AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande
Page 18 sur 18
Salle d'entraînement
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18
Azphel
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard

Re: Salle d'entraînement

Message par : Azphel, Sam 30 Sep 2017, 11:21


Répondre à Azaël était un peu compliqué. Azphel n'était pas vraiment physionomiste et les années qui étaient derrière lui lui avaient appris qu'il se trompait régulièrement sur les gens. Concernant les aspirations et les penchants magiques, il était plutôt bon, mais pour mettre une personne à la bonne place dans une fonction, ce n'était pas vraiment ça. Nul doute qu'il aurait fait un mauvais président moldu... ni même Minis... Quoi que.

- Aider le monde magique, et bien... Faire quelque chose en rapport avec tes convictions ?
Devant le regard interrogatif du jeune sorcier, Azphel poursuivit :
Si tu aimes les potions, pourquoi pas faire de la recherche ? Si tu es bon en duel, que tu aimes la justice, tu pourrais envisager une carrière d'Auror, ou même vouloir rejoindre l'Ordre du Phénix, si tes idéaux correspondent... Après, tu peux avoir une vision diamétralement opposée et ne pas considérer ses deux groupes (Azphel mit une pointes d'ironie dans ce mot) comme des modèles à suivre... faire quelque chose en adéquation avec ce que tu aimes ou avec ta vision de la magie, en somme.

Le mage noir but de son verre et chancela légèrement, ce qui confirma son impression qu'il avait déjà bu suffisamment ce soir.

- Loin de moi l'idée de faire l'apologie du mal, tu pourrais créer ton parti ou vouloir rejoindre les Mangemorts. Je suis suis sûr que de leur point de vue, eux aussi pensent aider le monde magique.
Dans la voix d'Azphel, résolument neutre, rien ne trahissait son amour pour l'Ordre Noir et rien n'aurait pu laisser penser à Azaël que c'était le cas.
- Le monde débat actuellement, poursuivit un Azphel très volubile, pour savoir ce qui est bien ou pas bien, où se situe la frontière avec le mal, si l'Ordre du Phénix est légal ou non... Le Ministère même n'est pas plus influent ou performant qu'aucun des groupes que je viens de citer. En définitive, leurs membres, leurs employés, ne font que faire quelque chose qu'ls aiment, qu'ils croient juste.... Mais... Il posa son regard profond dans celui du d'Azaël - Tu as dix-sept ans. Et si ce n'est pas aujourd'hui, dans quelques mois, en sortant de l'école, tu seras confronté à ces questions. Peut-être que tu choisiras un emploi lié à une de tes passions, bien loin du combat, de l'autorité, des implications. Probablement pour aider le monde magique, quel qu'il soit.

Entre volutes de fumée et vapeurs d'alcool boisé, le garde chasse et le jeune élève discutaient sans à-priori, sans mettre entre eux la barrière naturel du membre du personnel et de l'étudiant. Azaël dégageait quelque chose d'indéfini pour Azphel. Il avait du mal à le voir s'enthousiasmer des manoeuvres des Mangemorts, par exemple, mais il ne se le représentait pas non plus en train de se féliciter des actions des Aurors ou du Ministère de la magie. Il était trop en froid avec les règlements et les formes d'autorité pour ça. Azphel pensait, sûrement à juste titre, qu'il devait être une exception aux yeux d'Azaël, même s'il avait conscience que si le jeune homme le suivait et l'écoutait c'était aussi parce qu'il ne lui interdisait rien, pas même de boire de l'alcool et fumer des cigarettes en sa compagnie dans l'enceinte de l'école.

Ce n'était assurément pas un bon exemple, et quelques années plus tôt, quand il était encore Directeur de Serpentard, Azphel n'aurait pas eu ce genre de comportement à l'égard d'un élève, même issu de sa maison. S'il n'avait jamais manifesté trop d'autorité face à des petits écarts de conduite, des sorties nocturnes, il s'était fait pour règle d'or de ne jamais trop copiner avec les élèves. Mais revenu garde-chasse, il n'avait plus eu la même attente de son emploi, ni la même vision de sa présence à Poudlard. Le corps professoral était là pour donner l'exemple, lui pouvait vivre sa vie tranquillement, tant qu'il n'enfreignait pas de règles fondamentales. Et depuis la soirée dans les serres en compagnies d'Azaël, Azphel avait pris en affection le sorcier qu'il voyait comme très différent de lui, au même âge.

Azaël n'aurait jamais été un camarade d'école d'Azphel et c'est son comportement, mêlé à son caractère assez mystérieux, qui avait quelque part incité le mage noir à sympathiser avec l'élève.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle d'entraînement

Message par : Azaël Peverell, Lun 09 Oct 2017, 15:03


LA d'Azphel

Tu écoutes la réponse du garde chasse avec attention, bien que tu ne le laisses pas forcément paraître. C'est vraiment une question que tu ne t'es jamais posée. Savoir ce que tu feras une fois tes ASPIC en poche. Tout ce que tu sais pour le moment, c'est que t'as envie d'être libre, de ne plus avoir tous ces règlements qui voudraient régir ta vie. Tu sais pertinemment qu'un seul des groupes mentionnés pourrait te donner envie de te battre pour lui. Mais ça te paraît tellement lointain pour le moment. Tu ne parviens pas à te dire que ce que tu fais pourrait avoir un impact sur d'autres par la suite. Tu aimerais bien. Avoir ce sentiment de pouvoir faire changer les choses comme bon te semble, selon tes idéaux. Mais tu n'en es pas capable pour le moment, tu le sais pertinemment.

Une nouvelle gorgée de whisky glisse le long de ton œsophage. C'est tout juste si tu sens la brûlure qu'il y laisse en passant. Sans doute à cause de l'habitude, et de l'alcool parcourant déjà tes veines. T'es comme anesthésié. La fumée de la cigarette qui emplit tes poumons semble tout aussi inoffensive. Tu finis par écraser le mégot, laissant Azphel finir son petit monologue tandis que les rouages de ton esprit, tout aussi embrumés soient-ils par l'alcool ingéré, essaient de se mettre en marche pour apporter un semblant de réponse à ton avenir. Cependant, cela ne suffit pas à lever le brouillard qui semble l'envelopper pour le moment. Il reste toujours ce grand flou.

Tu retiens un soupir. Pour l'instant, t'as ton job de stagiaire aux Trois Balais. T'adores bosser là bas. T'échangerais cette place pour rien au monde. Le boulot en lui-même n'est pas mieux qu'un autre. Mais tu apprécies tes collègues. Tu te sens là bas chez toi. Alors peut être que tu n'as jamais rêvé d'y passer ta vie. Peut être même que ça craint un peu. Mais pour l'instant, te dire que, quoi qu'il arrive, il te reste cet emploi, ça te va. C'est même hyper rassurant. Tu verras bien ce qui te passera par la tête une fois tes études terminées. T'as encore plus d'un an pour y penser. Peut être que les choses changeront pour toi d'ici là. Ou peut être que tu seras toujours aussi paumé. Il n'y a qu'à attendre et voir.

- J'verrai bien de toute façon. J'aurais peut être quelques opportunités qui s'ouvriront à moi d'ici là.

La conversation continue un bon quart d'heure. Le temps de reprendre un verre et une clope. Si on t'avait dit que tu te retrouverais à te bourrer à moitié la tronche avec un membre du personnel du château, t'aurais parié que ce serait tombé sur Leo, et non pas sur le Garde Chasse. Et pourtant, c'est tout de même la seconde fois que vous partagez une bouteille. A croire que le destin te réserve quelques surprises quand ça lui prend. Il est bientôt l'heure pour toi de reprendre le chemin de ton dortoir. Histoire d'essayer de dormir un peu maintenant que ton esprit se dilue dans les vapeurs de l'alcool. C'est un bon moyen de combattre l'insomnie. Déjà testé et approuvé. Alors autant en profiter.

Tu salues Azphel. Tu le remercies pour la soirée aussi. Parce qu'un entraînement alcoolisé, c'est un programme qui te plaît bien. Il te raccompagne jusqu'à l'entrée de la salle, et te salue à son tour. Et te voilà qui disparaît dans le couloir, sans marcher vraiment droit. Mais t'as l'habitude d'être dans un tel état. Et jusqu'à présent, tu as toujours réussi à retrouver ton dortoir sans encombre. Alors tu ne t'en fais pas le moins du monde. Le chemin risque juste d'être un peu plus long vu le nombre de zigzags que tu te retrouves à faire.


Fin du RP, merci à toi amour
Revenir en haut Aller en bas
Théo Osborne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle d'entraînement

Message par : Théo Osborne, Jeu 12 Oct 2017, 10:28


Rp avec
Louise Dahmer 📖


Je n'ai qu'une envie ; aller me blottir contre le tronc et entre les branches de mon chêne favori dans le parc et dormir. Dormir bercé par le son du vent qui caresse les feuilles, par les discussions des oiseaux, par les rires de mes camarades qui profitent du beau temps. Et rêver. Rêver de fée, de fleurs, de nymphes et de cet escalier sans fin que j'avais entraperçu la dernière fois. Rêver de gravir enfin ces marches et de voir ce qu'il y a de l'autre côté. Me réchauffer. Me réchauffer au soleil, sentir ses rayons imprégner mes vêtements puis ma peau. Me laisser aller et profiter...

Sauf que je ne suis pas au parc. Ni dans les branches du chêne. Je suis enfermé entre quatre murs de pierre, faisant face à un mur en particulier. Je remonte les bretelles de mon sac sur mes épaules et m'approche de ce mur à la fois si célèbre et si secret. Un vrai paradoxe à lui tout seul ! Tout le monde connaissait son nom, ou presque, mais pas son emplacement. Il était difficile d'y accéder. Le passage ne s'ouvre qu'aux personnes qui en ont réellement besoin, ce qui rendait cette pièce si fascinante et troublante.

Je prends une grande inspiration et ferme les yeux, essayant de me concentrer. Est-ce que la magie régnant en ce lieu allait me laisser entrer ? Rien n'est moins sûr, mais je ne perds rien à tenter le coup ! Je fais le vide dans ma tête. Ça ne me prend pas énormément de temps, moins d'une minute. J'ai l'habitude des méditations depuis que je suis tout petit, ça aide ! En divination il est inconcevable d'interroger des oracles alors que sa tête et son cœur ne sont pas sereins. Cela brouille les relations entre les humains et les esprits, les énergies ne passent pas, ou alors de travers - ce qui est bien pire !
Je formule ma demande puis ouvre les yeux. Rien. Juste le mur.

Je réessaie, tournant mon souhait autrement. Toujours rien.
Soupir.
Je me dis que si on me refuse l'accès, c'est peut-être que finalement je n'ai pas vraiment besoin d'aide ? Ou du moins de l'aide de cette salle-là ?
Alors que je m'apprête à tourner les talons, je me résigne à essayer une dernière fois. J'inspire à fond et, cette fois, au lieu d'essayer de faire de grandes phrases, je décline simplement ma situation. Honnêtement, simplement, sans requête sous forme d'un « J'ai besoin de - / Il me faut - »
Quand j'ouvre à nouveau les paupières, mon visage s'illumine d'un grand sourire.

La porte devant moi ressemble à un portail féerique ! Arquée, décorée de motifs naturels, aux couleurs claires ne dénotant pas avec le mur sur lequel elle était apparu.
D'un pas décidé je m'avance, pousse le battant et entre dans la salle qui a accepté de me filer un coup de main.
Revenir en haut Aller en bas
Louise Dahmer
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle d'entraînement

Message par : Louise Dahmer, Jeu 12 Oct 2017, 11:01


- I dont, I dont need no candlelight ♪ You just need to kiss me right

J'adore cette chanson, je la chante souvent sous la douche ou, comme ici, dans les couloirs. Ils sont tellement grand que je ne croise presque jamais personne.

- I just wanna get some ! ♬

Je me met a danser, je me secoue dans tout les sens pour le refrain. Quand la chanson finie, j'arrete de danser. Je remet mes cheveux en place et.. Zut, y'a quelqu'un. J'espere qu'il ne m'a pas vu, mais moi je l'observe discretement. Il se pose devant un mur, il veut l'ouvrir? Mh, il est bizarre... J'attend quelques minutes pour voir ce qui va se passer, curieuse. Et tout a coup, le mur laisse place a une grande porte, tellement haute que meme un géant ne pourrais pas la toucher. Lorsqu'il pousse la grande porte, je sort de ma cachette et lui dit d'une petite voix:

- Je... Je peux venir ?
Revenir en haut Aller en bas
Théo Osborne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle d'entraînement

Message par : Théo Osborne, Ven 13 Oct 2017, 09:51


Alors que je me suis sur le point de refermer la porte derrière moi, je vois une petite fille. Une très petite fille, ou alors c'est moi qui suis grand ? Un petit minois clair, auréolé de cheveux si blonds qu'ils paraissent blancs et des yeux gris. Comme les miens. Je suspends mon geste tandis que mon cerveau comprend enfin que les mots prononcés me sont adressés.
« Euh ... » est la première réponse qui sort de ma bouche.

Est-ce que qu'elle peut venir ? Oui bien sûr, je n'allais pas lui faire un croche-patte pour l'en empêcher ! Cependant je suis un peu gêné. Elle est minuscule et toute frêle... Vu comment je comptais passer ma journée et en prenant en compte que je suis très peu doué pour ça, est-ce que ce n'est pas un peu risqué d'amener une enfant avec moi ? Et si je la blesse par accident ?? Je me sentirai tellement mal ! Mais je ne me vois pas non plus lui refuser l'accès comme ça, alors je lui souris gentiment en lui disant :

« D'accord mais je vais m'entraîner à lancer des sorts donc.. il faudra que tu ne restes pas trop près de moi. Pour la sécurité, tu vois ? »
Il paraît qu'un humain averti en vaut deux, ce n'est pas ça l'adage ?

Je laisse la porte ouverte et retourne vers l'intérieur de la salle. En me rendant compte de ce qui m'entoure, j'en reste bouche bée ! C'est bien plus que tout ce que j'espérais ! Je n'allais sans doute même pas utiliser la moitié de tout ce qu'il y avait là !
La pièce était immense et si bien éclairée qu'on a l'impression que son plafond est en verre, laissant entrer la lumière du jour. L'espace est clairement découpé en plusieurs zones. Droit devant moi se dressent trois étagères remplies à craquer de bouquins (*Sûrement des manuels scolaires*). À ma droite il y a une sorte d'allée de plusieurs mètres de long, parsemée d'objets en tous genres. Petits, grands, fragiles, ou non, ... gentilles petites cibles dociles. À ma gauche il y a comme une sorte d'infirmerie de secours : un lit, une armoire pleine de fioles de toutes les couleurs avec des étiquettes dessus (*La salle a entendu ma peur de blesser quelqu'un et a pris les devants ! C'est dingue !*). Enfin, un peu à l'écart de tout ça, plus loin encore que les bibliothèques, plein de matériel, certainement faits pour les duels ou les compétitions de magies, attendant tranquillement d'être utilisé ou non. Il y en a de formes tellement bizarres que je n'ai pas la moindre idée de ce à quoi elles pourraient bien servir !

J'avais dévoré des yeux et étudié la salle d'entraînement sur-mesure qu'on avait bien voulu me prêter, un air ébahi sur le visage. Quand je reprends mes esprits je secoue un peu la tête et prends la décision qui me paraît la plus logique pour l'instant : je me dirige d'un pas léger vers les bibliothèques, sachant pertinemment bien que tout ce dont j'ai besoin s'y trouve et que je tomberai sur le livre qu'il me faut du premier coup.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Salle d'entraînement

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 18 sur 18

 Salle d'entraînement

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.