AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 5 sur 5
[Habitation] Pippins Manor
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne

[Habitation] Pippins Manor - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Pippins Manor
Loredana Wildsmith, le  Ven 14 Aoû 2020 - 22:01

Tenter de jouer le Renard autoritaire avec moi était un combat perdu d’avance et au fond, il le savait très bien, tentait simplement le tout pour le tout pour me dissuader de l’accompagner ce soir. Pourtant, je ne voulais pas céder, parce que désormais, j’avais pris conscience des choses, connaissais mes limites afin de m’assurer qu’il ne m’arrive rien pour ne pas que l’enfant soit touché à son tour. Je ne saurais dire s’il se servait de ma grossesse pour me dire non ou s’il était réellement inquiet de ce qui pourrait arriver si les choses tournaient mal. Malheureusement, j’avais beau tenter de peser le pour et le contre dans ma tête, rien ne parvenait à me convaincre que le suivre n’était pas une bonne idée. Durant des jours, après la pleine lune loupée, je n’avais pas bougé, j'étais passée du lit au canapé, du canapé au lit, oubliant parfois de passer par la case de la salle de bain. Même si cela n’avait pas causé cette phase de dépression, rester à l’intérieur n’avait jamais été bon pour moi. Et cette période, bien que relativement courte, avait été un danger bien plus grand qu’une simple sortie déguisée, à traquer les mauvais sorciers et moldus. J’avais confiance en la sorcière que j’étais et j’allais bien, j’allais mieux. Le risque de replonger et de m’auto-détruire était minime voire complètement nul.

Je souris en sentant sa main baladeuse. Difficile d’essayer de prendre un air assuré devant sa femme nue devant lui. Mangemort ou pas, il restait lui-même et sous ce toit, il n’avait aucune raison de porter ce masque ou d’essayer de me duper avec. Je connaissais le renard autant que l’homme. Alors ma main s’en va doucement jouer avec la chemise du costard. Faire semblant de remettre le col en place sans oublier d’effleurer la peau pour un effet optimal. D’accord pour demain, est-ce que je m’étais décidée à capituler ? Certainement pas, mais ce soir aussi. Le sourire s’agrandit, tandis que j’essaie à l’intérieur de trouver les mots pour le convaincre. Comment m’assurer qu’il finisse par dire oui alors que j’abritais son futur fils ou sa future fille. On sait très bien tous les deux que rester ici est pire que tout pour moi. Et trop de stress c’est pas bon ! Chercher toutes les excuses possibles, s’arrêter une fois que les yeux d’Arty montreront une capitulation évidente. Alors il fallait que je touche un point sensible et je savais ce que le Renard aimait : avoir le dessus. Toujours dans la séduction parce que c’était un bon moyen de lui faire baisser sa garde, la main quitte le col pour retrouver le pantalon, un doigt joueur descend le long de la fermeture de la braguette - sans l'ouvrir, évidemment. Je serai entièrement sous tes ordres et je ne prendrai aucun risque inutile. La voix était devenue drôlement sérieuse, comme si c’était vital pour moi de participer de temps en temps à ces sorties nocturnes mangemoresques. Et en rentrant je profiterai encore un petit peu de Cinquante-Deux avant d’aller dormir, un petit sous-entendu que, j’espère, il comprendrait.
Difficile de ne pas deviner qu’il était important pour moi de faire couler l’adrénaline dans mes veines de temps en temps. Le temps de quelques heures, sous un visage différent, sous des vêtements amples pour dissimuler la grossesse. Il savait que tout pouvait bien se passer.
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


[Habitation] Pippins Manor - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Pippins Manor
Artemis Wildsmith, le  Sam 15 Aoû 2020 - 10:39

D’évidentes balivernes qui creusaient le sourire de Loredana de façon appétissante. Alors oui, Arty se laisse berner embrouiller, complètement. Il le sait, sa faiblesse s’illuminait aux touchers de la jeune femme, et dès lors, il ne pensait plus qu’avec autre chose que son cerveau. Ça lui arrache un air béat sur la bouille tandis que la respiration est brièvement coupée sous le doigt de la Métamorphomage. Peut-être même qu’il rougit, un peu, bercé par un imaginaire déjà rentré, sous les draps - il ne pourra se défaire de cette pensée toute la soirée. Alors, il expire un ok d’accord, il s’est bien vite incliné devant l’entêtement de l’Épouse, il ne pouvait en être autrement. Il avait beau enjôler la vérité, penser qu’il savait lui tenir tête, douce illusion, il ne savait pas lui dire non ; le paradoxe d'un capricieux amoureux.
Puis, elle promettait de se montrer sage, obéissante, il s’en assure, si j’te dis d’partir, tu pars ; si j’te dis de me laisser, d’arrêter, pareil, il lève une main par précaution, sans contestation ! Pas tant pour la soumettre, plutôt pour la protéger, savoir à quel point les soirées ne déroulaient jamais, jamais comme prévu.

Autre chose… il se recule, quelques demi pas pour souligner sa frimousse alors sibylline, va falloir changer tout ça. Désigner le visage et le corps de la jeune femme, cacher la grossesse, certainement que le timbre s’était fait intransigeant, enceinte, elle devenait la cible facile, évidente, et il était absolument, définitivement hors de question qu’il arrive quelque chose à l’adorable bébé. Je ne quitte pas le manoir s’il reste un trait de Loredana sur ton visage. Quand bien même il adorait ce visage. La malice dans le sourire, mettre ainsi la métamorphomagie au pied du mur – elle se devait de fonctionner, sinon j’irai m’amuser tout seul, dans un haussement d’épaules faussement indifférent. Oh et le code vestimentaire c’est : élégant et coriace ! Comme s’il y avait un thème différent à chaque escapade nocturne.
Sournoisement, ses mains se glissent derrière la Gryffondor pour reprendre le Renard, avant de s’adosser à un mur de l’entrée, je t’attends. Et non, il n’était pas si retors qu’il s’en irait perfidement une fois qu’elle aurait le dos tourné ; au contraire. C’est la hâte qui fait pulser le cœur curieux de découvrir une Loredana totalement métamorphosée.
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



[Habitation] Pippins Manor - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Pippins Manor
Loredana Wildsmith, le  Sam 15 Aoû 2020 - 17:50

C'était donc aussi simple que cela. Quelques arguments, un air séducteur étaient suffisants pour convaincre Arty de me laisser l'accompagner ce soir. D'abord étonnés, les yeux prennent une expression enjouée tant j'étais ravie de pouvoir enfin vivre quelque chose de palpitant, d'exaltant. Ma dernière sortie avec Cinquante-Deux remontait à bien longtemps déjà et je comprenais ses réticences. Cela ne se passait pas toujours très bien dans ces moments-là. J'avais même sauté du haut d'un toit une fois. Je secoue la tête pour effacer ces mauvais souvenirs, les ranger dans un coin. Embrasser Arty une fois, deux fois, trois fois, merci merci ! Si tout ce qu'il voulait était me voir heureuse et en bonne santé, il n'avait qu'à me regarder actuellement. Ventre arrondi, joli teint, beaucoup moins de cernes et surtout, le grand sourire sur les lèvres. Je vous promets Monsieur Cinquante-Deux que j'obéirai à tous vos ordres sans contestation. Était-ce réellement possible ? Il serait compliqué d'en être sûr. Malgré tout, la bonne volonté est bien présente, j'avais réellement envie de lui prouver que j'étais capable de faire les choses correctement. Pour une fois que je ne voulais pas mourir... Que ça le rassure ou non, les mots étaient sincères.

Élégant et coriace, élégant et coriace, oui, parfait ! J'en ai pour quelques secondes. Un dernier baiser furtif mais prometteur avant de monter en trombe les escaliers, une main sur le ventre, l'autre sur la rampe en direction de la chambre. Du sobre, de l'élégant, du large, je n'avais pas vraiment ça dans mon dressing, mais aimant les défis, il était certain que je trouverai. Un haut blanc ample, bien large qui camoufle mon ventre arrondi, le rend invisible, impossible dans le noir de deviner que quelqu'un se cachait quelque part. Un blazer et un pantalon noir, moulant qui fait ressortir les quelques petites formes que je retrouvais petit-à-petit - j'avais l'impression de retrouver mes dix-sept ans. Devant le miroir, je m'observe un instant. Le moment fatidique, celui de la transformation physique. Je repense à Theya, à cette nuit sur le toit où j'étais parvenue à ressentir les choses. Je m'imagine, debout sur le rebord, le vide presque sous mes pieds, j'en ressens presque la sensation. Mon visage se crispe légèrement, la bouche s'affine légèrement en un air un peu plus sévère, le nez prend également une forme différente et les yeux désormais en amande laisse le bleu habituel se transformer en un vert pénétrant, mais naturel. Les couleurs des yeux trop excentriques pourraient me trahir. Les cheveux quant à eux, abandonnent leurs ondulations, se transforment en quelques chose de lisse, très noir, tombant à peine sur les épaules. Je pouvais déjà sentir un souffle froid sur ma nuque. Les yeux s'ouvrent, s'écarquillent, étonnés de voir l'évolution de ce don. J'y étais arrivée, j'étais devenue quelqu'un d'autre. Plus rien ne laissait croire qu'il s'agissait bien de moi. Cette personne n'était pas trop mal non plus ! Seule ma silhouette n'avait pas bougé. Les cheveux attachés en une queue de cheval, j'étais prête pour l'aventure.De jolies baskets habillés aux pieds, parce que le confort avait son importance, je descends doucement les escaliers, ravie de constater qu'il était toujours là.

Je m'approche de lui, dites-moi Cinquante-Deux, dites-moi où est-ce qu'il y a encore des traits de Loredana ici ? J'avais pris une voix légèrement plus grave sans tomber dans l'exagération. Je prenais aux sérieux ses recommandations et une part de moi voulait qu'il soit fier. J'admirais le fait qu'il soit Mangemort, je ne voulais pas, plus, le décevoir. Est-ce que j'ai l'air de porter ton enfant ? Il fallait que la réponse soit non, sinon il me ferait rester ici pour de bon et après tous ces efforts, ce serait une bien triste conclusion. Je le regarde, un sourcil levé, déjà dans mon rôle de femme élégante et coriace. On y va chéri ? Le jeu d'acteur exagéré, avec un accent italien bien prononcé, évidemment.
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


[Habitation] Pippins Manor - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Pippins Manor
Artemis Wildsmith, le  Dim 16 Aoû 2020 - 14:14

Ses doigts s’amusent, songeurs, des moustaches du masque, l’atmosphère du hall encore empreint de la réaction heureuse et joyeuse de l’Amoureuse. Cela a collé sur le visage du Mangemort un mince sourire, il aimait lui faire plaisir. Lui refuser cette sortie c’eût été s’emmêler dans un conflit encombrant duquel il ne serait pas sorti vainqueur – ça n’arrivait jamais. Maintenant qu’il avait accepté, ne penser qu’à dérouler la soirée de la meilleure façon possible, ténébreuse, mais agréable. C’est une très mauvaise idée, Monsieur Arty. C’est la voix flottante de Biggleswade qui traverse les pièces du manoir, des friandises plein ses petits bras d’elfe. Les boucles se redressent, ça va ! toi non plus tu sais pas lui dire non ! Excepté qu’il était elfe de maison, Arty, non. Et mange pas tous mes bonbons ! Mais les petites baskets de la créature ont déjà disparu, certainement affalées dans le canapé pour s’hyptoniser de séries moldues ridicules – à l’eau de rose.
L’Acrobate soupire, évidemment que c’était une mauvaise idée, dangereuse, insensée, mais c’était l’idée de la soirée, trop tard.

L’échine est alors déconcertée par l’apparition en haut des escaliers. Loredana pas Loredana. Les sourcils du Fripon ondulent de surprise devant cette silhouette à la fois connue et étrangère, lorsqu’elle s’approche, il ne peut que souffler, incroyable. Oui, il était habitué aux variations de couleur des cheveux, des iris, mais une telle métamorphose en quelques minutes, c’était merveilleux. Frôler d’une main curieuse la joue de la jeune femme qu’il ne touche pas – il n’ose pas, pas vraiment, se demander brièvement si elle était encore sa femme, d’ailleurs. Incroyable, il le répète, ne se remet décidément pas immédiatement de cette transformation. En observant longuement les vêtements de la Gryffondor, il se doit de vérifier, toucher le ventre arrondi de la femme enceinte. C’est inaudible, mais il soupire de soulagement, le bébé était encore là, simplement derrière un tissu blanc – protecteur, il l’espérait. C’est parfait.
L’empressement de la Métamorphomage le sort doucement de sa stupeur émerveillée, il tire la langue devant le surnom mielleux dégoûtant, mon chéri, oui, si t’arrêtes de m’appeler comme ça, direction la porte du manoir qu’il ferme derrière eux, par contre, j’aime beaucoup l’accent italien, toujours aussi séduisant.

Tandis que la nuit les engloutit, Arty contemple les cheveux relevés de Loredana, est-ce que t’es moins jolie pour éviter que j’tombe amoureux d’une autre ? Ou du moins d’une autre apparence que la sienne. La métamorphomagie comme protectrice de l’adoration qu’il avait pour le visage de son Amoureuse ; ces nouveaux traits avait mis comme en sourdine les élans tactiles du Fripon, lui ordinairement toujours fourré tout proche tout proche de l’aura de la jeune femme. C’était peut-être mieux ainsi, moins risqué pour les péripéties qui les attendaient. Enfin, au moins t'as pas choisi d'être blonde, le regard rivé sur ses chaussures dont il ne distinguait pas toujours le bout, oui parce que les blondes, Arty n'aimait pas tellement ça.
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



[Habitation] Pippins Manor - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Pippins Manor
Loredana Wildsmith, le  Dim 16 Aoû 2020 - 17:49

L’avantage dans tout cela, c’est qu’il semblait convaincu par ce nouveau personnage créé par mon imagination ou peut-être était-ce une personne rencontrée dans la rue, croisée par hasard et dont le visage était instinctivement revenu dans ma tête. Dans tous les cas, je ne connaissais pas cette personne, mais elle allait m’aider à rester dans l’anonymat, ne pas laisser des gens me reconnaître au côté du Renard. Il ne saurait pas difficile de deviner le couple que nous formions et Arty serait démasqué et c’est probablement moi qui paierait cet incident. Et mon corps l’avait bien compris, sinon jamais je ne serais parvenue à me transformer totalement. C’est la première fois que j’arrive à faire ça, l’étonnement pouvait probablement se deviner dans le son de ma voix. Et je ris, Loredana ne t’appellerait jamais comme ça, mais cette femme oui apparemment. Quant à l’accent italien, il était évident que j’allais le conserver. Quitte à ne pas pouvoir physiquement le séduire, peut-être que je pourrais m’amuser avec le son de ma voix. Juste un tout petit peu, en attendant de trouver des choses intéressantes à faire, des gens à punir, à torturer un peu, tout en restant dans une certaine retenue et sous les ordres du chef Cinquante-Deux.

Je hausse les épaules à sa remarque. Probablement oui, je lui frôle légèrement le bras de ma main, je ne voudrais pas que tu me forces à conserver un visage qui n’est pas le mien sous prétexte qu’il te convient davantage. Je grimace malgré moi, ce serait dérangeant et extrêmement vexant ! Se dire qu’il pourrait tomber davantage amoureux d’un autre visage n’était pas vraiment envisageable. Dans tous les cas ce soir, en rentrant, je serai de nouveau Loredana, ce visage n’était qu’éphémère. Comme un masque, il serait retiré lorsque tout serait terminé. Blonde genre comme ça ? Je change mes cheveux en blond non sans avoir regardé autour de moi avant, le village était vide. En riant, je reviens au noir. Très bien c’est noté, tu n’aimes pas les blondes. Tout en marchant, je me rends instinctivement compte que ma main était posée sur mon ventre, je la retire immédiatement, oubliant également le léger mal de dos. Parler était le meilleur remède pour oublier les choses désagréables. Bien ! Monsieur Cinquante-Deux, je ne parle pas trop fort pour éviter les oreilles indiscrètes, il y a-t-il des mauvaises personnes à chercher, traquer, effrayer ? L’enthousiasme se devine facilement au son de ma voix, ou est-ce qu’on laisse le hasard faire les choses ? Les deux me convenaient à vrai dire, mais peut-être qu’au fond je souhaitais simplement qu’il me parle un peu de tout ça, de ce qu’il faisait lorsqu’il enfilait le Masque. Je n’aimais pas lui poser directement la question, mais la curiosité était un sentiment difficile à maîtriser.
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


[Habitation] Pippins Manor - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Pippins Manor
Artemis Wildsmith, le  Mer 19 Aoû 2020 - 15:10

Un jeu de rôles entre émerveillement et gênance. Le masque encore à la main, Arty curieusement silencieux, en train de séparer son cerveau en deux, c’est laborieux pour à la fois distinguer Loredana de ce personnage et en même temps, de les fusionner. Fripon absolument perdu qui enfonce sa main libre dans sa poche au lieu de la laisser couler dans le dos de l’Amoureuse comme il l’aurait peut-être ordinairement fait.
Enfin, que la jeune femme se rassure, les boucles de l’Acrobate volètent de négation : ça n’arrivera pas. C’est certain, persuadé que de toute façon il serait absolument incapable d’effleurer un autre visage que celui  de Loredana, après tout, c’était celui qui lui allait le mieux. Et un minuteur s’était inconsciemment mis à fonctionner sous les os crâniens du Poufsouffle, attendre impatiemment le moment où elle reprendrait son apparence normale.
Quand bien même il adorait ça, là, il pouffe légèrement voyant le blond apparaître disparaître, cette facilité pour la métamorphose - grandiose.

Tandis que les mèches de la Gryffondor reprennent un noir de jais, des perles de souvenir coulent le long de la tempe du Mangemort. C’est marrant, ce dégoût face à la blondeur, ce n’était pas seulement une histoire de préférence, c’était de la révulsion. Une culpabilité pas digérée qui continuait en fait de macérer quelque part dans les tréfonds des entrailles – traversant doucement le village, il y repense. La dernière fois qu’il avait convoité, étreint des mèches blondes, c’était pour enlacer cette vile jeune fille qui avait tenté d’assassiner son amoureuse de l’époque ; l’interrogation lui claque le front, qui fait ça ? Coucher avec la presque meurtrière de sa petite amie ? – et puis il y avait les cheveux blonds, longs, légers de la Louve ; son parfum envoûtant et l’abandon et – heu non ! Tenter d’effacer les longues secondes qu’il avait mis pour répondre.

Il s’ébroue, étire les mains en l’air, provoquant craquèlement agréable des omoplates. Personne, c’est plutôt calme en ce moment. L’adjectif traverse la bouille du Wildsmith d’une grimace, il n’aimait pas tellement lorsque les choses étaient calmes, ça ne pouvait être synonyme que de deux choses : la mort, ou un mauvais présage. J’pense que les gens sont obnubilés par cette histoire de faille, on passe à la trappe, ils oublient, et nous on croupit dans les ténèbres qu’on aimerait bien répandre. Ils finiraient sûrement par disparaître, comme une espèce qu’on se refuse de protéger parce que c’est vrai quoi, qu’apportent-ils ces terroristes masqués si ce n’est la terreur ? Pourtant, Arty restait convaincu, au plus profond du fond de son âme diablotine que les Mangemorts étaient nécessaires à l’équilibre du microcosme sorcier. Il soupire, sourit vaguement comme pour se rassurer ; avant d’évacuer les mélancoliques pensées d’un dodelinement de tête. Du coup, ce soir, j’ai juste envie de chaos !
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



[Habitation] Pippins Manor - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Pippins Manor
Loredana Wildsmith, le  Mer 19 Aoû 2020 - 20:53

J'essaie de cacher ma déception, un double masque. J'aurais préféré qu'il me réponde qu'il y avait bien quelqu'un à kidnapper, torturer, faire parler, parce que cela faisait bien trop longtemps qu'une telle chose n'était pas arrivée dans ma vie pourtant mouvementée. La dernière - et seule - fois datait du début de ma relation avec Arty, à Cambridge. Cette fois où j'avais voulu en finir avec ma famille, éliminer celle qui m'avait maltraitée, briser les obstacles qu'elle avait essayé de dresser sur mon chemin. Je n'avais pas eu peur, j'avais adoré et parfois, cette sensation de libération totale me manquait. Être enceinte réveillait sans doute des sentiments nouveaux, ou les décuplait. Mais la suite du petit discours d'Arty me laissait un peu perplexe. À croire que la raison était qu'il ne parvenait pas à être le centre de l'attention sous Cinquante-Deux et voulait simplement remédier à tout cela. J'étais prête à l'aider pour cela. Malgré tout, les Mangemorts sont connus dans le monde des sorciers, mais une faille...une faille c'est tout autre chose ! Un sourire se dessine sur mes lèvres, c'est donc effectivement le moment parfait pour créer un chaos total. Et ma voix était drôlement enthousiaste à l'idée qu'il y ait un peu d'action ce soir, alors avant qu'il ne dise quoique ce soit, j'ai pas oublié, j't'écouterai...pas de mise en danger.

Je ne me voyais pas, me sentais moi-même à l'intérieur et sentais le poids de ma grossesse qui ne se voyait plus vraiment de l'extérieur. Difficile alors de passer pour quelqu'un d'autre ou même d'accepter qu'un proche me considère comme quelqu'un d'autre. Pas lorsque les rues étaient vides, sans la moindre trace de vie si ce n'est les lumières aux fenêtres des maisons. Tu devrais t'éloigner de moi d'un ou deux mètres de plus, on est bien trop collés, une voix légèrement ironique, une façon de lui signaler qu'il y avait clairement une distance inconsciemment - ou pas - créée par le Mangemort. Je me place devant lui, marchant à reculons avant de brusquement m'arrêter, forçant nos corps à se frôler par "inadvertance". Ma tête est différente, mais tout le reste c'est bien moi ! Je prends sa main pour la passer sous le t-shirt, le ventre déjà arrondi devait se sentir sous sa main. Tu veux dire bonjour à ton enfant ? Ce serait un bon moment pour le bébé de se manifester, un coup de pied ou autre qu'Arty pourrait sentir. Ça t'perturbe ? Y'a personne pourtant, on peut encore faire ce qu'on veut ! Je m'approche doucement tout doucement de ses lèvres et m'arrête juste avant de le toucher, un sourire malicieux grandement dessiné sur ses lèvres qui n'étaient pas les miennes. Mais les mimiques du visage étaient-elles réellement différentes ?
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


[Habitation] Pippins Manor - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Pippins Manor
Artemis Wildsmith, le  Mer 26 Aoû 2020 - 10:56

C’est ça, les Mangemorts s’étaient fait voler une partie de leur célébrité par une faille temporelle, grandiose et lumineuse, qui trônait sur le Chemin de Traverse, elle conciliait à elle seule le mystère et l’angoisse d’un avenir tout flou, ce qu’ils auraient dû être, eux. Pourtant, une idée se faufilait dans le sourire de Loredana qui éclaira le regard d’Arty, puisque tous les yeux étaient accrochés à cette maudite faille ; c’était le moment propice pour s’amuser. Le manque d’attention du Ministère et la laisse souple du Seigneur des Ténèbres concoctaient un cocktail bien dangereux. Oui, oui, oui à chaque hochement de tête, une sorte de résolution puisqu’il avait en réalité la possibilité de faire tout ce qu’il voulait.
Enfin, pas tout. s’il relève brusquement la tête c’est pour être chatouillé par le souffle chaud de la Métamorphomage sur son visage, il tique, un bref bruit de contrariété de la langue sur le palais. Agacement bien vite balayé lorsque sa main effleure le ventre de l’Amoureuse, je l’entends. Quand il penchait légèrement les boucles sur le côté et que les sons alentourants se faisaient silencieux. Un battement de cœur rapide comme une mélodie sourde derrière la barrière amniotique. Évidemment qu’elle restait elle. Et oui, ainsi si proche tout proche très proche, il avait envie de l’embrasser. Une fébrilité qui réveille le bas-ventre, les doigts et qui lui picote les lèvres de vouloir s’emparer de celles de la jeune femme – il ne le fait pas.

A l’intérieur, c’est avec violence que l’ébullition est étouffée écrasée derrière les côtes – respiration entrecoupée. Il sait à quel point il agit stupidement, que la frustration finirait par lui écrabouiller le cœur comme un étau à pointes ; il craquerait exploserait de ne pouvoir embrasser et alors se répandrait comme une vague cataclysmique. Il le sait, et l’ignore.
Préfère s’éloigner rapidement d’un haussement d’épaules – feindre de ne pas chamboulé – et répondre d’une voix engourdie, oui, ça m’perturbe. Il essaie de sourire, j’ai pas embrassé d’autres lèvres que les tiennes depuis, il cherche il cherche, des années maintenant. C’était comme avouer une certaine virginité, il est gêné, manquerait presque de rougir dans le noir, d’éclaircir cette rue déserte. Et j’sais pas, il aimait bien l’embrasser – euphémisme – nos baisers c’est comme un lèchement de flamme, alors quoi, Artemis Wildsmith s’était mis à lire du Victor Hugo pour son bon plaisir ? Non, j’avoue, c’est sa narratrice qui lui a chuchoté cette citation. Mais cela évoquait parfaitement les douces étincelles des lèvres rencontrées, et le Fripon, il n’a pas envie de briser ça.
C’est qu’il est d’une fidélité presque dévote.

Quelque part dans ses petits pas méditatifs, il se retrouve derrière Loredana, à se saisir de sa hanche de sa main libre pour coller son dos contre son buste ; c’était mieux ainsi, il ne distinguait pas le visage inconnu. Puis, quelque chose me dit que si j’embrasse avec ardeur cette nouvelle apparence, tu vas pas apprécier qu’il murmure à l’oreille.
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



[Habitation] Pippins Manor - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Pippins Manor
Loredana Wildsmith, le  Dim 30 Aoû 2020 - 18:52

C’est drôle. Le voir ainsi hésitant, si perturbé me donnait l’impression de revenir trois ans en arrière, à cette époque où je n’attendais qu’une chose : qu’il m’embrasse, me prouve que ce sentiment étrange était réciproque. Pourtant, ce n’était pas arrivé. Si m’attaquer n’avait pas été un problème pour lui, il semblait avoir été aussi perdu que moi par se retournement de situation ; comment tomber amoureux après un début si chaotique ? Comment avait-il pu se dire qu’après m’avoir lâchement laissée pour morte dans cette rue londonienne, la tête lourde, le corps douloureux, que ça valait le coup de m’inviter à dîner ? Parfois, là question apparaissait dans ma tête, puis je la balayais en me disant que cela n’avait pas réellement d’importance. Allait-il m’embrasser cette fois ? Passer outre ce physique différent et se rappeler que c’était toujours moi, Loredana, et qu’on était seuls ? On pouvait se permettre d’être nous le temps de quelques secondes. Des secondes où il était Arty et où j’étais Loredana.

Mais non, il se recule, me laisse dans la frustration de l’instant et pourtant je le comprends. Moi non plus je n’avais pas embrassé d’autres lèvres depuis ces années et heureusement d’ailleurs. Même durant notre séparation, personne n’avait mérité de prendre sa place, parce qu’elle était à lui. Personne n’avait su l’égaler. Et j’avais beau essayer, je n’étais pas parvenue à le sortir de ma tête et il m’avait fallu un signe, un seule signe de lui pour revenir, alors que je lui avais clairement dit que je ne voulais plus le voir. Comme quoi, il était impossible d’essayer d’aller contre une envie lorsque celle-ci est trop forte, prend toute la place. Sans ça, nous ne serions pas mariés. Sans ça, je ne serais pas tombée enceinte. C’est bien tu es d’une grande fidélité, je souris en lui donnant un coup de coude léger, tu arrives à résister à mon corps de rêve uniquement parce que ma tête et mes cheveux sont différents.

Pourtant, moi je ne vois qu’Arty devant moi, alors c’est sans vraiment lui demander son avis que je l’arrête pour prendre sa tête entre mes mains et l’embrasser. Un baiser rapide mais tout de même pressé. Désolée parler de ça, ça m’émoustille, c’est qu’il m’en fallait peu en ce moment pour me chatouiller le bas ventre. Je te préfère en couleur mais ce costume là… je lui griffe le dos en mimant le grrrr d’une tigresse, ça fait quelque chose aussi ! Puis je passe ma main autour de son cou pour lui murmurer à l’oreille que dans quelques heures, je serai de nouveau Loredana à cent pour cent, avant de mordiller un lobe aguicheur, ça t’évoque quoi ? Finalement, être enceinte me réussissait plutôt bien.
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


[Habitation] Pippins Manor - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Pippins Manor
Artemis Wildsmith, le  Sam 5 Sep 2020 - 9:29

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Erotisme





Ça lui évoquait des entrailles en feu, irradiant l’abdomen d’une chaleur qu’il n’arriverait certainement pas à contenir si longtemps. Quelques heures - une éternité. Sous le riche tissu de la chemise, contracter les abdominaux, contrôler une respiration saccadée emportée par les mordillements fripons de Loredana. Tu m’cherches. Évidemment, mais il fallait détourner l’attention de la jeune femme de son érection naissante, qu’elle finirait par sentir - il serait alors trop tard.
Enfin, ne l’était-il pas déjà ? Lorsque Arty lâche brusquement le masque de Renard sur le bitume, et s’empare de ce visage qu’il n’aime pas mais qu’avec ardeur il désire. D’une danse précipitée, il emmène la Métamorphomage quelques mètres plus loin, contre un des arbres qui ornaient la rue silencieuse. Une longue longue nuit blanche, voilà ce que les gestes aguicheurs de Loredana lui évoquaient. Ce soir, il ne pourrait se défaire de son corps. Là, difficile d’étirer le temps, ralentir le bouillonnement de l’appétit en vagabondant les doigts sur la nouvelle frimousse de l’Amoureuse. S’imprégner délicatement de ses traits avant de l’embrasser. Il n’avait pu s’empêcher.

Un pudique baiser pour commencer, juste au coin des lèvres. Affronter l’inconnu avec prudence, avant de grignoter petit à petit davantage ces miettes de lèvres différentes. Il ne faut que quelques secondes à la bouche pour réapprendre à embrasser, rapidement électrisée par une respiration impatiente et des mains baladeuses, glissées dans le dos de la jeune femme qu’il serre contre lui. Finalement, la langue et les dents se font audacieuses aussi, parcourent ce territoire inexploré - curieuses. C’est bizarre, en s’arrêtant un court instant, l’index revenant toucher du bout du doigt ces babines tout aussi délicieuses, c’est pareil et pas pareil. Le même procédé mais avec des outils différents. Haletant, il reprend, goûte d’avantage pour s’assurer des résultats de cette expérience. J’aime bien, qu’il murmure les lèvres encore entremêlées, souriant. Arty ce baroudeur de bouches inconnues.
Il glisse alors le long de la mâchoire de l’Epouse pour rejoindre l’oreille qu’il mordille à tour - et si tu te changeais en quelqu’un d’autre ? Il hésite mais le Poufsouffle est vorace, animé par une boulimie qu’il ne parvient pas à réfréner, il en veut encore encore, un mec ? Finalement, peu importe le masque que l’Epouse portait, il adorait l’embrasser.
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



[Habitation] Pippins Manor - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Pippins Manor
Loredana Wildsmith, le  Mar 8 Sep 2020 - 8:57

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Erotisme




Une tension palpable s'installe, une envie dévorante d'envoyer balader les missions de cette nuit pour simplement rentrer au manoir. En voulant aguicher Arty partiellement Mangemort, j'avais réveillé mon propre désir qui me donnait envie de redevenir physiquement Loredana, qu'il n'ait plus de craintes sur la personne qu'il devait embrasser. Parce que même si je pouvais désormais porter plusieurs masques, ma tête conservera toujours ma personnalité, mon caractère et mes ressentis seront toujours les mêmes. Et durant un instant, j'hésite, en étant transportée contre cette arbre, j'ai simplement envie de laisser à mon tour tomber le masque et reprendre ce visage qui m'appartenait. Je n'en fais rien, n'ai pas réellement la force de me concentrer pleinement alors que ses lèvres osent enfin toucher celles qu'il ne connaissait pas. Moins pulpeuses, peut-être moins dessinées, mais dont le reste ne changeait absolument pas. C'est un soupir de satisfaction, un soulagement de cette tension qui s'était installée. J'en veux plus, en demande plus, me fichant complètement de l'endroit où l'on se trouvait ni de la fraîcheur nocturne qui s'installait. Mais qu'il était vraiment temps de se perdre tout de suite ? Prendre le risque de louper LA personne qu'on aurait pu torturer jusqu'à ce qu'elle nous supplie de mettre un terme à sa vie ? Cela ne ferait que confirmer le fait qu'Arty ne pouvait rester concentrer en ma présence.

Alors je pose mes mains sur les épaules du Loup pour le pousser très très légèrement, décollant ainsi nos corps, m'éloignant du désir que j'avais senti. Je le regarde de mes yeux brillants, un sourire sur les lèvres. Est-ce que l'expression du visage était la même ? Je passe une langue sur mes lèvres pour ne louper aucune saveur de celles d'Arty qui elles ne changeaient jamais, à mon plus grand plaisir. En rentrant, que je lui chuchote à l'oreille, en rentrant je deviendrai qui tu veux, homme ou femme, était-ce un moyen de m'assurer qu'il resterait fidèle ainsi ? Et si les hommes finissaient pas lui manquer ? C'était quelque chose que jamais je ne pourrai lui offrir. Tant que le visage de Loredana reste ton favori. Même si je savais que jamais il ne préférerait un autre visage que le mien. Durant ces paroles, ma main s'était baladée sur lui, ses cheveux, sa nuque, son torse, jusqu'à descendre encore encore plus bas jusqu'à la masculinité déjà bien dressée. Comme un avant-goût de ce qui l'attendrait après. Mais pour l'instant, je me faufile pour me libérer, pour le prendre par la main et le ramener vers son masque abandonné, pour l'instant on a des gens à torturer. Un sourire qui s'accentue, qui espère que l'on trouvera quelqu'un sur qui nous défouler. Plus vite ce sera fait, plus vite on sera rentré, quand dis-tu ? On avait beau vivre ensemble, ce besoin de contact ne s'était pas atténué pour autant.
Contenu sponsorisé

[Habitation] Pippins Manor - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Pippins Manor
Contenu sponsorisé, le  

Page 5 sur 5

 [Habitation] Pippins Manor

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.