AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-26%
Le deal à ne pas rater :
Projecteur Vidéo Compatible avec TV Stick Smartphone PS4 HDMI VGA ...
59.49 € 79.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 9
Page 1 sur 1
Le paradoxe restant [Terminé]
Eileen I. Hilswood
Eileen I. Hilswood
MDJ-G en formationHarryPotter2005
MDJ-G en formation
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Le paradoxe restant [Terminé] Empty
Le paradoxe restant [Terminé]
Eileen I. Hilswood, le  Lun 13 Juil - 0:32

with Alhena, LA partagé
Juillet 2178 - FlashBack
RP 1 - RP 2 - RP 3 - Suite

La piste qu’avait commencé à suivre Izsa l’avait mené bien plus loin que prévu. Les objets moldus avaient été des plus intéressants, mais ce n’était pas leur existence physique qui avaient eu le plus d’impact sur son enquête. C’était l’implication quasi-métaphysique derrière qui l’avait entièrement absorbé.

Des restes de livres avaient été trouvé dans tous les alentours. Certains étaient des titres sorciers connus, mais d’autres étaient bien plus obscurs de ce côté du mur de briques magique. Physique quantique. Théorie des relativités restreinte et générale. L’infiniment grand, l’infiniment petit, et tous les mystères qu’ils referment. L’impossibilité de les réconcilier, malgré les plus brillants cerveaux depuis des générations qui planchent sur ce problème.

Avant l’incident, Izsa n’y avait fait que s’y tremper les pieds. Elle connaissait les grands principes de base sans comprendre le sens derrière tout cela. A présent qu’elle s’y était véritablement plongé, et ce depuis des mois, elle avait comprit : il n’y avait pas de sens, derrière tout cela. C’était ainsi que l’univers était. Que Dieu joue aux dés ou pas, que cela ne déplaise à Einstein ou pas.

Les immenses feuilles de calculs ayant échappé à l’explosion ainsi que les informations tirés des interrogatoires lui avait fait comprendre de nombreuses choses. Ca n’était pas juste une question de magie incontrôlable, comme une force incompréhensible qu’il était vain de chercher à arrêter. Le problème venait de l’espace-temps. Oui, l’espace, autant que le temps. Parce que les deux étaient liés. Il n’y avait pas besoin de retourneur de temps pour que le temps s’écoule de manière non-linéaire.

Il y avait un vieux -très vieux - film moldu dans lequel un super-héro capé de rouge et en collants bleus faisait le tour de la Terre si vite, plus vite que la vitesse de lumière, tellement qu’il parvenait à remonter dans le temps. C’était, évidemment, impossible en pratique. En théorie, pourtant, si des objets parvenaient à se déplacer plus rapidement que la lumière, alors ils seraient capable de remonter le temps. Car plus un objet s’approche de la vitesse de la lumière, moins il vieillit vite. Enfin… c’était un peu plus compliqué que cela. Arrivé à une vitesse proche de la lumière signifiait une dilatation du temps, ainsi il était possible d’observer des particules qui dataient d’à peine après le Big Bang grâce à la vitesse à peine infra-luminique. Si retourner dans le temps semblait avoir été le but de l’habitante de la maison, elle semblait n’avoir atteint - par dommage collatéral - qu’un objectif moindre, même avec quantité de magie. Et certaines personnes vieillissaient à présent terriblement lentement, chamboulant alors toute leur vie.

Maintenant, mettez vous à la place du jumeau partis vers les étoiles. Ou du pilote d’avion, passant tant de temps dans le ciel que son horloge astronomique à bord prend de l’avance d’un millième de seconde par rapport à celle restée au sol. Non. Poussons l’analogie à son extrême. Franchissez l’horizon d’un trou noir. Vous tombez (au sens propre du terme) inexorablement vers son centre, vous aurez le temps de voir l’univers entier être détruit d’un Big Cool ou d’un Big Split ou quelque soit la théorie qui se révélera correcte, et vous ne serez même pas encore mort de soif. Le temps ne s’arrête pas pour vous, non. C’est le monde tout autour qui s’accélère. Les étoiles meurent, l’univers devient froid. Des millions et des milliards d’années passent. Mais ça n’est qu’une seconde. Pour vous, mais c’est la seule vérité qui compte. Parce que les millions et les milliards d’années ne sont pas plus vrai comme référentiel que le votre, finissant à peine votre clignement d’oeil.

- En bref, termina donc d’expliquer Izsa, le vortex a perturbé l’espace temps autour de lui. Comme une grosse vague d’ondes, compression dépression, je dirais. Les gens touchés dans des zones “positives” se sont mit à vieillir beaucoup plus doucement. Ceux dans des zones “négatives”, l’inverse : ils vieillissent bien plus vite. Cette vague a été la conséquence de l’explosion, provoqué par une des personnes présentes sur les lieux. Un simple Bombarda Maxima qui a eut des conséquences catastrophiques. Et quand je dis catastrophique… elle voulait dire apocalyptique. Mais l’onde temporelle n’a été que la première conséquence, une première vague bien trop puissante pour pouvoir perdurer dans le temps. Normalement, cela aurait dû s’arrêter là. Mais non, pour une raison que j’ignore encore, l'aberration se maintient. C’est le vortex : il est bien moins étalé dans l’espace, mais c’est une singularité temporelle. Un trou de ver, peut-être. Trou noir, trou blanc, ou quelque chose de bien plus compliqué. Toujours est-il qu’il est maintenu, pour une raison ou pour une autre. Il doit donc être possible de refermer cette “faille”.
Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


Le paradoxe restant [Terminé] Empty
Re: Le paradoxe restant [Terminé]
Alhena Peverell, le  Lun 13 Juil - 0:33

ft Eileen, LA partagé
Saison 31 - Juillet 2178 - FlashBack
RP 1 - RP 2 - RP 3 - Suite

C'était irrespirable comme réunion. Alhena savait dès le départ, que ça n'allait pas être simple, mais là, elle commençait vraiment à avoir un énorme mal de crâne. Ils revoyaient en boucle les circonstances de l'explosion, les théories sur les objets moldus, les sabliers venant de Chine et d'Allemagne. Depuis le temps, ils avaient fini par avoir les conclusions et les réponses quant au pourquoi du comment : c'était juste la profonde idiotie et l’égoïsme humain qui avait poussé à la création de ce Vortex. La brune espérait que le procès était ou serait à la hauteur de l'acte des suspectes, elle ne se tenait pas vraiment au courant là-dessus, elle avait bien assez à faire. Parce que pour le coup, elle n'avait jamais vu un pareil chaos. Et pourtant, elle en avait vu et fait des choses, spécialement quand elle portait encore un certain masque.

La brune écoutait attentivement Hilswood, un léger soupire s'échappa. Ce qu'elle disait était vrai, mais elle avait l'impression d'entendre les mêmes mots depuis des heures. Mais on aurait dit qu'aucune de ses équipes était assez intelligente pour lui proposer une solution afin de fermer cette faille. Son étude sur la tapisserie avait pourtant été diffusée à tous ceux qui travaillaient sur l'affaire, chaque entretient retracé et trouvailles partagées avec tout le monde. Ils avaient toutes les cartes en main, sauf la solution. Et c'était en train de la rendre folle, complètement dingue. Il y avait bien une issue à tout ce chaos, c'était LA solution, mais elle avait l'impression que personne n'avait le courage de le dire. Et qu'ils attendaient d'elle -comme elle était la directrice, qu'elle se dévoue pour le dire. Alhena était loin d'être stupide, prendre cette décision était des plus importantes, mais elle aurait au moins aimé un peu de soutien ou même que l'idée ne soit pas émise d'elle-même, si elle devait la valider.

Il doit donc être possible de refermer cette “faille”. Oui, j'en suis persuadée aussi que ce vortex peut être refermé. Cependant la question reste la même, comment ? La brune se redressa, un énorme soupire d’exaspération, limite un grognement. L'ambiance venait de se geler alors qu'elle se massait les tempes. Elle déglutit une dernière fois avant de prendre la décision qui changerait peut-être tout. Désormais, nous devons nous concentrer sur comment fermer la faille. Nous avons tous les éléments en main, il n'y a aucune raison pour qu'on ne trouve pas la solution. De plus... Je sens qu'il est temps qu'on trouve des agents qualifiés pour traverser ce vortex. Il faudra que vous mettiez tout en oeuvre pour dénicher tous sortilèges, objets magiques, potions qui nous permettrons de rester en contact avec eux lors de leurs périples même si... Nous savons d'avance que rien ne sera gagné. Bien évidemment, vous ferez d'autres recherches en parallèle afin que nous n'ayons pas à en arriver à cette extrémité.

Car oui, pour la brune, c'était clairement un cas d'urgence que d'envoyer des gens là-bas. Ils avaient fait quelques tests en secret avec des animaux, mais pour la plupart du temps c'était des objets ou des plantes. Moira n'étant jamais revenue, ils n'avaient aucune réponse, aucun résultat. Dès que ça passait de l'autre côté, le contact était complètement coupé. Et pourtant, ils ne manquaient jamais d'idée pour repousser les limites de ce phénomène. Mais à chaque fois, rien. Et n'avoir aucun résultat, était la pire des angoisses pour Alhena. La communauté sorcière attendait des réponses, et que les agents du Ministère les sortent de cet enfer qui planait depuis des mois. Et la brune se démenait pour trouver quoi faire. Mais elle savait très bien que la question de sacrifice humain, enfin de leurs agents, était sur les lèvres de tous.

Bien, je pense que la réunion est terminée. Nous avons tout revu en détail, je pense qu'il est temps que chacun rentre chez soi. Si vous avez du nouveau, vous savez où me trouver. Elle était épuisée et pas que depuis ce matin. Ce n'était pas que la réunion qui la mettait dans cet état. Hors vie privée, ce qu'elle avait évoqué à la fin de la réunion la travaillait beaucoup. Envoyer des gens à l'abattoir, s'en servir de chair à canon. Et en même temps, en faire des héros de la nation, un geste de sacrifice. Elle ne savait plus ce qui était moral ou pas depuis le temps, elle se perdait dans ce qui était faisable ou non. Mais il devait y avoir une première à tout n'est-ce pas ? Les moldus avaient bien envoyé des gens dans l'espace ? Bah c'était un peu pareil là, non ? Enfin pas vraiment, parce qu'ils ne savaient absolument pas du tout ce qu'il y avait de l'autre côté.

Alhena avait une théorie bien précise, mais elle préférait la garder pour l'instant. Cela ne servait à rien et puis il était très probable que toutes ses équipes pensent la même chose qu'elle. Si le Vortex était lié au temps, alors il y avait bien quatre-vingts pour cent de chance que ça soit un portail temporel tout simplement. Et avec les disparitions de quelques lieux et de civils, ça confirmait sa thèse que ce vortex déformait le passé. Mais est-ce qu'il menait aussi vers le futur ? Quel était son champ d'action exactement ? N'y avait-il pas déjà eu des changements et qu'on n'avait pas remarqués parce que justement, ça avait changé aussi les souvenirs des gens ?

Tout était encore possible, et c'était ça le plus terrifiant.  

Page 1 sur 1

 Le paradoxe restant [Terminé]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 9-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.