AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 2 sur 3
Le temps est bon [terminé]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor

Le temps est bon [terminé] - Page 2 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Arthur Digler, le  Sam 23 Mai - 20:53

Le temps est bon
Saison 31 - Été  
Avec Daisy, LA mutuel

Bien sûr qu’il avait raison. En plus, en cas de cadeau d’anniversaire, cela faciliterait les choses. Il n’avait qu’à offrir un truc en rapport au Quidditch ou aux plantes carnivores et maintenant au maquillage. Arthur croisa ses bras derrière sa tête et arborait un sourire arrogant, fier, comme si c’était lui qui avait été mannequin auparavant. Cependant, il dut hocher la tête de droite à gauche puisqu’elle se trompa sur une information.  

— Non, c’était pour des marques de luxe je crois... Et puis c’était en France et c’était des magazines moldus. Donc inutile de le chercher tu ne pourras pas le trouver dans sorcière magasine.  

Son sourire confiant disparut pour laisser place à un léger sentiment de jalousie. Il grimaça suite au commentaire de Daisy, mais ne répondit rien. Il ne lui ferait pas ce plaisir de le voir jaloux, car c’est ce qu’elle attendait non ? Mais pas cette fois, il ne se ferait pas avoir ! C’est vrai qu’avant qu’elle lui fasse cette remarque, il n’avait jamais pensé à ça et maintenant qu’il y réfléchissait... Si Aliocha voulait recommencer sa carrière après Poudlard ce serait un sentiment bizarre pour le bouclé de savoir que n’importe qui allait pouvoir voir son copain dans n’importe quelle tenue... Mais il s’habituerait. Encore fallait-il que leur couple dure jusque-là, cela ne faisait que quelques mois qu’ils étaient ensemble.  

Arthur écoutait distraitement l’horoscope et plus Daisy lisait, plus il se sentait agacé. Lui qui pensait rire, il était plutôt en train d’insulter intérieurement cet horoscope. Il se releva sur son coude et posa son regard sur Daisy. Un regard noir caché par ses lunettes de soleil. L’horoscope sorcier était cent pour cent vrai ? Non, il n’y croyait toujours pas. Rien n’allait dans tout ce qui était écrit. Sa vie amoureuse, il l’avait parfaitement en main et il n’avait absolument pas besoin de rompre la routine. De plus, Aliocha n’avait pas non plus besoin de prendre de la distance.... Enfin... Arthur l'espérait en tout cas. Voilà qu’il se mettait à douter et cela le rendit encore plus tendu. Le magazine enfin fermé, il posa sa main dessus pour veiller à ce que Daisy ne l’ouvre plus et cette dernière se permit aussi de le conseiller sur sa relation amoureuse.  

— N’importe quoi. Marmonna-t-il rageusement dans sa non-barbe. C’est que des conneries ton truc. Déjà, ça va très bien avec Lio, je suis tout le temps en contact avec lui et ensuite, je crois pas en tes étoiles. Il se coucha à nouveau sur sa serviette, toujours en râlant et ajouta doucement, moins énervé : Et puis le premier taureau qui passe, je reviens à Londres et zouplaboum, il disparaît hein. Il sourit très légèrement.

Le jeune lion n’était pas en colère contre Daisy, mais cet horoscope était plutôt rageant. Finalement, Arthur s’était fait avoir. Voilà qu’il venait de dévoiler un côté de sa personnalité qu’il ne montrait jamais. Il supposait que la jeune Poufsouffle était contente. A sa place, il l’aurait été et en aurait longuement profité pour se moquer... Ce qui aurait peut-être engendré une dispute, la culpabilité et des excuses ? Comme d’habitude. Il tourna la tête vers elle pour voir ses réactions.
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 2 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Daisy Wellington, le  Dim 31 Mai - 14:03

J'ai un léger rire. Oh oui, je le sens titillé et un peu jaloux. Je laisse le magasine de côté, amusée.

-Des magasines Moldus en France ? Vous êtes un petit couple de francais ?? Trop rigolo. Vous nous envahissez haha.

Oui "vous". Je fais mine d'occulter mon sang français à moi. Je reste native du Yorkshire ! Et j'aime pas le fromage fort ...

-Si tu crois pas aux "meilleures prédictions" du monde sorcier, peut-être que ça n'arrivera pas Je le dis d'un ton joueur. Mais je n'insiste pas sur le sujet inutile de le tourmenter.

Le temps passe. Le soleil nous sèche rapidement. On parle encore beaucoup. De tout. De rien. De rien de bien sérieux. On discute des cours, du beau temps. On échange quelques souvenirs sur la France. J'ai un peu de famille là bas. On finit au bout d'un moment par avoir épuisé nos sujets et je finis par proposer.

-Hey, maintenant qu'on est secs. T'as envie qu'on aille voir là bas ? Je montre vers les nombreuses attractions qui sont sur le front de mer. Il y a tout ce qu'on pouvait rêver d'avoir ici : des manèges, des jeux, des stands de confiseries ... ! Plein de boutiques avec des tas de breloques à acheter pour trois francs si-sous.
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 2 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Arthur Digler, le  Mer 3 Juin - 20:42

Le temps est bon
Saison 31 - Été  
Avec Daisy, LA mutuel

Ce n’était pas “peut-être”, il était sûr et certain que ça n’arriverait pas. Aucun taureau ne viendrait déranger son couple, couple qui se portait à merveille. S’il n’y avait pas Daisy pour lui tenir compagnie, il se serait très probablement endormi puisque dès qu’il s’allongeait au soleil, la fatigue le gagnait. Il gardait donc les yeux fermés, mais discutait avec plaisir avec son amie jusqu’à ce que finalement, elle veuille aller à la fête foraine. Carrément ! Il était maintenant parfaitement réveillé. Arthur se leva d’un bond et commença à se préparer. Il enfila sa chemise qu’il laissa toujours ouverte, posa sa casquette sur sa tête et mit son sac sur le dos. Pour son maillot de bain, la chaleur, qui était encore bien présente malgré un début de coucher de soleil, l’avait complètement séché.  

— Let’s go DayZ. Ils quittèrent la plage côte à côte pour remonter sur le ponton. Le bouclé était excité comme un enfant. Il adorait les parcs d’attractions et tout ce qu’on pouvait y trouver alors ça devait certainement être pareil au Brighton Palace Pier. Une fois à l’intérieur, le lion rangea son ticket dans sa poche et se tourna vers la Poufsouffle avec un grand sourire aux lèvres. Ok. On commence par quoi ? Le train fantôme ? Qui ne ferait sûrement pas peur à des sorciers comme eux... Quoique, Arthur n’était pas à l’aise dans l’obscurité. Ou les trucs qui vont dans les airs ? Ou la salle d’arcade ? Est-ce qu’il avait envie de tout faire ? Oui. Ses paroles furent accompagnées de quelques cris d’effroi de la part des gens dans la montagne russe. Le lion n’y fit pas attention puisqu’il venait de trouver un stand à friandise. Plutôt milk-shake, bonbons ou churros ? Tout en même temps ? Tout en même temps, mais après les attractions, ce serait dommage de tout régurgiter.  
Finalement, c’est le train fantôme qui fut le grand gagnant pour ouvrir le bal ! Après avoir fait la queue pendant quelques instants, ils montèrent dans le petit wagon et lentement, ils entrèrent dans le bâtiment. Il n’y avait aucune lumière, à part quelques fois, lorsque des monstres ou squelettes apparaissaient à droite ou à gauche. Il arrivait que le wagon prenne une légère descente et sorte en extérieur, mais cela ne durait que très peu de temps. Si Arthur ne craignait pas l’environnement qui les entourait, l’obscurité le mettait mal à l’aise et il s’enfonça dans son siège. Faut que je t’avoue un truc Daisy, je déteste être dans le noir. Voilà, il l’avait avoué. Il ne l’avait d’ailleurs jamais dit à personne avant elle.
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 2 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Daisy Wellington, le  Jeu 25 Juin - 15:59

Faut que je t’avoue un truc Daisy, je déteste être dans le noir.

Ha ha ha

Je ris ... jaune. Je fais genre je me moque de lui. Pour pas paraître dégonflée. Mais en vrai je suis mortifiée à l'intérieur. Caaaaar .... Je suis une TROUILLARDE FINIE moi aussi !

Alors quand le chariot se met en marche, je sens déjà l'angoisse monter ... Je sursaute déjà à chaque jet de fumée, à chaque mouvement brusque. Alors quand les grandes portes du manège s'ouvrent, laissent passer notre chariot et se referment derrière nous, j'en peux déjà plus. J'ai envie de crier "dans quoiiiiiii je me suiiiiiiis fourrréééééé ????". Et en plus j'ai payé pour ça !

Je ne vous décrirais pas en détail le grand moment de terreur qu'a été cette attraction ... Les cris que j'ai poussés, les bonds que j'ai faits. A chaque fois qu'un automate se jetait vers nous, à chaque fois qu'un acteur déguisé venait nous tourmenter.

Abandonnant tout faux semblant et toute dignité, j'ai essayé de trouver abri derrière Arthur ! Mais ce lâche était tout aussi flippé que moi. Même si aucun son ne sortait de ses lèvres closes, c'est lui qui essayait de se cacher derrière moi ! Et il y parvenait parce qu'il est plus costaud que moi ! Ah il est beau le courage des Lions !

Nous avons finis le tour de manège livides, dans les bras l'un de l'autre, ridicules au possible tous les deux. On est sortis du chariot, les jambes flageolantes.

Nous avons tout de même réussi à afficher un pokerface plein de dignité en passant devant la petite guérite du vendeur de ticket. On donnait bien mal le change, blancs comme des linges et les jambes encore en coton. Crédibilité zéro alors qu'il y a quelques minutes à peine, mes cris stridents résonnaient encore dans toute l'attraction.

-Bon ... je te propose que ... on ne parle jamais plus de ce qui vient de se passer, ok  ... ?  A personne  ?

Je prend Arthur par la main et l’emmène quasi de force vers les machines à peluches. Fallait bien que je serre un doudou contre moi pour me remettre de mes émotions, et j'avais bien l'intention de le pousser à m'en gagner une !
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 2 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Arthur Digler, le  Dim 28 Juin - 21:04

Le temps est bon
Saison 31 - Été  
Avec Daisy, LA mutuel

En dehors du fait qu’Arthur n’était absolument pas à l’aise dans le noir, à chaque fois que Daisy poussait un cri, il sursautait. Les deux étaient collés comme des aimants et tentaient de se protéger de... Quoi d’ailleurs ? Des vieux automates et des acteurs ? Alors que tout ça pouvait prendre feu et disparaître à l’aide d’un simple Incendio ?  

Une fois à l'extérieur, loin de l’obscurité, le lion se décolla rapidement de la Poufsouffle, mit les mains dans ses poches et leva le nez au ciel. L’air de rien, comme s’il venait tout juste de terminer une petite balade ennuyante, mais rien d’effrayant. Il reposa cependant le regard sur Daisy lorsqu’elle s’adressa à lui. Il fronça les sourcils. Quoi ? Mais qu’est-ce qu’il vient de se passer ? Répondit-il très sérieux, avec un jeu d’acteur quasiment parfait. Ils restèrent quelques secondes silencieux à se regarder, yeux dans les yeux, jusqu’à ce que le bouclé ne puisse plus se retenir. Il explosa de rire et se laissa traîner par la main jusqu’aux machines à peluche. P*tain, on était ridicule...  

Sous une sorte de préau, se trouvaient des tonnes de machines de différentes sortes. Les machines à sous, les machines à peluches, à porte-clés, à objets technologiques, etc... Ils firent plusieurs fois le tour et s’arrêtèrent au niveau des peluches. Bon, qu’est-ce qui te ferait plaisir du coup ? Le bouclé fit encore quelques pas, mais puis montra une machine du doigt. Ok, viens, je sais. Il n’en dit pas plus. Dedans, se trouvaient des créatures étranges qui provenaient d’une licence de jeu vidéo très connue, les Pokemon. Même encore aujourd’hui ça avait beaucoup de succès. Il y en avait plusieurs, quasiment tous étaient différents et Arthur savait déjà lequel il voulait attraper. Alors, il mit une pièce dans la machine... Puis deux... Puis trois... Puis quatre... Mais p*tain. Cela commençait à être vraiment frustrant. Je peux même pas utiliser ma baguette. Un jeune homme se tourna vers eux, les sourcils froncés. Il baissa les yeux vers l’entrejambe d’Arthur et les releva rapidement en voyant que ce dernier le regardait. Pas celle-là idiot. Et comme ce n’était qu’un moldu, il n’avait eu que des idées déplacées. Il fuit, laissant de nouveau les deux sorciers entre eux. Le bouclé souffla d’agacement. L’animal n’était pas loin de la sortie, il n’était pas très loin de réussir, mais ces pinces n’étaient pas capables de supporter longtemps du poids. Une vraie arnaque. Il était hors de question pour lui d’abandonner, alors il retenta encore et encore.... Jusqu’à dépenser environ 15£. Cette machine ne les méritait pas. Voici pour vous mademoiselle ! Pyrobut, un lapin qui fait du foot, comme ça tu ne pourras plus t’empêcher de penser à moi ! Il rit et sortit du préau bruyant. C’est presque romantique ça ! Ajouta le lion avec un sourire en coin, dans le but d’embêter la jeune Poufsouffle. Il posa ensuite le regard sur les montagnes russes. Maintenant, il avait très envie de faire ça.

Pyrobut:
 
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 2 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Daisy Wellington, le  Ven 3 Juil - 10:39

Je ris avec lui alors. Oui on avait eu l'air bêtes. Mais c'est le but de ces attractions de se faire peur, non ? Ça ne nous ferait rien du tout ca vaudrait sans doutes pas le coups.

On laisse derrière nos la petite galerie des horreurs. Et on s'approche de la salle d'arcade colorée, où milles ampoules clignotent

Qu'est-ce qui me ferait plaisir ? -Haha je te laisse choisir ! Je parcours des yeux avec lui des dizaines de bacs de peluches.

Et de fait ... Il fait plutôt un bon choix ! Une peluche rouge qui évoque le football ... C'est clair que c'est lui tout craché. Les Pokemons, oui, je connais un peu ... La mascotte de notre équipe est le plus connu d'entre eux après tout. Celui qu'on me montre est un parfait inconnu mais il parait qu'il en a des milliers différents alors j'imagine que bon ... a moins de faire que ça de sa vie, impossible de les connaître tous. Par contre, jamais j'aurais imaginé qu'il dépenserait autant pour essayer de l'avoir ! Il a pas voulu lâcher l'affaire.  C'est ca l'entêtement des Lions j'imagine !

A chaque fois, je lui disais - Non mais laisses tomber ! Tu va te ruiner !. Et chaque fois non .. il s’entêtait. Au bout du compte la machine a du avoir pitié de lui et quand même lui donner la peluche. J'ai un peu honte quand il me tend la peluche et que je la prend, souriante. C'est le premier vrai cadeau qu'un ami me fait je crois. J'ai bien l'intention de la garder ! J'espère que Pyrobut et Nestor s'entendront bien sur ma table de chevet.

Je me dis que ... je devrais songer à essayer d'attraper quelque chose pour Lilly ... ? La pensée ne peut venir sans que je ressente un léger pincement au coeur. La séparation me pèse, malgré les hiboux qu'on s'est échangés depuis le début de l'été. Oui je lui gagnerai une peluche. Demain quand Arthur sera parti. J'ai repéré un gros bourriquet qui a l'air trop mimi !

Mais pour l'heure .. profitons de l'instant. Je souris à Arthur.

-Merci ! Il est trop génial ! Haha mais t'as abusé pour l'avoir. Je t'offre une partie d'arcade pour la peine ?

De fait ... mes parents m'avaient confié pas mal d'argent je dois l'avouer. L'argent moldu que nous gagnons avec la maison d'hôte ne sert presque à rien ... Payer quelques taxes, quelques fournisseurs de produits moldus. Alors ils m'ont un peu gâtée pour que je profite des vacances parce que malheureusement à Brighton, hormis la plage, quasiment tout est payant. (M'imaginez pas non plus à la tête d'une fortune hein ... quelques dizaines de livres à dépenser pour m'amuser, c'est bien plus que beaucoup d'enfants moldus ! Je vais pas non plus dévaliser les magasins avec ca.).

J’entraîne donc le griffon jusqu'à une autre salle, toute aussi animée (voire davantage !) Jeux de palets, jeux de tirs sur des zombies (Les meilleurs ! Je suis trop bonne à ces trucs !) je veux tout faire ! Et surtout ... je veux essayer le très fameux Babyfoot ! Une première pour moi ...
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 2 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Arthur Digler, le  Dim 5 Juil - 23:24

Oui, Arthur avait envie de faire des montagnes russes, cependant, il allait devoir faire passer son envie au second plan puisque Daisy, elle, voulait aller à la salle d’arcade. Et comment refuser quelque chose à la jeune blondinette ? Qui plus est, si elle lui offrait une partie ? Et puis, franchement, c’était un de ces endroits préférés. Le bouclé suivait son amie alors que ses yeux brillaient d’excitation et ils durent jouer des coudes pour se déplacer entre tous les jeunes présents afin de se faire une place autour du babyfoot. D’autres machines avaient attiré le regard du lion, mais Daisy devait essayer au moins une fois d’y jouer. Je te préviens à ça, je suis grave fort. Il laissa la jeune fille mettre une pièce et quelques balles furent à leur disposition. Arthur en lança une au centre et faisait attention de ne pas y aller trop fort, au moins le temps qu’elle s’habitue à y jouer. Il faisait son malin, mais en vérité, cela faisait longtemps qu’il n’y avait pas joué. Presque un an en fait. Chez lui, il n’y en avait pas, chez ses grands-parents en France non plus, alors pour en trouver il devait sortir avec ses potes au bar. Ce qu’ils faisaient souvent bien sûr. Mais du coup, il ne pouvait y jouer que pendant le mois d’août. Néanmoins, il avait la pratique, les techniques, les règles... Ce que Daisy n’avait pas. Ses joueurs passaient leur temps à faire des roulettes, elle faisait bouger la table, mais cela rendait la chose encore plus comique.  

Finalement, au bout de quelques buts, la victoire revint au joueur français, sans grand étonnement. La seule chose que j’arrive pas à faire dans ma vie DayZ c’est perdre. Il haussa les épaules avec arrogance. Bouge pas ! Il fit un clin d’œil à la jeune blonde et se dirigea vers deux garçons d’à peu près l’âge d’Arthur, peut-être plus vieux en fait, qui jouaient au babyfoot sur une autre table. Yo les mecs. Bien ou quoi ? Il les checka tout à fait naturellement. Avec ma pote on est en train de jouer, vous venez faire une partie contre nous ? Est-ce qu’il était persuadé de gagner ? C’était ce qu’il laissait penser au vu de son sourire arrogant et de son petit air de défi. Mais intérieurement, il savait qu’avec Daisy et son propre niveau pas très élevé, il risquerait de perdre. Finalement, ils acceptèrent. Tu prends le gardien. Dit-il à la Poufsouffle, très sérieux. S’il faut on tournera. Il était tout de même légèrement souriant, enthousiaste à l’idée de commencer le match. Leurs adversaires étaient forts et malgré les nombreuses fautes que faisait Daisy, ils restaient calmes. Peut-être car ils savaient que cela les mènerait à la victoire...  

Lorsque le dernier but fut marquer, les deux garçons se checkèrent entre eux. A plus les gars, merci pour la partie. Ils avaient gagné, forcément qu’ils étaient contents. Surtout, qu’ils n’avaient même pas payé. Ils disparurent parmi les nombreux adolescents tandis qu’Arthur se tourna vers Daisy. Bon, ok, ça m’arrive de perdre. Mais rarement ! Et encore moins lors de vrais matchs de foot avec mon équipe. Ancienne équipe plutôt. Le lion n'avait plus vraiment de peine à parler de ça, cela faisait longtemps qu’il avait fait le deuil de son rêve lié au football, mais c’était tout de même toujours une habitude de parler de son équipe, comme s'il en faisait toujours partie. Tu veux faire quoi maintenant ? Le regard de la Poufsouffle était porté sur les machines de tir sur les zombies. Il allait se faire défoncer. Vas-y, viens on va faire ça !
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 2 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Daisy Wellington, le  Lun 6 Juil - 20:19

Dans un coin de la salle d'arcade, il y a une personne qui ne s'amuse pas. Un grand échalas la quarantaine passée de peu, blond à lunettes qui faisait son possible pour ne pas paraître "déplacé" au milieu de ce décor principalement peuplé de jeunes . Difficile quand on fait presque 2 mètres de et qu'on porte une chemise hawaïenne jaune fluo a motifs bariolés et des chaussettes violettes sous ses sandales.

John Wellington (en total désaccord avec son épouse dans la politique du "laisses donc ta fille tranquille") en est réduit à espionner surveiller de loin deux adolescents au milieu de la fête foraine permanente ... et voilà maintenant quelques heures qu'il s'emploie à la tâche. Ce qui, il n'en doute pas, ne fera que renforcer la suspicion de son épouse à qui il avait affirmé "aller juste faire quelques courses et peut être acheter un journal ou boire un verre avec des copains moldus". Un pieu mensonge ? Pas vraiment. Il avait VRAIMENT essayé de s'en tenir à ce programme. Jusqu'à ce que ses "copains moldus" du Pub lui rie au nez quand il lui avait raconté ses inquiétudes. Haha, Prépares toi à être grand père, alors ! s'était même moqué  le gars après avoir demandé l'âge des deux ados. les jeunes d'aujourd'hui c'est plus ceux d'hier tu sais.Nonidju ! La plaisanterie du moldu éméché avait aiguillonné John plus que de raison (lui même un petit peu pompette après une Guiness, avouons le.) Et voilà donc comment papa Wellington avait abandonné ses sages résolutions pour venir stalker, se précipitant hors du pub à la recherche des deux jeunes sorciers ... qu'il finit par retrouver malgré la foule.

Il avait donc assisté au ... "petit manège" de ce loubard aux cheveux bouclés. Emmener sa fille dans la maison hantée ? Classique ... mais diablement efficace. Suivi du fameux "coups de la peluche". Ce petit Roméo de bas-étage n'en était pas à son coups d'essais visiblement, il connaissait les techniques.

Et bien qu'à cela ne tienne. Campé dans un coin discret de la foire, John Wellington avait sorti sa baguette (Vacances moldues, Vacances moldues ... oui d'accord mais là il y avait urgence. Il voulait bien faire la vaisselle "à la main" pour le dépaysement et brûler sa nourriture sur une gazinière "comme un vrai moldu" mais là ça dépassait le jeu. ). Et très discrètement, il l'agitait vers le bas lorsqu'il le fallait. A chaque tentative du prétendant de sa fille de ramener un peluche, un "on ne savait quoi" faisait échapper la peluche, empêchant la pince de s'en saisir et de ramener le lot convoité jusqu'aux deux jeunes. Mais de diable de petit Gryffondor s'accrochait ... il mettait pièces sur pièces, retentant sa chance à chaque fois. Clairement aucun gars de son âge ne dépenserait autant d'argent dans avoir une petite idée derrière la tête. Par malheur, des gens finirent par venir dans la direction de John et il dut ranger sa baguette précipitamment. Le temps que les intrus repartent, le bougre de lionceau avait réussi à attraper cette peluche. Et l'avait bien sûr offerte à sa fille. Contrariant ... !

Les deux étaient ensuite partis jouer au babyfoot. Avec deux autres gaillards tout aussi patibulaires aux yeux du père Wellington que ce Arthur. Curieux choix d'activité. Le babyfoot est un jeu étrange qui en temps normal, aurait beaucoup intrigué John ... Pour son aspect convivial et sa conception si .... Moldue ! Des barres d'aciers, des bonhommes en bois, une balle en liège. Et c'était tout. Mais visiblement ça suffisait à passionner les gens pendant des heures ! Lui qui est un éternel enfant aurait adoré s'essayer à cette activités. Une prochaine fois peut-être ... Il emmènerait Daisy ici "innocement" dans l'espoir qu'elle l'introduise à cette activité.

Au bout du compte, sa fille se fait laminer. Et fait clairement perdre son partenaire. Ni l'un ni l'autre ne semblent déçus du résultat. Normal pour Daisy, son petit poussin est un modèle de gentillesse et de bienveillance. Par contre en ce qui concerne Roméo ... Soit ce gaillard est un exemple de sportivité (il n'en croit rien). Soit c'est ... encore une fois ... parfaitement calculé et a dessein qu'il se montre si bienveillant.

Bon ... et les voilà maintenant tous les deux partis en direction des arcades. A l'initiative de sa fille visiblement. Les deux s'approchent d'une borne "Hervé" (C'est ce que lui expliquait sa fille en tout cas ... Un genre d'illusion moldu qui permet de voir dans un casque un monde virtuel dans lequel ... ils utiliseraient des armes moldues pour tirer sur des monstres virtuels. Ils ne savent plus quoi inventer.)

Casques sur les oreilles, ils plongent dans leurs jeux. Sous l'oeil attentif d'un paternel un peu a côté de la plaque.
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 2 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Arthur Digler, le  Mar 7 Juil - 23:12

Après avoir payé le type qui s’occupait du stand VR, Arthur et Daisy mirent chacun un casque sur la tête. Le bouclé, qui aimait pourtant beaucoup les jeux vidéo, presque au même titre que le football, n’était pas très fort à ce type de jeu. Déjà parce que les zombies, ce n’était pas spécialement son truc, ensuite, il n’avait pas de casque VR chez lui et enfin, comme il avait déjà sa console et son ordinateur chez lui, il ne voyait pas l’intérêt d’aller dans des bars à jeux. Le but du jeu était simple. Au-dessus de sa tête, un message s’afficha “Survivez jusqu’à l’arrivée des secours.”. A sa droite, le personnage de Daisy qui était facilement reconnaissable grâce à son pseudo. Lui, avait tout simplement mis son surnom : Tutur. Il observa les alentours, curieux. Il n’y avait pas grand-chose. Une grande rue vide, des poubelles et des voitures qui brûlaient, des bâtiments à moitié en train de s’effondrer. Vers le fond, un grand immeuble. L’hélicoptère arriverait forcément tout en haut de celui-ci. Alors qu’il choisissait son arme, un compteur était en train de défiler. Il hésita longuement entre un fusil à pompe et un fusil d’assaut. Trop longtemps d’ailleurs. Lorsqu’il récupéra celui d’assaut, les zombies commençaient déjà à courir vers le duo et Daisy faisait de son mieux pour tous les éliminer. Quelques gouttes de sang vinrent flouter sa vue. Il venait de se faire toucher et sa barre de vie avait légèrement baissé.  

Le lion recula considérablement et tira dans la tête de la goule en râlant. Il esquiva le coup d’une autre. Ça pour esquiver, il était bon puisqu’il était agile, mais ce n’était pas ça le but du jeu. La Poufsouffle été déjà en train de courir sur la route en direction de l’immeuble où se trouvait le lieu de rendez-vous. C’est vrai qu’en plus de survivre, il fallait réussir à aller à la piste d’atterrissage.  Il la rattrapa en tuant les zombies qui étaient sur son chemin... Heureusement aidé par la jeune fille. Voilà ce qu’il se passait quand on hésitait trop longtemps sur l’arme ! On se retrouvait dépassé par les événements. Là ! Elle est là la porte. Est-ce qu’elle l’avait déjà vu ? Certainement. Tous les étages allaient être infestés. Bon... On entre ? Le personnage d’Arthur était complètement essoufflé après avoir autant couru. S'il ne se calmait pas rapidement, cela allait être l’enfer pour viser. En entrant, le hall était vide. Complètement. C’était étrangement calme. Les deux sorciers avancèrent lentement, lui regardant plutôt vers la droite, elle plutôt vers la gauche. Soudain, le sol se mit à trembler et derrière eux, arriva une sorte d’énorme chimère. Un mélange de plusieurs goules, toutes différentes, des bras, des jambes et des têtes un peu partout. Waouh ! Fasciné ou dégoûté, il hésitait encore. Il tira sur la créature et vida toute sa cartouche... En vain. Mais p*tain ! J’ai plus de munition ! Le lion partit fouiller les lieux à la recherche de balles et pendant ce temps, Daisy trouva le point faible de l’énorme goule. J’en ai trouvé ! Il rechargea son fusil en récupéra pour la jeune fille et lorsqu’il se retourna, la créature tomba lourdement au sol. Rappelle-moi de ne jamais te donner une arme à feu s’te plaît. Le bouclé posa ensuite le regard sur l’ascenseur. Ce serait trop beau s’il fonctionnait. Alors il ne restait plus que les escaliers. Il devait avoir plus de quinze étages et il leur restait environ cinq minutes.
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 2 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Daisy Wellington, le  Ven 10 Juil - 11:06

Je peux vous avouer quelque chose ? Si j'ai l'air de maîtriser ce jeu c'est que ... j'ai un peu triché. Oh pas vraiment dans le sens où vous l'entendez en lisant ces lignes, non.

C'est juste que je suis une sorcière. Et même si j'adore les activités Moldues, on peut pas dire que je sois douée aux jeux vidéos. C'est une curiosité, une "petite manie" à laquelle je m'adonne de temps en temps. J'y joue un peu pendant les vacances quand j'ai l'occasion. Et c'est tout. Je suis trèèèès loin d'avoir le niveau des Moldus qui passent leur temps libre dessis.

Alors cette borne de RV, depuis que je suis à Brighton, je l'ai utilisée et pas qu'une fois ! Mon talent est donc loin d'être inné mais le fruit d'un entrainement relativement récent ET du réglage de la difficulté sur un mode assez facile.

Cela fait que le niveau qu'on fait je le connais par coeur.  Au point où effectivement, je sais ce qui va se passer et comment y réagir. Je n'ai pas besoin de courir partout ni de me fatiguer inutilement.  Ce qui n'est bien sûr pas le cas d'Arthur !

Mais ... spoiler c'est le mal. Alors je l'ai laissé découvrir, sans lui mâcher le boulot, le laissant explorer, réveiller le boss, paniquer et user toutes ses balles dessus avant de replier.

Je règle le "problème" en sortant mon pistolet et en prenant le temps de viser. Puis j'appuie six fois sur la gâchette. Je loge deux balles dans chacun des trois cœurs rouges palpitants qui indiquaient les point faibles ... Pan pan. Pan pan. Pan pan. Et voilà c'était ça l'astuce.

L'épisode me fait rire. Arthur doit sans doutes m'entendre à travers le micro. Je mime avec ma main gantée que je referme les doigts sur quelque chose au niveau de ma poitrine et le ramène devant moi.

Mes gestes se répercutent dans le jeu où mon avatar prend des munitions de sa veste militaire. Un mouvement du pouce et le chargeur que j'ai utilisé se désengage et tombe au sol. Je glisse le nouveau chargeur dans la poignée de l'arme et réarme.

Rappelle-moi de ne jamais te donner une arme à feu s’te plaît.

Nouveau rire. Ah s'il savait, je serai bien incapable de me servir d'une arme moldue dans la vraie vie ! Le jeu c'est le jeu ... Et je ne panique pas parce que je sais à quoi m'attendre ... trouillarde comme je suis, je peux vous avouer que les première fois que j'ai découvert ce niveau, j'étais en mode panique absolue. (Mais j'aime me faire peur, je regarde des films d'horreur pour la même raison !)

Bon .. il faut reprendre l’ascension vers le toit. Le temps commence à presser alors, je commence à oser donner quelques indications. Ce sera quand même mieux si on arrive à voir la fin !

- L’ascenseur ne marche pas, il est bourré de zombies rapides mais on peut ouvrir une trappe en dessous pour descendre à une échelle de service qui descend jusqu'à la morgue. c'est pas de la tarte mais tu trouves derrière un monte charge qui marche et qui nous mènera directement à la fin ! La solution que j'aime le moins. Les couloirs là dessous sont étroits et je suis claustrophobe ... Même dans une réalité virtuelle je sais que je me sentirai mal.

-L'escalier c'est le plus long mais c'est le plus sûr. A chaque étage, une horde. Pas difficile mais faut tirer précis parce qu'ils sont nombreux. Sinon on devra finir à la batte. Et il faudra en plus se dépêcher. C'est la voie la plus "simple" à imaginer et la plus évidente. Pas besoin de beaucoup d'imagination pour deviner comment les choses vont se passer.

-Et enfin ... t'as un escalier de secours dehors "caché" mais qu'on a pu voir en entrant dans l'immeuble tout à l'heure. Faut ouvrir la fenêtre là-bas. J'omet de préciser que même si ce dernier chemin parait plus sûr, il réserve de méchantes surprises qui le feront bondir. Dont les fameuses gargouilles volantes qui empêcheront notre hélico de décoller plus tard et des saletés avec des langues géantes qui tireront depuis les immeubles voisins pour essayer de nous agripper ou nous étrangler.

Clairement, en citant les trois solutions possibles, j'avoue implicitement au frisé connaître les lieux.

Alors ? Morgue, étages ou escaliers de secours ? Je le regarde et je lui souris avant de lever mon pistolet et viser un entrée où déjà la silhouette de nouveaux ennemis apparaissent. Le temps nous est compté !
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 2 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Arthur Digler, le  Ven 10 Juil - 23:15

Arthur faisait de son mieux pour écouter les informations de Daisy, mais il y en avait bien trop d’un coup. Il avait du mal à tout suivre et tout retenir et puis... Comment la jeune Poufsouffle savait tout ça ? Il fronça légèrement les sourcils, même si cela ne se voyait pas dans le jeu et se tourna vers elle. Elle avait fait combien de fois ce niveau pour tout connaître par cœur ? Complètement débordé, il haussa les épaules et sous la pression prit sa décision. Euh ouais ouais, bah, la première là. Il avait dit ça complètement au hasard. Faut aller où déjà ? Elle n’eut pas le temps de répondre que déjà, des bruits sourds le firent sursauter. Des zombies étaient en train de frapper contre la porte de l’ascenseur. Il tint son fusil bien droit et se prépara à viser, mais il fut surpris de leur rapidité. Non seulement ils couraient bien plus vite que leurs prédécesseurs, mais en plus de cela, ils zigzaguaient et évitaient les balles plus facilement. Les créatures profitèrent de son état pour lui sauter dessus et Daisy était déjà assez occupée comme ça. Le personnage du bouclé se retrouva plaqué au sol et avec le choc, l’arme glissa sur le sol et fut à hors de sa portée. P*tain ! Le jeu était si réaliste que cela en était presque effrayant de voir ces visages difformes et sanglants si proches de lui. Il esquiva leurs dents au dernier moment. Cependant, il voyait sa barre de vie descendre, puisque l’un d’entre eux, profita de son immobilisation pour s’attaquer à ses jambes. Il allait devoir se défendre avec ses mains. Pas de problème. Levant le bras droit, il envoya un coup de poing dans la tête du zombie. Allez, dégage f*ils de p*te ! Un deuxième coup et il put se libérer. Il donna un coup de pied à celui qui s’occupait de ses jambes et il se défit de toutes emprises. Le bouclé recula le plus vite possible, attrapa son arme et donna cette fois un coup de crosse à une créature avant d’enfin pouvoir tirer dans le tas.  

Il avait l’agréable impression d’être dans un film apocalyptique. Alors d’accord, il était souvent en galère, mais il arrivait à s’en sortir avec style. Il gérait. Il leva les yeux sur sa barre de vie. Enfin presque. Daisy s’était débarrassée des autres. Décidément, elle ne cessait de l’impressionner. Ok, c’est bon, je suis là ! Il s’approcha de la Poufsouffle, le souffle court. Bon elle est où cette trappe ? Arthur prit l'initiative et entra en premier à l’intérieur de l’ascenseur à la recherche de l’échelle de service. Elle avait dit qu’il menait vers où déjà cet ascenseur ? Ce sera la surprise. Lorsqu’enfin il trouva l’échelle, il passa de nouveau en premier. Pas certain que c’était une bonne décision... Il descendit lentement, pour être le plus discret possible et lorsqu’il posa les pieds dans un long couloir étroit et sombre, il fit signe à Daisy de descendre doucement. C’était dangereux ici. S’ils se faisaient remarquer, les zombies pouvaient facilement les coincer. Les deux sorciers ne passaient même pas côte à côte. Le bouclé avançait tout en visant continuellement, prêt à tirer au moindre zombie. Deux minutes trente avant que l’hélicoptère arrive et alerte toutes les goules de l’immeuble. S’ils n’étaient pas là-haut à temps, ils seraient foutus.  

Apparemment, ils avaient été assez discrets, puisque rien n’était venu les déranger dans ce long couloir de la mort. Et lorsqu’ils arrivèrent dans la tant attendue morgue, Arthur s’accroupit et intima à Daisy de faire de même. En effet, des zombies étaient en train de dévorer les cadavres disposaient sur les tables funéraires. Si on est discret je suppose que c’est ok ? Encore fallait-il être discret. Les deux joueurs marchèrent tout en étant abaissés. Concentré sur le dîner des goules, il ne remarqua pas qu’une d’entre elles était en train de phaser. Juste face à lui. Et devant l’autre couloir, menant très certainement au monte-charge. La créature poussa un hurlement qui attira toutes les autres. Depuis quand y a des zombies garde du corps ?! Demanda le lion dans la hâte alors qu’il commençait déjà viser les ennemis.
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 2 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Daisy Wellington, le  Dim 12 Juil - 11:09

Haaaah il a choisi la pire voie possible ! Crotte. C'est également celle que je connais la moins bien. On traverse ces couloirs sombres et oppressants et ... je me sens bien moins fière d'un coups. Le jeu est immersif, je sens "pour du vrai" le malaise monter en moi. Même si je sais parfaitement qu'on est physiquement au milieu d'une salle d'arcade. Ces jeux sont quand même formidables. Quelle dose d’adrénaline à chaque fois.

Je range mon pistolet dans son holster d’épaule et prend la petite mitraillette en mains. Celle dont j'économisais justement les munitions en prévision de ce genre de passage.

**Courage Daisy, courage. Tu t'es entraînée pour ce moment.**

On avant sur la pointe des pieds, passant dans le dos des monstres virtuels. Occupés. On aurait pu essayer de les attaquer à la batte dans le dos pour les éliminer mais l'idée ne m'a traversé l'esprit que trop tard. Au moment où justement un "zombie surveillant" hurle et fait de nous la cible immédiate d'une légion de décharnés.

-Sa mère à Merlin sans culotte ! Un Zombie préfet ! Dis-je, oubliant pour un court instant que j'étais physiquement au milieu d'une salle d'arcade entourée de Moldus. Difficile d'imaginer qu'ils aient entendu quoi que ce soit, mais c'est sur que le juron aurait pu sonner étrangement à leurs oreilles.

Mon arme était déjà prête, une rafale courte le réduit au silence le donneur d'alerte. Trop tard ! Nous sommes le centre d'attention d'une vraie meute. Il en sort de partout, même des espèces de tiroirs métalliques supposés abriter des corps.

-Vite Arthur ! Faut aller au monte charge !

Et on se presse ! C'est un vrai enfer. Ça déboule de droite. De gauche. De tout droit. Et on doit progresser tout en  continuant de se défendre.

Un zombie profite d'un de mes rechargement pour m'arriver de côté et me mordre. Ma barre de vie clignote orange un court instant. Je sursaute et crie (Pour le plus grand amusement des spectateurs de notre petit jeu sans doutes.). Arthur m'en débarrasse de quelques balles mais le mal était fait. J'étais à mon tour mordue, adieu le High Score.

On atteint le monte charge. Rien de moins qu'une plateforme large au centre de l'immeuble entourée de grilles métalliques, supposée s'élever au milieu d'une grande cage en acier. Ne cherchez pas à comprendre la logique architecturale des bâtiments dans les jeux videos. Il y'en a pas. Pourquoi des étages vides ? Pourquoi une Morgue ? Pourquoi un escalier de secours et un monte charge qui mène jusqu'à un héliport  ? Vous posez trop de questions. Et de toutes façons Arthur et moi, là, on est trop occupés à se sauver les miches pour s'interroger.

On parvient à s'enfermer dans le monte charge et à activer la montée. Ce qui nous permet de souffler un peu. Recharger. S'injecter chacun une dose de soin (Les moldus croient pas en la magie mais peuvent admettre qu'un perlinpin en seringue peut soigner un bras à moitié arraché à coups de dents. Ils sont mignons.)

Autour de nous, derrière les cages métalliques, quelques zombies se pressent pour essayer de nous atteindre. Ils suivent notre ascension d'un oeil vide. Des bras se tendent pour essayer de nous happer au passage, Arthur et moi nous regroupons dos à dos au centre de la plateforme, nous mettant hors de portée des bras.

Tout est fait pour qu'on sente oppressés et que notre abri n'est que provisoire. Les lumières, les sons, l'ambiance. Flippant vraiment. C'est VRAIMENT parce qu'on sait que c'est un jeu vidéo qu'on hurle pas.

Et c'est alors que au dessus de nous, le ciel semble s'ouvrir. Nous arrivons sur le toit. A l'autre bout du toit, un hélicoptère arrive mais une nuée de gargouilles volantes a pris possession du ciel et nous repère immédiatement. Il va falloir se défendre ! Alors qu'au même moment à notre droite, la porte métallique ouvrant vers les escaliers cède sous les coups d'une nouvelle marée d'assaillants.

-Arthur, faut courir ! Oui. Courir, être plus rapides que la horde, tout en se défendant contre les volants. Si nous ralentissons, nous serons rattrapés. Si nous manquons de vigilance, les volants nous happeront et nous jetteront vers la horde !
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 2 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Arthur Digler, le  Dim 12 Juil - 13:27

Au moment où le zombie préfet se mit à hurler, même si cela ne dura que quelques secondes, c’était trop tard, tout le monde était alerté. Mais hurlement ou pas, les deux joueurs auraient été remarqués puisque le bruit de balle, qui s’enfonça pile dans le cerveau de la créature, résonna dans la morgue. Vite Arthur, vite Arthur, c’était compliqué de sprinter dans des couloirs aussi étroits tout en tentant de se protéger. Lors d’une intersection, la Poufsouffle se fit même mordre et il dut la protéger. Ils continuèrent tout droit et trouvèrent enfin le monte-charge. A l’intérieur, leurs personnages purent souffler un peu et surtout se soigner. C’était satisfaisant de voir sa vie qui remontait doucement dans le vert. Mais ça avait aussi un côté angoissant comme cela se faisait lentement. S’il y avait un problème dans le monte-charge, ils étaient inoffensifs.  

En arrivant sur le toit, Arthur se fit éblouir par la lumière et plissa légèrement les yeux. Au loin, l’hélicoptère se faisait attaquer et à leur droite, une armée de zombie commençaient à plus ou moins courir vers eux. Certains étaient bien plus lents que d’autres. Il fallait courir une fois de plus. Mais cette fois, c’était la dernière ligne droite. Ils se devaient de sprinter le plus rapidement possible tout en protégeant leur hélicoptère et leur vie. Mais comment viser tout en sprintant ? C’était impossible, beaucoup trop compliqué. Soit, ils couraient en direction de leur échappatoire mais ce dernier risquait de se crasher plus qu’autre chose, soit, ils ralentissaient pour viser, mais ils se feraient rapidement déborder par le nombre ahurissant de zombies.  

Il fallait réfléchir et vite, trouver une stratégie au dernier moment pour finir gagnant. *Concentres-toi Arthur, cela t'arrivait tout le temps pendant les matchs de foot.* Oui, mais cela faisait combien de temps qu’il n’en avait pas fait un, officiellement ? Pendant quelques secondes, il pensa prendre Daisy sur son dos. Elle, elle se concentrait pour viser et lui s’occupait de sprinter. Seulement, il se rappela que dans le jeu, ils faisaient exactement la même taille et avaient exactement la même endurance. Cela n’avait pas d’intérêt. Il regarda son inventaire et... Oui... Il avait bien cette bombe, mais c’était risqué. Très risqué car les deux sorciers risquaient de perdre énormément de point de vie. Mais cela permettrait d’éliminer les zombies à terre. Cours Daisy ! Il attrapa la bombe dans sa main et courait derrière elle. Il fallait qu’ils dépassent les créatures à leur droite pour qu’elles soient finalement toute derrière elle. Cours et ne tire pas ! Se contenter de sprinter pour le moment. Il ne cessait de jeter des regards aux goules et lorsqu’il jugea qu’elles étaient assez regroupées, il s’arrêta et envoya la bombe le plus fort possible afin qu’elle atteigne leurs pieds. Oh p*tain, sprint, sprint, sprint ! Est-ce qu’il regrettait cette décision ?  

Non. A l’impact, la bombe explosa, les zombies explosèrent en mille morceaux, l’hélicoptère tanga dans les airs tandis que Daisy et Arthur volèrent sur quelques mètres avant de retomber lourdement au sol, la barre de vie dans le rouge clignotant. Un seul coup et c’était terminé pour eux. Il nous reste que les gargouilles ! Cria le bouclé. Les personnages étaient faibles et essoufflés, rendant la visée encore plus difficile. Ils ne leur restaient que cinquante secondes avant de perdre définitivement la partie. Les créatures étaient mortes, l’engin commençait à atterrir. Trente secondes. Grouille toi... Grogna le lion. Soudain, des hurlements. Encore ? Une nouvelle vague de zombies accouraient vers eux et ils durent fuir, pour la dernière fois. Il n'avait jamais vu un toit d'immeuble aussi grand. Dix secondes. Daisy sauta dans l’hélicoptère, Arthur aussi et ils commençaient à décoller. Des zombies s’accrochèrent aux rampes ce qui manqua de faire tomber le bouclé. Les pieds dans le vide, il se tenait à une ceinture et de son autre main il fut forcé de relâcher son arme qui disparut dans le ciel puis, le compte à rebours atteint le zéro. "Survie réussie".  

Arthur enleva le casque, le posa au sol et s’accroupit. Il reprit sa respiration, prenant conscience qu’il la retenait depuis pas mal de secondes déjà. C’était trop chaud... Dit-il dans un souffle. Quel avait été le niveau de difficulté choisi en début de partie ? Il sourit à son amie et avança son poing vers pour qu’elle tape dedans. Gg DayZ. Y a pas meilleur que nous. Il ignora le regard des spectateurs. Certains riaient, persuadés de faire mieux, mais d’autres étaient légèrement impressionnés par ce qu’ils venaient de voir.


Dernière édition par Arthur Digler le Mar 14 Juil - 18:13, édité 1 fois
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 2 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Daisy Wellington, le  Mar 14 Juil - 13:51

LA échangé avec Arthur


-Haha ouais c'était génial.

Je brofiste Arthur, encore un peu essoufflée et le front en sueur.

-T'es un ouf d'avoir jeté la bombe ! Je savais même pas que tu en avais ramassé une ... C'était une belle partie j'avoue ! Loin d'être un Highscore, j'entends les jeunes moldus commenter et ... je peux pas leur donner entièrement tort dans leurs critiques. Mais disons que pour deux jeunes sorciers dont un qui découvrait complètement le jeu, c'était pas si mal.


Sans imaginer un seul instant que nous sommes épiés par un père indiscret,  on quitte la salle d'arcade. J'ai toujours ma peluche de Pokéfooteux en mains. On maraude un peu dans la foire bondée. Le temps passe vite, très vite ! Il va bientôt être temps d'envisager de se mettre quelque chose sous la dent. Mais ... avant qu'on s'attaque à je ne savais quel fast food ou fish and chips, je tire avec un peu d'insistance la manche d'Arthur pour avoir son attention.


-Hey Tutur ! ... avant qu'on mange quelque chose, ça te dirait pas qu'on essaye ça ? Dis-je en pointant les montagnes russes les plus "terribles" de tout ce que la foire peut avoir à offrir ! Vu comment ça bouge, je me dis qu'il vaut mieux qu'on fasse ça l'estomac vide ! L’adrénaline, toujours à la recherche d’adrénaline ! Pourquoi est-ce qu'on aime tant se faire peur ? La question mérite d'être posée !

Alors ... bien vite on se met à faire la queue pour l'attraction. Autour de nous, dans la file d'attente, d'autres jeunes. Certains sont en couples et sont ... démonstratifs. Au point que ça en est même un peu gênant. Je reste silencieuse, méditative. Et par association d'idée, je finis par poser une question, sortie un peu de tout contexte. Une question personnelle et qui me taraude un peu depuis le début de l'été. Qui fait écho à un malaise sur lequel j'ai encore du mal à mettre des mots.

-Dis Arthur ... comment t'as su toi, que Alio c'était le bon ... ? Pour toi .... ?

Voilà. C'est lâché. Arthur "savait" forcément ce genre de choses, puisqu'il l'a vécu. Et qu'il est plus âgé. Parler de ça avec lui me parait moins malaisant au final qu'essayer d'en parler avec un adulte de mon entourage. Et puis ... il aime les garçons, ça rend du coups la conversation beaucoup moins gênante.

Mon ton était devenu plus sérieux. C'est du "serious talk" dont il est question et j'espère qu'il le sentira.
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 2 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Arthur Digler, le  Mar 14 Juil - 20:59

Est-ce qu’il devrait dire la vérité à Daisy ? Lui avouer que même lui, il ne savait pas qu’il avait ramassé la bombe jusqu’à ce qu’il regarde son inventaire au dernier moment ? La seule fois où il avait looté, c’était lorsqu’ils s’étaient retrouvés face au monstre, dans le hall de l’immeuble. Cela ne pouvait qu’être à ce moment-là. Arthur remit son sac sur le dos et sa casquette sur la tête, prêt à partir retrouver l’air de la mer et le vent rafraichissant. Car, même avec sa chemise ouverte, il crevait de chaud dans la salle d’arcade. C’était comme une délivrance lorsqu’ils se retrouvèrent à l’extérieur. Le bouclé s’étira longuement pour relâcher toute la pression du jeu, puis tourna la tête vers Daisy qui lui tirait la chemise.  

Les montagnes russes. Le lion sourit. Oh que oui il avait envie d’essayer ça. Il commençait à avoir faim, mais cela pouvait attendre. C’était depuis qu’ils étaient arrivés ici qu’il avait envie de monter dans cette attraction. Ils s’y dirigèrent d’un pas rapide, pressés et pendant l’attente, Arthur ne parlait pas. Non. Il se délectait des cris d’effroi des gens qui se trouvaient dans le manège. Il regardait le wagon, prendre des virages serrés et les loopings avec violence. L’excitation et l’adrénaline étaient en train de monter, il le sentait dans son ventre. Il en arriverait presque à sautiller sur place.  

Seulement, il fut coupé dans sa contemplation, par la voix de son amie. Il posa les yeux sur elle, pris de court par cette question et surtout étonné que ce soit elle qui la pose. Pendant quelques secondes, il fut tenté de la taquiner en arborant son éternel sourire en coin. Creuser et poser des questions indiscrètes. Mais cette fois, en voyant le sérieux qu’avait la Poufsouffle, son instinct l’en empêcha. C’était rare, mais c’était apparemment nécessaire. Alors, il fronça légèrement les sourcils, réfléchissant à ce qu’il pouvait bien répondre. Il n’avait jamais été spécialement à l’aise à parler de ses sentiments amoureux. Malheureusement, il n’eut pas le temps de prendre la parole, puisque l’employé vint ouvrir l’accès. Tiens, passe-moi Pyrobut. Il récupéra la peluche que tenait Daisy et la mit en sécurité dans son sac à dos. Ils montèrent tous les deux au deuxième rang et l’homme passa fermer la sécurité sur eux. T’imagines que les moldus font ça sans magie ? Dit-il en chuchotant. S’ils se ratent, on tombe et on crève direct. Aucun Levicorpus pour nous sauver. Il rit puis, au même moment, le véhicule se propulsa. Après le premier virage serré, le lion leva les mains en l’air. Parfois il hurlait d’excitation, d’autres fois il riait, mais il fut cependant contraint de se rattraper à son harnais pendant le looping. C’était difficile de regarder l’horizon pendant l’attraction, mais pendant une montée, le wagon ralentit et ils purent apercevoir une grande partie de Brighton, illuminé par les guirlandes et les lampadaires... Avant de descendre droit vers la mer et de remonter, prendre un dernier virage puis, de complètement s’arrêter. Brusquement.  

En sortant des montagnes russes, le lion était toujours aussi excité. Il rendit le Pokemon à la jeune fille, mit une seconde fois sa casquette sur sa tête en même pas vingt minutes puis, ils cherchèrent où s’asseoir pour se reposer de cette journée. P*tain je suis éclaté. Dit-il en souriant. On va se poser là ? Ils s’installèrent à une table vide et rapidement, un employé vint récupérer leur commande. Arthur prit un hamburger, ainsi qu’un milk-shake. Les deux sorciers donnèrent leur avis, différents, sur l’attraction qu’ils venaient de faire, puis le repas arriva.  

Il croqua un morceau puis se décida enfin à répondre à la question de Daisy. A propos de ta question. Je sais pas si je suis vraiment le mieux placé pour répondre. Il rit légèrement, mais reprit très rapidement son sérieux. Je pense que... Mmh... En vrai. Lio il m’a plu dès que je l’ai rencontré. Mais, fin’, pour moi il me plaisait comme plein de gens me plaisent tu vois. Et je l’ai jamais dragué différemment des autres. Un nouveau croc dans son hamburger. Sauf qu’au fur et à mesure de tout ça, ou que je traînais avec lui... J’étais de plus en plus... Stressé ? Content d’être avec lui ? Arthur était légèrement gêné d’autant se confier, mais si cela pouvait aider la Poufsouffle, il acceptait de le faire. En fait. Il rit. Quand j’ai organisé la soirée cette année dans la salle sur demande, je l’ai invité et j’étais tellement nerveux à l’idée de passer la soirée avec lui que j’ai beaucoup bu. Vraiment. C’est à cette soirée qu’on s’est embrassé. Merci les cocktails.  Et je pense que c’est ça qui a fait que j’ai su que... C’était le “bon”. J’avais déjà chopé d’autres personnes avant lui. Mais j’avais jamais été autant stressé et alcoolisé pour ça. Et j’avais surtout jamais ressenti ce que j’ai ressenti avec lui à ce moment-là. Instant, Arthur confessions. Il n’était même pas certain d’être allé si loin dans ses explications lorsqu’il avait parlé d’Aliocha à Matt. C’était bien plus bref et peut-être plus cru pour rendre le moment plus comique qu’autre chose. Le lion termina son hamburger  et attrapa son milk-shake au chocolat avant d’enfin poser sa question. Pourquoi ? Y a quelqu’un qui te plaît ? Il se permettait de poser la question, après tout ce qu’il venait de lui dire, elle pouvait en retour lui faire confiance.
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 2 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Daisy Wellington, le  Mer 15 Juil - 11:20

On doit embarquer, avant que ma question sérieuse ne puisse être abordée. Je met de côté ma question pour me concentrer sur l'instant présent. Comme je le fais depuis le début de l'été.

- T’imagines que les moldus font ça sans magie ?  S’ils se ratent, on tombe et on crève direct. Aucun Levicorpus pour nous sauver.

Un mince sourire se dessine sur mon visage. Parler de ca au milieu des moldus ne semble pas le déranger. Ca m'amuse. De toutes façons ... au pire ils nous prendront pour deux geeks qui parlent de jeu vidéo.

-Tu sais ... ils font des choses épatantes sans magie ... Ils sont dans l'espace eux. Et depuis longtemps.

Un fait qui m'avait toujours fascinée. Alors non ... j'ai pas peur de tomber de leur attraction. Le système est rodé depuis belle lurette. Les montagnes russes me font au final bien rire. Et je dois vous avouer que je trouve ca ... plutôt gentillet dans le fond.  On ressent le même genre de sensations que sur un balais. Mais en moins intense. En moins "vrai". Et sans avoir le contrôle sur ce qu'on fait.

Oh je m'amuse hein, n'allez pas croire le contraire. C'est plutôt chouette. Je comprend parfaitement que les moldus apprécient les sensations. Mais elles n'ont rien de si extraordinaires pour nous.

-P*tain je suis éclaté.

Haha visiblement si. Pour Arthur c'était extraordinaire. Je ris de bon coeur, joyeuse.

-Il faut trop que je t'apprenne à voler alors. Ou que j'achète une selle amovible. C'est dix fois mieux quand il n'y a pas de rail ! Salto looping, rase motte, accélérations. Ce sont des sensations grisantes !

Alors on s'installe pour manger. Moi qui n'ait qu'un appétit d'oiseau depuis le début de l'été, ce soir, je dévore. A la déception du frisé qui aurait peut être lorgné sur la portion de frites que j'aurais pu laisser ! Et je l'écoute parler. Tout en attaquant avec appetit mon propre menu (Avec frites et tout, la totale, sans oublier l'indispensable cola, mon petit plaisir moldu coupable).

Stressé ? Content d'être avec lui ? Ça fait tellement écho à ce que je sens, je hoche la tête, me figeant un peu. C'est semblable à ce que je vis au point que ca en est troublant. La solution de picoler en revanche me fait grimacer. Non ... c'est pas du tout ce que j'imagine pouvoir faire ...

-Pourquoi ? Y a quelqu’un qui te plaît ?

J'avale difficilement ma bouchée. Oh ce n'est pas qu'il me pose la question qui me met mal à l'aise, mais c'est le soudain pic de nostalgie qui me frappe quand j'y repense avec sérieux. Le lionceau doit sans doutes voir que mon attitude change un peu, que je baisse les yeux.

-Je ... ne suis pas sûre ... C'est comme tu le décris ... Quand on est ensemble, je suis à la fois stressée. Et heureuse. Et ...

Je cherche mes mots, les yeux baissés sur mon coca.

-Elle me manque terriblement ... Je me sens mal sans elle.

Attablé non loin de nous, séparé de notre table par un panneau occultant un homme en chemise hawaienne jaune, sursaute légèrement, répétant pour lui même "Elle ??". Il s'empourpre, parait confus et en renverse le café qu'il avait commandé et auquel il ne semblait pas toucher, se dépêchant ensuite d'utiliser des serviettes en papier pour éponger sa bévue.

Evidemment ... toute concentrée sur ma conversation. Je ne remarque rien. Il n'y a que ce qui se passe ici, entre moi et Arthur, qui existe.
Contenu sponsorisé

Le temps est bon [terminé] - Page 2 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 3

 Le temps est bon [terminé]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.