AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-50%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur la Souris Gaming Razer DeathAdder Elite
39.99 € 79.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 1 sur 1
"L'inimitié que je te porte" [en cours]
Aysha Brayd
Aysha Brayd
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


"L'inimitié que je te porte" [en cours] Empty
"L'inimitié que je te porte" [en cours]
Aysha Brayd, le  Jeu 26 Mar - 19:31

"L'inimitié que je te porte..."
Ronsard


Saison 30 - Hiver
avec Winniemae Bishop

Les couloirs ne voyaient pas passer grand nombre d'élèves à cette heure. En pleine après-midi, la plupart d'entre eux étaient en cours, à rêvasser sur leur table ou, pour les plus courageux, à écouter leur professeur. Aysha avait fait le choix de ne pas aller en cours de Sortilèges ce jour-là. Elle savait que cette absence pourrait lui coûter les remontrances de la Miss Peony ou de son professeur, mais elle ne s'en souciait pas pour l'instant. Les remontrances étaient toujours faites dans un souci d'impartialité, mais elles n'avaient jamais véritablement de conséquences. Aysha était une préfète et une élève modèle, et ses quelques absences, rares, n'avaient généralement aucune conséquence sur ses résultats scolaires. Il n'était tout de même pas fréquent qu'elle fasse ainsi l'école buissonnière. Mais cette fois là, elle avait simplement eu besoin d'échapper un peu au brouhaha de la classe, aux explications sans fin du professeur. Elle avait eu envie de passer une petite heure, toute petite, seule, à se promener dans les couloirs, en profitant du calme éphémère de ceux-ci. Elle ne savait pourquoi, elle se faisait plus solitaire ces derniers temps. Elle continuait à voir ses amis, à apprécier leur compagnie, et à considérer Poudlard comme sa maison, ses élèves comme sa famille, à quelques exceptions près. Cependant, son esprit était si tout le temps submergé de pensées en flots incessants qu'elle ressentait le besoin de prendre des pauses. Pour penser, en silence, calmement. Pour s'échapper un peu. Pour faire le point. Les changements dans sa vie bouleversaient tant son esprit qu'elle ne pouvait garder ses habitudes.

La bleue s'approcha d'une alcôve creusée dans le mur de pierre. Dans celle-ci, les vitraux formaient quelques arabesques sans vraiment représenter quoi que ce fût et, de leur bleu pâle et gris perle, laissaient apercevoir le parc désert. Une légère pluie, fine, maculait les carreaux de petites gouttelettes. Elle observa le parc un instant. Cette sérénité, ce parc désert, cette pluie calmaient son esprit. Elle laissa ses pensées divaguer un instant, sur le visage d'Eden, le masque, le port, les souvenirs de cette maison, les égouts, les mois épuisants qui s'étaient enchaînés. Oui, elle avait besoin de ces petits instants de calme. Elle avait l'impression d'avoir mûri trop vite.
Winniemae Bishop
Winniemae Bishop
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


"L'inimitié que je te porte" [en cours] Empty
Re: "L'inimitié que je te porte" [en cours]
Winniemae Bishop, le  Sam 4 Avr - 14:47


Des fois encore, je me tournais retournais sur les pieds afin de retrouver mon chemin dans les couloirs alambiqués. Les chaussures vernies devaient être bien usées de ces virevoltements désespérés, fichue école toute de guingois. Une fois n'est pas coutume, balader ma mauvaise humeur contrariée dans les escaliers pouvait me permettre de me calmer, peut-être. Comme une étrangeté dans l'air lorsque mes yeux surpris remarquent le vide et l'absence de gens. Une interrogation balancée par un haussement vague d'épaules alors que je continue mon chemin, essayant de retenir les différents virages pris à la tête des sorciers coincés dans les tableaux. Tourner à droite, un gros monsieur moche se bat avec son encrier, tout droit tout droit, un couple de jeunes sorciers se cachent derrière un canapé - c'était autorisé ? encore un virage à droite et c'est un explorateur sorcier qui me dit de ne pas m'inquiéter, les hautes herbes lui fouettent le visage. Je soupire, je ne sais faire que ça. Me repérer me grignotait plus de temps que de travailler, cela devait soulager les vieux grimoires que mes doigts avides n'avaient pas encore tâchés.  

Je n'avais pas vraiment prévu, aujourd'hui, de desceller mes lèvres autrement qu'en chuchotant des entraînements de sortilège. Pourtant, les frisottis de ma tignasse surprennent brutalement une silhouette cachée dans un recoin. Je ne devrais pas m'y intéresser, ça ne m'intéresse même pas. Les déboires des uns des autres, leurs méditations intempestives avaient le don de me faire rouler des yeux, mais je m'arrête quelques instants. Les pensées au rythme des gouttes qui s'écrabouillaient sur la vitre, comme un minuteur avant que je prenne ma décision, avancer, ne pas avancer. Une lèvre inférieure mordue plus tard, un et puis zut qui chevrote dans les pensées, et me voici en face de ce qui apparaît être comme une Serdaigle. Un simple frôlement et frottement des uniformes comme salut et je m'assois à même les pierres du carrelage. Je ne sais même pas quoi dire, ce que je fais là, mais je le montre pas. C'est ma nonchalance qui se chargera de faire les présentations alors que je sors de mon sac à dos un livre de sortilèges. T'as pas l'air dans ton assiette, alors j'vais rester là. J'veux pas qu'on vienne me chambouler les oreilles après si jamais il t'arrive un truc. Si jamais elle décidait d'aller voir ce que ça ferait de tomber aussi vite que la pluie sur le parc. C'est pas mes affaires, mais parfois, l'empathie fait frissonner mes narines.
Aysha Brayd
Aysha Brayd
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


"L'inimitié que je te porte" [en cours] Empty
Re: "L'inimitié que je te porte" [en cours]
Aysha Brayd, le  Dim 5 Avr - 12:08

Un frôlement de tissu sortit Aysha de ses pensées, et elle tourna brusquement la tête en direction du couloir. Ses yeux se posèrent sur une silhouette auréolée de cheveux bouclés. Elle resta muette, le regard interrogateur, tandis que la jeune fille s'asseyait par terre et sortait un livre. Le vert de sa cravate ressortait brillamment sur sa chemise blanche. La bleue coula un regard vers le livre qu'elle venait d'ouvrir puis revint à son visage. Non, décidément, elle ne la connaissait pas. Elle n'avait d'ailleurs aucune envie de la connaître, pour le moment en tout cas. Autant était-elle toujours heureuse de faire de nouvelles rencontres en temps normal, autant n'était-elle absolument pas d'humeur à faire la conversation en cet instant. Ce n'était visiblement pas le cas de l'autre sorcière, qui décréta avec autorité qu'elle allait rester là. La préfète ouvrit deux yeux arrondis de surprise. Ainsi, la verte décrétait non seulement qu'elle n'allait pas bien - ce qui n'était pas tout à fait vrai -, qu'elle avait besoin que l'on reste près d'elle, et qu'elle pourrait faire quelque chose d'insensé. Sans savoir vraiment pourquoi, chaque petit mot de phrases prononcées par la verte lui hérissèrent la chevelure.

- Pardon ?

Elle n'était pas d'un naturel désagréable, elle était même plutôt aimable avec toute personne qui croisait son chemin, mais elle était également du genre à se laisser envahir par des émotions sans queue ni tête, et elle pouvait contenir son énervement cette fois. Elle détestait par-dessus tout être interrompue dans les rares moment où elle recherchait la solitude. Elle contempla sa camarade en notant malgré elle chaque détail de son visage. L'ensemble lui devint très rapidement insupportable. La sorcière s'était assise avec une nonchalance provocatrice et parcourait son livre sans tenir compte de la volonté - très apparente - d'Aysha d'être tranquille. De quel droit d'ailleurs s'imaginait-elle qu'elle avait besoin qu'on veille sur elle ainsi ? La verte semblait plus jeune qu'elle. Elle n'avait pas le visage de celles qui viennent volonté en aide aux autres, elle n'avait pas un visage de gentille, en définitive. Alors de quel droit se permettait-elle d'envahir ainsi l'espace vital d'Aysha ? Cette dernière avait l'impression qu'on était entré en force dans son intimité. Elle savait que son irritation grandissante n'était pas des plus justifiées, mais elle ne pouvait s'empêcher de ressentir un violent ressentiment envers cette élève de Serpentard sortie de nulle part. Elle retint son envie de lui asséner fermement la nécessité qu'elle avait de déguerpir au plus vite. Elle aurait aussi bien pu s'en aller elle-même, mais elle ne voulait pas lâcher l'affaire ainsi.

- Il ne va rien m'arriver du tout, merci. Je n'ai pas besoin que tu restes là, tu peux t'en aller.

Elle n'aimait pas le conflit et savait que son attitude n'était pas mature. Elle aurait aussi bien pu lui offrir un sourire, la remercier et lui dire qu'elle pouvait continuer son chemin. Néanmoins, elle n'avait pas été en mesure de contrôler son irritation et les mots étaient sortis de sa bouche embaumés d'un ton ostensiblement énervé.
Contenu sponsorisé

"L'inimitié que je te porte" [en cours] Empty
Re: "L'inimitié que je te porte" [en cours]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 "L'inimitié que je te porte" [en cours]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.