AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -45%
Baskets Nike Air Max Tailwind IV à 94€ au ...
Voir le deal
94 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: La Forêt Interdite
Page 2 sur 2
Dessiner dans la Nature - [Terminé]
Aller à la page : Précédent  1, 2
Elida Cestero
Serdaigle
Serdaigle

Dessiner dans la Nature - [Terminé] - Page 2 Empty
Re: Dessiner dans la Nature - [Terminé]
Elida Cestero, le  Mer 27 Mai - 21:43

Il est vrai que le temps passe vite lorsqu’on laisse l’esprit s’évader. Il suffit d’un petit rien pour que les minutes deviennent des secondes et font d’un simple moment d’attente un moment agréable. Et puis, je n’ai pas attendu que le temps passe : j’ai attendu que Leliana me dessine. Pas un mouvement, pas un geste, ou du moins je l’espère, pour qu’elle n’ait pas à recommencer plusieurs fois. Elle aurait risqué de se décourager, même si elle semble prêt à bien s’entraîner. Alors forcément, lorsqu’on patiente pour une bonne cause, c’est encore mieux. Surtout qu’au final, ce n’est pas rare que je reste ainsi à contempler un paysage donc ce n’est pour moi rien de très compliqué. Pour certains ça l’est, rester immobile est presque impensable pour un élève qui gigote sans cesse. Mais e genre d’élève ne dessine pas, personnellement je ne dessine pas en marchant mais peut-être que c’est possible. En attendant, je suis presque sûre qu’un élève toujours en mouvement n’aurait pas pu aider mon amie à travailler son côté artistique sur du papier, un crayon à la main. Pour tout dire, je crois que je suis assez contente qu’elle m’ait demandé de l’aider. Je suis contente d’être là, et même si c’est une sensation étrange que d’être ainsi observée pour être posée sur une feuille, cela ne me dérange pas tant que cela.

Parce que je sers à quelque chose, assise ici sans bouger. Et ça, c’est important, aider, Mark serait content. Peut-être que je lui raconterais. Non, je lui raconterais certainement, j’attendrais juste d’être rentrée à la maison car le retour n’est pas dans très longtemps et il ne servirait à rien d’envoyer une lettre. Et puis, il faut d’abord terminer cette belle journée, même si je ne suis pas trop pressée. C’est qu’on est bien installé ici mais surtout, il ne faut pourtant pas oublier de poursuivre la conversation et d’écouter avec attention Leliana donner son ressenti sur ce moment passé à dessiner. Elle explique qu’elle a trouvé ça bien et plus agréable que de dessiner un visage inconnu ou peu aimé. Cette partie-là me ramène au portrait de sa maman dont elle avait déjà parlé avant l’arrivée du préfet, et je reste un instant silencieuse à réfléchir. N’aime-t-elle donc pas sa maman ? C’est ce que j’en conclus de ces quelques bouts de phrases. C’est assez étrange je trouve, moi je l’aime bien ma maman. Mais pour mon amie, ça n’a pas l’air d’être pareil. Pourtant, on aurait pu croire qu’avec la mort de son papa les deux se seraient rapprochés, non ? Non, pas forcément. Tout dépend des gens, des réactions. Sauf que c’est triste, très triste, de n’avoir plus qu’un seul parent et de ne pas réussir à s’entendre avec.

Bien sûr, ce n’est pas de sa faute. Je n’ose pas trop la questionner là-dessus, ce serait très malpoli. En même temps, elle pourrait en avoir besoin, je crois que ça lui a fait du bien de parler de la mort de son papa. Peut-être que j’essaierai d’aborder le sujet après, pour l’instant la jeune fille semble assez satisfaite de ce nouveau portrait même si elle dit que ce n’est pas super. Je lui adresse un sourire encourageant tandis qu’elle ajoute que ce n’est pas terminé et qu’elle pourra retoucher les traits après. Dans un hochement de tête joyeux, je lui dis gentiment «Je trouve que c’est déjà super si ce dessin te plaît plus ! Et bien sûr, tout est retouchable, je suis persuadée que tu pourras améliorer certains traits si tu en ressens le besoin, il ne faut pas hésiter. En tout cas, je suis contente que ça t’ai plu de me dessiner.» Je souris un peu plus timidement à cette dernière phrase, c’est assez étrange de dire ce genre de choses. Mais c’est la vérité, alors il faut bien que je le lui dise pour qu’elle aussi soit contente et ne perde pas courage !

Dessiner est une belle activité, et je crois que je suis bien contente de pouvoir partager un moment comme celui-ci avec Leliana. Je pense qu’elle aussi est contente, sinon elle ne chercherait pas à bavarder. Enfin, moi je n’aime pas trop bavarder avec les gens que je n’aime pas donc j’imagine que c’est ainsi pour elle aussi ? Sa question est un peu étrange – je vis chez papa et maman évidemment – mais la suite de la phrase est particulièrement intéressante. Se voir pendant les vacances ? Pour dessiner, juste être toutes les deux ? Le regard s’illumine, quelle merveilleuse idée ! Il faut donc parler de la ville où j’habite évidemment, pas d’avec qui j’habite. Même si ça va ensemble je trouve, la ville est plus utile à savoir. «J’aimerais beaucoup qu’on se voit, ce serait super ! J’habite à Londres, avec papa maman, grand-mère et grand-frère. Et toi tu habites où ?» Et oui, pour se voir il faut bien savoir où est l’autre sinon ça serait embêtant. J’espère tout de même qu’elle n’habite pas très loin, mes parents travaillent beaucoup… Sauf que ça me semble compliqué, c’est grand le Royaume-Unis. En tout cas, la Serdaigle a vraiment des supers idées !
Leliana Bones
Leliana Bones
Serdaigle
Serdaigle
En ligne
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dessiner dans la Nature - [Terminé] - Page 2 Empty
Re: Dessiner dans la Nature - [Terminé]
Leliana Bones, le  Lun 1 Juin - 22:49

Le regard de Leliana n'arrête pas d'aller et venir de son dessin au visage de son amie. Elle est vraiment satisfaites de Ce qu'elle a réussi à faire, dessiner une personne que l'on apprécie est tellement différent et surtout plus agréable. C'est un vrai plaisir qu'elle a eu pendant cette demi-heure passée à essayer de reproduire les traits de sa camarade et ça lui fait du bien, ça lui évite de penser à l'appartement qu'elle va bientôt devoir rejoindre, sa mère avec laquelle elle va encore certainement se disputer, enfin tout un tas de choses qu'elle est bien heureuse de mettre de côté l'espace de quelques instants. Tout était bien en ce moment et elle voulait en profiter le plus possible avant le retour à la réalité. Parce que oui, dans très peu de temps elle allait devoir retourner à Londres et même si elle espérait pouvoir voir Angelina et Harmony là-bas, c'était tout de même avec Marianne qu'elle allait devoir vivre pendant deux mois et ça c'était tout sauf sympa. Mais pour le moment, ces pensées-là ne lui traversait pas l'esprit. De toute façon la concentration avait été de mise et la fillette n'avait absolument pas le temps de se focaliser sur ses embêtements.

Après avoir essayé d'expliquer son ressenti, Leli avait écouté les remarques de son amie qui au final se trouvait être plus des confirmations que de vrais conseils, mais après tout, vu que la rouquine n'avait pas fini, ce ne devait pas être évident de savoir conseiller avant la fin. Et puis si elle ne faisait pas de commentaire particulier c'était peut-être parce qu'il n'y avait pas grand-chose à dire. Son dessin n'était pas si mal même s'il manquait un peu de précision et de régularité. Apparemment le fait que ce soit son portrait que la fillette faisait perturbait un peu sa camarade, du moins c'était ce que Leliana comprenait de son sourire, mais en même temps ça avait l'air de lui faire plaisir. Du coup dans un grand sourire elle lui dit.

- Bah oui, c'est chouette de pouvoir faire le portrait d'une amie.

C'était vrai et surtout sincère. Elle considérait vraiment sa camarade comme une amie. Finalement, après réflexion, elle en était drôlement fière de ce début de portrait, il restait agréable à regarder malgré ses défaut et si sa camarade l'aimait bien elle pourrait lui offrir. Ça lui ferait vraiment plaisir de pouvoir faire un cadeau à Elida. Ce n'était pas grand-chose, mais ce serait déjà un bon début de remerciement. C'est d'ailleurs pour ça aussi qu'elle lui avait demandé où elle vivait. Si elle se trouvait comme elle, à Londres, elles pourraient peut-être se voir et faire un tour sur le chemin de traverse ensemble, ça pourrait être chouette de faire les magasins ensemble et peut-être que la rouquine pourrait trouver quelque chose à offrir à son amie.

Et la bonne surprise est là. Elida aussi vivait sur la capitale de l'Angleterre et elle avait envie de voir sa camarade pendant les vacances. C'est vraiment super. Ça lui ferait une nouvelle raison de ne pas rester dans l'appartement miteux de sa mère. Bien entendu ce n'était pas pour ça qu'elle l'avait demandé, mais c'était bien de se dire qu'elle n'aurait pas à passer la totalité de ses deux mois de vacances là-bas. Il fallait réfléchir tout de même c'est que c'était grand quand même comme ville Londres, si elles habitaient loin l'une de l'autre ce ne serait pas pratique, quoi que, avec les transports ça se faisait plutôt bien. Par contre, ça voulait dire que la petite rousse devrait trouver de quoi se payer le billet vu que sa mère ne voulait pas entendre parler d'argent moldu. C'était vraiment à se demander comment la femme avait pu épouser un moldu. Mais bon la n'était pas la question et en plus si elles se rejoignaient au chemin de traverse c'était juste à côté de chez elle et dans le pire des cas elle pourrait emprunter un peu de poudre de cheminette, même si elle devrait le faire en cachette. Pas la peine de faire des plans sur la comète, il fallait d'abord voir ce qu'en pensait son amie.

- Moi aussi, même si c'est tout ressent. On pourrait essayer de se voir sur le chemin de traverse, ça pourrait être sympa.

Elle pourrait peut-être en profiter pour se prendre un hibou, vu que Marianne ne laissait pas sa fille utiliser le sien. Parce que, tant qu'elle était à Poudlard elle pouvait utiliser ceux qui se trouvaient là-bas, mais elle ne se voyait pas rester isolé pendant toutes les vacances, même si elle pouvait utiliser son portable. En attendant la réponse de son amie, la Serdaigle reprit l'un de ses crayons pour commencer à peaufiner certain très du dessin. Mine de rien le temps passé et si elle voulait le finir aujourd'hui il n'allait pas falloir trop traîner. Alors, elle se permit de demander.

- On reprend le dessin ?
Elida Cestero
Elida Cestero
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dessiner dans la Nature - [Terminé] - Page 2 Empty
Re: Dessiner dans la Nature - [Terminé]
Elida Cestero, le  Mar 2 Juin - 17:47

C’est vraiment étrange, étonnant, totalement inhabituel et pourtant plutôt agréable, de se dire que je suis assise ici de mon plein gré avec quelqu’un, et pas n’importe qui : quelqu’un que j’apprécie. Une première année, une Serdaigle, une camarade gentille, voir même une amie. Pour ce dernier mot je sais pas trop, j’imagine que si elle m’a dit que j’étais une super amie c’est que l’inverse est vraie ? En tout cas, c’est ce que j’ai décidé parce qu’au bout d’un moment il faut faire un choix. Et puis sinon, elle n’aurait pas demandé à ce que je l’aide pour dessiner le visage de son papa, et moi je n’aurais pas accepté. C’est dommage, car j’aime bien l’idée.D’ailleurs, attendait-elle des conseils ? Je n’ai fait que reprendre ses paroles pour lui répondre… C’est que je ne suis pas trop sûre que ce soit bien de donner des conseils au milieu d’un dessin. À moins que ça ne lui permette de retoucher dès maintenant ? Je crois que je préfère attendre qu’elle ait terminé pour avoir une idée de ses difficultés. Car pour l’instant, les traits sont posés afin de donner une idée du dessin, et tant que celui-ci n’est pas terminé elle peut les retoucher à force d’observer et d’ajouter les détails. Oui, je crois qu’il faut mieux attendre que ce soit finit. Mon sourire s’agrandit tandis que Leliana me dit dans un joli sourire elle aussi qu’elle aime faire le portrait d’une amie. Une amie, quel étrange mot vraiment. Et pourtant, je l’aime bien. Il résonne plusieurs fois dans ma tête, un peu plus clair à chaque fois. Oui, la Serdaigle est une amie même si je ne comprends pas entièrement le sens de ce mot.

Les amis se voient en-dehors de l’école. Je me souviens, lorsque je sortais de l’école Moldue en tenant la main du grand-frère ou de la grand-mère, je voyais des enfants de familles différentes partir ensemble, parler de goûter et d’après-midi de jeux. Je ne suis pas vraiment du genre à jouer, du moins pas avec quelqu’un, mais quand on grandit les habitudes changent, non ? Se voir, dessiner ou juste bavarder car avec Leliana cela semble facile. Alors j’aime l’idée, ça aussi c’est étrange d’aimer ce genre d’idées et pourtant que je crois que Mark serait content de moi en ce moment-là. Surtout que mon amie habite aussi à Londres. Cette ville est grande, très grande, mais je commence à la connaître plutôt bien. C’est ce qui est bien quand les parents travaillent beaucoup, c’est qu’on ne me surveille pas trop surtout avec mamie qui est souvent occupée. Alors je peux sortir, me promener, visiter. Petit à petit depuis qu’on s’y est installé, j’ai appris certains lieux par cœur – comment éviter la foule pour atteindre la bibliothèque ou un parc par exemple. La Serdaigle parle du Chemin de Traverse, et je hoche la tête avec un sourire contente : je sais y aller là-bas ! Même si je n’y suis pas souvent allée, j’ai retenu la route à prendre. On pourra acheter les affaires d’école toutes les deux peut-être, ça peut être chouette. Et un animal aussi, il faut absolument que je convaincs Mark pour en avoir un, mais peut-être préférera-t-il être là pour ça. Par contre, il faudra que je pense à lui demander de remplacer les sous moldus par des sous sorciers, la monnaie n’est pas la même c’est assez impressionnant ! Un peu embêtant aussi. Enfin bon, je lui réponds donc joyeusement «C’est une bonne idée je trouve ! C'est facile d'accès et super-magique, j'aime beaucoup.»

Il ne faut, malgré tout, pas oublier pourquoi nous sommes là. C’est à dire pour dessiner, surtout pour que mon amie me dessine, pour qu’elle s’entraîne. Et si je ne perds pas ce but de vue, ça me fait plaisir de voir que Leliana non plus car elle me demande pour reprendre. Alors évidemment, je réponds d’un «Oui !» souriant avant de vérifier ma position. Je n’ai pas trop bougé normalement, mais sait-on jamais, je ne veux pas que la Serdaigle ait à tout recommencé car ce serait embêtant. Maintenant qu’elle a bien avancé, ce serait vraiment bête. Je lui conseille tout de même : «N’hésites pas à me dire si tu trouves que je ne suis pas comme avant !» Je n’ai pas envie qu’elle remarque quelque chose et qu’elle n’ose pas le dire. Ça pourrait arriver, non ? Peut-être pas en fait. Après tout, c’est mon amie – je suis son amie. Pas besoin de s’inquiéter pour ça. Et je souris intérieurement, j’aime vraiment beaucoup ce mot. Amie.
Leliana Bones
Leliana Bones
Serdaigle
Serdaigle
En ligne
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dessiner dans la Nature - [Terminé] - Page 2 Empty
Re: Dessiner dans la Nature - [Terminé]
Leliana Bones, le  Dim 7 Juin - 20:07

L'idée de voir Elida cet été réchauffait le coeur de la petite Serdaigle, elle était vraiment heureuse de pouvoir voir une personne chère pendant cette période qui ne serait sûrement pas facile pour elle. Parce que, passer deux mois complets avec une femme qui ne la comprenait pas du tout, ce n'allait pas être de tout repos. La simple pensé la faisait presque frissonnait, pourquoi ne pouvait-elle pas être comme tout le monde et avoir des relations saines avec sa génitrice ? Enfin bon, pour l'instant le sujet n'était pas là et il allait bien falloir qu'elle fasse avec, alors autant ne pas se prendre la tête maintenant, il fallait profiter du moment présent. En tout cas la fillette était heureuse, son amie était d'accord pour l'avoir et avait validé son idée du Chemin de Traverse. C'est vrai que c'était un bien bel endroit plein de féerie, ça ne pouvait que donner envie.

- Super ! On s'enverra un hibou pour se donner rendez-vous. Enfin si tu en as un à la maison, sinon on peut essayer de s'appeler, j'ai un téléphone quand je suis à la maison.

C'est vrai que depuis qu'elle était à l'école la petite pensait en priorité au hibou comme moyen de communication, mais lorsque l'on n'était pas dans des lieux magiques, les téléphones pouvaient s'avérer bien plus efficace. En tout cas, elle avait bien hâte d'y être, elles passeraient certainement une très bonne journée toutes les deux là-bas. En plus, elle avait bien envie d'aller s'acheter un facteur, ce serait peut-être l'occasion. Allez, c'était reparti pour le dessin, il allait falloir se concentrer, le plus facile était passé et maintenant il fallait faire les détails et ce ne serait sans doute pas du gâteau. Sa camarade lui dit de ne pas hésiter si jamais elle avait bougé, mais il ne lui semblait pas. Alors, dans un sourire elle se remit à son travail. Elle aimait ça, tenir un crayon entre ses doigts.

La rouquine passait d'un crayon à l'autre, elle avait décidé de ne pas mettre de couleur. C'était intéressant de ne travailler qu'avec du noir des fois et là elle ne savait pas vraiment pourquoi, mais ça l'inspirait pour ce portrait. La mine glissait sur le papier inlassablement, un trait par-ci une ombre par là, de temps en temps un petit coup de gomme pour corriger, mais elle se sentait à l'aise avec ses bouts de bois. Un sentiment de plénitude la traversait, pendant qu'elle dessinait, la rouquine ne pensait à rien d'autre et c'était plus qu'agréable. Elle retrouvait une sensation perdue depuis bientôt trois ans. C'était long trois ans, surtout qu'en on en avait que douze, ça représentait tout de même un quart de sa vie mine de rien. Elle était vraiment heureuse de ressentir à nouveau ça.

Le temps passait et le dessin avançait bien, même très bien. Elle avait réussi à faire quelque chose qui la satisfaisait, alors loin d'être parfait c'était évident, mais la première année trouvait que l'on reconnaissait plutôt bien Elida et c'était l'important pour l'instant. Surtout qu'elle ne cherchait pas à faire un portrait parfait, mais une représentation. C'était décidé, si le dessin plaisait à son amie, elle lui offrirait. C'était peu cher payé pour le temps qu'elle lui consacrait. Mais devait-on payer ses amis ? C'était une bonne question. En tout cas, elle était certaine qu'on pouvait leur faire des cadeaux quand on en avait envie et ça pourrait être un joli présent. Posant son crayon à côté d'elle, la petite fille tendit le dessin à sa camarade pour qu'elle puisse mieux le voir et sourit.

- Voilà c'est fini ! Merci d'avoir pris la pause. Qu'est-ce que tu en penses ?

Elle espérait intensément que ça lui plaise. Certes elle était là pour s'améliorer, mais elle voulait vraiment que son amie soit fière d'elle. Était-ce de l’ego, une peur de décevoir ou seulement une volonté de faire plaisir, elle ne savait pas vraiment, mais en tout cas c'était ce qu'elle ressentait. Pendant qu'elle observait les réactions de sa camarade son sourire c'était un peu estompé bien que toujours présent. C'est qu'elle était anxieuse mine de rien.
Elida Cestero
Elida Cestero
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dessiner dans la Nature - [Terminé] - Page 2 Empty
Re: Dessiner dans la Nature - [Terminé]
Elida Cestero, le  Lun 8 Juin - 18:20

Pendant les vacances, ma famille est souvent occupée. En fait, elle est occupée presque tous les jours de l’année, il faut bien travailler pour gagner de l’argent. Mamie ne travaille plus par contre, elle est trop vieille pour ça, mais elle est tout aussi occupée : elle lit. Un jour, quand j’étais petite, elle m’a expliqué qu’elle voulait lire tous les livres de la Terre qu’elle serait capable de comprendre. Ça en fait des livres. Et comme elle a toujours un air sévère et concentré, j’ai appris très vite à ne pas faire de bruit. D’ailleurs, je m’y suis habituée à ce silence qui règne presque sans cesse dans la maison, ce doit être pour ça que maintenant, les bruits fort me font sursauter. Une petite pensée pour le préfet Poufsouffle qui semble tenir ses paroles, occupés à faire du sport plus loin sans nous déranger. Un être humain qui tient promesse, étonnant et agréable. Enfin, tout ça pour dire que j’ai beaucoup de journées à remplir pendant les vacances. Oh, il y a toujours quelques jours où les parents et Mark restent à la maison, mais suffisamment peut souvent pour que je puisse sortir quand je veux. Je connais bien Londres maintenant. Bien sûr, je suis très contente quand tout le monde est là, mais ce n’est pas plus mal lorsque je peux aller dessiner où je veux, aller où je veux.

Je me souviens à peu près comment aller à ce Chemin de Traverse, ce n’est pas trop loin même s’il faut marcher un peu, ça ne me dérange pas. Encore moins lorsque c’est pour rejoindre Leliana comme celle-ci le propose. Elle semble d’ailleurs très contente que j’approuve son idée, proposant ensuite que l’on s’envoie un hibou pendant les vacances pour décider d’une date. Immédiatement, je m’imagine emporter un des oiseaux de la volière car je n’en ai pas. Quoi, ce ne serait pas du vol, personne ne s’en occupe et avec moi il sera content… Enfin, je ne sais pas trop. En fait, je pense qu’il vaut mieux ne pas essayer finalement, je n’ai pas envie de me faire gronder. Surtout que Leliana aussi semble penser à cette possibilité que je n’ai pas d’oiseau à la maison, proposant le téléphone au cas où. Je souris, hochant la tête joyeusement, rassurée. «Je crois que le téléphone pourrait être plus pratique, je n’ai pas de hibou chez moi. Mais on a un téléphone !» Ici non plus d’ailleurs je n’ai pas d’oiseau à moi. J’ai bien prévu de convaincre Mark cet été pour qu’on ait un animal à emmener avec moi à Poudlard, mais je ne suis pas sûre que ce soit une créature à plumes. Enfin, on verra ce qu’en dit le grand-frère… En attendant, une chose est sûre : ce sera un chouette moment.

Bien droite sur mon rocher, je veille à ne pas bouger et à être comme au début. Le sourire de Leliana suffit comme réponse à ma petite question, c’était juste pour être sûre. Je l’observe un moment s’appliquer, ne choisir apparemment que ses crayons noirs pour mon portrait. J’approuve dans ma tête, j’aime bien les dessins en noirs en blancs. C’est d’ailleurs un bon moyen de commencer, ou du moins de recommencer je pense car il suffit d’un crayon pour travailler les différents tons dont elle a besoin. Certains ne seraient pas d’accord, préféreraient la couleur dès la première fois. Parfois parce que c’est "plus joli", d’autres parce que c’est "plus simple". Mais pas forcément, les couleurs peuvent être très difficiles à représenter ! Plusieurs couches d’une couleur aux tons différents pour trouver approximativement la bonne couleur, c’est bien plus complexe selon les images, spectacles, modèles. Un vert ici, un autre là, un troisième là-bas, un quatrième à côté… Même le ciel ou les nuages ne sont pas couverts d’une seule couleur bien homogène. Oui vraiment, c’est bien le noir et blanc. Sur un dessin j’entends. Dans le ciel aussi en fait, un ciel noir et des étoiles blanches, avec parfois une Lune brillante, est synonyme de rêves et de bons moments passés au bord de la fenêtre. L’hiver également est en noir et blanc par sa neige blanche et son ciel vite sombre ici en Écosse.

C’est le Soleil qu’il n’est pas possible de faire en noir et blanc. Le Soleil au-dessus de la plage et de l’Océan comme à Bilbao, peut-être comme en Italie aussi ? Non, là-bas c’est la mer. Est-ce que c’est pareil, la mer et l’Océan ? Plus froid, plus chaud, plus bleuté peut-être ? Bonne question. Je le découvrirais cet été avec Mark quand on ira là-bas avec monsieur Jackson. Il faudra que je pense à prendre mon carnet pour y dessiner la plage et la mer, pour tout mieux comparer avec l’Espagne.En même temps, je n’oublie jamais de carnet pour dessiner, qu’est-ce que je ferais sans ? Même s’il y aura là-bas sûrement plein de choses à découvrir, il me restera du temps pour dessiner, toujours. Quand on veut on peut, la preuve : Leliana semble réussir à dessiner. Abandonnant mes pensées, je reviens de suite sur la silhouette qui s’active, les traits qui se précisent. Je le vois à l’envers pour l’instant, mais rien que de voir la Serdaigle si concentrée suffit à me faire plaisir. Est-ce ça, être amies ? Être contente lorsque l’autre réussit quelque chose qu’elle a vraiment envie de réussir ? Être contente de pouvoir l’aider dans cette réussite ?

Je souris en la voyant poser le crayon – elle semble avoir terminé. L’hypothèse se confirme immédiatement tandis qu’elle me tend la feuille noircie par la mine du crayon avec un sourire. Je prends le dessin, souriante moi aussi mais curieusement intimidée : je vais me voir dessinée sur cette feuille. Ce sera la première fois, c’est bizarre. Mais avant de regarder, j’écoute mon amie me remercier d’avoir "pris la pause" comme elle dit, drôle d’expression pour dire que je n’ai pas bougé. Elle me demande ensuite ce que je pense, et c’est seulement là que je regarde l’œuvre. Le regard sérieux et concentré, je contemple les traits avec un peu de curiosité, reconnaissant sans difficulté celle que je vois dans le miroir tous les matins pour me coiffer. «C’est moi…» Je murmure, un peu étonnée. Pas étonnée qu’elle ait réussi, non ça j’étais sûre qu’elle fera quelque chose de moi. Étonnée d’être là, posée sur le papier. Je relève la tête, souriante. «C’est moi !» Et je rie un peu – c’est étrange mais je suis contente. Ça me fait plaisir, je crois. «Je le trouve très réussit, c’est super !» Oh bien sûr ce n’est certainement pas parfait, plus on s’entraîne plus on apprend, mais moi non plus je ne fais rien de parfait. En tout cas, pas les visages. «Je trouve que tu as super bien réussit les ombres, ça me semble très réaliste.» Je lui fais un nouveau sourire, même si je ne peux pas assurer à cent pour cent que c’est tout parfait : je ne me vois pas. Il n’empêche que «C’est vraiment très beau, bravo !», car il faut encourager sans cesse pour qu'elle s'améliore et prenne confiance, c'est important ça, je l'ai lu dans un livre.
Leliana Bones
Leliana Bones
Serdaigle
Serdaigle
En ligne
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dessiner dans la Nature - [Terminé] - Page 2 Empty
Re: Dessiner dans la Nature - [Terminé]
Leliana Bones, le  Jeu 18 Juin - 17:22

Leliana était heureuse de savoir qu'elle allait pouvoir voir son amie au cours des grandes vacances. Elle ne savait pas encore trop ce qu'elles allaient bien pouvoir faire, mais la simple fait de savoir qu'elles allaient passer une journée ensemble suffisait pour dire que ce moment serait super. Après tout, ça allait être la première fois que ça lui arrivait. Mis à part son instituteur, la fillette n'avait jamais trop eut l'occasion de se balader avec d'autre personne que ses parents, ça allait être une première. Elle était tellement contente qu'un grand sourire lui barrait le visage. Elida aussi à l'air heureuse et c'est une bonne chose, ça aurait été dommage que sa camarade se sente forcé de l'accompagner. En tout cas, il allait falloir qu'elles échangent leurs numéros de téléphone. Mais pour l'instant il fallait reprendre le dessin. C'est que c'était le but principal de leur présence ici quand même.

Plusieurs dizaines de minutes avaient dû s'écouler pendant que la Serdaigle finissait son portrait. Elle ne savait pas vraiment combien, c'est qu'elle s'était sentie si à l'aise avec ses crayons dans les mains que le temps lui avait semblé s'arrêter. Rien n'était plus agréable pour la petite fille que de retrouver cette sensation. Après tout, ce n'était pas tous les jours que l'on retrouvait une sensation perdue depuis des années. Une fois le dernier trait tracé, le doute c'était emparé d'elle. Et si son amie n'aimait pas le dessin, si elle le trouvait mal fait, ça la rendrait triste. Surtout qu'elle tenait vraiment à lui offrir du coup pour ça il fallait qu'elle l'apprécie sinon ce serait un cadeau nul. C'est donc avec appréhension qu'elle attendit le verdict d'Elida, une légère boule au ventre et le regard baissé, mais tout en observant les réactions à venir.

Le premier sentiment à venir chez sa camarade fut la surprise, mais une surprise heureuse. En effet à sa manière de regarder le dessin, Elida ne semblait pas réaliser que c'était elle qui se trouvait couché sur le papier. Ça la fait même rire un peu. Le sourire de la rouquine revient donc sur son visage. La réaction de son amie la rassure, ses yeux se relèvent vers elle pour écouter le reste de ce qu'elle a à lui dire. Et dans l'ensemble Elida semble contente du portrait, elle apprécie même les ombres, cela met du baume au cœur de la première année. Elle avait tellement appréhendé que son amie ne l'aime pas que l'entendre dire qu'elle le trouvait très beau et la félicité la soulageait. Alors, dans un petit rire un peu stressé encore, la petite rousse lui proposa.

- C'est vrai ? Je voulais te le donner si tu le trouvais bien. Tu le veux ?

Un léger rouge lui était monté aux joues, mais ce n'était pas grave. Avec les amis, on avait le droit de montrer ses faiblesses. Et puis en plus, Elida connaissait déjà la plus sombre parti de son histoire alors le fait qu'elle est tendance à rougir lorsqu'elle était mal-alaise ce n'était qu'un petit détail sans importance. Alors que comme d'habitude elle commençait à se perdre dans ses pensées, Leli se rendit compte d'une chose. Cela commençait à faire un bout de temps qu'elles étaient là toutes les deux. Et vu la saison, on ne pouvait pas trop se fier au soleil pour savoir quelle heure il était. Sachant qu'en plus elles avaient un préfet qui traînait pas très loin d'elles, ce ne serait pas une très bonne idée de rester après l'heure à la frontière de la forêt interdite, elles risqueraient d'avoir des problèmes.

- On devrait peut-être rentrer au château non ? Il commence à être tard.

Tout en parlant la Serdaigle avait commencé doucement à ranger ses affaires. Elle ne voulait surtout pas donner l'impression qu'une fois les conseils reçus elle allait partir comme ça sans rien dire. En plus, il ne fallait pas qu'elle oublie de demander son numéro de téléphone à Elida, ce serait trop triste que pour un oubli elles en puissent pas se voir de tout l'été.
Elida Cestero
Elida Cestero
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dessiner dans la Nature - [Terminé] - Page 2 Empty
Re: Dessiner dans la Nature - [Terminé]
Elida Cestero, le  Sam 20 Juin - 18:34

C’est rare que je passe du temps avec quelqu’un de mon plein grès. Surtout en dehors de l’école, ça ne m’était jamais jamais arrivé… En même temps, je suis plutôt du genre à rester dans mon coin pendant les récréations, écoutant plus ou moins les autres enfants qui parlent d’un week-end ou d’un anniversaire, donc pour passer du temps en dehors de l’école avec un élève, c’est compliqué. C’est que je n’en voyais pas l’intérêt, pourtant il faut avouer que j’aime beaucoup l’idée de pouvoir passer une journée avec Leliana, comme j’aime beaucoup être avec elle en ce moment pour qu’elle puisse s’entraîner à dessiner. Et s’il m’arrive régulièrement de laisser la maison pour aller dans Londres toute seule, parfois avec Mark ou mes parents, je ne l’ai jamais fait avec une personne de mon âge. Une amie… La Serdaigle semble vraiment très contente, elle a un grand sourire qui agrandit le mien aussi. N’est-ce pas agréable de se dire que j’arrive à rendre heureuse une camarade ? Moi, je trouve que si. Ces vacances d’été vont vraiment être différentes de celles déjà passées !

En attendant, ce ne sont pas encore les vacances même si elles approchent très rapidement, maintenant que les examens sont passés ce sera bientôt le jour de prendre le train. Pour l’instant, on profite du parc et du retour du beau pour être installée dehors, et Leliana peut se réhabituer au maniement du crayon. Je la laisse faire en silence, sans bouger, l’esprit passant des pensées qui voltigent à l’observation de la Serdaigle qui semble bien concentrée. Je suis contente qu’elle se plaise à me dessiner, après tout ce doit être une activité agréable pendant laquelle il faut bien choisir son modèle ou sa scène à reproduire pour ne pas être embêtée par des pensées négatives. Elle l’a dit elle-même, le visage de sa maman la dérangeait. Mais il fallait bien commencer par quelque chose, et maintenant elle a plusieurs idées d’entraînement. Même si dessiner des inconnus sortis de livres peut être déstabilisant, c’est toujours mieux que de faire une personne que l’on n’apprécie pas trop… Au moins, elle a su le reconnaître et je suis presque sûre qu’elle trouvera chez elle un livre avec un portrait sur lequel s’entraîner.

En tout cas pour aujourd’hui, c’est moi l’entraînement. Enfin, le modèle. Une idée étrange pourtant intéressante car je n’avais pas pensé à apporter de livres avec moi. Et lorsque Leliana a terminé, je prends le temps de tout observer, un peu étonnée de m’y voir. Je ne devrais pas être étonnée, c’est juste l’idée de me faire poser sur le papier était assez irréaliste jusque là. C’est la première fois, et ça me plaît beaucoup. Qu’elle ait aimé faire ce dessin, qu’elle se soit bien appliquée et que ça me ressemble, j’aime bien ces pensées. Je suis contente, très contente, et la Serdaigle semble l’être aussi alors je le suis encore plus. Si parfois j’ai l’impression de rater mes compliments car il paraît que ce n’en sont pas toujours, là j’ai bien réussi. En même temps, ça me paraît compliqué de rater ce genre de compliments, après tout c’est la vérité. On me reconnaîtrait facilement je dirais, même si c’est en noir et blanc c’est réaliste. Ça existe, les photos en noir et blanc, et moi-même il m’arrive de dessiner ainsi. C’est une technique qui permet de bien travailler les ombres, c’est d’ailleurs ce qu’elle a très bien réussi !

Alors la jeune fille semble avoir une idée, une proposition plutôt. Encore pas très sûre d’elle quant à la qualité de son dessin, elle me propose de le garder s’il me plaît. Je la regarde un instant avec étonnement tandis qu’elle a l’air de rougir un peu. Gênée ? Je souris doucement, un peu intimidée aussi. C’est un cadeau, un beau cadeau, qu’elle fait là. Parce que c’est son œuvre à elle, c’est elle qui l’a fait, elle aurait pu vouloir le garder en souvenir de cette belle réussite et pourtant, elle veut me le donner – si je l’accepte. Mais pourquoi ne l’accepterais-je pas ? Ce ne serait pas très gentil de repousser ainsi une œuvre qu’elle m’offre. Même si ça me surprend un peu, ça me fait grandement plaisir, autant que d’être dessinée ! «C’est super gentil de ta part… Oui, je l’accepte avec plaisir ! Je la garderais précieusement pour ne pas l’abîmer.» Dans les magasins, on peut voir des œuvres encadrées. Des peintures ou des photos rangées dans un joli cadre blanc ou coloré avec une petite vitre pour faire joli. Peut-être que je pourrais en acheter un aussi, une fois à la maison ? Je ne sais pas combien ça coûte. Il faudrait pas trop cher, on n’est pas riche du tout. Ou alors, je le fabriquerais moi-même, ce ne doit pas être très compliqué !

En attendant, il faudra trouver un endroit dans le dortoir où le ranger pour que personne le prenne. En fait, dans mon sac ce serait bien. Comme ça je l’aurais avec moi, entre deux livres pour qu’il soit bien plat. Je fais toujours attention à mes affaires… En attendant, il se fait tard. Je n’avais pas vraiment réalisé à quel point le temps était passé vite, mais entendre Leliana en parler m’y fait penser aussi. Oui, il vaudrait mieux retourner au château pour ne pas louper l’heure de rentrer ni se faire gronder par le préfet. D’ailleurs, est-il toujours là ou non ? Je n’ai pas fait attention, il a pu avoir autre chose à faire que du sport sur place. À force de voir qu’on ne bougeait pas, il a pu finir par avoir confiance… Vraiment, les grands peuvent être bêtes. Enfin, il ne faut pas y penser, alors j’acquiesce d’un hochement de tête accompagné d’un «Tu as raison ! Je n’ai pas fait attention, mais ça fait un moment qu’on est là.» Oui, un bon moment même. Alors je range mes affaires, récupérant avec un grand sourire mon carnet. «Je suis contente qu’il t’ait bien servi !» C’est vraiment une bonne idée ce carnet. Peut-être que je pourrais lui en acheter un ? Enfin, moi je n’ai pas de sous mais je suis presque sûre que papa et maman accepteraient que fasse un cadeau à celle que je considère comme mon amie. Ils seraient si content ! Mais pour l’instant, je ne dis rien – ce sera une surprise.

Donc je range tout, veillant à ne pas abîmer le dessin de Leliana, mon portrait. Je me suis promis de faire attention, je compte bien tenir cette promesse ! Et quand c’est fait, je me lève toujours en souriant. «C’était vraiment chouette cet après-midi, je suis contente qu’on ait fait ça. On rentre ensemble ?» En fait, ce n’est pas vraiment une question. Enfin, je ne l’espère pas, je compte bien rentrer avec mon amie. Alors je lui tends la main sans vraiment me rendre compte de ce que je fais, un grand sourire sur les lèvres. Je crois que je comprends mieux ce que c’est une amie. Et c’est super agréable !
Leliana Bones
Leliana Bones
Serdaigle
Serdaigle
En ligne
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dessiner dans la Nature - [Terminé] - Page 2 Empty
Re: Dessiner dans la Nature - [Terminé]
Leliana Bones, le  Dim 5 Juil - 20:12

Quelle joie ! Son amie avait accepté le cadeau avec plaisir. Ça signifiait que le portrait lui plaisait vraiment et qu'elle n'avait pas dit qu'il était bien juste pour ne pas la décourager. C'était agréable d'avoir une personne avec qui on pouvait parler, même si elles ne le faisaient pas beaucoup, et s'échanger des conseils, des cadeaux. Leliana n'avait jamais connu ça jusqu'à présent et c'était un joli rêve qui se réalisait. Enfin, elle ne savait pas vraiment si elle avait déjà rêvé d'une belle amitié, mais maintenant qu'elle semblait en avoir une elle en était vraiment comblée. La fillette ne pensait pas que c'était aussi important dans la vie d'avoir des proches tellement elle avait été habitué ces trois dernières années à se débrouiller seule et se contenter de livres comme amis. Avoir une personne en chair et en os avec qui l'on peut échanger, qui peut nous réconforter, nous faire rire ou juste être là, c'était quand même différent, bien plus agréable. La petite rousse se sentait fière d'avoir trouvé Elida, même si c'était un peu l'inverse, et de lui avoir fait ce cadeau. C'était un peu sa manière à elle de remercier sa camarade d'être là, tout simplement.

Tant d'émotions traversé la Serdaigle, mais la principale, la plus importante était le bonheur et aussi le fait qu'il fallait rentrer. Parce que, mine de rien il commençait à se faire bien tard et si les filles voulaient avoir le temps de manger tranquillement et de rentrer à la tour avant le couvre-feu il n'allait pas trop falloir tarder. Leli décida donc de prendre les devants en proposant à son amie de retourner au château et en commençant à ranger ses affaires ce qu'Elida approuva tout de suite. Elles n'étaient pas des Serdaigle pour rien toutes les deux, aller à l'encontre du règlement n'étaient pas trop leur truc, du moins c'était la vision des choses de la rouquine. En rendant le carnet, la première année se dit que ça pourrait être bien pratique d'avoir le sien, déjà rien que pour que ses dessins ne se perdent pas quand ils étaient pour elle est parce que c'était tout de même drôlement pratique comme support lorsqu'elle était dehors et qu'il n'y avait pas de table. La fillette finit de bien ranger ses affaires comme sa camarade et se redressa pour rentrer à l'école. Cette journée avait vraiment été agréable.

Elida confirma à ce moment-là qu'elle aussi avait aimé leur après-midi et lui demanda si elles rentraient ensemble, ce qui semblait pourtant évidant à Leliana.

- Oui, bien sûr ! Moi aussi j'ai beaucoup aimé notre moment.

Alors qu'elle s'apprêtait à marcher à côté de sa camarade pour prendre le chemin du bâtiment, la petite rousse aperçu que son amie lui tendait la main comme pour l'inciter à la prendre, ce qu'elle fit sans la moindre hésitation. C'était surprenant de sentir la chaleur de la peau d'une autre personne que celles de ses parents, mais c'était bien agréable. Alors, dans un grand sourire, elle rentra dans la grande salle pour prendre leur dîner.

Fin du RP, merci beaucoup, c'était super !
Elida Cestero
Elida Cestero
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dessiner dans la Nature - [Terminé] - Page 2 Empty
Re: Dessiner dans la Nature - [Terminé]
Elida Cestero, le  Sam 11 Juil - 14:43

C’est vraiment très étrange comme j’aime être installée ici avec Leliana, à discuter un peu de dessin, à rester assise sur ce rocher pendant que la Serdaigle me représente sur le papier, à préparer nos vacances pour faire en sorte que l’on puisse se voir toutes les deux. Encore l’année dernière, rien de tout cela n’aurait pu arriver, si on m’avait prévenu que ce genre de chose aurait lieu un jour dans Poudlard je ne l’aurais pas cru. Et pourtant, je suis très contente aujourd’hui d’avoir pu passer un si bel après-midi avec une personne gentille que j’apprécie beaucoup. Ces personnes-là sont rares, je peux les compter sur les doigts de la main – il y a papa, maman, Mark, grand-mère, et donc Leliana. Quelques autres élèves sont assez gentils aussi, mais ce n’est pas pareil, ce sont plus des camarades, des demi-inconnus. Le reste des élèves font un tel charivari que je déteste rester près d’eux… Je ne comprends pas comment ils font pour parler autant. Et si certains tiennent des conversations intelligentes, ou du moins un peu utiles, d’autres semblent faire du psittacisme derrière avec des geste simiesque, répétant quelques mots pour faire croire qu’ils comprennent ce qui se dit. Non vraiment, être avec Leliana est bien plus agréable qu’être avec d’autres élèves.

Mais tout a une fin, surtout lorsqu’on est dans une école et même si on sera bientôt en vacances. C’est important de surveiller l’heure, et mon amie y pense aussi. À vrai dire je n’y avais pas pensé un seul instant, le moment étant trop beau pour cela, sauf qu’il ne faut pas faire de bêtise. En tout cas, pas avec mon amie, c’est mal de faire ça. Il m’est déjà arrivé de passer par dessus le couvre-feu qui m’empêche de regarder les étoiles ou de profiter du parc quand je veux, mais pas avec quelqu’un. Non, avec quelqu’un je fais attention, même si j’ai bien dû admettre ma petite visite dans la Forêt Interdite – enfin, une… Plusieurs plutôt, mais bon c’est un petit détail. En attendant, il est temps de rentrer. Il faut bien avouer que je n’aime pas trop la Grande Salle, entre les élèves qui font beaucoup plus de bruit qu’un mobile de clochettes en train de tintinnabuler à chaque ouverture de porte et quelques plats nidoreux qui se posent de temps en temps sur la table, ce n’est pas super. Heureusement que les Elfes de maison cuisinent bien, le moment est plus agréable. Mais aujourd’hui avec Leliana, ce pourrait être bien plus chouette !

La preuve, mon amie accepte de faire le retour avec moi. En même temps, ce serait complètement bête de ne pas faire ainsi, après tout on rentre toutes les deux et on va aller manger au même endroit. Mais qui sait, elle aurait pu refuser. Sauf que ce n’est pas le cas, en plus elle dit qu’elle aussi a beaucoup aimé cet après-midi, alors je suis contente. Je souris grandement tandis que ma main se tend, une main vite attrapée par la Serdaigle. C’est un contact étrange. Je me suis habituée à la main de mes parents, à celle de Mark aussi, un peu à celle de Monsieur Jackson mais c’est tout. Pourtant, je ne trouve pas ça désagréable. C’est bizarre, intrigant, inhabituel, mais je souris toujours tandis qu’on rentre au château. Finalement, on peut s’habituer à beaucoup de choses, et même si l’amitié est encore à moitié un mystère, je compte bien apprendre à mieux connaître cette sensation étrange.

Fin du rp, merci à toi j'ai adoré !
Contenu sponsorisé

Dessiner dans la Nature - [Terminé] - Page 2 Empty
Re: Dessiner dans la Nature - [Terminé]
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 2

 Dessiner dans la Nature - [Terminé]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: La Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.