AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Infirmerie
Page 1 sur 1
Pas un conte pour Enfant [En cours]
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Pas un conte pour Enfant [En cours] Empty
Pas un conte pour Enfant [En cours]
Elhiya Ellis, le  Dim 19 Juil 2020 - 11:47




Saison 32 –Fin été
Mon LA Accordé


Le soleil tardait toujours à se coucher en été, je n’étais pas spécialement une grande amatrice de ses rayons trop lumineux qui s’étirait même en soirée. La nuit me seyait toujours plus, c’était moins agressif tout simplement, alors ce Temps semblait s’étirer trop en longueur, de jour en jour, se ponctuant que du nombre de tasse de thé que j’avais pu vider.

Pas vraiment de motivation pour grand-chose en ce moment, je me demandais principalement s’il y’avait encore un but au fait que je reste infirmière à Poudlard. Pas que je n’aimais pas le poste ou le lieu, surtout depuis que j’avais redécoré et aménager le bureau de façon plus chaleureuse, juste que j’avais l’impression de perdre du temps sur quelque chose qui me tenait plus à cœur. A réfléchir par la suite…

Pour l’heure, je voulais bien me raccrocher au mensonge qu’être ici me permettait de voir l’Amoureux et m’enquérir de son état. Sauf qu’en toute franchise je ne le voyais quasi jamais, à croire qu’il était venu un véritable fantome. Il était loin le Temps où il suffisait de me pointer dans les couloirs de Gryffondor pour lui tomber dessus. Un soupir douloureux s’extirpait de mon corps sans que je n’arrive à l’ignorer, j’avais besoin de prendre l’air, ou du moins de m’éloigner d’ici pour justifier qu’il ne faisait quasi plus partie de ma vie à part comme un souvenir d’enfant.

Penchée en arrière le nez vers le plafond, je faisais léviter une des bulles de papillon, qui s’était décrochée un peu plus tôt, jaugeant la hauteur qui me semblait le mieux refléter la lumière. Pas que j’avais besoin de plus de lucioles colorées dans l’infirmerie, mais que coller directement les sphères de verre trop haut avait pour effet de les rendre quasi invisible aux yeux des visiteurs. Ils ne venaient pas pour se balader, certes mais quand même… Dans le pire des cas, ça amusait mon compagnon d’infirmerie (mon furet) qui regardait les reflets, totalement hypnotisé.
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Fourchelang


Pas un conte pour Enfant [En cours] Empty
Re: Pas un conte pour Enfant [En cours]
Jennifer Wilson, le  Ven 24 Juil 2020 - 22:57

Saison 32 * Fin Eté
LA Mutuel

Arpentant les couloirs de Poudlard, je me demandais si c'était vraiment une bonne chose de me diriger là où je me rendais. Je n'avais jamais été quelqu'un à se confier facilement. Pourtant, impossible d'arrêter mes pas. Poussée par une force mystérieuse ou invisible, au choix, j'avance presque comme une automate me laissant volontairement guidée. L'été terminé, ce dernier s'était montré particulièrement surprenant. La fête chez Jackson notamment. Sourire au coin en y repensant. Au moins, s'il y avait quelque chose de positif, c'est qu'il m'avait permis d'oublier ce qu'il m'était arrivé quelques mois plus tôt. Enfin, à demi, car ayant un peu bu au cours de la fête, j'avais fini par cracher le morceau à Hastur. Seule personne qui était au courant de l'histoire et, en qui, j'avais trouvé la force de me confier. L'alcool est parfois un ami précieux, je peux vous l'assurer mais lui l'était aussi. D'ailleurs notre relation avait pris une toute autre tournure bien différente de notre arrivée en Italie et elle n'était pas pour me déplaire. Pas du tout. Entre nous, c'était devenu l’Évidence même. Notre relation s'étant renforcée, elle avait sans doute aussi beaucoup jouée dans ma décision de lui en parler puis ce n'était pas la première fois que la politique était au cœur de nos discussions mais quand même. Mais, aujourd'hui, j'avais ce besoin presque viscéral d'en parler à une personne adulte. Avoir son avis, des conseils, bref en somme qu'il puisse m'aider à y voir plus clair. Qui ne pouvait être plus que qualifier pour ce genre de "soucis" qu'elle.

Arrivant devant l'entrée, j'ose un coup d'oeil au travers la porte. C'est limite un soulagement que j'ai en observant l'infirmière assise derrière son bureau. Peut-être n'aura t-elle pas le temps de me recevoir. Elle avait peut-être des choses bien plus importantes que d’écouter une élève de sixième année en proie à d'intenses cauchemars la réveillant parfois, souvent au beau milieu de la nuit depuis son retour à Poudlard mais je devais essayer. Qui ne tentait rien, n'avait rien, après tout.

« Madame Ellis ? Bonjour.  Puis-je vous voir un moment ? »

Haussement de sourcils en apercevant le furet à ses côtés. La mignonitude de ces petites bêtes m'avait toujours fait fondre et, je ne peux m'empêcher un sourire timide à sa vue malgré la situation. Celle-ci semblant très intéressée par quelque chose au-dessus d'elle, mon regard suit le sien. Je me laisse alors, un instant, je crois, perdre comme elle dans les reflets provoqués par la bulle en lévitation.
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Pas un conte pour Enfant [En cours] Empty
Re: Pas un conte pour Enfant [En cours]
Elhiya Ellis, le  Mar 4 Aoû 2020 - 21:11




Saison 32 –Fin été
Mon LA Accordé


Une voix !

Sursaut obligatoire et perte de vue de ma sphère à papillon qui tombait instantanément sur mon compagnon à poils incapable de la récupérer correctement. Un instant coincée sur pelage elle finit par rouler et atterrir au sol. Tant pis pour les lucioles de lumières de cet accessoire… L’animal m’abandonnait d’un bond, courant après la bulle transparente totalement indiffèrent à l’élève qui venait d’entrer. « Euh, bonjour.. » Déjà vu quelque par de mémoire, mais pas bien certaine. Dans les couloirs, en cours, à la grande salle ? le prénom m’échappait définitivement dessinant à mes lèvres un sourire en coin confus quelques seconde. « Oui entre je t’en prie installe toi. Canapé ou chaise de bureau comme tu préfères. Quelque chose ne va pas ? » Une chose était sure : personne ne venait jamais me voir pour me dire que tout allait bien, alors cette jolie blonde avait forcément quelque chose.

A première vue pas de blessure physique fraiches, des cernes, mais comme une grande majorité de personnes ici -Moi la première d’ailleurs- Du coup, attente naturelle brodée d’une pointe de curiosité. Une serdaigle présente pouvait aussi bien venir pour un mal de tête que pour des insomnies dus aux études. Cliché qui collait quand même pas mal à la maison des bleus. « Tu veux un truc à boire ? J’ai rien pour grignoter par contre t’arrives pas à la bonne heure. » Petit sourire en coin, dire que j’avais commencé à réduire le nombre de cookies que je ramenais ici. A croire que ce n’était pas le bon jour. "hey rends moi ça toi tu veux?" Injonction à mon partenaire d'infirmerie qui donnait des coups de pattes dans ma décoration abandonnée.

Me penchant pour rattraper les deux et les poser sur mes genoux, je relevais les yeux sur la jeune fille en attendant qu'elle se dévoile
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Fourchelang


Pas un conte pour Enfant [En cours] Empty
Re: Pas un conte pour Enfant [En cours]
Jennifer Wilson, le  Lun 10 Aoû 2020 - 14:24

De toute ma scolarité à Poudlard, c’était, je crois, bien une des premières fois où je me rendais dans cet endroit, de mon plein gré du moins. L’infirmière sursaut. Pas vraiment ce que j’avais prévu et bien loin de moi l’idée de vouloir lui faire peur. Grimace sur le visage, le regard suit à nouveau la sphère à papillon qui tombe sur le furet pour finir sa course sur le sol. Le regard devient désolé quand un souvenir refait surface. C’est vrai qu’elle m’avait aidé à retrouver ma longue chevelure quand elle avait disparue au stage de transplanage lors d’une tentative qui avait fonctionné à demie. Peut-être que si elle entendrait le souvenir raconté à haute voix, elle s’en souviendrait. Une chose était sûre, cependant. La sphère ne tombera pas plus bas mais quand même. Comme quoi, j’avais parfois le don de m’attirer quelques ennuis… Pourtant, au ton bienveillant de l’infirmière, cette dernière n’a pas l’air de m’en vouloir et m’accueille même avec le plus chaleureux des sourires me proposant deux options. Un sourire se dessine alors que je jette un coup d’œil curieux sur les deux endroits qu’elle m’indique. « Je vais prendre le canapé, je vous remercie. » Oui, ça serait parfait puisque cela était possible. Autant bien s’installer surtout si mon récit durait un moment tout en espérant ne pas trop la saouler avec. Ma réponse ne tarde pas s’enchainant sur la précédente. « Rien de grave enfin je crois. Je voudrais juste vous parler de quelque chose. » Façon de parler pour amoindrir les faits mais surtout pour ne pas l’effrayer davantage bien qu’elle devait en avoir vu déjà de toutes les couleurs. Je viens donc m’installer sur le canapé alors qu’elle me demande si je souhaite boire quelque chose. Nouveau sourire. Son accueil était appréciable et permettait de nous rendre à l'aise mais elle n’avait pas à s’inquiéter. Même si je pouvais me révéler parfois bien trop gourmande, c’était pas tant l’appétit qui me tiraillait en cet instant précis.

« Oh ne vous en faites pas. Un verre d’eau sera parfait. Il a l’air d’être un vrai coquin… J’ai toujours aimé les furets même si je n’en ai pas, un peu comme les chats. » Les pupilles croisent celles de l’infirmière. C’est un sourire, plus joyeux cette fois, lui est rendu. Le sujet des animaux était sûrement venu pour alléger la conversation mais parler d'eux me faisait toujours du bien.  Je me disais qu'il faudrait déjà que je m’achète un hibou. Un projet que j’avais pour bientôt. En tout cas, la présence de la jolie blonde m’apaise et, je sens que je peux me confier sans jugement. Oui, il était donc temps de passer à la confidence. En partie du moins. La peur de se dévoiler entièrement et de lui révéler le pourquoi de ses mauvais songes était indéniablement présente. Tâter déjà le terrain avec ces derniers était une première étape. « J’espère ne pas vous déranger, c’est juste que depuis quelques temps, je n’arrive pas bien à dormir. Je fais des cauchemars et quand j’en fais pas, ce sont presque des nuits blanches que je fais. J’ai peur que ça ait un impact sur mes cours notamment mes notes. Si vous aviez quelque chose pour que je puisse passer des nuits plus paisibles, cela m’arrangerait… » Clair que ça m’inquiétait et que si elle avait un produit ou un genre de talisman efficace contre les mauvais rêves, je n’étais pas contre de le prendre.
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Pas un conte pour Enfant [En cours] Empty
Re: Pas un conte pour Enfant [En cours]
Elhiya Ellis, le  Dim 23 Aoû 2020 - 23:58




Canapé. Bon choix. Il était moelleux. J’aimais ce canapé avec ces coussins colorés de pastel. Le plaid plié sur le bord de l’accoudoir n’avait jamais servi depuis que je l’avais mis, et vu que la jolie blonde ne semblait pas frissonner, peu de chance pour qu’elle le teste et me dise qu’il était suffisamment chaud même sans magie. Tant pis ce n’était qu’un détail. Toujours le sourire bienveillant aux lèvres, la tête hochait affirmativement à son besoin de parler. Après tout, je servais à ça également. Et hors mis cette sphère à papillons capricieuse –que je mettais dans mon tiroir- rien ne pouvais déranger l’attention que j’avais à lui accorder.

La demoiselle installée, je rapprochais mon bloc de feuille et un stylo au cas où elle fut d’humeur aux confidences qui nécessitaient que je retienne une quantité d’informations pour pouvoir lui répondre correctement. Rien de pire que venir se confier à une personne qui ne vous écoutait qu’à moitié. J’avais déjà expérimenté pendant mon adolescence. Comme elle semblait se détendre en parlant de mon compagnon poilu, je rigole doucement, ne pouvant que valider. « Son dressage m’a donné du fils à retordre, c’est un petit chenapan mais il est adorable.  Il est très sociable, ça tombe bien que tu aimes bien les furets, il a tendance à venir près des visiteurs et des patients quand il trouve que sa présence peu etre utile. Hein Sparkle ? » Gratouille à mon ami et son grelot chanteur. De toute façon il avait été éduqué pour ça aussi, pour apporter du réconfort à mes patients, pas uniquement pour m’avertir d’une coulée de sang ou pour me sortir de ma torpeur quand l’angoisse se réveillait. Sourire à la serdaigle pour l’inviter à continuer sur sa lancée.

Chose qu’elle fit rapidement, m’exposant ses insomnies et ses cauchemars et l’inquiétude que cela impacte ses notes. Une bonne Serdaigle ! Les commissures de lèvres toujours relevées avec douceur j’incline la tête sur la coté en l’observant avant de reprendre en me redressant le menton posé sur le haut de ma main droite, réflexion active en marche. « Hum. Tu sais ce qui t’empêche de dormir ou pas du tout ? Si c’est un stress passager dû aux examens je peux te proposer des plantes à prendre en décoctions ou en pâte à avaler. Si c’est plus des crises d’angoisses avec le cœur qui bat à tout rompre en plein milieu de la nuit, je vais devoir t’en demander un peu plus. Ou du moins te demander si quelque chose t’as ébranlé dernièrement, que ce soit au château, chez tes parents où en ville lors de tes sorties?» Je me redressais correctement et prenais mon stylo pendant que mon compagnon aussi blanc que ma forme animagus était ombreuse quittait mes genoux. Attente d’en savoir un peu plus avant de la laisser partir avec un simple mix de valériane, passiflore, aubébine et autres verdures apaisantes
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Fourchelang


Pas un conte pour Enfant [En cours] Empty
Re: Pas un conte pour Enfant [En cours]
Jennifer Wilson, le  Sam 29 Aoû 2020 - 21:00

Installée confortablement sur le canapé, j'ai, à présent, tout le loisir pour observer la jolie infirmière qui me fait maintenant face. Je la fixe tandis qu'elle s'empare d'un bloc note et d'un stylo. Pour le coup, j'ai plus l'impression d'avoir pris rendez-vous avec le psy qu'avec une infirmière mais c'est un peu ça l'idée puisque j'avais réellement cette envie de me confier, chose rare en ce qui me concernait, moi qui avait l'habitude de tout garder.

« Sparkle ? C'est un joli prénom. J'aime beaucoup. Le dressage des animaux demande toujours du temps. Ils doivent s'adapter à nous comme nous devons l'être pour eux. » Dans un sens, c'était un peu comparable avec les enfants même si bien sûr ils restaient différents. Mon regard le fixe et je souris même lorsqu'elle se met à grattouiller son cher animal de compagnie. Voilà, un geste attendrissant qui était beau et que j'aimais personnellement voir. Un peu d'amour dans ce monde de brut n'était pas plus mal.

La jolie blonde me sort ensuite de mes pensées devant l'analyse qu'elle est en train d'émettre de ma situation. Attentive, je l'écoute sachant très bien que je n'étais pas victime d'un simple stress. Non, c'était bien plus profond que cela mais comment aborder le sujet. J'hausse un sourcil quand elle me demande vouloir plus. J'ai, je crois, même une légère moue. « Non. Ce n'est pas qu'un simple stress passager.. Ça fait des nuits que je ne dors plus vraiment. » Je hausse des épaules. Puis, un soupir. De toute façon, tôt ou tard, elle finirait par connaitre plus ou moins la vérité. « En fait, c'est un peu toujours le même cauchemar que je fais. Une silhouette, toujours la même, m’apparaît sans cesse. Souvent elle me poursuit, me traque et quand je me réveille, c'est en sursaut. » C'est limite si je n'étais pas en sueur quand cela arrivait. La douche le matin était du coup fortement appréciable. Je me mords la lèvre, détournant légèrement le regard, hésitante encore à lui parler de ma rencontre avec le Renard.

Alors que je farfouille dans mon esprit pour savoir quoi lui répondre à sa question sur mes sorties, je laisse installer un mini silence entre elle et moi. Prendre le temps, c'est important. Puis, nous étions là pour, non ? Bref, l'envie de lui en dire plus me gagne encore plus maintenant que je suis là mais comment faire sans que ma rencontre mangemoresque soit démasquée ? En plus, un individu avec une tête de Renard en guise de masque ça ne courrait pas les rues. Non clairement pas.

Je pousse un soupir, ignorant volontairement sa question sur mes sorties. Peut-être y reviendra-t-elle plus tard mais si je peux éviter pour le moment... Autant gagner un peu de temps. Que penserait-elle si, en plus, elle apprendrait que j'avais reçu un endoloris... Finalement, j'ose sans trop me mouiller, je la regarde droit dans les yeux. « Un homme avec une tête de renard, ça a une signification pour vous ? »
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Pas un conte pour Enfant [En cours] Empty
Re: Pas un conte pour Enfant [En cours]
Elhiya Ellis, le  Dim 30 Aoû 2020 - 14:23




Quelques mots sur le dressage me renvoyaient à mon premier essai sanglant avec un enseignant du château pour vérifier que mon compagnon poilu avait bien appris ce qu’il devait faire en ma compagnie. Sourire amer, il me semblait qu’une éternité s’était passée depuis cette nuit où nous avions taché l’herbe de sang. Plus rien n’avait subsisté de ce lien particulier qui avait promis pourtant de ne pas fuir comme je m’y attendais. Les remords ne perlaient pas, l’inquiétude non plus, la curiosité seule persistait à se demander ce que l’homme était devenu. Machinalement, les caresses sur l’animal avaient continuées. Petit totem personnel chaud sur mes genoux, Sparkle était bien plus qu’une boule de poils neigeuse pour apaiser les étudiants. Il me permettait de me recentrer sur ce qui était important : Jennifer notamment pour le moment.

La jolie demoiselle énonçait qu’elle ne dormait plus depuis des nuits. Une enfant de l’insomnie récente ou récurrente ? Je ne posais pas la question pour l’heure, observant le langage de son corps. J’ignorais ce qui la troublait ainsi, mai son soupir le paraissait lourd ou compliqué. Au moins elle ne détournait pas les yeux, ne me fuyant pas, prenant son courage à deux mains pour délier sa langue. J’écoutais, attentive, sans rien écrire, lui offrant l’attention qu’une confidence nécessitait. Un cauchemar redondant, une poursuite, non, une chasse, et un réveil en sursaut. Puis la blonde m’esquivait. Juste après cet aveu. Cachant peut être des détails de plus, mais je patientais.

Sparkle m’abandonnait, rejoignant le canapé pour aller sentir le bout des doigts de la jeune fille, quémandant une caresse d’un coup de tête. Laissant faire, je tachais au mieux d’essayer de l’inviter, via mes questions à saisir une opportunité pour hocher d’un signe de tête ou autre. C’était jouer à l’aveuglette, sans connaitre les cartes possibles. Puis une question fuse. Les sourcils se rehaussaient rapidement, trahissant ma surprise, les lapis, se fixaient sur la demoiselle, le sourire glisse sur un coin, quelque peu contrarié. Je ne connaissais pas 36 personnes capables de se promener avec une tête de renard, surtout la nuit… Mais je me faisais peut etre des idées, du moins j’espérais réellement que Jennifer ne parlait pas d’une personne vivante mais d’une chose qu’elle avait pu voir dans un livre. « Dans la mythologie tu veux dire ? Comme un minotaure mais renard ? Je ne suis pas vraiment callée dans ce domaine moldu, bien que très intéressant. » Domaine de prédilection de l’Amoureux. J’avais toujours aimé l’entendre m’en parlé, et si je buvais ses paroles sans les retenir, il ne me semblait pas qu’il m’ait jamais parlé de ce genre de bête.

Un soupir m’échappait à mon tour, les lèvres se pincaient un peu avant de reprendre avec douceur. « C’est la créature que tu vois en cauchemar ? Tu l’as peut-être vu dans un vieux livre, ou dans un film chez toi quand t’étais plus jeune. Ou peut-etre encore un déguisement d’Halloween qui t’as fait peur quand t’étais plus petite. » Même à l’âge adulte, je doutais que croiser les traits d’Ombre d’Arty ne soit pas gênant. J’avais toujours trouvé malaisan cette représentation qu’il trimballait même si l’animal lui correspondait bien à mon gout. Je m’étais toujours demandé comment il pouvait agir en tant que Mangemort et s’il était capable d’agresser gratuitement des élèves. Si Jennifer n’était plus une enfant, je ne la voyais pour autant pas agressive, mais je me trompais peut-être là aussi. Regard plus grave involontairement, je regardais la miss, patientant.
Contenu sponsorisé

Pas un conte pour Enfant [En cours] Empty
Re: Pas un conte pour Enfant [En cours]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Pas un conte pour Enfant [En cours]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Infirmerie-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.