AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 1 sur 1
Repeindre les pierres [Abandonné]
Kohane W. Underlinden
Kohane W. Underlinden
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Repeindre les pierres [Abandonné] Empty
Repeindre les pierres [Abandonné]
Kohane W. Underlinden, le  Ven 19 Juin - 20:18


   RP avec Benedict Adams

Saison XXXI
Mi-juin

LA accordé


Milieu d'après-midi. De ces journées ensoleillées qui vous rappellent que, bientôt, les vacances seront là. De celles qui vous donnent envie de vous jeter dans l'herbe et rester là, en étoile de mer, à profiter des rayons chaleureux. De celles qui vous bercent dans leur douce torpeur, jusqu'à vous endormir pour une sieste détente.
Je ne fais pourtant rien de tout ça. J'arpente les couloirs de pierre. Faisant le chemin entre la salle de classe, désormais vide après mon cours, et les appartements qui m'ont été attribués. Des affaires à déposer, des bouquins à ranger. Avant de filer aux Trois Balais. Profiter de mon après-midi de libre pour faire un tour d'inspection. Même si j'ai une totale confiance en Elias. C'est quand même mon rôle de passer de temps en temps. Assurer une présence. Aider. Veiller au bon fonctionnement.

Je pousse un soupir profond et non contenu lorsque l'escalier change, au dernier moment, de direction. Franchement. Qui a foutu ces escaliers de ce château ?!
Ils avaient déjà souvent tendance à me gonfler quand j'étais élève. Ca n'a pas changé, apparemment.
Me résignant pourtant à mon sort, j'emprunte le couloir qui s'ouvre à moi. Celui que je n'ai pas choisi -et qui m'éloigne plus qu'autre chose- mais ce n'est pas grave. J'ai décidé d'être zen aujourd'hui. Parce qu'il fait beau. Parce que ça sent l'été. Parce que j'ai l'impression que les planètes et tous les astres du ciel commencent enfin un peu à s'aligner pour m'offrir un chance -que j'ai trouvée entre un feu de camp, du whisky et des marshmallows.
Bref, je décide de rester calme et bifurquer pour rattraper mon chemin.
Mais quelque chose m'arrête.
Le château avait l'air plutôt désert, cet après-midi. La plupart des gens doivent être soit en cours, soit en train de se dorer la pilule dans le parc. J'ai croisé quelques personnes, qui passent d'un point A à un point B.
Mais la silhouette que je repère ne se déplace pas. Pas vraiment. Elle est plutôt plantée dans un couloir, face au mur.
Intriguée, je change de direction et emprunte ce couloir perpendiculaire.
Je ne fais rien pour une arrivée discrète. Je marche normalement et mes pas résonnent contre la pierre. Arrivée à bonne distance, je reconnais l'énergumène.

-Mais ne serait-ce pas la Légende de Poudlard, je commence, d’un ton amusé.

Bien que je ne le prenne sérieusement pas pour la Légende de Poudlard, il se pourrait bien que lui oui. Alors... continuer d’enfoncer cet ego, une réelle bonne idée ? Oh, après tout, je m’en fous. Il est rigolo, ce môme.
Je m’approche un peu plus :

-Qu’est-ce que tu fais ?

Benedict Adams
Benedict Adams
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : - 1/4 Vélane


Repeindre les pierres [Abandonné] Empty
Re: Repeindre les pierres [Abandonné]
Benedict Adams, le  Sam 20 Juin - 23:55

Je suis un artiste, un vrai de vrai, jusqu'au bout des ongles. Suffit de voir que je suis parfait. La perfection est la plus belle oeuvre d'art qui soit, et elle est bien vivante, elle marche même dans les tristes couloirs de Poudlard. C'est un honneur pour tous les imbéciles qui arpentent le lieu, d'ailleurs, la plupart d'entre eux ne se rend même pas compte de la chance qu'elle a. C'est terrible de se dire que tous ces gens sont aveugles à ce point, alors même que je m'efforce d'offrir avec générosité ce que je suis à tous ceux qui m'entourent. Dire que je ne peux même pas dormir avec Angela alors qu'elle est la seule de tout Poudlard à être réellement digne de moi... Mais je me mets au niveau de la plèbe ! Il y a même certains d'entre eux qui sont attachants, ça les rendrait presque beaux. Pas autant qu'un Adams, évidemment, mais c'est déjà pas mal d'être moins moche que les autres. En tous cas, ça abîme moins mes yeux.

Aujourd'hui, j'ai décidé de partager plus que mon simple physique, ou mes habituels spectacles alliant gymnastique, parkour, danse et arts du cirque. J'ai sorti tout mon matériel de peinture. Enfin, j'ai volé tout le matériel de peinture d'un Serdaigle. Pas la moindre idée de qui pouvait bien avoir tout ça, mais ce n'est pas là l'important. L'important, c'est ce que je vais en faire. Et c'est une véritable merveille. Vous voyez, ces murs de pierres, tout gris, tout froid, absolument peu souriants ? Je leur redonnerai la joie de vivre. Les murs ont des oreilles paraît-il. Avec moi, ils auront bien plus que ça. Il auront des dents éclatantes et des sourires qui s'étirent. Des couleurs bariolées mélangées les unes aux autres dans des arcs-en-ciel qui feraient frémir un hippie. Ils auront aussi quelques autoportraits de moi, évidemment, histoire de signer mon oeuvre comme il se doit.

Il y aura des étoiles aussi, et des fleurs. Des coeurs et des éclairs foudroyants, prêts à frapper le premier passant d'un coup de foudre immédiat. Ce sera beau, et plein de couleurs, un peu comme moi à vrai dire. J'ai à peine commencé quelques traits d'arc-en-ciel que je me suis collé de la peinture sur les vêtements, et sur mon torse nu derrière mon gilet sans manche ouvert. Il y en a jusque dans mes magnifiques cheveux, mais ça ne gâche rien à ma beauté, bien au contraire, ça la sublime en rendant l'artiste que je suis partie intégrante de l'oeuvre que je crée ! Et ça, c'est beau. Magnifique même ! Mes talents en dessin sont indéniables pour tout oeil averti. Digne d'un véritable enfant qui n'a jamais grandi. Parce que c'est ça, le mieux. Le bonheur de l'enfance, la joie de l'innocence !

Innocent, je ne le suis plus vraiment. Il n'empêche que c'est l'image que je dégage. Tout le temps souriant comme si rien n'importait jamais plus que moi et mon bonheur. Alors que c'est faux, celui d'Angela et de Velina compte aussi pour moi. Et s'envoyer en l'air aussi. Mais ça n'a rien à voir. Bref, mordillant mon pinceau devant ce mur qui va devenir toile géante, je passe une main multicolore dans ma tignasse quand une voix me tire de mes réflexions artistiques. C'est la professeur d'histoire de la magie. Sa matière est nulle, mais elle, elle est vraiment gentille. La preuve, j'ai pu utiliser son bureau comme scène de spectacle en plein cours ! Et elle reconnaît que je suis la légende de Poudlard. Quelle femme fantastique !

- En chair et en os ! Je repeins le mur. Il me semblait prêt à pleurer tellement la grisaille le rendait triste. Alors je lui donne un peu de couleurs !

Comment ça, ça ne fait pas partie des attributions étudiantes ? Bien sûr que si, toutes mes idées sont fantastiques, et je n'en doute absolument pas. Voilà pourquoi un joli violet vient rejoindre les couleurs de l'arc-en-ciel devant moi, écrasant les poils du pinceau sur la pierre froide avec satisfaction. Je tends alors un autre pinceau à la Professeure.

- Vous pouvez m'aider, le château est assez grand pour qu'on soit deux à le repeindre !

Page 1 sur 1

 Repeindre les pierres [Abandonné]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.