AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-29%
Le deal à ne pas rater :
Balai laveur avec seau Vileda Spin & Clean
25 € 35 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 1 sur 1
Opération résistance [Abandonné]
Jude Hopkins
Jude Hopkins
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Opération résistance [Abandonné] Empty
Opération résistance [Abandonné]
Jude Hopkins, le  Ven 8 Mai - 14:45

Saison 30 - Hiver
Avec Castielle Colt

Les élèves étaient brusques. Les cris étaient incessants. L'ambiance était maussade. L'atmosphère était irrespirable. Jude n'en pouvait plus. Cette constante agitation avait tendance à l'agacer. Il commençait à regretter l'ancien solitaire qu'il présentait à chaque occasion auparavant. Cela était du passé, probablement grâce à certaines personnes mais cela ne l'empêchait pas d'être nostalgique face à son ancienne vie. Tout était devenu si différent sans que le serpent ait le temps de s'en apercevoir. Il s'aventurait les yeux masqués vers un quotidien qu'il ne connaissait pas. Qu'est-ce que pouvait bien représenter l'amitié ? Les sentiments ? Qu'est-ce que cela pouvait procurer chez le Préfet ? Peut-être allait-il regretter d'avoir laisser rentrer des inconnus dans sa vie mais n'était-ce pas le parfait moment pour le faire ? Il n'était qu'un adolescent désarmé qui ne s'autorisait aucune vie sociale. Il avait fait des efforts sur ce point, dans le simple but de découvrir des sensations étrangères. De s'exclure de cette monotonie barbante.

Mais ce n'était pas le sentiment qui l'envahissait à ce moment présent. Il voulait s'éclipser de cette horde d'adolescents déchaînés. Il avait été mis au courant des circonstances accablantes qui fournissaient, à la plupart, un sentiment partagé entre l'injustice et la haine. Tout ce mystère autour du suicide d'une dénommée Jade Wilder était envahissant. Ce n'était néanmoins pas du ressort de Jude de chercher à comprendre, il n'avait pas eu l'occasion d'apprendre à la connaître. Alors, lorsqu'il avait appris que la Direction de Poudlard organisait une minute de silence pour elle, il savait que les choses allaient s'envenimer. Les élèves n'étaient pas prêts à entendre ce qu'Azénor avait à dire. La haine se ressentait encore dans les yeux des plus proches de Jade. Il ne se sentait pas suffisamment concerné pour s'y rendre, préférant laisser ceux qui se sentaient concernés faire leur deuil, espérant sincèrement que cela allait bien se dérouler.

Pour se faire le plus petit possible dans ce château, il se rendit dans la Salle des Préfets. C'était un endroit relativement calme qui était devenu un véritable lieu de sérénité pour le serpent. Il s'était donc empressé de s'y rendre, s'installant par terre et en profita pour se poser les mille et une questions sans réponse. Toujours les mêmes, les fameuses, sur son avenir.
Castielle Colt
Castielle Colt
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Opération résistance [Abandonné] Empty
Re: Opération résistance [Abandonné]
Castielle Colt, le  Sam 9 Mai - 22:50

L'assemblée avait été écourtée. Suite à la sortie de Lilith, la Directrice avait préféré clôturer cette histoire. Obligée de rester jusqu'au bout. Obligée de raccompagner ses camarades au dortoir. Obligée de les entendre poser encore plus de questions, pester encore plus contre la direction de cette école qui fait n'importe quoi, angoisser encore plus de retourner dans la tanière. Une tanière si douce et accueillante d'ordinaire. Maintenant souillée par le sang, le désespoir et l'injustice. Castielle se raccrochait à tout ça, une étape à la fois, step by step, pour ne pas partir à la dérive. La préfète avait l'impression d'avoir la tête sous l'eau. Elle devait s'assurer que tout le monde était là. Que l'infirmerie était prête à prendre en charge celles et ceux qui ne voudraient pas dormir dans leur lit ce soir. Que Lilith allait bien. Mais elle faisait tout ça comme un robot, détachée de la réalité, en mode automatique. Il fallait qu'elle prévienne ses parents également. Qu'est-ce qu'elle allait leur dire ? Comment leur dire ? Elle ne savait pas. Elle savait juste que c'est sur sa liste des choses à faire.

Les choses à faire. Il y en avait encore plein d'autres. Trouver les coupables, par exemple, du malheur de Jade. Les trouver, les faire avouer, leur faire tomber les dents une par une. Leur demander pourquoi. Puis se foutre de la réponse. Les traîner aux pieds de Philaester et la regarder droit dans les yeux, la défiant de prononcer le mot "respect" ou "place". La mettre devant la preuve de sa propre incompétence, lui enfoncer le nez dedans pour lui faire comprendre qu'elle ne pourrait pas s'en laver les mains cette fois. Une enquête sera faite, y paraît. Castielle demandait à voir ! Elle allait garder un oeil sur ce dossier et pas qu'un peu, tiens ! Elle n'allait pas le nom de Jade être balayé sous le tapis comme si de rien n'était, comme si on avait fait tout ce qu'on pouvait, que tout ça était inévitable et puis tant pis c'est trop tard, faut se faire une raison.

Castielle émergeait de dessous de l'eau. Elle remontait à la surface de ce lac d'apathie et d'impuissance. La colère commençait à reprendre le dessus. Depuis le plus loin qu'elle se souvienne, elle avait toujours été en colère. Contre le monde, contre les autres, contre les briques de lait qui s'ouvrent pas sans en foutre partout, des temps de files d'attente, de ces petits cons qui se moquaient toujours des vêtements de Timmy - son ami de maternelle,... La colère avait toujours été son moteur. Mais un moteur qui rugissait dans le vide, pour rien, pour personne. Pour la première fois depuis longtemps elle était en colère pour quelqu'un d'autre et ça lui donnait envie de briser des montagnes à mains nues !

Ses pas de plus en plus enragés martelaient les dalles des couloirs. Instinctivement elle avait rejoint une seconde tanière : la salle des préfets. C'était une pièce refuge pour toutes les équipes préfectorales. Un petit coin cosy, où on pouvait discuter en toute discrétion et complicité. C'était là que Castielle rassemblait tous les objets confisqués, constituant au fil des mois un véritable butin de contrebande. Butin dans lequel elle piochait allègrement pour son plaisir personnel sans aucune honte.
Ne s'attendant pas à ce qu'il y ait déjà du monde, la Poufsouffle enfonça la porte de la salle comme si elle était responsable de tous ses malheurs. La jeune femme se rua sur l'armoire du fond en pestant dans sa barbe inexistante.
« c*nnasse de directrice de mes deux ! Elle a autant de compréhension qu'une porte de prison ! Tu vas voir ce que je vais faire de ton badge à la con, pu*ain. Gnagnagna moi j'ai parlé à Jaaade et tout allait bieeen je vois pas où est le problèèèème. » La voix et la mimique aussi irrespectueuse que possible, Castielle se retourna brusquement, ne trouvant pas ce qu'elle cherchait, pour sursauter à la vue de ce grand dadais de Serpentard qui se tenait dans un coin.
« Qu'est-c'que tu fous là toi ? C'est toi qui a touché aux affaires qui étaient là ? J'ai besoin de boules puantes et de yoyo hurleurs. » Elle était persuadée de les avoir laissés là, pourant. « C'est pour notre chère directrice. », ajouta-t-elle d'un ton mielleusement inquiétant. En plus quand elle était en colère son accent américain avait tendance à ressortir et la rendre à moitié inaudible pour toutes ces oreilles délicatement anglaises qui peuplent le château, rajoutant un aspect étrange à ses menaces.
Page 1 sur 1

 Opération résistance [Abandonné]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.