AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-27%
Le deal à ne pas rater :
Apple AirPods Pro
205 € 279 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse
Page 1 sur 1
Une fillette en détresse [Abandonné]
Leliana Bones
Leliana Bones
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Une fillette en détresse [Abandonné] Empty
Une fillette en détresse [Abandonné]
Leliana Bones, le  Dim 26 Avr - 22:51

Saison 31
Printemps
PV Angelina

Les vacances de Pâques se déroulaient encore plus mal que celle de Noël. La mère de Leliana lui avait fait l'horrible surprise d'avoir déménagé dans un petit appartement en plein Londres. La petite fille avait sincèrement espéré que sa chère maman aurait changé d'avis, mais il semblerait bien que non. La vie à la campagne était terminée. Son nouveau chez elle ne devait pas faire plus de cinquante mètres carrés et il n'y avait pas de balcon. Certes, la petite bleue n'avait jamais beaucoup profité du jardin à l'époque, mais il avait le mérite d'être là. Maintenant il n'était plus possible de sortir prendre l'air ou alors c'était pour respirer les odeurs de la ville. Les premiers jours ne s'étaient pas trop mal déroulés, mais le ton avait fini par monter. Rien à faire, Marianne et sa fille n'étaient définitivement pas faite pour s'entendre. Le sujet de dispute avait été une nouvelle fois son père. La rouquine avait reproché à sa mère de lui avoir fait quitter son village natale et le seul adulte qui la comprenait encore soit son ancien instituteur. Bien entendu elle avait argumenté en disant que son papa ne l'aurait jamais forcé à partir, mais ce fût la goutte de trop pour la femme. Marianne envoya une gifle à la fillette qui en tomba presque par terre. Sa joue toute engourdie les larmes mouillants son visage, Leli sortie de l'appartement miteux en claquant la porte.

Ce n'était vraiment pas le genre de la rouquine de s'énervait ou d'être méchante avec quelqu'un, mais sa mère avait un don pour la faire sortir de ses gonds. Lorsque son père était encore là ça allait, il arrivait toujours à apaiser sa fille et sa femme avant que ça tourne au vinaigre, mais aujourd'hui il n'était plus là pour les séparer. Il commençait à être tard pour qu'une fillette de onze se balade dans les rues, mais elle s'en fichait, des trombes d'eau continuaient à s'écouler de ses yeux. Elle ne voyait pas trop où elle marchait, pourtant les pieds de la Serdaigle avaient l'air de savoir où ils l'emmenaient, car au bout de plusieurs minutes de marche la gamine se retrouva assise sur un escalier d'une boutique de bonbons du chemin de traverse. Vu l'heure il n'y avait plus grand monde dans les rues, la plupart des magasins étaient fermés. La bleue et bronze pu alors s'abandonner pleinement à son chagrin. Qu'avait elle fait pour mériter une mère pareille. Sa joue la brûlait encore et il avait fallu que ce soit du côté droit, histoire de bien réveiller le souvenir de sa cicatrice. Leliana resta là sans bouger laissant s'écouler les larmes de son corps.
Angelina Frewliad
Angelina Frewliad
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Une fillette en détresse [Abandonné] Empty
Re: Une fillette en détresse [Abandonné]
Angelina Frewliad, le  Sam 23 Mai - 17:17

Sorry pour ce retard :kiss:



Les gens étaient agités au cœur de Londres. Tu avais pris l'habitude de te balader dans des quartiers moldus, c'était plus tranquille et tu étais moins propice à voir des gens que tu connaissais, comme des clients du Chaudron. Tu marchais calmement, toujours munie de tes fidèles outils de dessin. Les gens courraient entre les boutiques, souvent entre les chocolateries, ah oui, les fêtes modues. Tu avais entendu parler de cette fête, ils appelaient ça Pâques, ça avait un caractère religieux, enfin c'est ce dont tu te souvenais des explications d'un ancien camarade né-moldu. Tu n'aimais pas ce terme, mais tu n'en connaissais pas d'autres. Tu t'étais arrêté plusieurs fois, pour dessiner, tu avais ensuite bifurqué vers le Chaudron Baveur, tu avais un service à prendre.

Une fois n'était pas coutume, tu n'avais pas vu l'après-midi passer, discuter, travailler, rigoler parfois, c'était toujours très agréable d'être au Chaudron. En fin de journée tu avais pris une pause avant d'enchaîner avec la soirée, en passant par l'arrière du Chaudron tu avais pu rejoindre rapidement le Chemin de Traverse, les derniers clients des diverses boutiques se hâtaient, les talons martelaient les pavés. Nombres de boutiques étaient fermées, ça rendait la rue commerçante plus calme, plus belle, ou du moins on pouvait la voir sous un autre jour. En marchant dans la rue tu avais aperçu une jeune fille, une petite rouquine assise sur les marches d'une confiserie. Elle pleurait toutes les larmes de son corps, et elle te semblait familière, tu étais très physionomiste mais pour le coup si tu connaissais cette enfant, tu devais la connaître de part un parent, un oncle ou une tante de ton âge. Tu t'approchais de l'enfant inconsolable, ça va ? Tu es toute seule ? Accroupie près de la gamine, tu ne voulais pas l'effrayer d'autant plus que tu venais de la reconnaître, c'était la fille de Marianne, une connaissance de Poudlard, une sorcière douée mais pas très amusante. Elle avait épousé un moldu avant de donner naissance à cette fillette, tu l'avais vu bébé lorsque tu avais rencontré par hasard ses parents, Leliana c'est ça ? Moi c'est Angelina, je connais tes parents, enfin ta mère surtout, qu'est ce que tu fais ici ? Dans tes souvenirs Marianne n'habitait pas à Londres, et c'était les vacances donc la petite n'était pas en sortie. Un haussement de sourcil en signe d'interrogation tout en gardant un sourire bienveillant sur les lèvres.

Leliana Bones
Leliana Bones
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Une fillette en détresse [Abandonné] Empty
Re: Une fillette en détresse [Abandonné]
Leliana Bones, le  Lun 25 Mai - 19:08

Leliana souffrait de tout son être. Un grand nombre de souvenir perdu la traversait. Sa mère avait jeté un grand nombre de leurs affaires. Les dessins de la petite fille. Les livres de son père. Le fauteuil dans lequel s'installer toujours la fille et le père ensemble le soir. Et beaucoup d'autres choses qui la reliaient à son papa disparu. Son esprit n'était plus qu'un sombre brouillard dans lequel elle n'arrivait plus à se retrouver. Soudain alors que les larmes repartaient de plus belle une voix parvint à ses oreilles. Elle venait probablement d'une femme adulte, mais elle ne lui parlait pas. Tout en essayant d'essuyer son visage et de camoufler sa joue encore rouge, chose impossible vu la taille de la marque, la fillette redressa la tête vers l'inconnue. C'était une grande femme brune qui s'était accroupi en face d'elle. Elle avait l'air inquiète pour Leli. Le visage de la personne confirmait qu'elle ne la connaissait pas. Qu'est ce qu'elle lui avait demandé ? Ah oui, si elle était seule. Fallait-il que la rouquine lui réponde, elle ne savait pas vraiment, elle était loin d'avoir repris ses esprits. Du coup elle se contenta d'un simple hochement de tête pour confirmer. De toute façon la Serdaigle n'était pas sûre de pouvoir parler tellement sa gorge était encore nouée.

Mais contrairement à ce qu'elle croyait, la brune semblait la connaitre, car elle l'appela par son prénom. La première année eut un sursaut lorsqu'elle l'entendit. Qui pouvait-elle être ? Elle n'eut pas longtemps à attendre pour l'apprendre. Apparemment, c'était une amie de sa mère et c'était un sacré mauvais point, car ça voulait sûrement dire qu'elle était comme elle. Pourtant, sa présence était plutôt douce et rassurante contrairement à Marianne qui était froide et distante. Et puis c'est vrai qu'elle n'avait pas utilisé le terme ami, mais seulement connaissance, du coup peut-être que. La petite rousse essayait de se concentrer, de réfléchir à ce qu'elle pourrait dire. Elle n'avait pas du tout envie que cette dame la ramène chez elle en apprenant qu'elle avait fugué. Elle voulait essayer de trouver quelque chose qui justifierait sa présence sur ces escaliers des larmes plein le visage, mais rien ne lui venait. Elle décida donc de lui dire la vérité.

- Je me suis disputée avec ma mère. On vit ici maintenant.

Le simple fait de dire à voix haute qu'elle ne vivait plus dans son petit village, les pleurs remontèrent en flèche. Pourquoi ça lui arrivait ? Elle voulait revoir Monsieur Darind, son instituteur moldu. Lui il aurait pu l'héberger le temps qu'elle se calme. Il lui aurait fait boire un bon chocolat chaud tout en lui racontant l'histoire du dernier livre qu'il avait lu. Il n'abordait jamais le sujet des disputes entre la fillette et sa mère, il savait que c'était inutile, ça ne faisait que la faire pleurer de plus belle à chaque fois. Si seulement ils n'avaient pas eu cet accident de voiture, rien de tout ça ne se passerait.
Angelina Frewliad
Angelina Frewliad
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Une fillette en détresse [Abandonné] Empty
Re: Une fillette en détresse [Abandonné]
Angelina Frewliad, le  Mer 27 Mai - 10:39

Vivre à Londres c'était sympa, il y avait de quoi faire. Cependant tu sentais que la fillette n'était pas heureuse d'être ici, sûrement parce qu'elle avait perdu ses repères, son cocon. C'était jamais simple, il fallait se refaire une place à un nouvel endroit mais vu son âge ça irait vite, et puis elle devait aller à Poudlard maintenant, elle avait grandi. La petite fille semblait bien triste, la moindre parole la faisait fondre en larmes, ça te mettait un peu mal à l'aise, tu n'aimais pas voir les gens pleuraient, tu n'arrivais pas à y être indifférente de toute façon qui l'aurait été face à cette fillette ? Tu avais rejoins la fillette sur l'escalier en lui tendant un mouchoir sortit de la poche de ta veste, faut pas pleurer comme ça, c'est des choses qui arrivent les disputes, cela dit tu devais reconnaître que c'était jamais agréable. En plus avec ses parents, c'était encore pire, il y avait cette impression d'être toujours en tord, jamais écouté, jamais comprise. La fillette était en plus tombé sur quelqu'un de caractériel, dans tes souvenirs Marianne avait un caractère bien trempé, mais surtout une froideur à glacer le sang de quiconque lui tenait tête.

Tu ne disais rien, tu laissais la fillette exprimer sa douleur, après tout elle devait avoir une raison pour pleurer comme ça, tu ne voulais pas la questionner, parce que c'était inutile, ça n’avançait jamais à rien ce genre de discussion. D'ailleurs, elle avait rapidement caché sa joue droite, c'était peine perdue vu la marque qu'elle avait, mais ça non plus tu voulais pas t'en mêler, tu n'étais pas pour la violence mais tu étais encore moins pour t’immiscer dans la vie d'une famille. Tu voulais la réconforter comme tu le pouvais, alors t'avais simplement commencé à tapoter son épaule, gentillement, tu sais Londres c'est pas si mal, faut t'y habituer mais ça ira je te promets, moi aussi j'aimais pas vivre ici au début, maintenant la ville c'est ma maison, t'aimerais lui montrer que la ville n'était pas si terrible, alors tu te relèves. Tu lui fais un signe de la tête en désignant la rue, tu te joins à moi pour ma balade ? Je vais te faire visiter un peu si tu as envie, un sourire sincère et doux aux lèvres tu attends que la petite prenne sa décision, c'est tout de même pas responsable de la laisser là toute seule.
Leliana Bones
Leliana Bones
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Une fillette en détresse [Abandonné] Empty
Re: Une fillette en détresse [Abandonné]
Leliana Bones, le  Lun 1 Juin - 17:48

Leliana n'en pouvait plus de sentir ses larmes coulaient le long de ses joues, elle avait pourtant décidé de devenir forte lorsqu'elle avait reçu sa lettre de Poudlard. Mais il suffisait que Marianne s'y mette pour que la fillette perde tous ses repères. Si la femme avait expliqué à sa fille pourquoi elle devait déménager et n'avait pas jeté les trois quarts de ses affaires, la Serdaigle ne serait pas assise sur une marche à la nuit tombée en présence d'une inconnue qui semblait la connaitre. Leli ne savait pas si elle voulait que la jeune femme reste ou bien qu'au contraire elle la laisse tranquille, son esprit était beaucoup trop perdu pour qu'elle comprenne ce qu'elle désirait. Mais apparemment, Angelina décida pour elle, car elle s'assit au côté de l'enfant en pleur tout en lui proposant un mouchoir. Un instant d'hésitation et la jeune fille le prit avec reconnaissance, se le passer sur le visage pour essuyer toute l'eau qui s'y était déversé lui fit beaucoup de bien. Elle tenta un sourire pour remercier la femme, mais elle n'était pas certaine que celui-ci ait été convaincant, ses joues étant encore crispés par la détresse qu'elle ressentait. La première année avait entendu sa voisine dire que les disputes ça arrivaient et c'était vrai, sauf que même si c'était ce qu'elle lui avait dit, ce n'était pas la raison profonde de son état, mais comment lui expliquer ? Et voulait-elle vraiment lui dire ?

Étonnamment, la présence d'Angelina commençait à apaiser la petite. Elle semblait tellement douce comparer à sa mère, ça la surprenait. Les tapotements sur son épaule la ramenèrent un peu à la réalité, elle ne pouvait pas rester la sans rien dire, elle allait finir par passer pour quelqu'un de bizarre et ce n'était pas le cas, du moins de son point de vue. La femme lui expliqua alors que la ville on finissait par s'y habituer et c'était très certainement vrai. Puis en ce levant et faisant un signe de tête vers la rue, elle lui propose de l'accompagner faire une balade. Pourquoi pas, ce n'était pas bête et ça lui ferait certainement le plus grand bien. Alors, dans un dernier reniflement elle se redressa à son tour.

- Je veux bien. Je connais un peu le chemin de traverse.

La voix de la fillette était encore un peu nouée, mais ça allait mieux, ça lui avait fait du bien d'avoir quelqu'un pour la consoler même si pas vraiment. Un peu comme son ancien instituteur. Elle essaya de continuer un peu à parler, il fallait qu'elle remercie son interlocutrice.

- Merci de vous être arrêtée. Comment vous connaissez ma mère ? Vous êtes beaucoup plus agréable qu'elle.

Oups, il ne fallait pas que ce soit de grandes amies, parce que là, ce qu'elle venait d'avouer ne plairait pas du tout à Marianne. Après tout, ça ne pourrait pas être pire que maintenant, la rouquine avait la sensation que sa relation avec sa mère ne pourrait jamais s'améliorer. Et elle n'avait pas du tout envie de recevoir une baffe à chaque fois qu'elle viendrait en vacances chez elle.
Contenu sponsorisé

Une fillette en détresse [Abandonné] Empty
Re: Une fillette en détresse [Abandonné]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Une fillette en détresse [Abandonné]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.