AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-83%
Le deal à ne pas rater :
Hub USB LAB.C – Chargeur USB universel 5 portes
4.99 € 29.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Bibliothèque
Page 1 sur 1
Breakfast Club [En cours]
Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


Breakfast Club [En cours] Empty
Breakfast Club [En cours]
Alhena Peverell, le  Sam 13 Juin 2020 - 2:40

ft Henry, Lorelaï, Adonis et Lïnwe
Saison 31, Juin 2178

Il était tard, dans les vingt-trois heures environ. Plusieurs ouvrages empilés sur sa table, la brune commença à se masser les tempes. Cela faisait bien trop longtemps qu'elle avait le nez dans les bouquins. Elle en avait l'habitude, mais la frustration de ne pas trouver ce qu'elle cherchait commençait à l'agacer. Elle serait bien partie dès maintenant, mais elle avait demandé, grâce à l'appui de son poste au Ministère, que la bibliothèque reste ouverte jusqu'à tard dans la nuit. Elle n'allait donc pas gâcher cette occasion. Surtout que tout était bien plus calme que la journée, pas que ce soit bruyant, mais il y avait surtout moins de monde. Elle était souvent interrompue pour un rien : un livre qui tombe, un chuchotement, une chaise qui racle le sol. Sa force de concentration chutait au fur et à mesure de la journée, alors il était agréable qu'il n'y ait plus vraiment personne à cette heure-ci.

Elle soupira et referma le dernier livre qu'elle venait de prendre. Alhena faisait d'étranges recherches sur la mort, l'immortalité, la vieille magie, en ce moment. Elle était préoccupée par la faille temporelle certes, mais elle savait mener plusieurs projets en même temps, et celui qu'elle avait enfermé dans une salle bien précise du Ministère, était bien ce qui l’intéressait le plus. Ses équipes étaient aussi compétentes qu'elle, ils pouvaient se passer d'elle pour une soirée non ? Et sa famille aussi ? Juste une soirée pour elle, son projet et sa passion pour l'histoire de la magie et tout un tas d'autres choses. La brune commença alors à ranger les livres qu'elle avait finis et pour pouvoir ensuite observer les étagères.

Il y avait vraiment de tout, et très souvent les récits étaient d'insupportables théories erronées venus d'anciennes époques. Aujourd'hui, ils avaient découvert tellement plus, mais il était toujours intéressant de savoir par quoi le monde était passé. Mais elle n'était pas là pour penser à ça. Autant rentrer directement au Ministère si c'était pour parler du passé. Au moins, là, ce serait productif. Ses longs doigts fins caressaient les couvertures, les titres, les noms des auteurs, elle savourait les textures qu'elle touchait tout en étant à la recherche de ce qui l’intéressait. Et puis soudainement, elle tomba dessus. L'amour pouvait-il être considéré comme une magie ? Quelle différence avec le dévouement ? Et puis un autre, sur les voix impénétrables de l'invincibilité et de l'immortalité. C'était probablement que des récits de charlatans, mais on ne savait jamais. Elle emporta un dernier livre, qu'elle n'avait jamais vu. Un qui lui était beaucoup trop familier, une théorie sur la pierre de résurrection, légende des trois frères. Amusant, elle adorait toujours découvrir ce que les gens imaginaient et fantasmaient sur ces objets.

Elle retourna à sa table, avec des livres plus légers, moins théorique. Elle rangea ses notes, elles n'en auraient probablement pas besoin. Elle devait juste se détendre un peu et reprendre ensuite plus sérieusement ses recherches. Elle serait plus productive ainsi.

Henry Lloyd
Henry Lloyd
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens
Vampire


Breakfast Club [En cours] Empty
Re: Breakfast Club [En cours]
Henry Lloyd, le  Mer 17 Juin 2020 - 14:09

ft. Lorelaï, Alhena, Adonis & Linwe.
Saison 31, Juin 2178


Ces derniers temps Henry était absorbé par une tâche précise. Rédiger son premier livre qui traite du sujet de l’Occlumancie. Cela lui demandait un sacré exercice parce qu’il voulait en faire quelque chose d’accessible par le plus grand nombre, pas seulement réservé à des initiés. Il lui fallait donc expliquer les bases, comment cela se passe etc. Par conséquent il se rendait régulièrement à la bibliothèque, la même où il avait donné son premier cours particulier, afin d’être au calme, entouré de documentation sur le sujet.

D’ordinaire il restait jusqu’à la fermeture, soit aux alentours de 21h, cependant ce soir personne n’était venu pour lui dire que la boutique fermait. En se levant pour aller cherche un autre livre, il remarqua que seulement une femme se trouvait également ici, assise à une table avec des bouquins. Henry savait qu’il l’avait déjà vu, mais impossible de remettre le nom ni l’endroit. Cela devait être au Ministère, entre sa maison et là-bas il n’allait guère ailleurs ces derniers temps.

En passant non loin, il ne put s’empêcher de lire le titre sur la reliure de l’un des livres de la femme : « L’invincibilité et l’immortalité ». Sujet intéressant, d’autant plus que la deuxième partie intéressait fortement le serpent. Vivre une éternité. Pour Henry c’était un objectif, probablement irréalisable, qu’il s’était fixé. Et si ce n’était pas une éternité, juste quelques siècles lui suffirait.

Ses notes et un bouquin traitant du mensonge en main il s’approcha et engagea la conversation :

« Un sujet ambitieux et fastidieux que l’immortalité. Ne sommes-nous pas déjà immortels en acceptant le fait que nous vivons à travers ceux qui nous ont connu lors de notre vivant ? »

Quelle phrase pompeuse et surtout d’une niaiserie sans pareil. Comment pouvait-on croire une telle absurdité ? Aucune idée, mais c’était surtout un moyen de discuter avec quelqu’un qui visiblement appréciait le calme de la bibliothèque.

Il sentait qu’elle avait besoin de se reposer l’esprit, la fatigue se lisait quelque peu sur son visage, peut-être qu’elle allait simplement l’inviter à aller se faire voir, mais qu’importe.

Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Breakfast Club [En cours] Empty
Re: Breakfast Club [En cours]
Lorelaï Peony, le  Dim 21 Juin 2020 - 16:56

Saison 31 - Eté - Avec Alhena, Henry, Adonis, Lïnwe

Une touffe de cheveux blonds recouvrant un petit bureau caché derrière un minuscule rayon où personne n'allait jamais, un souffle régulier, profond, discret, des livres confortables, à l'odeur enivrante, sur lesquelles la jeune directrice s'était endormie. Les journées n'étaient jamais assez longues pour terminer tout ce qui devait être fait. Les élèves, les collègues, les amours, plus de temps pour l'Etude des Moldus. C'était pourtant son rêve le plus cher, continuer et finir ses interviews, écrire sa thèse, prouver à tous que le gap entre les Sorciers et leurs frères d'une autre magie n'était pas si grand qu'ils le pensaient.

Ce jour, Lorelaï avait réussi à se motiver pour se traîner jusqu'à la bibliothèque. Elle avait essayé de convaincre la bibliothécaire de commander des livres provenant d'autres bibliothèques sorcières, pour compléter la maigre collection qu'ils avaient ici sur les Moldus. Comme d'habitude, l'employée avait finit par marmonner qu'elle verrait ce qu'elle pouvait faire, et Lorelaï s'était retrouvée face au même minuscule rayon. 
Le désespoir et la fatigue avaient fini par avoir raison de la sorcière, qui s'était endormie sur son vélin, depuis de très très longues minutes, quand soudain, une voix la réveilla en sursaut.

Lorelaï se leva en panique, fit tomber ses crayons et deux livres, faisant résonner le bruit au travers des longs couloirs.
- Sorry, sorry, sorry*, chuchota-t-elle, en ramassant le tout pour les mettre dans sa besace.
Mais quelle heure était-il ? Il faisait sombre et, à part la voix qu'elle semblait avoir rêvé, elle ne voyait plus personne dans les rayons avoisinants.

La jeune femme termina de ranger ses affaires, et regarda sa montre.
- Oh Merlin.

Elle s'était endormie. On l'avait oublié. Personne n'était venu lui dire qu'il était temps de partir. Elle était enfermée dans ce lieu lugubre et pourtant enchanteur, seule. Pour toute la nuit.
Il lui fallait trouver quelqu'un, un gardien ? Oui, bonne idée !

Clac clac clac. Ses talons claquaient dans le couloir. Au détour d'un rayon, elle aperçu enfin une lueur.
Elle n'était donc pas aussi seule qu'elle l'avait cru ?
Elle n'avait pas imaginé la voix ?
Non, ils étaient encore plusieurs dans les locaux... Que faisaient ces gens si tard au milieu de la bibliothèque ?
Pas question d'avoir peur... Peut-être les interrompait-elle dans une réunion secrète de type illuminati ? Peut-être allaient-ils devoir la tuer maintenant qu'elle savaient qu'ils se réunissaient la nuit ? Maintenant qu'elle avait vu leur visage !
Elle agrippa sa baguette, comme si elle avait de véritables notions de défense. Benbow n'avait jamais fini ses cours particuliers. Traître de Benbow. Beau, mais traître.
Tant pis Lolly, faut y aller.
- Hum.. bonsoir, excusez-moi de vous interrompre, dit-elle doucement, je... heu... la bibliothèque est fermée ? Ou... ?

*pardon, pardon, pardon
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Référent Maître de JeuGryffondor
Référent Maître de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane
- Permis de transplanage


Breakfast Club [En cours] Empty
Re: Breakfast Club [En cours]
Lïnwe Felagünd, le  Jeu 25 Juin 2020 - 13:37

Toi. T'es assis là, à r'garder les enjolivures des bouquins. Y'en a des tonnes et comme les fruits : des verts et des pas mûrs comme on dit. Y'en a qui sont étonnamment jeunes, et d'autres beaucoup beaucoup beaucoup plus vieux - comme datant d'une autre époque, d'un temps si ancien où la mémoire historique n'est même plus compatible. Y'en a des p'tits. Des grands. Des fins. Des gras. Y'a des dictionnaires. Des encyclopédies. Des nouvelles ou des articles de journaux. En passant par les archives ou les remontées généalogiques.

Cette bibliothèque, c'est un univers à part. Un autre monde, comme parallèle, entier et béant, qui s'ouvre à toi à chacune de tes visites. C'est une micro-société secrète, où les pages se parlent entre elles. Si. Si. Elles se murmurent des choses, t'en es persuadé. T'aimes bien y aller un peu avant la fermeture. Profiter du silence boisé des rayons. Et pis à c't'heure là, y'a plus la bibliothécaire pour te faire ch*er mais simplement un gardien de nuit qui préfère se curer le nez que de patrouiller.

Tu viens de passer tes dernières ASPICs la veille. T'aurais pu te trouver n'importe où sauf ici, parce que c'est pas vraiment le lieu le plus attirant. J'veux dire. Y'a les bars, le Chemin de Traverse, les boîtes de nuit moldues où tu finis les mains en sang et en feu parce qu'un gars t'as soûlé, ou même encore l'Occamy : où ça pue la luxure à dix kilomètres à la ronde. Non. T'as choisi l'endroit le plus anti-dynamique possible, t'sais pas trop pourquoi.

Une soudaine envie de plonger dans tes origines vélanes ou de parfaire le monde. Et puis, depuis quelques mois, quelque chose te tiraille la tête et l'estomac : le post-Poudlard. Qu'est-ce qui va se passer hein ? Dans quelques semaines ? Quand tu décocheras ton dernier regard sur l'énorme école ? Y'a beaucoup plus stressant que les examens : c'est ta vie d'adulte. T'as pas envie de faire le mauvais choix, de te tromper de route ou de perdre tes ambitions. Intermittent chez Lius, c'est super cool mais ça te suffit pas. T'as besoin de temps. T'as besoin de t'épanouir ailleurs et de découvrir le Monde. Poudlard est effrayante pour ça. Comme une secte elle te tire vers le fond et comme une prison elle te met des barreaux devant les yeux. / Toi tu veux plus qu'un job ou de la thune - de toute manière t'en as déjà suffisamment mis de côté avec ton marché noir.

T'as deux piles de livres sur ta table. L'un d'eux est encore ouvert, ça retrace les familles vélanes. Et puis celui que tu feuillettes s'intitule L'Harmonie des Sphères. C'est un traité philosophique, entre musique et création du monde. T'apprends beaucoup plus ici qu'en salle de classe. C'est terrible. Les profs aujourd'hui, sont d'une incompétence... Déjà, quand tu vois De Lanxorre qui, en plus, est adjointe... Faudra pas t'plaindre que t'ais Piètre dans sa matière. T'façon, à part cultiver tes graines de kiwicot tu sais pas trop faire grand chose en Botanique.

Un peu plus loin, on fait du bruit. P'tin. Tu t'étais placé exprès en retrait, dans un rayon que personne n'ira fouiner mais faut qu'on te les brise quand même. T'es d'abord lassé par tant de maladresse. Y'en a qui n'ont vraiment rien pour eux les pauvres. T'entends une voix que tu reconnais cependant, parce qu'en plus d'être assez physionomiste t'as l'ouïe carrément fine. Toi et ta foutue oreille absolue. C'est Lorelaï. Tu la connais pas très bien mais tu la connais.

Tu t'approches lentement jusqu'à la Serdaigle et les deux autres inconnus. Neuf heures du matin à une heure du matin. C'est presque le tour du cadran ça. C'est indiqué sur la porte d'entrée. Que tu fais en balançant ta tête sur le côté. Si seulement toutes les personnes qui entraient ici prenaient aussi le temps de lire les règlements, les panneaux d'affichage et les horaires ! Ralala. Foutue société !

Adonis Evans
Adonis Evans
Auror en formation
Auror en formation
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane


Breakfast Club [En cours] Empty
Re: Breakfast Club [En cours]
Adonis Evans, le  Ven 3 Juil 2020 - 1:19

   Adonis avait passé la journée à la bibliothèque. Il avait pris cette habitude depuis la fin de ses études. La bibliothèque de Londres regorgeait de savoirs en tout genre dont, il en était persuadé, il ne savait que trop peu de choses pour le moment. Malgré sa facilité à mémoriser un grand nombre d’informations il ne se faisait aucune illusion : plusieurs vies seraient nécessaires pour retenir tout ce qu’il se trouvait ici tant ce lieu était immense. Malheureusement, Adonis n’en avait qu’une. Il lui fallait donc ne pas perdre de temps. En début de journée, il avait arpenté les rayons à la recherche de beaux ouvrages qui lui avait semblé intéressants. Il en avait sélectionnés quelques uns et les avait portés à bout de bras jusqu’à une table proche. Ici, il n’essayait pas de s’isoler. Les gens gardaient leurs distances et ne gigotaient pas dans tous les sens. Le silence régnait et il n’en fallait pas davantage à Adonis pour qu’il s’y sente à l’aise. Il s’était assis et s’était aussitôt plongé dans un premier livre. À peine en avait-il parcouru quelques lignes que le monde autour de lui avait disparu pour laisser place à la concentration. Plus rien n’existait désormais hormis les lignes sombres sur le papier parfois jauni par le temps.

   Pour une fois, il n’avait pris aucun livre concernant la magizoologie. C’était les premiers qu’il avait lu en venant ici et sans surprise, il les avait tous dévorés en peu de temps. Il pouvait à présent s’ouvrir à d’autres sujets. Le matin même, le choix de ses lectures du jour s’était avéré assez complexe. Il y avait vraiment, vraiment beaucoup trop de choses. Il avait fini par choisir quelques ouvrages abordant des sortilèges complexes de défense et de métamorphose. Un Optimal à ses ASPIC ne lui avait pas suffit, il voulait en savoir encore davantage. Adonis était un bon combattant qui savait utiliser son environnement à son avantage lors des duels mais il devait s’améliorer encore. Il espérait tomber sur des manières différentes d’utiliser la magie ou sur des sortilèges qui n’étaient pas enseignés à Poudlard. Pouvait-il trouver ce qu’il désirait dans cette bibliothèque ? Il en était absolument persuadé.    

   Après plusieurs heures de lecture, une douleur aigu traversa sa nuque. Le visage d’Adonis se crispa. Cela faisait beaucoup trop longtemps qu’il n’avait pas levé la tête. Sa concentration n’avait pas de limite dans ces moments là mais ce n’était pas le cas de son corps. Il était temps de bouger un peu. Adonis releva péniblement la tête. Il avait abusé sur ce coup là. Ses yeux bleus firent rapidement le tour de la pièce. Quasiment tout le monde avait disparu. Plus aucune personne ne se trouvait à sa table, il était seul. Il avait tellement été absorbé par ses lectures qu’il ne l’avait même pas remarqué. Son regard se déplaça jusqu’à une grosse horloge suspendue. Il était vingt-trois heures passées. Les horaires écrit sur la porte étaient donc corrects, la bibliothèque fermait plus tard désormais. Adonis les avait lus en arrivant le matin-même. Il avait tout d’abord pensé à une erreur, puis s’était rappelé que finalement ce n’était pas très important. Il restait toujours jusqu’à ce que le personnel signale la fermeture imminente du bâtiment. Ce soir n’allait pas faire exception, qu’importait l’heure.

   Adonis n’était pas fatigué, il aimait davantage vivre la nuit. Au moins, personne ne le dérangeait à ce moment-là. Ces nouveaux horaires étaient une très bonne nouvelle mais il était tout de même temps de faire une petite pause. Le jeune homme se leva de sa chaise, le corps endolori. Il devait faire quelques pas, c’était vraiment nécessaire. Il prit les livres qu’il avait parcourus durant la matinée dans l’idée de les remettre à leur place. La bibliothèque était désormais plus silencieuse que jamais. Seul le bruit étouffé de ses pas accompagnait le balancier de la grosse horloge. C’était apaisant. Mais cela ne dura que bien trop peu de temps.

   Au détour d’un rangée de livre, une jeune femme surgit, paniquée. Ses talons faisaient un bruit effroyable. Le regard d’Adonis la suivit jusqu’à une table ou se trouvait déjà plusieurs personnes. Les connaissait-elle ? Peu importait, le jeune homme la vit entamer la discussion avec eux. De là où il était, il ne comprenait pas ce qu’elle disait. Ce n’était pas important mais désormais, sa curiosité était trop grande. Que pouvait-elle fuir de la sorte ? Adonis rangea calmement un de ses livres dans une étagère sans détacher son regard de la jeune femme. Quelque chose n’allait pas. Elle semblait réellement effrayée. Fallait-il qu’il aille l’aider ? Il n’en avait pas réellement envie. Et puis, si elle connaissait les deux personnes qui se tenaient à côté d’elle, elle n’avait aucunement besoin d’Adonis. Il s’en persuada. Il baissa les yeux vers le livre suivant, cherchant des informations sur sa tranche mais quelque chose bougea de nouveau à la table où se trouvait la jeune femme. Son regard s’y porta à nouveau mais cette fois-ci, il s’immobilisa. Un jeune garçon venait d’apparaître auprès de la fuyante en talons. Les cheveux presque blancs, les yeux clairs, la silhouette élancée, il n’y avait pas de doute. Ce n’était pas courant mais ce soir visiblement, le sang d’Adonis n’était plus le seul à n’être que partiellement sorcier.

   Ses mains se resserrèrent sur le livre qu’il tenait. L’étape rangement attendrait. Il devait en avoir le cœur net. Doucement, les yeux fixes, le jeune homme s’approcha de la table où désormais quatre personnes se trouvaient. L’autre lui venait de finir de s’exprimer. Adonis n’entendit que la fin de sa phrase. C’était donc cela. La jeune femme n’avait pas vu l’heure passer. Sauf que contrairement à lui, elle n’avait visiblement pas noté les changements d’horaires. Adonis posa ses livres à ses côtés, sur la table.

   - Ne t’en fais pas, lui dit-il. Je suis sûr que tu n’es pas la seule à ne pas avoir noté les nouveaux horaires. C’est bien encore ouvert. Personne ne t’aurais enfermée ici toute une nuit, tu aurais été prévenue de la fermeture, tu n’as pas de souci à te faire.

   Ses yeux bleus glissèrent alors vers les mains de la jeune femme.

   - Maintenant, tu peux peut-être ranger ta baguette, non ? ajouta-t-il.

   Effectivement, elle avait dû tout de même sacrément paniquer.  

Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


Breakfast Club [En cours] Empty
Re: Breakfast Club [En cours]
Alhena Peverell, le  Ven 3 Juil 2020 - 5:12

Okay.

Oh, eh.

Des abrutis ceux-là ou quoi ?

Elle serra légèrement les dents. L'homme qui était venu la déranger en premier ne lui posait pas trop de soucis, elle étudiait un sujet comme un autre et il voulait en parler. Pas de problème. Peut-être que ça aurait pu être intéressant, si les trois autres n'avaient pas subitement débarqué comme ça. Déjà que pour la demoiselle, deuxième arrivée, c'était très pas encourageant. Il fallait peut-être apprendre à lire avant de s'aventurer dans une bibliothèque, non ? Les horaires de la journée, c'était pas pour faire beau. Mais elle s'était bien retenue de le dire, puisqu'un blondinet l'avait fait pour elle.

Il avait un air étrange, il était très beau. Mais surtout, il lui était familier. Elle l'avait pas eu comme élève ce gosse ? Peu importe, il dégageait quelqu'un chose de spécial malgré ses paroles, plutôt froides ? Elle avait presque l'impression que c'était du dédain plus qu'autre chose même. Un truc qui dégoulinait dans ses phrases. Fin bref, ils auraient pu en finir là. Mais visiblement, même quand il est tard et qu'il est temps de rentrer chez soi, il y a encore des casse-pieds pour venir s'occuper d'affaire qui ne les regardent pas. Un type dans le même genre que le gamin, en un peu plus vieux, venait de débarquer. Tous les deux dégageaient un truc spécial et... ils se ressemblaient beaucoup non ? Ils étaient de la même famille peut-être ? On aurait dit des jumeaux.

Mais en fait... elle en avait rien à faire !

Toutes ces questions, on s'en fichait. C'était pas le but de sa visite dans la bibliothèque. Elle était clairement pas venue pour ça et se faire alpaguer par quatre personnes bizarres. Elle referma bruyamment le livre qu'elle venait à peine d'ouvrir et soupira bruyamment. Elle était certes déjà fatiguée, mais ils venaient d'en rajouter une bonne couche. S'ils n'étaient pas des intellectuels, qu'est-ce qu'ils fichaient ici enfin ? Oui, rangez-moi cette baguette immédiatement avant que j'appelle les autorités. Nous sommes dans une bibliothèque, tout ce qui est ici est très précieux. Vous n'en avez pas conscience ou quoi ? Elle se massa les tempes avant de relever la tête vers le petit groupe. Il fallait qu'elle rectifie un peu le tir quand même, juste au niveau des horaires. C'était inhabituel, et peut-être que pour les plus sensibles se faire enfermer dans une bibliothèque n'était peut-être pas le but ultime de leur vie.

Ce ne sont pas de nouveaux horaires, c'est juste pour ce soir ou peut-être toute la semaine, je ne sais pas encore. C'est moi qui aie demandé à ce que la bibliothèque reste plus longtemps ouverte. Encore un soupire. Elle n'avait pas à parler de son métier en général, mais peut-être qu'en l'évoquant légèrement elle ferait mouche et ils la laisseraient tranquille. Je suis la Diretrice du département des mystères, et j'ai besoin de faire des recherches approfondies. Ces horaires sont exceptionnels, enfin pour l'instant. Donc soit vous prenez une chaise et profitez du temps qu'il vous reste avec moi dans le calme, soit vous partez dans une autre pièce, soit vous quittez la bibliothèque.

Elle était claire et précise, là, non ? Elle avait l'impression d'être revenue quelques années en arrière, où il fallait faire régner l'ordre en classe. Elle avait eu bien plus turbulent que ça, donc dans l'ensemble elle savait gérer. Le problème ? Elle était enceinte, elle avait traversé de dures épreuves récemment, elle avait une faille temporelle sur les bras... alors sa patience était extrêmement limitée. Secouant la tête, elle se tourna vers le plus âgé. Excusez-moi, quelle était votre question concernant l'immortalité ? Je me suis perdue avec tout ce remue ménage. D'ailleurs, vous êtes ? Il serait effectivement bon, qu'elle connaisse au moins le nom de l'homme avant de dire quoi que ce soit de plus. Ce serait peut-être plus prudent. Peut-être qu'il cherchait des informations auprès d'elle, qu'il ne devrait justement pas avoir ? On ne sait jamais...

Henry Lloyd
Henry Lloyd
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens
Vampire


Breakfast Club [En cours] Empty
Re: Breakfast Club [En cours]
Henry Lloyd, le  Ven 3 Juil 2020 - 9:32

Alors qu’Henry venait de poser une question à la femme qui lisait un livre sur l’immortalité une autre était apparue, complètement perdue, presque hystérique en demandant si la bibliothèque était fermée tout en tenant très fermement sa baguette. Avant même que l’un des deux protagonistes déjà présents ne puisse lui répondre un gamin le fit, d’un ton peu agréable. Il était mignon celui-là, c’était étrange… Puis en vint encore un autre, plus vieux cette fois-ci mais presque identique au premier. Vraiment étrange.

D’un ton autoritaire la femme initialement assise à la table demanda à l’autre hystérique de bien vouloir lâcher sa baguette sous peine d’appeler les autorités puis elle expliqua que si la bibliothèque était encore ouverte c’est parce qu’elle en avait fait la demande. Directrice du département des mystères. En voilà un esprit remplit de secret qu’il pouvait être intéressant de fouiller. Allez quoi, juste un petit aller-retour pour voir ce qui se passait là-bas, ni vu ni connu elle ne s’en rendrait même pas compte.

Puis le sortant de ses pensées elle demanda à Henry qui il était.

« Oh, je ne m’en souviens déjà plus avec tout ça. Mais elle ne devait pas être très intéressante. C’était plus histoire d’entamer la conversation sachant que vous lisiez quelque chose sur le sujet. Je suis Henry Lloyd, MagenMage. Et vous êtes … »

Il n’aurait pas dû, mais le fit quand même. En plongeant ses yeux dans les siens il sonda rapidement l’esprit de la femme afin d’apprendre son nom.

« Madame Peverell n’est-ce pas ? Je crois vous avoir déjà vue dans les couloirs du ministère. Il me semble. Vous permettez ?» Dit-il en tirant une chaise à lui.

Sans vraiment attendre de réponse il prit place et regarda avec plus d’attention les trois autres qui venaient d’arriver.

L’hystérique, était une belle femme mais dont l’esprit semblait embrumé. Sondant en surface son esprit Henry remarqua une très forte angoisse sans pouvoir dire si elle était liée à la situation ou non. Intéressant.

Le gamin, bien que grand était jeune et cela se voyait. Outre son visage parfait et son espèce d’aura fascinante, il semblait presque agacé. Un brin provocateur, Henry sonda son esprit. L’art. La musique, voilà ce qui visiblement le portait chaque jour.

Le dernier arrivé, dont on aurait dit un copier/coller du premier était légèrement plus vieux, mais pas de beaucoup. Lui par contre était animé par autre chose, bien qu’aillant un livre sur les sortilèges de défense et de métamorphose, il semblait aimer les animaux magiques.

« Nous avons donc Madame qui étudie les moldus, le jeune homme aux cheveux presque blanc lui aime l’art et la musique et le dernier bien que disposant d’un livre sur les sortilèges aime par-dessus tout les animaux magiques n’est-ce pas ? » dit-il en regardant les trois protagonistes qui se tenaient devant lui.

C’était marrant de voir à quel point les esprits étaient si facilement lisibles et le nombres d’informations qu’ils contenaient. Chaque personne était un livre qui ne demandait qu’à être effeuillé par quiconque savait lire.




Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Référent Maître de JeuGryffondor
Référent Maître de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane
- Permis de transplanage


Breakfast Club [En cours] Empty
Re: Breakfast Club [En cours]
Lïnwe Felagünd, le  Jeu 16 Juil 2020 - 15:24

Aw damn. T'aimes pas du tout cette situation. Ça commence avec l'arrivée d'un pseudo-faux-jumeau. L'animosité des âmes et des langues t'excite au plus haut point. La conversation. La mondanité. Les fioritures et l'odeur âcre de l'art et du monde t'émerveillent. T'as pas pu t'empêcher de rester. Tu te sens à l'aise quand tu parles aux autres, dans ton propre monde. Ta bulle qui pue le lilas et la dorure baroque. Mais t'aurais p't'être dû tout simplement revenir à ta table quand tu vois l'autre arriver.

On aurait pu parier sur un frangin, au pire un cousin. Les mêmes cheveux blancs, alors que t'as toujours eu l'impression d'être uniques avec ta sœur. Des traits fins et généreux en beauté, qui t’exècrent au plus haut point. T'as la sensation de ne plus aussi bien briller, ou plutôt qu'une deuxième étoile vous éclaire. T'as un nœud, symbolique de la rivalité, coincé au fond de l'estomac. Tu peux pas t'empêcher de le dévisager, pour repérer des imperfections. Ça te rassurerait.

Il a l'air beaucoup plus tolérant que toi ou encore la brune. Elle sent la froideur sibérienne et la rigidité absolue des profs les plus stricts. Un peu comme la De Lanxorre. Tu serais pas du genre à faire d'elle ta compagnie, mais un truc particulier t'attire chez elle. Comme si elle avait le poids et les secrets de l'univers sur les épaules. Gérer le Département des Mystères, c'est pas donné à tout le monde. Surtout quand ça parle d'immortalité. Tes yeux brillent instant avant de sombrer devant le regard de l'homme.

Il vous sort vos prédilections comme si c'était une liste de courses. T'es un peu choqué sur le coup, avant de te persuader qu'il est temps de t'entraîner aussi à la Legilimencie maintenant. C'est le genre de truc que tu peux faire parce que t'es plus obsédé par les cours et les devoirs et les notes et les examens. Tu hoches rapidement la tête avant de reporter l'attention sur l'autre gars, parce que t'étais pas encore certain que ce soir un vélane comme toi. C'est une teinture ? Ouais. Y'en a qui parle d'immortalité ou de je sais pas quoi, et d'autres qui phasent sur les cheveux.

Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Breakfast Club [En cours] Empty
Re: Breakfast Club [En cours]
Lorelaï Peony, le  Hier à 13:15

Le musicien condescendant expliqua avec toute la délicatesse dont il pouvait faire preuve que les horaires de la bibliothèques avaient changés. Lorelaï se sentie rabaissée par le garçon qui apparemment ressentait le besoin de diminuer tout le monde afin, sûrement, de se remonter lui... Elle rougit et se sentie bête, jusqu'à ce que l'autre jeune homme prenne la parole pour lui expliquer, avec bienveillance cette fois, que les horaires avaient en effet été modifiés et qu'elle n'aurait jamais été enfermée dans les locaux. Lorelaï se sentie étrangement attirée par cet homme, qui lui faisait l'effet d'un aimant sur le métal de ses clés. Elle sourit timidement, et devint toute rouge quand il lui demanda de ranger sa baguette. La directrice rougit et bafouilla quelques mots d'excuses au moment ou... son ancienne professeur d'histoire ? l'enjoint fermement de ranger cette foutue baguette au risque de se voir arrêtée par elle ne savait qui d'une manière non plus condescendante, mais bien rabaissante cette fois et très humiliante. Lorelaï n'avait qu'une envie, fuir le plus loin possible cet assemblée hautaine et effrayante. Elle n'avait jamais portée Mrs Peverell dans son cœur (elle laissait beaucoup trop passer les c*nneries d'Azael à son goût), même si elle l'estimait énormément en tant que professeur. Néanmoins, elle n'arriva pas à bouger ses jambes, comme ses yeux étaient toujours fixés sur le jeune homme qui l'avait aidée. L'ancienne professeur expliqua que les horaires n'avaient changé que temporellement, et Lorelaï eut envie de se tourner vers Lïnwe pour lui tirer la langue. Non, elle n'était pas assez obsessionnelle pour revérifier les horaires à chaque fois qu'elle rentrait dans la bibliothèque, si lui l'était, tant mieux pour lui. Mrs Peverell expliqua qu'elle était à présent membre du ministère et qu'elle avait fait prolonger les heures afin de travailler sur ses recherches. Elle leur proposa d'ailleurs de s'installer afin de profiter des heures restantes pour travailler sur leurs projets respectifs. Lorelaï regarda les livres qu'elle trimbalait avec elle, évidemment elle aurait préféré les finir ici pour ne pas devoir les ramener chez elle. Elle s'avança alors doucement, et tira une chaise près du jeune homme, essayant du mieux possible de ne pas le regarder. Mrs Peverell poursuivi en s'adressant à un homme plus âgé qui apparemment l'avait interrogée sur l'immortalité... Quelle drôle de sujet, Lorelaï ne concevait pas que des gens veuillent vivre pour toujours. Elle qui avait si souvent pensé en finir, il fallait parfois plutôt la convaincre que soixante à quatre vingt années de vie c'était pas si long à écouler. Heureusement qu'elle avait le dessin et la peinture pour lui donner envie de continuer à fouler le sol, plutôt que de s'y enfouir pour toujours. L'homme se présenta, il s'appelait Henry, il était haut fonctionnaire, et il avait apparemment remarqué que les livres de Lorelaï portaient sur l'Etude des Moldus.
- Oui, en effet, étude des moldus, mais j'étudie surtout les liens entre le monde moldu et le nôtre, c'est pourquoi je passe beaucoup de temps en bibliothèque moldue également, afin de mieux comprendre leur manière de nous comprendre...
Son discours ne sembla pas intéresser Lïnwe, qui s'adressa au jeune homme, pour lui demander... s'il avait fait une teinture.
Lorelaï fit une grimace et se dit que finalement elle n'était peut-être pas la plus gamine de l'assemblée, puis elle s'adresse à son ancienne professeure,
- Mrs Peverell, je vous remercie pour votre proposition, c'est avec plaisir que je profiterai des quelques heures qui nous reste encore cette nuit pour poursuivre mon travail.
Puis elle tourna son regard vers le fameux jeune homme, et se demanda finalement aussi s'il s'agissait d'un teinture ou s'il était naturellement si beau.
Contenu sponsorisé

Breakfast Club [En cours] Empty
Re: Breakfast Club [En cours]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Breakfast Club [En cours]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Bibliothèque-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.