AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Hôpital Ste-Mangouste
Page 1 sur 1
La peur de l'inconnu [En cours]
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



La peur de l'inconnu [En cours] Empty
La peur de l'inconnu [En cours]
Loredana Wildsmith, le  Jeu 2 Juil 2020 - 21:29


La peur de l'inconnu


Saison XXXII - Hiver
LA piqué

Il n’y avait rien de plus terrifiant que ces hôpitaux dont je ne connaissais rien. Moldus ou sorciers, je m’étais toujours refusée de m’y rendre de mon plein gré. À chaque fois j’y avais été emmenée de force, lors d’une overdose, d’une tentative de suicide ou lorsqu’un sort très douloureux m’avait frappée un jour où j’avais décidé de jouer le rôle d’une héroïne. En dehors de cela, je n’y mettais jamais les pieds. L’odeur, l’ambiance en générale me faisait froid dans le dos, ça sentait la mort et le désinfectant. Arty n'allait pas tarder à arriver. Il était prévu qu'il me rejoigne un peu plus tard. Manquer ce premier rendez-vous n'était tout simplement pas envisageable et je ne voulais pas être seule, pas ici. Si l’idée d’être mère avait finalement quelque chose de plaisant, à l’intérieur c’était une flopée d’angoisses qui ne me quittaient pas. J’ignorais même si c’était bon pour le petit Être qui grandissait à l’intérieur de moi. Désormais, je devais redoubler d’efforts et limiter les prises de risques afin d’être sûre qu’il ne m’arrive rien, qu’il ne lui arrive rien. Une chose bien compliquée pour quelqu’un qui ne vit que pour l’aventure et les sensations fortes.

Je fais les cent pas dans la salle d’attente, m’asseyant de temps en temps avant de me relever trente secondes après pour marcher à nouveau. Je fusillais du regard ceux qui soufflaient ou faisaient des remarques désagréables, serrant les poings pour ne pas en gifler quelques-uns. Le self-control était d’autant plus difficile aujourd’hui, mais le pire à contrôler, c’était bien la Métamorphomagie qui voulait n’en faire qu’à sa tête. Le don, déjà difficilement contrôlable en temps normal, était d’autant plus capricieux depuis quelques semaines. Je redoublais d’efforts pour que tout reste stable. Et c’est justement pour calmer un cœur emballé que je m’installe à nouveau sur l’une des chaises restées libres. En jetant un œil sur ma droite, je remarque la présence d’une femme qui ne m’était pas inconnue. Un deuxième regard me fait reconnaître une sorcière que j’avais eu l’occasion de croiser à quelques reprises dans ma vie. Alhena ? Cette fois, je n'avais pas oublié son prénom. Mon regard descend instinctivement sur son ventre déjà arrondi, toi…vous aussi ? Ignorant totalement si le tutoiement serait le bienvenu. Je regarde à mon tour mon ventre plat, rien. Un corps qui avait gardé la maltraitance des années précédentes. Un corps amaigri, rempli de cicatrices, le ventre caché sous les vêtements était en bien pire état que les traces de morsures sur mes bras. Était-ce un endroit parfait pour laisser grandir un futur enfant ? C’est mon premier, j’sais pas quoi faire, parler pour mieux libérer l’angoisse, une technique volé à Arty. On peut élever un enfant sans avoir eu de parents ? Si oui, comment pouvait-on savoir ?

Une véritable question que je me posais. Ma mère morte en me mettant moi-même au monde – l’angoisse grandit à cette pensée – ma tante, qui m’avait élevée, me frappait, m’enfermait dans une chambre seulement équipé d’un lit. J'avais fini par la tuer pour me venger. Et si mon enfant me faisait subir le même sort ? Comment réussir à être mère sans avoir eu ne serait-ce qu’un seul exemple ?
Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


La peur de l'inconnu [En cours] Empty
Re: La peur de l'inconnu [En cours]
Alhena Peverell, le  Mer 15 Juil 2020 - 23:28

ft Lore, LA partagé
Saison 32 - Janvier 2179

Une enfant.

Voilà ce qu'elle était la première fois que ça lui est arrivé. Elle avait à peine dix-sept ans, diplôme en poche. Elle était une enfant et elle ne savait pas comment gérer le fait de devenir mère à cette époque. Elle avait eu l'impression d'étouffer, d'être dans un goulot d'étranglement et qu'elle ne pourrait jamais en sortir. Pourtant, aujourd'hui, elle ne regrettait aucunement d'avoir donné naissance à ses trois êtres. Alors pourquoi, là maintenant, elle n'arrivait pas à se réjouir pour le prochain ?

Elle tourna lentement les pages du magazine, sans grande conviction. Son regard était plutôt vide. Elle réfléchissait. Elle se remémorait. Cela faisait plusieurs mois qu'elle avait l'impression de vivre un enfer, d'être coincée dans cette bulle, ce mensonge. Cette faille temporelle lui bouffait non seulement toute son attention au travail, mais ça lui gâchait clairement sa vie personnelle aussi. Elle était enceinte de plus de neuf mois et quoi ? On dirait qu'elle avait à peine dépassé le premier trimestre, tout tournait au ralenti. De plus, elle n'arrivait pas à passer outre le décès de sa fille. C'était comme être dans des sables mouvants. Parfois la nuit, elle en tremblait encore.

Peverell tourna la tête en entendant son prénom. Elle observa un instant son interlocutrice, elle cherchait un nom à mettre sur le visage de celle qui avait brisé son train de pensées. Sparks ? Elle n'était pas certaine, mais logiquement c'était ça. La brune retourna à son magazine, pensant que ce n'était qu'une salutation de politesse. Elles n'avaient pas vraiment grand-chose en commun de base, donc il était normal qu'elles passent chacune leur route en attendant silencieusement dans cette pièce. Cependant il semblerait que la jeune Gryffondor n'était pas de ce genre-là. En entendant les premiers mots de Loredana, la brune ferma son journal. La plus jeune avait l'air d'être complètement perdue et il était évident qu'Alhena n'allait pas être laissée tranquille, maintenant que la conversation était entamée.

Soupirant, elle plongea son regard dans les yeux de sa congénère. Cela ne sert à rien de stresser, ce n'est pas bon pour le bébé et tu passeras neuf mois à te poser trop de questions. Pour la deuxième question, elle laissa échapper une légère grimace. Qu'est-ce que vous voulez répondre à ça ? Alhena avait eu des parents, sans réellement en avoir. Le début de sa première maternité avait été une profonde catastrophe. Elle était vraiment la pire personne à qui poser ce genre de trucs. Mes parents sont morts quand j'avais quinze ans. Hormis me donner naissance, je ne me rappelle pas une seule bonne chose qu'ils aient pu m'apprendre. Faux, mais elle ne l'avouerait jamais. Elle préférait les haïr de toute son âme et ne se rappeler que des mauvais souvenirs, plutôt que de s'accrocher à ceux qui avaient été fabuleux. C'était tout simplement trop douloureux. Ma première grossesse fût un enfer et un désastre question éducation. Donc que tu aies eu des parents ou non, ça ne change rien. Tout dépend de ton entourage, de toi, si tu es prête ou non. Moi, je ne l'étais pas. Surtout qu'avec ça, elle avait eu des triplés. La bonne blague de l'époque. Le sourire du médecin qui lui avait appris lui restait en mémoire, et il était amer. De toute manière, la brune détestait les médecins en général. Comme elle détestait cette salle, parce qu'elle l'avait bien trop vu ces dernières années.

Satisfaite ? Sarcastique. Elle était clairement insupportable sur ce sujet.

Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



La peur de l'inconnu [En cours] Empty
Re: La peur de l'inconnu [En cours]
Loredana Wildsmith, le  Sam 29 Aoû 2020 - 10:49

Sorryyyy

À mesure que l’ancienne propriétaire de la BAM parlait, mes yeux s’ouvraient, s’ouvraient encore et encore jusqu’à devenir complètement ronds et presque apeurés. J’avais voulu être apaisée, réconfortée par une personne qui connaissait déjà la maternité, mais Peverell ne semblait pas du tout être le genre de personne à souhaiter encourager, faire décompresser. Elle semblait même prendre un certain plaisir à dire les choses les plus déplaisantes pour faire grandir cette angoisse qui me serrait les entrailles. J’allais finir par arrêter de respirer. Alors non, je n’étais pas satisfaite. Ignorant les probables personnes qui se trouvaient en notre compagnie, je m’étais levée pour faire les cent pas dans la salle d’attente. J’étais heureuse de cette nouvelle, de la perspective d’être mère, persuadée que cela me ferait grandir, gagner en maturité et que mon couple serait désormais plus soudé que jamais. Je n’avais pas encore pris le temps de réfléchir à tout cela, c’était si récent si…imprévu et pourtant tellement prévisible. Rien n’est en place dans ma tête, un vrai capharnaüm. Je ne voulais pas que ma grossesse soit un désastre. Je ne voulais pas être traumatisée, dégoûtée et me rendre compte qu’au final je ne voulais simplement pas de cet enfant. Et si moi aussi j’étais trop jeune ?

J’sais pas si j’suis prête. C’est arrivé comme ça, je sais pas comment. Ne vous méprenez pas, je connais très bien la procédure pour faire des enfants, disons plutôt que je pensais que prendre mes précautions un jour par semaine suffisait pour éloigner le risque. Et je savais très bien, je savais qu’Arty ne disait rien dans l’espoir que ce moment arrive. Il devait s’en douter, savait que ce n’était qu’une question de temps. Cela faisait bien trop longtemps qu’il me parlait de son désir de faire un bébé, un désir que j’ignorais telle une enfant qui se boucherait les oreilles en chantonnant des lalalalalala insignifiants. Arty est prêt, mais moi j’en sais rien ! J’ai aucun instinct maternel, je passe ma vie à prendre des risques de suicidaire sans même m’en rendre compte. La soif d’adrénaline, mon addiction au vide et la bipolarité qui n’arrangeait rien.

Je secoue brutalement la tête tout en retournant m’asseoir auprès d’Alhena. Si elle n’était clairement pas la meilleure pour rassurer, elle était la seule personne que je connaissais ici et j’avais sacrément besoin d’une présence, là, maintenant. Je ferme les yeux pour calmer un cœur bien trop emballé qui finirait par violemment percer ma poitrine si ça continuait. Retenir mes émotions, les canaliser comme me l’avait appris Theya sur le toit. Tu en as combien des enfants ? La question qui pourrait me rassurer sans qu’elle ne le sache sans employer un ton sarcastique sauf si évidemment son but était de me faire peur. Si sa première grossesse était si horrible, pourquoi en faire d’autres ?
Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


La peur de l'inconnu [En cours] Empty
Re: La peur de l'inconnu [En cours]
Alhena Peverell, le  Lun 7 Sep 2020 - 0:27

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Décès






La première fois qu'elle est rentrée à la maison avec ses enfants, elle était perdue. Elle avait ce sentiment de vide qui la traversait de part en part, comme si elle était dénuée de sens. Sa vie avait pris le pire tournant qu'on pouvait avoir quand on était une sang-pur de haut rang. Sur le coup, ses frères et sa sœur avaient fait le nécessaire. Ils s'étaient arrangés pour que le terrain soit prêt, alors qu'elle cherchait un moyen de continuer à respirer.

C'était la panique complète qui avait envahi la totalité de ses veines. Elle aussi, elle s'était posée la même question que Loredana : comment peut-on élever un enfant alors qu'on a jamais eu de vrais parents ? Sa jumelle n'avait jamais trouvé les mots, Alhena les cherchaient encore et pourtant, elle avançait en silence dans le monde face à ça. Sans le dire à personne, pas besoin. Les gens devaient déjà murmurer, c'était pas la peine de retourner le couteau encore et encore. Elle avait assez à faire. Vous m'étonnez, personne n'aurait jamais osé vous dire le véritable fond de sa pensée. Vu que vous êtes enceinte. C'est un ton très sarcastique, presque cruel. Elle replonge dans son magazine. Il faut s'endurcir dans la vie, on ne peut pas rester une enfant toute sa vie.

C'est pas arrivé comme ça. Rien n'est véritablement hasard pour la brune. Vous n'avez pas fait attention. Vous ne pouvez que vous blâmer vous-même et vous préparer mentalement à l'arrivée de votre enfant. Si Peverell l'avait fait, alors que le père n'était pas là à l'origine. Pourquoi un jeune couple ne serait-il pas apte à surmonter les mêmes épreuves, sérieusement ? Elle avait l'impression que parfois, les gens ne voyaient pas plus loin que ce qu'il devrait. Rien n'était tout à fait écrit. Elle relève la tête au nom Arty cependant. C’était Arty, genre comme dans Artemis, le meilleur ami de son frère ? Si c'était vraiment sa copine, ce gosse n'avait aucune chance de survie. Vraiment aucune. Surtout après ce que la jeune fille venait de rajouter. Dans le meilleur des cas, seule la mère était barge, dans le pire, ils l’étaient tous les deux, grandiose. Mais en général, un enfant de deux personnes pas très stables, s'habitue facilement à son environnement, vu qu'il ressemble à ses parents. Non ?

Tu en as combien des enfants ?

La phrase la percute de plein fouet. Ses jointures deviennent blanches, alors qu'elle tord le papier entre ses mains. Elle le repose, déglutit, soupire et se recule dans son siège. Son regard est vide, elle observe le néant un instant. Ses poumons se contractent, sa cage thoracique au contraire est sur le point d'exploser. Trois, en comptant celui que je porte. C'est aussi froid que la Sibérie. Je devrais en avoir quatre. Elle ferme les yeux. C'est balancé comme ça, parce qu'elle s'en contre-fiche. Ce n'est pas un secret, n'importe qui pouvait le savoir. On ne cachait pas le nombre incalculable de mort chez les Peverell. Ce poids, il était comme la peste, il courait partout. Impossible à arrêter, collé à la peau.

_Le décès d'un enfant, ça... ça arrivait comme ça par contre.



Dernière édition par Alhena Peverell le Ven 11 Sep 2020 - 13:04, édité 1 fois
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



La peur de l'inconnu [En cours] Empty
Re: La peur de l'inconnu [En cours]
Loredana Wildsmith, le  Ven 11 Sep 2020 - 8:56

C'est drôle cette impression que cette femme voulait se montrer presque détestable. Je m'étais attendue à des paroles peut-être plus maternelles, plus douces, dignes d'une maman. Mais au fond, qu'est-ce que je savais réellement des paroles d'une mère ? Était-ce uniquement des paroles d'illusions ? Des mensonges pour nous protéger ? Ou est-ce qu'elles se contentaient de dire la vérité pour nous mettre devant la triste réalité ? Dans tous les cas, si certains n'apprécieraient sans doute pas le franc-parler d'Alhena, moi, moi je le préférais à toutes les belles paroles que l'on pouvait me sortir jour après jours, les phrases toutes faites et, pour la plupart, pleine de reproches que l'on essayait de dissimuler - la franchise en étoufferait certains. Je ne me blâme pas, inutile, d'une voix peut-être lointaine, parce qu'au fond, je le désirais peut-être cet enfant. Après tout, il serait peut-être le remède à de nombreux problèmes, les miens, ceux qui me rendaient égoïstes, dangereuse parfois aussi, pour les autres, mais aussi et surtout pour moi-même.

J'étais enfin décidée à rester calme, assise, tandis que la salle d'attente se vidait petit à petit. Je ne ressens que très rarement la peur, probablement dû à mon indifférence face à la mort et à cette volonté de prendre constamment des risques, mais il s'agit-là de quelqu'un de vivant, je veux éviter de faire des erreurs...du moins d'en faire le moins possible, parce que j'en ferai, c'était inévitable. Mais je ne voulais rien faire d'égoïste, sans que je ne puisse me retenir. Pas comme cette fois où j'avais été simplement attirée par le vide, sans raison apparente, ou parce que je ne tournais simplement pas rond. Et c'était encore un peu le cas aujourd'hui, peut-être moins fréquemment, mais c'était toujours là, ancré en moi sans que je ne puisse réellement le contrôler. Comme une force invisible qui me manipulait comme une marionnette.

Durant cette instant de réflexion, je suis surprise par ce que j'entends, mes pensées s'éteignent tandis que mes yeux se posent sur l'ex propriétaire de la BAM. À ce moment-là, je me sens honteuse, mal à l'aise de ne pas avoir été capable de poser les bonnes questions, de laisser parler une angoisse qui n'avait pas lieu d'être puisqu'il me suffisait d'attendre et de voir par moi-même. Une main sur le front pour l'essuyer - bien qu'il soit sec - je tente de trouver les mots qui peinent à arriver : elle avait perdu un enfant, que trouver à dire après cela ? D'autant plus que la voix est froide, terne, sans sympathie, comme si discuter avec moi était devenu un réel fardeau, j'suis désolée, sincèrement, mais peut-être un peu tard. Mais s'il y avait bien une chose que je ne contrôlais pas chez moi, c'était toutes les parties de ma personnalité, des pièces de puzzles mélangées, des couleurs différentes. Dans tout ce capharnaüm, il y avait cette impossibilité de retenir mes questions, cette obligation de toujours dire ce qui me passait par la tête sans réfléchir. Alors, ce c'est arrivé comment ? n'est pas contrôlé, pourrait être perçu comme un véritable manque de respect. Mais je n'avais jamais vraiment fait de différence entre tout ça. Qu'elle réponde ou non, au moins j'aurais essayé.
Contenu sponsorisé

La peur de l'inconnu [En cours] Empty
Re: La peur de l'inconnu [En cours]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 La peur de l'inconnu [En cours]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Hôpital Ste-Mangouste-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.