AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -30%
Remise de 30% sur les chaussures Nike Air VaporMax 2019
Voir le deal
133 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 9
Page 1 sur 1
En plein travail [RP Unique]
Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


En plein travail [RP Unique] Empty
En plein travail [RP Unique]
Alhena Peverell, le  Dim 17 Mai 2020 - 1:32

Saison 31 - Février 2178
ft Charlie, LA total du PNJ

C'était très rare que Langforth aille jusqu'au niveau 9. Il devait bien avoir une raison particulière qui l'amenait ici. Alhena restait suspicieuse, jusque-là, elle n'avait fait aucun faux pas avec leur nouveau Ministère. Est-ce que quelque chose avait changé ? Peut-être que Charlie avait peur que la brune prenne sa place ? Que le département des mystères deviennent soudainement hors de contrôle. Peverell ne saisissait pas cette venue soudaine. Peut-être qu'elle se faisait du souci pour rien. En ce moment, Peverell s'angoissait pour un rien il est vrai. Ce n'était peut-être qu'une simple inspection de routine, ou que soudainement sa supérieure s'était pris de sympathie pour elle au détour d'un couloir. Bonjour Miss Langforth. Elles avaient approximativement le même âge, mais la brune savait poser dès le départ le ton de la conversation qu'elle voulait.

La jeune Ministre lui fit un sourire agréable, il était professionnel mais pas agressif. Il y avait définitivement quelque chose qui clochait dans cette venue. Bonjour Directrice Peverell. Le rapport hiérarchique, Alhena avait omis son titre dès le départ, elle avait fait exprès. Elles étaient là pour se toiser, probablement à cause du mandat de Luke. Probablement parce qu'elle était mariée à lui et que Charlie devait se méfier de la fidélité de ses subordonnés. Alhena prit place sur un siège au milieu de la sorte de laboratoire où elles se trouvaient. La brune observait sans rien dire la femme qui venait d'arriver. Elle essayait de déterminer ce qu'elle lui voulait et quels sentiments elle pouvait avoir son égard. Que puis-je pour vous Madame la Ministre ? C'était comme un jeu. Un jeu de pouvoir qu'Alhena venait de lancer. Elle voulait une réponse, savoir quelle position elle allait devoir adopter pour le mandat de cette femme.

La brune aimait jouer, mais pas forcément quand il s'agissait de politique. Elle aimait quand les choses étaient précises et s'il était nécessaire de faire une mise au point avec cette femme, alors elle le ferait contre son gré. Il était clairement préférable qu'elle possède de bonnes relations et même peut-être plus, une sorte d'amitié pourrait lui être favorable. Se mettre dans la poche son supérieur était toujours mieux que quand il nous déteste, personne n'oserait dire le contraire. Alors Alhena prenait sur elle afin de ne pas la chasser tout de suite de son département. Elle ne voulait surtout pas que l'autre vienne fouiner par ici. C'était ce qui lui importait le plus.

J'aimerais beaucoup qu'on discute. De vous, de votre manière de gérer le département. Je ne sais pas comment vous gériez celui-ci sous les ordres de votre mari. Mais aujourd'hui, je suis là et il serait temps de faire une mise au point. J'aimerais connaître votre point de vue. Alhena avait vu juste sur les intentions de sa supérieure. Elle voulait savoir si elle était fidèle à celle qui avait remplacé Luke. Un léger sourire un peu amer, la brune dépose sur le bureau ce qu'elle avait en main. Je gère mon département comme tous mes prédécesseurs l'ont toujours fait. Les rapports quotidiens que je vous envoie sur nos activités ne vous sont pas satisfaisant ? Si vous voulez envoyer des inspecteurs, je ne suis pas opposée. Nous n'avons rien à cacher à notre Ministre. Traduction, je ne vous suis pas déloyale, je ne compte pas vous détrôner. Je n'ai pas choisi ce département par hasard Charlie, la lumière ne plait pas à tout le monde. Je n'aime pas tourner autour comme un insecte. Je ne suis pas mon mari et je vous soutiendrai quand le moment sera venue. Elles se contemplent mutuellement. Elles se jaugent. Elles sont soudainement trop près l'une de l'autre pour que les sous-entendus soient incompris.

J'espère que nous serons amies alors. Un léger rire, parce qu'Alhena n'a que peu d'amis et encore moins quand il s'agissait des gens au boulot. Il y avait à la limite Eileen et Finrod, mais le reste, elle ne voulait pas s'en approcher. Ce n'était pas nécessaire. Je suis certaine que nous pourrions avoir beaucoup de choses à se dire autour d'une tasse de thé. Elles n'avaient rien à se dire en vrai. Elles se comprenaient d'un regard, elle était déjà proche sans le savoir. Parce qu'elles avaient cette petite chose en commun, qui faisait que les mots n'avaient que peu d'importance. Elles se connaissaient à force d'observer et c'est tout ce qui était nécessaire à leurs relations. Un regard vaut mille mots n'est-ce pas ?

La première fois que j'ai entendue parler de vous Alhena, j'étais... étonnée. C'était dans un journal et je me suis toujours demandé ce que vous étiez vraiment. Je pense que je ne le saurais jamais, mais que nous sommes toutes les deux d'accord sur la même chose. Je te connais, j'ai compris comment tu fonctionnais et je te tiens à l’œil. Mais j'ai confiance en toi malgré tout. Voilà ce que voulait dire cette visite. Elles étaient amies depuis quelques secondes, mais elles étaient aussi ennemies. Parce qu'en politique, on ne savait jamais vraiment quels masques les gens pouvaient porter et tout ce qu'ils savaient sur les autres. Mais Charlie et Alhena savaient ce qu'elles attendaient de l'autre. Elles étaient si proches et si éloignées à la fois. Bien évidemment.

Je ferais n'importe quoi pour toi, mais pas tout.

Demain, mangeons ensemble. Qu'en dites-vous ? Je suis certaine que vous avez un super projet en cours dont vous voulez me parler. La brune se releva, c'était le moment de couper court à la discussion. Elles n'étaient pas là pour les longs discours. Elles étaient assez intelligentes pour ne pas avoir à fonctionner comme ça. Elles se faisaient confiance parce qu'elles savaient pertinemment que l'autre pouvait la trahir pleinement. Parce qu'elles fonctionnaient de la même manière. Ce serait avec plaisir, je suis certaine que vous allez adorer Charlie. Alhena penche la tête sur le côté alors que la Ministre passe le pas de la porte. Au revoir Alhena. Elles avaient franchi un cap. Et la suite ne s'annonçait pas facile. Elles se connaissaient sans se connaître et chaque discussion, chaque rapport, chaque face à face serait semer d'embûches et de piques. Elles se sauvaient et se tuaient mutuellement.

Un jour, la fine ligne sur laquelle elles dansaient aller se couper.
Et c'est là, qu'elles sauraient à quels points leurs illusions étaient solides ou pas...

Page 1 sur 1

 En plein travail [RP Unique]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 9-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.