AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques
Page 10 sur 10
Le comptoir
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
Morgana Wilson
Gryffondor
Gryffondor
En ligne

Le comptoir - Page 10 Empty
Re: Le comptoir
Morgana Wilson, le  Mer 1 Juil 2020 - 20:04

Dépenser son argent pour les nulsSaison 31--Printemps
Suite directe de ce RP

Le joaillier s'était mis à faire le croquis, basé sur ma description du bijou. En plus de son dessin, il me présentait toutes les options qui m'étaient disponibles, ainsi que les avantages et inconvénient de chaque matériaux.

J'étais assez silencieuse, je faisais un tri des informations dans ma tête. Mettant de côté les oui, les non, les peut-être.

"Qu’en pensez vous?" Me dit le créateur de bijoux après mes quelques minutes de réflexions.

Je jeta un coup d’œil au dessin que Dragomir me montrait. J'hochais la tête, impressionnée.

-C'est exactement ce que j'avais en tête. Dis-je, le sourire aux lèvres. Je ne m'y connais pas très bien en bijoux, mais je pense que la combinaison d'un alliage argent-platine comme matériaux principal et du tungstène pour les détails noirs serait le "mieux".

Peu importait le prix, je pouvais bien dépenser quelques Gallions pour Arthur.

- Vous pensez que ça me reviendrait à quel prix ?

La question se posait tout de même, je n'avais peut-être pas prévu assez d'argent !
:copyright:️ DABEILLE
Dragomir Orton
Dragomir Orton
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le comptoir - Page 10 Empty
Re: Le comptoir
Dragomir Orton, le  Mar 7 Juil 2020 - 13:55



Réponse à Morgana Wilson


Le choix des matériaux était fait. L'hésitation de sa cliente était légitime. un bijoux a offrir est bien plus complexe à créer qu'un simple bouquet. Dragomir rangea donc son croquis avec un sourire.

C'est parfait! Je pense l'avoir terminée d'ici deux semaines, trois peut êtres car j'ai une grosse commande en cours. Quand au prix il faudrait que je regarde le registre. Velux! Apporte moi...

CRAC en quelques secondes un elfe de maison se matérialisa avec un épais grimoire dans les bras. Dragomir le remercia avant de tapoter le livre de sa baguette. Celui ci flotta devant lui, il pu le feuilleter à loisir.

Le platine est un métal assez onéreux et le tungstène est pour ainsi dire, hors de prix. Je pense que les matériaux tourneront autour de neuf gallions. J'y ajoute trois gallions de conception.

Le français replia le registre et se releva avec précaution, pliant manuellement son genou droit. Il ramassa sa canne et hésita à revenir au comptoir.

Peut être vaut il mieux que je vous encaisse ici... Pourriez vous me donner votre adresse afin que je vous livre le bijoux une fois créé? Vous désirez un thé ou un café? Une boisson chaude peut être un bel alibi pour votre éloignement.

Achats:
 



Réponse à Eileen I. Hilswood


Notant l'adresse de sa cliente. Dragomir fut soulagé d'apprendre qu'elle n'habitait pas loin. En ces temps troublés les rues n'étaient pas sures. Et même si Naereck ou Velux pouvait le faire transplaner n'importe où, il restait un simple vendeur avec une main et un genou en moins. N'importe qui aurait pu voler la rivière et il ne se le serait jamais pardonné. Le choix du nom était crucial. La plupart du temps, Dragomir laissait son menu travail sans nom. Les œuvres nommées étaient les grandes commandes et les bijoux du mois. mais cette rivière méritait un nom à part, un nom sacré.

L'Indomptable ?

L'esprit de Dragomir chassa cette possibilité comme une mouche qui importune. Cela ne collait pas. Un nom d'elfinesse peut être? Tinuviel ou Belfalas? Beaucoup trop pompeux. Une métaphore?

Astéria, la nuit étoilée.

Loués soient les dieux grecs qui, une fois de plus, inspirent créateurs et acheteurs. Dragomir hocha la tête avec un grand sourire.

Un nom magnifique. Cela pose t'il problème si je signe la création? Une griffe au niveau du fermoir, très petite.

Le compliment de sa cliente lui vint droit au coeur.

Je suis très touché, merci. Je peut vous retourner le compliment, ma baguette est une de vos créations il me semble.


Dragomir montra Créatrice. Il passa amoureusement ses doigts sur le bois de chêne blanc, s'immaginant sentir le crin d'Abraxan à l'inteieur. Admirant une fois encore la poignée en corail incrustée de rhodochrosite et d'ambre jaune.

Je me sert de ma première baguette dans la vie de tout les jours. Mais c'est avec celle ci que je crée mes oeuvres. Le fruit de votre travail servant à créer votre bijoux. J'y vois une forme de remerciement.
Morgana Wilson
Morgana Wilson
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le comptoir - Page 10 Empty
Re: Le comptoir
Morgana Wilson, le  Jeu 9 Juil 2020 - 22:01

Dépenser son argent pour les nulsSaison 31--Printemps
Suite directe de ce RP

Le cadeau de mon ami prendrait du temps à arriver, mais d'après le dessin que je venais de voir, ça en valait totalement la peine.

- D'accord ! Dis-je avant que la question du prix ne vienne.

Velux, l'elfe de maison, me fit sursauter, je ne m'attendais pas à ce qu'il arrive avant que le joaillier ai terminé sa phrase. Ça c'était de l'efficacité !

J'hochais la tête, on pouvait voir un sourire s'étirer sur mon visage. J'avais prévu suffisamment d'argent, même trop, si ce n'était pas ridicule, je me serrerais bien la main.

- Oui ce serait sans doute le mieux ! Dis-je en farfouillant dans mon sac à la recherche de ma bourse. En ce qui concerne l'adresse, nous sommes toujours à Poudlard ! Donc je comprendrais si vous préfériez que je passe chercher le bijou ici, ça ne me poserait aucun soucis !

Une boisson chaude ? Et bien il fallait avouer que l'alibi était idéal, je n'aurais qu'à dire au lion que malgré toutes mes recherches, je n'ai pas trouvé le cadeau idéal. Puis BOUM surprise, au moment ou il s'y attendrait le moins. J'allais devoir compter sur mon jeu d'actrice en partant de la boutique.

- Un thé ne serait pas de refus, merci ! Dis-je reconnaissante. Le vendeur avait même le moyen de me couvrir, j'allais revenir aux Halles c'était certain ! J'eus un moment de doute, ne sachant pas si je devais ajouter de l'argent pour la boisson également. "Je verrai bien" me dis-je alors que je comptais les 12 Gallions. Je demanderai au jeune homme si je lui dois quelque chose pour le thé au moment venu.
:copyright:️ DABEILLE
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le comptoir - Page 10 Empty
Re: Le comptoir
Arthur Digler, le  Mer 29 Juil 2020 - 14:13

Finalement, si au début il pensait écouter les explications par pure gentillesse, il s'était trompé et avait bien fait puisque ce n’était pas si intuitif que ça. Il fallait d’abord remonter une sorte de mécanisme dont il ne connaissait pas le nom, il fallait utiliser une manivelle, bref. Il avait tout retenu, mais n’aurait pas su faire ça dès le départ, tout seul. Il désespérait quand même intérieurement de voir le monde des sorciers toujours vivre dans l’ancien temps alors qu’avec son téléphone il ne suffisait que d’appuyer sur un bouton pour écouter la musique, soit sur ses écouteurs sans fil, soit directement sur l’appareil. Pourquoi est-ce que les deux mondes ne collaboraient toujours pas ensemble ? Il sourit à la vendeuse. Ok c’est bon j’ai tout compris ! Merci beaucoup.  

Le lion récupéra ses affaires et s’approcha de la jolie rousse qui était toujours avec le vendeur. Tu as ce qu’il te faut ? On y va ? Les deux adolescents avaient encore des choses à faire et Arthur en avait marre d’être à l’intérieur. Il n’avait qu’une hâte : montrer ses lieux Londoniens préférés à Morgana.
Adonis Evans
Adonis Evans
Auror en formation
Auror en formation
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane


Le comptoir - Page 10 Empty
Re: Le comptoir
Adonis Evans, le  Ven 7 Aoû 2020 - 18:30

Saison 32 - été
   Glisse, glisse sur le sol des Halles.

   Des babioles à droite, à gauche, l’angelot serpentait entre les rayons du bazar. Les corps le croisaient, les yeux le fixaient, sans qu’il n’y fît réellement attention. Une douce effluve sucrée s’échappait de son cou à nu en cette journée estivale. Un nectar que l’on pouvait suivre à la trace. Attraction, attraction, qui saura y résister ?

   Au détour d’un présentoir, il saisit avec souplesse la précieuse paire. D’un mouvement du poignet, il en sortit l’étiquette. La taille était adéquate, que demander de mieux ? Les pupilles lagon inspectèrent rapidement l’objet immaculé, le cuir neuf brillant, les coutures faites avec soin. Inutile de perdre plus de temps, Adonis s’échappa. Le retour des regards, des messes-basses. Depuis quand n’était-il pas sorti de la sorte ?

   L’été était étouffant. Sa peau porcelaine ne le supportait que trop peu. Tous ces gens moites, inondés de perles coulant sur leur front, leurs joues, dans l’attente inespérée d’une évaporation salutaire ne l’encourageait pas davantage à mettre un pied dehors. Il souffla un grand coup. Il faisait bien plus frais ici. Un moment de répit avant l’inévitable retour à la fournaise estivale. Mais il en avait déjà terminé, il n’allait pas s’attarder. Repousser le retour aux Enfers de quelques minutes n’avait pas grand intérêt.

   Adonis se rapprocha du comptoir. Il y posa les précieux avec délicatesse. Un sourire charmeur, les yeux pétillants, il laissa échapper quelques mots.

   - Bonjour, je vais les prendre, s’il vous plaît. Sauf erreur de ma part, je vous dois 18 Gallions, c’est bien cela ?

   Avec un tel achat, Adonis se rapprochait encore un peu plus des anges. Qu’allait-il désormais lui manquer pour pouvoir espérer les toucher ? Une auréole ? S’il se hâtait de rentrer, il pourrait en éviter deux.
   
Récapitulatif des achats:
 

Dragomir Orton
Dragomir Orton
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le comptoir - Page 10 Empty
Re: Le comptoir
Dragomir Orton, le  Dim 9 Aoû 2020 - 17:06



Réponse à Morgana Wilson


Un des moments préférés dans le travail de Dragomir, la relation vendeur/client qui se cordialise après un achat et une boisson chaude. Velux repris le livre et apporta une théière fumante et plusieurs sachets. Dragomir récupéra les gallions et les glissa discrètement dans sa poche de robe. Il fit apparaitre un café et en bu une rapide gorgée avant que le destinataire du cadeau n'arrive. il semblait pressé de partir. Dragomir se releva avec un air désolé.

Je suis vraiment navré que vous n'ayez pu trouver votre bonheur. Excellente journée à vous.

Puis il claudiqua vers l'arrière boutique afin de dissimuler son sourire. Mentir au gens est tellement amusant. Velux lui emboita le pas. Il se rassit alors devant son bijoux et continua à travailler. Il avait retrouvé le calme et régulier bruit du marteau à pierre.



Réponse à Adonis Evans


Quelle chaleur mais quelle chaleur. Voilà maintenant trois jours que Dragomir ne travaille plus ses bijoux. Fondre le métal transforme l'arrière boutique en véritable four. Il préférait donc attendre la nuit pour façonner ses pièces métalliques.

La clochette de la boutique indiqua un client. Une ambiance apaisante et douceâtre  se diffusa dans la boutique. Une sensation de plaisir pur. la personne qui vient d'entrer est magnifique, irréelle. Dragomir est tout d'abord apaisé, ronronnant, désireux de montrer à ce client la totalité de ses talents. Un violent coup de coude de la part de l'elfe Velux le fit sortir de sa rêverie. Avidement que c’était un vélane. Ou du moins un hybride comme il en existe dans le monde. Le jeune homme se redressa, prenant sa canne, il boita jusqu'à la créature.

Il venait prendre des patins. Très bien. Dragomir notta sur le registre et aquiesca.

C'est exact. Merci d'être venu profiter de la promotion. Vous désirez autre chose? Un emballage peut être?

Pas de zèle, a peine un sourire. Plaire par la force est écœurant aux yeux de Dragomir.
Adonis Evans
Adonis Evans
Auror en formation
Auror en formation
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane


Le comptoir - Page 10 Empty
Re: Le comptoir
Adonis Evans, le  Dim 9 Aoû 2020 - 19:10

À Dragomir Orton

   Le porteur de lumière se voyait déjà conquérir les cieux, sa baguette brandie vers l’océan de coton. Mais Icare allait-il se brûler les ailes ?

   - Un emballage ? J’accepte avec grand plaisir, merci. Il serait bien inutile d’entacher si tôt de si beaux objets. Autre chose, si vous avez le temps évidemment. Je me demandais… auriez-vous quelques conseils à me prodiguer pour les maîtriser ? Le vol en patin sera pour moi une première.


   Quelle froideur. Une simple salutation relevait-elle de l’impossible ? Seule une esquisse de sourire déforma les traits du boiteux. Mais était-ce un sourire au moins ? Un rictus peut être, un tic ? La politesse et l’amabilité, Adonis n’en était visiblement pas digne. Pourtant, n’étaient-elles pas le chapitre zéro du manuel à suivre pour les piètres commerçants ? L’homme n’était sûrement pas un grand lecteur.

   Les Gallions d’or glissèrent sur le comptoir alors que les pupilles océan plongeaient dans celles de l’insensible, dans l’attente de sa réponse. Serait-elle chaleureuse cette fois-ci ? Rien n’était moins sûr. Que ressens-tu Vulcain ? Le racisme envers les hybrides est toujours légion. Est-ce cela ton grand secret ?

Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le comptoir - Page 10 Empty
Re: Le comptoir
Daisy Wellington, le  Ven 14 Aoû 2020 - 14:14

Si entre tous les magasins que j'aime je devais en choisir un, je pense que je choisirai les Halles Magiques. J'adore venir ici ! Ils ont tout ce que j'aime. Des accessoires de quidditch, de la musique, des witchboard ... et même des vêtements. (Je ne suis pas forcément coquette ni la "reine de boutiques" mais repartir avec de jolies choses ca fait toujours plaisir, non ?).

Mais pour une fois aujourd'hui, je n'ai eu à supplier aucun parent pour franchir la porte de cette boutique. Ma famille s'est en effet mise en tête de me faire participer à je ne sais pas trop quelle fête de grande personne à laquelle ils semblent tenir beaucoup. Une fête "mondaine" où je vais devoir porter une tenue "distinguée". Ca me donne des boutons rien que d'y penser J'ai tout fait pour essayer d'y échapper. La négociation, le chantage affectif, la bouderie. Rien n'y a fait. Le mieux que j'ai pu obtenir c'est que je puisse dépenser un peu de sous pour moi a côté ...   (Je sais ce que vous allez penser. Tout ca c'est des problèmes de petite fille riche et trop gâtée. "Oh la la on me force à acheter une tenue luxueuse ... bouhou". Vous auriez sans doutes raisons de le croire. Peut-être que mon statut de fille unique née dans une famille aisée ne m'a pas donné que des bonnes habitudes.)

Bref, c'est donc accompagnée par ma mère (qui a sans doutes beaucoup plus de goût que moi, surtout pour les tenues "traditionnelles") que j'entre dans le magasin. J’emboîte le pas à ma maman, une très grande blonde mince habillée d'une robe de sorcière colorée et taillée selon la mode actuelle.

Pendant qu'elle s'approche du comptoir, je file directement en direction du présentoir où les disques et t-shirt des groupes sorciers sont exposés. Je l'entend d'une oreille entamer la conversation, de sa voix chaleureuse et posée.

-Bonjour à vous monsieur (ou madame, selon les circonstances) J'aimerais s'il vous plait trouver une tenue pour cette jeune fille. Je la devine du coin de l'oeil me designer. Approches ma chérie, viens. Elle tend vers moi un bras, m'invitant à la rejoindre avec un sourire.

Avec un léger soupir je rejoins donc le comptoir. J'ai gardé en main l'intégrale des Bizar Sisters que je compte poser sur le comptoir en même temps que nos achats tout à l'heure. A mon tour j'adresse malgré tout un sourire à la personne derrière le comptoir et la gratifie d'un joyeux. "-Bonjour !". Je n'ai pas de raisons d'être impolie ou désagréable, surtout que c'est pas leur faute si mes parents veulent me déguiser en pingouin contre ma volonté.

-Nous aimerions trouver quelque chose d'élégant et traditionnel, c'est pour un événement mondain. Quelque chose d'habillé, comme un ensemble robe de sorcière, chaussures et cape ... un chapeau aussi peut-être ? Et un ensemble de bijoux aussi. Quelque chose de joli et coloré, qui conviendra à une jeune fille.

Je reste silencieuse en entendant la liste mais je n'en pense pas moins. Déjà je pourrais trouver à redire sur cette affaire de "nous aimerions" puisque c'est ma mère toute seule qui veut ça ... Et puis franchement, le style sorcière avec cape et chapeau, merci mais non  ... Mon look quotidien c'est plutôt t-shirt / sweat à capuches / Jean / Baskets ...

Je suis néanmoins intriguée par cette affaire de bijoux. Elle ne m'en avait pas encore parlé. Hormis quelques bracelets "rock", et occasionnellement des minuscules boucles d'oreille (j'ai les oreilles percées), je ne porte habituellement pas de bijoux. J'aimerais bien évidemment avoir le droit de me faire faire un piercing . Mais c'est hors de question pour mes parents ... "Le jour où les Boullus auront des nageoires" m'a t'on répondu ... Pfff

Dire que des copains - copines à moi en ont ... certains ont même des tatouages.
Lestat Delioncourt Jr.
Lestat Delioncourt Jr.
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le comptoir - Page 10 Empty
Re: Le comptoir
Lestat Delioncourt Jr., le  Jeu 20 Aoû 2020 - 13:49

Lestat pénétra dans les Halles comme certains entreraient en Enfer.

Ça y’est, il recommence ces mélodrames…

Et pourtant, c’était vraiment l’Enfer sur Terre pour le jeune sorcier. De la musique, des étagères remplies de fouillis dans tous les coins et recoins, un manque apparent d’organisation, des jeunes gens partout, farfouillant les étals avec excitation et surtout, O surtout, des vêtements.

Il suffisait d’un seul coup d’œil sur Lestat et ses fanfreluches du XVIIIème siècle pour comprendre que rien de ce qu’on vendait dans cette boutique ne pourrait jamais faire partie de sa garde-robe. Les robes de sorciers et les tenues de sorcier que Lestat pouvait apercevoir du coin de l’œil (et pourtant, il tentait de toutes ses forces de regarder droit devant lui pour éviter qu’elles n’entrent dans son champ de vision) lui donnaient des haut-le-cœur.

Des haut-le-cœur Lestat ? Ce n’est pas exagéré ? Même pas un tout petit peu ?

Bon, c’était peut-être légèrement exagéré. En tous cas, il n’aimait pas ça et il aurait préféré être ailleurs. En à peine une semaine, il avait dû se rendre deux fois sur le Chemin de Traverse et c’était quatre fois de trop.

Lestat…

Il avait dû aller chercher sa nouvelle baguette quelques jours auparavant – et dans le même temps faire une rencontre déroutante mais il préférait ne pas y penser – et là, il lui fallait absolument un accessoire particulier.

Oh bien-sûr, il aurait pu faire appel au service de livraison de la boutique ou même demander à sa sœur d’y aller pour elle (en tant que musicienne fauchée, elle aurait fait les commissions de Lestat pour une poignée de noises) mais il lui fallait cette gomme aujourd’hui, tout de suite, illico presto.

« Illico Presto », quel âge as-tu Lestat, mais quel âge as-tu donc ?


En effet, il était tombé le matin même sur une lettre du milieu du XXème siècle qui lui semblait authentique, dans la bibliothèque de son père où ce dernier entreposait des trésors dont il n’avait pas idée. Pour être honnête, il était à peu près sûr d’être le seul sur Terre à les considérer des trésors mais ça ne le dérangeait pas d’être incompris.

Toujours était-il qu’il lui fallait absolument cette gomme ! Lorsqu’il tomba dessus au rayon papeterie, il sentit son cœur faire un bond.

Pas le même genre de bond qu’après Ollivander’s, n’est-ce pas Lestat ?

Le jeune sorcier essaya d’ignorer cette petite voix agaçante dans sa tête, s’empara du Révélateur (Un gallion tout de même !) et se dirigea vers le comptoir.

Lorsque ce fut son tour, il déposa la gomme rouge sur le comptoir.

Bien le bonjour.

Il sortit un gallion rutilant de sa petite besace et le tendit vers l’employé des Halles.
Morgana Wilson
Morgana Wilson
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le comptoir - Page 10 Empty
Re: Le comptoir
Morgana Wilson, le  Lun 31 Aoû 2020 - 18:50

Dépenser son argent pour les nulsSaison 31--Printemps
Suite directe de ce RP
Départ d’Arthur et Morgana
Merci à vous deux ~

Velux était un elfe de maison très efficace, je le remerciais d’un sourire et porta le thé que j’avais choisi à mes lèvres. Je n’aurais jamais cru passer un si bon moment dans une boutique, j’en avais presque oublié Arthur qui m’attendait. Le pauvre il sera peut-être déçu que « je ne lui ai pas trouvé de cadeau » mais la surprise ne sera que plus grande lorsqu’un matin, un hibou m’apportera un colis et que je lui tendrai directement ce dernier. J’espère qu’il sera content de mon choix !

« On y va ? »

La voix du bouclé me ramena à la réalité, je me relevai en même temps que Dragomir.

- Ce n’est rien, je vous remercie pour votre aide en tout cas ! Une bonne journée également ! Dis-je en rejoignant Arthur.

J’adressa un dernier regard à la vendeuse qui s’était occupée de mon ami. J’étais vraiment reconnaissante envers l’équipe qui m’avait aidé.
Il était maintenant temps pour moi de visiter le monde moldu !

:copyright:️ DABEILLE
Lilith Bee
Lilith Bee
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Le comptoir - Page 10 Empty
Re: Le comptoir
Lilith Bee, le  Jeu 3 Sep 2020 - 22:20



Réponse à Daisy Wellington


La journée était bien entamée, Lilith était légèrement fatiguée et ses jambes commençaient à tirer. Cependant, le son de la porte d'entrée de la boutique se fit entendre et la vendeuse n'eut pas le temps de s'asseoir qu'une grande femme blonde et élancée se dirigeait vers le comptoir, suivi par ce qui semblait être sa fille. Cette dernière se perdit entre l'entrée et le rayon musique, laissant sa mère seule s'adresser à la jeune sorcière.

-Bonjour à vous madame.La vendeuse répondit d'un signe de tête J'aimerais s'il vous plait trouver une tenue pour cette jeune fille. Approches ma chérie, viens. La gamine s'approcha dans un soupir, un CD encore dans la main. Lilith l'observa avec un petit sourire en coin. La grande dame continua, imperturbable. Nous aimerions trouver quelque chose d'élégant et traditionnel, c'est pour un événement mondain. Quelque chose d'habillé, comme un ensemble robe de sorcière, chaussures et cape ... un chapeau aussi peut-être ? Et un ensemble de bijoux aussi. Quelque chose de joli et coloré, qui conviendra à une jeune fille.

Lilith hocha la tête d'un air entendu.

- Et bien... Si vous souhaitez un ensemble élégant, je peux vous proposer notre collection de robes de bal. Nous avons du classique coton (4 gallions), du lin (5 gallions) - plus naturel mais noble - ou bien le summum de l'élégance mais légèrement plus cher, de la soie (6 gallions). Elle désigna le montant qui soutenait les robes aux couleurs chatoyantes. Ce que je vous conseille, c'est de choisir la robe qui vous conviendra. Vous pouvez essayer bien entendu ! Et ensuite, je me chargerai de vous proposer un ensemble d'accessoires qui s'accorderont à merveille avec.

Lilith fit un clin d'oeil à la jeune fille qui semblait passive face à cette mère bien décidée.

- Sinon, vous avez les classiques robes de style moldu. Elles sont étonnement chics la plupart du temps, et c'est un bon moyen de se démarquer ! cette fois, la vendeuse désigna un endroit un peu plus petit dans le coin habillement du magasin.

- Je vous laisse jeter un coup d'oeil, je reste à votre disposition quand vous aurez choisi, ou si vous avez une question. Surtout n'hésitez pas !

HRP:
 
Dragomir Orton
Dragomir Orton
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le comptoir - Page 10 Empty
Re: Le comptoir
Dragomir Orton, le  Jeu 10 Sep 2020 - 18:17



Réponse à Adonis Evans


- Un emballage ? J’accepte avec grand plaisir, merci. Il serait bien inutile d’entacher si tôt de si beaux objets. Autre chose, si vous avez le temps évidemment. Je me demandais… auriez-vous quelques conseils à me prodiguer pour les maîtriser ? Le vol en patin sera pour moi une première.

Dragomir hésita. Sortant peut à peut de sa torpeur inverse. Reprenant ses esprits. Ce jeune homme n'était qu'un jeune homme; Vélane ou non avait t'il vraiment choisi de diffuser son parfum dans la totalité de la pièce? Dragomir se gifla mentalement. Quel piètre vendeur il avait été, lui qui était toujours à cheval sur l'étiquette. Face à la demande du jeune homme il eu un petit rire nerveux.

Hélas cher monsieur je serais sans doute le plus mal placé dans cette boutique pour vous conseiller sur un tel objet.

Le français désigna d'un air désolé son genou droit et sa canne ainsi que sa main de bois, pianotant sur sa cuisse comme à son habitude.

Cependant j'ai pratiqué le quiddicth des années durant avant mon accident. Si le système d'équilibre est le même, il ne faut pas chercher à ne pas tomber mais plutôt à accompagner le mouvement. A transformer sa chute en avant en un déplacement contrôlé. Vous désirez autre chose? Je peut également appeler un collègue si vous le désirez. Bien qu'il me semble que personne n'ai essayé les patins dans la boutique malheureusement.

Achats:
 



Réponse à Lestat Delioncourt Junior


Allons allons Velux! Moi qui pensais que tu aimais Mozart


QUe monsieur me pardonne mais j'affectionne peu la musique grandiloquente.

L'enlèvement au sérail? Grandiloquent? Bon tu as peut être raison...

La clochette de la boutique sonna, annonçant un adolescent à l'allure baroque. Ou bien classique... A la mode 18ème avec cravate à jabot et talons pour hommes. Le style plaisait à Dragomir. Un style moldu ancien comme on en voit peu!

Bonjour et bienvenue aux halles magiques!

A la réponse du garçon, Dragomir encaissa le gallion, enveloppant le révélateur dans un sachet de papier estampillé au logo des halles.

Désirez vous autre choses? Un conseil d'utilisation? Un autre produit? Je suis à votre entière disposition.
Contenu sponsorisé

Le comptoir - Page 10 Empty
Re: Le comptoir
Contenu sponsorisé, le  

Page 10 sur 10

 Le comptoir

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.