AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 1 sur 1
Errance nocturne [en cours]
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Errance nocturne [en cours] Empty
Errance nocturne [en cours]
Arthur Digler, le  Mer 15 Juil 2020 - 1:42

Errance nocturne
Saison 32 – Hiver
Avec Angela Adams
LA emprunté et accordé

Deux heures étaient passées depuis que le couvre-feu avait commencé. Le château était plongé dans le calme et l’obscurité alors que dehors, il faisait nuit noire puisque la lune était cachée par les nuages et la neige qui tombait paisiblement. Dans le dortoir d’Arthur, Aliocha et Matt dormaient depuis pas mal de temps déjà. Certainement plus pour ne plus subir les jérémiades du bouclé que par réelle fatigue. Ce dernier était en effet en train de lire un journal que ses parents lui avaient envoyé aujourd’hui par hibou et qui récapitulait les résultats des matchs de football des différentes équipes Françaises. Clairement, cela n’intéressait personne à part lui. Compréhensif. Même lui le comprenait, alors, il avait récupéré son gramophone portatif pour s’isoler dans sa bulle et écouter des musiques moldues. Le lion était quelqu’un de couche tard, il était encore trop tôt pour lui de dormir. La nuit lui offrait des moments de répit qu’il ne pouvait gâcher. C’était bien trop précieux. Il avait pris cette habitude chez ses parents. Puisqu’à partir d’une certaine heure, il était le seul éveillé dans sa maison et savait qu’on ne viendrait pas le déranger ou lui demander quelque chose.  

Sous la couette, son corps était chaud et pourtant, il frissonna de froid. Il remonta sa couverture jusqu’à ses épaules et chercha la raison de ce frisson. Il n’avait jamais réellement apprécié les températures de l’hiver étant frileux, mais le dortoir était généralement bien chauffé et il avait une bouillotte personnelle depuis plusieurs mois déjà. Cette bouillotte, ce n’était pas son copain, à son grand désarroi, puisque les lits étaient trop petits pour accueillir deux personnes, mais Stray. Pourquoi est-ce qu’il n’était pas là ? Le bouclé tourna la tête vers le lit de son petit-ami pour tenter d’apercevoir son chat, mais il n’y était pas. Le contraire l’aurait fortement étonné, mais sait-on jamais. Par contre, c’était plus probable qu’il soit en compagnie de son meilleur pote. Mais là encore, il n’y était pas. C’était étrange, mais pour le moment, pas vraiment inquiétant. Arthur se leva de son lit, enfila un jogging, un sweat et une paire de chaussettes, attrapa sa baguette pour s’éclairer puis descendit dans sa salle commune. Il fouilla quelques instants les lieux, s’approcha du feu de cheminée. Mais rien. Pas un seul miaulement lorsqu’il l’appelait. Fais ch*er. Jura le lion dans sa non-barbe. Là, ça commençait à devenir inquiétant. Normalement le demi-Fléreur n’avait pas le droit de se promener seul dans les châteaux, sauf s’il était dans le dortoir, la salle commune ou le local de l’association.

Arthur n’avait jamais ressenti une quelconque once de culpabilité en enfreignant le règlement alors c’était assez serein qu’il sortait dans les couloirs du château, en pleine nuit et en chaussettes avec seulement sa baguette pour s’éclairer. Enfin. Serein. Serein car il s’en fichait de rencontrer un professeur. Mais les ombres le faisaient souvent sursauter. Il n’était vraiment pas à l’aise dans le noir. Seulement, c’était urgent. Il avait la flemme, avait froid et n’avait pas envie d’être dans l’obscurité, mais il voulait retrouver son chat. Stray ! A chaque intersection, il appelait son chat et attendait, immobile, à l’affut du moindre miaulement ou ronronnement. Mais les lieux étaient complètement silencieux. Le lion décida de se diriger jusqu’au troisième étage. Il entra dans le local L.E.G.I.T, regarda partout et encore une fois, rien. Il soupira d’agacement et mit sa main de libre dans sa poche. Il s’approcha de la fenêtre, distraitement. Serait-il possible qu’il soit dehors par ce temps ? Il jura une nouvelle fois. Qui avait bien pu l’échapper de la salle commune de Gryffondor ? Il était certain de l’avoir vu dormir sur l’un des canapés lorsqu’il était rentré des cours.  

Prenant les escaliers, capricieux qui lui firent perdre du temps, il arriva au bout de quelques minutes au rez-de-chaussée. Il marchait assez lentement dans le château et lorsqu’il arriva à une intersection, il sursauta. Est-ce qu’il venait de voir quelqu’un à l’autre bout du couloir ou il avait rêvé ? C’était peut-être une simple illusion avec l’ombre que projetait sa baguette, mais il voulait quand même vérifier. Arthur accéléra le pas, la baguette baissée pour ne pas trop attirer l’attention jusqu’à ce qu’il tombe nez à nez avec quelqu’un. Il n’avait pas rêvé. P*tain. Il leva la baguette pour identifier la personne. Angela. A cette heure ? Qu’est-ce que tu fais ? Demanda-t-il, étonné de la voir. Enfin, si on pouvait dire ça. Puisqu’en vérité, il ne la connaissait pas vraiment. A part d’Aliocha ou de l’association. C’était peut-être dans ses habitudes de se balader la nuit. T’aurais pas vu Stray ? Ne pas oublier la raison de son escapade nocturne. Elle le connaissait forcément, c’était la nouvelle mascotte de la L.E.G.I.T et il y passait une grande partie de son temps pour être câliné et chouchouté par les membres.
Angela Adams
Angela Adams
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane


Errance nocturne [en cours] Empty
Re: Errance nocturne [en cours]
Angela Adams, le  Sam 18 Juil 2020 - 4:49

ft Arthur, LA partagé
Saison 32 - Janvier 2179

Voilà.

Tout était prêt. Habillée de noir, j'attache mes cheveux en une queue-de-cheval. C'est une mission commando que je m'impose, que j'expose pour tout faire exploser. Créer le chaos ? Une de mes passions, vous ne savez pas à quel point. Diviser pour mieux régner, vous ne connaissez pas ? Bah moi, c'est une de mes devises préférées. Alors autant frapper bien et fort, et de manière magnifique. Je prends mon petit sac à dos noir sur les épaules, met ma jolie cagoule, histoire de, sait-on jamais si je tombe sur un prof en pleine ronde. Ce serait pas impossible après tout. Philaester est incompétente, comme De Lanxorre, mais les autres... pas totalement. Après, avec un peu de chance, je tomberai sur le Pervers ou Evans . Je pourrais peut-être m'en sortir. Enfin, de toute manière, vu que je tiens une des plus belles cartes du jeu dans cette guerre, la directrice adjointe devra automatiquement me défendre, si je me faisais prendre. Pas le choix, ce serait bête de finir en prison pour si peu. N'est-ce pas ma gentille Cara ?

Lentement, je sors de mon dortoir. Pas un bruit, une respiration lente. Je dois faire ça seule, sans Ben. Il serait capable de tout faire foirer. Puis, malgré tout, ce petit idiot, il y tient à sa marraine. Quel dommage, on serait bien amusé pourtant. Mais il n'y a personne dans ce foutu château, encore assez digne de confiance pour s'aventurer avec moi. Ou alors peut-être le fou, mais rien ne me promet qu'il ne me plantera pas un couteau dans le dos. Et là, je risque de l'avoir très mauvaise contre lui. Puis franchement, j'ai pas le temps pour mener une guerre contre lui ET créer l’anarchie dans toute l'école, pour mon propre bien être. Il ne faut pas être trop gourmand et choisir ses batailles. C'est très important. Tout Serpentard digne de ce nom vous le dira ! Et s'il ne le vous dit pas, c'est tout simplement qu'il encore plus intelligent et qu'il vous mène en bateau.

Je suis dans le couloir, ça y est. J'essaie de me repérer dans le noir comme je peux. Hors de question que j'utilise une lampe, un lumos ou n'importe quoi pour m'éclairer. Je suis pas dingue, c'est le meilleur moyen de se faire pincer. Faut être un peu abruti pour faire ça. En plus, les tableaux sont les pires balances de la terre, "vous m'avez réveillé", gna gna gna. C'est pas une raison pour aller tout raconter au premier professeur qui passe non plus. Ils ont pas de cœur ces trucs à la noix. Si je pouvais, je me ferais un plaisir d'emporter tous ceux qui m'avaient donné du fil à retordre, dans le parc, pour faire un magnifique feu de joie. Mais ce serait trop risqué et puis Mère pourrait s'énerver après ça. Ce serait difficile de me défendre après un tel coup, je dois l'avouer. C'est pour ça que j'ai décidé de faire ça dans l'autre sens. Je vais en rajouter une, de peinture. Ma préférée, une magnifique idée, vous allez voir.

J'ai déjà hâte de voir la tête de dégoût de Cara au petit déjeuner, ses yeux de vipère scrutant chaque élève pour savoir qui est le coupable. Je lui ferai un beau coucou à ce moment-là ! Je la vois déjà me tirer la tronche ou me foudroyer directement du regard. Rien que cette idée me met tellement en joie ! La rendre folle, la faire courir partout, qu'est-ce que j'adore ça. Y a d'autres choses que j'aime faire avec elle hein, mais ces deux choses-là, ce sont mes préférées, vraiment. Alhena a bien raison sur ces points. Faire tourner en bourrique cette vieille bique, c'est vraiment le meilleur des jeux !

J'avance à pas de loup, direction la grande salle, c'est là-bas que le drame va commencer à se dérouler. J'avance cependant lentement, je suis prudente, c'est la moindre des choses et je... Aïe ! Y a un truc qui m'a foncé dans les jambes et m'a fait trébucher. On aurait dit un animal. Qu'est-ce qu'il fait ici sérieux ? M'enfin, bref, pas le temps pour les questions. Je sais pas ce que c'était et j'en ai clairement rien à faire. Il faut que je continue mon périple. Quelques minutes s'écoulent. Et puis... Oh. Par merlin ! De la lumière ! Vite, faut que je me cache. Où ? Droite ? Gauche ? Impasse ? M*rde. Pas le temps... Le voilà face à moi, trop tard.

Une seconde... Je le fixe un instant, plisse les yeux. Je le reconnais lui. C'est notre président, Arthur machin chose là ! Je soulève ma cagoule pour qu'il voit mon visage. Au point où on en est, de toute manière. Je le regarde perplexe. Stray ? Je sais pas c'est qui. Je l'ai pas vu. J'ai autre chose à faire là. Je remets ensuite mon masque. S'il veut se faire choper, c'est son problème, pas le mien. Je sais pas ce que tu fous là, baguette allumée à attirer tous les enseignants de la terre vers toi, mais tu m'as pas vu. Pigé ? Je prends un ton très sérieux en disant ça. Jure, s'il parle, je fous le feu à toutes ses affaires ! Il a pas intérêt à dire que j'étais de sortie cette nuit. Sinon, clair que Cara allait faire le rapprochement entre ma sortie nocturne et l'oeuvre d'art qui allait voir le jour. Et ce, en deux secondes top chrono... Trois ou quatre peut-être, parce qu'elle est pas si futée que ça, cette vieille femme. Faut dire ce qui est.

Je m'éloigne de lui, puis me retourne soudainement. Vaut mieux prendre des précautions. Si demain, on te pose des questions sur un probable scandale et une magnifique oeuvre d'art représentant De Lanxorre dans son ignoble splendeur, je n'existe pas. Okay ? Sinon, fais gaffe à tes doigts, tu risques de plus pouvoir tenir une baguette pour le reste de ta vie. Je crois c'est assez clair comme message là ? Non ? Hors de question que tout mon parfait plan tombe à l'eau à cause d'un mec sans cervelle, qui sait même pas prendre les armes de son plein gré contre notre dictatrice préférée. C'est fou comme il faut toujours pousser les gens pour qu'ils agissent avec intelligence. Sinon, ils seraient encore là à implorer Merlin pour que tout s'arrête. Pfff, tous des idiots. Vraiment.
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Errance nocturne [en cours] Empty
Re: Errance nocturne [en cours]
Arthur Digler, le  Sam 25 Juil 2020 - 0:00

Elle ne savait pas qui était Stray ? Vraiment ? Arthur soupira, désespéré de ne pas retrouver son Fléreur, mais surtout désespéré par Angela. Mais finalement, est-ce que c’était surprenant venant d’elle ? Après tout, il n'avait pas la chance d'être un Adams. Elle ne regardait pas grande monde excepté son cher petit Benedict et... Elle-même. Bien évidemment. C’était à se demander pourquoi Aliocha traînait parfois avec elle. Le lion insista tout de même une deuxième fois, en lui donnant une description. Peut-être qu’elle ne connaissait tout simplement pas son prénom. Mais si, c’est le chat roux qui traîne toujours au local de l’asso, il y est tout le temps. Ce n’était apparemment pas son problème puisqu’elle préféra le menacer afin qu’il ne dise à personne qu’il l’avait vu dans les couloirs, après le couvre-feu. Il soupira de nouveau, cette fois d’agacement et leva les yeux au ciel. Bon, laisse tomber. Il allait se débrouiller. Il la laissa s’éloigner, n’ayant que faire de ses occupations. Elle le prenait réellement pour une balance, lui ? Alors que lui-même était en train de promener dans le château. Bref, il comptait bien retrouver Stray et garder sa baguette allumée. Il était hors de question pour lui de se balader dans le noir, quitte à se faire attraper par un professeur. Une heure de colle de plus ou de moins... Dans tous les cas, cela n’allait pas énormément changer ses habitudes de vie au sein de Poudlard.  

Après réflexion, Arthur décida de continuer à chercher en restant dans ce couloir et donc de prendre la même direction que la Serpentard. Il resta cependant immobile, les yeux rivés vers la jeune femme, attendant qu’elle s’éloigne, qu’elle disparaisse carrément de son champ de vision. Elle serait capable de venir l’engueuler pour rien ou l’accuser de la suivre. Il n’avait clairement pas que ça à faire, ce serait une perte de temps, il ne ferait que se défendre dans le vide. Finalement, il regretta de ne pas être parti à l’opposé de la rousse, puisque même en ne faisant absolument rien, elle en remit une couche et le menaça. Encore une fois. Raah, mais qu’est-ce que j’en ai à fo*tre que tu sois dans les couloirs Angela... Soupira le lion avant de prendre conscience de ses paroles. Attends, t’as dit quoi ? Elle comptait réellement dessiner un portrait de la directrice ? Un sourire en coin s’installa sur le visage du bouclé. Ok, finalement, il en avait quelque chose à faire de ses balades nocturnes. C’était potentiellement intéressant... Voire, très très excitant. Stray pouvait encore attendre un peu... Puis, pas besoin de culpabiliser, c’était par là qu’il comptait aller depuis le début. Il le croiserait peut-être en chemin.  

Le lion rattrapa d’un pas rapide la jolie rousse, se mit même face à elle, marchant à reculons. Je ne manquerais ça pour rien au monde. Il était même prêt à éteindre sa baguette si elle le demandait. Tant pis pour l’obscurité qui l’entourait. Ça te dérange pas je suppose ? Demanda-t-il avec un sourire carnassier. Il se plaça à côté d’elle, stoppa le sortilège de lumière et mit les mains dans ses poches. Ce serait dommage que De Lanxorre soit au courant qu’une élève s’amuse à la caricaturer sinon... Arthur n’était pas sérieux, jamais il n’aiderait la directrice. Mais c’était comme ça que fonctionnait Angela, non ? En réalité, ce serait surtout dommage qu’elle l’empêche de se divertir. Question que, s’il n’arrivait pas à retrouver son chat ce soir, il ne se soit pas levé pour rien.
Personnage
Personnage
PNJ
Personnage
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Errance nocturne [en cours] Empty
Re: Errance nocturne [en cours]
Personnage, le  Mer 12 Aoû 2020 - 17:24

Intervention préfectorale !

(Tada...dam !)

Encore une froide nuit d'hiver. Encore une nuit au cours de laquelle le grand, l'unique, Marvin Montana (préfet !) patrouille avec enthousiasme dans les couloirs du château, son badge fièrement épinglé sur le revers de sa robe de sorcier. Car c'est bien connu, le colosse (on dit qu'il a du sang de géant après tout) n'a que deux passions dans la vie. La gonflette, le sport ET faire respecter à la lettre les règlements de l'école ! Il est peu copain avec les mathématiques par contre. Mais qu'importe. Il sait qu'il valait mieux une tête bien faite que bien remplie. Et sa tête est suffisamment bien faite pour deviner que cette nuit, en entendant quelqu'un crier dans les couloirs, il y a calamar géant sous roche !

Mékidonc ose ainsi briser le couvre feu ? Mékidonc ose perturber ainsi la quiétude des lieux ?? s'exclame t'il à voix basse.

Le torse gonflé d'indignation, baguette en main, le préfet aux biscottos d'acier et à la coupe de cheveux blonde parfaite surgit de l'autre bout du couloir, prenant les malfaiteurs sur le fait.

Partiellement ébloui par la lumière projetée par la baguette d'Arthur, il se protège les yeux. Il ne distingue que deux vagues silhouettes. Mais c'est suffisant pour qu'il puisse conclure qu'il ne s'agit ni de fantômes, ni de professeurs. Il se permet alors de pousser une exclamation triomphante.

-Ah ah ! Je vous tiens, délinquants quasi-récividistes ! On ne bouge plus ! Je vous prend en pleine violation du couvre feu ! Règlement numéro ... numéro ...

Pris d'un doute, le préfet poufsouffle relâche un court instant sa vigilance, baissant sa baguette pour tirer un carnet de la poche de sa robe de sorcier, qu'il consulte alors les sourcils froncés, remuant imperceptiblement les lèvres alors qu'il lit.

... Trois ! L'article trois ! s'exclame t'il alors qu'il relève enfin les yeux vers le bout du couloir.

L'amour inné pour les règlements et le respect de l'autorité aura t'il incité les deux élèves à rester écouter la suite ... ? Ou auront-ils profité saisi (fort lâchement) de la courte distraction du préfet pour mettre les bouts ?
Angela Adams
Angela Adams
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane


Errance nocturne [en cours] Empty
Re: Errance nocturne [en cours]
Angela Adams, le  Sam 22 Aoû 2020 - 2:16

Okay...

Alors comment dire ça sans être méchante mais... Notre président, parfois il est vraiment... étrange. Voilà. Fin d'un coup c'est oui, d'un coup c'est non. Il ne sait pas trop prendre de décision ce gars. Pourtant il est pas bien méchant, simplement que je pense que quelques neurones ont grillé. Très probable, vu sa tête. Il est pas si moche après, Aliocha n'a pas si mauvais goût, mais niveau personnalité, ou intelligence c'est pas ça quoi.

J’accélère le pas en l'entendant me rattraper, soupire qui s'échappe de mes lèvres. Il peut pas me laisser tranquille oh ? Il voit pas que je suis occupée et que son chat, j'en ai strictement rien à faire. Ma priorité, elle va clairement pas à la mascotte de l'association. J'irais même jusqu'à dire que l'association, ce n'est qu'un prétexte pour être au centre de l'attention et savoir tout ce qui est à connaître. Le but, c'est de régner dans l'ombre. Être dans les deux camps. N'oubliez surtout pas ça les amis, si vous voulez tout avoir ! Au point où j'en suis avec toi, t'as qu'à me suivre ouais, je hausse les épaules, Tu sais peindre au moins ? Enfin, utiliser une bombe de tag ? C'est une élève née-moldue qui m'a montré ce truc, c'est assez pratique pour faire des dessins sur de grands murs, ou de grandes portes. Montré est un grand mot, je l'ai vu faire puis je les lui ai volé. M'enfin, ça il est pas obligé de le savoir non plus. Déjà que je pense qu'il m'aime pas, parce que je suis pas comme lui... Alors s'il apprenait que je volais les affaires des autres, il allait me donner une réputation de cleptomane. Non merci vraiment.

Il éteint alors sa baguette, enfin ! Il commençait à m'énerver, c'était comme être un éléphant dans un magasin de porcelaine sérieux. Heureusement qu'il l'a fait de lui-même, sinon j'allais la lui faire bouffer et... C'est pas vrai. Petite mine quand j'entends une voix dernière nous... Génial. C'est bien, bravo Arthur ! Vous voyez ! J'ai encore raison ! S'il l'avait éteint plutôt son lumos, on en serait pas là ! Je me retourne, heureusement pour nous, c'est le préfet de Poufsouffle. Il est pas fut fut le type, pire qu'Arthur. Non, c'est l'article 13 du règlement. Regarde bien dans les pages, tu verras, j'ai toujours raison. Il est tard, c'est pour ça que tu t'es trompé, t'inquiètes, on t'en veux pas. J'en sais rien du tout en vrai. J'essaie juste de l'embrouiller. C'est la meilleure des choses à faire.

Bon, maintenant que tu nous as coincés. On va aller dans le bureau de la directrice hein. On va pas te déranger plus longtemps. Pour nous faire pardonner auprès de toi, je vais même t'aider. Il y a d'autres élèves qui se baladent dans le château. On les a croisés en bas de la tour de serdaigle, en descendant de notre dortoir. Il voyait pas mon visage, il pouvait donc pas savoir qui j'étais. Cependant, j'essayais tout de même d'user de mes charmes, de ma belle voix pour le convaincre de ce que je disais. On cherchait juste notre animal perdu, mais tu as raison, on aurait dû le faire la journée. On est sage, alors on va se rendre. Tu devrais courir par contre, pour rattraper les autres, c'était des poufsouffles, t'imagine s'ils tombent sur un professeur ? L'image que pourrait avoir votre maison. C'est pas jolie. Nous, on est des serdaigles, alors forcément... On est toujours sage, les règles c'est très très important. Mais là, on était vraiment inquiet. Je pense, que je deviendrai probablement actrice plus tard. Vu mes belles improvisations à chaque fois, je mérite clairement un titre ! C'est pas possible de passer à côté. En plus, je suis certaine que ça va marcher avec ce gros balourd.

Je prends la main d'Arthur, doucement et le tire de force pour tourner au coin du couloir, Bon à plus tard Montana. On va voir la directrice nous, puis on retournera dans notre dortoir une fois qu'elle nous aura donné la punition. Tourne vers la gauche, donc à l'opposé de là où on veut vraiment aller, ils seront pas si loin. Fais-vite, ils allaient à la forêt interdite et sont potentiellement en danger. Sourire aux lèvres, je m'éclipse de sa vision. Si jamais ça marche pas, au pire, j'aurais plus qu'à courir hein !

Personnage
Personnage
PNJ
Personnage
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Errance nocturne [en cours] Empty
Re: Errance nocturne [en cours]
Personnage, le  Jeu 10 Sep 2020 - 22:48

-Comment ça article treize ... ??

Marvin parait un court instant nager en pleine confusion. Mais cette fois il ne prend par la peine de vérifier dans son carnet car aussitôt, la délinquante enchaîne. De façon étrangement convaincante. Elle parle, parle parle. Le préfet se pince l'arrête du nez et lève une main pour l'inciter à ralentir.

-Doucement ... doucement ... doucement .. pas tout en même temps.

Beaucoup d'informations à digérer d'un coups. Trop.

-Bon ... donc ... vous êtes en violation de l'article trois ... ou treize. Vous admettez votre erreur et allez calmement retourner dans votre dortoir avec un simple avertissement. Si je croise un animal perdu je vous le rapporterai ... Et si je vous revois à traîner dans les couloirs pendant la nuit ...

Il agite un index menaçant dans leur direction en faisant les gros yeux, comme si il grondait deux enfants bien plus jeunes. La menace est implicite.

-Je vais aller maintenant ... voir si hmm ... tout est en ordre ... là bas.

Il se retourne avec empressement et file dans la direction opposée d'un pas pressé. Sitôt l'angle du couloir passé, on peut l'entendre alors accélérer et partir à petite foulée dans les couloirs et les escaliers. Le bruit de ses pas de sportif accompli résonnent longtemps à travers les couloirs vides du château. Nul doute que le brave garçon va passer une partie de sa nuit à chercher en vain des poufsouffles disparus avant de se dire que compter d'éventuels absents dans leur lit sera sans doutes plus rapide ...

Et avec toute cette affaire, le pauvre Marvin avait complètement oublié de demander leur nom à ces deux "serdaigles" pris en flagrant délit ... C'est pas de bol.
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Errance nocturne [en cours] Empty
Re: Errance nocturne [en cours]
Arthur Digler, le  Mer 16 Sep 2020 - 22:08

Il sautillerait presque de joie à l’idée d’accompagner Angela dans sa mission nocturne. Tant pis pour Stray, il le croiserait sûrement dans les couloirs. Il répondit à sa question d’un hochement de tête, négatif, il n’avait jamais utilisé de bombe à tag, mais est-ce qu’il y avait réellement besoin de savoir peindre lorsqu’il fallait dessiner la caricature de la pire directrice de Poudlard ? Non. Plus l’oeuvre d’art était horrible, plus elle serait parfaite. Dans tous les cas, elle serait mieux que l’originale. Les deux élèves trouveraient forcément un moyen de la rendre reconnaissable. Ils n’avaient plus qu’à trouver LE mur, celui qui les attendait sagement. Celui qui sera observé et admiré, celui qui aura droit à son heure de gloire, dès le début des cours.

Arthur était prêt à repartir, baguette rangée, mais il sursauta lorsqu’une voix vint les interrompre. M*rde. Il connaissait cette voix. C’était celle du préfet parfait, insupportable, mais grand sportif ! Certainement autant que le lion puisqu’il le voyait souvent s’entraîner dans le parc. Même s’il manquait grandement de jugeote (Marvin hein…), le lion attrapa le bras de la jeune femme dans le but de l’inciter à fuir, mais en vain. Elle resta complètement immobile et adressa même la parole au Poufsouffle. D’abord en le contredisant - sauf si elle avait donné ce chiffre au hasard - puis en le rassurant. Elle enchaîna ensuite, les faisant passer comme des pauvres Serdaigle à la recherche de leur animal perdu. Ils étaient passés de délinquants à élèves modèles et simplement inquiets. Angela ne cessait de parler, elle enchaînait sans s’arrêter. Une parfaite manipulatrice. La réaction de Marvin n’était pas étonnante. Arthur lui-même n’aurait pas pu résister à la voix douce de la Serpentard. Décidément, il avait du mal à comprendre ce qui lui arrivait lorsqu’elle était à proximité.

Le préfet commença à s’éloigner et eux aussi, à l’opposé, alors que la jolie rousse traînait le Gryffondor en le tenant par la main. Un wooh, impressionné s’échappa d’entre ses lèvres, légèrement débile. J’ai pas tout suivi, mais tu es surprenante Angela. Lâchant sa main, presque avec regret, il rentra les siennes dans ses poches. Je pense que j’aurais couru si tu n’avais pas été là. Parce qu’il n’était pas certain d’avoir le talent d’Angela pour manipuler les gens et que cela aurait été une bonne opportunité pour se prouver à lui-même qu’il avait une meilleure endurance que le préfet. On continue ? Demanda-t-il. T’as prévu de le faire à un endroit précis ?
Contenu sponsorisé

Errance nocturne [en cours] Empty
Re: Errance nocturne [en cours]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Errance nocturne [en cours]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.