AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-40%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V9
157.24 € 259.99 €
Voir le deal
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 1 sur 1
Help me get my feet back on the ground (en cours)
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Help me get my feet back on the ground (en cours) Empty
Help me get my feet back on the ground (en cours)
Daisy Wellington, le  Dim 10 Mai 2020 - 18:51

Saison 31 - Matinée de printemps - LA échangé avec Isolde



Quel temps génial pour faire du witchboard au bord du lac. Une séance de skate tranquille, pas de cabrioles, pas de figures risquées. Juste une allure de ballade et zou ... un petit slide ou un petit grind contre une bordure de temps en temps. Un p'tit ollie pour sauter les marches et zou. Tranquille je vous dis. Je ne porte même pas mes protections.

Me balader me vide la tête. J'oublie mes doutes, j'oublie mon stress et l'effroyable sentiment d'être seule et incapable d'affronter les obstacles qui se dressent devant ma route ... L'ambiance à Poudlard est devenue lourde des fois.  Et ça ne tient pas tant aux soit-disantes menaces extérieures qui nous guettent ou au comportement des autres élèves. Non, cette ambiance s'est installée avec le suicide de notre préfète l'année dernière et après le déni total de ce qu'on pouvait ressentir suite à ça. La direction de ce bahut est monstrueuse et inhumaine, à l'image de cette prof de bota qui ne prend plaisir que dans la souffrance et l'humiliation de ses élèves. Je ne leur fais plus confiance pour m'assurer un avenir heureux. C'est une chape de plomb qui s'abat sur mes épaules à chaque fois que j'y pense trop.

C'est toute cette ambiance que j'essaye d'oublier, en me plongeant dans le sport et dans les activités que j'aime. J'y arrive aussi quand je parviens à passer du temps avec les quelques amis que j'ai, qui malheureusement sont quasiment tous beaucoup plus âgés que moi et très occupés ...

Par chance aujourd'hui je ne suis jamais complètement seule dans ma ballade. Ringo, Georges, Paul et John me tiennent compagnie, à travers les oreilles à rallonge qui dépassent de la poche de mon pull à capuche où j'ai glissé mon gramophone portatif. La compil des plus grands tubes moldus, c'est carrément de la balle.

Le chemin qui borde le lac est tranquille. Je chantonne, bien dans mon petit monde. Sauf que l'allure en witchboard est carrément pas la même que celle d'une personne en train de courir ... Je finis par rattraper une joggeuse en train elle aussi de profiter de la matinée pour prendre son bol d'aide et profiter d'une SOLITUDE bien méritée.

Je ralentis ... ralentis ...  Même avec une allure d'escargot, la distance qui nous sépare décroit. Le chemin est étroit là où nous sommes. Impossible de la dépasser. Alors je finis par la coller et à patienter derrière. Combien de temps ça dure ... ? Au moins une minute. Je suis à peu près sûre qu'elle est consciente que je lui colle aux fesses. Plus le temps passe plus ça devient awkward de se suivre comme ça. Au point que j'envisage à un moment de d'inventer une raison pour m'arrêter ou carrément pour faire demi-tour.

Le chemin finit par s'élargir un chouilla. Elle se déporte sur la gauche, collant le plus possible au bord du chemin. Est-ce qu'elle s'attend à ce que je la dépasse par la droite ?  J'accélère brutalement pour profiter de l'occasion ! On s'en portera mieux toutes les deux une fois que je serai passée devant !

Sauf que ... non ! J'ai mal interprété son intention. Au lieu de rester sur la gauche, elle réintègre le milieu de la route au moment où je lui arrive dessus. Elle n'avait fait qu'éviter une grosse flaque au milieu du chemin !

-Haaaaaattention ! Whoaaaaaah !

Incapable de m'arrêter sur ma lancée, j'essaye tant bien que mal de dévier ma trajectoire et patatras. Voilà que je la bouscule d'un coup d'épaule bien involontaire et que je vais finir ma lancée dans la boue quelques mètres plus loin, me prenant une nouvelle gamelle qui me fait finir les fesses dans une flaque de boue, trempant le legging noir que je porte sous ma jupette et me maculant de cette bonne vieille boue écossaise bien de par ici ...

Mon oreille à rallonge s'est arrachée de son gramophone lors de la chute et pendouille. L'appareil avait bascule alors en mode haut-parleur. (Au moins il est pas cassé ... une chance).


...elp me get my feet back and the grouuuuund !!
Won't you please, please help me ?
And now my life has changed in oh so many ways (and now my life has changed)
My independence seems to vanish in the haze
But (...)

Très drôle John ... très drôle ...


Le temps de reprendre mes esprits, je lève le nez et constate avec horreur que la victime de ma maladresse n'est autre que la préfète des Lions que j'ai déjà eu l'occasion de voir dans les couloirs.


-oh heuh ... je suis désolée, excuses moi ! Je pensais que ... que heu ... ça passerait ...
Isolde Momba
Isolde Momba
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Help me get my feet back on the ground (en cours) Empty
Re: Help me get my feet back on the ground (en cours)
Isolde Momba, le  Ven 22 Mai 2020 - 0:24

Rage. Colère. Solitude. Bouillir. Brûler. Et courir. Prendre ses cliques pour éviter de distribuer des claques. La brassière de sport volontairement trop petite, un débardeur basique noir et le fidèle sweatshirt rouge enfilé comme on revêt une seconde peau. Celle qui apaise, celle qui protège, celle qui récolte les fruits sudoraux des efforts excessifs de la lionne pour évacuer ce magma qui bouillonne à l'intérieur d'elle. Les escaliers n'osent guère s'opposer à sa détermination farouche. Ils cèdent sur son passage et la conduisent en un rien de temps au pied du château. Quand elle débouche sur le parc, l'air encore frais s'engouffre dans ses poumons brûlants. L'impact est rude. Ça claque, ça irrite, ça prend feu. Les poings deviennent au contraire gourds et froids ; pas de gants pour envelopper l'épiderme.

Petit à petit, foulée après foulée, la respiration se fait plus régulière et le choc thermique n'est plus qu'un lointain souvenir. Les articulations s'assouplissent. Seul son regard trahit sa férocité intérieure. Le grandiose paysage ne suffit pas à l'adoucir. Les arbres reprennent leurs parures colorées ; le soleil projette son reflet doré et chaleureux sur le lac qui s'est défait de ses nuances d'argent glacées ; les oiseaux sortent leur bec et secouent leurs épaisses plumes en accueillant encore timidement cette journée. Isolde ne s'en émeut pas. Elle court. Une, deux, une, deux, sa respiration qui va et qui vient au gré des contractions de sa cage thoracique. Malgré sa mauvaise humeur, elle trouve un peu de quiétude dans cette solitude.

Solitude ? Que nenni.

La voilà suivie par une silhouette gracile. La lionne presse le pas, mais la distance ne fait que s'amenuiser ; l'allure d'Isolde est pourtant vive. Elle tend l'oreille, à l'affût de bruits de pas, mais seuls les siens heurtent la terre. Puis de la musique. Mais enfin, le parc est suffisamment grand pour que les deux seuls individus de sortie n'aient pas à se croiser ! Il faut vraiment le faire exprès. Isolde fulmine et serre les dents en accélérant encore la cadence. Aussi sportive et endurante soit-elle, ses capacités physiques ne sont pas surdéveloppées et la voilà qui sent son souffle lui manquer et l'air lui brûler le larynx. Elle fait une embardée à gauche, anticipant une flaque, avant de se replacer au centre du chemin.

Coup d'épaule bien senti dans la joue. Isolde n'a pas eu le temps de parer l'attaque mais s'apprête à riposter énergiquement lorsque son adversaire vient s'écraser sur la terre humide dans un cri de surprise. La lionne s'arrête net, mi-interloquée, mi-furieuse, mais définitivement à bout de souffle. Dans un élan machinal, elle s'approche avec agressivité de la tête blonde et lui attrape vigoureusement la capuche.
— T'as deux secondes pour me dire pourquoi tu me suis, feule avec fureur la féline Gryffondor.

Elle enroule d'un revers de poignet l'excédent de tissu, raffermissant sa prise aux sons rétro d'un tube d'un groupe anglais que même sa propre mène n'écoute plus. Elle s'abaisse puis, de sa main libre, elle s'empare de la planche qui s'est échouée à proximité de l'inconnue. Elle manque d'oublier d'être en colère lorsqu'elle se rend compte qu'il s'agit d'un witchboard – Enzo en possède un similaire. Elle le pose au sol et la maintient avec son talon, s'assurant que sa proie – ou plutôt son agresseuse, qu'elle finit par vaguement identifier comme une Poufsouffle – ne pourra pas s'enfuir autrement qu'à pied. L'élève est grande mais indéniablement plus jeune que la préfète rouge et or qui la domine également par sa carrure athlétique. Un seul geste en direction d'une quelconque baguette, et Isolde peut lui asséner un coup de genou et lui faire lâcher son bout de bois.
— Oh euh… finit par bredouiller la fillette couverte de boue. Je suis désolée, excuse-moi ! Je pensais que… que euh… ça passerait…

Isolde est trop en colère pour déchiffrer l'expression sincère sur son visage. La musique l'empêche de se concentrer.
— Éteins-moi ce truc, ordonne-t-elle sans aucune once de sympathie dans la voix.
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Help me get my feet back on the ground (en cours) Empty
Re: Help me get my feet back on the ground (en cours)
Daisy Wellington, le  Ven 22 Mai 2020 - 11:57

Whoah, elle a l'air grave vénère ! Elle m'attrape par la capuche et me la baisse juste avant que j'ai le temps de m'excuser. Elle prend ensuite direct mon witchboard en otage.  

J'ai clairement la trouille ! Et quand son ordre fuse, j'obtempère immédiatement. Je tripote l'appareil d'une main maladroite jusqu'à trouver le bouton pour couper la chique à John. Je suis nerveuse. Alors quand je suis nerveuse, je parle, je me sens obligée de me justifier, parlant à toute vitesse au point d'en paraître confuse.

- Il ... heu .. l'oreille à rallonge? Elle s'était détachée alors ça a basculé en haut parleur ... Je l'ai pas fait exprès. J'écoute dans mes oreilles d'habitude, je veux pas embêter les gens. Ça marche comme les trucs moldus. On retire l'oreillette et bim ça bascule de mode. M*rde qu'est-ce que je racontes là ? Elle s'en fiche du fonctionnement des appareils moldus. Ses yeux lancent des éclairs et moi je suis là par terre encore assise dans la boue. C'est une préfète, si elle me tape maintenant rien ni personne n'en saura jamais rien, il y a genre zéro témoins. Ma parole contre celle d'une préfète, autant dire rien ...

-Pardon, je te jures, j'ai vraiment pas fait exprès. J'espère que je ne t'ai pas fait mal ! Moi si clairement j'ai douillé mais je crois que c'est le cadet de nos soucis à toutes les deux.  J'ai pensé que tu te rangeais sur le côté pour me laisser passer. Et puis ben heu .. même si c'était bizarre de se ranger à gauche quand on double plutôt à gauche d'habitude mais je me suis quand même dit que c'était le bon moment pour passer.

Je suis une trouillarde dans l'âme. A AUCUN moment l'idée de me defendre ne m'a même éfleuré l'esprit. Fuir oui. Begayer des excuses et prier pour que sa colère m'épargne (et épargne mon pauvre  witchboard aussi tant qu'à faire) aussi ! Se défendre ? Quelle idée grotesque !

Après un silence malaisant au cours duquel je me demande vraiment de ce qui va se passer, j'ose un timide.

-Est-ce que ... heu ... je peux me relever ... ?
Isolde Momba
Isolde Momba
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Help me get my feet back on the ground (en cours) Empty
Re: Help me get my feet back on the ground (en cours)
Isolde Momba, le  Lun 25 Mai 2020 - 17:10

La musique résonne encore quelques instants avant d'être enfin interrompue. Isolde lâche un soupir de soulagement ; elle peut désormais se concentrer sur la préadolescente en contrebas, avec sa mine inquiète et ses deux cents mots par minute. Tandis que la Poufsouffle s'explique, la rouge et or lui laisse un peu de lest tout en maintenant la planche au sol avec son pied. La petite se confond en excuses, s'inquiète de savoir si sa camarade s'est fait mal. À ce moment-là, Isolde serre la mâchoire et se passe la main sur la joue percutée par l'intruse épaule. Elle s'en remettra.
— J'ai pensé que tu te rangeais sur le côté pour me laisser passer. Et puis ben euh… même si c'était bizarre de se ranger à gauche quand on double plutôt à gauche d'habitude mais je me suis quand même dit que c'était le bon moment pour passer.
— C'est pas bizarre, on roule à gauche ici, commente Isolde, agacée tant par les propos sens dessus dessous de la blondinette que par sa propre capacité à relever des détails inintéressants.

Quelques secondes s'écoulent. Isolde se dit qu'elles ne vont pas rester là à se regarder mutuellement. Leur rencontre était purement fortuite et la jeune élève semble aussi inoffensive que sincère.
— Est-ce que… euh… je peux me relever… ? demande cette dernière depuis sa flaque de boue.
— Oui oui, la libère Isolde qui, brute mais pas rustre, lui tend une main amicale quoique glacée.

Elle attend de la voir de nouveau debout avant de lorgner avec insistance sur la planche qui gît à ses pieds. Cette fois, elle prend un ton faussement sévère et lâche un sourire espiègle :
— Si tu me prêtes ton witchboard, peut-être que je vais pouvoir te pardonner.

C'est que l'objet lui fait de l'œil et qu'il serait dommage de laisser échapper une telle occasion de s'amuser. La fin du footing attendra.
Contenu sponsorisé

Help me get my feet back on the ground (en cours) Empty
Re: Help me get my feet back on the ground (en cours)
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Help me get my feet back on the ground (en cours)


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.