AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 1 sur 1
La paix est un mensonge [RP unique]
Antonius R. De Lanxorre
Antonius R. De Lanxorre
Maitre de JeuSerdaigle
Maitre de Jeu
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


La paix est un mensonge [RP unique] Empty
La paix est un mensonge [RP unique]
Antonius R. De Lanxorre, le  2020-04-25, 16:02

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Erotisme, Cadavre








Saison 31, printemps
Manoir Ravental
RP Unique




J’étais là. Face à la cheminée du petit salon. Assis dans un fauteuil au tissu rouge sang et au bois obscur sculpté, j’observais la danse frénétique et ésotérique des flammes. Un verre de cognac dans ma main droite, je laissai ma tête reposer sur les doigts de ma main gauche. L’espace d’une seconde, mes yeux d’acier se perdent dans la contemplation du liquide ambré. Quelle paix. Quel calme. La lumière de l’âtre vient se décomposer en milliers d’étoiles étincelantes à travers la paroi translucide. Le temps. Ce temps si cruel et si familier. Il suffisait d’interrompre la marche de son quotidien pour sentir instantanément son poids vous briser les os. Un à un. Invariablement. Jusqu’à vous conduire à la tombe.

Dans mon esprit, les évènements récents se perdent et se confondent. Des morts. Des prisonniers. Un mariage. La politique. Le pouvoir. Le maléfique pêché de chair. Oui, ce pêché qui m’obsède jour et nuit. Sans m’en rendre compte, ma poigne se raffermit. Ce qui n’était que paix se mue en haine. Une haine farouche et tenace. C’est cela que je veux. Son trépas. Je veux que celle qui a osé s’emparer de mon âme s’éteigne. Qu’elle brule dans ces flammes si proches. Seulement elle ? Non, non. Je veux qu’ils brulent tous. Qu’il ne reste que moi. Qu’il ne puisse rester que moi. Après tout, peut-être était-ce cela, la justice ? Aucun d’entre eux n’était innocent. Ils avaient tous fautés. Pervertis jusqu’à la moelle. Mais ne l’étais-je pas, moi aussi ? N’ai-je pas fauté tout autant ? Non. Ça ne fait pas sens. Peut-être était-ce seulement l’humain qui était ainsi fait ? Peut-être que ce qu’on nomme « Justice » n’est là que pour légitimer nos pulsions les plus animales ? Satisfaire cette fin de destruction et de souffrance ? Comment … Comment a-t-on pu en arriver là ? Comment a-t-on pu oublier ce qui fonde le moindre de nos actes ? C’est notre animalité qui nous commande. Quoi que nous fassions. Compassion, haine, peur, amour, sexe, pouvoir, méchanceté … Tout cela n’est qu’animalité. Et dans ce monde animal, les forts terrassent les faibles. Jade Wilder en avait fait les frais. Oui. C’était ça, la leçon à tirer. Survivre, régner et être libre sont les privilèges des êtres forts. Des êtres puissants. Voilà la voie que je veux suivre à présent. Je veux devenir encore plus fort. Je veux régner. Et si pour cela je dois réduire à néant encore des dizaine voir des centaines d’existences, je le ferai. J’écraserai les faibles et les marginaux. J’affronterai les forts. Je me nourrirai de la puissance et de la force de mes passions. Ce n’était pas elle qui je souhaitais brûler. C’est moi. Elle a allumé en moi la flamme qui m’a rendu la vie. Elle a embrasé la part la plus obscure de mon être. Elle m’a donné la puissance. Celle de consumer mes ennemis et mes faiblesses. Une envie soudaine et bestiale vient me bousculer. Me tordre le ventre.

Je termine d’un trait mon cognac et le pose avec vigueur sur la table à proximité. Je sais ce qu’il me reste à faire. Je me redresse et me dirige vers le grand hall du Manoir. Valet, mon elfe de maison, m’accompagne. Une cheminée en marbre éteinte me fait face. Baguette en main, je l’appose sur quatre marques ésotériques. Dans un grondement minéral, l’âtre s’ouvre et dévoile un escalier s’enfonçant dans les entrailles de la demeure. Un #Lumos plus tard et me voilà dans ce qui semble être une crypte. Partout autour de moi, des transis à l’effigie des seigneurs passés de la famille Ravental. Je poursuis d’un pas décidé vers un transi vraisemblablement mon antique que les autres. Sur une plaque en bronze, on peut ire les inscriptions « Ci git Lord Elron Ravental, Le Gardien des Enfers ». Un surnom bien choisi. Et tout à fait à propos avec ce que je viens chercher. J’ordonne sèchement à Valet.

- Ouvre le.

Dans un claquement sonore, l’imposant transi en pierre taillée se soulève dans les airs, dévoilant un cadavre en décomposition. Entre ses mains, une baguette en bois clair. L’odeur putride s’engouffre instantanément dans la cave humide et sombre. Je ne bouge pas d’un pouce, inspirant la chose à pleins poumons. Je me penche en avant, avisant pendant de longues secondes ce qui fut un des Lords les plus influents de notre Clan. Je retire lentement sa baguette d’entre les os de ses mains. Je l’observe sous toutes ses coutures. Pivotant mon visage vers les orbites vides contenant auparavant des yeux menaçants, je dis courtoisement.

- Cher Elron, vous vous apprêtez à servir à nouveau notre clan. Estimez-vous heureux.

Mes pas me guident maintenant vers mon bureau. De tous les ancêtres de mon Clan, Elron était probablement celui disposant du cœur de baguette le plus précieux et le plus recherché : des poils de Cerbère. Une bonne partie de sa vie fut dédiée à la recherche et à la récupération desdits poils. Il faut avouer que la nature de leur propriétaire d’origine ne rend pas leur récupération des plus aisée. Assis à mon bureau, j’extraie de l’un des tiroirs ce qui semble être un plan d’ébénisterie et d’argenterie. L’heure est venue te créer, « Pallas ».

Page 1 sur 1

 La paix est un mensonge [RP unique]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.