AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 1 sur 2
Sauvetage d'une petite fille [Terminé]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Leliana Bones
Leliana Bones
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sauvetage d'une petite fille [Terminé] Empty
Sauvetage d'une petite fille [Terminé]
Leliana Bones, le  Dim 10 Mai 2020 - 0:02

Saison 31
Printemps
PV Hastur

Lorsqu'elle s'était réveillée ce matin-là, Leliana avait vu les rayons du soleil traverser les fenêtres du dortoir. Ce devait être l'un des premiers jours de beau temps depuis le début de l'année. La petite se leva avec le sourire aux lèvres, on était samedi ce qui voulait dire qu'elle allait pouvoir profiter de la chaleur du soleil dehors. Après s'être habillé d'un simple jean et d'un t-shirt à manche longue avec sa jolie écharpe bleue, parce que quand même ce n'était que le début du printemps. Elle attrapa le livre se trouvant sur sa table de chevet. La fillette adorait lire dehors, elle se sentait beaucoup plus apaisé quand elle était au grand air. C'était parti pour la descente de la tour, le pire moment de la journée de la rouquine, avec sa jambe blessée, elle avait toujours du mal à faire les allers-retours dans les escaliers. Ça la faisait toujours souffrir. Vu qu'elle avait beaucoup de temps libre ce jour-là, Leli se permit de s'asseoir dans les escaliers du couloir à deux pas de la bibliothèque.

Alors qu'elle massait doucement sa jambe, un garçon d'une ou deux années de plus qu'elle passa à ses côtés et lui arracha son écharpe. La surprise apparu sur le visage de la rouquine. Pourquoi avait-il fait ça, elle ne le connaissait pas et elle ne lui avait rien fait. Il secouait son écharpe devant la cible avec un air mesquin tout en disant.

- Vient la chercher si tu veux la récupérer.

La pauvre gamine ne comprenait pas vraiment ce qu'il se passait. Il n'était pas gentil ce garçon. Elle décida donc de se lever pour récupérer son écharpe, c'était qu'elle y tenait à ce morceau de tissu. C'était la première chose qu'elle s'était achetée avec son argent de poche et elle ne voulait pas que le jeune homme l'abîme. Mais à peine s'était-elle redressée que la petite rousse ce retrouva allongé par terre. Un autre garçon qui se trouvait derrière elle l'avait poussé sans ménagement. La douleur fût fulgurante, une des marches de l'escalier s'était enfoncée dans sa cuisse lors de sa chute et la vieille blessure c'était sauvagement réveillée. Les larmes commencèrent à couler des yeux de la Serdaigle. Elle avait mal, elle ne savait pas quoi faire, pourquoi est-ce que ses garçons s'en prenaient à elle ce n'était pas juste. Elle les entendait rire à travers ses sanglots. Elle se senti alors soulever par le bras et le premier garçon lui dit.

- Tu vas nous donner de l'argent, faut qu'on aille s'acheter à boire.

Personne ne semblaient vouloir l'aider, elle était seule et incapable de dire quoi que ce soit. Les angoisses avaient pris le dessus sur la raison de la jeune fille, si son esprit avait été clair, elle aurait de suite sortie le gallion qu'elle avait dans la poche. Mais là impossible, tout ce qu'elle arrivait à faire s'était trembler suspendu par le bras à un garçon qui lui faisait mal et s'en fichait.


Dernière édition par Leliana Bones le Jeu 9 Juil 2020 - 8:27, édité 1 fois
Hastur Denn
Hastur Denn
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sauvetage d'une petite fille [Terminé] Empty
Re: Sauvetage d'une petite fille [Terminé]
Hastur Denn, le  Mar 12 Mai 2020 - 2:24


Saison 31
Printemps
PV Leliana


LA emprunté à Leliana

Comme à son habitude, Hastur s'était levé tôt, avant même que le soleil n'ait pointé le bout de son nez, aux mêmes horaires qu'on lui avait imposé plus jeune. Il s'était levé en se frottant les yeux, observant brièvement la majorité des autres serpents, encore en train de dormir, certains faisant plus de bruits que d'autres. Il aura enfilé son uniforme d'école avec soin devant le miroir des toilettes, prenant garde qu'l n'y ait rien de travers dans son habillement. Il devait refléter le meilleur de lui-même, en tout temps. Il hochera la tête à ses paroles silencieuses. Viendra ensuite le tour de ses cheveux, qu'il ramènera vers l'arrière avec son gel, y passant bien une dizaine de minutes, jusqu'à ce que sa chevelure soit bien lisse. Il se jettera un regard dans le miroir, s'admirant quasiment - oui ça lui arrivait - et poussera un bref soupire avant de rebrousser chemin afin de se re-diriger vers ses dortoirs, où il devait aller chercher ses affaires; notes et autres fournitures d'écoles. Les BUSES approchaient dangereusement, et il n'avait toujours pas pensé à aller s’inscrire à LEGIT, comme Jennifer lui avait conseillé de faire. Il le ferait, il le ferait ... mais pas maintenant. Il avait encore beaucoup à faire, et pas nécessairement le temps, avec les cours et les pauses entre consacrés à l'étude.

Cette journée-là, le jeune serpentard avait décidé d'aller faire un tour à la bibliothèque, où il escomptait bien trouver quelques ouvrages pour l'aider dans sa documentation sur l'astronomie; oui, là-dedans aussi il n'était pas des plus performants. Il aurait bien voulu aller faire un petit tour dehors au vu du beau temps - et Dieu que c'était rare ces temps-ci ! - mais comme déjà dit, il y avait toujours plus essentiel à faire. Alors qu'il se promenait dans les couloirs, il remarqua que les élèves et le personnel commençaient à circuler telle une véritable fourmilière, enfin réveiller du monde des rêves. Mais très peu allaient dans la même direction que lui; après tout, qui voudrait consacrer son matin à étudier dans une bibliothèque ? Il n'y aurait que les serdaigles pour faire ça, non. Eh ben non ! Surprise, il y aussi le petit Hastur. Il soufflera légèrement du nez à cette pensée, bien content de sa petite boutade. Ses pas le menèrent finalement à la bibliothèque, il s'arrêta cependant subitement en remarquant une scène qui se déroulait quelques mètres plus loin, devant lui. Une fillette se faisait malmener par deux garçons. Il vit même l'un d'eux la jeter en bas des escaliers - bon, elle n'était pas bien haute, et heureusement. Il comprit rapidement ce qui se passait lorsqu'il vit l'une des racailles brandir une écharpe. Aaah, doux cycle éternel. Ça lui rappelait des souvenirs de sa première année. De mauvais souvenirs. En voyant ce qui se passait, son sens inné de la justice s'éveilla rapidement. Une certaine colère aussi, mais cela il le dissimula sous un air doucereux.

Il arriva calmement derrière le groupe, et posa une main sur l’épaule du premier garçon. « Allons, si tu as soif, tu n'as qu'à demander. » Il dégaina sa baguette d'un geste preste et le colla sous le visage de l'élève. « Tiens. » Un jet d'eau de puissance moyenne partit de sa baguette, après un petit #aguamenti murmuré, et vint s'écalter sur son visage, l'obligeant à fermer les yeux sous la surprise et à s'écarter d'un bond, lâchant au passage la fillette. Hélas, Hastur, lui, n'avait pas les yeux fermé. Il suivit les mouvements du jeune homme, venant éclabousser la jeune racaille; vêtements, cheveux, visage, tout y passa. Il prit un air surpris. « Oh m*rde ! Que je peux être bête, je maîtrise pas encore totalement ce sort. J'ai toujours eu du mal avec les sorts de création ... » Il haussa les épaules d'un air caricaturale. Ils ne virent certainement pas sa réaction, puisqu'ils commencèrent à pester, avant de commencer à partir, l'un faisant presque un sprint, et l'autre un peu à la traîne derrière, encore sous le choque; en témoignait son air béat et ses cheveux dégoulinants. Le jeune serpentard ne prêtera pas longtemps attention aux deux lâches, ni aux conséquences de ses actes, et s'approchera de la petite serdaigle. Il ramassera l'écharpe - maintenant mouillée - qu'ils avaient laissé tombé dans leur fuite. « Bon, c'est mouillé maintenant, mais avec un petit sort ça devrait aller ». Il se penchera, un léger sourire aux lèvres, et une main tendue pour lui permettre de se relever.  « Tout va bien ? » Ils avaient été rudes avec une fillette de quoi ... onze-douze ans ? Et puis elle semblait blessée, au vu de sa jambe. « Tu as besoin d'aller à l'infirmerie ? » dit-il doucement.
Leliana Bones
Leliana Bones
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sauvetage d'une petite fille [Terminé] Empty
Re: Sauvetage d'une petite fille [Terminé]
Leliana Bones, le  Mar 12 Mai 2020 - 23:14

Les larmes embuaient les yeux de Leliana, elle n'arrivait plus à réfléchir, elle n'arrivait pas à comprendre pourquoi ces garçons lui faisaient subir ça. Soudain elle se sentit rechuter au sol le choc la sonna un peu, elle n'arrivait plus à suivre ce qu'il se passait. Il lui semblait entendre une autre voix que celles de ses agresseurs, une voix plus grave, plus mature. La fillette n'arrivait pas à comprendre ce qu'il leurs disait, mais au bout de quelques instants qui sembla durer des heures à la rouquine les garçons fuirent la scène de leur méfait. Leli commença alors doucement à reprendre ses esprits, contrôle de la respiration, une inspiration, une expiration et ainsi de suite. La petite se concentrait, il fallait qu'elle reprenne son calme si elle voulait réussir à remercier l'homme qui venait de la secourir. D'ailleurs il lui semblait bien qu'il venait de commencer à lui parler, enfin elle n'en était pas sûre, sa concentration n'était pas encore complètement revenue. La Serdaigle décida alors au moins d'ouvrir les yeux pour voir celui qui lui parlait, elle venait juste de se rendre compte qu'elle les avait clos lorsqu'elle avait de nouveau rejoint le sol juste avant.

Un jeune homme se trouvait devant elle, contrairement ce qu'elle pensait, ce n'était pas un adulte, mais un garçon de quinze seize ans. Il souriait à la petite fille en lui tendant la main, il lui demanda comment elle allait et s'il devait l'emmener à l'infirmerie. La petite rousse se rappela alors de la douleur de sa jambe. C'est vrai que ça cuisse l'avait vraiment fait souffrir lors de sa première chute, mais cela commençait déjà à aller mieux. La première année avait l'habitude maintenant, le moindre choc ou un effort trop long avait toujours tendance à réveiller la vieille blessure, mais c'était plus un souvenir de la douleur originelle qu'une nouvelle lésion. Ce n'était pas évident à gérer, mais ce n'était jamais grave. Leliana attrapa la main du jeune homme juste pour se rasseoir dans les escaliers pour le moment, elle ne se sentait pas encore de se relever, il fallait d'abord qu'elle finisse de reprendre. L'autre chose importante à faire sur le moment était de remercier son sauveur. C'est vrai, il venait de la sortir d'une mauvaise situation et la rouquine n'avait même pas répondu à ses questions.

- Merci.. Ça va aller...

Son regard s'accrochât alors au garçon, c'était un Serpentard d'après son uniforme. Il était grand, enfin rien de surprenant au vu de la taille de la fillette qui de plus était assise sur une marche. Il avait des cheveux noirs très bien coiffés, mais surtout ce qui arrêta l'inspection de la petite c'était ses yeux, ils étaient d'un bleu gris qu'elle trouvait magnifique et qui était assortie à son sourire. Il était beau, ce n'était pas habituelle pour la rousse de penser ça, mais les événements avaient dû la chambouler. Comment ne pourrait-elle pas trouver charmant celui qui venait de lui éviter une situation des plus désagréable. Malgré les larmes qui mouillaient encore ses joues, même si elles ne coulaient plus, la fille sourit. Elle était reconnaissante à cet inconnu pour ce qu'il venait de faire, elle avait envie de le remercier vraiment, mais ne savait pas comment faire. Mine de rien elle venait de subir une série d'émotions fortes et son cerveau n'avait pas encore récupéré toutes ses capacités. Elle tenta tout de même de lui dire quelque chose, elle n'avait pas envie qu'il parte comme ça.

- Je... Merci beaucoup de m'avoir sauvé... Je m'appelle Leliana.

Au moins, elle avait réussi à se présenter, c'était une première avancée. Contrairement à ses habitudes sociales, la Serdaigle n'avait toujours pas quitté des yeux son aîné. Elle ne savait pas pourquoi elle bloquait comme ça, sûrement à cause du choc, mais elle avait envie de découvrir un peu mieux son sauveur. Serte il était beaucoup plus âgé qu'elle et il était fort peu probable qu'il ait la moindre envie de devenir amie avec une fillette de onze ans, mais elle voulait essayer. Ce n'était pas tous les jours que quelqu'un nous sortait d'une mauvaise passe et elle ne voulait pas qu'il disparaisse comme il était apparu.
Hastur Denn
Hastur Denn
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sauvetage d'une petite fille [Terminé] Empty
Re: Sauvetage d'une petite fille [Terminé]
Hastur Denn, le  Ven 15 Mai 2020 - 2:42



La jeune fille semblait bien se porter, constata le serpentard; il en était soulagé. Il lui tendit donc la main et elle répondit à son geste, prenant place sur les marches des escaliers. Au moins il était heureux d'être intervenu. Les garçons qui l'avaient raquetté auraient pu lui causer beaucoup plus de mal. On n'était pas toujours conscient de ce que l'on faisait lorsqu'on était enfant, ni de la façon que ça pouvait affecter les autres. Il la laissa souffler un peu, s’asseyant à ses côtés, le regard rivé vers celle-ci, afin de s'assurer si en effet tout allait bien.  « Merci.. Ça va aller... » Il hochera la tête et lui donnera deux petites tapes sur le dos, ne sachant pas quoi faire d'autre pour la rassurer. Le harcèlement, ça pouvait vite devenir traumatisant, surtout à son âge. Espérons que ce n'en était pas, et qu'elle ne subissait pas ça souvent. La jeune fille l'observera, l'air un peu confuse. Il se contentera de lui lâcher un petit sourire, attendant toujours qu'elle s'en remette. Au bout d'un moment, elle émit d'autres mots. « Je... Merci beaucoup de m'avoir sauvé... Je m'appelle Leliana. »

Il haussera les épaules, essayant de rester modeste. Il n'avait pas tant agi par courage que par colère. Ce genre de comportement l'enrageait. Les humains n'étaient pas des bêtes, si ? « Oh tu sais ... ce n'est pas grand chose. C'était des mioches, et puis n'importe qui l'aurait fait à ma place. Enfin, sauf les gens comme eux. Mais maintenant tu es en sécurité. Je suis désolé pour ce qui est arrivé. Tu devrais peut-être en parler à un professeur, surtout si tu connais les deux, là ... » Il prit une courte pause.  « Mais oui. Moi c'est Hastur. Hastur Denn. Élève de cinquième année à Serpentard. » Il lui tendit une main aux ongles limés à la perfection; ce jeune homme semblait avoir un goût très prononcé pour l'esthétisme. « Heureux de te rencontrer Leliana. Du coup, t'es à serdaigle ? Une bonne maison. » Pas autant que la sienne bien sûr. Mais il ne le mentionna pas bien sûr, puisqu'il n'était pas là en tant que missionnaire au nom de serpentard. Si parler lui permettrait de rassurer cette jeune fille et de la remettre en bon état, il ne disait pas non. Et puis, il avait toujours aimé en apprendre plus sur les autres, jeune de onze ans, ou vieux de quatre-vingts ans, il s'en foutait un peu. Tant que la personne était intéressante. Cette Leliana semblait un peu timide ... peut-être pourrait-il la sortir de ses retranchements ? « T'allais à la bibliothèque, c'est bien ça ? Tu comptais y faire quoi ? Étudier, lire ? Tu dois aimer lire, oui. Tu es une serdaigle, après tout. Quoique cela ne veuille rien dire. J'aime aussi lire. » Dit-il en lâchant un petit rire. Son ton était encourageant, ne voulant pas la brusquer.

Il comprenait parfaitement ce qu'elle pouvait ressentir. Ses débuts à Pourdlard n'avaient pas été très faciles, non-plus. Le fait de prêter plus attention à son image que les autres l'avaient quelque peu ridiculisé. De même que certains élèves l'avaient brusqué pour ses origines moldus. Quoiqu'il ne savait pas pourquoi elle avait été ciblé par ces gens. Une cible facile à cause de son jeune âge ? Oui, ça ferait peut-être sens. Honnêtement il n'en avait aucune idée. Cela lui demanderait de se mettre à la place de l'un d'eux, et il n'en avait pas particulièrement envie aujourd'hui. Il restera donc là, assis de façon décontractée sur les marches, attendant une réponse de sa part.


Leliana Bones
Leliana Bones
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sauvetage d'une petite fille [Terminé] Empty
Re: Sauvetage d'une petite fille [Terminé]
Leliana Bones, le  Lun 18 Mai 2020 - 19:43

Petit à petit sa vision redevenait claire, les larmes avaient presque entièrement disparu et son sourire était des plus sincères. Son sauveur c'était assis auprès d'elle et Leliana sentait sa présence rassurante. Elle commençait à se sentir vraiment mieux. La douleur de sa cuisse s'estompait également au fur et à mesure. La fillette ne comprenait pas vraiment les sentiments qui traversaient son esprit entre la peur qu'elle avait ressentie, l'angoisse, la reconnaissance, la joie tout s'emmêlait là-haut, les connexions n'avaient plus réellement l'air de se faire, le comble pour une Serdaigle. Discrètement elle essayait de refaire ses exercices de respirations pour se calmer. Elle ne souhaitait pas que le jeune homme la prenne pour une faible même si vue la situation de laquelle il l'avait sorti ce n'était pas gagné. Alors qu'elle réussissait à se reprendre doucement, le beau garçon commença à lui parler. Il commença à faire comme-ci son sauvetage était tout ce qu'il y avait de plus normal, alors que c'était loin d'être le cas aux yeux de la rousse et il lui annonça même qu'il faudrait les dénoncer, mais pour cela faudrait-il encore qu'elle les connaisse et ce n'était malheureusement pas le cas. De plus, la première année n'avait jamais trop apprécié le concept de dénonciation, serte elle détestait ce type de voyou, mais elle depuis qu'elle était arrivée à Poudlard son objectif était de réussir à se défendre par elle-même. Bon, en l'occurrence c'était loupé, mais elle allait s'améliorer, il le fallait.

- Je ne les connais pas, mais tu as dû leur faire suffisamment peur pour qu'il ne recommence pas.

Bonne nouvelle, sa langue c'était enfin délié convenablement et elle arrivait de nouveau à aligner plusieurs mots sans bégayer. Le grand brun se présenta alors en lui tendant une main qui lui ressemblait et qu'elle serra avec plaisir. Ce n'était pas la première fois que ça lui arrivait et maintenant elle n'était plus surprise par ce geste. Hastur, c'était un joli prénom, il lui allait bien. Par contre, c'était bien ce qu'il lui semblait, s'il était en cinquième année c'est qu'il était beaucoup plus âgé qu'elle, il devait avoir 15 ou 16 ans, mais contrairement à d'autres garçons de son âge il était vraiment gentil et avenant. De plus, il reconnaissait les qualités de la maison de la petite rousse alors qu'il était lui-même dans une tout autre maison. Et c'était vrai qu'elle était fière d'appartenir à Serdaigle, elle ne se serait pas vue dans une autre maison que celle-ci.

- Oui, je m'y sens très bien. Et toi ? Serpentard c'est une bonne maison ?

Elle n'avait pas encore vraiment eut l'occasion de croiser des Serpentard depuis son arrivée à l'école, mis à part quelques-uns durant les cours. En tout cas ce Hastur avait le don de la faire bien bavardé, c'était rare qu'elle réussisse à autant échanger avec un inconnu et de toute évidence ce n'était pas terminé, car il enchaîna sur une question au sujet de son activité actuelle soit à son avis la lecture. Elle réalisa alors que son livre était tombé un peu plus haut dans les escaliers lorsque le garnement l'avait poussé. Leli se redressa donc pour aller le récupérer et revint s'asseoir à côté du jeune homme, apparemment sa jambe allait vraiment mieux, elle n'avait pas ressenti la moindre douleur en se levant. Elle tendit donc son ouvrage à son camarade en lui répondant.

- J'allais lire "Le Hobbit" de JRR Tolkien dans le parc. J'aime bien profiter du soleil quand il est là. Tu aimes bien quoi comme livre ? Moi ce sont les romans de fantasy et de fantastique moldu, je me demande si les personnes qui les ont écrit n'étaient pas des sorciers en vrais.

Elle rougit un peu, il était plutôt rare qu'elle se dévoile comme ça. D'habitude elle écoutait plus les autres parler qu'elle ne le faisait elle-même. De plus, elle venait de se rendre compte qu'elle n'avait quasiment pas lâché un instant le Serpentard des yeux.
Hastur Denn
Hastur Denn
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sauvetage d'une petite fille [Terminé] Empty
Re: Sauvetage d'une petite fille [Terminé]
Hastur Denn, le  Mar 19 Mai 2020 - 2:53



Le serpentard fut heureux de voir la jeune fille reprenait peu à peu ses esprits. Le pire était derrière elle, maintenant. Elle semblait même rassurée par sa présence; c'est bien la première fois qu'il voyait ça. Lui, rassurant ? Il en apprenait une bonne aujourd'hui. Mais soit, si on voulait qu'il soit le grand sauveur, celui qui est là pour garantir la sécurité des opprimés et les réconforter après un incident, eh bien il endosserait ce rôle pour cette jeune fille. « Je ne les connais pas, mais tu as dû leur faire suffisamment peur pour qu'il ne recommence pas » Il leur avait peur, en effet. Pas de la plus méchante des façons, disons. Simplement apeuré par un jet d'eau un peu trop fort. Quelles chochottes ils avaient fait. Ça leur apprendra à martyriser leur cadet. En entendant ces paroles, il décocha un petit sourire plein de malice à la serdaigle, la regardant en coin. « L'un d'eux a eu l'occasion de prendre une petite douche et de se rassasier. Quelle aubaine. » Il lâcha un rire franc, quelque peu amusé par la situation. Non, mais quelle idée il avait eu de les arroser ? Bon, il doutait encourir quoi que ce soit, si ce n'est une réprimande. Après tout il n'avait fait que mouiller des élèves contre leur consentement. Il ne les avait pas attaqué à l'aide d'un sort dangereux, voire mortel - quoique qu'un jet sous pression pouvait découper de la chair. Bon, peu importe, il n'était pas assez expérimenté pour ça. « Si tu ne les connais pas, prend au moins la peine d'aller voir des adultes et décris-les. Les professeurs ont toujours eu un don pour retenir les visages et les prénoms. Ils sauront certainement t'aider. » Il accompagna son conseil d'un petit clin d’œil.

« Oui, je m'y sens très bien. Et toi ? Serpentard c'est une bonne maison » La petite ne semblait plus vraiment bégayée, ayant retrouvé tous ses moyens. On venait tous à aimer sa maison - enfin il le croyait - peu importe qu'on soit d'accord ou non avec le choixpeau lors de sa répartition. En venant à Poudlard, il aurait cru tomber à Serdaigle, comme Leliana, mais il s'est bien vite aperçu que la maison des serpents lui correspondait plus. De bien loin. Mais oui, Serpentard était une bonne maison; la meilleure maison même ! Très malheureux qu'il y ait tant de préjugés dessus. Néanmoins, la maison avait bien évolué depuis ses années les plus sombres. La preuve, lui, un né-moldu était dans ses rangs et s'était fait de bons camarades.  « Une excellente maison. Les maisons ont été créées pour correspondent à certaines catégories de personnes. Il est tout naturel qu'elle me plaît, de même que Serdaigle te plaît. Je n'ai jamais vu une personne qui détestait sa maison - pour l'instant. Le choixpeau fait bien ses choix. Pour l'heure, je porte mon insigne avec fierté. » dit-il en pointant le serpent enroulé sur lui-même sur son uniforme d'étudiant. Au diable les personnes qui crachaient sur le reptile !

À sa question, elle semblera se rappeler de quelque chose. Leliana montera les marches et reviendra avec un livre, certainement échappé lors de l'altercation. Elle comptait donc bien lire. Guère étonnant pour une serdaigle, eux qui avaient la plupart du temps le nez collé à un bouquin. « ...  Tu aimes bien quoi comme livre ? Moi ce sont les romans de fantasy et de fantastique moldu, je me demande si les personnes qui les ont écrit n'étaient pas des sorciers en vrais ... » Elle avait de bon goût. Tolkien, un grand auteur, toujours aussi délicieux à lire. Il ne se lasserait jamais de parcourir ses œuvres. « Oh, j'aime beaucoup de types de livres. Je ne crois pas qu'il faille être difficile si on veut s'instruire. Je lis surtout des bouquins sur l'histoire et des thrillers politiques. Je suis un peu comme toi fantastique, mais je me suis arrêté aux classiques cependant. Vu qu'on vit dans un monde qui est déjà ... surnaturelle, ça ferait un peu redondant avec mon quotidien. Je dois avouer qu'étant né-moldu, je lis aussi pas mal de livres issus de ce monde. » Courte pause « Peut-être pas des sorciers, mais des personnes débordantes d'imaginations et de bonnes idées en tout cas. » Non, définitivement, il n'aimait pas parler de lui. Mais il faisait un effort pour l'aiglonne. Il avait bien envie d'apprendre à la connaître. Il avait rarement eu l'occasion de parler à de jeunes élèves, sauf durant le début de sa scolarité à Poudlard.


Leliana Bones
Leliana Bones
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sauvetage d'une petite fille [Terminé] Empty
Re: Sauvetage d'une petite fille [Terminé]
Leliana Bones, le  Dim 24 Mai 2020 - 20:13

Leliana se sentait bien, la voix et la présence du jeune homme l'apaisaient doucement. Elle avait eu un petit rire lorsqu'il avait parlé de la douche qu'il avait fait subir à ses agresseurs. Cela expliquait pourquoi l'écharpe de la petite fille était mouillée. Dans l'action elle n'avait pas vraiment eu le temps de comprendre ce qu'il s'était passé et avec ses larmes qui recouvraient son visage elle n'avait pas senti l'eau qui avait pourtant surement était en contact de sa peau. Même si elle l'avait voulu, la rouquine aurait été dans l'incapacité de décrire les garnements à un adulte, vu la vitesse à laquelle tout c'était passé, elle n'arrivait absolument pas à se rappeler le visage de celui qui s'était trouvé devant-elle. C'était à peine si elle se rappelait la couleur de ses cheveux blonds ou châtains clairs et encore elle n'en était même pas certaine, alors les décrire, c'était inenvisageable, mais étant donné que ce n'était pas dans ses intentions, ça ne la dérangeait pas plus que ça. Et puis Hastur risquerait d'avoir des problèmes aussi étant donné qu'il leur avait lancé un sors et ça, il en était hors de question. La première année ne voulait surtout pas que son sauveur subisse des réprimande pour être venu à son secoure. Elle s'abstient tout de même de lui dire en faisant simplement un hochement de tête, il ne faudrait pas qu'il la force à le faire, elle se sentirait trop mal à l'aise.

Pour ce qui était de sa maison, le grand brun semblait tout aussi ravi qu'elle de sa propre affiliation. D'après lui le Choixpeau ne se trompait jamais et il devait sans doute avoir raison. Pourtant, il ne semblait pas du tout avoir le même caractère que sa mère qui avait également fait ses études à Serpentard. Autant Marianne était une dictatrice en puissance qui ne pardonnait pas les faiblesses quelles quelles soient, autant le cinquième année avait l'air extrêmement compatissant et pas du tout tyrannique. Comme quoi appartenir à une maison ne voulait pas dire que tout le monde en son sein possédaient le même caractère. Il lui avait montré fièrement son insigne en disant cela et c'est vrai qu'il était beau ce serpent, après c'était peut-être parce qu'il le portait, c'était possible. De toute façon, vu que le sourire de la Serdaigle ne la lâchait pas elle ne put pas l'agrandir pour acquiescer c'est donc en parlant qu'elle lui répondit.

- Il est beau. Je ne sais pas pourquoi les gens ne l'aiment pas.

C'est vrai que le plus grand mage noir de l'histoire était sorti de cette maison, mais ce n'était pas une raison pour culpabiliser tous les autres. La petite rousse était persuadé qu'ils devaient être de bonne personne en grande majorité, la preuve était assise à côté d'elle. Ou alors il jouait à un jeu, mais cela n'effleura même pas son esprit sous le charme du beau jeune homme. En tout cas lui aussi aimait les livres et ça la fillette en était bien aise, car ça leur faisait un point commun. Par contre, il semblerait que la manière dont Leli avait présenté les choses lui faisait croire qu'elle ne lisait que les livres d'un même genre ce qui était bien loin d'être le cas, c'était juste qu'elle avait récupéré le gout de son père pour les livres de type SF. Alors qu'elle réfléchissait à comment lui expliquer sans sembler être sur la défensive elle entendit un mot qu'elle n'aurait pas pensé possible venant d'un Serpentard, son prince charmant était un né moldu ! Ça voulait dire qu'il ne devait pas avoir le moindre jugement sur les sangs mêlés comme elle et le fait qu'elle ait passé le plus clair de son temps dans un milieu non magique. En tout cas, c'était la première fois qu'elle entendait que la maison verte accepté les enfants nés de parents non sorciers et elle trouvait ça super. La rouquine était loin de ressemblait à sa mère qui malgré le fait qu'elle ait épousé un moldu par on ne sait quel miracle avait toujours détesté les sangs de bourbes comme elle les appelait. Et voilà elle était encore repartie dans ses pensées, c'était fou comment elle pouvait aimer écouter les gens parler, mais en même temps se retrouver complètement inattentive lorsque ça lui faisait penser à son père ou sa mère. Du coup, elle n'avait pas du tout entendu ce qu'Hastur lui avait dit à la fin. Trop honteuse pour lui avouer la première année préféra revenir sur le début de ses dires.

- J'aime beaucoup les autres genres aussi, mon père m'a fait lire beaucoup de classique de la littérature moldu. Ma mère elle ne m'a jamais trop montré les livres sorciers du coup je ne les connais pas encore trop.

C'est vrai que même depuis son arrivée, malgré sa curiosité elle ne s'était pas particulièrement penché sur la littérature sorcière. Il faudrait qu'elle trouve quelqu'un pour l'aiguiller dans ses choix un jour, il y en avait tellement que ce n'était pas facile de se décider tout comme pour celle moldu il l'on en avait pas l'habitude. Soudain elle réalisa que le jeune homme avait sans doute autre chose à faire que d'être assis à côté d'une gamine inconnue et que s'il était passé par la ce n'était pas pour la sauver à la base, mais certainement pour aller quelques parts. Alors, rougissant de honte elle lui demanda.

- Tu allais à la bibliothèque toi peut-être. Je ne voudrais pas t'empêcher de réviser ou faire ce que tu avais à faire.

Il avait été adorable en l'aidant et même si elle n'avait pas du tout envie de le voir disparaître de sa vue, elle ne désirait pas le gêner dans ses projets. Ce n'aurait pas été gentil, surtout que maintenant elle était à nouveau totalement maître de son corps et son esprit. La fillette n'avait donc aucune raison de lui imposer de rester là s'il ne le voulait pas.
Hastur Denn
Hastur Denn
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sauvetage d'une petite fille [Terminé] Empty
Re: Sauvetage d'une petite fille [Terminé]
Hastur Denn, le  Lun 25 Mai 2020 - 4:20



« Il est beau. Je ne sais pas pourquoi les gens ne l'aiment pas. » Le jeune homme hochera la tête avec conviction en entendant les paroles de la jeune fille; il le savait, lui, pourquoi. Ces raisons étaient pour lui fallacieuses et défendues par des gens à l'esprit trop étriqué, ainsi que paresseux; oui, son avis était totalement radical, il en avait conscience. Mais il était ici question de sa maison, dans laquelle il grandissait depuis cinq ans. Celle qui lui avait appris de nombreuses valeurs et l'avait accompagné dans ce qu'il croyait allait être la meilleure période de sa vie. Comment ne pas être émotif ? Peu importe que les gens s'embourbent dans leurs préjugés, il continuera à l'aimer ce serpent. « Ce n'est pas tout le monde qui le déteste ... tu en es la preuve. Il y en a beaucoup. Autant qu'il y en a qui voudraient bien le voir disparaître dans son terrier. On a toujours été les moutons noirs de Poudlard, dans son histoire. J'imagine que c'est dû à certains de ses élèves qui ont mal tourné ou alors à son fondateur qui n'avait pas toujours de très bonnes idées dans sa caboche. Disons que moi-même, je ne l'apprécie pas, malgré le fait que je sois un serpentard. Dis-toi que s'il était encore en vie, je ne serais certainement pas dans cette maison. » Il n'avait pas vraiment honte d'avouer ce genre de choses sur celle-ci. Il avait beau l'aimer, ça ne l'empêchait pas de la critiquer quelques fois. Pas trop, cependant. Il finit par un petit haussement d'épaules, montrant qu'il ne savait pas trop quoi rajouter sur la question. Il avait un avis bien fait, pas besoin d'en débattre. Dans tous les cas, il ne croyait pas que la jeune serdaigle en avait envie. Ce n'est pas forcément ce genre de discussion qui l'animait à son âge. Il la comprendrait. Bien entendu, Hastur remarquera l'air qu'elle avait en le regardant, un grand sourire collé au visage. Il pensa sur le coup que c'était certainement dû à son sauvetage. Ça devait valoir une petite fortune deux galions, pour elle. En tout cas, il aurait bien aimé avoir de l'argent de poche pour lui, plus jeune. Au moins, il en avait maintenant. Mais par merlin qu'il avait attendu.

« J'aime beaucoup les autres genres aussi, mon père m'a fait lire beaucoup de classique de la littérature moldu. Ma mère elle ne m'a jamais trop montré les livres sorciers du coup je ne les connais pas encore trop. » Il prit quelques secondes pour réfléchir à ses paroles. En toute logique elle était de sang-mêlé. Ou alors son père était un sorcier qui s'intéressait à la culture moldu. Si c'était la première option, ça leur faisait un point commun. Néanmoins, il s'empêcha de l'interroger sur son sang. Ce serait malvenu, surtout de la part d'un serpentard, bien qu'il soit lui-même né-moldu. Il ne voulait pas prendre de chance. « Oh tu sais, j'ai pas trop lu des livres de sorciers. Enfin, pas autant que d’œuvres moldus. J’essaie de rattraper mon retard, si on peut vraiment dire que j'en ai un. Ces temps-ci je m'intéresse aux différentes façons de pratiquer la magie dans différentes cultures à travers le globe. Assez passionnants. Si tu veux, je pourrai te conseiller quelques-uns bouquins à la bibliothèque. Sinon, quand je le peux, je m'intéresse aux grands classiques moldus. Les œuvres grecs ! Des pures merveilles. Bien sûr, je n'ai pas la prétention de tout comprendre. » Il aimait lire, mais de là à dire qu'il avait une parfaite compréhension des pages qu'il parcourait ... non. Non, parfois il pouvait bien passer dix minutes sur la même page pour comprendre ce que l'auteur essayait de transmettre comme message. Il aimait comprendre, et lorsque ce n'était pas le cas, disons que la frustration commençait à monter. Il fut un peu confus sur l'instant en voyant Leliana lui poser une question en rougissant ; pourquoi avoir une telle réaction ? Il avait fait quelque chose de travers ? « Tu allais à la bibliothèque toi peut-être. Je ne voudrais pas t'empêcher de réviser ou faire ce que tu avais à faire. »

Ah, c'était donc ça. Elle croyait le déranger. Il ne lui restait qu'à la détromper. « Ouais, j'allais à la bibliothèque. C'est d'ailleurs grâce à ça que je suis tombé sur toi ... Mais non, t'inquiètes pas, tu ne me déranges pas, si c'est bien ton inquiétude. Si tu veux qu'on continue à parler, il n'y a pas de soucis. » Elle semblait être une personne intéressante. Aucune raison de couper court à cette discussion. « Mes révisions peuvent attendre. Je ne crois pas qu'une heure de perdue me fera échouer mon année. » Contrairement à ce que Leliana pouvait penser, Hastur n'était pas du tout embêté par la situation. S'il y a bien une chose que le garçon aimait, c'était bien les nouvelles rencontres. Peut-être ne souhait-il pas devenir l'ami de la jeune fille en lui parlant - qui sait, peut-être qu'une synergie naîtrait - mais son souhait de mieux la connaître était absolument sincère. « Petite question comme ça ; tu comptes faire quoi plus tard ? Je vois bien que tu aimes la littérature, mais il y a autre chose qui te fait vibrer ? » Question banale, mais toujours aussi efficace pour amorcer une conversation et apprendre à connaître son interlocuteur. Il se demandait s'il ne l'embêtait pas trop avec ce genre de choses. Elle était encore jeune, et elle n'y avait probablement pas encore pensé. Ou alors cela se résumait à des rêves de jeunesse, s'apparentant plutôt à un fantasme plutôt qu'à un rêve réalisable. En tout cas à son âge, Hastur n'avait aucune idée de ce qu'il allait faire de sa vie. Ce n'est que très récemment qu'une idée avait commencé à germer dans son esprit. Une idée très tentante, oui. Qui saurait ravir l'ambition qui le ronge depuis tant d'années.


Leliana Bones
Leliana Bones
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sauvetage d'une petite fille [Terminé] Empty
Re: Sauvetage d'une petite fille [Terminé]
Leliana Bones, le  Mar 26 Mai 2020 - 12:35

Leliana fut surprise, mais soulagé d'entendre son aîné dire que si Salazar Sepentard était encore de ce monde il n'aurait pas voulu être dans sa maison. Ça prouvait bien que tous les verts n'étaient pas intéressés par la magie noire et la lubie du sang pur. Dans un sens en voyant sa mère la fillette aurait dû le savoir, après tout celle-ci avait épousé un moldu chose très surprenante venant d'elle. Et il n'avait pas tort quand il disait que tout le monde ne les détestaient pas, c'est vrai qu'elle-même n'avait aucune haine envers eux et elle ne devait certainement pas être la seule. Surtout que si l'on devait ne pas aimer quelqu'un ce devait être pour la personne et son caractère et non pas pour la maison à laquelle il appartenait. En tout cas c'est ce qu'elle pensait, peut-être que tout le monde n'était pas comme elle et c'était même très probable en fait.

La discussion qu'ils eurent ensuite sur les livres s'avéra très intéressante, apparemment lui non plus n'avait pas lu beaucoup de romans sorciers, ça l'a rassuré un peu étant donné qu'il semblait être également un grand lecteur comme elle et que malgré son âge plus avancé, il ne s'en était pas trop inquiété non plus. Par contre, le jeune homme avait déjà lu beaucoup de choses sur la culture et l'histoire sorcière. Ça devait être super instructif, il faudrait qu'elle s'y intéresse un peu plus, même si elle en avait déjà lu un peu. C'était gentil de sa part de lui proposer de lui en conseiller. La rouquine attendait qu'il finisse sa phrase pour lui demander en effet quel bouquin elle pourrait emprunter à la bibliothèque sur le sujet des cultures à travers le monde quand le serpent digressa vers le sujet des philosophes Grecs. Le père de la jeune fille ayant des livres de Platon à la maison, elle avait essayé de le lire, mais n'y avait presque rien compris. Dans un sens à l'époque elle n'avait que huit ans, peut-être que si elle réessayait aujourd'hui elle en comprendrait un peu plus, mais étant donné que même le cinquième année disait ne pas tous comprendre ce serait peut-être encore trop compliqué.

- Oui j'aimerais bien que tu me conseilles des livres, j'aime beaucoup apprendre ! J'avais essayé de lire Platon quand j'étais plus petite, mais je n'avais rien compris. Tu en connais un plus simple ?

Son j'aime beaucoup apprendre était typiquement Serdaigle, mais Hastur avait dit que c'était une bonne maison, ça sous-entendait sûrement qu'il ne serait pas surpris d'une telle réaction venant d'une petite aigle. Depuis qu'elle était toute petite, Leli adorait découvrir de nouvelles choses quelque quelles soient, c'était son père qui lui avait donné cet amour de la connaissance et elle ne comptait certainement pas le renier. Dès qu'elle découvrait quoi que ce soit d'intriguant, elle le notait dans un cahier pour essayer de faire des recherches plus approfondi et même quand elle ne comprenait pas tout, elle le gardait dans un coin de sa tête pour y revenir plus tard quand elle serait plus grande comme c'était le cas pour les écrits Grecs.

Son sauveur avait été charmant lorsqu'elle lui avait demandé s'il n'avait pas autre chose à faire que de discuter avec elle. Bien au contraire de ce qu'elle attendait, le jeune homme semblait avoir envie de continuer à parler avec la fillette. Le rougissement de gène de Leliana se transforma alors en rougissement de plaisir, ses yeux se mirent à pétiller de bonheur et son sourire devint encore plus grand qu'avant. Elle n'arrivait pas vraiment à comprendre le sentiment qui la traversait, mais ce qui était sûr, c'est qu'elle était vraiment heureuse qu'il accepte de rester un peu plus longtemps avec elle. Son cœur c'était un peu accéléré, c'était étrange, car elle ne semblait pas parti pour faire une crise d'angoisse et pourtant c'était bien le même signe annonciateur d'habitude. Peut-être qu'elle était en train de tomber malade, pourtant elle n'en avait pas l'impression bien qu'elle ait un peu chaud. De toute façon ce n'était pas bien important, ce qui comptait pour le moment c'était de profiter de la présence du beau brun au maximum. Ah chaque fois qu'elle pensait à ce terme, son esprit faisait un bon, ce n'était tellement pas dans ses habitudes de penser ça de quelqu'un, même si c'était vrai. Il y avait bien Seth qu'elle trouvait mignon, mais pas de là à le trouver beau. Lorsque le Serpentard lui demanda ce qu'elle désirait faire plus tard, la première année ce reconcentra. C'était une question intéressante à laquelle elle avait déjà commencé à définir une réponse, même si elle savait qu'elle était encore jeune et qu'elle changerait probablement d'avis par la suite.

- Je me disais que je voudrais devenir médicomage, mais pas dans un hôpital. Je voudrais aller directement chez les gens qui ne peuvent pas trop se déplacer pour pouvoir les aider. Un peu comme les infirmières à domicile chez les moldus.

C'est vrai que ce pourrait être une belle idée, elle n'était pas vraiment sûre de pouvoir y arriver, c'est qu'il fallait de bonnes notes pour devenir médicomage et en plus il fallait être vraiment doué dans la discipline pour se permettre d'aller seule chez les patients sans personne pour nous soutenir en cas de besoin. Mais pour le moment c'était vraiment ce qu'elle voulait faire. Si une personne comme ça avait pu venir à la maison après l'accident, elle n'aurait peut-être pas ses balafres sur le corps ainsi qu'une blessure mal soigné à la jambe. La Serdaigle hésitait à relever un peu ses cheveux pour montrer la large cicatrice de sa mâchoire à Hastur, mais elle s'en abstient finalement. Elle n'avait pas vraiment envie qu'il apitoie sur son sort. Même si là elle n'avait pas réussi à se sortir toute seule de son agression, son but était de devenir forte et il était donc hors de question que le jeune homme soit triste pour elle. En plus, il avait peut-être déjà aperçu la balafre pendant l'action, vu qu'elle n'avait eu aucun contrôle sur la position de ses cheveux donc autant ne pas insister sur le sujet.

- Comme j'aime bien apprendre plein de choses je ne sais pas s'il y a vraiment quelque chose qui me fait vibrer comme tu dis. En fait il y a plein de trucs que j'aime. Sauf le sport. Et toi ? Tu dois déjà savoir ce que tu veux faire plus tard non ?
Hastur Denn
Hastur Denn
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sauvetage d'une petite fille [Terminé] Empty
Re: Sauvetage d'une petite fille [Terminé]
Hastur Denn, le  Dim 31 Mai 2020 - 23:37



« Comme dit, je ne comprends moi-même pas tout de ce que je lis. Tu n'as pas à t'en faire, c'est normale que tu n’ait pas tout saisi du premier coup, surtout à ton âge. Après, quand on parle d’œuvres grecques, ce n'est pas toujours à propos de philosophie. L'Odyssée, par exemple. Une aventure que j'ai bien aimé lire. Bien sûr, c'était plus qu'une simple histoire; il y avait un double sens qui donnait matière à réfléchir, mais il ne faut pas forcément le comprendre pour apprécier la lecture. Du coup, je ne saurai pas vraiment te conseiller sur la question; la philosophie n'est pas vraiment mon sujet de prédilection. Vive l'histoire ! » Dit-il en lâchant un petit rire. « La meilleure chose à faire, c'est de chercher par toi-même et de faire tes propres découvertes. En tout cas, c'est comme ça que j'ai fait. » Certes, ce n'est peut-être pas la réponse qu'attendait l'aiglonne, mais sur le coup, il ne savait pas vraiment quoi lui dire. Ce qu'il aimait, c'était l'histoire et la politique. Mais en y pensant, il serait peut-être temps qu'il s'intéresse un peu plus à la philosophie. Si à certains moments ça le faisait réfléchir, il n'était pas non-plus sûr que ça lui apportait toujours quelque chose. Il avait l'impression parfois que c'était une catégorie de la littérature dédiée aux gens qui avaient beaucoup de temps libre devant eux, ce qui n'était pas du tout son cas, surtout avec les buses qui approchaient ; quelle galère.

Hastur ne sera en effet pas très surpris d'entendre la jeune fille dire qu'elle aimait apprendre. Ça tombait sous le sens. Peu de chances qu'une personne qui n'aimait pas enrichir ses connaissances termine chez les aigles. C'est leur valeur-phare; l'érudition, et tout le kit qui venait avec. Plus il parlait avec Leliana, plus le serpentard  comprenait pourquoi elle avait terminé chez Rowena. Il n'y avait aucune autre maison qui lui venait en tête lorsqu'il pensait à celle-ci. Il lui avait déjà dit, mais il aurait certainement terminé chez serdaigle, dans une autre vie. Il aimait apprendre, il aimait lire, il était intelligent - enfin, il le croyait - en bref, il était assez érudit. Il n'aurait probablement pas déprécié la chose, mais certainement question d'habitude, il se sentait chez lui à serpentard. Il savait au fond de lui que le serpent lui correspondait plus. Bizarre. Ces temps-ci il côtoyait plus de serdaigles que d'habitude, lui qui avait toujours eu l'habitude de se tenir avec les camarades de sa maison.

Son interlocutrice semblait être très timide, ou alors peu sûr d'elle, en témoignait ses nombreux rougissements. Il se sentait mal à l’aise, puisque ce n'est pas forcément ce qu'il voulait provoquer chez elle en lui parlant. Elle n'avait pas besoin d'être gêné; selon lui, il n'était pas anormal de parler avec plus vieux que soit. Certes, c'était intimidant, mais ça pouvait apporter de nombreuses choses. Deux ''mondes'' différents qui se confrontaient dans une discussion. Il avait entretenu de longues discussions avec plus vieux que soi quand il était en deuxième ou troisième année - lorsqu’on prenait la peine de lui répondre, bien sûr. Souvent, on le prenait simplement pour un mioche qui désirait un peu d'attention, mais à certaines occasions, cela pouvait se montrer très constructif. Au final, il était satisfait de pouvoir offrir une telle discussion à une personne plus jeune que lui.

« Je me disais que je voudrais devenir médicomage, mais pas dans un hôpital. Je voudrais aller directement chez les gens qui ne peuvent pas trop se déplacer pour pouvoir les aider. Un peu comme les infirmières à domicile chez les moldus. » Hastur hochera lentement la tête, l'air visiblement impressionné ou alors approbateur. « C'est un bon métier. En tout cas, je le trouve très noble. Consacrer sa vie à sauver celles des autres ... c'est quand même exceptionnel. Je crois que ça t'ira bien. Tu m'as l'air empathique, ce qui est quand même un plus dans ce genre de métier. » Il haussera les épaules. « En tout cas, ouais ... bonne chance Leliana. Poursuis ton rêve !  » dit-il en lui donnant une tape amicale sur l'épaule. Concernant la balafre, le jeune homme l'avait en effet aperçu. Il ne s'en était pas vraiment soucié. Peut-être que la jeune fille l'avait acquis par accident, ou alors ... enfin, bref. Selon lui, on avait tous nos secrets, nos hontes, nos mauvais moments. Lui le premier. Inutile qu'il pose la question, surtout si ça pouvait raviver de mauvais souvenirs chez la serdaigle. La pauvre ne semblait pas avoir eu une vie très facile, en témoignait sa jambe. Ou peut-être avait-il faux sur toute la ligne. Néanmoins, ça ne l'empêchait pas de se demander d’où venait toutes ces blessures.

« Comme j'aime bien apprendre plein de choses je ne sais pas s'il y a vraiment quelque chose qui me fait vibrer comme tu dis. En fait il y a plein de trucs que j'aime. Sauf le sport. Et toi ? Tu dois déjà savoir ce que tu veux faire plus tard non ? » Tiens, ils semblaient avoir un point en commun - encore un ! « Je n'aime pas non-plus beaucoup le sport. » Il lâcha un petit rire, en pensant au quidditch. « Mais oui, pour te répondre, je crois savoir ce que je vais faire. » Il avait l'impression d'en parler souvent ces derniers temps. Ce n'était pas un mal; il adorait en parler. « Je compte travailler au ministère, dans le département de la justice. Chez les aurors. L'élite de l'élite, à ce qui paraît. Je ferai un peu comme toi, je sauverai des gens, sauf que je risquerai en même temps la mienne. » Il fit la moue. « Il y a de meilleurs moyens de sauver des gens sans risquer d'y laisser sa peau, tu me diras. » Court moment de silence, où il semble réfléchir à ce qu'il va dire. « Je restais indécis sur la question, mais après discuté avec une amie, j'en suis venu à la conclusion que c'est ce que je voulais faire. Je suis conscient des dangers du métier, et tout ce qui vient avec. C'est l'essentiel ... »
Leliana Bones
Leliana Bones
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sauvetage d'une petite fille [Terminé] Empty
Re: Sauvetage d'une petite fille [Terminé]
Leliana Bones, le  Dim 7 Juin 2020 - 18:27

Leliana se sentait soulagé, le jeune homme non plus ne comprenait pas toujours tout à ce qu'il lisait alors qu'il avait l'air intelligent. Ça devait vouloir dire que ce n'était pas anormal qu'elle n'y arrive pas elle même tout de suite. Et puis, surtout, il ne la prenait pas pour une idiote et ça pour une raison qu'elle ne comprenait pas, ça la rendait heureuse. Elle avait souvent entendu parler de l'Odyssée d'Ulysse ainsi que de l'Iliade, mais elle n'avait encore jamais eu l'occasion de les lires, d'après son père c'était de grand classique qu'il fallait à tout pris avoir lu et pour elle c'était vraiment important de suivre les connaissances qu'il voulait lui inculquer, du coup ses deux livres faisaient parti de sa liste. C'était chouette en tout cas qu'Hastur est ce type de lecture aussi et en plus ça avait eu l'air de lui plaire. En tout cas, la philosophie ne semblait pas être sa tasse de thé vu son rire en en parlant, pourtant c'était super intriguant, mais la fillette comprenait que l'on ne puisse pas tout aimer, c'était même certainement normal. Une chose était sûr, dès qu'elle aurait un peu de temps, la Serdaigle irait chercher de nouveaux bouquins à la bibliothèque, cette discussion lui donnait envie de faire encore plus de découvertes.

C'était incroyablement agréable de se tenir assise à côté du jeune homme malgré les quelques rougissements qu'elle avait pu avoir. Déjà, il l'avait sauvé, ce qui n'était pas rien, mais surtout il était très gentil avec elle, il acceptait avec plaisir, de ce qu'il avait dit, de rester un peu avec elle et surtout il lui parlait de pleins de choses et il essayait d'en apprendre plus sur elle. Leli n'arrivait pas vraiment à comprendre ce qu'il se passait, quelques minutes auparavant elle c'était trouvée dans une détresse incroyable et maintenant la voilà comme sur un petit nuage avec un inconnu près d'elle. Ce que ça pouvait être étrange les émotions et les relations humaines. Surtout que la petite n'avait jamais était très douée pour ça, mais tout de suite elle s'en fichait, rien n'avait vraiment d'importance, les sentiments négatifs avaient disparu de son esprit et seul le moment présent lui importait. De toute façon, son regard ne quittait toujours pas le beau jeune homme des yeux et contrairement à ses habitudes elle arrivait à enchaîner un nombre de mots assez impressionnant pour elle en sa présence ce qui prouvait bien l’état dans lequel il la mettait sans s'en rendre compte.

Ah la Médicomagie, ce métier qui la passionnait temps actuellement. Certes à l'origine ce qui l'avait poussait vers cette matière était lié à ses propres soucis de santé, mais après avoir fait des recherches et fait ses premiers échanges avec Harmony, le simple intérêt de la première année commençait à se transformer en vocation. Ce n'était pas pour tout de suite et puis elle avait le temps de choisir sa matière optionnelle, mais elle désirait vraiment aider les autres et le Serpentard semblait l'approuver et c'était agréable de se sentir soutenu. Il la disait empathique et ce devait très probablement être vrai, depuis enfant elle avait toujours l'impression de ressentir les émotions des autres, après elle ne savait pas vraiment si c'était réel ou non, mais l'entendre dire de la part de quelqu'un la conforté un peu dans cette idée. Il était vraiment gentil avec elle, la rouquine sentait que le rose lui remontait légèrement aux joues face au compliment que venait de lui dire son camarade, mais elle essaya de le réprimer, elle avait suffisamment rougit pour aujourd'hui et elle ne voulait surtout pas que le cinquième année commence à se sentir mal-alaise en sa présence, ce serait trop bête.

Face à son aveu de ne pas apprécier le sport non plus, la jeune fille eut un petit rire discret et mignon qui n'était pas de la moquerie, mais plutôt de la compréhension. Au moins n'était-elle pas la seule à ne pas se sentir doué face à un balais, en tout cas c'est ce qu'elle en déduisait, mais peut-être était-il fort sans aimé pour autant en faire, c'était possible également. Puis il lui parla de sa volonté d'entrer au ministère de la magie pour combattre le mal, c'était beau de vouloir faire ça, surtout qu'il semblait bien avoir conscience qu'il pourrait y risquer sa vie, cela mit un léger frisson à la petite rousse quand il l'annonça. L'idée qu'il puisse être blessé faisait un peu peur à la fillette, elle ne voulait pas qu'il se mette en danger, mais en même temps si c'était ce qu'il voulait faire elle ne pouvait rien dire du moins pas grand chose, c'était incroyable d'accepter de se dévouer comme ça pour la communauté, surtout que ça avait l'air bien réfléchi comme idée.

- C'est beau ce que tu veux faire ! J'aimerais avoir ton courage. En tout cas vu comment tu m'as sauvé tout à l'heure sans hésiter, je suis sûr que tu feras un bon Aurors ! Tu dois être super doué en sortilèges, métamorphose et surtout défense contre les forces du mal. Enfin j'imagine. Tu penses que tu pourrais m'aider un jour ? Moi c'est pas toujours facile quand il faut que j'utilise ma baguette.

Oups, ça lui avait échapper, il avait sûrement autre chose à faire que de lui donner des cours, surtout avec les BUSEs qui arrivaient. Elle se reprit donc et compléta.

Enfin l'année prochaine, je sais que tu ne dois pas avoir trop de temps en ce moment.
Hastur Denn
Hastur Denn
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sauvetage d'une petite fille [Terminé] Empty
Re: Sauvetage d'une petite fille [Terminé]
Hastur Denn, le  Mer 10 Juin 2020 - 23:58




Aux yeux du serpent, c'était réellement inspirant qu'une jeune fille comme l'aiglonne veuille consacrer sa vie à aider son prochain. Ça donnait foi en l'humanité. La médicomagie ne l’avait jamais vraiment attiré, mais il devait bien reconnaître que c'était un domaine de la magie extrêmement noble. Si certains utilisaient la sorcellerie pour blesser les autres et commettre les méfaits - ce que le professeur Montgomery aurait appelé de la magie noire selon son livre - la médicomagie était donc en quelque sorte son opposé, son antinomie. L'art de soigner la vie, d'en prendre soin. Il allait faire à peu près la même chose, mais en usant de la force. Un peu moins subtil, et certainement plus dangereux, mais il fallait parfois se salir les mains pour aider les gens. La médicomagie ne pouvaient pas tout faire. Certaines personnes avaient parfois de trop profondes entailles dans leur cœur pour être sauvées. Guidées par la haine et l’orgueil, il fallait des personnes pour se dresser contre eux. Il sortit de ses pensées, jetant un petit coup d’œil à son interlocutrice à ses côtés, assise sur les marches. Elle avait encore un peu rougi. Vraiment timide celle-là ! Un léger sourire apparut au coin de ses lèvres face à cette situation qui avait le don de l'amuser.

Après avoir parlé de sport, le jeune homme se fera la réflexion qu'elle ne devait certainement pas pouvoir faire du balais, au vu de l'état de sa jambe. Dans tous les cas, elle ne semblait pas porter cela dans son cœur. Ça ne devait pas être une très grande perte. Cliché peut-être, mais il avait du mal à voir les serdaigles comme de grands sportifs. Le concernant, il ne s'y était jamais vraiment intéressé. Depuis ses incessants essais pour faire du balais, le sport l'avait un peu dégouté, qu'il soit sorcier ou moldu. Même enfant, il n'était pas si bon. Limite il était capable de faire un peu de foot, mais ça s'arrêtait là. Quand il essayait de nager, il s’enfonçait dans les eaux comme une pierre, et lorsqu'il courait, il avait le plus souvent tendance à s’essouffler rapidement, ou de glisser et de tomber au sol. Non. Il n'en tirait vraiment pas de bons souvenirs maintenant qu'il y pensait. De toute façon, il devra améliorer sa forme physique, au vu du poste qu'il visait. C'était obligé. Il s'imaginait assez mal s'arrêter au cours d'une course-poursuite, essouffler comme un asthmatique. Il fronça le nez de dégoût à cette pensée; ce serait même très humiliant et pathétique comme situation.

« C'est beau ce que tu veux faire ! J'aimerais avoir ton courage. En tout cas vu comment tu m'as sauvé tout à l'heure sans hésiter, je suis sûr que tu feras un bon Aurors ! Tu dois être super doué en sortilèges, métamorphose et surtout défense contre les forces du mal. Enfin j'imagine. Tu penses que tu pourrais m'aider un jour ? Moi c'est pas toujours facile quand il faut que j'utilise ma baguette. » Bien qu'il parut parfaitement détendu et impassible, le serpentard se montra surpris. Il s'empêcha d'hausser un sourcil à sa demande; lui, entraîner quelqu'un ? C'était bien la première fois qu'on lui demandait quelque chose dans ce genre. Il ne se serait jamais vu comme un entraîneur. Une telle demande de la part d'un première année était tout aussi surprenant, puisqu'ils avaient le plus souvent tendance à s'en référer aux professeurs. Inutile de dire qu'il se sentait touché à l'instant. Et puis cela venait directement touché son égo. Et si en plus on y rajoutait les compliments qu'elle avait émis à son sujet ... Hastur émis un bref hochement de tête, lui souriant. Il n'était pas le meilleur de sa classe de métamorphose, ni de défense contre les forces du mal, mais il pouvait essayer. Il y avait un début à tout.

« Pour te répondre, je suis plutôt moyen, mais mes notes montent drastiquement. Il suffisait d'un peu de motivation, et le tour était joué ... » Il ne rajouta rien d'autre par rapport à cela. « Mais si tu souhaites que je t'entraine, pourquoi pas, si c'est vraiment ce que tu veux. Par contre, ne t'attends pas à ce que je sois aussi bon qu'un professeur. D'ailleurs, si tu veux l'aide d'expert, vaut mieux que tu ailles les voir. » Courte pause de sa part, et petit clin d'oeil. « Mais ça me ferait plaisir en tout cas. Ce serait la première fois. Mais tu as raison quand tu dis je n'ai pas le temps. Pour être honnête, c'est pas forcément la meilleure année pour ce genre de chose. Viens me voir lorsque je serai en sixième, et il n'y aura pas de soucis. Ces temps-ci, avec les buses ... » Elle avait compris. « Quelle matière tu aimes sinon, pour l'instant ? Vu que tu me demandes de l'aide pour la métamorphose et la défense contre les forces du mal, j'imagine que c'est pas trop ta tasse de thé. Personnellement, moi c'est l'histoire et l'arithmancie. Tu sais ce que c'est, vu que c'est pas trop ton année ? » Matière pour le coup très passionnante selon lui. Il était dur de s'y plonger, mais une fois chose faite, on y prenait son pied. Enfin, pour ceux qui aimaient jouer avec les chiffres.
Leliana Bones
Leliana Bones
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sauvetage d'une petite fille [Terminé] Empty
Re: Sauvetage d'une petite fille [Terminé]
Leliana Bones, le  Jeu 18 Juin 2020 - 18:18

Le sentiment de plaisir, bonheur, s'installait de plus en plus profondément dans le cœur de la fillette. La présence du jeune homme la mettait alaise, plus que celle d'Elida qui pourtant était sa seule amie pour le moment. C'était vraiment surprenant et Leliana n'arrivait pas vraiment à comprendre pourquoi cet inconnu la fascinait et la rassurait autant. S'en était au point qu'elle avait tout de même osé lui demander de l'aider en pratique de la magie, chose qu'elle n'aurait jamais osé faire avec qui que ce soit d'autre, même pas un professeur. En plus, s'il voulait devenir Auror, c'est que c'était quelqu'un de bien qui désirait protéger les autres et c'était exactement ça qu'elle ressentait en sa présence. La rouquine essayait désespérément d'interrompre ses rougissements qui allaient finir par mettre Hastur mal-alaise. Ce n'était pas du tout ce qu'elle voulait et en plus elle n'arrivait pas non plus à comprendre pourquoi le rouge lui montait autant aux joues, certes c'était courant chez elle, mais pas à ce point. Le corps pouvait vraiment avoir des réactions étrange face à des émotions incompréhensibles. De toute façon, ce n'était pas le moment de chercher à comprendre, tout ce que souhaiter la Serdaigle pour le moment était de profiter de ces instants avec le jeune homme, il avait ses Buses qui arrivaient et il n'aurait certainement pas trop de temps à lui consacrer pendant le reste de l'année.

Un grand sourire monta sur le visage de la première année lorsqu'il lui annonça qu'il voulait bien l'aider si elle le voulait tout en lui faisant un clin d'œil. Le cœur de la petite eut comme un raté, c'était bizarre, mais pas grave, le Serpentard voulait bien la soutenir et donc passer du temps avec elle et ça c'était quelque chose de magnifique à ses yeux. La fillette était toute chamboulée à cette simple idée, elle allait pouvoir revoir le beau brun, passer du temps avec lui et évoluer grâce à lui. Elle sentit ses yeux s'humidifier, comment ça se faisait. Pourtant, l'agression était passé, elle n'avait plus du tout peur, son corps avait vraiment des réactions étranges aujourd'hui, peut-être devrait-elle vraiment allait faire un tour à l'infirmerie finalement. Mais bon, les larmes ne coulèrent pas et l'humidité disparue presque aussi vite qu'elle était apparue. La petite rousse continua donc à écouter son aîné lui expliquer que par contre ce serait pour l'année prochaine les cours particuliers, ce qui était totalement logique. Puis il lui demanda ses matières de prédilections, pour lui c'était l'histoire de la magie et l'arithmancie une des matières optionnelles que l'on pouvait prendre en troisième année. C'était celle qu'elle désirait suivre à son entrée à Poudlard, mais vu son désir de devenir Médicomage grandissant et qu'elle n'aurait le droit que de prendre une seule option, elle devrait prendre celle sur la médicomagie.

- Moi aussi j'aime beaucoup l'histoire de la magie, je trouve ça super intéressant, surtout que je n'en connaissais pas grand-chose avant d'arriver ici. J'aime bien l'astronomie aussi, j'en faisais avec mon père avant et je me débrouille pas trop mal en botanique. En fait dès qu'il n'y a pas de baguette ça va.

Elle eut un petit rire en disant la dernière phrase, mais le sourire de la rouquine c'était légèrement effacé. Avoir évoqué son père avait fait remonter des souvenirs et même si elle se sentait bien en la présence du cinquième année elle ne pouvait s'empêcher d'avoir une certaine mélancolie. Il fallait qu'elle se reprenne, remontant la commissure de ses lèvres elle continua.

- Je voulais faire de l'arithmancie aussi, mais si je veux devenir Médicomage, je ne vais pas avoir trop le choix sur ma matière optionnelle. C'est dommage, j'aimais beaucoup faire des calculs lorsque j'étais à l'école primaire.

C'était chouette cette époque, la fillette n'avait pas à se poser de questions, elle allait à l'école, passait sa journée là-bas à apprendre et lorsqu'elle rentrait à la maison, elle pouvait passer des heures à expliquer à son père toutes les nouvelles choses qu'elle avait découvertes. Ça lui manquait beaucoup, de l'eau recommença à venir dans ses yeux. Le pauvre Hastur n'allait pas comprendre ce qu'il se passait. Ce n'était pas son jour, tombé sur une gamine qui passe des larmes aux rires puis à nouveau aux larmes. C'était vraiment trop bizarre les émotions que subissaient Leliana aujourd'hui.
Hastur Denn
Hastur Denn
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sauvetage d'une petite fille [Terminé] Empty
Re: Sauvetage d'une petite fille [Terminé]
Hastur Denn, le  Ven 26 Juin 2020 - 4:01




La conversation était des plus intéressantes, ce qui étonna d'autant plus le serpentard, lui qui ne s'attendait pas à avoir une discussion aussi constructive avec plus jeune que soi. Comme quoi la nouvelle génération avait quelques atouts parmi elle. Le monde en avait bien de besoin à son avis. Néanmoins, Hastur avait bien conscience qu'il serait bientôt temps d'y mettre terme, à son grand regret. Aucune raison qu'il s'inquiète, elle serait dans le coin, il n'en doutait pas une seule seconde. Il aurait d'autres occasions de lui parler, mais présentement, il avait peu de temps devant lui. Les examens approchaient à grands pas, et cet imprévu l'avait ralenti. Non pas que cela lui déplaisait d'être venu en aide à la jeune serdaigle, c'était seulement un fait. Cependant, il se fera la réflexion qu'il pouvait se permettre encore quelques instants avec l'aiglonne.

« Moi aussi j'aime beaucoup l'histoire de la magie, je trouve ça super intéressant, surtout que je n'en connaissais pas grand-chose avant d'arriver ici. J'aime bien l'astronomie aussi, j'en faisais avec mon père avant et je me débrouille pas trop mal en botanique. En fait dès qu'il n'y a pas de baguette ça va. » Il soufflera du nez, visiblement amusé. « Personnellement, c'est plutôt le contraire. Il y a quelques exceptions, comme l'histoire et l'arithmancie, mais ça c'est parce que j'avais déjà des prédilections avant de venir à Poudlard. Disons que je m'en sors mieux quand j'ai une baguette en main. J'imagine que ça viendra un jour ou l'autre. Certains naissent avec cette facilité, d'autres ont juste besoin d'un peu pratique. Non pas que tu sois nul ou autre ... ça arrive à tout le monde. » Il haussera les épaules; il n'avait jamais été très bon pour rassurer les autres. Bon, dans tous les cas, il n'était même pas sûr qu'elle ait besoin qu'on la réconforte. Elle n'avait rien demandé. Simple réflexe.

« Je voulais faire de l'arithmancie aussi, mais si je veux devenir Médicomage, je ne vais pas avoir trop le choix sur ma matière optionnelle. C'est dommage, j'aimais beaucoup faire des calculs lorsque j'étais à l'école primaire. » Hastur hochera la tête, l'air de comprendre ce qu'elle voulait dire. « Oui, je trouve ça assez dommage. Certaines personnes aimeraient bien en apprendre plus, mais malheureusement le système scolaire ne le permet pas vraiment. Le seul moyen qu'on a, ce sont les cours privés ou alors l'apprentissage autodidacte, mais encore là, ça ne sera pas reconnu dans ton diplôme. En tout cas, je ne crois pas. Mais bon, si c'est juste pour le plaisir d'apprendre ... rien t'empêche de faire ça dans ton coin. » Maintenant qu'il y pensait, il aurait bien aimé aller à l'école primaire comme la serdaigle. Il avait rattrapé le coup avec Poudlard, mais le fait d'avoir manqué un fragment de son enfance l'attristait. Bon, peu importe, c'était du passé. Il ne pouvait rien y changer, et puis, même s'il le pouvait, il ne croyait pas qu'il l'aurait fait. Ce sont les expériences et les souvenirs qui forgent un caractère. S'il avait été à l'école primaire, d'une manière ou d'une autre, il n'aurait peut-être pas été la même personne. Il aimait la personne qu'il était. Il ne put s'empêcher de sourire à cette pensée égocentrique et narcissique. Il avait des défauts, et il comptait bien les travailler, bien sûr. Jetant un coup d’œil à son interlocutrice, il remarquera les larmes qui lui étaient montés aux yeux.

Il ne comprenait pas trop ce qui se passait, eux qui discutaient tranquillement quelques secondes plus tôt, là voila en train de se faire submerger par ses émotions. Passant doucement une main sur ses épaules, il la laissera pleurer. Il n'allait pas lui dire de se taire, ça n'aurait aucun sens. Elle avait certainement quelque chose à faire évacuer; des mauvaises émotions, des mauvaises pensées ... souvenirs. C'était le mieux pour l'instant. En tout cas ... il croyait. Il lui tapotera le dos, avant de finalement se prononcer. «  Tout vas bien ? » C'était simple, certes, mais au moins il aurait la confirmation. Ça avait le don de l'inquiéter tout ça.  «  Tu as besoin d'être seul ? » C'était un peu la première fois qu'il devait s'occuper d'une telle situation, il n'était pas encore sûr de la façon de la gérer. Il n'avait jamais été très empathique, ainsi déterminé ce qui troublait les personnes se relevaient souvent difficile pour le jeune serpentard. Maintenant qu'il y pensait, il ne s'imaginait pas vraiment père; ça allait être un calvaire. Pas encore du moins. Néanmoins, la seule chose qui avait pu causer ça, c'était de mauvais souvenirs. Sinon quoi ? Une douleur soudaine à la jambe ? Elle l'aurait agrippé, sans doute. Cette discussion avait dû raviver d'anciennes plaies.

Il soupirera. Non pas un soupire de frustration, mais de tristesse. «  Quelle que soit la chose à laquelle tu penses ... laisse ça derrière toi. Ça ne sert à rien de se rattacher au passé. Si tu regardes constamment derrière toi, comment tu vas faire pour avancer ? Un jour tu tomberas, et ta vie n'en sera que plus malheureuse. » Il ne savait pas ce qu'il faisait, mais il se sentait pousser des ailes. Il serait bien content s'il arrivait à aider une personne, à la rendre heureuse ... c'était rare ça. « Souviens-toi des bonnes choses, mais n'attache pas plus d'importance aux mauvaises. Elles te gangréneront et t’alourdiront le cœur, comme aujourd'hui. Pleurs pour les morts, mais laisse-les où ils sont. Pleurs pour les amis que tu as perdus, mais sache qu'il y en aura toujours d'autres pour te supporter. »  Il lui tapotera doucement l'épaule. « C'est beau hein ? Bah, un petit coup d'inspiration, à force de lire quelques livres de philosophie, tout ça. Mais je suis sérieux. L'important, c'est juste de se concentrer sur le présent, et accessoirement le futur. En tout cas, c'est mon point de vu. » Il la laissera réfléchir à ses paroles un court instant avant de reprendre. « Je ne sais pas pourquoi tu es malheureuse, Leliana, mais ... courage. Courage à toi. » Il se demandait encore si ce qu'il avait dit avait du sens ... en tout cas, pour lui ça en avait. Peut-être qu'il se faisait des films, et qu'elle pleurait car une poussière s'était logée dans son œil. Inutile de dire qu'il serait un peu gêné si c'était le cas.


Leliana Bones
Leliana Bones
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sauvetage d'une petite fille [Terminé] Empty
Re: Sauvetage d'une petite fille [Terminé]
Leliana Bones, le  Lun 6 Juil 2020 - 18:31

La discussion avec Hastur était super, la petite fille ne c'était encore jamais senti aussi à l'aise avec quelqu'un et elle en était troublée. Cependant, elle avait continué à échanger comme-ci de rien était avec lui malgré les nombreux rougissements qui avaient pu lui monter aux joues et Leliana avait enregistré une partie des informations que le jeune homme lui avait donné. C'est qu'il était loin d'être bête et certaines choses qu'il avait dites mérité d'être retenu comme lire l'Odyssée ou bien le fait que son entrainement avec sa baguette finirait par payer. Mais surtout, il lui avait dit que même si elle ne pouvait pas prendre deux matières optionnelles, rien ne l'empêchait d'apprendre en autodidacte et c'était une superbe idée à laquelle elle n'avait pas pensé. Pourtant, ça avait toujours été son truc de découvrir de nouvelles choses seules, mais les cours optionnels ne lui avait pas traversé l'esprit.

Le souci fut que d'avoir pensé au passé l'avait fait replongé dans ses mauvais souvenirs. L'aiglonne n'arrivait plus à contrôler l'émotion négative qui la traversait, c'est qu'elle venait de subir beaucoup trop de choses en si peu de temps et que cette plaie était bien trop profonde pour qu'elle réussisse à la garder au fond d'elle après tous ces événements. Leli était désemparée, le pauvre Serpentard ne devait plus savoir quoi penser, après l'avoir trouvé se faisant agresser puis avoir un grand sourire en parlant avec lui pour finir par pleurer toutes les larmes de son corps sans la moindre raison apparente, il devait vraiment se demander sur quel cas il était tombé. Cependant, le plus gentiment du monde il passa son bras sur les épaules de la première année et la laissa pleurer un peu comme-ci il voulait la laisser évacuer sa douleur, puis il lui demanda si ça allait ou si elle désirait rester seule. La fillette ne savait pas quoi répondre. En soit elle n'allait pas mal, c'était juste des souvenirs qui la mettaient dans cet état et elle voulait à la fois être seule pour se calmer, mais elle n'avait pas envie de voir partir ce beau garçon. Du coup elle s'abstint de répondre, préférant commencer à essayer de calmer ses larmes plutôt que d'essayer de formuler des phrases à travers des sanglots.

Un léger soupir sorti de la bouche d'Hastur, pourtant il ne semblait pas énervé, au contraire. Leliana releva un peu la tête vers lui lorsqu'il commença à parler. Il essayait de lui dire de ne pas tenir compte du passer, de le laisser où il était et ne pas se le remémorer tout le temps. Et c'était sacrément vrai, pourtant c'était loin d'être facile à réaliser. La Serdaigle suite au tapotement sur son épaule eut un mouvement pour se blottir un peu dans les bras de son aîné avant de se reculer tout de suite. Déjà qu'il restait là à essayer de la comprendre et de l'aider dans ses problèmes, il ne fallait pas le mettre mal à l'aise avec le fait de se retrouver dans un câlin forcé. Décidément il était tombé au mauvais endroit au mauvais moment, même si la rouquine était bien contente de l'avoir rencontré. Lorsqu'il lui annonça que c'était grâce à ses lectures philosophiques qu'il avait pu dire toutes ses choses sur le passé, la fillette eut un léger rire, mais sincère. Mine de rien ce qu'il venait de dire, lui avait fait beaucoup de bien. Il fallait qu'elle apprenne à ne plus se laisser déborder ainsi par des souvenirs auxquels elle ne pouvait rien changer. Du coup après son incitation au courage elle le remercia.

- Merci beaucoup, je vais réfléchir à ce que tu m'as dit. Désolé pour ce que tu as du subir à cause de moi. Je pense que je vais descendre dans le parc pour respirer un peu. J'espère qu'on se reverra, je suis heureuse de te connaitre.

Alors, des larmes toujours dans les yeux, un sourire sur les lèvres et un peu de rouge aux joues, la première année prit son livre et son écharpe. Et se leva pour prendre la direction de la sortie du château. Heureusement, sa jambe allait suffisamment bien pour qu'elle puisse descendre jusque là-bas sans trop de problèmes. Avant de partir Leliana dit un signe de la main au beau brun et lui dit.

- A bientôt, bon courage pour tes buses.

Puis disparu à travers les couloirs. Son cœur battait fort, elle n'oublierait pas cette rencontre de si-tôt et espérait que lui non plus. Ses émotions étaient encore toutes emmêlées entre la joie de d'avoir fait la connaissance de ce garçon et la douleur que lui provoquait son passé. Mais une chose était sûr elle avaient vraiment envie de le revoir.

Fin du RP pour moi. Merci beaucoup pour ce super échange et désolé pour l'attente du dernier message.
Contenu sponsorisé

Sauvetage d'une petite fille [Terminé] Empty
Re: Sauvetage d'une petite fille [Terminé]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 2

 Sauvetage d'une petite fille [Terminé]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.