AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Où trouver le coffret Pokémon Dresseur ...
Voir le deal
63.35 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 1 sur 1
C'est pas parce qu'elles mordent qu'on a pas le droit de les aimer ! [en cours]
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


C'est pas parce qu'elles mordent qu'on a pas le droit de les aimer ! [en cours] Empty
C'est pas parce qu'elles mordent qu'on a pas le droit de les aimer ! [en cours]
Daisy Wellington, le  Mar 14 Juil - 17:05

Janvier Saison 32 - PV Angela Adams
LA d'Adonys pour la description de ses horribles méfaits envers la cause végétale


Vous savez ce qu'il y a de pire avec l'hiver ? C'est de constater avec désarroi ce qu'il est advenu de mon petit jardin durant la mauvaise saison. L'Ecosse n'a pas un climat tendre ! .... ça donne de bien drôles de surprises des fois ! Je passe des soirées et des week-end entiers à désherber (merci le spray au mucus de musard !), dégnommer, replanter, tailler, réorganiser mes plantations.

Ah je vais pas vous dire que j'y prend pas mon plaisir. Jardiner c'est un peu plus qu'un hobby pour moi. J'y suis donc dessus depuis quelques jours !

Mon petit jardin est plus ou moins caché derrière les serres, à l'abri des regards. J'ai commencé à l'aménager depuis ma première année. Et de mois en mois il s'organise ! J'ai quelques pots, quelques carrés de terre que je laboure et plante au rythme des besoins. La petite barrière qui entourait le coin verdoyant s'est rapidement transformée en haie quand il a fallu commencer à dégnommer sérieusement. Quelques arbres fruitiers plantés il y a deux ans continuent de grandir et commenceront à donner bientôt (je l'espère). Une petite pancarte discrète marque mon territoire. Un vieux panneau en bois sur lequel on pouvait encore lire, malgrès l'usure de la peinture :

Jardin de Daisy <3

Et comme aujourd'hui est un jour parfait pour jardiner (malgré le froid je veux dire !) ... je suis là accroupie, mes mains gantées plongées dans mes plantations. Aujourd'hui, je me suis occupée de planter quelques légumes et quelques plantes magiques utiles pour mes potions. J'ai galéré à travailler une terre durcie par le froid mais ca m'a fait faire l'activité dont j'avais besoin pour me réchauffer. J'y vais plus doucement qu'avant sur la plantation de légumes, parce que au final, quand j'arrive à sortir de terre un cageot de carottes ... ben j'en fais pas grand chose ! Les fruits partent mieux, je peux les apporter tels quels dans la salle commune et ils trouvent toujours des gourmands à qui ça plait ! Essayez de faire pareil avec des poireaux, vous m'en direz des nouvelles ! Mais la majorité des fruits se cultivent en serre. Les rares qu'on peut planter en extérieur ... demandent un boulot minimal. Un peu frustrant donc.

J'estime avoir fait du bon boulot aujourd'huii. Alors ... je m'accorde une pause bien méritée en m'occupant du grand massif de Géraniums Dentus  qui sépare mon "coin jardin" du reste du parc. J'avoue, j'use et j'abuse de magie pour qu'ils soient fleuris en quasi permanence. C'est contre nature mais je ne peux pas me passer de voir au moins quelques bouilles d'amour me sourire de toutes leurs petites dents mignonnes.

Elles ont vécu un grave traumatisme l'année dernière, quand monsieur Montgommery les avait arrachées de terre pour son cour. Ce professeur n'a définitivement aucune sensibilité pour la cause végétale. Même s'il les a replantées à leur place, il n'a pas conscience des impacts que ça peut avoir une pareille opération ! Mais moi je sens bien le malaise et l'incertitude qui afflige encore mes petites protégées. Alors je leur remonte le moral en leur donnant aujourd'hui quelques souris blanches, que je puise d'un grand seau blanc dans lequel je les ai amassées. Ce sont des friandises dont elles raffolent ! Et bonnes pour elles ! Ca va leur donner vigueur, tiges fortes et pétales lumineux pour toute la saison. Avec un sourire maternel et bienveillant, j'agite au dessus de ces petites gueules affamées la promesse d'un repas.

-C'est pour qui le bon miam ? C'est pour qui ... ? Oh oui c'est pour mes boubouilles !

Quelle tristesse quand même de se dire que les plantes carnivores sont si injustement considérées de nos jours. C'est parce qu'elles mordent que les gens font une telle opinion d'eux ? Alors qu'elles ne demandent qu'à être aimées !  Vraiment les gens sont bourrés d'a priori.

Tiens, parlant de "gens". J'entends des pas dans le gravier. Quelqu'un est en train de se poser sur le banc de l'autre côté du massif ... ?  J'aperçois une silhouette furtive, à travers les buissons décharnés par le froid. Bon ça devrait bien se passer. J'ai raccourci les géraniums autour du banc, il ne devrait plus y avoir de fesses croquées par accident  ... pas avant au moins ce printemps en tout cas ...
Angela Adams
Angela Adams
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane


C'est pas parce qu'elles mordent qu'on a pas le droit de les aimer ! [en cours] Empty
Re: C'est pas parce qu'elles mordent qu'on a pas le droit de les aimer ! [en cours]
Angela Adams, le  Ven 17 Juil - 1:43

ft Daisy
Saison 32 - Janvier 2179

C'est drôle la tristesse non ? C'est un sentiment paisible, qui fait évacuer toute notre colère d'une autre manière. Ou alors, peut-être que je confonds avec la mélancolie ou la déception ? Je ne sais pas trop mettre des mots sur mes sentiments en général, j'ai pour habitude de ne pas y penser, de pas réfléchir à ce qu'ils sont. Quand je me pose, que j'essaie de comprendre, ça ne finit jamais bien et pour le contrôle de soi, c'est pas vraiment ma tasse de thé. Je préfère largement prendre le soleil, que mes pensées s'évadent ailleurs et mon sourire brille comme tous les autres jours.

Sauf que parfois, c'est dur de faire semblant, de continuer à jouer à la Miss parfaite. Je suis parfaite, hein ! N'en doutez surtout pas. C'est juste que parfois... Je sais être un peu plus rationnelle que Ben. Je sais voir les choses en face. Je serais toujours mieux que les autres, c'est un fait, mais j'aurais toujours des moments de faiblesse, une contrepartie à ma propre perfection. Mes gênes en sont la parfaite représentation. C'est assez amer comme façon de penser, parce que je me dis que j'aimerais être quelqu'un d'autre de temps en temps. Quelqu'un qui n'a pas toute cette pression, ce don, cette famille. Je les aime, mais je sais aussi qu'on est pas comme le commun des mortels. J'en suis fière la plupart du temps, mais... Mais c'est jamais facile d'être différent.  

J'ai mon violon dans une main, et l'archet avec une partition associée à une lettre dans l'autre. J'avais besoin de jouer, d'apprendre cette nouvelle composition que ma mère m'avait envoyé, comme si la seule chose dont elle était fière chez moi. Je me pose sur un banc, mes jambes étendues de tout leur long. J'ai la gorge nouée, les premières notes sont faciles et j’enchaîne. Quelques erreurs, je recommence. Je ne devrais déranger personne par ici logiquement, donc c'est pas très grave si je me rate. Il faut de l'entrainement pour jouer d'un tel instrument, alors découvrir une nouvelle partition sans faire une seule faute, c'était quand même très rare.  

Je soupire légèrement. Je relis la partition qui est sous mes yeux. Parfois, j'espère que les musiques que m'envoient ma mère, celles que je dois apprendre aient du sens. Enfin, qu'elles portent un message, un sous-entendu pour moi-même. Mais elles ne veulent rien dire, elles sont toujours si superficielles, sans aucune âme... C'est papa qui t'a forcé à m'écrire hein ? Mon violon repose sur mes genoux désormais, alors que je regarde la lettre. J'essaie d'y voir quelque chose, de trouver ne serait qu'un signe d'affection. Jamais je n'en trouverai, je le sais pourtant. Ma mère est une vélane, une vélane incapable d'aimer qui que ce soit. Je ne comprends pas comment mon père le supporte en fait.

T'aurais pu faire un effort quand même, je reste ta fille. Ton unique fille biologique. Amère. Vélina, c'est même pas ta vraie fille, Ben, c'est que ton neveu. Comment tu peux les aimer plus que moi ? Je me recroqueville sur moi-même, déposant mon instrument délicatement sur le banc. Il est très important, j'y fais énormément attention. Je suis ton enfant, tu m'as fabriqué. Je suis exactement comment tu me demandes de l'être. Pourquoi c'est jamais assez hein ? J'écrase la lettre alors que des larmes coulent de mes joues. Je prends une grande respiration, un énorme soupire s'échappe de ma bouche. Je me lève à nouveau, violon en main.

La première note est parfaite. Je suis celle que tu veux. Je suis ta copie conforme, je suis ton double. Je t’obéis comme un pantin parce que tu m'as donné la vie. Parce que je t'en suis reconnaissante, parce que c'est ce que devrait faire tout enfant avec ses parents non ? Je ne sais pas pourquoi. Mais je continue de jouer, mais pas celle que tu me demandes d'apprendre. Juste celle que je préfère, celle qui me permet d’évacuer toutes mes mauvaises ondes. Celle qui me fait pleurer pour que je puisse sourire de nouveau. Tu es ma mère, je t'aime et je te déteste tout autant. Je tourne sur moi-même, dans ce froid. L'hiver qui représente si bien notre relation, tu ne crois pas ? Une magnifique saison, mais si froide, gelée de l'intérieur et de l’extérieur. Un jour tu m'expliqueras ? Fin du morceau. Je regarde l'horizon.

C'est vide de réponse.

Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


C'est pas parce qu'elles mordent qu'on a pas le droit de les aimer ! [en cours] Empty
Re: C'est pas parce qu'elles mordent qu'on a pas le droit de les aimer ! [en cours]
Daisy Wellington, le  Mar 21 Juil - 11:51

J'assiste malgré moi au "spectacle" offert par Angela, dont je finis par reconnaître la voix et l'allure, devinant sa silhouette à travers les branchages décharnés du massif. Je suis spectatrice à la fois de sa démonstration de violon (Non exempte au début de petits couacs qui font grincer les dents de mes choupettes.) mais surtout de la scène bien plus désolante de son chagrin. Je finis par reposer mon seau rempli de souris, accordant aux rongeurs un sursis inespéré.

Je sens mes bébés agitées ... Ce sont les petites fausses notes du violon qui leur ont pas plu ? Elles devraient comprendre qu'il n'y a que ceux qui essayent qui arrivent à quelque chose pourtant. Les gens qui "réussissent", ce n'est pas que parce qu'ils ont un don. C'est souvent parce qu'ils ont échoué plus souvent que toi tu n'as même pensé à essayer ... Mais ca, mes petites chéries n'ont pas l'air de s'en préoccuper. Il ne faut pas en attendre trop de plantes tout de même, aussi adorables soient-elles.

La situation me contrarie un peu. Je n'ai pas particulièrement d'affection pour Angela. Je l'ai même souvent trouvée horripilante (mais moins que son frère / cousin / petit copain / je sais pas quoi). Pourtant ... je ne peux pas rester indifférente à ce que j'ai involontairement entendu. Je pourrais jouer les lâches, mettre mes oreilles à rallonge et aller jardiner un peu plus loin, ignorant délibérément la souffrance de quelqu'un pour qui dans le fond, je ne ressens rien de particulier.

Je lâche un soupir. Trop gentille, trop bête la Day ... Ça me perdra.

Je rompt alors le silence. Je force un peu sur l'intonation joyeuse.

-Hey salut ! ... C'était joli ... ... Hésitation ...  ton truc ? ... ta musique !

Silence hésitant.

-Il fait sacrément froid aujourd'hui. Tu sais ce que je prend pour me remonter ... ?

Je sors ma baguette et d'un rapide #Wingardium Leviosa, je fais léviter par dessus le massif le thermos de thé chaud que j'emporte toujours avec moi quand je jardine. Le thermos ... une invention si moldue. Je pourrais me contenter de faire réchauffer mon thé n'importe quand, avec un simple Calda. Pourtant ... je suis attachée à ce petit récipient métallique, que je garde chaud entre mes mains des fois. Juste pour le plaisir de se sentir sa chaleur se diffuser.

... un bon thé chaud. Sers toi si tu veux ! Au pire on fera un replevit des familles.

Oui .. quel que soit son chagrin, je suis sûre qu'elle ne pourra que voir les choses sous un meilleur jour après un thé. Bien sucré, bien chaud ... et mélangé avec certaines de mes herbes, que j'ai faites pousser ici même.

...

Ou alors elle pique une colère, me traite de voyeuse et me jette le contenu du thermos à la figure ... et je serai bien punie de m'être mêlée de choses qui me regardaient pas.
Angela Adams
Angela Adams
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane


C'est pas parce qu'elles mordent qu'on a pas le droit de les aimer ! [en cours] Empty
Re: C'est pas parce qu'elles mordent qu'on a pas le droit de les aimer ! [en cours]
Angela Adams, le  Lun 17 Aoû - 2:45

Mais quelle étrange fille vient donc d'interrompre mon monde ? Ma bulle, ma rancœur a implosé de l'intérieur pour laisser place a... l'incompréhension ? Elle sort d'où ? Elle s'est permis de m'écouter aussi ? Arf, j'aurais fait pareil en vrai. Hum, intéressant finalement. Je la regarde, l'observe de la tête aux pieds, yeux plissés. Petit sourire. Je surélève un sourcil, ma musique est jolie ? Je vois, je vois... pas à quel moment on dit ça, mais bon. Elle est vraiment bizarre, ou alors elle est intimidée, je sais pas trop, mais c'est juste marrant.

On dirait un petit chat en cage, elle s'agite, elle me propose du thé comme si elle essayait de dissiper sa gêne. Elle aurait mieux fait de se tirer, je l'avais même pas aperçu. Là, je suis clairement en position de force, comme si je chassais. Sauf qu'en même temps, j'ai l'impression qu'il y a autre chose. Je tends ma main vers son truc contenant le thé, violon et archet dans l'autre, Je veux bien, ça a l'air bon. Par contre... J'ai pas de tasse. Et je reste là, à la contempler, main tendue. Puis je m'esclaffe et m'assois.

La lettre est toujours à mes côtés, écrasée. Je la fourre dans une poche. Je crois... Je ressemble peut-être à rien. Mon maquillage a dû couler. Je tourne la tête soudainement vers elle. J'ai pleuré. Est-ce que je ressemble à un panda ? Logiquement, j'ai mis qu'un peu de crayon noir donc ça devrait aller, mais j'ai pas de miroir pour vérifier. En vérité, je dois juste avoir les yeux un peu rouge. J'ai pas énormément pleuré, j'ai pas fait de crise. Et par merlin, heureusement. C'est vraiment le truc que je veux que personne sache, ce côté horrible de ma part vélane.

Je me recroqueville alors qu'un souffle d'air chaud sort de ma bouche. T'as entendu quoi ? Hormis ma musique. Je reste un peu blasée, à regarder devant moi. T'inquiète pas, je vais pas te manger. Je veux savoir ce que tu sais, tu pourrais te méprendre sur ma vraie nature. Silence. On dirait pas comme ça, mais en vrai... C'est dur d'être un Adams, c'est dur de frôler tous les jours la perfection par obligation. Pas que je suis pas parfaite. C'est simplement que.. que je suis juste lucide. Bouche crispée. L'arrogance, parfois c'est comme un masque. Ma beauté, mes sourires, mon charme, tout... n'est qu'une illusion, comme tout ce qui est relié aux vélanes enfin de compte. Sauf que moi, parfois, j'ai des remords, de véritables émotions.

Du coup, t'as une tasse ? J'aime vraiment passer du coq à l'âne dans mes discussions. Les gens sont souvent déstabilisés parce que je file pas droit, alors qu'en vrai, je le sais parfaitement. C'est juste ça m'aide à me distraire. La vie est très ennuyante parfois, non ? Non ? Vraiment ? Bah moi je trouve que si. Donc vous avez pas le droit de me contredire. J'ai toujours raison, c'est comme ça. Cherchez pas, vous me prouverez pas le contraire toute manière.

Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


C'est pas parce qu'elles mordent qu'on a pas le droit de les aimer ! [en cours] Empty
Re: C'est pas parce qu'elles mordent qu'on a pas le droit de les aimer ! [en cours]
Daisy Wellington, le  Lun 17 Aoû - 9:21

Bon ... première constatation je me fais pas envoyer bouler. C'est encourageant. Ça ne veut pas dire qu'il va pas m'arriver des bricoles plus tard ... il faut toujours se méfier des serpents. Je suis pas mécontente qu'une haie de géraniums dentus nous séparent.

-Je veux bien, ça a l'air bon. Par contre... J'ai pas de tasse.

J'ouvre la bouche pour répondre mais ... de l'autre côté de du massif, Angela finit par s'asseoir avec un rire ... sans joie ? Désabusé ? Je soupire intérieurement. Je me demande ce que je vais bien pouvoir faire pour lui remonter le moral.  C'est pas non plus ma meilleure amie de la life. Je me vois pas aller la prendre dans mes bras pour la réconforter. (Et puis elle reste une Adams ... quoi qu'on dise ils sont zarbs et un peu malaisants ... aucune envie que mes gestes soient mal interprétés.)

-J'ai pleuré. Est-ce que je ressemble à un panda ?

En vérité ... je ne vois rien de là où je suis. Alors, je me risque à reposer mon seau de souris au sol (Au moins quelques unes qui ont des raisons de se réjouir de la situation !) pour me relever et la rejoindre. Je sors de l'abri relatif que m’apportait la haie. Mes bébés piaillent de dépit en sentant l'heure de leur repas s'éloigner.

Mon pantalon est couvert de terre au niveau des genoux et des fesses. Mes bottes en caoutchouc me donnent une démarche un peu lourde. Je m'immobilise, debout devant elle. Gardant une certaine distance tout de même et je me tourne pour la regarder. Il fait pas chaud, j'ai les joues et le nez rougi à force de travailler dehors.

-Non ça va. J'ai pas de miroir à te proposer malheureusement.

-T'as entendu quoi ? Hormis ma musique.

Ah .. délicate question. Quelques secondes de silence se passent, le temps que j'hésite à savoir quoi répondre, elle enchaîne avant que j'ai eu le temps d'ouvrir la bouche.

-T'inquiète pas, je vais pas te manger. Je veux savoir ce que tu sais, tu pourrais te méprendre sur ma vraie nature. (...) On dirait pas comme ça, mais en vrai... C'est dur d'être un Adams, c'est dur de frôler tous les jours la perfection par obligation.

Ouh là là ... elle s'imagine faire peur aux filles plus jeunes qu'elle ? Je fronce le museau un instant puis lève les sourcils quand elle dit que c'est difficile d'être une Adams. C'est surtout la "perfection par obligation" qui m'étonne en vérité.

-Écoutes ... Je ... peux n'avoir rien entendu si tu préfères ... ? Je suis pas du genre .... à balancer ...

Court silence. Plutôt que rester là debout comme une truffone, je m'accroupis. Ça me met a peu près à même hauteur qu'elle (un peu plus bas) et me permet surtout de capter son regard perdu ... on ne savait trop où.

-Mais hmm ... j'imagine qu'on peut causer aussi ... ? Si tu veux ... ? Je comprend pas trop quand tu dis que tu te sens obligée d'être parfaite ... j'imagine que c'est ... quelqu'un qui te pousse à l'être ... ?

C'est une main tendue ... parce que c'est la chose à faire ...  j'imagine ... ? Je ne suis pas certaine du tout qu'elle acceptera de se confier à une quasi inconnue d'une autre maison, plus jeune qu'elle et qui doit en plus paraître idiote à ses yeux. (Je me suis fait une petite idée depuis le temps de la manière dont les Adams percevaient les autres élèves.) Sans parler qu'elle m'en veut peut-être de lui avoir raflé un titre qu'elle convoitait peut-être au bal de l'année dernière ... ?

Faute de répondre immédiatement, elle me relance.

-Du coup, t'as une tasse ?

-Ah ... ouais pardon. Bien sûr. Un sourire d'excuse se dessine sur mes lèvres et je désigne du menton l'objet entre ses mains.

-Le capuchon du thermos. Tu peux le retirer et verser dedans.

Mon sourire s'élargit quelque peu. C'était toujours amusant de voir des sorciers découvrir les objets moldus.

-Sers toi, je ferais un Gemino plus tard si j'en veux aussi.

Ce qui risquait d'arriver, sans mentir. Les hivers d'écosse sont .. frisquets. C'est le moins qu'on puisse dire.
Angela Adams
Angela Adams
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane


C'est pas parce qu'elles mordent qu'on a pas le droit de les aimer ! [en cours] Empty
Re: C'est pas parce qu'elles mordent qu'on a pas le droit de les aimer ! [en cours]
Angela Adams, le  Dim 23 Aoû - 0:42

Je gonfle mes joues comme un poisson, je réfléchis ouais. Je sais pas trop quoi lui dire à cette fille, j'ai pas l'impression qu'elle m'apprécie vraiment. Donc je comprends pas trop comment on est là, à boire du thé dans un truc moldu. C'est marrant, c'est pratique ce truc quand même ! Oui, oui, je parle du truc à thé là. Faut reconnaître, de temps en temps, que les moldus, ils sont pas si idiots que ça. Je veux dire, ils seront toujours moins bien que nous, moi, quoi qu'il arrive. Mais ça ne les empêche pas d'avoir quelques petites idées innovantes de temps à autre, non ?

Sa boisson est assez bonne, ma mère fait du meilleur thé, mais ça reste bon. Et puis, c'est gentil de sa part, ou pas. Je la cerne pas trop. Vraiment, pourquoi elle s'est pas tirée ? J'étais juste triste, ça va. C'est quelque chose qui arrive à tout le monde. En plus, quand je pleure, j'ai cet air incroyable, ce visage embellie par la mélancolie du monde. Je suis encore plus belle. Magnifique et émouvante. Peut-être que c'est ça, qu'elle a envie d'en voir plus ? Mon maquillage a tenu, donc c'est que tout va bien non ? Prétendre ne rien avoir entendu ? Ce serait plus gênant qu'autre chose. T'étais là, t'as entendu, point barre. On va pas en faire une histoire, ça arrive. Pourquoi vouloir faire semblant en fait ? C'était pas comme si je m'étais transformée non plus. Là, oui, je tiendrais pas forcément le même discours. Mais là, c'est juste... que je suis... époustouflante et fragile à la fois, vous voyez ? Le genre de fantasme absolu, enfin... Bref, pas forcément pour tout le monde. En vérité, c'est simplement que j'accepte que oui, il a des choses qui me rendent tristes et je vois pas pourquoi je devrais le cacher en fait. C'est pas logique. Cela ne me rend pas moins incroyable, même, c'est l'inverse.

Je passe une main dans mes cheveux, bois une gorgée. C'est en train de couler dans ma gorge, ça réchauffe mon corps et ça lui redonne toutes ses couleurs. C'est vrai que ça fait un peu du bien. Elle m'intrigue cette petite pouffy. C'est celle qui était partie un peu plus tôt lors du grand débat de l'association, non ? Elle avait l'air certaine d'elle et en même temps, d'avoir peur de se prendre toutes les foudres du monde sur la tronche. Elle est contradictoire, j'ai du mal à cerner. C'est pas grave, j'aime bien les surprises de toute manière. Tout connaître à l'avance, ça n'a rien d'amusant, c'est prévisible et ennuyant du coup.

Je déteste toujours autant l'ennui, au cas où vous l'auriez oublié.

Ouais... Silence. Ma mère impose la perfection à la maison et en dehors. C'est une vélane, alors elle est forcément parfaite face à moi. Je ne suis qu'une hybride, donc je suis obligée de le faire. Elle aurait trop honte de moi sinon. C'est pas un secret. Elle peut aller le dire à qui elle veut en fait. Puis parfois, vous savez, je crois que j'ai juste envie de lâcher l'affaire. Ben et Vélina -c'est ma sœur adoptive, on l'a trouvé dans une poubelle, eux, ils prennent pas les choses comme moi. Peut-être parce qu'ils voient pas la vérité en face. Genre, Vélane, c'est comme être succube pour ma famille, tu vois. Donc si tu échoues, tu sers à rien. Et je suis sa seule fille biologique. Elle s'acharne, mais en même temps elle préfère mon frère ou ma sœur sans aucune raison valable. Je trouve pas ça très juste. Je veux dire, c'est elle qui m'a transmis ses gênes, j'ai rien demandé tu vois. Ce que je dis est complètement décousu, c'est comme si j'avais envie qu'elle comprenne sans rien comprendre du tout. L'embrouiller, lui donner une idée puis une autre. Histoire juste qu'elle hoche la tête, passe à autre chose. Pourquoi ? Toi, tes parents ils t'imposent pas des trucs ? Je veux dire, être parfait à leurs yeux, c'est pas la moindre des choses que tu peux rendre, pour t'avoir donné naissance ? C'était ça le principe de la vie des enfants, non ?

Pourtant, c'est ce que ma Mère dit... et elle a toujours raison.

Daisy Wellington
Daisy Wellington
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


C'est pas parce qu'elles mordent qu'on a pas le droit de les aimer ! [en cours] Empty
Re: C'est pas parce qu'elles mordent qu'on a pas le droit de les aimer ! [en cours]
Daisy Wellington, le  Lun 31 Aoû - 11:27

-C'est marrant, c'est pratique ce truc quand même !

La remarque m'arrache un mince sourire. Je hoche la tête, tout en frictionnant légèrement mes mains. -Il y a des trucs cool chez les Moldus ouais. D'autres qui le sont moins. Mais inutile de s'attarder dessus.

Prétendre ne rien avoir entendu ? Ce serait plus gênant qu'autre chose. T'étais là, t'as entendu, point barre. On va pas en faire une histoire, ça arrive.

-Hmm okay ... Un silence gênant s'installe. Oui je m'étais peut être mêlée de ce qui me regardait pas tout compte fait ... On en parle plus alors. Je force un sourire, que j'espère paraître amical. C'est dur ... vraiment. J'ai l'impression de ne pas avoir toutes les clefs pour la comprendre, comme si on appartenait à deux espèces différentes. Ce qui est peut-être le cas au vu de ce qu'elle me sort alors.

Ouais... Ma mère impose la perfection à la maison et en dehors. C'est une vélane, alors elle est forcément parfaite face à moi. Je ne suis qu'une hybride, donc je suis obligée de le faire. Elle aurait trop honte de moi sinon. Ben et Vélina, eux, ils prennent pas les choses comme moi. Peut-être parce qu'ils voient pas la vérité en face. Genre, Vélane, c'est comme être succube pour ma famille, tu vois. Donc si tu échoues, tu sers à rien. Et je suis sa seule fille biologique. Elle s'acharne, mais en même temps elle préfère mon frère ou ma sœur sans aucune raison valable. Je trouve pas ça très juste. Je veux dire, c'est elle qui m'a transmis ses gênes, j'ai rien demandé tu vois.

Ses épanchements me laissent sans voix un moment. Je n'ai rien d'autre à faire que d'écouter sans interrompre. Est-ce qu'elle est en train de vider son sac ... ? Je ne peux qu'essayer de comprendre et d'imaginer le truc.. Vélane vélane, oui le nom me parle. Je sais vaguement ce que c'est mais sans détails. Des femmes ensorcelantes qui des fois s'unissent à des sorciers. Et visiblement leurs enfants sont envoyés à Poudlard et sont "à peu près" normaux. J'ai cru comprendre que certains ici avaient du sang de Vélane. C'est donc le cas des Adams. Ca peut contribuer à expliquer leur bizarrerie.

-Pourquoi ? Toi, tes parents ils t'imposent pas des trucs ? Je veux dire, être parfait à leurs yeux, c'est pas la moindre des choses que tu peux rendre, pour t'avoir donné naissance ?

-Ah ma mère à moi est française, ce sont des créatures étranges aussi d'après mon père ... Dis-je avec humour et autodérision, un sourire peu sérieux ornant mes lèvres. ...mais oui, ils me mettent la pression à leur manière. Pour les résultats scolaires et pour d'autres trucs. Tiens toi bien, sois polie, travailles, arrêtes de traîner avec des loubards.

Bref silence.

-Mais visiblement c'est pas aussi grave que les tiens. Ça m'a jamais fait pleurer, juste claquer une ou deux fois les portes à la maison et ca m'a fait récolter quelques punitions ...

C'est étrange toute cette pression quand même. Je l'observe pendant un moment, silencieuse.

-Mais hmm ... et toi, tu as envie de ça ... ? Des fois t'as pas juste envie d'être un peu ... je sais pas ... différente de ce que ta maman voudrait ?
Angela Adams
Angela Adams
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane


C'est pas parce qu'elles mordent qu'on a pas le droit de les aimer ! [en cours] Empty
Re: C'est pas parce qu'elles mordent qu'on a pas le droit de les aimer ! [en cours]
Angela Adams, le  Sam 17 Oct - 2:29

Autorisation du groupe des Demi-Vélanes, MDJ-G's pour ce qui est dit sur le statut de la mère d'Angela.
Pour le reste, tout est expliqué dans les statuts RPG spéciaux.

Je penche la tête. Elle a de drôle de réflexion cette fille. J'ai l'impression qu'elle saisit pas bien ce que je dis. En même temps, comment elle pourrait ? Elle est si imparfaite, contrairement à moi... Enfin, contrairement aux Vélanes, à ceux qui ont du sang de Vélanes. On est tellement plus, tellement... mieux. Parfois même, quand j'y repense, je me dis que je ferai mieux d'épouser quelqu'un d'un peu mieux que Ben. Non pas qu'il soit imparfait, mais juste, je sais que quelque part, il y a plus grandiose que lui. Est-ce que ça marcherait si j'épouse une Grande Vélane par exemple ? Hum, je sais pas. Faudrait que j'y réfléchisse. Ce qui est certain, c'est que ça fera les pieds à ma mère en tout cas. Et c'est plutôt un bon point. Je crois que je l'aime, autant que je la déteste, c'est vrai.

Oh ! Ma mère aussi est française, c'est une des Grandes Vélanes du Clan de la Blanche Rose. Pour ça qu'elle est pas très souvent à la maison en fait. Sourire, un peu forcé. Elle dirige un des Clans originels, alors forcément, elle a pas trop le temps de venir me voir. Mais ça empêche pas qu'il faut que je sois à la hauteur quand même, il en va de sa réputation. Sa réputation et puis la mienne aussi. C'est marrant comment la hiérarchie Vélane, parfois, me fait sentir si petite alors que face aux sorciers, on est si puissant. On possède la plus grande des magies, une magie qu'aucun sorcier ne pourra jamais maîtriser pleinement. Une vieille phrase d'Enetari, ma mère. En plus d'être belle, elle prêche la bonne parole. C'est presque énervant. Non, non, tout va bien, je me calme. Faut pas que je fasse de bêtises. Surtout pas devant la petite blonde là.

Tes parents n'ont pas de grandes attentes de toi, on dirait. Silence de circonstance. Comment dire ça sans la blesser ? Je suppose qu'ils doivent être fiers de ce que tu es, s'ils demandent si peu. On va peut-être éviter de lui dire qu'ils aimeraient se contenter d'au moins du minimum. Je crois qu'elle le comprendra toute seule un jour, non ? T'as de la chance. Je me lève, m'étire. Ce n'est pas que pour mes parents que je fais ça. Les Vélanes sont différentes. Pour elles, je suis déjà une paria tu sais. En vrai, ça fait mal de le dire, même si c'est véridique. J'ai besoin d'apprendre à survivre, d'avoir la reconnaissance de mes mères. Je ne veux pas que l'amour de celle qui m'a donné naissance. C'est une nécessité absolue. Je passe une main dans mes cheveux, un grand sourire sur les lèvres, ferme les yeux. Puis, je m'égare. Je crois qu'elle ne peut pas comprendre tout simplement.

Parfois, j'aimerais bien rencontrer quelqu'un qui me comprenne vraiment... Mais j'ai l'impression que ce serait trop demandé.

Contenu sponsorisé

C'est pas parce qu'elles mordent qu'on a pas le droit de les aimer ! [en cours] Empty
Re: C'est pas parce qu'elles mordent qu'on a pas le droit de les aimer ! [en cours]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 C'est pas parce qu'elles mordent qu'on a pas le droit de les aimer ! [en cours]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.