AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 3 sur 3
Le temps est bon [terminé]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
En ligne

Le temps est bon [terminé] - Page 3 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Daisy Wellington, le  Mer 15 Juil - 11:20

On doit embarquer, avant que ma question sérieuse ne puisse être abordée. Je met de côté ma question pour me concentrer sur l'instant présent. Comme je le fais depuis le début de l'été.

- T’imagines que les moldus font ça sans magie ?  S’ils se ratent, on tombe et on crève direct. Aucun Levicorpus pour nous sauver.

Un mince sourire se dessine sur mon visage. Parler de ca au milieu des moldus ne semble pas le déranger. Ca m'amuse. De toutes façons ... au pire ils nous prendront pour deux geeks qui parlent de jeu vidéo.

-Tu sais ... ils font des choses épatantes sans magie ... Ils sont dans l'espace eux. Et depuis longtemps.

Un fait qui m'avait toujours fascinée. Alors non ... j'ai pas peur de tomber de leur attraction. Le système est rodé depuis belle lurette. Les montagnes russes me font au final bien rire. Et je dois vous avouer que je trouve ca ... plutôt gentillet dans le fond.  On ressent le même genre de sensations que sur un balais. Mais en moins intense. En moins "vrai". Et sans avoir le contrôle sur ce qu'on fait.

Oh je m'amuse hein, n'allez pas croire le contraire. C'est plutôt chouette. Je comprend parfaitement que les moldus apprécient les sensations. Mais elles n'ont rien de si extraordinaires pour nous.

-P*tain je suis éclaté.

Haha visiblement si. Pour Arthur c'était extraordinaire. Je ris de bon coeur, joyeuse.

-Il faut trop que je t'apprenne à voler alors. Ou que j'achète une selle amovible. C'est dix fois mieux quand il n'y a pas de rail ! Salto looping, rase motte, accélérations. Ce sont des sensations grisantes !

Alors on s'installe pour manger. Moi qui n'ait qu'un appétit d'oiseau depuis le début de l'été, ce soir, je dévore. A la déception du frisé qui aurait peut être lorgné sur la portion de frites que j'aurais pu laisser ! Et je l'écoute parler. Tout en attaquant avec appetit mon propre menu (Avec frites et tout, la totale, sans oublier l'indispensable cola, mon petit plaisir moldu coupable).

Stressé ? Content d'être avec lui ? Ça fait tellement écho à ce que je sens, je hoche la tête, me figeant un peu. C'est semblable à ce que je vis au point que ca en est troublant. La solution de picoler en revanche me fait grimacer. Non ... c'est pas du tout ce que j'imagine pouvoir faire ...

-Pourquoi ? Y a quelqu’un qui te plaît ?

J'avale difficilement ma bouchée. Oh ce n'est pas qu'il me pose la question qui me met mal à l'aise, mais c'est le soudain pic de nostalgie qui me frappe quand j'y repense avec sérieux. Le lionceau doit sans doutes voir que mon attitude change un peu, que je baisse les yeux.

-Je ... ne suis pas sûre ... C'est comme tu le décris ... Quand on est ensemble, je suis à la fois stressée. Et heureuse. Et ...

Je cherche mes mots, les yeux baissés sur mon coca.

-Elle me manque terriblement ... Je me sens mal sans elle.

Attablé non loin de nous, séparé de notre table par un panneau occultant un homme en chemise hawaienne jaune, sursaute légèrement, répétant pour lui même "Elle ??". Il s'empourpre, parait confus et en renverse le café qu'il avait commandé et auquel il ne semblait pas toucher, se dépêchant ensuite d'utiliser des serviettes en papier pour éponger sa bévue.

Evidemment ... toute concentrée sur ma conversation. Je ne remarque rien. Il n'y a que ce qui se passe ici, entre moi et Arthur, qui existe.
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 3 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Arthur Digler, le  Jeu 16 Juil - 20:45

Arthur entama son milk-shake avec un sourire léger aux lèvres. Il regardait Daisy avec douceur, alors qu’elle, elle gardait son regard rivé vers sa boisson. Honteuse ? Mal à l’aise ? Gênée car elle était attirée par une fille ? Il s’avança sur sa chaise pour poser sa main sur la tête de son amie et lui ébouriffer doucement les cheveux. Il appréciait énormément la Poufsouffle, ça le touchait de la voir dans cet état-là. Il n’aimait pas la savoir triste. Et au-delà de ça, si elle était en train de tomber amoureuse, c’était une bonne chose. Enfin, si de l’autre côté les sentiments étaient réciproques bien évidemment. Le lion comprenait totalement sa nervosité et donc sa question de base. Il n’avait eu personne à qui poser cette question et d’ailleurs, même s’il l’avait eue, cette personne, il ne l’aurait certainement pas fait. Trop secret sur ses sentiments amoureux, même si aujourd’hui il se dévoilait un peu plus à quelqu’un d’autre qu’Aliocha. Pendant plusieurs semaines, même avec son copain il avait été mal à l’aise. L’impression de pas être à sa hauteur ou de ne pas pouvoir être en couple. Le bouclé qui avait tant confiance en lui, s’était retrouvé à douter de lui-même.  

Si Daisy avait besoin d’être conseillée ou rassurée il était là pour elle. Pourquoi est-ce que tu vas pas la voir alors ? C’était une question toute bête et toute simple. L’avantage que ce soit une fille, c’est que tes parents devraient être moins chiants pour elle qu’avec moi. Logique. Ce n’était pas un garçon de seize ans, traînant avec une fille de treize ans, dont ils ignoraient tout de son existence. Ils sont pas obligés de savoir que... Il prit une gorgée de son milk-shake, réfléchissant à ses mots. C’est peut-être plus qu’une amie. D’ailleurs, qui pouvait bien être cette amie ? Il se retenait de poser sa question car ce n’était que par pure curiosité et ce n’était pas le plus important finalement. Il pensait bien à Lilith, mais cela lui paraissait peu probable. Cette fille était, il supposait, l’équivalent de ce qu’était Le Deliers pour lui. Et pas une seule fois dans sa vie, Arthur avait été attiré par Matt, il l’avait toujours considéré comme son meilleur pote.
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 3 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Daisy Wellington, le  Dim 19 Juil - 13:30

-Pourquoi est-ce que tu vas pas la voir alors ?

-Beeen ... je baisse le nez et joue avec ma paille. Je touille à vide dans mon gobelet rempli de glaçons. Je sais pas ... j'ai la trouille ... ? Mais avant que je puisse lui répondre, il enchaîne.

-L’avantage que ce soit une fille, c’est que tes parents devraient être moins chiants pour elle qu’avec moi (...) Ils sont pas obligés de savoir que... C’est peut-être plus qu’une amie.

J'ai un léger rire. Mais un rire un peu gêné quand même. Ça me fais bizarre de l'entendre. "C'est peut-être plus qu'une amie". Whoah ... m*rde. Tout ça est si compliqué en fait. Je le soupçonnais pas avant que ça m'arrive. Je me suis tellement moquée d'eux tous. Matt, Gisèle, Arthur, Jennifer ... tous empêtrés dans des histoires qui leur donnaient l'air bêtes au possible. De tous les "grands" dont je suis proche il y a que Cassie et Awanne qui avaient l'air "normales".

-Oh tu sais ... j'pense juste que mon père s'en fait un peu trop pour moi.

Au même moment notre voisin de table avale d'un trait ce qui lui restait de café, chaud à s'en ébouillanter, ce qui lui arrache une vilaine grimace. On l'entend hoqueter de surprise et se relever rapidement. Je ne tourne la tête que pour voir une silhouette en chemise hawaienne jaune quitter les lieux avec une certaine précipitation. What ? Attends, c'était mon père ou bien j'ai halluciné ? Je prend deux secondes pour regarder vers la sortie, l'air incertaine. Et je finis par revenir à mon voisin, l'air un peu perturbée.

-Déso ... j'étais dans la lune.
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 3 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Arthur Digler, le  Dim 16 Aoû - 23:56

C’était presque attendrissant de voir Daisy dans cet état. Non, en fait, ça l’était complètement. Si la situation avait été plus légère, sûr et certain qu’il l’aurait taquiné mais là, même pas il y penserait. Il ricana. Mes parents étaient toujours sur mon dos avant. Je compatis DayZ. Ils le sont toujours d’ailleurs. Enfin. Ils aimeraient. Il fit un clin d’œil à son amie et ajouta : Rebelle toi, c’est la solution. Arthur, une bonne influence ? Jamais.

Le jeune lion termina son milk-shake, attendant patiemment que la Poufsouffle reprenne la parole, mais elle paraissait maintenant concentrée sur autre chose. Ou quelqu’un ? Il tourna la tête dans la même direction qu’elle, mais rien ne lui paressait suspect. De toute façon, il y avait bien trop de monde encore.

Lorsqu’elle s’excusa, il lui ébouriffa les cheveux et se leva. T’inquiète. Bon, on va chez toi ? Ils prirent la direction de la sortie du parc d'attraction, puis soudain, Arthur s’arrêta et pointa du doigt la jeune fille. Hors de question de passer la nuit à lire Sorcière Magazine par contre. Il n’était pas là pour faire une soirée pyjama clichée. Mais encore fallait-il qu'en allant chez les Wellington ils puissent être rien que tous les deux dans une pièce fermée. Au fait, c’est quoi le prénom de l’« heureuse élue » ? Demanda-t-il curieux, en mettant les mains dans ses poches.
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 3 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Daisy Wellington, le  Lun 17 Aoû - 16:54

-C'est parce que toi t'es un glandeur Dis-je en plissant le museau avec un demi-sourire. Une petite vanne gentille pour dissiper un peu la "tension" que je ressentais en parlant de tout ça. En vérité ... Je suis plutôt mal placée pour critiquer Arthur de ce point de vue. Je suis pas une flèche en classe non plus ... La différence c'est peut-être que je l'assume moins, en tout cas pas en face des profs ni de mes parents. Et j'ai par chance quelques "points forts" dans des matières qui me branchent vraiment et pour lesquelles je ne compte pas mes efforts. Je n'ai jamais trop senti cette passion chez le lionceau pour une quelconque matière. Tout ce qui demande de l'effort semble le gonfler.

Je me sens pas trop l'âme d'une rebelle nan ... Skateuse, glandeuse, tire-au-flanc, bête à manger du foin, touriste ... peut-être. Mais si mes parents me disent "niet" quand je veux quelque chose, j'ai tendance à m'écraser. Pareil quand il s'agit d'un prof. (Encore plus je dirais !). Quand je fais des coups, c'est en douce. En essayant d'éviter de me faire pincer.

Bref ... je reste là quelques secondes à méditer sur ses paroles. Il me tire de mes pensées en m'ébouriffant les cheveux. Un geste que je le laisse faire depuis longtemps et que je finis par apprécier. Il semble décidé à bouger. C'est vrai que .. il est tard. J'ai pas vu le temps passer. La journée a été top, vraiment. Alors je hoche.

-Ouais.  Je suis sûre que mon père doit faire les cent pas en attendant qu'on rentre. Ils doivent être impatients de te rencontrer. Je parais amusée. Ils t'ont réservé une place sur le clic clac dans le salon je crois. Ouais, j'aurais pas imaginé mon père laisser un gars dormir dans ma chambre. Aussi inoffensif soit-il pour la gente féminine ...  (C'est du moins ce dont je suis intimement persuadée. J'avais Gay-zoné le pauvre Arthur depuis un moment, sans penser à mal. Limite je pourrais me déshabiller devant lui sans plus d'émotions que quand je le fais dans les vestiaires de quid devant les filles de mon équipe. C'est dire.)

Alors on se met en route vers la sortie de la foire. J'ai un léger rire lorsqu'il me lance : Hors de question de passer la nuit à lire Sorcière Magazine par contre.

-Okay okay, on trouvera un compromis. Je te ferai écouter mon métal, tu me feras écouter ton rap. Deal ? Et puis tu me montreras la réponse de tes potes français. Ils ont du halluciner.

-Au fait, c’est quoi le prénom de l’« heureuse élue » ?

La question me fait tiquer. Pourquoi ? Pourquoi ressentir cette gêne et cette pudeur ? C'est idiot dans le fond. Peut-être parce que l'avouer à quelqu'un d'autre alors que je viens à peine de me l'avouer à moi même me fait bizarre ? Peut être parce que j'ai peur qu'on pense que j'étais trop jeune pour ressentir ça ... ? Ou des conséquences si je finis par me manger un râteau ... au bout du compte ?

L'air avait commencé à rafraîchir. Je me frotte un instant le bras avant de faire le grand aveu.

-C'est Autumn ...

J'échange un regard concerné avec lui. Je vois bien que ma réponse ne semble pas réellement le surprendre. Mon tout premier crush ... Je crois que jamais avant je n'avais regardé personne de cette façon. Ni filles. Ni gars. Juste elle.

On arrive rapidement aux pieds de l'appartement. Il est littéralement à un jet de pierre, en front de mer avec vue sur toute la plage et la foire. Je lève le nez et vois la silhouette de mes deux parents accoudés au balcon de notre location de vacances. Mon père esquisse un salut malhabile de loin, a mi chemin entre la surprise de nous voir et l'embarras. Qu'est-ce qui peut bien encore traîner dans sa tête ? Est-ce que notre arrivée interrompt une discussion qu'ils avaient ? Papa a toujours été un sacré excentrique dans son genre. Ma mère qui lui tenait le bras nous salue avec plus de naturel, souriante.

-Tiens regarde là haut. C'est eux mes parents. Regarde ils font signe. Papa est super fier de sa chemise hawaïenne, si tu veux marquer des points tu sais quoi faire ...

Trois étages à monter et on se retrouvera devant la porte de l'appartement.

Je tourne un regard amusé vers Arthur.

-T'attends pas à un palace ! Il y a juste ce qu'il faut pour passer des vacances. Tout est moldu à l'intérieur ... Au moins il y a la télé ! Allez viens.
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 3 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Arthur Digler, le  Mer 19 Aoû - 1:27

Levant un sourcil, Arthur posa un regard curieux sur Daisy. Ah oui ? Ils étaient réellement impatients de le rencontrer ? Tu leur as raconté quoi sur moi ? Demanda-t-il avec un sourire en coin. Comment est-ce qu’on le décrivait ? Il avait déjà entendu Aliocha lui dire qu’il lui trouvait un côté bad-boy, ce que le bouclé n’avait pas spécialement compris. Cependant, il se définissait parfaitement comme un glandeur. Mais il y avait de grande chance pour que la jeune Wellington ait préféré taire cette information à ses parents.  

Raaah... Il allait devoir se taper le clic-clac du salon. Au fond, ce n’était pas très étonnant. Mais quand même, il avait eu l’infime espoir de pouvoir dormir autre part que dans le salon, loin de Daisy. Car s’il ne voulait pas passer sa nuit à lire Sorcière Magazine, ils pouvaient tout à fait avoir d’autres projets. Un pauvre matelas, par terre, dans la chambre de la jeune fille aurait parfaitement fait l’affaire. Dis-moi que t’as pas de couvre-feu au moins ? Vous imaginez sinon ? Le bouclé était effrayé à l’idée de devoir se séparer de son amie, tôt dans la soirée, alors qu’il dormait chez elle. Déjà qu’il n’avait pas l’habitude de se coucher tôt... Deal. Répondit-il en serrant la main de la Poufsouffle avant de remettre la sienne dans sa poche. Il ricana. Son téléphone était dans son sac, mais lui aussi avait hâte de voir la réponse de ses potes. Ils n’avaient pas dû être étonnés de voir une fille, mais certainement qu’ils avaient été surpris par l’écriture et l’âge de Daisy.  

Lorsque le prénom d’Autumn fut prononcé, Arthur préféra rester silencieux. Il était légèrement surpris puisqu’il pensait que les deux jeunes filles partageaient une relation du même type que lui avec Le Deliers et en même temps, cela ne l’étonnait pas, c’était plutôt logique. Les autres filles de l’entourage de Daisy étaient toutes plus âgées. Tout comme elle, il se demandait dorénavant si Lilith partageait les mêmes sentiments que son amie. Il croisait les doigts pour son amie, pour qu’elle ne souffre pas.  

Alors qu’ils s’approchèrent de l’immeuble, le lion leva le regard vers les parents Wellington qui les saluaient. Il plissa les yeux, les observant avec plus d’attention. J’ai l’impression d’avoir déjà vu sa chemise quelque part. Annonça le bouclé avant de hausser les épaules nonchalamment. Sûrement dans un magasin. Les escaliers montés, ils s’arrêtèrent peu de temps dans les couloirs et Arthur sourit en apprenant la présence d’une télévision. Nice, j’espère que tes parents aiment le foot.  

Puis sans plus attendre, il repositionna sa casquette sur la tête afin qu’elle soit bien droite, puis prit l’initiative d’ouvrir la porte de l’appartement. Cool. Chuchota-t-il. C’est sympa ici. Le jeune homme fit encore quelques pas à l’intérieur, découvrant les lieux avant de s’arrêter net, face aux parents de Daisy. Bonjour madame, monsieur. Il osa même leur proposer une poignée de main en sortant les siennes de ses poches. Arthur Digler. Enchanté de vous rencontrer. Il savait bien se présenter, n’est-ce pas ? Cool votre chemise. Il apprenait bien, n’est-ce pas ? On a presque la même ! Dit-il en baissant rapidement les yeux vers son propre vêtement qu’il portait tout de même complètement différemment puisque ses boutons n’étaient pas fermés. Il s’écarta de deux pas pour faire aussi face à Daisy. Les parents Wellington étaient-ils adeptes du “on enlève la casquette lorqu’on est à l’intérieur !” ?  Car le lion non. Il enleva cependant les lunettes de soleil de son nez et posa son sac à dos à ses pieds.
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 3 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Daisy Wellington, le  Mer 19 Aoû - 11:08

Tu leur as raconté quoi sur moi ?

J'ai un léger rire.

-La base, la base ! Ça fait depuis la première année que je leur parle de toi et Matt. Qu'on joue au foot et tout. Et dernièrement ... ils ont forcément appris que tu étais "le prez" doublé de "mister légende" !

Mais je rajoute, me rapprochant de lui sur un ton de fausse confidence.

-Mais j'ai peut être oublié de leur parler de Gaston, des trois balais et de tes résultats en cours ... !

-Dis-moi que t’as pas de couvre-feu au moins ? Bonne question ça. Est-ce que j'ai un couvre feu ... ? Je crois pas ... c'est les vacances, je peux bien me coucher à l'heure que je veux, non ?

-J'pense pas ! On pourra traîner un peu je pense. Tant que t'arrives à te lever pour prendre ton train demain matin ça devrait aller ... Ouais et je pense que je lui dirais au revoir depuis la porte de l'appart si je suis trop décalquée ... et je retournerai me pieuter.

La remarque de Arthur sur la chemise de mon père me fait décrocher un sourire en coin.

-Je crois pas nan ... Il y'en a pas deux des chemises comme la sienne. Il y a veillé, c'est lui qui a tout changé avec sa magie ... les couleurs, les formes ... tout ! Lee foot ? Je suis pas trop sûre que mes parents aiment non. Même le Quid c'est pas trop ça. Il y a que mon grand-père qui s'y interesse. Celui qui m'a donné mon balais, tu t'en souviens ?


Nous passons la porte du petit appartement. Comme promis, il n'y avait pas de miracles. Un petit appartement moldu de bord de mer. Juste assez pour y dormir, ranger des vêtements de voyage et y vivre avec une intimité très relative.

Mes deux parents nous attendent bien sûr, après le petit couloir qui sert d'entrée à l'appartement. C'est comme souvent ma mère qui a le premier mot. (Elle a souvent aussi le dernier). Elle tend vers lui une main fine pour serrer celle proposée par mon ami.

-Bonjour Arthur ! Nous nous rencontrons enfin. Bienvenu. Vous avez passé une bonne journée ? Comme à son habitude, ma mère est élégante, même dans ses "simples" vêtements de vacances. Très grande (Je ne suis pas sûre que Arthur la dépasse ? Ou alors de peu.), blonde comme moi, elle adresse au nouveau venu un sourire chaleureux que je sais sincère. Sans que son regard paraisse insistant, elle détaille des pieds à la tête le nouveau venu. A force de longtemps la connaître, je remarque qu'elle s'arrête sur quelques détails. La casquette. Le sac au sol. La chemise ouverte. Le piercing d'oreille. Mais ça ne l'empêche pas de sourire quand c'est au tour de son mari de serrer la main du Lionceau.

Papa parait bizarre, encore plus que d'habitude. Il affiche à Arthur un sourire que je lui connais bien. Un sourire chaleureux et communicatif mais avec un soupçon de "j'ai fait une bêtise et tu ne le sais pas encore" caché derrière. Il prend la main de Arthur avec les deux siennes et la secoue avec vigueur. Encore plus grand que ma mère, il porte sa bien fameuse chemise, une paire de tongs (Merlin merci, il a décidé de ne pas mettre ses crocs mauves aujourd'hui) et un bermuda moins tape-à-l'oeil (difficile de faire plus tape à l'oeil que sa chemise de toutes façons ...). Il baisse leur visiteur un regard chaleureux. (Oui, papa est très grand. Mince mais il avoisine facile les deux mètres.)

-Hey salut. Heu... mon pote ? Ca gaze ? Tu peux m'appeler John si tu veux.  

Papa est du genre adorable malgré son excentricité. Mais il est aussi du genre à en faire trop. Là il essaye de se la jouer décontract  et ça tourne un chouilla ringard. Quand Arthur le complimente sur sa chemise son sourire s’élargit. Le compliment fait mouche. Il regarde un instant leurs deux chemises.

-Tu as raison ! Presque la même ! Entres, restes pas là. Daisy nous a beaucoup parlé de toi tu sais

Je suis surprise que papa se la joue aussi cool avec lui. Aux dernières nouvelles il imaginait Arthur à deux doigts de violer sa fille. Et voilà qu'il l’entraînait vers le salon en lui passant un bras autour des épaules. J'échange un regard incertain avec ma mère. Ses yeux trahissent une lueur d'amusement mais ... impossible d'en savoir plus. Bon. C'est zarb.

Je répond quand même à sa question.

-On est allés à la plage. Puis on a été à la fête foraine, c'était cool. On a fait le train fantôme, l'arcade, les montagnes Russes. Elle sourit gentiment en entendant mes explications enthousiastes. Me voir de bonne humeur semble lui faire plaisir. Il faut dire qu'entre les cours particuliers et ces derniers temps où je me renfermais un peu sur moi même à cause de mes sentiments, je n'avais pas été particulièrement joyeuse dernièrement.

On se retrouve du coups bien vite entraînés vers le salon, qui est la seule vraie pièce à vivre de l'appart. (La table à manger y est aussi). La télévision est allumée en fond sonore, sur une émission de variété moldue quelconque. Ils montrent des scènes de vie de moldus plus ou moins célèbres (c'est forcément des scènes vraies puisque c'est la télé, hein ?) présentées par un animateur en costume aux dents d'un blanc éclatant. Pourtant, ce n'est pas l'appareil moldu qui est au centre de l'attention mais bien leur visiteur d'un soir.

Au moins trois fois, on nous demande si on a bien mangé et si on ne veut rien ? On finit malgré tout par avoir une assiette de cookies et un verre de lait posés devant nous. Mon père pose toutes sortes de question sur Arthur. Ses matières préférées ? Comment va l'école ? Comment se passent ses vacances ? Il ose même parler football un court instant, en demandant quelle est son équipe préférée et comment elle s'en sortait cette année. Bref, il fait des efforts pour s'intéresser à lui et le mettre à l'aise, sans que ça semble être l'inquisition comme je m'y attendais.

Bon ... au bout d'un moment, les sujets s'épuisent. On continue de regarder un moment l'émission moldue débile. La famille se passionne particulièrement lors des pages de publicités, commentant chaque produit présenté et discutant des fois de leur usage. Ma famille est assez proche des moldus, les fréquentant parce qu'ils tiennent un commerce au milieu d'eux et vivent dans un village anglais où ils donnent chaque jour le change (Avec plus ou moins de brio. On reste "la famille zarb" du village ... depuis des générations).

On connait donc assez bien les moldus mais pas au point de savoir et comprendre tous leurs petits secrets. Comme les performances fabuleuses de ce nouveau rasoir électrique 5 lames ergonomiques à tête pivotante amovible dont la démonstration sur le menton d'un acteur semble épater mon père. Même la magie n'arrive pas à ce résultat en un seul passage ! dit-il (Je ne peux que le croire). De fait, ça semble surprenant. Les joues hirsutes de l'homme de la publicité semblent aussi lisses qu'une peau de bébé, en un simple geste dénué d'effort. Ma mère quant à elle se contente de sortir des aquarelles et de continuer un dessin qu'elle avait entamé, un peu plus distante, posée sur la table du salon. C'est son "petit hobby des vacances", ça ne lui arrive pas si souvent de les sortir. Nos vacances à Brighton sont une occasion.

Ce n'est qu'après avoir glandé un bon moment devant la télé que mon père se décide à aller se coucher, bien vite accompagné par ma mère. Ils disparaissent dans leur chambre non sans nous avoir lancé pour recommandation.

-Bonne nuit tous les deux. Veillez pas trop tard, hmm  ? Un étrange sourire flotte sur ses lèvres. Le même que j’aperçois des fois orner le coin des lèvres du moine gras lorsqu'il s'adresse à nous. Il sait que la consigne ne sera qu'à moitié respectée mais cela lui offrira l'occasion de nous lancer un joyeux "je vous l'avais bien dit !" demain matin quand on devra se lever pour raccompagner mon ami à son train. Je trouve sa réaction étrange ... je pensais qu'il se méfierait davantage de m'imaginer traîner avec Arthur. Décidément, il continuera de toujours me surprendre je crois.
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le temps est bon [terminé] - Page 3 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Arthur Digler, le  Jeu 27 Aoû - 22:43

La pression ? Non, jamais. Arthur était parfaitement serein face aux parents de Daisy et il avait complètement raison ! Le courant passait déjà à merveille. Il hocha la tête et agrémenta son geste par un : c’était super, avant de se faire malmener la main par le père de famille... ou plutôt John. Ça roule et vous ? John ça me va très bien. Alors que les deux hommes se dirigeaint vers ce qu’ils semblaient être la salle à manger, bras dessus, bras dessous, le lion en rajouta une couche : Mais la vôtre est carrément plus jolie que la mienne John ! Bon, ce n’était pas ce qu’il pensait réellement, mais ça l’amusait de flatter le père de Daisy qui se retrouvait être bien plus sympathique que ce qu’il avait eu vent. Matt avait des soucis à se faire, il allait bientôt être délogé de sa place de numéro un.

Le but après le repas ? Continuer à charmer papa Wellington ! Est-ce qu’il mentait ? Non, il arrangeait seulement la vérité à son avantage. Ses matières préférées ? Celles où il excellait malgré lui. L’école ? Toujours au-dessus de l’acceptable ! (Oui, il ne parla pas des potions ni même de la botanique). Ses vacances ? Comment ne pas passer des merveilleuses vacances lorsqu’il partait dans quelques jours dans sa ville natale pour voir ses adorables grands-parents ? Puis forcément, quand John le lança sur le football, Arthur ne put quasiment pas s’arrêter, vantant les mérites de Toulouse, vantant ses propres exploits dans son ancien club et osa même parler de son rêve devenu impossible à réaliser suite à son entrée à l’école de magie. Un moment triste, qui le rendit nostalgique pendant quelques secondes puis les voilà tous très concentrés devant les publicités. Arthur qui, nonobstant son père sorcier, avait grandi quasiment comme un moldu, souriait face aux réactions de la famille de sang-pur.

Le lion n’avait pas d’aversion spécifique pour les parents en général, mais globalement, il préférait tout de même quand ils étaient loin de lui, alors après leur avoir souhaité bonne nuit, il se tourna vers son amie avec un sourire aux lèvres. Tiens, qu’on oublie pas ! Dit-il en ouvrant son sac et en lui redonnant la peluche qu’il lui avait offert. Il vérifia ensuite s’il n’avait pas reçu quelques messages la part de ses potes. Le groupe de discussion était composé de quatre autres garçons et tous avaient eu des réactions assez similaires. Des remarques boeufs et à tendance sexuelle. Arthur prit quand même la peine de tout traduire à Daisy et de lui expliquer qu’il ne leur avait toujours pas dit qu’il était en couple avec un garçon. Suite à ça, il écouta avec curiosité les goûts musicaux de la jeune fille, puis lui présenta les siens. Entre discussions et musiques, ils restèrent éveillés tardivement. En fait, le lion préféra même faire nuit blanche. Lorsque la jeune fille s’endormit, il restait une heure avant que le réveille sonne pour qu’il aille prendre son train. Dormir si peu de temps aurait été critique, le plus intelligent été de rester actif et de se coucher une fois chez lui, dans son lit.

C’était très discrètement que le garçon partit, en veillant tout de même a laisser un petit mot à son amie “Merci pour cette journée DayZ. Va voir Autumn !”.

Je clôture ici :kiss:
Contenu sponsorisé

Le temps est bon [terminé] - Page 3 Empty
Re: Le temps est bon [terminé]
Contenu sponsorisé, le  

Page 3 sur 3

 Le temps est bon [terminé]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.