AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -15%
Cahier de jeux pour les 3 – 5 ans : éveil ...
Voir le deal
5.95 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle
Page 1 sur 1
Pas question de perdre la tête [en cours]
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
ModérationSerdaigle
Modération
Serdaigle
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Pas question de perdre la tête [en cours] Empty
Pas question de perdre la tête [en cours]
Jennifer Wilson, le  Dim 26 Avr 2020 - 1:21


Saison 31 * Vacances d'hiver
Avec Hastur Denn


Le soleil avait commencé à peine à pointer le bout de son nez que le programme de la matinée s'annonçait costaud. Pourtant, l'idée de me prélasser à la Salle Commune m'avait plusieurs fois traversé l'esprit. Non non non. Il ne fallait pas que je cède et je me devais d'être forte. J'avais insisté pour rester au château à cause de l'examen qui approchait et je crois que j'avais bien fait de prendre cette judicieuse décision. Contre toute attente, après quelques luttes acharnées avec ma propre conscience pour commencer cette journée, la matinée s'était annoncée particulièrement intense en matière de révisions. Je devais être vraiment motivée mais la pensée seule à l'examen suffisait largement en fait. Plongée dans mes livres je ne l'avais pas vue passer révisant un peu chaque programme même si parfois, je devais l'avouer, je commençais à déchanter jusqu'à ce que je me rende compte que quelque chose ne tournait pas rond. Il me manquait des parchemins. Importants... Cherchant soudainement à la hâte dans mes divers livres, je me mets à retourner presque tout sur ma table, des notes que j'avais prises lors d'un cours en potions. Une matière dont je n'avais pas forcément une infinité particulière même si je m'en sortais à peu près, ce n'était cependant pas une raison pour les paumer. Peu à peu le stress commence à monter rongeant peu à peu l'esprit. Bon sang... Des fois, je me mettrais des gifles. Ce genre de situation ne pouvait arriver qu'à moi. Une seule option est possible à l'issue de cet examen, celle de réussir. Pourtant, ça commence mal, si je suis déjà tête en l'air, je n'imagine même pas la suite et il n'était pas question de perdre la tête ! Bon sang. Ressaisis toi Jen!

Respirant un bon coup, je finis par me lever. Ces notes doivent bien être quelque part mais, en fait, elles pouvaient être partout et nulle part à la fois. Tant pis. il fallait que je bouge de toute façon Froncement de sourcils. Je me dirige, sans vraiment de raisons particulières, vers la table des Serpentard. J'observe leur table au loin n'osant trop m'approcher mais tout de même assez proche pour voir ce qu'il y avait à peu près posé dessus, seulement quelques uns d'entre eux y sont assis quand je sens mon regard croiser l'un d'entre eux. Le vert semble avoir mon âge si ce n'est un peu plus mais je ne crois pas l'avoir déjà vu lors d'un cours en commun. Comme il me regarde, je me décide finalement à contourner la table, un air déterminé sur le visage pour être à ses côtés me disant qu'au pire s'il me rembarrait j'aurais au moins essayé.

« Salut. J'ai perdu des notes sur un cours en potions, tu ne les aurais pas vues par hasard ? Je me dis qu'elles se sont peut-être perdues par ici. »

Je lui souris malgré les circonstances m'attendant à une réponse négative de sa part. Oui bon c'est une excuse comme une autre. Vu la chance que j'ai habituellement, je ne vois pas vraiment pourquoi il détiendrait mes notes mais qui sait, la chance est peut être plus proche que je ne le pense.
Hastur Denn
Hastur Denn
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Pas question de perdre la tête [en cours] Empty
Re: Pas question de perdre la tête [en cours]
Hastur Denn, le  Dim 26 Avr 2020 - 2:13



Assis à la table des serpentard, Hastur était penché sur une petite pile de papiers, qu'il étudiait avec assiduité tout en se massant une tempe. L'examen était proche et il avait eu la merveilleuse idée de se mettre à ses études quelques semaines à l'avance, plutôt que de devoir tout rattraper à la dernière minute. Il avait révisé la plupart de ses matières, laissant pour la fin celles dans lesquelles il avait le plus de difficulté. Cette journée-là, il étudiait une matière qu'il n'appréciait guère, et dans laquelle il n'excellait absolument pas; la botanique. Souvent atteint d'une montée de mauvaise foi, il en venait à se demander à quoi servait cette matière. À part à apprendre à planter des concombres magiques ? Bon, il exagérait un peu, mais c'est un peu comme cela qu'il la percevait. Il poussa un léger soupire en se rendant compte qu'il s'était encore perdu dans ses pensées. Il avait parfois du mal à ne pas être distrait quand il planchait sur les mêmes notions théoriques depuis des heures - et sans réussir à tout comprendre ! C'était ça le pire; la frustration de ne rien biter à ce qu'il lisait.

La botanique n'était pas seulement de la théorie, il s'en rendait bien compte. C'était aussi beaucoup de technique. Et malheureusement, il n'excellait dans aucune d'entre elles. Il se permit de faire une petite pause, levant les yeux de son travail, s'étirant les bras et faisant craquer les jointures de ses mains. C'est alors qu'il vit une fille, l'air un peu perdu, regarder autour d'elle, pour au final centrer son attention sur la table des serpents, vers lui. Il haussera un sourcil à son attention, et voyant qu'il l'avait remarqué, elle s'approcha. « Salut. J'ai perdu des notes sur un cours en potions, tu ne les aurais pas vues par hasard ? Je me dis qu'elles se sont peut-être perdues par ici. »

Le jeune homme prit un air surpris et hochera simplement la tête. « Oh, oui ! Je vais regarder, attend deux secondes. » Il se mit à lever les piles de documents devant lui. Cela prendra quelques secondes avant qu'il ne prenne des papiers et qu'il ne les lise, l'air circonspect. Il hochera de nouveau la tête, et lui tendra un liasse de feuilles. « Tiens, voilà, c'est à toi, je crois ». Il lui rendit son sourire, laissant passer une fraction de secondes avant de tendre une main. Autant faire la connaissance.  « Du coup, moi c'est Hastur. Je crois pas t'avoir déjà vu dans l'école. Alors ... ça révise dur ? Pas trop de difficulté ? » Autant commencer la discussion par des banalités. Ça ne lui ferait pas de mal de laisser de côté ses études, ne serait-ce que pour quelques minutes. Il avait besoin de souffler un coup. Et puis bon, rencontrer de nouvelles personnes, qu'elles soient de sa maison ou non, était toujours plaisant - enfin, la plupart du temps. Il y avait toujours son lot de cas sociaux à Poudlard.
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
ModérationSerdaigle
Modération
Serdaigle
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Pas question de perdre la tête [en cours] Empty
Re: Pas question de perdre la tête [en cours]
Jennifer Wilson, le  Dim 26 Avr 2020 - 12:57

Je l'observe farfouiller dans ses affaires. Après quelques minutes de recherches infructueuses, le voici qu'il ressort une pile de feuilles. Sans pour autant les lui arracher des mains, je les prends rapidement, trop impatiente de prendre connaissance de ces dernières. Dans une lecture rapide, mon regard pourtant attentif parcours les diverses feuilles et c'est pétillant qu'il devient quand il replonge dans celui du Serpentard. Mon intuition ne s'était pas trompée en fin de compte en emmenant mes pas vers leur table quoique je me demande toujours comment elles ont faits pour se retrouver entre ses mains. Ma question ne tarde pas à lui être posée bien évidemment sans oublier de le remercier pour sa trouvaille.

«  Oui se sont bien elles ! C'est super merci ! Tu les as trouvées où ? Je crois que je les perdues depuis hier... »  

Simple curiosité. Mon soulagement est très certainement palpable. C'est à mon tour ensuite de le regarder quelque peu surprise. Il semble d'humeur à discuter ne tardant pas à se présenter et me demandant même comment se passe mes révisions. Je souris lui tendant également ma main pour venir serrer naturellement la sienne qui ne se refusait pas.

« Enchantée. Jennifer pour ma part. Ravie de faire ta connaissance. »  

Mes pensées reviennent à sa seconde question. La seule chose qui me manquait à ces révisions était un certain Gyffondor. Je ne l'avais pas revu depuis le début des vacances. Matt devait être probablement rentré chez lui. Une autre raison pour que ces vacances se terminent. Mes pensées n'avaient cessées de se diriger vers le beau lion surtout quand j'étais seule dans le dortoir. A cette période, il n'y avait plus grand monde et, même la plupart des bleus avaient pris leur poudre d'escampette pour rejoindre leur famille. Regard un peu plus examinateur envers mon sauveur, s'il parlait révisions c'était parce que lui aussi doit être en plein dedans. Je suis pratiquement certaine de ne pas l'avoir vu en cours et, sa remarque ne fait que confirmer mes doutes à ce propos.

« Je ne crois pas également t'avoir déjà vu lors d'un cours en commun. Ça peut aller. J'y suis dessus depuis presque le début des vacances et toi ? On est pas vraiment nombreux on dirait hein à cette période de l'année, si ça te dit qu'on révise ensemble les prochains jours, je ne suis pas contre. Tu es en quelle année ? Cinquième ? Pour les difficultés, cela dépend de quelle matière. »  

J'avais eu une légère moue quand il m'avait demandé si j'avais eu des difficultés. En réalité, je n'aimais pas ce terme mais il était, en effet, bien présent pour certaines matières, cela ne servait à rien de se voiler la face. Un coup d’œil vers ce qu'il est en train de réviser me montre pour le coup tout comme lui curieuse à son égard.

« La botanique ? Je me suis inscrite à une entraide qu'il va y avoir prochainement. Je ne sais plus quand est la date limite mais si ça t'intéresse, tu devrais venir aussi. Voilà une matière à classer dans les difficultés, tu ne crois pas ? »  

Je lui adresse un sourire. Légèrement moqueur mais surtout pour la matière, il se voulait complice avec Hastur. La botanique est décidément sur tous les fronts même à la table des Serpentard...
Hastur Denn
Hastur Denn
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Pas question de perdre la tête [en cours] Empty
Re: Pas question de perdre la tête [en cours]
Hastur Denn, le  Lun 27 Avr 2020 - 0:28



Hastur fut satisfait de voir que la fille vivait le retour de ses notes avec joie. Même pour un geste aussi infirme de sa part, cela restait tout de même gratifiant de voir ce genre de réaction. Il aurait certainement ressenti la même chose, s'il avait perdu les notes qui étaient le fruit de plusieurs semaines d'attention et d'effort en cours. «  Oui se sont bien elles ! C'est super merci ! Tu les as trouvées où ? Je crois que je les perdues depuis hier... »  Il ne se rappelait même plus où est-ce qu'il les avait trouvé. Peut-être dans un couloir, ou sur un banc. Tout ce dont il se rappelait c'est qu'il les avait pris assez machinalement, se disant qu'elles allaient peut-être retrouver leur propriétaire un jour, et dans le pire des cas, il pourrait profiter des notes d'une autre personne. Faute de connaître la calligraphie qu'il y avait sur les papiers, il comptait en devenir le gardien. Un nom peut-être trop cérémonieux pour des feuilles de note, certes. « Heureux de t'avoir aidé. Pour te répondre, je ne sais plus trop. Je crois que c'était proche de la bibliothèque, mais bon, soit certain que je ne te les ai pas volé. » dit-il sur le ton de l'humour. Cette fille semblait assez énergique et sociable. C'était agréable de rencontrer ce genre de personne. Au moins, il était sûr que sa conversation - brève ou non d'ailleurs - allait être agréable.

« Enchantée. Jennifer pour ma part. Ravie de faire ta connaissance. »  Elle s'appelait donc Jennifer. Non, définitivement, il ne se rappelait pas l'avoir déjà vu. Limite, il pouvait se rappeler des préfets des maisons. Ils étaient assez peu nombreux, par rapport au nombre d'élèves qu'on pouvait retrouver à Poudlard. Autant espérer retenir les noms de chaque plante en botanique. Toujours un sourire aux lèvres, Hastur écouta son interlocutrice, un bras sur la table, l'autre le long de son corps, et le reste de son corps tourner vers Jennifer. « ... J'y suis dessus depuis presque le début des vacances et toi ? On est pas vraiment nombreux on dirait hein à cette période de l'année, si ça te dit qu'on révise ensemble les prochains jours, je ne suis pas contre. Tu es en quelle année ? Cinquième ? ... »  Non, en effet ils n'étaient pas très nombreux. Il était rare que son père le laisse à Poudlard, le voulant sous le coude pour lui gueuler dessus. Ça dépendant surtout de son humeur. Heureusement, cette fois-ci, il avait pu rester, notamment pour étudier pour ses prochains examens. C'était mieux que de rester auprès de cet homme.  

« Eh bien, j'ai commencé à réviser quelques semaines à l'avance. Je maîtrise bien la plupart de mes matières, donc du coup mon temps est surtout concentré à combler mes lacunes. » Il se passa une main machinalement dans les cheveux, pour s'assurer qu'ils étaient bien coiffés. Il accueillit la proposition de Jennifer par un large sourire.  « Merci pour la proposition. On peut réviser ensemble si tu veux, aucun souci. L'étude est toujours plus agréable à plusieurs. Et je suis en cinquième année. » Hastur vit le regard de la jeune fille se diriger vers ses notes, en l'état bien organisé. Néanmoins, quelques notes étaient quelque peu illisibles, puisque effacés plusieurs fois. Le jeune homme avait de nombreuses fois crut comprendre quelque chose, pour au final se rendre compte qu'il avait tout faux. Certaines parties de ses notes seraient à refaire, certainement. « La botanique ? Je me suis inscrite à une entraide qu'il va y avoir prochainement. Je ne sais plus quand est la date limite mais si ça t'intéresse, tu devrais venir aussi. Voilà une matière à classer dans les difficultés, tu ne crois pas ? »

Tiens, intéressant. Une entraide. Il n'en avait pas entendu parler, sinon il serait venu s'y inscrire immédiatement. Et si même ça   ne pouvait pas l'aider, alors là il ne savait plus quoi faire, à part prier une quelconque divinité de l'aider. « Ah, tiens oui, ça pourrait m'intéresser. Tu me montreras où est-ce qu'on s'inscrit. Mais oui, on peut clairement classer ça dans les difficultés. On est d'accord sur ce point. Jouer avec la terre n'a jamais été mon fort. Surtout que moi, au moins, j'ai la chance d'avoir un professeur compétent, contrairement à certains autres élèves. J'ai entendu des rumeurs sur une professeur ... enfin bref. »  Il balaya le sujet d'un bref signe de la main. « Moi, personnellement je trempe plus dans tout ce qui est mathématique. L'arithmancie donc. Et aussi bien sûr l'hisoire de la magie. C'est fou comme c'est intéressant d'en apprendre plus sur ce qui a mené nos ancêtres à comettre des erreurs. Outre le fait que ce soit fascinant, selon moi ça nous permet de ne pas les répéter. Mais bon, de nos jours ce n'est pas gagné. J'espère un jour pouvoir écrire un ouvrage sur notre histoire actuelle pour le léguer aux prochaines générations. Ce serait intéressant, mais c'est surtout un rêve pour l'instant. » Il finit sur un petit rire gêné. Il était rare qu'il parle autant de lui. Mais bon, ça ne ferait pas de mal, surtout quand cela concernait ses passions. C'était surtout sa vie privée le point sensible.


Dernière édition par Hastur Denn le Lun 27 Avr 2020 - 21:44, édité 2 fois
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
ModérationSerdaigle
Modération
Serdaigle
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Pas question de perdre la tête [en cours] Empty
Re: Pas question de perdre la tête [en cours]
Jennifer Wilson, le  Lun 27 Avr 2020 - 21:23

LA accordé pour la suite

Le jeune homme semble heureux de pouvoir m'aider et je trouve cela plutôt touchant de sa part. Comme quoi, les Serpentard n'étaient pas tous comme on les décrivait, il y en avait aussi possédant un cœur. Préjugééés. Ces notes me sont importantes et je ne me les voyais pas du tout les perdre... L'adrénaline de les avoir cherchées puis la joie de voir que ce sont bien elles, il peut voir enfin toute mon attention se diriger à présent vers lui. Le lieu de sa trouvaille révélée est... ironiquement étonnant. Il poursuit ensuite m'assurant ne pas avoir été l'auteur d'un vol. Je ne me serai de toute façon jamais permise.

« Je les aies c'est tout ce qui compte et je ne t'en aurais pas fait porter le chapeau rassure toi ! »

Petit sourire au coin sous la remarque. Devenant silencieuse, je l'écoute et mon écoute devient admirative. Lui qui se disait avoir commencé à réviser quelques semaines à l'avance et bien, ce n'était franchement pas mon cas mais je ne comptais pas me perdre en si bon chemin. Mon jugement me dit qu'il aurait dû être à Serdaigle vu sa motivation. Un sourire se dessine, plus large cette fois,  quand il accepte ma proposition. Je ne peux que l'approuver. Réviser ensemble est bien mieux qu'être seul à se larmoyer sur sa situation. Qu'il soit en cinquième année rendait les choses, en plus, beaucoup plus simples.

« Je ne peux être totalement de ton avis. Pour tout te dire, toute seule, je commençais à me sentir un peu découragée mais maintenant que tu es là, ça sera certainement plus agréable comme tu viens de le dire. »

Et sans doute beaucoup plus amusant aussi.
Légère surprise face à son histoire de professeur particulier. La chance... Je lève vaguement les yeux au ciel quand il parle de la professeure en question sur laquelle il a entendu des rumeurs. Oui, elle était partout et dans toutes les bouches...

« C'est avec l'Association LEGIT. L'Association des étudiants. Il faut devenir membre pour pouvoir participer à l'entraide pour la botanique. Je suis carrément mauvaise et, elle ne pouvait pas mieux tomber. Je ne dis pas que j'aurais un Optimal à mon examen avec cette entraide mais si ça peut m'aider à faire basculer un peu la balance ce n'est pas de refus,... si tu vois où je veux en venir. Tu as eu de la chance pour ton professeur car oui la professeure dont tu parles est comment dire.... difficile..... »  Je ne vais pas au bout de mes pensées pour ne pas lui faire peur s'il ne l'a jamais croisée. Il arrivait parfois que certains élèves n'entraient pas directement en première année à Poudlard mais en plein milieu de leur cursus. Je grimace ne pouvant m'empêcher de repenser au dernier cours avant de diriger mon regard vers le brun. Nouveau haussement de sourcils, nouvelle admiration. « Mathématiques ? Je suis plutôt littéraire. Par contre, j'aime beaucoup aussi l'histoire de la magie. Je suis assez d'accord avec tes propos sauf que j'ai tendance à dire qu'on oublie assez vite les erreurs que nos ancêtres ont déjà commises par le passé. Pour moi l'histoire est un cercle vicieux qui tourne et tourne sans cesse. C'est toujours intéressant néanmoins de s'y plonger rien que pour notre culture, je ne peux que te dire oui là dessus et, je souhaite sincèrement à ce que tu y arrives. Je pars du principe qu'on ne doit jamais baisser les bras même si la route peut nous sembler parfois périlleuse. Pour ma part, j'aimerais travailler au Ministère plus tard. Je ne sais trop encore quel genre de poste mais c'est un but que je tenterai d'atteindre. »

Que de philosophie dans ce discours mais je disais ce que je pensais et c'était agréable de pouvoir échanger de la sorte avec quelqu'un. Les longues discussions ne m'effrayaient pas le moins du monde. Bien au contraire si elles étaient intéressantes... Le vert avait l'air d'avoir plein de ressources enfouies tout au fond de lui. En conclusion : quelqu'un d'intéressant. Un peu surprise par la tournure que prenne soudainement mes pensées, mes yeux se baissent quelques secondes tandis que je me mets à replacer, de façon machinale, une mèche de cheveux derrière mon oreille avant de recroiser son regard.

« Tu veux qu'on aille quelque part ? Ça nous permettrait de faire une pause, quand dis-tu ? On pourra revenir tout à l'heure. Je vais juste ranger mes notes avant de les perdre une nouvelle fois... Je peux être assez tête en l'air parfois. »

Un regard sur ces fameuses notes retrouvées, je me dis que je devrais écouter tout de suite mon propre conseil. J'avais parfois assez galéré comme ça en cours de potions en plus...

Hastur Denn
Hastur Denn
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Pas question de perdre la tête [en cours] Empty
Re: Pas question de perdre la tête [en cours]
Hastur Denn, le  Mar 28 Avr 2020 - 1:43



« Je ne peux être totalement de ton avis. Pour tout te dire, toute seule, je commençais à me sentir un peu découragée mais maintenant que tu es là, ça sera certainement plus agréable comme tu viens de le dire. »  Oui, c'est à peu près ce qu'il ressentait. Et dans le pire des cas, s'ils n'arrivaient pas à s'aider mutuellement, il y aurait au moins la sensation de ne pas être seul dans cette galère. Un peu bizarre pour se conforter, mais c'était mieux que rien. Hastur écoutera ensuite la fille parler de LEGIT. Organisation au sein de l'école à laquelle il ne s'était pas vraiment intéressé. Tout au plus, il avait entendu d'autres élèves en parler. Il avait cru à un genre de groupe élitiste, qui regroupait certains élèves. Des rebelles ou alors des lèche-bottes. Chose qui était complètement fausse, au final. Mais bon, ça ne l'aurait guère étonné. Il avait vu quelques groupes d'élèves comme ça se former, par exemple au début de sa scolarité, à serpentard. Il n'en gardait pas de très bons souvenirs, mais c'était loin derrière lui, maintenant. « Eh bien merci pour l'info, j'irai m'informer sur la façon de l'intégrer. C'est une assez bonne initiative de regrouper des élèves pour qu'ils s'aident entre eux. Mais oui, comme tu l'as dit, je doute de pouvoir avoir un optimal, même avec de l'aide. Tant que mes efforts paient et que je réussis à passer, ça me va. »

Hastur lui jettera un coup d’œil, et la voyant grimacer, il haussera un sourcil, se posant des questions sur la raison d'une telle réaction. Peut-être était-ce en lien avec la professeure dont il avait parlé. Pas très aimé, en effet. Il n'avait lui-même pas très envie de la rencontrer. « Pour moi l'histoire est un cercle vicieux qui tourne et tourne sans cesse. C'est toujours intéressant néanmoins de s'y plonger rien que pour notre culture, je ne peux que te dire oui là-dessus et, je souhaite sincèrement à ce que tu y arrives ... Pour ma part, j'aimerais travailler au Ministère plus tard. Je ne sais trop encore quel genre de poste mais c'est un but que je tenterai d'atteindre. »  Il aimait de plus en plus cette fille. Elle avait un point de vue éclairé et mature sur le monde. Chose très rare pour leur âge. Alors qu'elle parlait, il hochera de la tête, montrant qu'il était d'accord avec ses propos. Un certain intérêt brillaitt dans ses yeux, tandis qu'il se munissait d'un air sérieux - pour un sujet sérieux.

« Bien sûr, je suis tout à fait d'accord avec toi. L'histoire prouve que les Hommes n'ont jamais, eh bien ... appris de leurs erreurs, sauf certaines exceptions. C'est un cycle sans fin, oui. Mais au fond de moi, j'espère pouvoir léguer une œuvre assez conséquente pour qu'elle traverse les âges et devienne une référence. Qu'on la consulte énormément. Ainsi, peut-être que ça leur rentera dans le crâne qu'il faut réfléchir avant d'agir. Mais j'ai peu d'espoir quant à ça. Tant de gens ont écrit des livres. Pourquoi retiendrait-on le mien ? » Il soupira et fit la moue. « Enfin bref, j'accepte volontiers de faire un truc. Avec plaisir. Ça te dit qu'on ait faire un tour au parc de l'école ? Ça devrait être tranquille vu le nombre d'élèves qu'il y a. » Le jeune serpentard sourit en voyant l'approbation de son interlocutrice. Ils rangèrent donc leurs affaires et entamèrent leur marche vers le parc de Poudlard.

Les mains derrières le dos, Hastur avançait avec la serdaigle parmi les arbres. Il avait gardé une question en tête qu'il comptait lui poser lorsqu’ils seraient dans un endroit plus tranquille. Certes, il y avait peu d'élèves dans la grande salle, mais parler pouvait déranger certains étudiants et puis, le fait d'avoir une discussion tout en se promenant avait un certain côté agréable. Il se racla la gorge et jeta un coup d’œil à la Jennifer avant de se prononcer : « Alors, Jennifer, tu comptais entrer au ministère, c'est bien ça ? Heureux hasard, puisque je compte aussi l'intégrer. Comme dit ... si je ne peux pas aider le monde à s'en sortir mieux avec un livre, autant agir par soi-même. Et cela passe inévitablement, selon moi, par le ministère. Je vise le département de la justice. » Il fronça les sourcils, l'air de réfléchir. « Les Aurors, éventuellement. J'ai entendu le discours de mangemorts, une fois ... c'est horrible ce qu'ils comptent faire. En tout cas les méthodes pour y parvenir le sont. C'est exactement le genre de personnes dont on parlait qui n'ont pas retenu des erreurs du passé. Je ne sais pas si je suis un homme d'action, mais si je peux aider d'une quelconque façon à empêcher qu'on fasse un bond en arrière, alors je n'hésiterai pas. Et j'écrirai un bouquin à côté, si j'en trouve le temps. » Il tournera la tête vers Jennifer, un léger sourire aux lèvres. « Et toi, tu comptes faire quoi ? Tu vises un département en particulier ? » Bien sûr, une grande partie de ses motivations passaient par le fait de changer le monde, mais il y avait aussi une source inépuisable d'ambition derrière tout cela. Un souhait de gagner en prestige et en puissance, en somme. Un profond besoin de reconnaissance. Des intentions peut-être moins louables, mais qui n'étaient au fond pas motivés par de mauvaises intentions. « J'imagine qu'il y en a pour tous les goûts, vu le nombre de départements. » 
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
ModérationSerdaigle
Modération
Serdaigle
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Pas question de perdre la tête [en cours] Empty
Re: Pas question de perdre la tête [en cours]
Jennifer Wilson, le  Mar 28 Avr 2020 - 13:47

L'entraide lui sera certainement utile. Je l'espère tout comme sa présence à cette dernière. Il devait être sans doute bien meilleur puisqu'il avait reçu l'aide d'un précepteur. Bien sûr il avait avoué ne pas être fort pour jouer avec la terre, cette remarque m'avait faite d'ailleurs sourire mais quand même. Cette entraide serait d'autant la bienvenue car elle ne permettrait pas à son niveau de descendre. Il m'avait aidée à retrouver mes notes et, je me sentais donc redevable.

« Je t'en prie. Si ça peut nous faire monter notre niveau (surtout le mien) je ne dis pas non. »

Sauf certaines exceptions... Oui, avais-je pensé. Ses propos se justifient aussi. Je hoche la tête ne sachant trop si je réponds à son analyse ou à sa proposition pour aller dans le parc, les deux, sans doute.

« Pour ton bouquin, oui, il y en a de nombreux qui sont déjà sortis oui mais tu dois le rédiger si tu sens cette envie au fond de toi. Puis, vu le thème que tu souhaites aborder, il y aura toujours quelque chose de nouveau à ajouter. Je dis oui, pour le parc, attends moi juste une minute. » Il ne doit pas se décourager, aller au bout de ses envies reste toujours la meilleure option à prendre. Une fois. mes notes rangées là où elles doivent être, je le suis tandis que nos pas nous amènent tranquillement vers le Parc. Marchant à ses côtés, une fois dehors, j'accueille l'air frais du parc avec une satisfaction non dissimulée. Revigorante à souhait.

Quelques instants passent où nous sommes plongés tous les deux dans nos pensées respectives. Le jeune homme ouvre finalement la discussion me demandant quel département du Ministère avait mes faveurs. Fixant un point devant moi alors que mes pas me font avancer, je réfléchis bien que la réponse est déjà toute faite dans mon esprit.

« C'est bien cela. Le Ministère m'attire depuis un bon moment, je crois depuis que je suis dans mon berceau en fait » Un petit sourire accompagne le ton humoristique que j'ai voulu prendre. « Pour tout te dire, mon père fait parti du service des catastrophes magiques mais pour ma part, j'ai également en tête celui de la justice magique est celui où j'aimerais être également. Au début, je voulais devenir aussi Auror mais je crois qu'avocate ou quelque chose dans ce goût là me correspondrait bien mieux. »

Avocate, juge... Ce n'est pas le choix qui manquait au Ministère. Même si j'aimais le risque, Auror était un poste à haut niveau. Nous verrons bien plus tard. Les postes étaient nombreux et la demande sûrement importante. Auror avait été ma première aspiration mais les choses avaient commencé à changer quand j'avais fait la rencontre de deux Ombres. Mes arguments donnés semblaient leur avoir prêté une oreille attentive et être avocat demandait une certaine force de persuasion pour que le juge décide de se ranger de votre côté.

« Les Mangemorts... » dis-je dans un murmure tiquant à leur mention. « Ils pensent tous œuvrer sincèrement pour le bien de la communauté mais leurs agissements sont...contradictoires.. » lui dis-je avec conviction. Sentant son regard, je croise ce dernier lui rendant son sourire.Je jette ensuite un regard aux alentours pour m'assurer que personne n'est dans les parages, je m'arrête sous un arbre me mettant face à lui. Il ne serait pas bon que cette discussion tombe entre des oreilles trop curieuses. « Les Phénix ? Tu connais ? Tu as dû en entendre parler puisque tu abordes les Mangemorts... J'en ai fait la rencontre de l'un d'entre eux, une fois. La rencontre n'avait été pas forcément voulue mais elle m'a aidée à me sortir d'une mauvaise situation dans laquelle je m'étais mise. »  Je grimace en y repensant. C'était peu de le dire. Heureusement que Tara avait été là sans quoi je ne sais pas comment je me serais sortie de ce pétrin. C'était peut-être un peu tôt d'aborder le sujet mais comme il paraissait avoir une certaine antipathie à leur égard, les phénix ne pouvaient pas mieux tomber comme nouvelle discussion.

Hastur Denn
Hastur Denn
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Pas question de perdre la tête [en cours] Empty
Re: Pas question de perdre la tête [en cours]
Hastur Denn, le  Mer 29 Avr 2020 - 3:50



Le jeune homme, toujours les mains derrière le dos, écoutera d'une oreille attentive les paroles de son interlocutrice. Il était très intéressé par la discussion qu'ils avaient, puisqu'ils semblaient viser le même métier. Ainsi peut-être que cet échange pourrait lui apporter de nouvelles idées pour ses choix de carrières. « Pour tout te dire, mon père fait parti du service des catastrophes magiques mais pour ma part, j'ai également en tête celui de la justice magique est celui où j'aimerais être également. Au début, je voulais devenir aussi Auror mais je crois qu'avocate ou quelque chose dans ce goût là me correspondrait bien mieux. » Il pouvait comprendre pourquoi elle avait changé d'idée. Devenir Auror n'était pas un choix qu'on pouvait prendre à la légère, au vu de tout ce que cela impliquait - notamment un risque de mourir en mission. Ainsi, si elle avait mûrement réfléchi son choix, il ne pouvait que la féliciter. Quant à lui, il n'était pas encore sûr. Mais il penchait de plus en plus - de jour en jour - à devenir l'un des membres de cette brigade d'élite. Il avait encore du temps pour y réfléchir, dans tous les cas. Deux ans étaient amplement suffisants. Et puis bon, avocat était un bon choix. Si on arrivait à bien gérer son coup, on pouvait monter les échelons, et vivre convenablement. Si le salaire était à peu près le même que celui du monde moldu, elle ne manquerait certainement pas d'argent. Mais tout n'était pas seulement une question d'argent, il en avait conscience.

« Les Mangemorts... » Il la vit du coin de l’œil tiquer à leur mention. C'était compréhensible, au vu de leur palmarès. « Ils pensent tous œuvrer sincèrement pour le bien de la communauté mais leurs agissements sont...contradictoires.. » Le jeune homme fronça les sourcils, se maîtrisant pour que son irritation ne soit pas visible sur son visage. D'une voix calme, il répondit:  « En vérité, je me fous des intentions. Ce qui m'importe ce sont les actes. Tu ne crois pas certaines figures de l'histoire ont fait des choses horribles en croyant être dans le bon ? C'est le cas de plusieurs des pires figures de l’histoire moldu, en tout cas. Ce qui importe, ce n'est pas ce que l'on pense, mais ce que l'on fait. Et s'ils commettent des attentats et tuent des innocents, alors ils devront en répondre, peu importe qu'ils croient être les héros ou non. » Son avis était tranché sur ce point-là. Il laissa s'écouler quelques secondes, prenant une voix calme et douce cette fois-ci. « Mais oui, leurs actions sont contradictoires et contre productrices. Ce n'est pas comme ça qu'on s'attire des fidèles, si ce n'est des psychopathes en recherche de sensations fortes. » Ils continuèrent à marcher un certain temps avant que son interlocutrice ne s’arrête brusquement sous un arbre, le faisant s'arrêter aussi au passage. Curieux. « Les Phénix ? Tu connais ? Tu as dû en entendre parler puisque tu abordes les Mangemorts... J'en ai fait la rencontre de l'un d'entre eux, une fois. La rencontre n'avait été pas forcément voulue mais elle m'a aidée à me sortir d'une mauvaise situation dans laquelle je m'étais mise. »

Il fut un peu confus face à ces paroles. Il fut aussi honoré de voir que Jennifer lui faisait assez confiance pour lui dire une telle information. Il pourrait très bien la dénoncé pour ce genre de fréquentation. Mais ce n'était pas dans son intérêt, ni très éthique, par ailleurs. Il accueillit son discours les sourcils froncés, et l'air très attentif. « Bien sûr que je connais les Phénix - pas personnellement, on s'entend. Leur histoire aussi je la connais. Enfin, celle de l'Ordre de la deuxième guerre des sorciers. Je ne sais pas si c'est encore comparable. Mais je sais qu'ils combattent les mangemorts et qu'ils sont persécutés par le ministère, au même titre que ... les mangemorts, justement. Puisqu'ils agissent dans la clandestinité, j'imagine. Je dois t'avouer que je ne suis pas très bien informé. » Dit-il en prenant un air gêné. Il avait bien un avis sur la question, mais ce n'était pas ce qu'on lui avait demandé. Ce n'était pas le genre d'avis que l'on pouvait donner librement en public, surtout au vu du climat politique actuel. « Et qu'est-ce qui t'es arrivé pour que l'un des phénix te vienne en aide ? Ça a été comment comme rencontre, si je ne suis pas trop indiscret ? » Inutile de dire qu'il était curieux. Il savait très peu de chose sur le nouvel Ordre du Phénix. Si c'était une occasion d'en apprendre un peu plus, pourquoi pas. En plus, il avait en face de lui une personne qui avait rencontré l'un de leur représentant. Ce n'était pas tous les jours qu'une telle chance se présentait.
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
ModérationSerdaigle
Modération
Serdaigle
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Pas question de perdre la tête [en cours] Empty
Re: Pas question de perdre la tête [en cours]
Jennifer Wilson, le  Lun 4 Mai 2020 - 1:17


Même si nos sujets étaient sérieux, j'appréciais de pouvoir discuter ainsi avec quelqu'un comme Hastur. Le vert, ne manque d"ailleurs pas d'opinion sur les Mangemorts et, en grande intéressée, je l'écoute, attentive. Après tout, ce n'était pas comme si je n'en avais pas rencontré déjà. Secret que je garde pour moi. Pour l'instant. Il a l'air d'avoir réfléchi beaucoup à la question et son avis est tranché. Sa réflexion sur l'histoire des moldus quant à elle, rend mon regard curieux à son apparente connaissance vis à vis d'eux. Peut-être a t-il une partie de sa famille aussi moldue que la mienne ? Je me range à ses côtés sur un point. Les actes étaient en soi bien plus parlant que les pensées ou les paroles. « Si tu penses à la personnalité moldue à laquelle je pense également, je partage ton avis. Dans un sens nos deux communautés se ressemblent du bon comme du mauvais côté. Et, oui. On peut voir la valeur du personne, uniquement grâce à ses actes. » Bien des guerres avaient façonnés l'histoire des moldus comme celle des sorciers et, comme nous, ils n'en avaient probablement pas terminés. « On dit que les ténèbres attirent de bien des façons. Tu ne penses pas que si certains tombent dans leur filet c'est qu'ils aiment une partie du danger ? Je suis convaincue cependant que certains Mangemorts agissent différents pour attirer plus de fidèles. Tous n'ont sans doute pas la même technique d'approche. »

J'hausse les épaules. Étrangement, je n'ai pas peur de dire ce que je pense d'autant que ce point de vue ne m'accuse en rien. Mon expérience avec 84 m'avait juste confirmé cet avis sous la discussion que l'Ombre avait voulue entreprendre. Tara m'avait bien dit que le Mangemort avait essayé de m’amadouer mais pourtant je reconnaissais personnellement avoir apprécié cet échange, chose surprenante qui ne sera assurément pas comprise par tout le monde. Mais, je ne doutais pas que d'autres pouvaient avoir des méthodes bien moins moralisatrices. Une fois, tous les deux arrêtés sous l'arbre, j'avais finalement décidé de lui révéler ma rencontre auprès des Phénix, enfin d'une en particulière. Tara. Nouvelle considération alors que mon regard se pose sur lui durant son discours. Ce dernier devient étonné quand il m'indique de pas être bien informé. Il lui manque peut-être certains détails mais au contraire, je le trouve très bien informé pour ma part. Je me rappelle alors des paroles de Tara, je lui lance ce que la Cheffe des Phénix m'avait confié lors de notre rencontre

« J'ai l'impression que tu en connais bien plus de ce que tu penses savoir d'eux. Je peux peut-être t'ajouter que les Mangmeorts sont suspectés de se faire passer pour les Phénix. C'est ce qu'elle m'a rapporté. Il est arrivé d'ailleurs quelque chose à un cours d'Astronomie auquel j'ai assisté. Je ne pourrais dire si c'est en lien avec eux mais quelque chose me dit que oui. » Légère pause avant de l'entendre me demander ce qu'il s'était passer pour qu'on me vienne en aide. Regard au loin face à ce souvenir pas des plus agréables pour le coup, je lui réponds néanmoins dans une demie vérité. « Disons que quelqu'un s'est montré un peu trop insistant à mon encontre, si tu vois ou je veux en venir. Si, elle n'était pas arrivée, je pense que j'aurais réagis quitte à m'attirer d'autres ennuis. » Oui. c'était même obligé mais grâce à sa venue, je n'avais pas été contrainte d'utiliser Munira.



Dernière édition par Jennifer Wilson le Jeu 7 Mai 2020 - 21:01, édité 1 fois
Hastur Denn
Hastur Denn
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Pas question de perdre la tête [en cours] Empty
Re: Pas question de perdre la tête [en cours]
Hastur Denn, le  Lun 4 Mai 2020 - 22:15



Hastur était parfaitement d'accord. Les deux communautés qui se côtoyaient, l'une inconsciente de la présence de l'autre, étaient quasiment similaires en tout point. Il avait toujours considéré que se croire supérieur aux moldus - dont il avait d'ailleurs fait partie - était particulièrement stupide. Les sorciers faisaient les mêmes erreurs que les moldus, et vice-versa. Rien de quoi se vanter. Ils avaient seulement eu la chance de naître avec un don spécial. Voilà tout. « On dit que les ténèbres attirent de bien des façons. Tu ne penses pas que si certains tombent dans leur filet c'est qu'ils aiment une partie du danger ? Je suis convaincue cependant que certains Mangemorts agissent différents pour attirer plus de fidèles. Tous n'ont sans doute pas la même technique d'approche. »

Le jeune serpentard haussera les épaules, semblant réfléchir durant quelques secondes, prenant bien soin de choisir ses prochaines paroles. « Je crois qu'il serait trop manichéen de dire qu'ils sont les méchants, ou les représentants des ténèbres, bien qu'ils se définissent comme tels - au vu de leur titre et de leur costume en tout cas. Là c'est plutôt une question de thème et d'esthétisme, selon moi. Ce sont des gens qui se battent pour une cause qui est défendable - et il y a bien un parti politique qui prône les mêmes objectifs - mais ce sont leurs méthodes qui sont à désirer. Je suis certain aussi que certains mangemorts agissent différemment. Il y a certainement des gens charismatiques dans leurs rangs, des gens doués pour s'adresser à la foule. Il est certain que des personnes ont été séduites par leurs douces paroles. Les promesses d'un meilleur monde. Sauf qu'ils oublient de dire qu'il sera fondé sur un tas d'os et de cendre ... Bref, ce sont des personnes comme toi et moi. De simples citoyens qui vont à leur boulot chaque matin et qui rentre le soi et mangent en compagnie de leur famille ...» Il hausse de nouveau ses épaules. « Mais ... ils ont fait leur choix et ont décidé de se battre avec les méthodes des mangemorts. »

Sous l'arbre donc, le jeune homme écoutera Jennifer, ses mains dans les poches de son uniforme d'étudiant cette fois-ci.  « ... Je peux peut-être t'ajouter que les Mangmeorts sont suspectés de se faire passer pour les Phénix. C'est ce qu'elle m'a rapporté. Il est arrivé d'ailleurs quelque chose à un cours d'Astronomie auquel j'ai assisté. Je ne pourrais dire si c'est en lien avec eux mais quelque chose me dit que oui. » Hastur restera stoïque face à ces informations. Elle aussi en savait pas mal pour une personne qui avait rencontré une seule fois une représentante du phénix. Mais inutile de dire que c'était très intéressant. Et pas particulièrement surprenant. Il était normal que les deux camps se fassent des coups bas. Surtout qu'il n'y avait aucune règle dans le monde de la clandestinité.

La serdaigle répondra ensuite à sa question sur sa rencontre ;  « Disons que quelqu'un s'est montré un peu trop insistant à mon encontre, si tu vois ou je veux en venir. Si, elle n'était pas arrivée, je pense que j'aurais réagis quitte à m'attirer d'autres ennuis. » Il hochera la tête, compatissant. « Oui, tu as eu de la chance. Mais je ne crois pas que quelqu'un t'en aurait voulu de t'être défendu. Certainement pas moi, en tout cas. Il l'a cherché, si j'ai bien compris. » Il se racla la gorge, avant de reprendre. « On parle des mangemorts et tout ça, et j'ai peut-être donné l'impression que le ministère était parfait face à eux, mais c'est tout le contraire. Il n'a jamais été capable de rétablir l'ordre. Preuve en est, si je ne me trompe pas, ces dernières années, absolument aucun ... ''terroristes'' » Il aurait bien dit mangemort. « n'a été capturé. Le ministère se montre assez incompétent, et je crois qu'il y aurait de nombreux changements à apporter ... Et j'espère que c'est notre génération qui aura cette chance. J'espère en tout cas pouvoir y participer en intégrant ses rangs. »
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
ModérationSerdaigle
Modération
Serdaigle
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Pas question de perdre la tête [en cours] Empty
Re: Pas question de perdre la tête [en cours]
Jennifer Wilson, le  Mer 13 Mai 2020 - 0:15

Attentive, les propos qu'il tient sont totalement pertinents et justifiés. Mon regard devient intrigué à sa remarque sur l'esthétisme que pouvait avoir les Mangemorts. Oui, c'est clair qu'ils en jouaient et parfaitement bien. Trop bien même. En même temps, c'était bien facile de se cacher sous des masques et des déguisements pour se défaire de leurs méfaits. Durant un instant, je sens me perdre dans mes pensées à ses explications n'imaginant pas un seul instant que le vert puisse posséder une telle connaissance sur le sujet et les Phénix n'étaient pas les seuls à être connus du jeune homme. Mais, en effet, ils étaient convaincus des bienfaits de leur agissement mais la réalité en était toute autre et certains les croyaient censés. Pfff quel aveuglement, quelle bêtise...

« On est d'accord. Leurs méthodes ne sont pas tolérables mais pour ceux qui agissent différemment et qui se battent réellement pour la Cause. Je suis tombée sur l'un d'eux une fois. Notre rencontre s'était déroulée dans les rues du Pré-Au-Lard alors que j'avais perdue ma baguette qu'il avait, bien entendu, ramassée. » Petit rire sarcastique. Oui, bon. Je n'avais pas été très maligne.. mais bien que l'Ombre s'était montrée relativement méfiante à mon égard, la rencontre avait pris une légère tournure différente.

« L'Ombre paraissait vouloir discuter et ce fut le cas. Notre discussion a duré un bon moment et elle a rendue au final ma baguette me disant qu'il était inutile de me frustrer davantage en me la confisquant. Je te mentirai si je te disais ne pas avoir été intriguée par cet échange mais bon, je ne suis pas naïve non plus. Je me doute bien qu'ils sont qu'une minorité et la plupart ne savent servir que la terreur. » C'était un fait. Puis, qui sait, sous son air avenant, l'Ombre n'avait qu'un sombre désir, celui de vouloir m'amadouer. Je n'ai pas plus à réfléchir car le jugement qui suit me fait avoir un léger sourire. S'il l'avait cherché ? Carrément. Légère moue. L'homme sentait l'alcool à plein nez, il n'avait pas besoin de cogiter longtemps pour comprendre d'où il était sorti. Je hoche simplement la tête en guise de réponse car je ne sais quoi dire d'autre. Le remercier peut être mais le fait est que j'ai pas envie d'en discuter plus, ce n'était pas la faute d'Hastur bien sur mais l'affaire était classée. Fin de l'histoire donc. A son approche du Ministère, je suis surprise quand ce dernier vient l'aborder plus encore par la réflexion ainsi que mon rire qui sort sans que je puisse le contrôler.

« L'ordre question sécurité n'a jamais été là.. Le Ministère est bien trop laxiste. Il est de loin efficace, effectivement, pour les attraper. En vrai je nous y verrais bien tous les deux. Déterminés pour le rétablir au mieux mais vue notre détermination, je suis quasiment certaine qu'on y arrivera, à moins que nos plans changent d'ici là. On a encore le temps mais oui, il faut se préparer. »  Je n'avais pas eu besoin de les mentionner. Le vert savait très bien de qui je parlais. Bien qu'on possédait encore 2 ans devant nous à Poudlard, le temps passait vite mine de rien donc autant cogiter dès à présent même si les examens étaient déjà la première étape à passer.
Hastur Denn
Hastur Denn
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Pas question de perdre la tête [en cours] Empty
Re: Pas question de perdre la tête [en cours]
Hastur Denn, le  Dim 17 Mai 2020 - 20:52



C'était toujours agréable d'avoir un interlocuteur attentif lorsqu'on parlait. C'était le cas de Jennifer. Elle semblait même très intéressée par ce qu'il disait, de même que le jeune serpentard l'était quand elle parlait. Ils avaient beau avoir le même avis - plus ou moins - ils mettaient sur le tapis des choses intéressantes sur lesquels il était toujours bon, non pas de débattre, mais de discuter. Il était aussi content d'avoir trouvé une personne avec qui parler des terroristes qui parcouraient le monde magique; disons qu'il était rare de trouver des gens pour s'étendre ouvertement sur un tel sujet. Ainsi donc, Hastur écouta d'une oreille attentive. Il ne fut pas vraiment prêt à la prochaine révélation « ... Je suis tombée sur l'un d'eux une fois. Notre rencontre s'était déroulée dans les rues du Pré-Au-Lard alors que j'avais perdue ma baguette qu'il avait, bien entendu, ramassée. » Tout de même. À croire que Jennifer attirait à elle tous les terroristes. Il ne put s'empêcher d'écarquiller légèrement les yeux, et hausser un sourcil. Il prit quelques secondes pour digérer l'information.

« ... Je te mentirai si je te disais ne pas avoir été intriguée par cet échange mais bon, je ne suis pas naïve non plus. Je me doute bien qu'ils sont qu'une minorité et la plupart ne savent servir que la terreur. »  Hastur gardera le silence quelques instants, fixant du regard la serdaigle, l'air impassible. Il haussera finalement les épaules, étonné. « J-J'aurai tendance à dire ... que c'est une ruse. Une technique pour te faire adhérer à leurs idées. La diplomatie et la violence marchent dans les deux cas, mais cette ombre a préféré la parole, j'imagine. Mais tu peux te dire que tu as eu la ''chance'' de discuter avec l'un d'eux, sans te faire menacer, ni torturer. C'est naturel de trouver ça intriguant; c'est sûr que c'est rare d'avoir une telle occasion » Il l'enviait; il aurait bien aimé l'avoir cette discussion. Ou peut-être pas. Comme elle l'avait précisé, ce n'était pas tous les mangemorts qui étaient aussi ouverts à la discussion. Il avait certainement plus de chances de tomber sur un taré qu'autre chose.

« ... En vrai je nous y verrais bien tous les deux. Déterminés pour le rétablir au mieux mais vue notre détermination, je suis quasiment certaine qu'on y arrivera, à moins que nos plans changent d'ici là ... »  Un léger sourire se dessinera sur ses lèvres, tandis qu'il hochait doucement la tête. L'idée n'était pas du tout désagréable. Il comprit aussi de qui elle parlait lorsqu'elle disait ''les attraper''. Elle ne semblait pas avoir une mauvais opinion sur les phénix. En tout cas, c'est ce qu'il en conclut avec toute leur discussion. Dur d'en avoir un après que l'un d'eux t'ait sauvé, après tout. « Oui, je crois qu'on pourrait faire de nombreuses choses à deux, tant qu'on garde notre détermination, et qu'on ne change pas de cap. Il faut que le ministère accueille la nouvelle génération, qui amène pleins de nouvelle idées avec elle, de même qu'une franche détermination et énergie. En tout cas, je suis l'un d'eux. Si mon travail me permettra de remettre un peu d'ordre en Grande-Bretagne, et de réformer - en tout cas d'essayer - le ministère et de le sortir de l'incompétence dans lequel il s'est embourbé, eh bien, je crois que j'ai fait mon choix. » Il observera les arbres autour de lui, en pleine réflexion. « En tout cas, c'est très intéressant de parler avec toi Jennifer. Tu m'as grandement aidé à éclaircir mes choix pour mon avenir. Disons que tu m'as conforté dans mes idées. Parler avec des gens apporte tellement de nouvelles perspectives. Tu es une personne avec un bon mental, avec de fortes convictions. Reste comme tu es, et tu iras loin » dit-il en riant, un petit sourire au coin des lèvres. Ils avaient encore les rêves et la fougue de la jeunesse, mais qu'en serait-il plus tard ? Il n'en savait rien, mais il comptait bien rester comme ça, pour l'instant. Il voulait toujours viser plus haut. Il aurait ce qu'il voulait et personne ne lui dirai le contraire. Oui, il avait de l'ambition, et c'était bien pour ça qu'il était à serpentard, non ?


Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
ModérationSerdaigle
Modération
Serdaigle
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Pas question de perdre la tête [en cours] Empty
Re: Pas question de perdre la tête [en cours]
Jennifer Wilson, le  Lun 25 Mai 2020 - 14:23

Avec Hastur, le contact était simple et naturel. Je crois que cela faisait un moment que je n'avais pas ressenti une telle sensation. Si certains points de vue différaient un peu lors de notre échange, la discussion, elle, restait apaisante bien que le sujet en question était devenu plus sombre qu'au début de notre rencontre mais c''était là tout ce qui faisait sa richesse. Une chose était sûre, c'est qu'au moins ce matin, je n'étais pas venue pour rien dans la grande salle. En plus des révisions, j'avais rencontré une très chouette personne. En réalité, une matinée bien plus intéressante que je ne l'avais prévue au départ. Aucun jugement n’apparaît dans le regard du Serpentard, seulement une écoute attentive suivie d'un haussement d'épaules pour ma remarque sur leur nombre minoritaire. Nouveau sentiment agréable qui s'empare de moi face à cette analyse. Il est vrai que chacun d'entre eux utilisait les techniques qu'ils souhaitaient et la diplomatie était une arme comme une autre. Une grimace vient s'ajouter à la mention de la torture, oui, il est sur que pour cette rencontre, j'avais eu beaucoup, beaucoup de chance... Je continue de le fixer alors que c'est à mon tour de hausser des épaules. « Humm sans doute. J'ai été sûrement un peu trop naïve à cette époque mais tu raison. J'ai eu de la chance. Beaucoup de chance même. A croire que cette Ombre n'était pas d'humeur pour...» Je m'arrête ne souhaitant pas aller plus loin dans ma phrase. Dans une note plus légère cette fois, vient s'ajouter un nouvel échange de sourires. Notre désir de travailler tous les deux ensembles au Ministère est indiscutable et, nous cette perspective d'avenir n'était que la suite logique des choses alors qu'il porte une détermination égale à la mienne.

« Une génération nouvelle avec un regard neuf, il n'y a que ça de vrai ! Bien entendu, elle doit gagner en expérience mais je suis tout aussi impatiente de voir ce qu'elle pourra réaliser plus tard et, je suis également l'une d'entre elle. Je suis sûre que tu iras loin dans ton travail, tu as l'air tout aussi buté que moi. » Un regard complice, je vois pourtant ensuite le sien se perdre un instant sur les arbres qui nous entoure alors que je me demande à quoi il peut bien penser. Finalement, la suite de ses propos arrivent me laissant même presque sans voix devant tant de compliments ! Tu es une personne avec un bon mental, avec de fortes convictions. Reste comme tu es, et tu iras loin. Je déglutis. Vraiment ? Il pense tout ça de moi ? Ooooh... Je vais finir par faire un malaise s'il continue. Le regard qui s'échappe sur le côté pour quelques secondes seulement, la chaleur monte, je ne sais vraiment plus où me mettre mais en fait, je suis carrément touchée...en plein cœur. D'ailleurs ce dernier tressaute légèrement dans ma poitrine. Je le regard finalement au bout de quelques secondes avant qu'une de mes mains se pose sur une de ses épaules pour une accolade amicale. « Tu veux  me faire avoir une attaque ? » Humeur taquine ? Oui. Mon sourire la confirme même. Je me racle la gorge avant de poursuivre.  « Je suis tout aussi enchantée que toi par notre rencontre. Je suis très heureuse finalement d'être venue réviser ce matin...  Toi aussi, tu es quelqu'un de bien et discuter avec toi est un réel plaisir ! Tu me parait sûr de toi aussi dans tes convictions, si ça te dit, je peux te mettre en relation avec un Phénix...Etre intégré immédiatement à l'Ordre ne sera certainement pas pour tout de suite mais cela te permettrait déjà d'avoir un premier contact, qu'en dis-tu ? Tu as l'air de vouloir en démordre aussi avec l'Ordre Noir...» Paroles entièrement sincères, de l'énergie, cela ne faisait aucun doute qu'il en avait. J'étais sûre que les Phénix pouvaient être un très bon commencement pour lui. Curieuse, je le fixe sans ciller du regard quasi sûre de mon coup, bien impatiente de connaître sa réponse. Evidemment, cette conversation n'était pas à la portée de tout le monde mais mon intuition me disait que je pouvais donner une totale confiance à Hastur. Une réponse qui me donnera le feu vert ou pas de parler de lui à Izsa. Elle sera ravie de pouvoir échanger avec lui et moi comblée de pouvoir compter un membre tel que lui dans notre équipe.

Hastur Denn
Hastur Denn
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Pas question de perdre la tête [en cours] Empty
Re: Pas question de perdre la tête [en cours]
Hastur Denn, le  Mar 26 Mai 2020 - 19:52



« Humm sans doute. J'ai été sûrement un peu trop naïve à cette époque mais tu raison ... » Nouveau haussement d'épaules de la part du serpentard. Il n'en avait rien à faire qu'elle ait été naïve. Ils étaient jeunes, et ils avaient encore beaucoup à apprendre. « Disons que j'ai rapidement appris à voir la cruauté dont pouvait preuve certaines personnes. Plusieurs seraient prêtes à faire n'importe quoi pour arriver à leurs fins, peu importe que cela impacte en mal les autres, leurs proches, ou le monde. Je crois que ces gens masqués font partie de ce type-là. C'est pour cela que je te le dis. Après, je n'ai pas toutes les réponses. Tu es la personne qui a parlé avec une ombre en tête à tête. Tu es la seule qui puisse me dire si ses paroles n'étaient pas seulement de doux mensonges, mais bien la pure vérité. Après tout, elle était peut-être sincère. » Court silence, laissant le temps à son interlocutrice de digérer ses paroles. « À mon avis, je ne miserai pas là-dessus. » dit-il d'un air sombre. Penser et discuter de tout cela l'avait un peu irrité. Non pas à cause de Jennifer, mais par rapport à la situation du monde actuel. Terriblement inquiétant pour leur génération. Lui et elle. Ils étaient les architectes du monde de demain. Il en était convaincu. Certains appelleraient ça un rêve insensé, mais il lui appelait cela de l'espoir. À l'instant, Hasur ressentait la même chose que sa nouvelle amie. Il avait fait une bonne rencontre. C'était indiscutable; c'était si rafraîchissant de rencontrer quelqu'un d'aussi clairvoyant.

« ... Je suis sûre que tu iras loin dans ton travail, tu as l'air tout aussi buté que moi. » Oui, il l'était. Ce n'était pas la détermination qui lui manquait. Ni d'ambition. Il répondra au sourire complice de la serdaigle par un autre sourire, un peu gêné. La complicité n'était pas une chose qu'il connaissait très bien, encore. Il regrettait de ne pas en avoir eu avec ses parents, lors de son enfance. Il espérait rattraper son retard un jour. Hastur fut par ailleurs surpris de voir Jennifer rougir à ses paroles. Il était étrange qu'elle n'ait pas vu ses qualités en elle, auparavant. Elles étaient pourtant très évidentes. Il appréciait au moins le fait que son ''compliment'' ait bien passé auprès de son interlocutrice. Certaines filles auraient pris cela pour une tentative de drague. Il en avait déjà vu des comme ça. Pas forcément intéressantes à côtoyer. Tandis que Jennifer réagissait, détournant le regard et ses joues devenant rouges, le serpentard mis ses mains dans ses poches, un petit sourire en coin, fier de l'effet qu'il avait produit chez elle. Il savait maintenant quoi faire pour l'embêter. Petit mouvement surpris lorsqu'elle lui fit une accolade. Il écarquilla légèrement les yeux, peu habitué à ce genre de geste. Ce n'était pas dans ses habitudes, mais pourquoi pas. Il répondit donc à son geste amicale. « Tu veux  me faire avoir une attaque ? » Ah non, bien sûr que non. Ça n'avait jamais été dans ses intentions. « C'est pas comme ça que je me serai employé si c'était le cas ! » dit-il sur le ton de l'humour.  

La jeune fille enchaînera ensuite sur plus ou moins les mêmes compliments. Il la croyait lorsqu'elle les disait; il était certain que ce n'était pas seulement par politesse. Il y avait une certaine synergie entre eux, il pouvait le sentir. De même qu'il était certain que Jenniffer la sentait aussi, observatrice qu'elle était. Vinrent ensuite les mots qui viendront lui faire exploser le cœur. En tout cas, c'est l'impression qu'il eut. « ... Si ça te dit, je peux te mettre en relation avec un Phénix... Être intégré immédiatement à l'Ordre ne sera certainement pas pour tout de suite mais cela te permettrait déjà d'avoir un premier contact, qu'en dis-tu ? Tu as l'air de vouloir en démordre aussi avec l'Ordre Noir ... » Qu'était-il supposé répondre à cela ? Certes, elle avait rencontré l'un des membres des phénix, mais de là à ce qu'une fille de quinze ans soit l'un de leurs agents ... il n'en revenait pas. Ils allaient donc piocher parmi les plus jeunes. La gorge et les lèvres sèches, il déglutira avant de passer sa langue sur celles-ci. Petit raclement de gorge en voyant que la serdaigle était sérieuse. « A-ah ... ah ouais, tout de même. T'as confiance pour dire quelque chose comme ça. Mais j'imagine que ton intuition te fait rarement défaut. Tu me poses une colle là ... » Il réflechissait à toute vitesse. Savait-il tout ce que cela engageait ? Azkaban, mort, torture, blessures. Tant de choses qu'il ne savait pas s'il serait capable d'assumer à son âge. Il serait hypocrite de refuser, après toute leur conversation. Il ne l'avait jamais dit explicitement, mais il avait une certaine sympathie pour les phénix. Comment ne pas en avoir une face à des civiles qui risquaient tout pour empêcher leur monde sombrer dans le chaos, aux mains de fous masqués, tandis qu'un ministère incompétent se touchait la nouille, en faisant toujours plus de bourdes. L'incarcération de son directeur en témoignait.

Contrairement à ce qu'elle pouvait penser, il n'avait rien de personnel contre les mangemorts. Ils n'avaient pas tué sa famille, ni l'avaient battu ... rien de tout cela. Son envie d'en démordre n'était motivée que par un sens inné de la justice - c'est comme ça qu'on l'avait éduqué - ainsi qu'une grande frustration. Le jeune homme, aux yeux de la serdaigle, avait le regard perdu dans le vide, son visage figé, telle une statue. Elle devait certainement se douter pourquoi. C'était un choix difficile ... Hastur était bien motivé. Ses yeux devinrent finalement animés, se tournant vers elle, signifiant qu'il avait fait son choix. « Si tu es sérieuse ... tu l'es » dit-il pour se rattraper. « Eh bien, oui ... oui je veux bien. Je ... » Il était complètement perdu, lui qui avait l'habitude de réfléchir à ses paroles en amont. Elle pouvait lire à l'instant en lui comme un livre ouvert. Son cerveau bouillonnait telle une fournaise, embourbé par une multitude de pensées. « Je n'ai que quinze ans. Je ne souhaite pas prendre part à des combats. Mais si je peux aider, dis-leur que j'en ai envie. » Il détourna le regard, réfléchissant à la gravité de ce qu'il avait fait. Non ! C'était nécessaire. « ... Il faut savoir prendre des risques pour changer un monde, j'imagine. » Oui, il n'y avait pas de retour possible. Il savait maintenant pour elle, et elle savait qu'il voulait les rejoindre. Ils étaient les deux trempés jusqu'au cou. Ils étaient maintenant liés.


Contenu sponsorisé

Pas question de perdre la tête [en cours] Empty
Re: Pas question de perdre la tête [en cours]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Pas question de perdre la tête [en cours]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.