AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 2 sur 2
Joie & fumée de chaudron [Terminé]
Aller à la page : Précédent  1, 2
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle

Joie & fumée de chaudron [Terminé] - Page 2 Empty
Re: Joie & fumée de chaudron [Terminé]
Artemis Wildsmith, le  Mer 12 Aoû - 15:21

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Erotisme





Le palpitant au bord de l’explosion, sous le joug exquis de la cadence de la Métamorphomage. C’est de se perdre dans le souffle cuisant de la jeune femme qui roule sur sa bouille bienheureuse, dans les mèches rougeoyantes lui chatouillant le torse et les boucles, pas mécontentes de retrouver leurs acolytes. Mais la grisaille et froideur du sol, accompagné des brisures de bois, n’était pas un partenaire idéal. Arty se redresse, entraîne avec lui le buste de Loredana duquel ses lèvres avides refusent de se détacher. Pouvoir s’empiffrer tranquillement de la déliciosité de la peau laiteuse de l’Amoureuse, maintenant qu’elle avait pris les rênes de ces ébats. Chaque montée/descente rendait primordiales les incisives dansantes sur l’épiderme, à se demander quand est-ce qu’elles croqueraient enfin. Notez la délicatesse du Wildsmith dont les mains restent accrochées aux reins de la jeune femme, ne s’égarent pas sur une gorge qu’elles aimeraient étreindre – ne pas oublier qu’ils étaient deux et demi dans cette pièce froide.

Lorsque les yeux d’Arty culbutent en contre bas pour voir sa masculinité toute entière engloutie par l’intérieur de l’Épouse, le ventre le démange plus intensément, il sait qu’en réalité c’est toute son âme que l’Autre absorbe entre ses cuisses. Affriolants picotements qui ne s’éclipseraient plus désormais - il a déjà entamé l’ultime minute. C’est un réflexe primitif, les crocs cherchent où se loger, vite vite vite, tant les frissons s’intensifient ; la frénésie des derniers instants alors que les griffes s’enfoncent dans la croupe de l’Amoureuse – amplifier le rythme, encore encore. Il jouit, étouffe un râle bruyant, peloté dans le cou de la jeune femme qu’il mord avec fureur. L’orgasme vrombit dans les entrailles en de longs tressaillements, des échos qui résonnent jusque dans sa langue repue des gouttes de sang de Loredana.

Mais l’Amour ne s’arrêtait pas là, surtout pas lorsqu’il avait été inséré de force dans des parenthèses d’abstinence depuis des jours. Arty la maintient contre son buste amoureux, et les douceurs les caresses ne s’interrompent pas. Il restait peut-être par-ci par-là quelques millimètres carré de peau qui n’avaient pas été embrassés, derrière l’oreille, sur cette joue-ci ou sur ce bout de sourcil. Remplir à ras bord la jauge de cette tendresse enivrante. Désolé pour ton chaudron, qu’il expire de ses lèvres ensanglantées, espiègle – il n’est pas désolé du tout – la pagaille répandue sur la pierre froide, éclats d’ustensiles et d’ingrédients bizarroïdo-étranges, avait quelque chose d’extrêmement plaisant. Rien qui ne dérangerait les doigts badins de se promener dans la nuque et les ondulations rouges de l’Amoureuse.
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Joie & fumée de chaudron [Terminé] - Page 2 Empty
Re: Joie & fumée de chaudron [Terminé]
Loredana Wildsmith, le  Jeu 13 Aoû - 6:57

Il n’y avait rien d’autre qui pouvait réellement me faire redevenir moi-même. Si Arty avait le pouvoir de me faire descendre au plus bas, il était le seul à pouvoir me faire remonter. Et au fond de moi, il y avait cette envie que ce soit ma dernière descente aux enfers. Cette volonté de ne plus ressentir ce déchirement à l’intérieur, que les nombreux pansements disparaissent, laissent leur place à un cœur intact et parfaitement fonctionnel. Mais ce serait rêver d’un monde utopique. Ma vie était peuplée de moment très hauts et très bas, le juste milieu n’était pas vraiment quotidien, mais il n’était pas inexistant non plus. Mais à ce moment précis, c’est un mélange de sensations qui m’envahit alors que j’entends la satisfaction d’Arty sortir de sa bouche, presque désolée de l’avoir fait attendre si longtemps. La satisfaction est la même de mon côté et c’est un mélange douloureux et agréable, le tout provocant des frissons qui remontaient le long de ma moelle épinière, le souffle bruyant contre le cou du Poufsouffle. Les yeux fermés pour ne pas affronter le décor à nouveau effondré. Mon espace n’était plus qu’un tas de bois qui résumait pleinement ma relation avec Arty. Décidément, il ne fallait pas qu’il vienne trop souvent s’aventurer par ici.

Voulant étirer les précieuses secondes, mes lèvres s’en vont à la rencontre des siennes, les mains se baladent, l’une s’aventure dans les boucles, l’autre effleure la peau encore chaude. Les baisers sont doux, contrastent avec le désordre. Je ne prête pas attention à ses excuses que je savais pas sincères, néanmoins, même si le moment ne s’y prêtait pas vraiment, les miennes se devaient de l’être. Après tout, jamais il n’avait assisté à un tel désastre me concernant. Pourtant, je ne parviens pas à formuler ces mots pourtant simples à prononcer. Peut-être parce que ma tête était encore dans cet échange fougueux ou parce que des excuses n’avaient pas lieu d’être lorsque l’on souffrait d’un trouble mental. Alors c’est un simple merci de ne pas être parti qui sort de ma bouche. Beaucoup n’aurait pas supporté cela, même s’il ne s’agissait que de quelques jours.

Un dernier baiser avant de me relever, doucement, légèrement déçue de devoir mettre fin à cela. Mais je savais que le deuxième acte ne tarderait pas à arriver. J’enfile sous-vêtements et t-shirt de pyjama avant d’appeler Biggleswade qui apparaît instantanément, l’air de se demander ce que l’on avait bien pu faire encore. On a eu un petit accident, il faudrait remettre un peu d’ordre ici s’il te plaît. Toujours dans la politesse avec l’Elfe. Je regarde Arty un sourire sur les lèvres, je suis bonne pour un petit tour aux Halles, moi. Parce que l’achat d’un nouveau chaudron était très très important. Je suis restée enfermée trop longtemps, on peut passer la soirée dehors ? Les bras autour de la taille de l’Amoureux, comme s’il était vraiment nécessaire de le convaincre. Je ne suis pas vraiment prête à terminer cette journée.
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Joie & fumée de chaudron [Terminé] - Page 2 Empty
Re: Joie & fumée de chaudron [Terminé]
Artemis Wildsmith, le  Ven 14 Aoû - 19:22

Le museau se trémousse l’air de dire, taratata. Loredana ne lui devait rien, encore moins des excuses – passer rapidement à autre chose, cueillir de nouveau une insouciante joyeuseté ; Arty ou l’art d’éviter les discussions beaucoup trop sérieuses. Et après avoir reboutonné son pantalon et laissé le reste abandonné par terre, Monsieur avait bien trop chaud, comme une envie de bouger bouger bouger, il prend les joues à bisous de la jeune femme entre ses mains et l’embrasse léger/passionné, oui, ce soir, on fête ça ! Ça quoi ? Les retrouvailles certainement, la proximité retrouvée, la remise en marche toute douce de la vie. Petite caresse sur le nez de l’Amoureuse, mais d’abord… il s’interrompt, la langue imbibée de mystère, comme si la suite était si étonnante, difficile à deviner, le goûter ! Applaudissements réjouis de lui-même à lui-même pour lui-même – après l’Amour, la faim, c’est naturel.
Les pieds nus du Fripon virevoltent entre les éclats de bois et le sol poisseux de liquides étranges, petite tape sur les trois cheveux de l’elfe occupé : t’inquiète pas Biggs, un jour on te trouvera une jolie elfe avec laquelle tu pourras avoir des petits accidents ! Il n’y a pas assez de place sur le visage d’Arty pour sourire tant, alors il accompagne la boutade d’un clin d’oeil penché vers l’air indifférent de l’elfe toujours aussi sérieux – rigolo, tout de même.
Loup remplumé, il grimpe deux à trois les marches du sous-sol, en réfléchissant à haute-voix, la gorge gourmande et enthousiaste, un brownie ? non ! un crumble ! han ouais ! Des fois qu’on se demanderait pourquoi ce gredin avait fini à Poufsouffle.


Fin du RP ❤
Contenu sponsorisé

Joie & fumée de chaudron [Terminé] - Page 2 Empty
Re: Joie & fumée de chaudron [Terminé]
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 2

 Joie & fumée de chaudron [Terminé]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.