AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -37%
Promo sur la Trottinette électrique GoRide Pro ...
Voir le deal
219.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande
Page 14 sur 18
Salle d'entraînement
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17, 18  Suivant
Altaïr Debrooks
Serdaigle
Serdaigle

Salle d'entraînement - Page 14 Empty
Re: Salle d'entraînement
Altaïr Debrooks, le  Ven 5 Juin 2015 - 19:13

Le regard de Dylan jaugeait Altaïr avec curiosité, mais aucune trace de mépris ou de dédain ne salissait ses traits. À la voir face à lui, le Serdaigle ne pouvait contrer les flux de souvenirs qui jaillissaient dans son esprit, à la même vitesse qu'une bourrasque brutale de vent. Pourtant, le contenu de ces pensées n'avaient rien de désagréable, quoiqu'un peu douloureux. L'immaturité infantile avait eu raison de leur complicité, même si ni l'un ni l'autre n'avait jamais réellement cherché à faire le premier pas. Une question de fierté ? Dans le cas d'Altaïr, il s'agissait plutôt de honte, même si l'opprobre et l'orgueil étaient intimement liés. Il savait pertinemment qu'il était la principale source de leur éloignement, et que, en conséquences, c'était à lui d'essayer de rebâtir les fondations d'une nouvelle amitié, en recollant les débris de leur ancienne. Plus facile à dire qu'à faire.

-Ça va, et toi ? Je...Ça fait longtemps.

Le ton qu'employait la Gryffondor trahissait une certaine nervosité. Ses petites mimiques témoignaient également d'un esprit plutôt torturé, même si, à l'instar du Serdaigle, elle cherchait à les dissimuler. Il était d'autant plus désolant d'entendre leur sujet de conversation. Des banalités, rien de plus. Auparavant, ils auraient débattu pendant des heures sur la pluie et le beau temps, échangé les derniers potins du château et auraient discuté de sujets d'actualités. Ils avaient tellement de choses à se dire, tellement de choses à apprendre l'un de l'autre. Pourtant, ils restaient irrémédiablement séparés par une vitre invisible, une vitre de tension, que seule la parole rédemptrice du Bleu et Bronze pourrait rompre.

-J'vais bien aussi, répondit-il d'un ton égal. Ouais, trop longtemps.

Ses paroles lui avaient échappés. Ses tentatives de paraître neutre se dissipèrent d'un simple battement d'ailes. Envolées les promesses de sang-froid et de self-control. Il n'avait pas envie de jouer un rôle avec Dylan, du moins, plus envie. Il lui avait sans doute suffisamment menti, et il savait qu'elle lisait en lui comme dans un livre ouvert. Il eut une moue un peu gênante pendant que le silence semblait vouloir s'éterniser entre eux. Il ne le laisserait pas faire. Cela faisait déjà deux ans qu'il régnait en maître, et Altaïr avait enfin l'occasion de se racheter. Il ne laisserait pas cette chance lui échapper.

-Dylan, je...J'en ai assez de faire semblant. Comme si tout allait bien.

Il ignorait pourquoi il se jetait à l'eau aussi aisément. Il répondait juste à son instinct premier qui lui intimait d'agir rapidement avant que l'occasion ne s'envole. Il ne cherchait pas forcément la pénitence, mais juste des réponses à ses questions.
Invité
Anonymous
Invité

Salle d'entraînement - Page 14 Empty
Re: Salle d'entraînement
Invité, le  Sam 6 Juin 2015 - 18:59

Elle se rendit compte qu'elle serrait son uniforme dans ses poings lorsque cette pression lui fit mal. Elle lâcha aussitôt le tissu, et le regretta la seconde d'après, incapable de se donner une contenance, de se concentrer sur autre chose que sur le garçon en face d'elle. Pourtant, elle devait se concentrer sur quelque chose d'autre, quelque chose de moins douloureux et de plus léger. Sinon, elle allait fondre en larmes. Elle se demanda une seconde comment elle avait pu laisser ainsi le temps passer. Et, immédiatement, elle se remémora ces longues nuits blanches où, torturée dans son lit, elle finissait toujours par conclure que c'était lui le fautif - et donc, que c'était à lui de revenir. Elle n'avait jamais envisagé sérieusement sa propre culpabilité - mais aujourd'hui, elle n'était plus si sûre de son innocence. Pendant qu'elle se demandait quoi faire, quoi dire, pourquoi elle ne pleurait toujours pas, et pourquoi, surtout, elle imaginait que pleurer serait une solution décente, Altaïr lui répondit avec la même voix qu'elle, mesurée, posée, banale.
 « J'vais bien aussi. Ouais, trop longtemps. »
Elle était un peu surprise qu'il ne se cache pas plus longtemps. Peut-être voyait-il clairement qu'elle analysait ses moindres faits et gestes. A sa place, elle n'aurait pas agi différemment - deux ans, c'était beaucoup trop long pour une amitié qui était - qui avait été - aussi forte. Deux ans qu'ils faisaient comme si l'autre était un inconnu, comme si tous ces souvenirs n'étaient que des rêves envolés. Elle n'avait jamais pensé qu'elle puisse en avoir assez - les disputes, c'était comme le reste, elle s'y habituait assez rapidement. Et, brusquement, il brisa la glace, presque sans hésitation, comme si le temps pressait.

 « Dylan, je...J'en ai assez de faire semblant. Comme si tout allait bien. »
Ne pleure pas, ne pleure pas. Elle refoula tant bien que mal les larmes brûlantes qui se pressaient derrière ses paupières. Elle baissa la tête, vaincue à son tour. Le poids de cette dispute d'enfants, de ce silence qui l'avait suivie, était trop lourd, soudain. Tout était trop long, trop lourd. Tout devait cesser. Elle ne pourrait pas supporter de rentrer dans sa Tour sans avoir recollé un semblant de morceau d'amitié avec Altaïr. C'était trop lui demander. C'était trop, tout simplement.
« Altaïr. Elle se força à prendre l'air calme, c'était peine perdue. Ca fait deux ans qu'on joue à ça. Ça ne sera jamais comme avant, et tu le sais. On...Je suis trop fière, trop...trop pour pouvoir réellement m'excuser, je crois. Ça a toujours été mon plus grand défaut, pas vrai ? Elle eut un sourire un peu triste. »
Conneries, tout ça. Enfin, dans son cas, c'était à quatre-vingt-dix-neuf pour cent véridique - elle ne s'était jamais excusée de sa vie. Ou presque jamais. Elle avait été élevée comme ça, comme une princesse, qui avait toujours raison. Elle était trop fière, c'est vrai. Trop fière pour admettre qu'elle avait sa part de responsabilité et qu'il était temps de repartir de zéro. Altaïr n'était pas comme ça. Il était plus sage, plus doux. Il n'avait pas cet égoïsme et cet orgueil. C'était un type bien. C'était son meilleur pote, après tout. Que ressentait-il lorsqu'il se rappelait de cette dispute, mille ans auparavant ? Elle sentit que ses jambes tremblaient, craint un instant de tomber au sol. Elle resta debout, néanmoins, et releva la tête, douloureusement, en ayant honte d'elle-même.

Altaïr Debrooks
Altaïr Debrooks
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Salle d'entraînement - Page 14 Empty
Re: Salle d'entraînement
Altaïr Debrooks, le  Lun 8 Juin 2015 - 19:27

Les secondes de silence qui accompagnaient les paroles d'Altaïr lui parurent interminables. Il fuyait la lionne du regard, craignant de trouver dans son visage si familier que rancoeur et amertume. Sa baguette tournoyait machinalement entre ses longs doigts, tandis qu'une boule d'angoisse lui rongeait l'estomac. Lorsque ses paupières se refermèrent sur ses yeux, une image qui lui était désormais déchirante s'immisça dans son esprit. Dylan et Altaïr, allongés sur l'herbe fraîche et tendre du parc, les pieds trempés dans les eaux sombres du Lac Noir pour noyer la chaleur, en train de se tordre de rire, pendant que les rayons du soleil longeait les courbes de leur visage. Il chassa instantanément cette vision et confronta enfin son regard à celui de la Gryffondor.

-Altaïr. Ca fait deux ans qu'on joue à ça. Ça ne sera jamais comme avant, et tu le sais. On...Je suis trop fière, trop...trop pour pouvoir réellement m'excuser, je crois.

Le Serdaigle inspira profondément. Jamais comme avant. Il s'était toujours résigné à supporter cette alternative, mais elle lui était trop difficile, maintenant qu'elle était en face de lui. Trop de choses les avaient transformé en de simple connaissances, mais il donnerait n'importe quoi pour pouvoir apprendre à redécouvrir son amie.

-Ça a toujours été mon plus grand défaut, pas vrai ?

Une esquisse de sourire s'aventura sur les traits d'Altaïr. Lorsqu'ils se chamaillaient, étant petit, c'était à lui de venir s'excuser en premier, sinon il pouvait toujours attendre pour prétendre accorder le pardon à Dylan. Et cela faisait deux ans qu'il attendait. Pourquoi un soudain excès d'orgueil ? Il l'ignorait. Peut-être devait-il agir comme au bon vieux temps.

-J'avais fini par m'habituer, rétorqua-t-il, d'un ton léger et délivré de toute méfiance.

Il espérait que la Gryffondor ne prendrait pas sa dernière remarque comme un reproche, mais plutôt comme un pas en avant. Il avait l'habitude de lui lancer de telles remarques lorsqu'ils étaient plus jeunes, et elle répondait toujours au tac-au-tac avec une répartie qui pouvait en étonner plus d'un. Mais les choses avaient changées, et il ignorait si ses plaisanteries étaient maintenant vues d'un bon oeil chez Dylan.

-Tu sais, j'veux bien t'accorder que j'ai agi comme un sacré con. J'ai toujours eu tendance à prendre les choses à la légère. Mais, aussi surprenant que cela puisse paraître, j'ai mûri. Je n'ai plus envie de ressasser en permanence mes conneries d'enfance. Et...j'ai besoin d'toi, Dylan.

Il se tut, avant de trop en dire. Il avait ouvert une brèche dans ce mur invisible, et c'était désormais à Dylan de choisir de le rompre ou de le consolider. Sa bouche lui parut soudainement sèche, comme si les mots qu'il avait envie de sortir refusaient de franchir le seuil de ses lèvres. Il se mordit la lèvre inférieure et avala difficilement sa salive, pendant qu'il détaillait les expressions de Dylan d'un oeil curieux. il fut pris d'une envie de lui raconter tout ce qui le tracassait ces derniers-temps, toutes ces choses qui ne seraient comprises par personne, mis à part Théodore et elle. Oh oui, il avait besoin de sa meilleure amie.
Invité
Anonymous
Invité

Salle d'entraînement - Page 14 Empty
Re: Salle d'entraînement
Invité, le  Mar 9 Juin 2015 - 19:05

Elle vit au sourire de son ami que lui aussi se rappelait de toutes ces disputes de gamins, lorsqu'ils se chamaillaient pour un parchemin ou ce genre de chose. Même petite, elle n'était jamais allée s'excuser, elle n'avait jamais reconnu ses erreurs. Pourtant, elle était souvent aussi fautive que Altaïr, si ce n'était plus. Mais c'était comme ça, encore cette éducation de princesse qui avait forgé son caractère, rien d'autre. C'est pour cette raison, au départ, qu'elle n'avait pas cherché à revenir vers lui - elle ne l'avait jamais fait. Au fil des jours, puis des semaines, et des mois, elle avait compris que son meilleur pote prenait la même position qu'elle. Deux fiertés - car il s'agissait bien de ça, quoi qu'on en dise - opposées. Lequel craquerait le premier ? Au final, c'était ni l'un, ni l'autre, et les deux en même temps.



« J'avais fini par m'habituer. Tu sais, j'veux bien t'accorder que j'ai agi comme un sacré con. J'ai toujours eu tendance à prendre les choses à la légère. Mais, aussi surprenant que cela puisse paraître, j'ai mûri. Je n'ai plus envie de ressasser en permanence mes conneries d'enfance. Et...j'ai besoin d'toi, Dylan.  »



Elle n'avait pas pu s'empêcher de sourire à sa mini-provocation, qui résonnait dans l'air comme un vestige de cet ancien temps où ils se répondaient au tac au tac, faisant semblant de se disputer. S'ils avaient su, peut-être auraient-ils moins ri. Ou peut-être pas, justement. Elle failli répliquer, mais se retint au dernier moment pour le laisser parler. Il était temps pour les explications, et pour rien d'autre. Le reste du monologue de Altaïr lui fit un pincement au coeur. Il s'en voulait, elle pouvait le deviner dans l'intonation de sa voix, dans son regard. Voyait-il, lui, qu'elle s'en voulait tout autant ? Elle baissa encore les yeux, et concentra toutes ses forces à retenir ses larmes. Et, brusquement, brutalement, elle se jeta dans ses bras. C'était d'un cliché ! Mais elle n'avait rien d'autre à répondre. Elle le serra de toutes ses forces, essayant de lui transmettre par toutes les pores de sa peau son pardon, ses excuses, aussi. Elle sanglota sur son épaule, vaincue par le poids de tous ces silences qui les avaient peu à peu séparés. Elle en avait tellement besoin. De ses excuses, de le retrouver. De lui. Elle avait toujours, toujours eut besoin de lui, même lorsqu'elle faisait comme si de rien n'était. C'était son Altaïr, après tout.
Altaïr Debrooks
Altaïr Debrooks
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Salle d'entraînement - Page 14 Empty
Re: Salle d'entraînement
Altaïr Debrooks, le  Jeu 11 Juin 2015 - 11:50

Le sourire de Dylan réchauffa l'esprit tourmenté d'Altaïr. Ce-dernier continuait de fixer son amie à la recherche du moindre geste qui pourrait trahir du regret ou alors de l'amertume, mais la lionne semblait garder son sang-froid, bien que sa nervosité ressortait par ses mimiques bien connues du Serdaigle. Il attendait une parole de son interlocutrice, ou ne serait-ce qu'une approche, mais visiblement, ses paroles tournoyaient dans son esprit, à l'instar des particules d'inquiétude qui tenaillaient en permanence Altaïr. Si elle ne souhaitait pas le pardonner, il aurait préféré qu'elle lui annonce clairement, au lieu de garder le silence et de le maintenir dans un état d'attente. Au fond de lui, il savait que Dylan pouvait se montrer aussi rancunière que tolérante, et que ses paroles ne resteraient pas sans conséquences, même si elle choisissait de poursuivre leur ignorance mutuelle.

Enfin, une tornade de cheveux blonds vint estomper les derniers vestiges de son anxiété. Altaïr crut un instant qu'il allait tomber à la renverse tant la réaction de la jeune l'avait surpris, mais il put maintenir son équilibre en la serrant dans ses bras, tout en enfouissant son nez dans sa masse capillaire. Une odeur sucrée qu'il connaissait bien se dégageait du corps de la Gryffondor, ce qui lui rappelait ces soirs où ils bravaient l'interdit en se retrouvant dans les couloirs du château, sans en avoir le droit. Le Serdaigle devait être l'une des premières personnes à avoir initié Dylan aux entorses au règlement, détruisant partiellement cette carapace d'obéissance forgée par ses parents. Les doigts d'Altaïr parcoururent momentanément la colonne vertébrale de son amie, alors que leurs deux coeurs battaient à l'unisson, comme s'ils étaient enfin réunis. La scène pouvait paraître assez superficielle, mais il savait que chacun d'eux dégageait une honnêteté unique envers l'autre. Les mots ne savaient exprimer leurs retrouvailles, et Altaïr aurait tout donné pour prolonger ce moment.

-Vous n'avez rien perdu de votre self-control, miss Scott, plaisanta-t-il.

Il laissa échapper un petit rire qui se détachait de sa gorge avec une délivrance nouvelle. Ce n'était qu'un début, après tout, mais c'était un pas suffisamment grand pour rayer le temps d'une étreinte les souvenirs de leur dispute. Il savait qu'ils auraient besoin de temps pour retrouver la complicité qu'ils avaient poli au cours de leur passé, mais il avait bien l'intention d'unir toute son amitié à l'égard de Dylan pour ne plus s'en séparer. À contrecoeur, il s'éloigna légèrement de la lionne, releva son menton à l'aide de son index et plongea son regard dans le sien.

-On n'a plus de temps à perdre, maintenant !
Invité
Anonymous
Invité

Salle d'entraînement - Page 14 Empty
Re: Salle d'entraînement
Invité, le  Jeu 11 Juin 2015 - 18:27

Ils ne restèrent pas longtemps dans les bras l'un de l'autre ; cette étreinte ne changeait rien, au final. Ils avaient toujours du chemin, beaucoup de chemin, à parcourir ; ils n'étaient pas rendu. Il leur faudrait réapprendre à se faire confiance, redécouvrir les plaisirs des petits rendez-vous secrets au beau milieu de la nuit, lorsque le château tout entier était éteint et lorsque le monde semblait à eux. Il leur faudrait retrouver cette complicité qui semblait innée autrefois, cette complicité qui faisait qu'avec un regard, ils se disaient mille choses. Cette étreinte, au final, ne changeait rien à rien. Mais c'était un premier pas ; le premier d'une très longue série.
/
« Vous n'avez rien perdu de votre self-control, miss Scott »
« Dit le mec qui allait fondre en larmes », fit-elle au tac-au-tac, alors que d'eux deux, c'était sans doute lui le plus fort.
/
Une simple réponse au tac-au-tac, pas vraiment réaliste - d'eux deux, c'était sans doute lui le plus fort. Elle leva les yeux vers lui lorsqu'il lui prit le menton. Quelque part dans un coin de sa tête, une petite voix affolée lui criait que tout ça était vachement cliché. Mais au final, elle était bien, là, dans les bras de son meilleur ami retrouvé. Elle tâchait d'ignorer la crainte qui lui pinçait le coeur : combien de temps leur faudrait-il pour retrouver tout ce qu'ils avaient abandonné ? Un jour, se sentirait-elle comme avant, ou garderaient-ils tous les deux cette réserve issue de ces années d'ignorance ?
/
« On n'a plus de temps à perdre, maintenant ! »
« Mh, très bien, alors...qu'est-ce que tu fichais ici tout seul ?»
/
Brusquement, elle s'était rendue compte du lieu. Elle-même avait complétement oublié la raison première de sa venue dans la Salle d'entraînement - elle errait juste sans but précis, cherchant un lieu où, si on la voyait, elle pourrait faire semblant de bosser. Mais Altaïr était sans doute resté plus franc envers lui-même : s'il était là, baguette à la main, en position de combat, ce n'était pas pour s'amuser. Elle garda les yeux figés dans les siens, incapable de s'en décoller.
Altaïr Debrooks
Altaïr Debrooks
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Salle d'entraînement - Page 14 Empty
Re: Salle d'entraînement
Altaïr Debrooks, le  Ven 12 Juin 2015 - 18:27

Malgré leur rapprochement inattendu, Altaïr percevait une certaine distance dans leur étreinte. Il était évident qu'un simple câlin ne détruirait pas entièrement le souvenir de deux ans de séparation, même dans une école aussi particulière que Poudlard. Néanmoins, le Serdaigle avait toujours eu pour philosophie d'agir tel que ses instincts le lui dictait et de vivre au jour le jour sans vraiment rester piégé dans son passé ou absorbé par l'angoisse de son futur. Retrouver Dylan, même si cela pouvait se révéler aussi douloureux que ravivant, était la seule chose qui le comblait à l'instant présent, il allait donc agir en conséquences.

La douce odeur de son amie s'éloigna pendant qu'elle lui demandait :

-Mh, très bien, alors...qu'est-ce que tu fichais ici tout seul ?

Altaïr en avait presque oublié la raison de sa présence ici. Le poids de sa baguette magique se fit plus insistant dans sa main droite, comme pour lui rappeler qu'il n'était pas là pour se distraire mais plutôt pour progresser. Ce n'était pas en s'amusant qu'il gravirait les étapes de la coupe d'Angleterre de Duels. Dylan ne figurait pas sur la liste des sélectionnés, mais peut-être se montrerait-elle plutôt coopérative et l'aiderait-elle à maîtriser quelques sorts avec lesquels il avait des difficultés.

-J'te présente Gandalf, lança-t-il en désignant le mannequin de métal. Il est pas très bavard, mais au moins il se laisse faire : il m'aide à m'entraîner pour la coupe de duels.

Il sourit, se retourna et lança un #Levicorpus sur son adversaire inhumain. Ce-dernier se retrouva ainsi les pieds pointés en l'air tandis que sa tête bringuebalait face au sol dans un bruit métallique des plus agaçants. Altaïr se félicita d'avoir réussit ce simple sortilège face à Dylan, puisqu'en cas contraire, celui lui aurait donné une bonne opportunité pour le railler d'avantage. Il se souvint de la fois où ils avaient fait une bataille d'eau dans le parc, en se lançant des Aguamenti à tout va, en loupant la moitié de leurs manoeuvres. Ils avaient bien progressé depuis leur première année, cela pouvait être amusant d'observer l'évolution l'un de l'autre.

Il contempla une dernière fois le mannequin qui pendait misérablement dans les airs, avant d'enfouir son regard dans celui de la Gryffondor :

-Comme tu peux le voir, je n'ai pas vraiment de soucis à me faire avec ce Gandalf. Ca s'rait beaucoup plus amusant si une personne vivante me défiait, ajouta-t-il avec un ton lourd de sous-entendus.
Invité
Anonymous
Invité

Salle d'entraînement - Page 14 Empty
Re: Salle d'entraînement
Invité, le  Sam 13 Juin 2015 - 14:03

Elle l'observait un peu à la dérobée, comme si elle gravait à nouveau chacun des traits de son ami retrouvé dans sa mémoire. Ils avaient tous les deux beaucoup changés, en deux ans. D'adolescents encore enfantins, en témoignait leur dispute, ils étaient presque devenus des adultes. Dylan avait radicalement changé, elle - elle avait pris en assurance, en intelligence, aussi. Elle était devenue plus sensible, plus sociable, et, paradoxalement, plus hautaine et froide lorsque son éducation revenait au galop. Elle bossait plus, aussi, mais en même temps, elle n'aurait pas pu tomber plus bas que ce qu'elle faisait à quatorze ans, qui était proche du néant. Altaïr désigna le mannequin dont elle avait finalement oublié l'existence.
/
« Je 'te présente Gandalf. Il est pas très bavard, mais au moins il se laisse faire : il m'aide à m'entraîner pour la coupe de duels. »
/
Elle ouvrit de grands yeux surpris, ignorant totalement qu'il participerait à la Coupe des Duels. En même temps, c'était plus son genre à lui qu'à elle, qui avait tendance à se reposer sur ses lauriers sans trop chercher plus loin, lorsqu'il s'agissait de quelque chose qui n'avait pas un lien direct avec un sport ou avec ses relations. Sur cette révélation, il lança le mannequin en l'air d'un simple mouvement de baguette, et elle devina qu'il en était fier. Elle sourit, plutôt fière elle aussi de son ami. Elle n'était même pas sûre, elle, d'être capable de réaliser le plus simple des sorts... Altaïr se tourna vers elle avec ce regard qui veut tout dire.
/
« Comme tu peux le voir, je n'ai pas vraiment de soucis à me faire avec ce Gandalf. Ca serait beaucoup plus amusant si une personne vivante me défiait... »

« Très bien, Debrooks.»
/
Elle eut un sourire assuré, et s'éloigna. Elle retira sa robe de sorcière, dévoilant son uniforme de base. Elle desserra un peu la cravate rouge et or qu'elle portait, et se plaça face à son ami. Elle serra ses doigts sur sa baguette, un sourire en coin sur les lèvres. Elle savait qu'elle ne devait pas être aussi confiante, parce qu'il n'y avait aucun doute possible sur le fait que Altaïr allait la battre à plates coutures. Mais ce n'était vraiment pas dans ces gènes de refuser une confrontation, même si elle devait perdre par la suite. Le sens de la compétition, sans doute. Cette opportunité de se tester engendrait immédiatement l'adrénaline familière qui coulait régulièrement dans ses veines, et c'était cette adrénaline qui la faisait se sentir bien. Elle y était comme un poisson dans l'eau ; c'était son élément naturel.
Altaïr Debrooks
Altaïr Debrooks
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Salle d'entraînement - Page 14 Empty
Re: Salle d'entraînement
Altaïr Debrooks, le  Ven 19 Juin 2015 - 18:41

La surprise se peignit sur les traits de Dylan lorsqu'il lui annonça qu'il participerait à la coupe d'Angleterre de Duels. Il devait admettre qu'il s'agissait pour lui d'une certaine fierté d'avoir été sélectionné même s'il devait encore faire ses preuves face aux futurs duellistes. Visiblement, la Gryffondor n'avait même pas cherché à s'inscrire à cette compétition ce qui n'étonna guère Altaïr : si Dylan avait bien une âme d'aventurière, qui lui valut sa place chez les lions, elle n'était pas du genre à se donner des challenges personnels, contrairement au Serdaigle. Il se demandait parfois pourquoi le Choixpeau l'avait envoyé chez les érudits tant son âme était toujours en quête d'adrénaline et de défis supplémentaires à surmonter. Néanmoins, toutes ces manoeuvres ne faisaient qu'accroître sa soif de connaissance qui grandissait au fur et à mesure qu'il faisait de nouvelles découvertes. Le monde de la magie recelait d'un nombre incalculable de secrets qui ne demandaient qu'à être découverts par des esprits à la fois malins, courageux, consciencieux et réfléchis.

-Très bien, Debrooks.

Un rictus étira un instant les lèvres d'Altaïr. Son amie n'avait rien perdu de son attitude joueuse, et il était ravi qu'elle accepte de tenir le rôle d'entraîneuse le temps de quelques sortilèges. En l'observant prendre place face à lui, baguette levée, le Serdaigle mesura à quel point elle ne semblait pas avoir changé pour un sou, mais pourtant, son instinct lui soufflait que la maturité avait également gommé l'innocence de l'enfance pour la supplanter par une assurance qui dépassait le cadre des volontés parentales. Il savait qu'il allait devoir gagner à nouveau sa confiance pour pouvoir mettre à bas les barrières qu'elle avait édifiées et qui le séparait de la jeune fille qui se cachait intérieurement.

-Par quoi allons-nous commencer, Scott ? J'vais essayer de ne pas te contraindre à aller à l'infirmerie. J'ai bien dit "essayer".

Il agrémenta ses paroles d'un sourire complice et commença à faire des moulinets avec sa baguette pour s'échauffer. Il envoya le mannequin valser au travers de la salle d'un simple maniement de baguette et reprit sa position de garde. Bien sûr, il n'avait pas l'intention de blesser Dylan, mais il pouvait s'amuser en lui lançant quelques sorts fourbes : il savait qu'elle se ferait un plaisir de faire de même. Au Diable l'entraînement ! Il avait juste envie de s'amuser et de rire avec son amie retrouvée, comme au bon vieux temps ! Cette période chérie et regrettée où chacun d'eux n'avait qu'à redouter l'examen de fin d'année sans se soucier de la mort et de la souffrance qui polluait l'air de l'extérieur. Oh oui, il donnerait n'importe quoi pour retourner en première année.

[FIN DU RP]
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Aldabella Prendergast
Aldabella Prendergast
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Salle d'entraînement - Page 14 Empty
Re: Salle d'entraînement
Aldabella Prendergast, le  Mer 19 Aoû 2015 - 9:32

Pv avec Ghrystal
libre arbitre de Ghrys autorisé

Ce n’était jamais chose facile pour Aldabella de se rendre à ses cours du soir. Elle avait toujours une peur bleue de se faire prendre par une des filles partageant sa chambre au dortoir. Généralement, elle attendait que minuit arrive en lisant un livre, en griffonant dans son carnet, ou occasionnellement, en dormant un peu. Cette nuit là ne fût pas différente. La jeune fille sortie silencieusement de son lit, saisit sa baguette et, déjà toute habillée, traversa le dortoir. Après un dernier regard par dessus son épaule pour s’assurer que toutes dormaient, Aldabella murmura une simple formule avant de s’engouffrer dans l’escalier la menant à la salle commune:

«Lumos.»

Tout était désert lorsqu’elle atteint le couloir. La monté vers la Salle sur Demande se débrouilla sans embrouilles, et elle n’eut aucune misère à la trouver. Les premiers temps, lorsque Ghrystal commençait à peine à lui donner des cours, Aldabella avait fait le tour du château, muette comme une carpe, tentant de ne pas se faire trouver par le concièrge et les quelques professeurs encore éveillés. Elle avait fait attendre son frère toute la nuit, et, abattue par la fatigue, était tombée dans un quelconque escalier. Elle ne s’était pas vraiment fait mal mais elle s’était endormie au pied de celui-ci. Ce n’est que vers quatre heures du matin qu’on l’avait secouée pour la réveiller. En ouvrant les paupières, elle se rendit compte que les secousses étaient plutôt causées par le rythme de pas. Son frère la portait sur son dos et elle se laissa bercer au fur et à mesure qu’ils avançaient. Elle ne reprit conscience que lorsqu’elle se sentit bouger. Elle comprit que son frère la déposait quelque part, mais Aldabella ne reconnaissait pas son matelas. En regardant un peu autour d’elle, elle vit quelques objets familiers qui se trouvaient dans la salle commune. Les yeux à demi-clos, elle regarda son grand frère avec un mélange d’incompréhesion et de gratitude.

«T'es vraiment, vraiment une mauvaise élève.» lui avait-il chuchotté en soupirant. Sa cadette remarqua cependant un petit sourire discret qui étirait les lèvres de Ghrystal, et il monta se coucher. Quant à elle, il fallu moins d’une minute pour qu’elle retourne dans les bras de Morphée.

Ce souvenir de leur premier rencontre nocturne fit sourire la jeune Prendergast alors qu’elle entrait dans la salle de rendez-vous.Sous la lueur des quelques chandelles, elle pu distinguer le visage de son frère presque instentanément. Elle s’approcha de lui, n’entendant que le bruit de ses pas résonner dans la grande pièce vide.

«Salut, grand frère !» Elle abaissa sa baguette pour ne pas l’aveugler et le gratifia d’un sourire avant de dire tout bas la formule qui éteignit la lumière de sa baguette.

Alda remarqua qu’elle avait interrompu son aîné en pleine lecture.

«Je ne te dérange pas dans un revirement important de ton histoire, j’espère ?» demanda t-elle en se mordant la lèvre, se sentant un brin coupable de l'arracher ainsi de son roman qui semblait énorme d'ailleurs.

«On fait quoi, aujourd’hui ?» reprit-elle avec un enthousiasme sincère.

Les cours réguliers avaient beau épuiser les autres élèves, Aldabella n’avait pas autant ce besoin de dormir que les autres. Les quelques heures qu’elle obtenait était amplement suffisante et, ce soir, elle avait particulièrement envie d’apprendre. Le B.U.S.E. approchait à grand pas, alors elle tenait à y être préparée. Cependant, par dessus tout, la jeune Serdaigle n'attendait pas ses leçons que pour s’améliorer.

Les cours de minuit étaient la meilleure occasion pour Aldabella de passer du temps avec son frère.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Amy Shields
Amy Shields
Auror en formation
Auror en formation
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Salle d'entraînement - Page 14 Empty
Re: Salle d'entraînement
Amy Shields, le  Mar 13 Oct 2015 - 17:04

Vu que le sujet n'a plus eut de réponse depuis 1 mois, je le réquisitionne.
Pv avec Aquila


Retrouvailles pimentées




La cloche signifiant la fin des cours sonna. La résonance du tintement retentit comme une libération pour Amy qui, venait d'assister à se dernier cours de la journée, rangea vite ses affaires et s'éclipsa le plus vite possible. Une fois dehors, elle s'adossa à un mur et respira la brise automnale qui venait faire voleter ses cheveux bruns. Sa journée n'avait pas été très glorieuse, à chaque cours elle avait failli s'endormir. Il faut dire que aucun cours ne l'avait intéressée aujourd'hui. 
Le soleil réussit à percer et Amy ferma les yeux pour profiter de ses rayons qui venait s'écraser sur sa peau claire. D'autres élèves en profitèrent aussi et se mirent dans la lumière. Après quelques minutes, les nuages reprirent le dessus et cachèrent alors l'astre chaud. 


La jeune Poufsouffle décida donc de rentrer dans le château. Une fois à l'intérieur, elle se dirigea vers la Grande salle mais elle fut bousculée par des premières années qui couraient dans les couloirs. Suit à l'impact, un livre tomba du sac que la brune portait sur son épaule. Elle s'abaissa pour le ramasser en se disant que ces élèves allaient avoir une sanction si ils continuaient à faire du boucan. Elle vit alors que le livre qui venait de tomber de son sac était un livre sur les différents sortilèges de défense et d'attaque qu'on pouvait utiliser. Amy le ramassa et le contempla. Il fallait peut-être qu'elle pense à s'entrainer si elle voulait s'améliorer. La jeune fille se mit donc à réfléchir à un endroit ou elle pourrait s'entrainer sans que personne ne vienne l'ennuyer. La forêt interdite ? Si c'était pour se faire attaquer par je ne sais quoi ça ne valait pas la peine. Le saule cogneur ? Elle allait revenir avec une jambe cassée c'était sur. La lac ? Elle se ferait voir.


 Une idée germa alors dans son esprit et ses yeux bleus s'illuminèrent. Elle rangea vite fait son livre dans son sac et se précipita dans les escaliers. Elle monta ceux-ci 4 à 4 sans se soucier du regard des autres. Quand elle arriva au 5 eme étage elle ralentis pour ne quand même pas se faire trop remarquer. Elle monta donc les marches plus lentement jusqu'à arriver au 7 eme étage. La, elle s'avança vers une toile au fond du couloir et la contempla. Elle remercia alors sa compatriote nommée aussi Amy pour lui avoir montré ou la Salle Va et Vient se trouvait. Elle contempla encore la toile, en se demandant à ce qu'elle voulait qu'il y ai à l'intérieur.
Aquila D'Orion
Aquila D'Orion
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Salle d'entraînement - Page 14 Empty
Re: Salle d'entraînement
Aquila D'Orion, le  Mar 13 Oct 2015 - 23:04

Le cours sonnait enfin que l'heure approchait d'aller manger dans la Grande Salle au banquet qu'on servait aux élèves. Passé les joies d'un si bon festin en charmante compagnie les premiers mois de l'année, les elfes de maisons ne faisaient pas toujours preuve d'autant de talent que lors des repas les plus important. On entendait même dire, sur bruit de couloir, que ce n'était pas les même elfes : certains, qui faisaient les repas de tous les jours, étaient là constamment, tandis que d'autres n'étaient là que pour célébrer répartitions, Noël et jour de l'an. On constatait d'ailleurs souvent qu'avant un repas bien garni, ceux qui le précédaient n'étaient pas aussi somptueux, n'en déplaise à Gamp et à sa métamorphose élémentaire, il en avait cerné les exceptions alimentaires. Or, en ce début d'automne, Halloween approchait et Aquila savait, par expérience, qu'il faudrait attendre les tartelettes de citrouilles garnies de crème de châtaigne et autre macarons aux noisettes accompagnés de leur café à l'orange pour enfin retrouver un repas digne de la magie de Poudlard. C'était, comme on dit, tout l'un ou tout l'autre.

C'est la raison, sans aucun doute, pour laquelle il ne pris pas part au repas du soir de ce jour là. Il lui restait suffisamment de jus de citrouille et de fondant du chaudron pour assouvir sa fin s'il lui prenait l'envie de briser le jeune nocturne auquel il se préparait. Quoi qu'il en fut, il fallait bien grossir un jour. Mais la question n'était pas là, il fallait s'occuper, combler le temps libre incroyable que l'on gagne à ne pas manger. Et plutôt que d'aller à la bibliothèque qu'il commençait à connaître par coeur, il pensa à cette vieille salle dans laquelle il allait pleurer en premières année. C'était une salle remplie de mouchoir et les murs étaient couvert de photos d'ancien sjoueurs de quidditch qu'ils avait appris à connaître et dont la seule vu lui redonnait le sourire. C'était par hasard qu'il avait découvert cette pièce, il avait trébuché et il était passé à travers une porte dont il aurait juré qu'elle n'était pas là un instant auparavant et qu'il se destinait à tomber sur le mur, tête la première. Au lieu de cela, il atterrit en douceur sur des matelas.

Il découvrit ce qu'était la salle sur demande quelques années plus tard en cours d'histoire de la magie, apprenant son rôle crucial dans la Grande bataille de Poudlard lors de la seconde guère des sorciers. Une salle qui vous offre ce dont vous avez besoin... Il ne comptait plus le nombre de fois où il y était allé pour trouver des objets cachés, lire un livre sur un cours qu'il lui avait paru ennuyant de suivre ou même pour dormir loin des ronflements de ses camarades de Serpentard. Ce jour là, il se rendit donc dans la salle sur demande. Il ne faisait aucun doute que s'il ignorait ce dont il avait besoin, le château, lui, saurait le lui offrir. Et c'est là raison pour laquelle il entra sans difficulté et sans se poser de question ; car quoi qu'on en dise, c'est bien parce que personne ne sait réellement ce qu'il veut que la porte de cette pièce reste stp souvent caché et que son secret reste enfouit dans le mur. Aquila, lui, faisait confiance à la Salle pour lui donner ce qu'il nécessitait. Et il ne fut pas déçu...

Il n'était pas seul ! La charmante Amy, la voluptueuse élève de Poufsouffle, la miraculeuse héroïne qui l'avait sauvé des griffes des acromentules dans la forêt, la perle rare de ce château, la clé de voûte du ciel se trouvait là, elle aussi. Pendant un instant, le jeune homme se demanda si c'était vraiment d'elle dont il avait le plus besoin. Mais ses yeux et son attention finirent par se détacher de la jeune fille pour vie ce qui les entouraient. Quelques mannequins et des cibles étaient posés à même le sol comme si on attendait son sort les eu fait vivre d'un coup de baguette. Amy était donc arrivé avant lui, et elle semblait être là pour s'entraîner au combat.

Bonjour, Amy. il leva sa baguette en sa direction. Ce me fait plaisir de te voir
il n'y avait rien de plus vrai. Je vois que tu es venu t'entraîner. Pourquoi ne pas nous amuser un peu ? Pourquoi ne pas tester notre art en situation réel ? Je te provoque en duel. En toute amitié, bien entendu.
Il sourit de toutes ses dents. Il appréciait la jeune fille, mais il voulait savoir ce qu'il valait en combat rapproché et s'en était l'occasion. Il la saluat.

En garde !
Amy Shields
Amy Shields
Auror en formation
Auror en formation
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Salle d'entraînement - Page 14 Empty
Re: Salle d'entraînement
Amy Shields, le  Mer 14 Oct 2015 - 13:52

Les portes s'étaient ouvertes devant Amy. Elle y était entrée. La salle était exactement comme elle l'avait demandée : Mannequins, tapis et mousses de chutes pour si jamais un sort tournait mal et quelques potions de soin au cas ou. Elle faisait le tour de la salle pour observer lorsque les portes claquèrent derrières elle une nouvelle fois. Elle sursauta et se tourna. Elle fut très surprise de voir le Serpentard dans la même pièce. Comment avait-il pu arriver là ? L'avait-il suivie ? Non elle l'aurait vu. Quoi qu'il en soit, quelques secondes après sa surprise, un sourire illumina le visage de la jeune Poufsouffle tandis qu'Aquila la saluait : 


Bonjour, Amy. Ca me fait plaisir de te voir


La jeune fille répondit d'une voix douce et gentille :


- Bonjour Aquila ! Pareillement, heureuse de voir que tu vas mieux.


Elle lui sourit gentiment et il continua :

Je vois que tu es venu t'entraîner. Pourquoi ne pas nous amuser un peu ? Pourquoi ne pas tester notre art en situation réel ? Je te provoque en duel. En toute amitié, bien entendu. 


Sans qu'elle n'ai eut le temps de répondre, le jeune homme brandit sa baguette et dit : 


- En Garde ! 


Amy le regarda quelques instant puis un nouveau sourire amusé apparu sur son visage. Elle dit alors d'une voix taquine :


- J'espère bien que tu ne t'acharneras pas trop sur moi mais j'accepte.


La Poufsouffe prit sa baguette qui était dans sa poche et le fit tourner entre ses doigts avant de la pointer sur Aquila :


- Je serai gentille avec toi t'inquiète pas.


Elle lui fit un clin d'oeil taquin avant de vérifier qu'ils étaient tous deux bien entourés de tapis et de mousse de chute pour si jamais leur sortilèges les faisaient aller trop loin. Une fois sure que c'était le cas, la jolie brune dit d'une voix sure d'elle, la baguette pointée droit sur son ami :


- #Stupéfix
Invité
Anonymous
Invité

Salle d'entraînement - Page 14 Empty
Re: Salle d'entraînement
Invité, le  Lun 30 Nov 2015 - 3:46


Entrainement & Amusement


Pv Amy Shields
Autorisation d'Amy pour attaquer notre rp ici ! J'offre mon LA pour la durée du rp et j'ai son accord pour la cité dans le miens pour l'entame du rp

Les jours passaient lentement pour la jeune fille, froidement à cause du temps, silencieusement à cause de son envie de ne rien dire sur ses soucis. Elle dormait mal, peu mais, arrivait tout de même à garder le sourire pour les cours, de la motivation pour étudier et s'entraîner. De bonnes notes et de l'avancement dans ses recherches. N'ayant pas de cours après manger, Elena prit un déjeuner copieux tout en lisant un de ses livres de sortilège. Elle souhaitait s’entraîner pour voir si malgré son humeur sa baguette lui obéissait toujours aussi bien. Mais pour cela, il fallait trouver un lieu.

Son sac de cours pesant lourd, la jeune Serdaigle fit un rapide arrêt par la salle commune des aigles pour poser ses affaires et repartir avec sa baguette. Pas besoin de livre pour s'exercer à lancer des sorts ! Passant par les toilettes, après s'être lavé les mains elle s'amusa à enchaîner quelques sortilèges. #Orchideus, un beau bouquet apparut dans le lavabo, de beaux orchidées rose pétant. Au moins la baguette n'était pas en panne de couleur ! Réfléchissant quelques instants, regardant si personne étaient présents Elena lança un #Incendio sur les fleurs, affichant un grand sourire à la vue des pétales qui brûlaient une après l'autre. Pauvres fleurs ? Elles avaient cas ne pas être rose. Histoire de nettoyer toute trace de brûlure, elle lança un #Aguamenti, faisant ainsi disparaître les restes de plante mais, pas l'odeur cependant. - Pas grave, ça changera de la bonne odeur des chiottes. (Faites pas genre qu'elle a pas raison !) Alors qu'elle sortait enfin de la salle commune, sa chouette vola jusqu'à elle. - Protego bon-sang, faudrait que tu apprennes à dormir dans la volière. Bon pas un bruit. Elle le déposa dans sa poche, espérant ne pas se retrouver dans un mini blocus. Un protego-crêpe ça n'aurait pas été super cool (quoi que, amusant, à gonfler avec une pompe à vélo ? James tu en penses quoi ?). Marchant rapidement, elle laissa aller ses pensées, prenant escaliers après escaliers, couloir après couloir... Dans l'un d'eux, une demoiselle à frange, brune marchait seule. Sans dire mot, Elena la regarda de loin. Hésitant à venir lui demander si elle connaissait un lieu tranquille pour pouvoir lancer des sortilèges sans se retrouver avec une punition sur les fesses. Le regard vide, elle s'approcha sans pour autant être trop proche pour l'observer.







Dernière édition par Elena Denger le Mer 2 Déc 2015 - 18:44, édité 1 fois
Contenu sponsorisé

Salle d'entraînement - Page 14 Empty
Re: Salle d'entraînement
Contenu sponsorisé, le  

Page 14 sur 18

 Salle d'entraînement

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17, 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.