AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 1 sur 1
Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE]
Gisèle Llobères
Gisèle Llobères
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE] Empty
Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE]
Gisèle Llobères, le  Mar 14 Avr - 14:04

Saison 30
Printemps



Flic & flac dans l'eau qui claque..
Avec Matt Deliers
J'ai son L.A et il a le mien.




Les beaux jours semblaient enfin pointer le bout de leur nez. Ils savaient se faire attendre ces enfoirés, Gisèle détestait les pulls et les gants. Ces ongles finissaient toujours par les trouer et la laine la démangeait presque autant qu'un chien rempli de puces. C'est donc avec un plaisir non dissimulé que l'adolescente prenait le chemin du lac de Poudlard en arborant ces vêtements les plus courts. Les rayons dorés n'étaient pas d'humeur à balancer des coups de soleil néanmoins ils étaient suffisamment en forme pour réchauffer la peau, blanchit par l'hiver, de Gisèle. C'était la météo parfaite pour fantasmer sur l'été qui approchait. La légère brise articulée à la chaleur naissante donnait des envies de barbecue et de picole jusqu'à pas d'heure. Ça faisait une éternité qu'elle n'avait pas bu d'alcool d'ailleurs, au moins deux semaines. Il allait falloir remédier à ça sous peu nom d'un p'ti bonhomme. Tiens, en parlant de petit bonhomme.. « On se promène Matty ? » Un rire aigu plus tard et le couvre chef du gryffondor se retrouva dans les mains de la brune avant qu'il n'ait le temps de dire "Quidditch". Elle n'était jamais sûre que Matt apprécie sa présence, mais elle n'était jamais réellement sûre de l'agacer suffisamment pour qu'il l'envoie véritablement ch$er. C'était donc le moment de tester sa patience, une fois de plus. La voilà partie à toute allure vers le lac, tapant un des meilleurs sprint de sa vie. Il y tenait vraiment à ce bonnet ?

Gisèle s'attendait à recevoir un sortilège de la part du gryffon, ça aurait été bien son genre d'attaquer dans le dos. Néanmoins elle possédait une technique imparable pour y échapper : elle courrait en ziz-zag. D'un point de vue extérieur elle devait avoir l'air d'une cinglée échappée de Ste Mangouste MAIS d'un point de vue interne c'était une génie. Assurément. Il va te rattraper. Il te rattrape toujours. Non, pas cette fois.  C'était une athlète réalisant une prouesse physique incontestable. Regardez tous, Gisèle est prête pour les jeux olympiques ! Cependant, il fallait l'avouer, elle n'osait pas se retourner. Elle détestait le sentiment d'être poursuivie. Ça avait le don de la faire paniquer. Au foyer, quand elle était petite, elle hurlait à chaque fois que quelqu'un lui courrait après pour jouer. Alors pourquoi tu cours idiote ? Parce qu'il court sûrement lui aussi nom d'une pipe en bois ! ... Ou pas. Si ça se trouve, il s'en fou de son p$tain de chapeau et il a continué son chemin ce con. Elle serait donc entrain d'imiter la parade nuptiale d'un insecte quelconque, en zigzagant dans les hautes herbes entourant le lac, pour rien ?

Elle ralentit finalement le pas, déjà pour reprendre son souffle, et pour lever le voile sur le MattyMystère : l'avait-il suivit ? Serrant le couvre chef contre elle, comme si quelqu'un ou quelque chose allait lui arracher subitement des mains, l'adolescente entreprit de se retourner lentement pour affronter son destin. Tournant ainsi le dos au lac de Poudlard.


Dernière édition par Gisèle Llobères le Mar 21 Avr - 13:53, édité 6 fois
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE] Empty
Re: Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE]
Matt Deliers, le  Mer 15 Avr - 14:01

Flic & flac dans l'eau qui claque ♪♫
with Gisèle Llobères

- Saison XXX, Printemps
- #LA mutuels
Réflexion intensément profonde. De celles qui vont indubitablement changer le Monde ; proposer un cocktail à base de... lait ! Serveur aux Trois-Balais, il entendait bien faire valoir sa vision des choses. Kohane, Jude, Elias. Ils accepteraient, de toute évidence. Et pourquoi pas une version revisitée du lait de poule ? Avec une dose de Whisky pur-feu, cela devrait être un concept génial. Et après tout, tout le monde aimait le lait de poule. « Matty ». Il tressaillit. Sans préavis le bonnet s'enfuit. « Mais qu'est-ce que.. » Mèches blondes largement déployées à la vue de l'été naissant.

« Matty ». Ou l'intérêt de rajouter un surnom sur un diminutif ? Et puis ça ressemblait vachement à « Arty » quand même. Et il n'y avait qu'une seule personne qui l'appelait par ce surnom débile. Cette personne était justement en train de s'enfuir avec son précieux butin en zigzagant comme une dératée n'ayant toujours pas compris l'intérêt de la ligne droite. La pensée éphémère d'utiliser Léotia ne franchit pas le stade suivant. Pas con les zigzags finalement.

Il allait devoir courir s'il espérait retrouver son bonnet. Fatigué rien qu'à l'idée. « Pxtain tu fais vraiment chxer Gisèle... » Prononcé à voix haute, cette réflexion était plus destinée au petit Lion en lui-même qu'à la Rouge déjà loin. Bien trop loin...
Il accéléra le pas pour tenter de réduire la distance le séparant de la Gryffondor. Soudain elle finit par ralentir. Alors le Deliers en profita pour sprinter jusqu'à elle pour la surprendre. Annihilant rapidement la distance restante, Gisèle se retourna tranquillement pour voir où il était ; persuadée de ne pas être poursuivie ? Surpriiiise ! Il fonça sur elle pour la chopper.

Tant pis pour la forme, le Deliers déterminé arriva tête baissée. Un bras de chaque côté des hanches de la demoiselle, il la plaqua au sol dans un contact légèrement amorti par l'herbe. Position dominante. Matt se redressa au-dessus d'une Gisèle dominée n'hésitant pas à s'asseoir sur elle.
Victoire écrasante ! Un sourire radieux en signe de triomphe à la vue de son essai transformé. Il pointa du doigt le bonnet qu'elle tenait encore fermement. « Rend moi ça ! » Steuplé ?! Non, rien à foxtre. Elle avait dépassé les bornes. Levant rapidement la tête il vit le Lac pas très loin et se dit qu'il avait eu chaud lui qui détestait l'eau.
Gisèle Llobères
Gisèle Llobères
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE] Empty
Re: Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE]
Gisèle Llobères, le  Mer 15 Avr - 18:47

Il lui courrait bien après, le c$n. Elle aurait du s'en douter, elle faisait une piètre proie. Se mettre à la merci d'un psychopathe. Elle n'aurait pas du s'arrêter. Idiote. Plonger, voilà la bonne idée qu'elle aurait du avoir. Primo elle adorait nager, donc ça ne ferait aucune différence pour elle, deusio le sociopathe ne l'aurait jamais suivi. Il aurait eu bien trop peur d'abîmer son brushing. "Précieuse" serait un surnom qui lui irait bien, d'ailleurs. Bref. L'impact avait été inévitable. En une fraction de seconde la brune se retrouva par terre dans un "BOUM" qui ne présageait rien de bon pour son corps. Matt n'était pas épais, mais lancé à toute vitesse il devenait une arme de destruction massive.

Il avait clairement essayé de la tuer là, Gisèle aurait du hurler pour alerter les autres. Sauvez vous, pauvre fou. Courrez pour vos vies. Le Gryffon était déterminé à en découdre. L'espace d'un instant elle aurait aimé faire partie d'une meute, ça aurait été stylé de donner l'alerte. Enfin, si elle retrouvait un semblant de respiration. C'est qu'il pesait son poids l'autre mongol. D'un bras elle enserra le bonnet contre sa poitrine pendant que son autre main tentait de repousser Matt. « Rend moi ça ! - Bouges ton gros c$l ! » Dialogue de sourd. Heureusement que le gabarit de son camarade n'était pas imposant, elle réussit finalement à le renverser. Néanmoins le prix à payer fut tragique. Lâcher le précieux bonnet. Sans attendre un retournement de situation, ou de position lol vous avez saisi, Gisèle se leva et s'écarta de Deliers.

Le pouls de la rouge et or battait à lui faire péter les veines. Entre la course folle et la lutte au sol, elle avait l'impression de se taper un cours de sport dont Matty était un piètre prof'. Elle sentait d'ailleurs une légère douleur dans son dos, sûrement la chute. « Tu paniques que tout le monde remarque ta calvitie naissante ? » Un large sourire moqueur accompagné d'un froncement de sourcil faussement compatissant. Technique de diversion, elle pouvait contre attaquer ! Tue le. L'adolescente dégaina sa baguette avec une maîtrise digne d'un film de western et fit léviter le bonnet d'un #Wingardium Leviosa en direction du lac pour le stabiliser juste au dessus de l'eau. Fière, elle se mit à entamer la "mini-danse-de-la-joie". En gros elle bougeait ses hanches, d'une manière très peu gracieuse, de droite à gauche en gardant ses pieds fixés au sol et en arborant son plus beau sourire. Elle ne devait pas se laisser déconcentrer, Matty ne se laisserait pas faire. « Allez petit lion, ploie le genoux devant moi et je saurai me montrer miséricordieuse. »
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE] Empty
Re: Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE]
Matt Deliers, le  Jeu 16 Avr - 13:25

with Gisèle Llobères
- Saison XXX, Printemps
- #LA accordé
Qu'il bouge son gros cxl ?! Le temps d'encaisser la remarque qu'il partit sur le côté. Tristement déplacé, fièrement renversé par Djidji, le Deliers assista au réveil effroyable d'une Gisèle incontrôlable ayant fini par allumer son seul neurone disponible.

La Rouge balança une punchline aussi aiguisée qu'une serre d'hippogriffe. Quoi ? Une calvitie naissante ? Hors de question ! Noooooooooooooo way. Plutôt crever. Matt fit tout son possible pour ne pas ciller. Pire encore, il se contenait pour ne pas l'emplâtrer. Djidji méritait tellement. Toujours au sol il ricana à la dernière allocution. « Ployer le genou devant toi ?! Hors de question. » Il fit non de la tête. « D'ailleurs, depuis quand tu sais utiliser des mots de plus de quatre syllabes ? » D'abord la formule de lévitation. Ensuite « miséricordieuse ». Un air faussement surpris. Impressionné devant tant de vocabulaire.

Situation gênante et non maîtrisée. Pxtain. Le petit Lion était à la fois libre et bloqué dans ses mouvements ; à la merci de Gisèle. S'il ne bougeait pas il passerait pour un manche du dimanche, une poule sèche, un naze, un pleutre. Mais surtout, s'il bougeait et/ou la menaçait, son précieux finirait trempé dans une eau encore sûrement trop froide. Matt avait peur de l'eau. En plus de ne pas savoir y nager. La main se figea discrètement sur Léotia. Tout un tas de sorts et d'insultes lui vinrent en tête.

Le Deliers lança un regard noir en contre-plongée à la demoiselle. Cette dernière rayonnante se déhanchait telle une débile néophyte en danse - comme si elle était sûre d'avoir gagnée. C'était le cas. Mais il préférait mourir plutôt que de l'admettre. D'abord les mots avant de devoir user de magie. « J'te préviens Djidji. Si tu fais ça... Je. Te. Tue. Ta vie sur Terre deviendra un tel Enfer que tu me supplieras d'arrêter. Hades pourra remballer sa colonie de vacances à côté de ça. Je m'en délecterai un certain Temps et puis quand cela deviendra trop insupportable pour toi, peut-être réfléchirai-je pour te pardonner. » Pas sérieux pour une mornille. Convaincant ? Il l'espérait. Tout mais pas son bonnet, pxtain. « Toi qui court si vite depuis toujours, t'es prête à courir ce risque ? » Allongé comme si c'était prévu depuis le début, Matt se releva en partie en se mettant sur les coudes. Sourire espiègle sur la commissure des lèvres.
Gisèle Llobères
Gisèle Llobères
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE] Empty
Re: Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE]
Gisèle Llobères, le  Jeu 16 Avr - 17:48

LaLaLa. Elle se sentait comme un lutin de cournouaille qui venait d'emm$rder son monde de la façon la plus satisfaisante possible. Ses mouvements de danse faisait bouger le bonnet au dessus de l'eau sans jamais la toucher. « D'ailleurs, depuis quand tu sais utiliser des mots de plus de quatre syllabes ? » Pour simple réponse Gisèle offrit à Matt la vision de sa langue pointue léchant son majeur fièrement dressé. Il pouvait bien se moquer, elle était en position de force. Qu'il s'estime heureux qu'elle ne soit pas rentrer dans son jeu de violence d'ailleurs, c'était suicidaire de sa part de s'en prendre physiquement à elle. Elle aurait pu lui crever les yeux d'un coup de griffe bien placé, elle lui aurait acheté le plus beau des bâtons pour l'aider à se repérer dans son nouvel environnement ténébreux. « J'te préviens Djidji. » Elle n'avait jamais compris pourquoi il l'appelait comme ça. Peut-être parce qu'elle était aussi dangereuse que D'Jumanjie ? C'est le subconscient profond du garçon qui parlait, révélant toute sa terreur face à l'adolescente. Minute. C'était un film moldu. Il connaissait au moins ?

Le cinquième année était presque convainquant. Dommage que Gisèle n'ai que si peu de raison. « Si tu fais ça... Je. Te. Tue. - Ouh.. Lâcha la brune avec un air faussement impressionnée. Des menaces ? » D'un geste de baguette le bonnet se retrouva dans la petite main de la brune qui entreprit de le serrer entre ses doigts. « Ta vie sur Terre deviendra un tel Enfer que tu me supplieras d'arrêter. » Passionnant. D'un sourire prédateur la lionne rejoignit le sol, habituellement boueux, asséché par le soleil. Elle s'approchait d'une démarche féline, irritant ses genoux sans en tenir compte. Elle s'insulterai plus tard pour son manque d'attention vis à vis de son enveloppe charnel. « Hades pourra remballer sa colonie de vacances à côté de ça. Je m'en délecterai un certain temps et puis quand cela deviendra trop insupportable pour toi, peut-être réfléchirai-je pour te pardonner. » Dommage qu'il ne soit pas sérieux, passer sa vie à lui échapper aurait été un objectif de vie très divertissant. Depuis qu'elle avait quitter le foyer, elle n'avait plus aucune ambition et son existence se synthétisait en une chasse à la connerie perpétuelle.

Elle grimpa finalement sur son camarade de maison, comme il l'avait fait un peu plus tôt sur elle, mais d'une façon bien moins brutale. Ses jambes glissèrent de parte et d'autre de ses hanches et elle inséra l'extrémité du bonnet entre ses dents blanches. Attaque Elle avait ouvert le bras d'un gamin une fois en le mordant jusqu'au sang, elle se demandait quel était le goût de celui de Matty. « Toi qui court si vite depuis toujours, t'es prête à courir ce risque ? » Elle libéra finalement le couvre chef du rouge et or qui termina sa chute directement sur le visage de ce dernier. Un rire aigu ponctua la fin du monologue menaçant pour toute réponse, ses mains vinrent prendre appuie sur le torse du gryffon et sa tête brune bascula vers l'arrière pour observer le ciel. « Tu m'fais pas peur. Tu m'feras jamais peur. » Hypothèse ou prophétie ? Peut-être une façon de se rassurer. Deliers serait peut-être la personne qui avait en sa possession cette capacité surhumaine finalement. Pour la simple et bonne raison qu'il était un de ses seul vrai lien humain.

Gisèle redonna à sa tête une position plus naturelle lorsqu'elle senti que le sang y montait un peu trop. Non pas que ça lui déplaisait, ça donnait un effet de défonce, mais elle avait envie d'eau. Sans prévenir elle se releva rapidement et approcha du lac en semant derrière elle ses baskets, son short en jean et son débardeur. Sous vêtement noir, banal. Sa baguette glissa sagement entre la peau de sa hanche et le textile de son shorty, elle ne s'en séparait jamais par choix. seulement son paquet de clope dont elle extirpa un bâtonnet de nicotine avant de le lancer par dessus son épaule pour qu'il atterrisse non loin de Matt. S'il en voulait une. Flamme, braise, crépitement du tabac. Longue inspiration. Gisèle n'avait pas fumé depuis la veille, elle adorait se retenir durant plusieurs heures. La cigarette qui venait ensuite n'était que plus savoureuse. Elle en aurait presque perdue l'équilibre. Longue expiration, nuage de fumer, odeur particulière. Brûlure Coup d'oeil vers son avant bras. Brûlure de cigarette, ouais. L'eau éteint le feu.

La jeune femme lâcha sa cigarette au bord du lac, sur le sol sec, dénué d'herbe. Et entra dans l'eau lentement. Elle était froide. Contrastant parfaitement avec la chaleur du soleil. C'était divin. Bientôt sa tête fut recouverte d'eau et ses pieds ne touchèrent plus le sol. Elle s'enfonça lentement sans voir où elle allait, l'eau était trouble, deux signaux d'alertes retentirent : ses poumons et ses oreilles. Étonnamment les murmures, rois du silence, furent stoppés par le '' tiiiiiiiii '' aigu de la pression écrasant les tympans de l'adolescente.  Elle entreprit la remontée. Qu'est ce qu'elle préférerait entre mourir brûlée ou noyée ? Un dernier mouvement de jambe et le visage de Gisèle fut de nouveau réchauffé par les rayons. Regagnant doucement la rive où elle avait pieds, elle chercha son camarade du regard. « Tu préfères mourir brûlé ou noyé ? » L'adolescente retrouva sa cigarette qu'elle déposa entre ses lèvres avec une certaine passion. Où étais son briquet ?
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE] Empty
Re: Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE]
Matt Deliers, le  Sam 18 Avr - 11:56

with Gisèle Llobères
- Saison XXX, Printemps
- #LA accordé
Qu'est-ce qu'elle foutait ?! Il ne dit cependant rien laissant grimper la féline sur lui. Les sourcils se froncèrent, comme toujours lorsqu'il ne comprenait pas. Là, il ne comprenait pas. Gisèle jouait un jeu dangereux. Elle ne s'en cachait pas. Elle ne s'en était jamais cachée d'ailleurs. Elle aimait ça. Et au fond de lui le Deliers aimait le fait qu'elle aimait ça. Un prêté pour un rendu. Son bonnet atterrit sur sa tronche sans qu'il ne puisse le récupérer avant. Il écarta le bonnet sur le côté pour pouvoir continuer l'échange. Un merci informulée mimé sur les lèvres, la demoiselle venait de rallonger drastiquement son espérance de vie.

Que manigançait-elle ? Là était tout le problème avec l'imprévisibilité de Djidji. Les mains posées sur lui. Position volontairement choisie mais douteuse. Les mots franchirent l'espace et le temps. « Tu m'fais pas peur. Tu m'feras jamais peur. » Prétentieuse confiante. Qu'en savait-elle réellement ? Elle se voulait rassurée en le formulant à voix haute de toute évidence. Le Deliers esquissa un sourire à cet aveu.

La Rouge se leva sans préavis pour se... déshabiller ? Elle finit en sous-vêtements devant lui, sans aucune gêne apparente là où lui était totalement abasourdi. Il regarda autour d'eux. Quelques rares élèves mais d'aucun prêts à se jeter à l'eau comme elle s'apprêtait. Sérieusement ? Une baignade impromptue dans le Lac ? L'eau devait être vraiment froide. Il frissonna rien qu'à l'idée. Ou alors était-ce de voir sa camarade si peu vêtue.
Les prunelles insolentes dévisagèrent avec une admiration non dissimulée la silhouette de Gisèle. Adepte des jeux dangereux. Et si elle se retournait vers lui ? Il ne se cacherait pas dans un quelconque regard fuyard distant. Il soutiendrait ce regard diabolique jusqu'à ce qu'elle le lâche la première des yeux. Hors de question de se dérober. Faire comme si de rien n'était. Que la situation paraissait entièrement contrôlée et normale.

Alors Matt observa ce spécimen assez unique en son genre. Il était fasciné par cette fille chixnte à souhaits. Certes elle passait le plus clair de son temps à l'emmxrder mais au final il l'appréciait sincèrement. Où était la logique là-dedans ? Son côté naturel. Sa simplicité spontanée. Elle avait envie de quelque chose. Elle faisait ce quelque chose. Elle vivait pleinement. Au jour le jour mais surtout sans se prendre la tête, uniquement celle du Deliers.
Les iris observèrent avec minutie son florilège d'actions : s'allumer une clope, la fumer quelques secondes pour finalement la jeter un peu plus loin dans l'herbe, rentrer dans l'eau assurément à température suffisante, se baigner tranquillement, ressortir de l'eau, du lac, profiter de la vie, de l'instant, dévisager un Matt toujours immobilement allongé en train de la fixer.

La question le déstabilisa. Il ne s'y attendait clairement pas. A choisir il préférait le feu. Depuis toujours, d'aussi loin qu'il se souvienne il détestait l'eau. Alors logiquement le choix n'en était pas un. « Tu cherches le meilleur moyen de te débarrasser de moi ? Quelle charmante attention Djidji. » Le Deliers remit son bonnet à l'endroit qu'il n'aurait jamais du quitter. « Brûlé. J'ai peur de l'eau, j'sais pas nager. » Un aveu pour un autre. Cette confidence envers cette personne qui au final représentait beaucoup pour lui. « Mais ne t'enflamme pas non plus. Je ne te laisserai pas me tuer aussi facilement. » Impulsion abdominale il se redressa pour finir assis. « Puis je suis sûr que je te manquerai si je n'étais plus là. » La confiance. Un principe fondamental.
Gisèle Llobères
Gisèle Llobères
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE] Empty
Re: Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE]
Gisèle Llobères, le  Sam 18 Avr - 17:58

Une légère brise donna la chair de poule à l'adolescente trempée. L'été n'était pas encore là, mais le ciel y travaillait. Remarque débile de la part de Matt. Si elle avait voulu le tuer elle l'aurait déjà fait. Gisèle n'était pas du genre patiente et il lui était arrivé, plus d'une fois, de sauter au visage de ces camarades moldus de l'époque. Attaque Elle n'avait pas un comportement pervers avec les gens qu'elle n'aimait pas, elle ne trouvait aucun plaisir à faire durer la situation. Plus vite elle se débarrassait du problème et mieux elle se portait. « Brûlé. J'ai peur de l'eau, j'sais pas nager. » La rouge et or s'approcha du peureux pour s'asseoir dans l'herbe, près de lui. Son paquet de cigarette retrouvé, avec le briquet dedans, elle pu rallumer sa cigarette abandonnée quelques minutes plus tôt.


Elle savait que Matty ne raffolait pas de l'eau, mais de là à en avoir peur. Naze. C'est trop agréable l'eau. Mais il préférait le feu. Étonnant. Complètement idiot peut-être. Avait-il seulement conscience de la douleur instauré par une simple flamme sur un tout petit périmètre hypodermique ? Elle devrait peut-être lui montrer.  « Mais ne t'enflamme pas non plus. Je ne te laisserai pas me tuer aussi facilement. - M$rde. Je suis découverte. » Répondit la brune avec ironie en soufflant lentement sa fumée dans le visage de Matty. N'empêche elle était sûre d'avoir raison théoriquement. Un être humain ça met genre dix ans à brûler, en général les gens meurent asphyxiés. Mais t'es quand même entrain de cramer quoi. Ça doit puer la mort en plus. D'jà que quand tu te crame un poil tu sens le cochon à des kilomètres.. « Puis je suis sûr que je te manquerai si je n'étais plus là. » Nouvelle taff de nicotine. Gisèle haussa lentement les épaules en fixant l'eau calme.


Incroyable que le calamar géant ne provoque pas de vague. Devait être vachement profond ce lac. Manquait juste du sable et il ferait une contrefaçon parfaite de la mer. Poudlard-Plage. Ça claque. En parlant de manquer, Gisèle tourna lentement son visage vers son camarade en prenant une nouvelle dose toxique. « P'tètre, p'tètre pas. » Impossible de savoir sans faire le test. Néanmoins il fallait avouer que l'idée de se plus jamais revoir l'autre c$n n'enchantait pas la brune. Elle s'ennuierait sans lui. Assurément.


Pour en revenir à cette histoire de feu et d'eau là.. P$tain ça l'a démangeait. « T'es conscient qu't'es un peu c$n de préféré le feu ? Tu vas mettre plus de temps à mourir qu'en te noyant, et donc souffrir plus longtemps. » Gisèle ne voulait pas que Matty souffre trop longtemps, elle devait le faire changer d'avis. C'était d'une importance capitale. On pouvait en être réduit à ce genre de choix du jour au lendemain ! Torture Et si Jigsaw le kidnappait ? Pas sûr que son camarade le connaisse non plus celui là. Toujours sa clope au bec, l'adolescente glissa rapidement pour s'asseoir face à Deliers.

Gisèle retira la cigarette d'entre ses lèvres, quasiment terminée, et la tendit à l'homme au chapeau. Feu.. Qu'il se brûle avec, et qu'il ose lui dire qu'il préférait ça x1000. Feu.. Sinon elle devrait peut-être essayé de lui injecter de l'eau dans les poumons pour qu'il se rende compte que ce n'était pas si terrible ? « Vas-y, fais en une jolie. » Trace. Une jolie trace. De son autre main, la gryffonne glissa ses griffes ongles le long de l'avant bras de Matt. Feu.. C'est lorsque les plus âgés du foyer lui avait fait la sienne qu'elle avait compris qu'elle ne s'approcherait jamais d'un brasier.

Finalement, ces deux là étaient peut-être phobiquement complémentaire. Elle le feu, et lui l'eau. Elle pourrait peut-être lui apprendre à nager, mais lui ne pourra jamais lui apprendre à traverser le feu. Feu..  
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE] Empty
Re: Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE]
Matt Deliers, le  Dim 19 Avr - 16:50

with Gisèle Llobères
- Saison XXX, Printemps
- #LA accordé
Il avait peur de l'eau et après ? Assis côte à côte dans l'herbe, son regard s'enfuyait par-delà la ligne d'horizon. Pensif. Évasif. Lui ne savait point le faire mais son Esprit transplanait à sa guise pour aller se perdre dans le néant. La réalité emplit ses poumons : Gisèle lui souffla au visage ses volutes de fumée empoisonnées. Il toussota. Son corps tentait de combattre ce nuage toxique étranger et nouveau pour lui.

Pourquoi fallait-elle toujours qu'elle l'emmxrde ? Pourquoi lui ? Qui aime bien châtie bien, parait-il. Soupir d'incompréhension. La Gryffondor repartit à l'assaut, visiblement trop intéressée par le sujet. L'eau ou le feu ; pourquoi voulait-elle à tout prix trancher ? « T'es conscient qu't'es un peu c$n de préféré le feu ? Tu vas mettre plus de temps à mourir qu'en te noyant, et donc souffrir plus longtemps. ». Il ne dit rien. Elle le fatiguait. Il avait envie de dormir. Là, tout de suite, maintenant. S'allonger dans l'herbe et poser sa sieste. Que Djidji disparaisse de son champ de vision.

Le Deliers se prit à espérer, fermant les yeux l'espace d'un instant. Il les rouvrit. Non seulement Djidji n'avait pas disparu. Mais en plus elle était désormais assise en face de lui. Toujours en maillot de bain comme s'ils étaient à la plage. Elle lui tendit sa cigarette presque entièrement consumée. Que voulait-elle qu'il en fasse ? « Vas-y, fais en une jolie. » Elle était sérieuse là ? Elle voulait qu'il se brûle volontairement pour justifier qu'il valait mieux mourir noyer que brûler ?
Le Deliers lui prit la cigarette ne sachant quoi en faire. La Llobères lui prit l'avant-bras pour l'y griffer de ses instruments de torture. Grimace déconcertée. Réaction épidermique instantanée, les poils se hérissèrent.

« Qu'est-ce que tu fous ?! » Prunelles brunes. Regard noir. Matt récupéra son bras d'un geste brusque. Il dévisagea son aînée avec insolence. Elle non plus ne lui faisait pas peur. Encore moins dans cette tenue. « Et puis qu'est-ce que ça peut te foxtre ? Tu me demandes ce que je préfère pour au final me dire que c'est totalement cxn. »
Les yeux méfiants se baladèrent sur la Djidji lui faisant toujours face. Ils constatèrent la marque sur l'avant-bras de la chieuse. Le Deliers ne l'avait jamais vu. Il lui prit le bras sans préavis en le tenant fermement. Comme un aigle tenant dans ses serres sa prise du jour ; proie à sa merci. « C'est quoi ça ?! » Coup de menton pour désigner la brûlure. « C'est pour ça que tu me dis que je suis cxn à préférer le feu ? T'as essayé et tu t'es rendue compte que le feu ça brûlait ? » Quelle idiote. Qu'avait-elle à prouver ? Et à qui ?

Matt aimait bien Gisèle mais des fois il ne la comprenait pas. Il la respectait tout autant qu'elle le respectait, autrement dit pas souvent. Là était peut-être la clé de leur relation étrange au final ? Un vieux couple dans lequel chacun passerait son temps à essayer de flinguer l'Autre pour se sentir encore plus vivant. Une espèce de Mr & Mrs Smith revisitée. Pas sûr que la Llobères connaisse ce film moldu réalisé il y a plus de 160 ans.

« Je ferai rien du tout. Encore moins si c'est pour te faire plaisir. » Le petit Lion jeta le mégot quelques mètres plus loin. « Tu devrais même plutôt me remercier de penser à ta santé. » Il mima un bisou des lèvres. Littéralement il se foutait de sa tronche.
Gisèle Llobères
Gisèle Llobères
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE] Empty
Re: Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE]
Gisèle Llobères, le  Dim 19 Avr - 19:12

Gisèle fut surprise de la réaction soudaine de son camarade. C'était quoi son problème ? Elle ne l'avait pas griffé au sang, elle l'avait à peine effleuré. Il était d'une sensibilité celui là.. Ou alors il réservait toute son épiderme pour sa dulcinée. C$nnasse.. Geste brusque de la tête pour chasser la voix. C'était pas le moment de se laisser emporter. Actuellement elle ne sait pas trop ce qu'elle préférait entre sa voix qui avait le pouvoir de la mettre en colère ou Matt qui avait le pouvoir de la blesser. Il était pas cool. Elle voulait juste le raisonner, lui faire prendre la bonne décision. Des gens meurent tout les jours dans d'atroces souffrances. Fallait pas que ça lui arrive. Quel c$n sérieux.

Et voilà qu'il agrippait son bras comme la misère agrippait le monde. « C'est quoi ça ?! » Ces doigts la brûlèrent autant que la cicatrice. Non. Peut-être même plus. Elle ne supportait pas qu'on lui parle comme ça. Encore moins quand c'était lui. Elle ne se permettait pas. Elle ne se permettait pas d'adopter ce ton avec lui. B$tes le.. Monsieur en revanche s’octroyait ce droit. B$tes le.. Son bras l'a brûlait. Ce contact là était insupportable. Elle allait lui mettre une claque. B$tes le.. Le faire lâcher à tout prix. L'adolescente fixait la main de Matt qui maintenait son emprise. Le mordre peut-être ? Ses prunelles noisettes se faisaient prédatrices.

Il se foutait de sa gueule, comme si elle n'était pas consciente que le feu brûlait, comme si elle s'était fait ça seule. C$nnard.. Il avait si peu d'estime pour elle ? « Je ferai rien du tout. Encore moins si c'est pour te faire plaisir. - Lâches moi.. » marmonna l'adolescente, les dents serrées. Elle allait lui en mettre une. « Tu devrais même plutôt me remercier de penser à ta santé. » Bisous envoyé avec ironie. B$tes le.. La goutte d'eau résidait dans ce bisou. La goutte d'eau qui venait de faire déborder le vase. Gisèle venait de balancer son poing dans l'épaule du gryffon. C'était moins violent qu'une claque. Elle aurait pu se féliciter d'un tel self contrôle.

Elle arracha son bras et se leva si spontanément qu'elle manqua de chuter. « T'es vraiment c$n quand tu t'y mets, t'atteint des p$tain de sommets ! » Où étais son short ? Là. Enfilé rapidement. Son débardeur ? Ici. Il vint couvrir le haut de son corps. Elle aurait pu faire un trou dedans tellement ces gestes étaient brusques. Une violence qu'elle retournerait contre elle même, manquerait plus qu'elle blesse Matt. Ça la détendrai assurément, mais il lui en voudrait, et elle s'en voudrait. Ils étaient aussi impulsifs l'un que l'autre, pétant les plombs pour "pas grand chose" aux yeux de l'autre. Comprenant rarement l'autre point de vue. Et ne s'excusant jamais.

Gisèle, si furieuse que sa veine temporale ressortait dangereusement, attrapa sa baguette tombée lorsqu'elle s'était levée. Elle ne savait pas réellement ce qui l'avait le plus énervé. Qu'il l'a considère idiote, ou qu'il prétende ne pas vouloir lui faire plaisir. Même si ce n'était pas le but de l'adolescente, qu'il lui fasse plaisir, c'était une attaque inutile. C'était toujours des attaques inutiles en faite. « C'est pas moi qui m'suis fait ça, tu repasseras avec tes morales de m$rde. » Gryffondor dans toute sa splendeur. Complètement abruti, mais persuadé d'être dans le vrai. Ses yeux balayaient le périmètre, évitant le regard de Matty. Où était son paquet de clope ?
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE] Empty
Re: Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE]
Matt Deliers, le  Lun 20 Avr - 14:08

with Gisèle Llobères
- Saison XXX, Printemps
- #LA accordé
Pour seule réponse à son bisou, un coup de poing vengeur dans son épaule. Des yeux écarquillés de surprise, le petit Lion grimaça sous le choc d'abord puis la douleur ensuite. Djidji n'y avait pas été de main morte. Quelle ironie. De son « Lâche moi » à ce changement soudain de comportement il n'y avait eu qu'un simple contact bousculé. Une ligne désormais franchie comme le triste dernier vestige d'un point de retour finalement dépassé.

Elle venait l'emmxrder pour ensuite mieux se plaindre du retour de flammes. Quelle triste ironie. Vraiment. « T'es vraiment c$n quand tu t'y mets, t'atteint des p$tain de sommets ! » La gorge serrée devant tant de spontanéité il sut. Il sut à sa voix qu'elle pensait vraiment ce qu'elle venait de dire. Vraiment. Alors ce nœud entravait sa trachée. Matt n'aimait pas se prendre la tête avec elle. Enfin, si. Mais pas comme ça. Difficilement explicable.

Dans ses yeux se traduisait une incompréhension totale d'une Gisèle au bord de la rupture. La Rouge tumultueuse était plus dans un mood tueuse que tumul. Elle se leva pour se rhabiller dans l'instant. Le Deliers regardait ses doigts avec suspicion. Ces derniers avaient vraisemblablement eu l'effet d'une cigarette sur l'avant-bras de la gryffonne. «  C'est pas moi qui m'suis fait ça, tu repasseras avec tes morales de m$rde. » Oupsiiii. La réalité le frappa de plein fouet ; un second coup de poing - cette fois en pleine tronche - devant ce qui apparaissait désormais comme une logique évidente. Elle tenait sa baguette dans la main, le petit Lion était à la merci de Djidji. Il ne souriait plus. Qu'allait-elle faire ? Visiblement rien. Elle semblait furieuse. Qu'avait-il vraiment fait au final ?

Elle ne le regardait plus. Pire elle le fuyait du regard comme jamais auparavant. Les prunelles s'humidifièrent mais ne pleurèrent pas. Tellement peiné devant la situation il souhaitait abréger sa propre souffrance de l'avoir faite souffrir. Djidji était son antipode quelque part. Son exact opposé. Son extrême aimant. La perdre, c'était perdre tout magnétisme avec le risque de ne jamais plus être stimulé. Au grand jamais il n'avait voulu tout cela. Et plutôt que de la perdre Matt préférait mourir brûlé ou noyé un nombre infini de fois voire plus.

Et pourtant... Il déglutit douloureusement. Bloqué. Des leçons de morale hein... « Au moins ça confirme ce que tu penses de moi. Je crois qu'on s'est tout dit. » La fatalité qui s'ensuivit le détruisit encore un peu plus. Plus qu'une quelconque fumée de cigarette ou un coup de poing dans l'épaule. « Vaut mieux qu'on arrête de se voir. Ça évitera qu'on se saoule mutuellement... J'me casse. » Ces mots, une sorte d'adieu, étaient de ceux qui coûtent puisqu'il ne les pensait pas. Si elle voulait tirer un trait sur leurs relations elle tirerait un trait. Le Deliers était prisonnier de Djidji, de son choix, comme il l'avait toujours été.

Le Gryffondor secoué se leva péniblement. Les prunelles prirent soin de ne pas croiser celles de Gisèle. Finalement il mit sa phrase à exécution et partit en direction du château. A l'abri des regards les larmes coulaient maintenant en silence sur ses joues.
Gisèle Llobères
Gisèle Llobères
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE] Empty
Re: Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE]
Gisèle Llobères, le  Lun 20 Avr - 16:46

Dès qu'elle aurait trouvé son paquet, elle s'en irait. Elle observait le sol sans réussir à se concentrer sur ce qu'elle voyait. Son cœur battait trop vite, trop fort. Boum.. Il résonnait dans ses tempes. Une pierre. Qu'est ce qu'elle cherchait déjà ? Matt. Il était toujours là. Elle le voyait dans sa vision périphérique. C'était presque réconfortant. Il restait là. « Au moins ça confirme ce que tu penses de moi. Je crois qu'on s'est tout dit. » C'était pas réconfortant finalement. Agacement le retour. Il ne s'excuserait pas, mais ce n'était pas étonnant. Pourquoi ça l'étonnerait ? Elle ne se serait pas excusée non plus. Vous êtes con.. Comment désamorcer la bombe ? Gisèle cherchait la mèche à éteindre dans l'herbe. Oublié le paquet de cigarette.

La voix du gryffon n'était pas assurée, peut-être que si elle avait croisé son regard elle aurait su pourquoi. Il n'avait jamais pleuré devant elle. Le contraire était moins sûr. Gisèle était émotive et était incapable de le cacher. Elle s'énervait avec hargne, pleurait dramatiquement et riait à gorge déployé. Folle.. Pas de souvenir d'une telle scène, mais nul doute qu'elle avait déjà versé des larmes devant son camarade. La pudeur n'était pas de mise chez la Llobères, tant physique qu'émotionnel.

Bref, il avait réussi à retourner la situation à son avantage de toute évidence. A présent c'était elle la méchante qui disait des choses horribles à son égard. Le serpent qui se mord la queue. Ils étaient tout les deux fautifs. Il était fautif de sa condescendance, elle était fautive de sa susceptibilité. « Vaut mieux qu'on arrête de se voir. What ? Les yeux de la brune se tournèrent brusquement vers Matt. Ça évitera qu'on se saoule mutuellement... J'me casse. » Les lèvres pulpeuses s'entre-ouvrèrent pour dire quelque chose. Mais quoi ? Le gryffon lui tournait le dos à présent. Plus ils prenaient de l'âge et plus ils prenaient ce genre de dispute à cœur. C'était pas le cas, avant.

Pourquoi fallait-il toujours que ça dégénère entre eux ? Gisèle observait son camarade s'éloigner. Respiration plus rapide. Comme si son corps se préparait à taper un nouveau sprint. C'est certainement ce qu'elle devait faire. P$tain elle avait envie de lui hurler dessus. C'était cruel. Il l'a blessait et ensuite il faisait le saint Deliers prenant le choix de s'en aller pour sauver la pécheresse Llobères. Les jambes de l'adolescente s'élancèrent pour rattraper le p'ti c$n. Il savait qu'elle ne le laisserait pas partir. Il ne serait pas surpris. Elle n'avait jamais trouvé la force de le repousser ou de le regarder s'en aller. D'aussi loin qu'elle se rappelle, elle ne lui avait jamais dit au revoir d'ailleurs. Chacune de leur rencontre se terminait comme s'ils allaient se revoir dans cinq minutes.

C'était angoissant, le manque. Et sa dope à elle c'était lui. Toute dépendance semblait apporter son lot de malheur, le sien était de devoir courir après un mec qui avait un talent somptueux pour la blesser. Néanmoins le plaisir associé était bien trop puissant pour y renoncer. Elle le ressentit dès qu'elle pénétra de nouveau le périmètre de Matt. Elle reproduit leur premier contact de la journée en plaquant brusquement son buste contre le dos masculin. Ses bras enserrèrent sa taille et son menton vint se déposer sur son épaule. « Tu te débarrassera pas d'moi aussi facilement. Du c$n. » Sa voix était toujours emplie d'agacement, mais le bisou qu'elle déposa dans le creux du cou du rouge et or tentait d'en démontrer le contraire. Tiens, la voix s'était tue.
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE] Empty
Re: Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE]
Matt Deliers, le  Mar 21 Avr - 12:59

with Gisèle Llobères
- Saison XXX, Printemps
- #LA accordé

Sur le chemin du retour ils partirent à deux : Le Deliers, une boule déchirante dans sa gorge nouée.

Il pensait à tout un tas de choses. Son épaule ; il s'en foutait. Matt ne pensait pas le moins du Monde ce qu'il avait dit. Il regrettait déjà d'être parti. Se dire que si Djidji tirait vraiment un trait il ne s'en relèverait probablement jamais. Jamais il n'avait pleuré devant elle, il avait toujours voulu se montrer fier, brave et fort. Là, presque. Le Gryffondor avait failli craquer. Et maintenant qu'elle n'était plus là, chose qu'il avait tant souhaité, il ne souhaitait plus qu'une chose ; qu'elle le soit à nouveau. Et cela peut-être l'avait-il perdu à tout jamais. Cette complicité sans pareil. Cette relation si spéciale et si chère à son cœur.


* * * * * * * * * * * * * *


Alors à ce nouveau contact inattendu les doutes, les peurs, les craintes, les regrets et les remords du Deliers s'évanouirent instantanément. Le petit Lion sentit ses mains l'enlaçer tandis qu'elle posait son menton sur son épaule qu'elle avait affronté quelques instants auparavant. Le moment présent venait de se figer dans le Temps arrêté. Une scène sublime gravée à jamais dans son subconscient immortel. L'horloge éternelle ne battait plus. Son Boum Boum deux voire trois fois plus vite. Les mots de la Rouge - un écho de ce que lui-même lui avait dit plus tôt, son bisou dans son cou ; le Gryffondor frissonna devant tant d'affection crûe perdue à jamais.

Matt aimait la détester. Ou l'inverse ? Il n'en savait rien. Mais il savait que vivre sans Djidji dans sa Vie, ce n'était pas vivre. C'était... survivre tout au plus. « P'tètre, p'tètre pas. » Nouvel écho. Sans bouger ni se retourner il vibrait à nouveau. De cette polarité fièrement retrouvée, nul ne pourrait leur enlever ce magnétisme inéluctable. Cette attirance mutuelle de deux aimants nés pour se combattre perpétuellement.
Se libérant ensuite de cette emprise appréciée le petit Lion entreprit de se retourner lentement et sans parler. Faire face. Visage fermé sérieux. Prunelles, toujours rougies des pleurs silencieux, plantées dans celles de l'antipode. « Je suis désolé. » Première fois, d'aussi loin qu'il se souvienne, qu'il formulait ces trois mots envers sa camarade. Il déposa un bisou - réel et sincère cette fois - sur le front de la demoiselle.

Sur le chemin du retour ils partirent à deux : le Deliers, la Llobères.


- Fin du RP -
Contenu sponsorisé

Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE] Empty
Re: Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Flic & flac dans l'eau qui claque.. [TERMINE]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.