peu le quotidien d'ici. Entre les cours et les révisions, j'en pouvais plus. Je crois que s'amuser n'est pas du luxe, surtout en ce moment. Mais évitons de parler des cours, dis-je avec un sourire amusé.

Je n'ai pas le temps de porter mon verre à la bouche que Jude me devance. Il n'a pas bu depuis longtemps ou quoi ? Pour vider un verre à cette vitesse, faut en avoir l'envie... Mais je redoute le pire. Peut-être que mes craintes vont se confirmer bientôt, chose que je n'espère absolument pas. Je ne veux pas devoir gérer une dispute, surtout pour de telles choses. Enfin, pour moi, c'est pas grand chose, mais je sais que ça embête beaucoup mon petit copain. J'aimerai qu'il comprenne qu'Arthur doit se planter pour comprendre qu'Aliocha n'est pas forcément une bonne personne. Mais encre une fois, je ne peux pas me permettre de juger une personne que je connais à peine. Sans prévenir, le Préfet s'avance vers le bar pour y déposer son verre. Un sentiment d'adrénaline s'empare de mon corps tout entier. Par pitié, un peu de tenue... Il s'avance maintenant vers les deux Lions et n'a même pas pris la peine de saluer Matt. Jennifer et lui doivent être dans l'incompréhension la plus totale. Figé sur place, je leur adresse un regard d'excuse avant de me diriger vers le petit groupe. Jude semble regarder, un bref instant Arthur avant de violemment retourner Aliocha. Alcool, quand tu nous tiens... Je suis déjà exaspéré par la situation. Il attrape ensuite un verre rempli avant de le jeter à la figure du jeune Lion. Dans les paroles prononcées par Jude, je perçois une certaine colère et une certaine haine l'envahir. Il semble parler de sa mère, chose que je n'ai jamais évoqué avec lui. Ou du moins, pas de cette manière. Il semble le provoquer, ce qui n'est pas une très bonne idée selon moi. Je dois réagir, maintenant. Sur les conseils de Matt, après l'avoir approuvé d'un signe de tête, je m'interpose entre les deux :

- Bon, les garçons, c'pas le moment de se prendre la tête, ok ? Mon amour, j't'en supplie, calme-toi. Je sais que la situation t'énerve et je ferai tout pour t'aider, mais ne va pas plus loin, j'veux pas qu'il t'arrive malheur...dis-je à Jude avec une larme prête à couler.Quant à toi, tu n'as pas intérêt à lui toucher ne serait-ce qu'un seul cheveu ou ça ira mal pour toi, c'est clair ? J'espère ne pas devoir le répéter pour toi ou ça ira mal, dis-je en faisant face à Aliocha.

Je me retourne vers Matt pour lui faire un clin d’œil, signe de reconnaissance pour son conseil avisé. Mais moi aussi, je m'emporte un peu. C'est tout simplement pour défendre mon copain. N'importe qui ferai la même chose.
Arthur Digler
Arthur Digler
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Soirée dans la salle sur demande -- [En cours] - Page 3 Empty
Re: Soirée dans la salle sur demande -- [En cours]
Arthur Digler, le  Dim 10 Mai 2020 - 15:59

Est-ce qu’il regrettait sa question ? Il s’entendait encore la poser, elle résonnait dans sa tête sans s'arrêter, elle le narguait. L’alcool l’avait fait parler et le tout petit Arthur qui se cachait en lui, le lâche, le regrettait. Celui-là craignait la suite. Mais l’autre Arthur, le confiant ou encore l’arrogant, ne le regrettait pas. Il avait été certes aidé par les nombreux cocktails, mais il ne le regrettait pas. Très rapidement, il comprit même ce qui allait se passer. Il avait remarqué les yeux d’Aliocha se poser sur sa bouche et le bouclé avait machinalement passé sa langue sur ses lèvres. S’était alors créée une sorte de bulle entre eux. Il n’entendait plus rien à part les battements assourdissants de son coeur. Il ne voyait plus rien à part celui qui lui faisait face et qui s’approchait dangereusement. Son regard vacillait entre ses yeux et ses lèvres. Le bouclé était incapable de bouger et ce fut Aliocha qui combla l’espace entre eux. Arthur sentit son corps entier se tendre. Un baiser rapide, électrique, mais frustrant.

Frustrant car il voulait retrouver cette sensation voire l’accentuer. Il n’en avait pas assez profité. Et une nouvelle fois, ce fut son ami qui s’approcha. Pour un baiser plus long et plus fougueux. Arthur posa alors ses mains contre les joues, puis le cou d’Aliocha, avant d’en remonter une au niveau de ses cheveux. Clairement, il avait toujours voulu caresser les légères boucles du lion. Arthur se sentait fiévreux, tous ses sens étaient en alertes. S’il devait décrire cela à quelqu'un, il comparerait ça à un feu d'artifice. Une explosion intérieure. Son ventre était noué et lorsque les deux lions s’éloignèrent, il se sentait essoufflé. Essoufflé, mais heureux. Lentement, un sourire prit place sur son visage et ses bras retombèrent mollement contre son corps. Si ça lui suffisait ? Oui et non. Oui, c’était exactement ce qu’il avait voulu. Non, car il en voulait encore et encore. Il aurait pu passer sa soirée à l’embrasser.

Oui, il aurait pu… Il aurait pu si cette fameuse bulle qui avait entouré les deux lions n’avait pas explosé. Elle avait disparu brutalement, trop brutalement à la vue de Jude. Pourquoi est-ce qu’il s'approchait d'eux ? Surtout à ce moment précis, c'était le pire moment, Arthur était encore plus frustré qu'avant. Son rythme cardiaque était toujours aussi rapide, mais bien moins assourdissant. Son sourire s’était aussi éclipsé, laissant place à un visage d’incompréhension. Ses sourcils se froncèrent. Il n’eut pas le temps de réagir. Le serpent lui arracha Aliocha et lui balança le liquide d’un verre à la figure. L’alcool qui coulait dans son corps l’empêchait d’avoir toutes réactions rapides, alors il écouta Jude hurler sur son lion préféré. Au passage, Arthur put apprendre que le serpent ne connaissait pas sa mère, mais ce qu’il retint, c’était que le préfet voulait se battre. Entre-temps, Ezequiel, bien plus sobre que le bouclé, vint s’interposer. Arthur l’aurait bien remercié s’il n’en avait pas rajouté en menaçant le jeune lion. Le bouclé le regarda d’un œil sombre et se posta aux côtés de son ami.

— Merci de l’aide. Dit-il ironiquement au Poufsouffle. Finalement, il s'en serait bien passé.

Arthur aussi aurait pu se retenir, mais lui au moins, avait une excuse : l’alcool. Mais cela l’empêchait aussi de réfléchir à la meilleure façon de stopper ce conflit. Ce n’était qu’une question de temps avant que Lio pète un plomb. Le bouclé posa d’abord son regard sur Jude avant de lui dire “On en parlera”. Lui et Jude. Lui et Aliocha. Lui, Aliocha et Jude. Il allait devoir résoudre ce problème avec ses deux amis sinon cela allait être invivable s’il devait constamment choisir avec qui il devait traîner. Ignorant la potentielle remarque sanglante de son ami lion, il lui attrapa le bras et le mena, agacé, loin du couple. Malgré une légère résistance, ils se retrouvèrent de nouveau face à un canapé libre. Heureusement, Arthur aurait peut-être lâché ses nerfs sur les occupants. Le bouclé se laissa tomber sur le fauteuil en soupirant longuement. Il tendit sa main vers Aliocha pour le tirer vers lui et l’inciter à s’asseoir aussi.

— Vas-y, viens...

Il soupira encore et pencha sa tête en arrière. Sa tête. L’alcool. Entre ses baisers avec Aliocha et les cris de Jude, le bouclé avait maintenant mal à la tête. L’alcool y était bien évidemment aussi pour quelque chose. Il tourna les yeux sur le lion. Ses cheveux de devant, trempés, tombaient devant son visage et Arthur trouvait ça agréablement satisfaisant à voir. Il lui sourit.

— Je voudrais bien t’aider à arranger ça, mais avec l’alcool j’ai pas trop confiance là.

Il rit. L’utilisation de la baguette était déconseillée et il était très content de savoir qu’il pouvait lui-même s’en empêcher dans cet état. S’il essayait de s’en mêler, qui sait ce qui pouvait arriver ? La tenue brillante pourrait très bien prendre feu ou même ses cheveux. Bref, ce serait une catastrophe. Avec tout ça, Arthur venait à se demander s’il devait faire comme s’ils ne s’étaient jamais embrassés et que cela serait un simple souvenir, un simple dérapage de leur part que Jude avait corrigé, ou s’ils pouvaient recommencer de nombreuses fois encore. Son regard se faisait de plus en plus vitreux, mais il ne lâchait pas des yeux Aliocha.
Aliocha Corbier
Aliocha Corbier
Référent Maître de JeuGryffondor
Référent Maître de Jeu
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Soirée dans la salle sur demande -- [En cours] - Page 3 Empty
Re: Soirée dans la salle sur demande -- [En cours]
Aliocha Corbier, le  Sam 16 Mai 2020 - 21:27

Le temps se suspend entre nous, la félicité me gagne. Je suis sur un petit nuage, seul avec Arthur. Une musique raisonne dans ma tête, elle parle d'un rêve bleu, d'un rêve merveilleux. Ça doit être ça, je dois être entrain de rêver. Le monde n'est pas assez beau pour permettre ça et je vais bientôt me réveiller. Et je tombe, le nuage se brise, tout éclate. Je reprends conscience du monde autour de moi. Je ne dors pas. Ce n'est pas un rêve.

Jude vient de me prouver que ce n'est pas un rêve. Je sens que l'on m'attrape et l'instant d'après je suis retourné, face au préfet de Serpentard qui semble bouillir. Que lui arrive-t-il ? Pas le temps de lui demander que me voila trempé. A bas ma coiffure si longuement préparée et surtout, il vient de renverser de l'alcool sur une tenue dont le prix vaut au moins le triple de sa vie. Il vient de se rappeler ce que je lui avais dit la dernière fois que l'on s'était vus. Sérieusement mec ? T'es si lent que ça à la détente pour venir m'emmxrder maintenant ? T'as vraiment pas trouvé un meilleur moment ?

Avant que je ne puisse répondre quoique ce soit, toujours traumatisé par ma tenue ruinée et mon baiser rompu, voilà qu'Ezequiel s'en mêle sur un ton mielleux qui me donne envie de vomir. Alors qu'il me menace et que je commence à récupérer mes esprits pour leur répondre, Arthur me traîne à l'écart pendant que je rumine et marmonne dans ma barbe Tu m'étonnes que sa mère ait pas voulu connaître un mec comme ça... J'aurai fait pareil à sa place.

Alors qu'Arthur vient s'asseoir sur un canapé, je reste debout face à lui. C'en est trop. La colère monte et explose. J'extériorise tout sur Arthur, lui criant dessus. Ha parce que donc c'est tout ? Tu m'entraînes et tu t'assois comme si rien ne s'était passé ? Ho ban non, Monsieur ne veux pas prendre de risques puisque Monsieur est bourré. Et puis Monsieur ne veut pas causer de tort à son ami. Surtout pas ! Il rigole et me sourit. L'alcool rend vraiment les gens stupides et inutiles. Moi, c'est l'état de ma tenue qui me rend fou de rage. Tu sais quoi Arthur ? Si tu veux pas m'aider, je me défendrai tout seul. Avec un peu de chance tu viendras quand même me voir à l'infirmerie quand je me serai fait défoncer par deux septièmes années.

D'un pas décidé, je tourne les talons et me redirige vers l'insupportable couple. Je sais que je n'ai aucune chance. Mais Jude est préfet, au moindre faux pas, il est mort. Je ne sais pas quelle relation il a avec la direction mais il peut être sûr que je ne le lâcherai pas si jamais il ose me faire mal. Surtout qu'il cautionne une fête surprise dans Poudlard, que dirait Miss Benbow en apprenant ça ? Hé Hopkins, tu apprendras que la tenue que tu viens de ruiner vaut à peu près la somme qu'a économisé ta mère en t'abandonnant, je te laisse imaginer. Je laisse planer quelques instants histoire de digérer ma punchline. Maintenant, frappe moi, je ne me défendrai pas. Arrange toi juste pour me tuer parce que si je peux témoigner, crois-moi que t'es fini dans cette école. Je me tourne maintenant vers Ezequiel. Quand à toi le caniche, j'ai pas besoin de toi pour aboyer à chaque ordre de ton maître. Tu peux retourner t'asseoir, ça ne te concerne pas.
Morgana Wilson
Morgana Wilson
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Soirée dans la salle sur demande -- [En cours] - Page 3 Empty
Re: Soirée dans la salle sur demande -- [En cours]
Morgana Wilson, le  Ven 22 Mai 2020 - 19:03

Soirée dans la salle sur demandeSaison 30 -- Printemps
L.A accordé à tous

Gabin, le sourire aux lèvres, s'était avancé vers nous. Charmeur, me lança un compliment très naturellement.  Auxquels je répondu par une nouvelle révérence.

-Merci, vous êtes tous les deux très beaux les garçons !Ajoutais-je une fois le visage relevé. Je n'avais pas hésité à les complimenter, c'était donc cela...la magie de l'alcool ?
Etre libre d'exprimer tout jugement sans avoir peur des conséquences personnelles que cela engendrerait ? Intéressant.

L'idée de la manzana me plaisait, la liqueur de pomme, ça ne pouvait pas être mauvais. Cependant Benedict n'était pas du même avis. Mais, bien que le discussion partait dans une direction assez intéressante, mon regard était porté vers Jude, Ezequiel, Aliocha et évidement Arthur.  

Il semblait il y avoir un désaccord entre Jude et Aliocha.
Arthur s'éloigna avec son partenaire. Mais les événements ne s'arrêtèrent pas là. Non seulement mon ami se faisait engueuler mais en plus il s'était fait planter sur son fauteuil.

Je soupira, s'en était trop. Nous n'avions pas organisé une soirée pour que les invités se battent, non. Je me détacha du groupe que nous avions constitués avec Math, Gabin et Benedict et me dirigea vers le serpent et le lion.

Je croisa Matt et Jenifer en chemin, j'aurais beaucoup aimé m'arrêter leur parler un petit peu, mais j'avais plus urgent à faire. Je les salua rapidement du regard. J'aurai l'occasion de les saluer correctement plus tard...J'espère.
   
Je vînt me placer entre les deux côtés de l'altercation, ne faisant directement face à personne car je ne savais pas ce qu'il se passait. Je ne prenait aucun parti de cette manière.

- Je peux savoir à quoi vous jouez ? Lançais-je sur un ton contrarié. Je dois vous rappeler que vous n'avez pas été invité ici pour vous battre ou ça ira ?

:copyright:️ DABEILLE
Gabin Šprajc
Gabin Šprajc
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de transplanage



Soirée dans la salle sur demande -- [En cours] - Page 3 Empty
Re: Soirée dans la salle sur demande -- [En cours]
Gabin Šprajc, le  Ven 22 Mai 2020 - 23:17

Sourire aux lèvres, l'alcool que Gabin avait ingurgité commençait doucement mais surement à faire son effet. Assis dans le canapé de fortune présent dans la Salle sur Demande, il s'apprêtait à faire ses cocktails quand il senti la main de Adams parcourir son torse, laissant des frissons lui parcourir le corps après son passage. Malgré son jeune âge, son camarade de maison semblait être mature, un peu trop même. Questionnement intérieur que le brun décida de laisser de côté. On avait chacun une enfance différente. Le bleu et bronze proposa alors que Gabin serve quelques chose de plus fort. Brillante idée. Autant attaquer fort pour que la soirée devienne plus amusante et plus délirante. Et l'idée d'avoir un bisou de son cher Adams l'enchantait encore plus.

Alors que le Serdaigle se saisissait de la bouteille de Whisky Pur Feu ainsi que des quatre verres présents sur la table, des éclats de voix l'interrompirent dans ses mouvements. Levant le cou, ses pupilles clairs naviguèrent sur les sorciers présents dans la Salle sur Demande recherchant l'origine de la dispute. Par la barbe de Merlin ! Le préfet des serpents s'en prenait verbalement à un autre élève. Intrigué par cette soudaine animation, Gabin déposa délicatement les objets qu'il avait dans les mains. Une dispute de collégien. Voilà de quoi les choses avaient l'air d'ici. Le brun pouffa de rire. Il aurait donné cher pour se rapprocher des sorciers qui se disputaient afin de ne perdre aucune miette de ce conflit.

Un mouvement à ces côtés le ramena aux personnes qui l'entourait. Morgana, la jolie rousse, avait décidé de leur fausser compagnie pour se rendre directement auprès des casseurs d'ambiance. La lionceau ne cessait de le surprendre dernièrement. Il ne pensait pas qu'elle n'était pas du genre à s'interposer. Serait-ce l'alcool qui l'a rendait ainsi ? Quoi qu'il en soit, cela impressionnait Gabin, trouvant cette confiance qu'elle démontrait des plus attirantes. Laissant échapper un bref sifflet d'admiration, le bleu et bronze récupéra les quatre verres et la bouteille de Whisky Pur Feu. Quelques mouvements rapides mais maitrisés, et le liquide ambré remplit entièrement les contenants venant du paradis. Il en poussa deux verres Adams et Matt, accompagnant son geste d'un clin d'oeil amusé. "A la votre mes beaux ! Et suivez moi pour l'amusement !". D'un geste, d'une gorgée, Gabin laissa couler dans sa gorge le liquide qui brula quelques instants sa gorge avant qu'il sente un sentiment d'apaisement l'envahir. Par la barbe de Merlin ! Cela était tellement bon.

Se levant du canapé, ne sachant si Adams ou Matt avaient eux aussi fini leur verre, il leur fit signe de le suivre tout en récupérant la bouteille de Whisky Pur Feu et le dernier verre remplit d'alcool. En quelques enjambés, sans regarder si les deux beaux sorciers le suivirent, il se rendit vers Morgana. Sur le chemin, croisant la Serdaigle casse pieds qu'il avait rencontré à la bibliothèque accompagnée de son copain, il leur donna son plus beau sourire mystérieux et énigmatique. Comptaient-ils restés dans leur coin ou participer à l'animation de la soirée ?

Arrivé aux côtés Morgana, Gabin déposa délicatement sa main sur son épaule afin de capter son intention tout en tendant le verre remplit de Whisky Pur feu: "Tu as oublié cela jolie rousse !". Puis amusé, il laissa ses pupilles décrire les sorciers se disputant, sans leur accorder le moindre mot. Bien sur, le Serdaigle était seulement là pour assister la bagarre entre eux, histoire d'être aux premières loges pour assister au combat de coq. Il ne pouvait évidement pas formuler cela à voix haute, au risque de contrarier Morgana. Puis d'un regard en arrière, le brun chercha Adams des yeux. L'avait-il suivit ? Assister au combat sans son beau camarade bleu et bronze perdrait en saveur.
Jude Hopkins
Jude Hopkins
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Soirée dans la salle sur demande -- [En cours] - Page 3 Empty
Re: Soirée dans la salle sur demande -- [En cours]
Jude Hopkins, le  Ven 22 Mai 2020 - 23:28

LA d'Aliocha

Et les choses s'envenimèrent trop. Beaucoup trop. La colère de Jude s'était lourdement abattue sur l'ambiance de la soirée. Il avait la vive sensation que tous les invités le dévisageaient, un après l'autre. Malgré cela, il trouvait son intervention nécessaire. Il fallait remettre ce gamin capricieux à sa place. Il ne semblait d'ailleurs pas être le seul lorsque son petit-copain s'approcha pour tenter de le calmer, tactique intéressante mais qui ne fonctionnait pas puisque le serpent avait une haine énorme à déverser et son regard tueur se posait constamment sur Aliocha. La suite fut plus intéressante, lorsqu'il menaça le lion au moindre geste. Puis après, l'intervention d'un fantôme dépassé par les événements, qui ironiquement remercia Ezequiel. Il s'agissait d'Arthur qui ne savait pas réellement où placer son regard. Il avait toujours cette maudite tendance à ne pas agir. Son manque d'affirmation agaçait tellement le serpent. Il se laissait continuellement marcher dessus par un gosse qui se croyait plus beau, plus fort, plus intelligent que tout Poudlard. Alors que finalement, il n'était qu'un simple étudiant parmi tous.

Arthur ajouta, en direction de Hopkins, qu'ils en reparleraient tous les deux. Le brun n'y voyait aucun problème, peut-être que cela allait ouvrir les yeux au bouclé. Ou peut-être était-il finalement trop borné pour les ouvrir. Il tira ensuite le bras d'Aliocha pour l'emmener avec lui et le gamin en profita pour sortir une énième remarque, dont Jude avait entendu que la moitié. Il s'en fichait de ce pouvait très bien dire un adolescent sans avoir le courage de le faire en face. Finalement, ce qui ne lui plaisait pas, c'est ce qu'il avait dit dans les couloirs, à la vue de tous, avec l'audace d'être positionné en face de lui au moment-là. Jude regarda ensuite Ezequiel avec un air désolé des événements dramatiques, sans pour autant avoir envie d'en discuter directement. Il voulait partir de cette soirée complètement claquée.

Mais il s'avérait que le lion arrogant ne lâchait pas le morceau. Ou l'os. Au choix. Il revint très rapidement à la charge, lançant des tacles au sujet de la mère de Jude. Puis l'incitant ensuite à le frapper pour le dénoncer et provoquer ainsi l'arrêt de ses études. C'est qu'il était futé, le gosse. Mais Hopkins n'était pas si bête que ça et la seule chose qu'il ne voulait pas faire ce soir, c'était lui faire plaisir. Alors il le regarda, souriant. Tout au long. Même si les remarques d'Aliocha le blessaient. Et qu'il n'y avait aucun Arthur aux horizons pour arrêter le massacre. Néanmoins, lorsqu'il se permit de comparer Ezequiel à un chien, cela resta en travers de la gorge de Jude. La colère remonta rapidement et il fonça à nouveau vers un autre verre pour lui jeter tout le contenu au visage, puis balança celui-ci aux pieds du lion. Le verre éclata en mille morceaux et concrètement, le serpent espérait que l'un d'entre eux avait malencontreusement coupé Aliocha.

« Et si ce deuxième verre balancé te suffit toujours pas, je peux toujours aller chercher un troisième. Par contre j'le jette pas aux pieds cette fois-ci et peu importe si ça abîme ton visage. Arthur s'en remettra. », petit pique lancé au dernier concerné puisque Jude n'était pas dupe et savait très bien qu'il se passait quelque chose entre eux.

Et sans même avoir le temps de rappliquer, l'improvisatrice de soirée se ramena pour calmer les deux et leur demanda à quoi ils jouaient. Honteux, Jude se recula légèrement et ne lui répondit rien, continuant son regard noir envers Aliocha.
Arthur Digler
Arthur Digler
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Soirée dans la salle sur demande -- [En cours] - Page 3 Empty
Re: Soirée dans la salle sur demande -- [En cours]
Arthur Digler, le  Dim 24 Mai 2020 - 22:34

La de Morgana

Sérieusement ? Donc c'était lui qui se faisait engueuler maintenant ? Alors que depuis le début de la soirée il se mettait de son côté ? Cela paraissait tellement improbable aux yeux d’Arthur, qu’il avait préféré en rigoler… L’alcool le rendait aussi bien plus stupide que d’habitude. Mais lorsque Aliocha le laissa réellement seul sur le canapé, le bouclé se sentit c*n, mais surtout vexé. Agacé, il jura et n’essaya pas de le rattraper. Pas cette fois. Il ferma les yeux pour faire redescendre l’alcool et tenter de réfléchir. Finalement, est-ce que les deux garçons n’avaient qu’à pas se débrouiller tout seuls ? Après tout, ils étaient grands, ils pouvaient très bien se gérer eux-mêmes, comme des adultes responsables. Quelle ironie. Arthur ne s’était jamais comporté comme tel, cette réflexion n’était pas crédible et cela lui arracha un sourire mauvais. Il rouvrit les yeux pour observer Jude et Aliocha. Il leur en voulait. A tous les deux. Le préfet venait de gâcher sa soirée, surtout son moment avec Lio et ce dernier venait de lui crier dessus pour des raisons qui étaient, de son point de vue, inexistantes.  

Le lion serra de son poing l'accoudoir du canapé. Il était partagé. Se lever et tenter de calmer le jeu une seconde fois ou rester là. Il soupira, désespéré, en voyant un deuxième verre d’alcool se faire renverser sur Lio avant d’éclater au sol et finalement, se leva lorsqu’il remarqua que Morgana venait s’interposer. Il ne doutait pas de son autorité naturelle, mais les deux étaient tellement bornés qu’ils pouvaient s’en prendre à elle pour rien. Sa tête tournait légèrement, mais son énervement lui faisait oublier ce détail. Arthur posa sa main sur le torse de Jude et l'autre sur celui d'Aliocha dans le but de les éloigner. Une fois fait, il entra ses mains dans ses poches et se mit au milieu. Il devait maintenant tenter de rester le plus neutre possible.

— Ok, c’est bon, arrêtez d’être c*ns les gars. Dit-il d’une voix lassée. On arrête de balancer de l’alcool partout et les verres au passage, personne frappe personne et on arrête de répondre aux provocations de l’autre. Il ne les regardait même pas, désespérément agacé par la situation. Gâchez pas la soirée des autres. Cette fois, il posa les yeux sur le garçon (Gabin) qui accompagnait Morgana et qui regardait le spectacle avec amusement. Et on dégage si on est pas concerné. Maugréa le lion. D’ailleurs, il prit sa propre remarque au mot. Après tout, lui non plus n’avait rien à faire là, ce n’était pas ses affaires et Aliocha lui avait bien fait comprendre. Il s’adressa alors à sa co-organisatrice de soirée : Vas-y, c’est bon, laisse tomber Morgana, on va danser.  

Qu’ils se gâchent leur soirée tout seuls. Arthur passa entre ses deux amis toujours en les ignorant royalement, donna un coup d’épaule à l’autre garçon pour mieux regagner le “bar” et se servit un verre. Verre qui aurait largement pu être évité au vu de son état actuel. Il attrapa ensuite la main de la jolie rousse et la mena jusqu’à la piste de danse. Tant pis pour Math et les deux autres qui accompagnaient la demoiselle depuis déjà plusieurs longues minutes. D’ailleurs, le bouclé aimerait beaucoup en discuter avec elle puisqu’il était très étonné de la voir autant entourée. Il ne doutait pas de son charme, loin de là. Mais cela ne lui ressemblait pas. Oui, il aurait aimé en discuter, mais là, il n’était pas d’humeur. Peut-être dans dix minutes lorsque la tension sera redescendue. Mais en fait, il n’était même pas d’humeur à danser. Il se força pendant quelques secondes, mais cela ne le calmait pas et l’agaçait encore plus. Alors, il chercha du regard quelque chose… Il ne savait pas trop quoi, jusqu’à qu’entre dans son champ de vision Matt. Son meilleur pote. Lui au moins ne pouvait pas le décevoir ni même le vexer. Voilà ce dont il avait besoin actuellement. Le lion voyait bien qu’il était en compagnie de Jennifer, mais les deux tourtereaux n’avaient pas l’air si proche que ça pour l’instant. C’était donc le bon moment pour les rejoindre, avant qu’il y ait un potentiel rapprochement entre eux. Arthur se promit de les laisser tranquille très rapidement. Il fit un signe de tête à Morgana pour l’inciter à le suivre, puis il rejoignit le duo et s’affala à côté du blondinet. Il soupira longuement, dorénavant bien plus dégoûté par la tournure des événements qu'agacé. Il but la moitié de son verre.  

— Ça me gonfle… Se plaignit Arthur auprès de ses deux amis, comme un enfant cherchant du réconfort.  

Une plainte qui laissait transparaître une pointe d’amertume. Il abaissa légèrement la visière de sa casquette pour cacher le haut de son visage. Profondément vexé et énervé contre Aliocha, le bouclé le fixait d’un regard sombre. Malgré tout, il espérait silencieusement que ce dernier ne se décide pas à partir définitivement de la soirée.
Ezequiel Espinosa
Ezequiel Espinosa
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Soirée dans la salle sur demande -- [En cours] - Page 3 Empty
Re: Soirée dans la salle sur demande -- [En cours]
Ezequiel Espinosa, le  Mar 26 Mai 2020 - 0:54

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Violence (psychologique), Violence (physique)





J'ai précisé que je suis là pour m'amuser, non ? Hé bien, pour le coup, c'est le contraire qui est en train de se produire. Je n'aime absolument pas la tournure que prend la soirée. Je connais Jude sous ses bons jours et j'apprends ce soir à le connaître sous ses mauvais jours. Bon, l'alcool n'aide pas non plus. Plus que çà, il fait des ravages et c'est la raison principale pour laquelle je n'en consomme jamais ou très peu. Je me demande pourquoi ça tombe sur nous maintenant. Comme si on avait besoin de ça à l'instant présent. Personnellement, je m'en passerai bien. Mon intervention entre Jude et Aliocha n'était clairement pas censé prendre la tournure qui a eu lieu. A la base, je voulais simplement calmer les deux. Finalement, j'ai essayé de calmer Jude, mais je sais que c'est perdu d'avance et en plus de ça, j'ai agressé Aliocha de manière verbale. On pouvait difficilement faire pire je crois. J'ai finalement ajouté de l'huile sur le feu comme on dit. Seulement, je n'ai pas envie que mon copain morfle pendant une soirée. C'est légitime de ma part non ? Peut-être que ça ne l'est pas pour tout le monde, mais je ne me voyais pas refuser de prendre sa défense, même si techniquement, je devrai rester objectif sur la situation. Pendant l'altercation, Arthur s'adresse à moi sur un ton que je n'apprécie pas. L'ironie n'est pas la bienvenue dans un moment pareil. Alors soit il est stupide, soit il le fait exprès pour m'énerver un peu plus. Je lui jette un regard noir et l'entend dire à Jude qu'ils reparleront de cette conversation. Mais un simple conseil pour lui : qu'il laisse mon petit ami tranquille un petit moment le temps que ça se tasse. J'irai moi-même m'excuser plus tard. J'ai pour le moment d'autres priorités. Je l'observe même prendre son ami à part, au moins, nous serons tranquille et eux aussi. Je me retourne vers mon petit ami avant de lui faire un câlin de réconfort. Mais l'instant ne dure pas longtemps, puisque Aliocha revient à la charge avec des réflexions plus que blessantes. Comment ose-t-il parler de la mère à Jude de cette manière sans connaître son histoire en plus ? Et en plus de ça, il se permet de me comparer à un chien ? Mais il s'est cru où celui-là ?

- Tu te permets d'insulter Jude et sa maman d'une manière tellement ignoble que j'ai simplement envie de te coller mon poing dans la figure. Mais je suis trop intelligent pour ça. Alors tu remballes tes réflexions, parce que je n'ai clairement pas à les subir. Et juste au passage, je défend simplement mon petit ami. Je suppose que tu n'aurais pas dit non à l'aide d'Arthur, n'est-ce pas ? Dans ce cas, tu peux aussi lui dire la même chose, non ?

Le pire, c'est que je sais avoir raison sur ce point. Je suis certain qu'il aurait souhaité l'aide d'Arthur pour se défendre. Je suis presque sûr de les avoir entendu à ce sujet au loin. Mais je peux me tromper, bien sûr. Et j'aurai dû me douter que les réflexions d'Aliocha allaient déclencher un nouvel accès de colère chez Jude. Moi-même, je suis un peu déstabilisé avec tout ça. Limite mal à l'aise. Mon petit ami s'empare d'un nouveau verre avant de balancer son contenu au visage du Lion et de balancer le verre aux pieds de celui-ci. Alors qu'il le menace d'utiliser un troisième verre, chose impensable en sachant qu'on n'a pas un stock illimité, je lui tiens fermement le bras pour le dissuader de le frapper ou de continuer à proférer des menaces. Alors que je m'apprête à répondre, l'organisatrice rapplique et semble contrariée. La pauvre, je me mets à sa place et je la comprend. J'irai la voir après pour m'excuser auprès d'elle. Elle ne méritait pas qu'on gâche la soirée de cette manière en fait. J'espère qu'elle ne nous en tiendra pas trop rigueur, même si elle serait dans ses droits. Lorsque le second lion rapplique, il semble exaspéré par la situation et demande que ça se calme. Pour le coup, il a raison et je me dois d'en faire mention. Pour le moment,je me contente d'approuver par un bref signe de tête. Il pousse un léger coup de gueule avant de partir danser avec Morgana. De mon côté, je prends Jude à part :

- Écoute, faut qu'on se calme. J'sais que la situation n'est pas simple pour toi et tu sais que je suis là pour t'aider et t'écouter. Mais amusons-nous plutôt. Nous réglerons ce souci ensemble s'il faut, d'accord ? dis-je d'une voix douce, Tu est adorable, mais quand t'as un peu trop bu, tu démarres vite au quart de tour. Ceci dit, c'était justifié, ajoute-je avec un sourire pour détendre l'atmosphère.

J'embrasse à nouveau mon petit ami en espérant que ça se calme. Il faudra néanmoins qu'ils puissent régler ce problème, parce que plus ça durera, plus ça sera complexe de pardonner.
Contenu sponsorisé

Soirée dans la salle sur demande -- [En cours] - Page 3 Empty
Re: Soirée dans la salle sur demande -- [En cours]
Contenu sponsorisé, le  

Page 3 sur 3

 Soirée dans la salle sur demande -- [En cours]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.