AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 1 sur 1
Metal Gear Poudlard [Abandonné]
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Metal Gear Poudlard [Abandonné] Empty
Metal Gear Poudlard [Abandonné]
Arthur Digler, le  Lun 27 Avr - 20:32

Metal Gear Poudlard
Saison 30 - Printemps - Suite "Protection animale"
Avec Daisy Wellington et Matt Deliers
LA mutuel

On était samedi. Un samedi après-midi presque comme un autre. Pourquoi presque ? Parce que la Confrérie du Chartier était en action. Si tout se passait bien, Daisy était actuellement dans les dortoirs des Poufsouffle. Arthur lui, était avec Matt et il prenait son rôle extrêmement au sérieux. Le château était silencieux, calme, personne ne se doutait de ce qui allait arriver. La plupart des élèves profitaient des jardins ou de Pré-au-Lard. Tant que la principale intéressée était absente, le plan ne pouvait et ne devait pas foirer. Le bouclé avait longuement hésité sur l’attitude à adopter. Les deux lions devaient-ils se transformer en agents d’infiltration ? Ou devaient-ils avoir l’air parfaitement banals ? La première option était certainement la plus drôle, mais aujourd’hui, Arthur voulait faire passer la réussite du projet au premier plan. Et c’était rare. Il avait donc enfilé une tenue de sport et proposé à Matt de faire de même. Il mit son sac sur son dos et récupéra son ballon qu'il prit dans les bras. Voilà. C’était juste deux lions qui partaient jouer au football dans le parc de Poudlard. Quoi de plus normal que ça ?  

Le bouclé suivit le blondinet dans les couloirs. Avant de rejoindre les fenêtres du dortoir des filles de Poufsouffle, ils devaient récupérer l’adorable Gaston. Heureusement, les serres n’étaient pas le lieu de prédilection des élèves, les alentours étaient donc vides. Enfin... Normalement ? Personne ne faisait attention à eux... Si ? Arthur abaissa légèrement sa casquette comme pour cacher le haut de son visage et se donner un air plus mystérieux. Bon, il n’était pas plus discret. Les deux lions arrivèrent enfin devant la bâche. En dessous se trouvait le Chartier dans sa cage.  

— Daisy nous a laissé un sac à patates. Mais c’est peut-être moins cramé de le mettre dans mon sac à dos non ?

L’animal les avait entendus puisqu’il commença à balancer toutes les insultes qu’il avait apprises ces derniers jours. Arthur s’accroupit près de la cage et dévoila Gaston.

— Vas-y, je l’endors. Le jeune homme pointa la créature du bout de sa baguette. Ensoporis.  

Instantanément, le Chartier se tut, puis s’endormit. Arthur leva le pouce en l’air, fier d’avoir réussi son sortilège. Il ouvrit la cage et prit Gaston dans ses bras. Il l’observa quelques secondes, puis leva les yeux vers Matt. M*rde.

— Ok, je vais paraître c*n. Mais, franchement, il est pas grave mignon quand il dort ?

Arthur affichait une moue attendrie. Il était ridicule. Il caressa la petite tête de l’animal avec un sourire idiot. Il était en train de devenir gaga et malheureusement, Le Deliers ne pouvait pas le sauver. C’était trop tard.

— J’en veux un. Dit-il avec beaucoup (trop) de détermination.

C’était trop tard. Il en voulait un. Peut-être pas un Chartier, mais son collègue moldu, le furet, beaucoup plus calme et moins vulgaire. Disons, qu’il ne risquait pas d’insulter tout le monde à tort et à travers. Arthur approcha son sac et installa confortablement l’animal. Il ferma la fermeture éclair tout en veillant à laisser une ouverture de quelques centimètres. Ce serait dommage qu’il manque d’air le pauvre... Il remit son sac sur son dos, récupéra son ballon qu’il avait posé au sol puis se leva.  

— On peut y aller.

C’est bon, il avait retrouvé son sérieux. Les lions pouvaient passer à l’étape deux de leur plan. La fenêtre du dortoir. Sans se faire cramer. Ce serait dommage de passer pour des pervers.


Dernière édition par Arthur Digler le Mar 28 Avr - 19:22, édité 1 fois
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Metal Gear Poudlard [Abandonné] Empty
Re: Metal Gear Poudlard [Abandonné]
Matt Deliers, le  Mar 28 Avr - 17:52

with Arthur « Tutur » Digler
& Daisy « Didy » Wellington
- #LA mutuels
- Saison XXX, Printemps
Le Deliers regardait tour à tour Arthur et Gaston. Ils allaient bien ensemble. Un rictus au coin des lèvres à l'évocation de cette métaphore douteuse. La vision d'un Corbier muté en chartier apaisé endormi dans les bras d'un Digler ravi. « J'en veux un. » Matt leva les yeux au ciel. Il était sérieux ? Le regard recentré sur son pote, il eut un sourire consterné. Il était sérieux. Le type voulait vraiment un chartier. Quelle drôle d'idée. Annulation de la mission ; qu'il le garde s'il en voulait vraiment un. Les prunelles virent l'animal disparaître dans le sac à dos ; choix bien plus judicieux que le sac de pommes de terre.

« On peut y aller. » A la bonne heure. « Parfait. Allons-y alors. » Toujours les mains dans les poches, Matt ouvrit une seconde fois la marche. Voyant son camarade derrière lui, il ralentit légèrement son allure pour qu'ils marchent ensemble à même hauteur. Cela était plus logique et moins suspect. Ils parlèrent. De tout. De rien. Surtout de rien. Deux bons potes, ce qu'ils étaient, tapant la discussion et bientôt un ballon.

Leur pas les amenèrent vers le Lac. Un regard circulaire avant de poser ses iris en alerte sur son binôme, il lui fit un signe de tête affirmatif confirmant que la voie était libre de tout danger. Personne ne faisait attention à eux. Parfait. Ils se rapprochèrent des murs du château, longeant la paroi extérieure jusque vers l'eau endormie. Au loin, des fenêtres. Celles du repère des Blaireaux. Il espérait vraiment que Daisy était prête à l'action. Bientôt, ce serait à elle de jouer. Il avait confiance en elle. La Poufsouffle était son amie. Précieuse. Intelligente. Drôle. Et obligatoire maintenant pour la suite des opérations qu'elle avait elle-même concocté.

Une fois suffisamment éloignés d'un endroit logique pour jouer au football, il sut au fond de lui. Il sut qu'ils étaient désormais dans une passible illégalité. Une infraction qui dessinait alors un large sourire sur sa tronche. Arrivant juste à côté des fenêtres des Jaunes il prit soin de ne pas se foutre devant pour ne pas se faire voir. Il intima à Arthur de s'arrêter à côté de lui. « C'est bon. » Chuchotements obligés. Il regardait son pote. « On y est mon vieux. » Plus qu'à attendre.

Le plus long. Le plus dur. Dans tout cette histoire. L'attente. Qui parait alors interminable car rien n'est plus long que de compter le Temps. Ils y étaient. C'était à Daisy d'entrer en scène. Un signal qu'ils attendaient désormais tous deux impatiemment : une écharpe bleue.
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Metal Gear Poudlard [Abandonné] Empty
Re: Metal Gear Poudlard [Abandonné]
Daisy Wellington, le  Jeu 30 Avr - 18:07

LA échangé avec mes compères. LA de Castielle pour les descriptions.


Ca y est, l'opération était lancée ! C'est comme un film d'espionnage mais en vrai. Doum doudoum doum, je me passe la musique en tête.

Première étape, attendre que Castielle ait bien quitté Poudlard. Je me pose sur un des murets non loin de la cour de l'horloge. Manteau d'hiver, bonnet sur la tête, écharpe bleue autour du cou, je fais genre de glander ... (Ce qu'il m'arrive de faire souvent, avouons-le.)

Les élèves au départ vers pré-au-lard affluent et se regroupent. Ils m'agacent tous ces veinards à avoir le droit de sortie ... Pourquoi attendre la troisième année ? Ça n'a aucun sens. Je suis sûre que ce serait profitable à Poudlard aussi de laisser sortir les premières et deuxième années le week-end. On ferait beaucoup moins de bêtises !

Ça poireaute, ca papote, ca rigole. C'est bon on a compris, vous allez partir pour pré-au-lard, c'est génial. Ouste maintenant. Au bout de quelques minutes, des préfets débarquent. La préfète aux lunettes fait partie du lot ! Parfait !

Elle regarde les bouilles de chacun et chacune, sans doutes pour vérifier les candidats à la sortie. (J'imagine qu'elle reconnait les têtes ? C'est sans doutes souvent les mêmes qui sortent). Elle vérifie une ou deux autorisations quand elle a un doute mais en gros elle s'attarde pas trop. Une fois tout le monde rameuté, les voilà partis en direction de Pré-au-Lard. J'attend de les voir passer la grille pour me lever à mon tour et aller me préparer pour la phase 2 du plan ! Inutile d'aller trop vite. Il vaut mieux agir "au bon moment" que "précipitamment". Elle ne reviendra pas avant ce soir (sauf malchance incroyable).

Je passe à mon jardin récupérer un cageot que j'avais préparé, contenant des pots, un arrosoir et les quelques bricoles que j'utilise tous les jours pour mon jardinage. Et direction la salle commune de ma maison ! Je marche jusqu'aux bâtiments de Poudlard. Je descend la volée de marches qui mène jusqu'aux cachots, je tourne juste avant d'arriver aux cuisines et avance vers un grand tableau de nature morte qui s'ouvre à mon approche.

Le passage révélé est encombré par plusieurs gros tonneaux. Il flotte ici une odeur de vieille arrière cuisine et de vinaigre. J'approche du "bon" tonneau, je cale mon cageot contre ma hanche pour me dégager une main et toque le code secret des poufsouffle sur le tonneau. Et miracle. Le couvercle s'ouvre. La grande porte de bois révèle  un passage qui monte en pente douce jusqu'à enfin atteindre notre terrier. Je fais le tour des lieux du regard.

Metal Gear Poudlard [Abandonné] 1000?cb=20120422190010&path-prefix=fr

La grande salle est bien vide. Quelques élèves sont penchés sur des pupitres en bois, en train de réviser sous le regard bienveillant du tableau de Helga Pousfouffle qui surveille ses chers petits blaireautins, comme elle l'a fait toujours. Une autre élève est affalée dans un canapé, en train de tranquillement bouquiner.

Personne ne s'étonne de me voir passer avec du matériel de jardinage. Je fais partie des quelques rares élèves qui s'occupent quotidiennement des nombreuses plantes qui remplissent la salle commune quasiment du sol au plafond. Les gros pots au sol (les plus faciles à arroser), les herbes aromatiques, dans leurs petits bacs posés sur les hautes fenêtres jusqu'aux plantes ornementales qui pendent de grosses marmites de cuivre, attachées au plafond.

Je prends mon arrosoir et commence mon oeuvre "habituelle". Arrosage, taille, etc etc. Quelqu'un qui ferait attention à moi remarquerait que aujourd'hui particulièrement, je bâcle un peu l'entretien végétal (Je me rattraperai plus tard ! C'est promis, j'ai aucune envie de laisser mes pauvres boubouilles sans soins).

Bien vite, je continue ma tournée vers les dortoirs des filles, passant de chambre en chambre. Je fais mine d'arroser les plantes mais ca me permet de faire l'inventaire des présentes. La chambre de Castielle est inoccupée, ca c'est bien. Le faux plafond de la pièce est toujours légèrement fissuré là où je l'avais repéré. Génial. Mais il y a une porte ouverte avec une élève qui traîne dedans, juste à côté de sa porte. Ça c'est dangereux. Je vais être obligée de jouer mon atout, pour la bouger de là même si ca va me coûter.

-Hey salut. Je viens de ramener des plants de fraise depuis la serre, tu veux les goûter ? T'en trouveras pas beaucoup en ce moment ! Il va pas y en avoir pour tout le monde ! Viens, j'allais les sortir dans la grande salle !

Et voilà ... j'ai un pincement au coeur. Mes fraises, mes précieuses fraises. Herbivicussées avec amour pour les faire maturer hors saison. Une récolte précieuse que je me réservais, offerte en pâture à une poignée de blaireaux affamés. Misère.

Pas folle, la fille se laisse tenter. Je l'amène jusqu'à la salle commune où effectivement, je dévoile mes pots de fraisiers et les met à disposition des présents. La bonne chair sucrée de mes fruits est dégustée sans pitié par des bouches avides. Ça occupe mes camarades ... Pour un temps.

Je m'éloigne de nouveau, arrosoir en main. Et file vers la chambre de la préfète. Je rentre dans la petite chambrette et ferme doucement la porte en forme de couvercle de tonneau derrière moi. Je sors ma baguette.

#Collaporta

Voilà. Ça me sauvera pas mais ca me donnera un peu de temps pour réagir si quelqu'un veut rentrer dans la chambre. Je place une chaise vide derrière la porte fermée. J'aurais le temps en cas d'alerte de sauter dessus et crier "non ouvrez pas, je suis derrière la porte !". Crédible si je suis là pour arroser les plantes suspendues au plafond. J'ai même mon arrosoir pour le prouver.


Bon voilà. Tout est en place. Je n'ai probablement que quelques minutes devant moi. Vite, je file jusqu'au lit superposé à côté de la fenêtre. Je grimpe sur le lit du dessus, écarte les rideaux et ouvre en grand la fenêtre qui donne sur le lac. Est-ce que Matt et Arthur sont là ? Je défais mon écharpe et l'agite un peu avant de l'attacher au montant de la fenêtre.

Allez les gars, faites vite.
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Metal Gear Poudlard [Abandonné] Empty
Re: Metal Gear Poudlard [Abandonné]
Arthur Digler, le  Ven 1 Mai - 20:46

Metal Gear Poudlard
Saison 30 - Printemps
Avec Daisy Wellington (merci pour la musique) et Matt Deliers
LA mutuel

L’étape numéro deux était terminée. Trop facile. Ils étaient tellement discrets qu’ils devraient en faire leur métier. Maintenant, les deux lions entamaient l’étape numéro 3. Envoyer les deniers sorts sur Gaston puis le refiler à Daisy à l’apparition du signal. Ensuite, les deux garçons pourraient attendre patiemment les retours de la Poufsouffle, en espérant qu’ils soient positifs. Arthur s’accroupit à côté de la fenêtre et posa son sac entre ses jambes. A l’intérieur, le Chartier dormait toujours profondément, rien ne pouvait le réveiller.  

— J’espère que Castielle ne va pas le blesser.

Sérieusement atteint, oui. Il caressa la tête de l’animal et jeta un œil à Matt. Comment réagissait-il ? Dans la serre il n’avait pas répondu à la négative aux propos d’Arthur. Il avait simplement souri. C’était positif, non ? Peut-être qu’il pourrait même l’aider à convaincre Aliocha d’accepter qu’il y ait un furet dans le dortoir. Le bouclé se voyait déjà avec le mustélidé. Il lui apprendrait à jouer au football avec lui (comme un enfant) et il le promènerait en laisse dans le parc (pas comme avec un enfant). Cette situation était ridicule. Quel nom allait-il pouvoir lui donner ? Il le prit dans ses bras et le posa sur ses cuisses. Plus qu’à lui envoyer les sorts. Le lion attrapa sa baguette, puis soudain...

— M*rde ! Il avait oublié un détail. Dans 30 minutes il va se réveiller.  

Heureusement qu’il venait d’y penser, ils avaient été à deux doigts de rater la mission. Cela en était presque beau. Ni Daisy, ni Matt n’avaient vérifié si tous les sorts qu’il avait proposé allaient fonctionner. Cependant, c’était une légère erreur, il n’était pas le plus sérieux. D’ailleurs...

— Mutare c’est pareil, ça s’arrête au bout de 30 minutes maximum... Raaaah.

Pourquoi tous les sorts ne fonctionnaient pas que selon la puissance du sorcier et de l’intensité qu’il avait mis ?  

— Bon pas grave. On va faire autrement.  

Le lion pointa du bout de sa baguette Gaston et se concentra. Il devait le rendre muet pendant assez longtemps, jusqu’au soir, jusqu’à ce que la préfète rentre dans son dortoir. Une fois prêt, il l’envoya.

#Silencio.

Le Chartier bougea la patte, mais seulement pour se gratter. Maintenant, il fallait amplifier sa voix. Les deux sorts étaient contradictoires, alors il espérait que ça allait fonctionner. Là encore, il fallait que ce soit long. Encore plus long que le sort de mutisme.  

#Sonorus.  

Arthur était confiant. Il ne pouvait pas échouer ses sorts. Ils ne pouvaient pas échouer leur mission. Alors que les deux lions n’avaient même pas encore terminé, l’écharpe bleue apparut dans leur champ de vision. C’était le signal, Daisy était prête pour recevoir Gaston. Le bouclé caressa une dernière fois le crâne du Chartier et il le passa à Matt.

— Tiens, fais ce que tu veux. Il remit son sac sur le dos et se leva. Fais gaffe à pas lui faire mal quand même mec.

Et oui, dorénavant c’était important aux yeux d’Arthur. Inutile de lui y faire penser, car il ne fallait pas faire échouer la mission, mais l’animal allait être pendant des heures, seul, sans nourriture ou eau... C’était bien pire que des sorts donnant l’impression d’être saoul ou encore provocant un fou rire.
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Metal Gear Poudlard [Abandonné] Empty
Re: Metal Gear Poudlard [Abandonné]
Matt Deliers, le  Mar 5 Mai - 22:00

with Arthur « Tutur » Digler
& Daisy « Didy » Wellington
- #LA mutuels
- Saison XXX, Printemps
Le temps que le signal soit enclenché. Leur plan entrait désormais dans la phase 3. Les préparatifs. Les préparatifs avant de refiler le bébé à Daisy. Arthur s'était accroupi. Entre ses jambes, son sac de sport qu'il venait d'ouvrir pour admirer encore une fois un Gaston paisiblement assoupi. Le Deliers ne put s'empêcher d'avoir également un sourire s'esquissant au coin des lèvres à la vue de cette créature paisible si profondément endormie. Elle semblait tellement mignonne et vulnérable en cet instant précis. Alors qu'il savait pertinemment au fond de lui que c'était la pire des enflures une fois réveillée et disposant pleinement de ses moyens.

« J’espère que Castielle ne va pas le blesser. » Aucun risque. Si elle le faisait, elle s'exposait à de lourdes conséquences. Maltraitance envers les animaux. Absence d'humour nuisant à autrui. Volonté de frapper une créature faible sans autres défenses que la joute verbale. La préfète Jaune abusait clairement de son pouvoir mais en aucun cas elle n'avait intérêt à blesser Gaston. Matt rassura son pote tant bien que mal. « T'en fais pas pour lui. Castielle n'a aucun intérêt à le blesser. Elle y perdrait trop dans l'histoire. »

Son voisin de dortoir était en train de caresser la tronche du Gaston endormi. Mieux encore. Il sortit la créature du sac pour le prendre dans ses bras avec l'appui de ses cuisses. « Wouaaa. » Le Deliers n'avait jamais vu le Digler dans un état pareil. Attentionné. Bienveillant. Protecteur. Le Chartier était son protégé. Cela se voyait. Il sursauta au « Mxrde ! Dans 30 minutes il vas se réveiller. » Matt ouvrit de grands yeux ronds. Oh mxrde. Pxtain. Oui, en effet. Il n'y avait pas pensé ; ce détail qui avait toute son importance au bon déroulement des opérations. Un bon Gaston était un Gaston silencieux et invisible jusqu'à ce qu'on lui dise de ne plus l'être. Hors là, il se mettrait à nouveau à gueuler menaces et insultes à qui voulait les entendre dans moins d'une demi-heure.

Le petit Lion réfléchissait à toute vitesse mais son binôme eut l'idée en premier. Un Silencio couplé avec un Sonorus. Quelle ingénieuse idée. Pas sûr qu'elle fonctionne. Le Deliers n'avait jamais essayé de combiner les deux. Et pourtant rien n'empêchait à ces deux sorts de cohabiter au sein d'un même individu. Matt regarda Arthur assez impressionné. Vraiment. Il l'impressionnait. Un signe de tête de son compère. Le signal. L'écharpe bleue. Pxtain. Daisy était prête. Eux ne l'étaient pas.
Arthur lui fila Gaston. Ne pas lui faire de mal. Cette affirmation était plus une complainte qu'autre chose. Matt leva les yeux au Ciel. Il n'avait aucune intention de lui abîmer son précieux Chartier.

Prenant la créature dans le creux de son bras gauche, le Deliers sortit Léotia de sa main droite. Il dévisagea son complice avec un regard intense. Le petit Lion déglutit. Il pointa la bestiole toujours assoupie de son chêne rouge. « Titillando ». Et voilà. Le Chartier rigolerait sûrement comme un débile à son réveil. Silencieusement dans un premier temps grâce au sortilège de mutisme. Il l'espérait. A gorge déployée ensuite, lorsque le sort serait rompu ; balançant alors tout un tas d’obscénités. Rangeant son arme dans sa poche il reprit la bestiole à deux bras. Jetant un œil vers la fenêtre il crut reconnaître une tête blonde familière de l'autre côté de l'ouverture. Daisy. Alors il s'avança, se révélant au grand jour à un endroit où il ne devrait clairement pas être, tenant dans les bras une créature qu'il ne devrait clairement pas tenir dans les bras, à laquelle il avait promulgué - avec l'aide d'Arthur - des sorts qu'il n'aurait clairement pas du lui promulguer. Il espérait vraiment que ce soit la Poufsouffle de l'autre côté et non une autre Jaune. Sinon il aurait l'air très... cxn.
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Metal Gear Poudlard [Abandonné] Empty
Re: Metal Gear Poudlard [Abandonné]
Daisy Wellington, le  Jeu 7 Mai - 16:25

LA échangé avec les autres membres de la confrérie du chartier

Ah ca y est, je vois la tête blonde de Matt arriver ! Il a l'air en stress. Tant mieux dans un sens, ca veut dire qu'il prend l'affaire au sérieux. Je lui fais de grands signes l'incitant à se dépêcher.

Mais ... qu'est ce qu'il fiche avec Gaston dans les bras ?? Rogntudju. Je tend les bras a l'extérieur pendant qu'il s'agenouille pour arriver à hauteur de la fenêtre. Je réceptionne le chartier.

-Vous l'avez sorti d'son sac ? Z'êtes gonflés. J'inspecte Gaston secouant un peu la patte du pseudo furet. L’irascible bestiole reste parfaitement immobile. Pour seule réaction, sa mâchoire s'ouvre et une grosse langue rose en sort, pendant entre les petites canines pointues.

-Il est endormi, nickel. Comme promis. Bien joué, vous assurez ! J'ai aucune idée du déluge d'autres sortilèges que cet animal s'est pris. Je lève le pouce et rentre dans le dortoir.

Je dois faire vite, je ne sais pas combien de temps le sacrifice de mes fruits rouge nous aura fait gagner. Je file jusqu'à un autre lit superposé, situé juste sous la fissure que j'avais repérée dans le faux plafond, a moitié caché par une grosse poutre en bois.

La cachette idéale ! J'y glisse le gros dormeur. Mais attend ... ? C'est quoi ce binz ? Il y a déjà des trucs dans ce trou ?? Je tâte à l'aveugle dans la fissure et trouve une espèce de planche en bois qui "referme" le trou. Je la déplace avec précautions et trouve derrière un espace bien plus grand que ce que j'imaginais au départ. Et il contient déjà des trucs. Je commence à sortir tout un bazar d'objets qui y étaient cachés. M*rde. Il s'agit tellement d'une bonne cachette que je suis pas la seule à l'avoir repérée. Des clopes, un briquet, un journal intime (tiens, je suis pas la seule à en avoir un et a bien le planquer), des potions non étiquetées (c'est louche !) une photo du professeur d'astro entourée de petits cœurs dessinés. (Tiens tiens, un petit crush sur "Ulysse" ? Ouais j'avoue, il est pas mal ... mais avec ce que j'ai vécu l'autre fois dans la forêt interdite avec lui, je suis plus vraiment du genre à craquer dessus, non ... Et puis le garde chasse est carrément mieux.)

Zut, c'était pas prévu ça. Je suis en train de ruiner la planque d'une fille de ma maison. Si le furet fout le b*rdel ici, c'est évident que la cachette sera divulguée et qu'elle va perdre tous les trucs auxquels elle tient. Misère ...

Après un moment de panique, je prend une décision. Je sors tout le matos de la cachette et le planque sous le matelas du lit. Sa cachette sera compromise mais au moins elle perdra pas tout son matos. J'espère juste que la blague ne remontera pas jusqu'à moi, sinon elle m'en voudra ! (Au pire .. je la menacerai de dire à tout le monde qu'elle craque pour monsieur Daiklan ? Je me demande si ca suffira ...). Je m'assure que Gaston est au fond du trou et je remet en place la "planche". Nouveau petit coup de baguette histoire de bien sceller le truc.

#Collaporta

Léger bruit de succion caractéristique. Nickel. Jamais j'aurais cru autant utiliser ce sort. Je refais le lit rapidement pour le "défroisser" après toutes ces péripéties et je finis par descendre. Je cours jusqu'à la porte, baguette en main.

#Alohomora

Le verrou magique s'annule. Parfait. Je suis légèrement un nage. A cause du stress, à cause de la soudaine activité. Je prend le temps de calmer ma respiration. Je récupère mon arrosoir et humidifie rapidement les pots avant de sortir. Je quitte la pièce rapidement.

Et évidemment ... puisque le crime parfait n'existe pas, j'oublie complètement la belle écharpe bleue que j'ai laissée accrochée au montant de la fenêtre pour servir de signal. L'indice .... l'aveu de culpabilité mortelle que je laisse derrière moi. L'un des garçon s'en apercevra t'il dehors ? Seront-ils plus intelligents que moi ?
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Metal Gear Poudlard [Abandonné] Empty
Re: Metal Gear Poudlard [Abandonné]
Arthur Digler, le  Jeu 7 Mai - 21:19

Metal Gear Poudlard
Saison 30 - Printemps
Avec Daisy Wellington et Matt Deliers
LA mutuel

L’adorable Gaston disparut du champ de vision d’Arthur. Il était nostalgique mais nerveux et excité en même temps. La petite créature allait lui manquer, mais il avait aussi très hâte de connaître le dénouement de cette énorme blague qui ne pouvait qu'être une réussite. Ils y étaient. Daisy avait l’air contente, même si elle avait râlé de ne pas trouver l'animal dans le sac à patates, puis elle aussi, elle disparut dans son dortoir. Les deux lions pouvaient entendre quelques bruits venant de l'intérieur, mais maintenant qu'ils avaient terminés leur part du plan, ils n’avaient absolument plus rien à faire ici. Cela ne ferait qu’attiser les soupçons des différents élèves qui se prélassaient dans le parc. Le bouclé baissa les yeux sur son ballon qui était resté au sol et il l’envoya en l’air avec son pied. Il s’envola alors quelques secondes et retomba dans sa main. En relevant le regard vers Matt, il remarqua l’écharpe bleue de Daisy.

— M*rde on est c*ns, on failli oublier ça !

Il récupéra le morceau de tissu avec sa main de libre et le posa sur son épaule. Il était hors de question de laisser des preuves, la préfète ne devait se douter de rien. Il observa les lieux à la recherche de quelque chose qui pouvait les incriminer, mais rien. Leur plan allait être une réussite parfaite.

— Bon. On fait un petit foot puis on va se boire un verre de lait ?

Ils avaient le ballon, la tenue de sport, le soleil… Autant en profiter et se défouler un peu. Et quand il n’y avait pas les jeux vidéo - merci Poudlard - il y avait le football. Quant au verre de lait, Arthur prendrait très certainement autre chose, quelque chose de plus fort ou plus chocolaté, mais c’était la meilleure façon d’amadouer son pote.
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Metal Gear Poudlard [Abandonné] Empty
Re: Metal Gear Poudlard [Abandonné]
Matt Deliers, le  Ven 8 Mai - 16:13

with Arthur « Tutur » Digler
& Daisy « Didy » Wellington
- #LA mutuels
- Saison XXX, Printemps
Phase 4 enclenchée. Légèrement nerveux le Deliers. Daisy était bien là. Sa petite tête blonde bien faite reconnaissable entre mille Autres. Le petit Lion s'agenouillait pour lui refiler le bébé tandis que la Poufsouffle tendait les bras pour réceptionner le colis. Aussi facile que de poster une lettre. « Vous l'avez sorti d'son sac ? Z'êtes gonflés. » Matt ne dit rien. « Il est endormi, nickel. Bien joué, vous assurez ! » Parfait. Bien sûr qu'ils assuraient ! La Blairelle avait-elle osée douter d'eux ? Pouce levé la Jaune disparut aussi vite qu'elle était apparue emportant dans ses bras un Gaston toujours aussi endormi.

Pxtain. Cela allait être un sacré bordel ce soir dans le dortoir des filles de Poufsouffle. Une moue triste à cette pensée qu'il ne pouvait seulement imaginer. Car oui en effet ; quel dommage. Le Digler et lui ne seraient pas là pour en apprécier toute la beauté. Celle du spectacle, hein...
Arthur avait sorti son ballon. L'alibi parfait. « M*rde on est c*ns, on failli oublier ça ! » Le Deliers sursauta devant tant de spontanéité. Il était vraiment stressé. Suivant du regard ce que le bouclé lui montrait, ce dernier décrocha l'écharpe pour la prendre avec lui. « Oui en effet. Ça aurait été cxn de l'oublier. » Le Rouge était prêt. Il fallait qu'ils plient bagages et décampent avant que quelqu'un ne les repère. « Bon. On fait un petit foot puis on va se boire un verre de lait ? » Oh pxtain. Le Digler savait parler au Deliers. Matt ouvrit de grands yeux transcendés par l'émotion de joie naissante et envahissant son corps petit à petit. « Alors là mon gars ! C'est oui mais c'est oui direct ! » Arthur le connaissait si bien. Ils étaient pas potes depuis tout ce temps pour rien. Son camarade reprenait son sac et les deux repartirent en sens inverse pour aller mettre à exécution cette toute nouvelle phase.
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Metal Gear Poudlard [Abandonné] Empty
Re: Metal Gear Poudlard [Abandonné]
Daisy Wellington, le  Ven 8 Mai - 22:02

Bien des heures plus tard ... L'après midi  s'est passée lentement. Leeeeentemeeeent. Une fois la petite séance de jardinage et d'arrosage terminée, je me suis retenue de filer rejoindre mes deux complices. Pourtant je les ai vus au loin jouer au foot. Mais je voulais pas que quelqu'un puisse remonter jusqu'à eux si jamais je me faisais pincer. (Est-ce que par je ne sais quelle magie quelqu'un peut retrouver ma trace ? Je suis nulle en divination, j'en ai strictement aucune idée.)

J'ai donc du me trouver une occupation. J'étais à la fois trop excitée et trop stressée pour me mettre à faire mes devoirs.  J'ai donc trahi mon impatience en écoutant de la musique et en dessinant. Des activités qu'on me voit souvent faire. Mue par une idée soudaine, j'ai quand même quitté le terrier à un moment pour aller emprunter à une élève que je connaissais sa paire de multipliettes. Ça m'a coûté un max de gnomes au poivre mais je suis sûre que ça va en valoir la peine d'ici très peu de temps. Le temps de faire quelques essais avec l'appareil et de comprendre comment il marche. Enregistrement, ralenti, arrêt sur image. C'est rigolo comme truc. Faudra que je m'en achète un !

Bref ... tout ça pour dire que ... après un temps infini, je suis là, allongée sur mon lit et prête comme jamais. Il y a du monde dans le terrier, on est en pleine heure d'affluence avant le repas. Les gens sont revenus de Pré au lard (les veinards) et je ne peux qu'imaginer que les préfets sont rentrés aussi ... ?  Je porte mes oreilles à rallonge pour faire mine d'écouter de la musique mais je suis à l’affût de tout cri qui annoncerait le début du bal ordurier qui s 'apprête à avoir lieu dans le terrier. En espérant que les deux gars n'aient pas trop foiré leur coups en dosant leurs sorts ...


[Coucou les amis. D'un commun accord avec les participants, le RP devient ouvert pour tous les Poufsouffles qui voudraient y participer, ou tous ceux/celles qui pourraient avoir une raison légitime de traîner dans le terrier. ]
Castielle Colt
Castielle Colt
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Metal Gear Poudlard [Abandonné] Empty
Re: Metal Gear Poudlard [Abandonné]
Castielle Colt, le  Mar 12 Mai - 10:13

Aha vous êtes tous incroyables, j'adore ~

La corvée de sortie était enfin terminée. Les gens faisaient tout un plat de Pré-au-Lard mais pour être obligée d'y aller aussi souvent pour jouer les chaperon, la préfète en avait ras la casquette de ce village. Non seulement on en avait fait le tour en trois sorties max, mais en plus à cause de son badge elle ne pouvait même pas circuler comme elle l'entendait. Il fallait encore et toujours tout surveiller, tout le temps, et c'était bien évidemment à chaque fois pour sa pomme. Entre ça et les tours de garde du soir, Castielle commençait sérieusement à se dire qu'elle devrait exiger un salaire pour tout le travail abattu ! Cette école abusait bien trop du bénévolat des ses équipes préfectorales à son goût. C'est donc pas peu soulagée que notre sorcière rentra au château en fin de journée, s'octroyant le droit de se laver les mains de toutes ses responsabilités jusqu'à ce soir. Tandis que tout le monde retournait vaquer à ses occupations avant le banquet, la Poufsouffle ne désirait qu'une chose : un bon bain et se changer.

À son arrivée dans cette école, Castielle avait sérieusement douté de la décision du Choixpeau de l'envoyer à Poufsouffle. Elle avait mis du temps à se faire une raison et désormais elle était plus que satisfaite de son sort. Après discussions avec les autres préfets, Castielle n'aurait échangé la tanière pour aucune autre salle commune. La lumière était toujours douce et chaude, il y flottait constamment des odeurs de nourritures et de plantes. Pour quelqu'un d'aussi nerveuse qu'elle, une atmosphère pareille était bénéfique. Imaginez une seconde comme elle serait devenu folle dans une salle commune sombre et sous-marine comme les Serpentards ? Non, vraiment, la tanière et sa vue au ras du parc était de loin la meilleure. Cependant, en y entrant, la préfète ne put s'empêcher de compter.
Un, deux, trois, quatre, cinq, six,...
Ses yeux noisettes sautaient méthodiquement de gauche à droite de la salle, regard prudent derrière des lunettes à la couleur suspicieuse. Le désavantage de la tanière : sa population de plantes vertes. Au départ, elle n'y faisait pas attention du tout. Castielle n'était pas une grande fan de flore, quelle qu'elle soit. Mais depuis que Daisy Wellington avait rejoint les rangs des jaunes et noirs, la petite botaniste avait la fâcheuse tendance de ramener toutes les mauvaises herbes du monde magique ici. Et comme la gamine était complètement gaga de ses radis, elle ne faisait pas la différence entre une carotte et une plante carnivore ; elle hébergeait les deux sans faire de distinction et sans prendre en compte leur dangerosité respective. Maintenant avant de s'asseoir dans un fauteuil, les Poufsouffle vérifiaient à deux fois que les jolies fleurs posées juste à côté d'eux n'allaient pas les mordre par surprise.

Le recensement visuel de la préfète ne détecta rien de suspect. Tant mieux, elle était trop crevée pour se battre avec sa cadette - une fois de plus! - sur ce sujet. Rassurée, Castielle se dirigea vers sa chambre. Prête à en sortir aussi vite qu'elle y serait entrée, pour se diriger enfin vers la salle de bain des préfets.
Sauf que, une fois les mains dans ses affaires, prenant les premières fringues qui lui tombaient sous les doigts, elle fut interrompue.
« Hey salut, tête de nœud pralinée. Si tu veux, je peux te donner des conseils pour apprendre à te coiffer. HAHAHAHA ! »
Castielle releva la tête, un sourcil levé.
« P*tain de bordel de m*rde, - HIHIHI ! - lâche-moi la grappe ! »
*Aha, what the fuck ?* Elle ne savait pas qui était en train de se fighter mais ça commençait fort. La préfète aurait bien évidemment dû se préoccuper d'arrêter le tir avant que ça ne dégénère mais à l'inverse elle ouvrit la porte du dortoir pour mieux entendre ce qui venait des escaliers.
« Castielle, t'es complètement débile. HAHA ! Et t'as une tête de lampe à huile. HAHA ! »
La porte fut refermée avec une telle violence que le choc se répercuta sur tous les murs de bois de la tanière. Castielle resta stoïque un instant. Le son ne venait pas d'en bas mais d'ici. Et ses lunettes n'étaient plus du tout teintées d'une couleur sympathique à présent. La sorcière ne saurait dire ce qui était le pire : l'insulte ? le rire ? ou bien le fait que la voix s'était mise à HURLER à en faire péter les oreilles de touts les Pouffys présents. Même les adeptes de l'étude avec la musique à fond dans les oreilles n'aurait pas pu ignorer une voix qui porte comme celle-là.

Un nouveau rire et un nouvel affront à base de lampe à huile résonnant à plein volume et Castielle sortit sa baguette, la rage au ventre et les dents serrées.
« Ok p'tit malin, quand je t'attraperais tu vas regretter d'être né mon coco ! »
« Cause toujours eh patate ! HIHI ! Le Poudlard express de ta b*tise roule sur les rails bien huilés HAHAHAHA de mon indifférence. »
Coup de pied envoyé dans une malle d'une de ses camarades. On s'en foutait de savoir qui, elle rangera ses affaires plus tard, la chasse au délinquants à la langue trop pendue était ouverte. Où est-ce que qu'un abruti aurait pu se planquer ? Dans un dortoir y avait pas trente-six milles possibilités...

Armoires ouvertes avec rage, coups de pieds dans les malles et #Repulso sur les lits pour les faire bouger. Personne dedans, derrière ou dessous quoi que ce soit.
La préfète fulminait et quand la voix vint lui faire remarquer qu'elle ne sentait pas la rose et qu'elle avait une dégaine de truelle (quoi que cela veuille dire...), Castielle péta un plomb.
« RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH VAS-Y SORT DE TA CACHETTE ET BAS-TOI COMME UN HOMME SALE ENFOIRÉ ! TU FERAS MOINS LE MALIN SANS TOUTES TES DENTS ! »
Trop c'était trop.
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Metal Gear Poudlard [Abandonné] Empty
Re: Metal Gear Poudlard [Abandonné]
Daisy Wellington, le  Ven 15 Mai - 18:09

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Insultes/Vulgarité






LA reçu de Lilith !
(Qui n'aura malheureusement pas le temps d'écrire mais qui rit bien de ce qu'elle lit, merci Cassie <3)




Quand j'ai commencé à entendre le début de barouf, j'ai murmuré à l'oreille de ma voisine de chambrée, Lilith.
-Regardes bien, ca va être marrant avant de l’entraîner vers le couloir où déjà d'autres pouffys commençaient à s'agglutiner.  Regardes bien Lilith, c'est comme ca qu'on fait une blague à une préfète ! (Et sans se faire attraper si possible).

Multipliettes en mains, on se joint aux curieux/ses et je me débrouille pour à aucun moment on soit devant. Il s'agirait pas de se faire remarquer par la préfète. Et je fais bien parce qu'elle est furieuse ! Si elle m'attrape c'est clair que là elle m'écharpe !

Je suis tout d'abord prise d'un rire, d'abord discret, que j'essaye de contenir main sur la bouche. Et plus la scène se déroule sous mes yeux, plus je me met à rire. L'expression ahurie de Castielle, sa fureur aveugle qui fiche en l'air tout dans sa chambre pour finir par le défi hurlé au chartier invisible.

Tant et si bien qu'à la fin j'en peux plus. Je suis écroulée de rire. Il y 'a pas d'autres mots. Je n'ai eu que le temps de fourrer les multipliettes entre les mains de Lilith qui me regarde d'un air éberlué. Est-ce que ma copine a la moindre idée que tout ce qu'elle va voir a été mis en place uniquement dans le but de la venger ?

Je me tiens les côtes et me plie en deux, incapable de faire autre chose que de me marrer comme une baleine. J'ai les larmes aux yeux et toutes les peines du monde à retrouver mon souffle. Ça m'en fait mal aux côtes tellement je me bidonne. Ce qui me rassure c'est que je suis pas la seule à rire, loin s'en faut. En vérité les seuls qui ne se marrent pas (hormis Castielle) ca a l'air d'être ses camarades de chambre qui n'osent pas entrer dans cette pièce où le torrent d'injures et de menaces continue de se déverser.

-La mère à Merlin ¨... OUHAHAHA ! ... sans culotte ! C'est ta tronche que ... HIHI... je vois ou c'est l'cul d'un croup ? HAHAHA !

Et pendant tout ce temps, un Gaston survitaminé à coup de magie continue de copieusement manifester sa présence. Je parie qu'il ne va plus tarder à être découvert. Faut absolument que j'arrive à voir la tronche de Cassie quand elle le découvrira mais ma crise de rire m'a faite reculer dans les derniers rangs maintenant.

-C'est ca, va te toucher le kiki HIHIHI ! à l'ocamy !
Contenu sponsorisé

Metal Gear Poudlard [Abandonné] Empty
Re: Metal Gear Poudlard [Abandonné]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Metal Gear Poudlard [Abandonné]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.