AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -35%
WD Elements Disque dur portable externe 5 To USB 3.0
Voir le deal
99.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 1
L'excès de zèle a son danger [En cours]
Mangemort 52
Mangemort 52
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


L'excès de zèle a son danger [En cours] Empty
L'excès de zèle a son danger [En cours]
Mangemort 52, le  Mer 19 Aoû - 15:42

L'excès de zèle a son danger

Saison 32 - Été - Avec Adonis Evans


Plus fort que lui, tout simplement. Jeune mage noir laissé en pâture dans les rues les plus obscures de Londres, pas loin du chemin de traverse, il sourit devant la posture accablée d’un autre sorcier – pas important. Il aurait pu, aurait dû, le tuer à la seconde où l’Imbécile l’avait contrarié, à s’intéresser à des affaires qui n’étaient pas les siennes. Beaucoup, sur ses pavés, se sentent pousser de jolies ailes de justicier. Pensent à tort pouvoir mettre leur nez partout et surtout face au masque de Renard.
Celui-là, comme tant d’autres, avait voulu faire sa loi, lui dire qu’il n’avait pas le droit, qu’il ne pouvait pas, se balader juste là parmi les moldus la baguette agitée et le regard décidé. Que c’était interdit.

Cinquante-Deux avait ri, longuement, et sans discuter, il s’était acharné sur la carcasse ridicule du sorcier.
Oh, l’Autre avait essayé, de riposter, de se protéger, mais sous le torrent d’éclairs lumineux d’Odette, c’était à la fois vain, et absurde. Il aurait dû prendre la fuite, mais peut-être s’était-il senti enhardi face au Mangemort. Stupide idiot bête. Alors le Malicieux danse, entre les effluves dégoûtants de la ville et la noirceur de la nuit, il se réjouit, s’amuse des souffrances tambourinant déchirant chaque parcelle d’épiderme du Valeureux Sorcier Nigaud. Il ne craint pas de faire trop de bruit, d’illuminer la soirée londonienne, non, il sait bien que l’humain détourne facilement le regard face à l’horreur – moldus comme sorciers, pas de différence.
Finalement, le quart d’heure de joyeuseté touchait à sa fin, le Renard feint la tristesse dans sa voix de devoir se séparer de sa victime, il s’accroupit devant la souffrance de l’Inconnu, une préférence pour le dernier ? Au bout d'un moment, il ne supportait plus les pleurnicheries. Beaucoup réclamaient suppliaient pour le vert, l’Avada Kedavra trop rapide et banal. C’est une faveur qu’il se plaît à ne pas respecter – ce serait trop facile.    

Adonis Evans
Adonis Evans
ModérationSerdaigle
Modération
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane


L'excès de zèle a son danger [En cours] Empty
Re: L'excès de zèle a son danger [En cours]
Adonis Evans, le  Jeu 20 Aoû - 16:43

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Insultes/Vulgarité





   Londres, la nuit, ça craint.

   Un pas après l’autre, les sens sont submergés. Les odeurs de poubelles éventrées, les pubs qui boivent, les soûlards qui gueulent, les égouts qui vomissent, l’air pollué, le goudron, la m*rde, la pisse, les effluves alcoolisées, les rats qui se marrent et la sueur sale de la brique noire. Sa silhouette file, l’air dégoûté. Il était bien mieux dans son quartier. Il se sent sale. Il n’a même pas envie de rayonner. Pour qui ? Pour séduire qui ? La trentenaire empourprée, la croupe en l’air dans le caniveau, tremblante comme une feuille à expier tout ses pêchers de la soirée par le bec ? Merci mais non merci. Adonis n'est pas satisfait. Sa divine bouche se change en rictus de mépris. Le manque d’hygiène, voilà une chose qu’il déteste par dessus tout. Et ici, visiblement, la crasse est légion. Une profonde inspiration, il essaie de faire abstraction. Il a déjà vu pire.

   Les rues s’enchaînent et les jeux d’ombres continuent. Les pupilles glissent et papillonnent. Elles se posent sur chaque trottoir, chaque ruelle, chaque cul-de-sac et repartent en virevoltant. Elles en recherchent une. Mais il n’y rien à part des abrutis ivrognes et quelques chiens errants. Alors où sont-elles ? Adonis s’impatiente. Quelques pas de plus, il glisse sur les pavés. Tiens, l’ouïe s’affine. Un chant de souffrance qu’il doit s’habituer à reconnaître. Des graves, des aigus, beaucoup d’aigus. Une plainte ? Une supplication plutôt. Touche-t-il au but ?  

   Encore quelques pas. L’entrée d’une nouvelles rue. Un regard circulaire, l’histoire est entendue. Le gars va crever, le renard s’en amuse. La baguette de sapin est sortie, elle glisse entre les phalanges de l’angelot. Sa première Ombre, c’est officiel. Enfin ! Quel honneur. Le pauvre gars gît à moitié mort à ses pieds, qu’a-t-il bien pu faire ? Évitons le pire, il est temps d’intervenir. Si l’Ombre bouge, le sortilège part, c’est aussi simple que cela. Adonis n’est pas là pour se battre, seulement pour discuter. Le Masqué consentira-t-il à l’écouter ?

   - Eh bien, eh bien, je vois que l’on s’amuse bien. Puis-je me joindre à la fête ?


Mangemort 52
Mangemort 52
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


L'excès de zèle a son danger [En cours] Empty
Re: L'excès de zèle a son danger [En cours]
Mangemort 52, le  Jeu 3 Sep - 17:46

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Décès






Bien des façons délicieuses d’extraire la vie de ce corps dégoûtant, d’y arracher le souffle pour s’en délecter. Le Renard réfléchit, se prépare. Odette III frémit, la hâte se faufilant dans chaque particule de bois. Et pourtant.
Il est interrompu.
Déclenchement d’une échine contrariée qui frissonne. Le jeune Mage Noir détourne la tête de quelques centimètres. La désagréable intervention d’un grand Blond, pas dégueu mais avec sur la bouille cet air suffisant que le Mangemort aimait tant écorcher – scalper. Un sourire en coin lorsque ses yeux tombent sur la baguette entre les doigts de l’Impoli – pas de bonsoir, pas de présentation, les manières sorcières se perdaient. Redresser les épaules, chasser la tension ambiante apparue avec le débarquement de l’Inconnu. Vous voulez prendre sa place ? Le sacrifice justicier n’était-il pas magnifiquement héroïque ? Il en avait vu, le Renard, de ces gars sauveurs bienfaiteurs animés par l’idée de répandre le bien dans ces rues si fétides – le berceau du mal.  

Sans un mouvement aucun, Cinquante-deux ne crie pas, n’hurle pas, simplement, discute, sur un ton paisible d’#Avada Kedavra. De la même façon qu’il demandait un kilo de mandarines au marché. Bien sûr, l’énergie que ce calme réclame lui brûle les phalanges jusqu’au coude – il le cache. Elle est libre. Inviter le type à prendre la place du Mort, les yeux écarquillés et la bouche grande ouverte, tête renversée contre le mur ; là, sous le joug d’une Odette excitée. Le tout en ayant simplement gigoté du menton. C’est la beauté diffusée par l’absence de remords, de conscience, de sentiments entre les oreilles rousses du Masque. Comme une façon de se présenter.  

Adonis Evans
Adonis Evans
ModérationSerdaigle
Modération
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane


L'excès de zèle a son danger [En cours] Empty
Re: L'excès de zèle a son danger [En cours]
Adonis Evans, le  Sam 5 Sep - 1:45

   Impassibilité, la frustration est pourtant là. Bravo Adonis, voilà le corps qui gît sans vie. Il a été rapide le bougre, l’éclair vert à peine susurré. Détends tes muscles, ce n’est que le commencement. Le Renard fait honneur à ses idées, cette facilité à ôter la vie est à vomir. L’ange a atterri trop tard, aurait-il pu le sauver ? Quelques seconde à l’observer, sa baguette semble encore belliqueuse, Adonis est-il au niveau ? Prenons les paris.

   - Je n’y tiens pas particulièrement, je vous remercie.

   L’extension de son bras s’agite à son tour. Commutatio Loco, le macchabée est aussitôt remplacé par une poubelle éventrée qui se baladait à quelques mètres de là. Inutile de l’abîmer davantage. Le cadavre bien sûr. Attends sagement sur le côté, on s’occupera de toi plus tard. La faucheuse masquée est prioritaire. Une deuxième sortilège informulé, une brume argentée s’échappe de la baguette de sapin. Un cygne, l’allure majestueuse, détend son cou, les ailes grandes ouvertes. Un battement, il disparaît, spectre de bonheur dans la nuit d’été.

   - Les Aurors vont bientôt arriver. Il nous reste peu de temps. Pour tout vous avouer, je vous cherchais. Je ne suis pas là pour me battre mais pour discuter. Votre situation de Mangemort m’intéresse tout particulièrement. Si vous le permettez j’aimerais connaître vos idéaux, je suis intéressé.

   Le poignet tournoie une nouvelle fois, Anthemius Vocania. Peverell, rapplique vite, le gars a l’air vraiment dangereux. Sa première Ombre, combien de temps pourra-t-il la contrôler ? Bien sûr, il est prêt à se battre mais évitons d’en arriver à de telles extrémités. Les pupilles s’agitent légèrement, scannent la scène au peigne fin. Le moindre détail peut aider. Se servir du terrain, un grand avantage souvent oublié. Il sent que l’autre ne va pas s’asseoir tranquillement pour discuter alors autant ne pas négliger une bonne anticipation. Tu es dans le grand bain maintenant, félicitations. Plusieurs sortilèges lui viennent en tête, de quoi se défendre et contre-attaquer mais pas de faux départ, laissons l’autre décider l’ambiance à adopter.

Mangemort 52
Mangemort 52
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


L'excès de zèle a son danger [En cours] Empty
Re: L'excès de zèle a son danger [En cours]
Mangemort 52, le  Sam 5 Sep - 9:39


Regarder l’Inconnu se trémousser de sortilèges le fait sourire largement. Un piètre spectacle - un Bambin qui découvre pour la première fois la vie, la vraie, mais avec un corps d’homme, allégorie de la virilité. C’est qu’il n’y avait pas plus débectant qu’un adulte avec les airs ingénus d’un nouveau né. Une poubelle à la place du cadavre, l’Autre était si peu à même de discutailler devant les yeux vitreux d’un mort ? C’est dans ceux-là que résident la vérité. Alors Cinquante-deux s’esclaffe à se tenir les côtes, ça fait bizarre, un renard empaillé qui rit. Vous croyez peut-être qu’il y tenait, lui ? Un bel idiot ce blondinet-blanc.
Mais les sourcils surpris du jeune Mage Noir se sont déjà perdus dans l’argenté du patronus qui venait de partir. Un bel idiot lâche, qui plus est.

Fort heureusement, l’Impoli capte immédiatement l’attention du Malicieux. Non pas avec ses interrogations profondes sur les Ombres, il balaie ça de son front. Mais les Aurors. Ooooh ! C’était donc ça cette abjecte odeur qui émanait des traits du Sorcier - celle du Ministère. Pourtant Cinquante-deux ne fait pas mine de vomir, au contraire - il sautille de joie.
Les moustaches du Renard frétillent d’étincelles ravies, Peverell ? Peverell va venir ?! Oui, ça devait être lui le destinataire du cygne. De sa main libre le Mangemort fait mine de se lisser les poils et les moustaches du masque - Ombre coquette. Pour tout vous dire, je suis un peu amoureux de lui, la friponnerie dégoulinait de sa langue bavarde, mais il restait crédible. L’Autre ne pouvait pas savoir à quel point il connaissait Azaël, ancien colocataire, Meilleur Copain ; âme-frère. Puis il était tellement drôle d’embrouiller l’esprit de ce bébé Auror. Le truc c’est que, bon, le chef des Aurors, l’illustre chasseur de Mages Noirs - et moi, Mangemort, c’est impossible. Triste histoire d’amour, tragique même ! Elle se terminerait dans les pleurs et le sang, non pas que ça lui déplaise évidemment. Il s’était doucement, insidieusement rapproché de la carrure de l’autre, alors on joue au chat et à la souris, le fameux je t’aime moi non plus, j’aime à penser que je lui fais de l’effet aussi. Jusque tout proche, avant de tournoyer derrière lui, observer avec envie sa nuque son dos son - position favorite du prédateur.

Le museau susurre la conclusion de ces douces - et adorables - révélations dans l’oreille qu’il sait attentive. Si je suis déjà parti, vous lui passerez un message de ma part ? Ah ça, Peverell aurait un beau message inscrit dans cette ruelle avec les entrailles de son stagiaire. Cinquante-deux s’en pourléchait déjà.
Ses doigts chenapans courent alors dans les mèches blondes du jeune homme, le Renard aimait papouiller ses Proies, c’est qu’il est attentionné. En échange, je répondrai à vos questions de sorcier naïf. Après tout, il était coincé ici, l’Auror l’avait décidé ainsi. Comme si ce sortilège l’empêcherait de sauter gambader jusqu’aux toits, tout Loup-Garou Acrobate qu’il était.
Adonis Evans
Adonis Evans
ModérationSerdaigle
Modération
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane


L'excès de zèle a son danger [En cours] Empty
Re: L'excès de zèle a son danger [En cours]
Adonis Evans, le  Mar 8 Sep - 18:10

   Très bien, l’autre est complètement taré.
   Eh bien, jouons puisque tu veux jouer.

   Des esprits névrosés, Adonis en avait connus. Voyons si celui-ci pouvait être dompté. Trouver son point faible, voilà l’objectif. Pour ça, rien de plus simple, il suffit de le faire parler. Fort heureusement, c’est un vrai bavard ce Renard. Adonis n’en attendait pas autant, cela va être un jeu d’enfant. Il ne s’était finalement pas déplacé pour rien.

   - Peverell ? J’ai effectivement parlé d’Aurors mais pas de Peverell. Il y a bien d’autres personnes compétentes, vous savez. Vous semblez bien avoir confiance pour penser que le Chef en personne se déplacerait pour vous.

   Qu’il se torde de rire, qu’il se montre en spectacle. Les informations vont s’échapper toutes seules de ta gueule grande ouverte. Pas un détail n’est perdu. La moindre syllabe est enregistrée dans l’esprit avide de l’éthéré. Qu’il pense gagner et avoir le pouvoir, Adonis n’en a que faire. C’est un combat dans la durée, tu t’essouffleras plus vite à gigoter.

   - Surtout que j’ai le regret de vous dire qu’il n’a jamais mentionné quoi que ce soit en ce qui concernerait un renard. Votre adoration de Peverell ne semble aller qu’à sens unique, c’est bien dommage. Mais c’est intéressant de savoir cela, je ne l’oublierai pas.

   L'Ombre s’est approchée bien trop près, elle n’a pas peur du contact, qu’il en soit ainsi pour le moment. L’ange, sa baguette préparée, pivote et plante ses pupilles électriques à travers le masque. C’est ici que sont tes yeux, alors ? Laisse-moi rentrer dans ta tête. Une envie soudaine de lui montrer tout son potentiel est vite étouffée. Gardons l’aura des ancêtres pour plus tard, inutile de tout révéler.

   - Vous comptez déjà partir ? J’avoue être un peu déçu. Alors bien sûr, je ne suis pas Peverell mais j’aurais aimé faire davantage connaissance. Entre nous, je vous avoue que je ne sais pas ce que vous lui trouvez.

   Quelques pas sur le côté, l’ange rompt le collé-serré et se rapproche de la scène de crime, laissant ses doigts glisser sur la poubelle fraîchement déplacée. Ses iris lèchent le corps du Renard, analysent ses mouvements, apprennent par cœur sa carrure, sa taille, sa posture, ses mensurations. Chaque note de sa voix, chaque rythme est mesuré. La partition s’écrit petit à petit.

   - Si vous êtes si proches tous les deux, comme vous le déclarez, vous pourrez sans doute lui faire parvenir un message par vous-même, j’en suis persuadé.

   Joue beau canidé, montre-moi ton potentiel, dévoile qui tu es.

Mangemort 52
Mangemort 52
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


L'excès de zèle a son danger [En cours] Empty
Re: L'excès de zèle a son danger [En cours]
Mangemort 52, le  Mer 9 Sep - 17:13


Désabusée, la main de laquelle s’extrait les mèches, à coller une moue boudeuse sur la face cachée du Renard. Ainsi masqué, il n’avait pas le loisir de trifouiller ses propres boucles, se contentait donc du pelage des autres – agréable. Enfin, pas tant que ça. S’était échappé de la tête de l’Inconnu comme un odieux filament – déclenchement d’une grimace. Le Sorcier ne s’asphyixiait pas de respect pour le Peverell, et malgré ses talents de comédie, le Malicieux frissonne de contrariété. Comme s’il pouvait arriver à la cheville d’Azaël, à deux paroles de se considérer supérieur – rha, le désir de lui arracher la langue lui picote la pulpe des doigts agrippés à Odette III.
De la retenue, c’est le jeu Lucette.
Il entrevoit, de ses paupières plissées les basses manœuvres du jeune homme, l’irriter, le faire basculer dans l’impulsivité – quand on sait à quel point c’est si facile pour son explosif cerveau. Pourtant, Cinquante-deux respire, inspire la tranquillité de la rue déserte ; pour le moment, et rejoint l’Autre à pas feutrés – dansants.

La proximité favorise l’enchaînement rapide : les griffes saisissent alors brutalement la gorge de l’Auror, s’y enfoncent, l’enserrent ; dévoilent la force surnaturelle coulant dans les articulations fermes. Faire ployer le Rejeton vers l'arrière, afficher que ses crocs renardesques étaient bel et bien au sommet de la chaîne alimentaire – la lumière du Ministère, en bas tout en bas. Vous êtes terriblement arrogant, pas étonnant que Peverell ne se confie pas à vous. Avec délice sentir le sang pulser sous sa main tenace, seriez-vous jaloux ? Rapidement le lâcher, élever une main faussement désolée, pardon ! voyez dans quel état vous me mettez ! S’épousseter rapidement, ranger Odette III derrière l’oreille rouquine et d’un lycanthropique bond, grimper sur cette poubelle bancale, puante. Cinquante-deux s’y dresse, les déchets comme excellent promontoire, la supériorité ne s’encombrait pas du ridicule – jamais ! Il serait ce soir, la figure d’une gargouille à peine surélevée, et dont l’équilibre respirait le mystère. Après tout, comment parvenait-il à se tenir ainsi penché, accroupi, seulement les phalanges crochetées autour du rebord déglingué ? C’est la majestuosité du renard-loup assis sur son rocher.

Vous ne serez donc pas le messager de l’Amour avec un grand A ? Dois-je vous expliquer ? Hautains les airs du jeune Mage Noir ; quand bien même les Ténèbres s’étaient enroulés autour du cœur, il n’en restait pas moins un fervent défenseur de l’amour – Adonis blablatait pour chercher la vulnérabilité, la voici. Vous ne savez pas ce que c’est, que de découvrir votre Nemesis, la traquer, le museau joue davantage avec les contraintes de la gravité, oblique encore vers le sol, de vouloir l’écrabouiller avec une telle ardeur que lorsque vous la rencontrez, vous l'approchez, comme lui du nez du Blondinet, vous ne savez plus si vous voulez la tuer, pause dramatique, ou l’embrasser.
Ce n’était pas acrobate qu’il aurait dû être, mais bien dramaticien.


Adonis Evans
Adonis Evans
ModérationSerdaigle
Modération
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane


L'excès de zèle a son danger [En cours] Empty
Re: L'excès de zèle a son danger [En cours]
Adonis Evans, le  Ven 11 Sep - 18:30

   Le membre acéré du renard épouse subitement la gorge de l’ange. Bien trop fort. Ses ongles s’y enfoncent rapidement à en faire perler le sang. Quelle force ! Est-ce vraiment des ongles ? Le contact devient électrique mais l’ange ne cille pas. La tête haute, son regard reste droit. Seule sa baguette, orientée vers la bête, est prête à réagir. Le sort sur le bout de la langue, le Mangemort finit bien heureusement par reculer.  

   - Si vous voulez tant communiquer avec Peverell, envoyez-lui un hibou. Mais si vous pensez que je suis jaloux, vous vous trompez.

   Les picotements dans son cou sont à peine audibles. Son esprit est bien ailleurs. Concentrées, ses iris ne lâchent pas l’étrange animal. Le voilà d’ailleurs qui fait encore le pitre. Il déblatère sans s’arrêter des inepties sans nom en virevoltant. Un bond étonnant, le voilà sur la pauvre poubelle qui ne vit pas sa meilleure soirée. Son mouvement est souple et appliqué, une belle acrobatie. Un point de plus à ajouter à la liste. Il est vif et son équilibre physique est à noter, en belle contradiction cependant avec celui de son esprit. Adonis ne l’oubliera pas si un duel rugit.  

   - Mais je vous écoute, allez-y, éclairez ma lanterne, que lui trouvez-vous de si exceptionnel ?

   L’ange transpire de calme. Il parle simplement, d’une voix sereine mais reste bien méfiant, prêt à réagir au moindre mouvement suspect. Qu’importe que l’autre y voit de l’arrogance, il n’est pas le premier. Un léger sourire s’affiche lorsque la bête reprend ses jappements. Cette adoration pour le Chef vire à l’obsession. Est-ce le cas pour toutes les Ombres ou lui seul est détraqué ?

   Sur son trône de déchets, le comédien ne semble pas vouloir clore son discours mais finalement, dans tout ce qu’il dit y a-t-il un peu de vrai ? Une définition de l’amour bien extrême mais Adonis s’y reconnaît. Depuis quand n’avait-il pas laissé son cœur parler ? Trop dangereux, trop intense. La magie de l’amour coulait dans ses veines mais il se bridait. Les dérapages étaient trop fréquents, quel sorcier pouvait supporter l’amour le plus pur, le plus passionnel, le plus destructeur, le cyclone le plus puissant du monde, celui qui ravage les âmes et réduit les cœurs en cendres ?  

   - Vous semblez bien le connaître. Peut-être même le croisez-vous souvent en intervention ? Mais permettez-moi d’être surpris. Un homme aussi compétent que lui, comment se fait-il que vous soyez encore en liberté ?

   Mangemort, tu es libre de laisser parler tes sentiments, quels qu’ils soient. La folie est tienne autant que l’ange est dans la retenue. Saisir ses sentiments à pleine main reste inimaginable. Bien trop effrayant, trop explosif, trop destructeur. Il a peur. Elle le saisit, la peur de l’infinie, celle de l’intensité, la peur de ne pas en réchapper. La surdité face aux choses puissantes dans sa poitrine était bien plus facile. L’insensibilité bien trop glacée dans ce cœur en fusion. Le renard chante ses sentiments au monde entier, l’ange reste impassible, il ne s’écarte pas de son chemin. Alors, à cet instant, qui du justicier ou de l’assassin est le plus humain ?

Mangemort 52
Mangemort 52
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


L'excès de zèle a son danger [En cours] Empty
Re: L'excès de zèle a son danger [En cours]
Mangemort 52, le  Dim 20 Sep - 12:01


Il n’y avait pas plus jaloux qu’un homme qui se targuait de ne pas l’être – jaloux. Cinquante-deux éclate de rire, les émois du Bel ne l’intéressent pas tant que ça. Redressé par les qualités qu’il se plaît à imaginer chez le Peverell, le voici droit comme un piquet sur cette nauséabonde poubelle déglinguée – une belle métaphore de son cerveau alambiqué. Je pourrais faire un poème ! Applaudissements pour lui même, il s’encourage avant de clamer des vers précipités :
Vaillant droit et brave, Peverell l’exceptionnel,
Sérieux juste et puissant, Peverell contre les criminels,
Amour refoulé, Peverell… l’homosexuel ?
Sapristi, le Corbeau lui en voudrait de tels propos, mais ce soir le Mangemort s’étouffe de ses gloussements et de son flot de paroles inarrêtable. Renard incroyablement bavard. Comme une polie habitude, il salue son auditoire forcément émerveillé.

C’est alors que la folie du moment le reprend, lui fait gigoter les moustaches rouquines. Aaaaah ! Vous aussi alors vous trouvez ! Trouver quoi, on ne le saurait, cela ne tarde à débarquer sur le sourire du Malicieux. Pourquoi suis-je encore en liberté ? C’est qu’il y a là-dessous comme quelque chose qui cloche mon p’tit Auror ! La baguette coincée dans le nœud papillon, il se jette en arrière. Salto mains pieds pour atterrir les bras croisés, un doigt entournicotant pensivement les poils empaillés du menton. Hmmm hmmm hmmm il simule la réflexion, le jeu devient long, quand est-ce qu’arriveraient les renforts du Blondinet ? L’avaient-il abandonné ? Ne le jugeaient-ils pas suffisamment important ? Sûrement, les stagiaires, c’est comme des scarabées, ça s’écrabouille bien rapidement. Se pourrait-il donc que Peverell rechigne à m’enfermer parce que je lui plais ? C’était le principe du chat et de la souris, n’est-ce pas. Une fois la souris mangée, on s’ennuyait.
Ou alors…, le timbre s’enroule doucereux dans le gosier du Renard, il s’approche en sautillant lentement de la carrure du jeune homme, les mains derrière le dos – sages. C’est que malgré ses brillantes qualités, Monsieur Peverell ne fait pas le poids. Espérait-il inquiéter les oreilles attentives du Fonctionnaire ? Sans aucun doute. Cinquante-deux ne doutait pas de sa magie, de sa puissance explosivement destructrice, et puis, c’est qu’il avait eu un excellent entraîneur. Mais ça, il ne le dira pas.

Adonis Evans
Adonis Evans
ModérationSerdaigle
Modération
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane


L'excès de zèle a son danger [En cours] Empty
Re: L'excès de zèle a son danger [En cours]
Adonis Evans, le  Lun 12 Oct - 1:30

   L’atmosphère s’encrasse. Les miasmes pourrissent les poumons, se marrent dans les vents industriels. Été suffocant, la folie règne, sa grosse couronne puante sur la tête. Le Renard s’esclaffe. Est-ce l’heure du thé ? La Alice d’un jour ne peut qu’imager le sourire tordu derrière le masque de canidé. Hormis ces cheveux blonds, le pays des merveilles a bien changé.

   Faire abstraction des gaz puants, il y a bien plus intéressant. C’est un fait, quelque chose cloche. Peverell, reste où tu es. Juste un instant. Le Renard en a sûrement encore beaucoup à dire. Un salto en arrière, il ne tient pas en place. Une souplesse impressionnante, le Vélane s’en fait la remarque – scrutant. Elles s’accumulent, d’ailleurs. Un pas en avant.

   - En plus de la comédie, vous semblez avoir fait également l’école du cirque, Monsieur Renard. Permettez-moi d’applaudir. C’est peut-être ainsi que vous échappez à votre âme-sœur.

   Plus redoutable que Peverell, toujours en liberté, il dit qu’il lui plaît ? Où est la vérité ? Ou est-ce la vérité ? Le canidé ne lui rend pas les choses faciles, mais à quoi s’attendait-il ? Prendre son mal en patience et saisir l’opportunité. L’aller vers Azkaban se fera sans retour si la partie d’échec est bien jouée. Feu d’artifices de cellules grises, plusieurs hypothèses colorées éclatent dans la tête blonde. Le charme de la bête n’en fait pas partie ou alors en dernier. Homosexualité. Cupidon saura s’en souvenir mais il gardera le secret. Du moins, jusqu’au moment opportun.  

   - Cela doit être amusant de glisser entre les mains du gouvernement sans cesse, si même le grand Azaël Peverell ne peut vous attraper.

   Une dernière phrase du Renard provocatrice, si tentatrice qu’il est dur d’y résister mais les dégâts seraient trop importants. La curiosité fait son apparition, malgré tout. Si ce qu’il dit est vrai, sa baguette est plus puissante que celle de Peverell. Qui ne va plus tarder. Alors avoue Mangemort, quels sont tes sorts d’intérêt ?

   Glisse un pied souple sur les pavés gras jusqu’aux orteils du Malin. Le contact te plaît, pourquoi s’y refuser. Quelques centimètres, les moustaches sont presque palpables. Adonis ne s’arrête pas. Index et majeur, il se faufile sur le masque de la bête et descend. Lentement, jusqu’à la gorge. Un bras épouse la hanche du monstre pour une valse d’un instant. La bouche à l’oreille, une mélodie envoûtante s’échappe, brisant avec l’ambiance de Londres dépravée.

   - Je suis intéressé, quel est le quotidien d’une Ombre ? Il se dit que vous n’êtes plus très nombreuses d’ailleurs, preuve que Peverell fait finalement bien son travail.

   Un coup de vent, uniquement dans sa tête, il s’envole, brisant la danse du moment. Voilà l’ange, imitant la créature, les deux pieds ancrés sur la poubelle qui s’étouffe à nouveau de déchets. Un Olympe bien misérable mais il faudra s’en contenter. Un arbre perché, parfait pour prendre de la hauteur sur la situation, restons sages. Le jeu est intéressant, mais qui du renard ou de l’oiseau remportera le fromage ?

Contenu sponsorisé

L'excès de zèle a son danger [En cours] Empty
Re: L'excès de zèle a son danger [En cours]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 L'excès de zèle a son danger [En cours]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.